Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Lamborghini : restauration officielle pour cette Miura SVR

Dans Rétro / Autres actu rétro

L'histoire de la Lamborghini Miura, la première super sportive de cette époque avec un tel moteur en position central arrière, est comme toutes les supercars des années soixante : compliquée. Parmi la multitude de versions produites, en voici une rarissime, puisqu'il n'en existe qu'un exemplaire. La Miura SVR sort de 19 mois de restauration.

Lamborghini : restauration officielle pour cette Miura SVR

Il y avait la Lamborghini Miura et puis... toutes les autres versions. L'extraordinaire Jota, préparée par Lamborghini à la demande du pilote essayeur de l'époque, avait été revendue ensuite à un collectionneur privé qui s'était crashé et avait détruit complètement l'auto. Par la suite, de nombreux clients demandèrent à Lamborghini de recréer une Miura radicale sur le modèle de la Jota, chose que fit le constructeur de Sant'Agata avec 4 exemplaires de Miura "SVJ", et un seul baptisé SVR, sur commande spéciale d'un importateur allemand.

Ayant changé de mains à maintes reprises, cette Miura SVR a finalement atterri dans les ateliers officiels de restauration de Lamborghini pour y passer 19 mois au cours desquels la marque italienne a dû tout refaire comme à l'époque. Le directeur du programme a d'ailleurs expliqué que la tâche fut titanesque puisque les plans d'époque étaient tout bonnement inutiles.

Lamborghini : restauration officielle pour cette Miura SVR

Aujourd'hui, la Miura SVR a donc retrouvé sa superbe. Partant d'une Miura S, Lamborghini avait totalement revu l'aérodynamique avec cet aileron fixe sur le pavillon et une lame avant spécifique. Le moteur a subi d'intenses modifications (échappement libre, nouveaux carburateurs, carter sec...) pour développer largement plus de 400 ch dans une auto qui n'excédait pas 1300 kg.

 

Portfolio (7 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Lamborghini Miura

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'équivalent de la Golf 8 R en fait : dimensions, poids, puissance, performances... Sauf le bruit et le style.

Par

En réponse à 1919

L'équivalent de la Golf 8 R en fait : dimensions, poids, puissance, performances... Sauf le bruit et le style.

C'est une blague , franchement en plus du style et son ou musique , on ne parle pas de bruit avec un tel V12 atmo , il y aura les sensations oui le plaisir de pilotage et l'aura , histoire et prestige ,

quand une golf terminera à la casse dans l'indifférence , peut probable que dans 40 ans on s'occupe de restaurer une voiture quelconque , aseptiser au possible , un peut comme si on comparait une 300 SL avec une A45 amg qui reste du consommable sans réel intérêt .

Par

La Miura Jota avait été réalisée en effet à la demande de l'essayeur star Bob Wallace, passionné de courses autos. Malheureusement, Ferruccio refusa un engagement officiel en competition. Dommage, car Lamborghini était vraiment en avance en conception, mais aussi en production, avec les 1ères machines-outils numériques (développées par Olivetti).

Reste que c'est beau une Miura. Cadeau, la couv du Road & Track de 1966 :

http://club.caradisiac.com/whealer/lamborghinic-80757/photo/lamborghini-miura-1966-7216541.html

Par

Si une de base traîne et cherche propriétaire, je suis preneur sans ces fioritures esthétiques svp. Quand bien même l’exclusivité, la beauté naturelle me plaît mieux.

Je lui ai toujours trouvé un air de mustang.

Mais non pas la Ford !, le P51, abrutis va !

Par

La Miura, mon rêve de gamin en 1966 qui semblait devoir rester un rêve avec ses 350 ch ... et depuis j'ai eu l'occasion de piloter une Huracan de 610 ch sur circuit, comme quoi il ne faut pas désespérer (46 ans plus tard ...)

Par

Pourquoi cet aileron?:blague: Dommage, sur une telle splendeur.

Par

Autant la Miura est une des plus belle voiture qui aie existé autant là avec son aileron, la lame avant et les prises d'aires sans grilles sur le capot elle en prend un coup

Par

En réponse à Bugatthib

Autant la Miura est une des plus belle voiture qui aie existé autant là avec son aileron, la lame avant et les prises d'aires sans grilles sur le capot elle en prend un coup

La même que les autres, avec les artifices c'est pas folichon...

Par

Elle doit faire un bruit de rêve : :love:

Par

Je suis convaincu que la lame avant et l'aileron fixe sont indispensables pour une saine utilisation de cette Muira au.delà des 200 km/h.

C'est un défaut connu de la Muira, un train avant qui s'allège trop à Grande Vitesse, cité dans tous les essais de l'époque !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire