Publi info
 

Le bonjour du Mondial - La fréquentation est bonne, le pari du renouveau déjà réussi

Dans Salons / Salon de Paris

Le bonjour du Mondial - La fréquentation est bonne, le pari du renouveau déjà réussi

Le salon a accueilli hier son 600.000e visiteur. Le bilan final s'annonce donc bon, et surtout loin de la catastrophe que certains attendaient (voire espéraient).

Pendant toute la durée du Mondial, on commence la journée avec une humeur, une tendance, une découverte…

Nous avions eu un a priori positif dès le premier jour, trouvant les allées du salon bien chargées pour un lancement en pleine semaine. Une impression confirmée dès le week-end, avec une belle marée humaine qui a créé des embouteillages aux quatre coins de la Porte de Versailles (et surtout devant les points de restauration).

Hier, jeudi, au cours de l'après-midi, le Mondial de l'Auto a accueilli son 600.000e visiteur. Si le rythme se maintient à un bon niveau, le bilan final dépassera 800 000 entrées et peut même flirter avec la barre des 900 000. Alors certes, il y aura une sacrée baisse par rapport à 2016, où 1,07 million de personnes avaient franchi les barrières.

Mais il y a eu un gros changement : une durée raccourcie, avec 11 jours d'ouverture au public, contre 16 auparavant. D'où sûrement cette belle affluence du départ, le public étant davantage concentré. Sauf catastrophe, Paris devrait faire nettement mieux que la dernière édition de Genève, qui a la même durée que le Mondial nouvelle formule. En mars dernier, 660 000 personnes sont allées au Palexpo en Suisse. Autre comparaison, en 2017, 810 000 personnes avaient visité le show de Francfort, dans le pays royaume de l'automobile.

Bousculé par des absences remarquées et par des mesures politiques anti-voitures, le Mondial se savait en danger. Il a donc décidé de se réinventer à l'occasion de ses 120 ans, avec par exemple une partie axée sur les nouvelles mobilités mais surtout l'arrivée de la moto, capable d'attirer un nouveau public. Côté organisation, le raccourcissement s'est imposé pour permettre aux marques d'avoir une facture moins importante. Un renouveau nécessaire et qui porte donc ses fruits, le pari semblant déjà réussi.

Certains s'attendaient à un crash, avec un Mondial déserté. Peut-être que d'autres l'espéraient même, guettant avec avidité un signe de la fin de l'automobile reine. Beaucoup se disaient que c'était la dernière édition. Avec une telle fréquentation, on peut déjà se donner rendez-vous pour 2020, avec sûrement le retour de firmes qui ont séché cette édition. Car n'en déplaise aux grincheux, l'automobile reste le moyen de déplacement privilégié et indispensable des Français. Elle suscite donc encore beaucoup d'attention et de curiosité. Surtout, elle fait encore rêver petits et grands, prêts à dépenser une petite somme pour franchir les barrières du salon (19 € le dimanche) ou encore à faire une longue queue pour monter à bord de véhicules de prestige.

Gérard Holtz disait "Vive le Sport", on osera un "Vive le Mondial de l'automobile".

Le bonjour du Mondial - La fréquentation est bonne, le pari du renouveau déjà réussi

Mots clés :

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bien pour ca que je prefere le salon de Geneve.

Les memes exposants, mais 200 000 personnes de moins, et le salon a 200m de l'aeroport, train ou autoroute.

Francfort est trop grand, il faudrait prendre son velo pour couvrir toute la surface

Par

19€ l'entrée C est sur que bien des personnes ne peuvent pas y aller.

Par

Si le renouveau c'est moins de constructeurs, moins de nouveautés et des stands faits à l'économie, je préférais la version d'avant :/

Par

mais bien sur sur les V.I.P ne paie pas , gratos pour eux car invitation avec carte de presse ah ah

Par

Je le trouve étonnamment enthousiaste notre jeune ami....

y'aura moins de visiteurs que lors de la dernière édition et on s'auto-congratule... :voyons:

" Avec une telle fréquentation, on peut déjà se donner rendez-vous pour 2020, avec sûrement le retour de firmes qui ont séché cette édition. "

Mais il en sait quoi ???

je connais au moins une firme importante qui n'y reviendra pas...

" Car n'en déplaise aux grincheux, l'automobile reste le moyen de déplacement privilégié et indispensable des Français "

Marrant d'évoquer ça au salon où il vaut mieux ne surtout pas venir en bagnole...

Par

En réponse à roc et gravillon

Je le trouve étonnamment enthousiaste notre jeune ami....

y'aura moins de visiteurs que lors de la dernière édition et on s'auto-congratule... :voyons:

" Avec une telle fréquentation, on peut déjà se donner rendez-vous pour 2020, avec sûrement le retour de firmes qui ont séché cette édition. "

Mais il en sait quoi ???

je connais au moins une firme importante qui n'y reviendra pas...

" Car n'en déplaise aux grincheux, l'automobile reste le moyen de déplacement privilégié et indispensable des Français "

Marrant d'évoquer ça au salon où il vaut mieux ne surtout pas venir en bagnole...

Il me semblait avoir lu que les constructeurs boudait les salons car ce n'est plus rentable. Beaucoup de monde, peu de nouvel acheteur. Pas certains que cette tendance s'inverse. Le nombre de visiteur n'a pas grand chose à voir là-dedans, c'est d'ailleurs souvent dans les petits salons, qui ne ressemble pas à une fourmilière en pleine journée que les ventes se font le plus facilement.

Les constructeurs nationaux seront toujours là, mais je doute que la tendance change pour les constructeurs étrangers, même les plus gros.

Par

En réponse à roc et gravillon

Je le trouve étonnamment enthousiaste notre jeune ami....

y'aura moins de visiteurs que lors de la dernière édition et on s'auto-congratule... :voyons:

" Avec une telle fréquentation, on peut déjà se donner rendez-vous pour 2020, avec sûrement le retour de firmes qui ont séché cette édition. "

Mais il en sait quoi ???

je connais au moins une firme importante qui n'y reviendra pas...

" Car n'en déplaise aux grincheux, l'automobile reste le moyen de déplacement privilégié et indispensable des Français "

Marrant d'évoquer ça au salon où il vaut mieux ne surtout pas venir en bagnole...

Le salon dure 1 grosse semaine au lieu de 2 grosses, c'est normal qu'il y ait moins de visiteurs. Et comme ils le disent, c'est toujours plus que le salon de Genève, qui pourtant fait la même durée (et est encensé par ceux qui tapent sur celui de Paris). Moi, j'aime les deux, de toute façon...

Mais comme c'est dit dans l'introduction, certains espéraient la catastrophe, ils doivent donc être déçus... Il te reste encore 3 jours pour changer d'avis et aller voir ce salon assez sympa et avec plein de nouveautés. Et puis, t'inquiètes pas, personne ne le saura, ici, tu pourras continuer de le dénigrer quand même :)

Par

En réponse à pechtoc

Il me semblait avoir lu que les constructeurs boudait les salons car ce n'est plus rentable. Beaucoup de monde, peu de nouvel acheteur. Pas certains que cette tendance s'inverse. Le nombre de visiteur n'a pas grand chose à voir là-dedans, c'est d'ailleurs souvent dans les petits salons, qui ne ressemble pas à une fourmilière en pleine journée que les ventes se font le plus facilement.

Les constructeurs nationaux seront toujours là, mais je doute que la tendance change pour les constructeurs étrangers, même les plus gros.

La rentabilité, c'est aussi la couverture médiatique. Tu vends peut être plus de 308 au salon de Lyon, rapporté à l'investissement, qu'au mondial de Paris. Mais en terme de retombée médiatique, le salon de Lyon, c'est un peu morne plaine.

Par

Ouais bof, pas de quoi pavoiser, je réfléchirai sérieusement la prochaine fois en fonction des modèles nouvellement sortis présents et des marques qui continueront à jouer le jeu. Cette années, je voulais absolument voir la DS3 et la nouvelle A1 de près.

Le prix de l'entrée n'est pas donné, j'ai payé 16€ mercredi et franchement, en plus de l’absence de bon nombre de marques, j'ai eu une impression de vide et ça sentait, l'économie par rapport aux années précédentes.

L'espace limited! Bof sauf si on est vip mais bon il y a toujours eu des stands inaccessibles...

De plus cette année, Paris expo est en travaux et on ne peut entrer que par la porte principale.

Par

En réponse à beniot9888

La rentabilité, c'est aussi la couverture médiatique. Tu vends peut être plus de 308 au salon de Lyon, rapporté à l'investissement, qu'au mondial de Paris. Mais en terme de retombée médiatique, le salon de Lyon, c'est un peu morne plaine.

Oui, mais avec internet aujourd'hui, tu peux avoir une converture médiatique encore plus importante sans aller sur un de ces salons qui avait plus de sens à l'époque. A voir.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire