Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Les 80 km/h : de la sécurité routière à la gestion des territoires

Dans Pratique / Sécurité

Les 80 km/h : de la sécurité routière à la gestion des territoires

C’est un thème de sécurité routière qui semblait pourtant bien ficelé et sans le moindre risque politique pour un gouvernement en place. Car le refrain était connu : stigmatiser la vitesse sous couvert de sauver des vies tout en se donnant l’opportunité d’élargir le spectre de la sanction et des amendes l’illustrant. Les tenants et les opposants habituels allaient s’affronter en vain et la réforme allait passer comme une lettre à la Poste. Seulement voilà, un nouveau front s’est ouvert, inattendu, mais qui montre bien, aussi, que le seuil de tolérance des usagers de la route est à présent atteint.

Pour faire baisser la macabre statistique regrettant 3 456 décès en France métropolitaine en 2017 à la suite d’un accident mortel de la circulation, nos gouvernants ont décidé de baisser la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires à double sens de 90 à 80 km/h. De quoi provoquer un tollé chez les défenseurs des automobilistes et autres motards alors que, de l’autre côté du sujet, les associations ayant développé le concept de la violence routière, la satisfaction n’est pas feinte.

Un environnement maîtrisé et une sémantique connue de la part des protagonistes, un ronronnement qui n’avait pas de quoi ébranler les dirigeants. Sauf que, depuis quelque temps, on est passé de la sécurité routière à la gestion des territoires. Et là, ce n’est plus la même limonade…

Car cette fois, ce sont les élus qui montent au créneau contre cette réforme qui s’appliquera le 1er juillet. « En circonscription, on nous parle que des 80 km/h ! s’agace un député LREM de province. Que les techniciens des ministères aillent se promener sur les marchés de nos villages, ils verront monter la grogne ». Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires et ancien élu du Cantal, aurait exprimé ses doutes lors d’un Comité interministériel de la sécurité routière. En février sur France Inter il a rappelé « qu’il faut tenir compte de la réalité des territoires », sans aller jusqu’à s’exprimer clairement contre.

De son côté, Christophe Jerretie député de Corrèze ne se cache pas derrière son petit doigt. Il a cosigné une lettre ouverte à Emmanuel Macron, pour lui demander de revenir sur la limitation à 80 km/h. « L’Élysée nous a répondu qu’il ne changerait pas de cap, rapporte l’élu. Je suis déçu, quand comprendra-t-on que quand on s’attaque à la gestion des territoires il faut consulter ceux qui connaissent leur fonctionnement ? » Un état des lieux résumé dans les colonnes du Parisien tandis que ce jeudi, Emmanuel Macron interviendra au journal de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Le sujet sera-t-il abordé ?

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Au passage, puisqu'il est question du sujet....des tas de manifestations protestataires sont prévues ce samedi...

Pourquoi ne pas cloquer le lien vers le site fédérateur qui les organise ?

Par

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Par

" Emmanuel Macron interviendra au journal de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Le sujet sera-t-il abordé ? "

Ce serait dommage de priver ce bon Jean-Pierre d'un futur sujet "les artisans émailleurs de Lozère débordés par la soudaine demande de réalisation de dizaine de milliers de panneaux 80 "....

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Et pour tous les kékés qui se prennent pour des pilotes, tu fais comment pour leur faire comprendre qu'il ne savent pas conduire et devraient se calmer?

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

On en lit des bêtises ici, mais alors là...

Sinon, espèrons que le mécontentement général sera entendu part nos hauts dirigeants à propos de cette loi débile des 80 km/h. Loi qui d'ailleurs n'est jamais passée à l'Assemblée nationale à ma connaissance...

Par

Dans mon département, les élus ont voté contre cette mesure . Ça va être très compliqué pour le gouvernement de l'appliquer .

Par

En réponse à vforvictor

Et pour tous les kékés qui se prennent pour des pilotes, tu fais comment pour leur faire comprendre qu'il ne savent pas conduire et devraient se calmer?

Quel est le rapport entre la situation que vous dénoncez, à juste titre (les kékés pilotes) et la LVA qui passe de 90 à 80 ? Aucun ... L'abaissement de la LVA (que rien n'oblige a être respecté) n'a aucun impact sur les comportements, jusqu'à preuve du contraire.

Par

ça sent déjà mauvais côté LREM pour les élections des années à venir. c'est ça qui les emmerde.

s'en foutent royalement du 80 à l'heure, sauf que ce truc peut leur faire perdre les élections. et ça, ils commencent à le comprendre, d'autant que l'opposition quelle qu'elle soit ne se gènera pas pour le leur rappeler: "voter LREM = être d'accord avec le 80 à l'heure".

ça + le paiement de l'impôt à la source, la hausse de la CSG, du gasole et autres réjouissances... LREM va commencer à avoir du souci à se faire.

Par

En réponse à Ratafia_12

Quel est le rapport entre la situation que vous dénoncez, à juste titre (les kékés pilotes) et la LVA qui passe de 90 à 80 ? Aucun ... L'abaissement de la LVA (que rien n'oblige a être respecté) n'a aucun impact sur les comportements, jusqu'à preuve du contraire.

Je répondais juste à un commentaire parlant de supprimer les limitations de vitesses et de laisser les conducteurs choisir leur vitesse.

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

oui, mais il faudrait à ce moment là néanmoins des panneaux de vitesse conseillée, car on ne connait pas forcément ce qui nous attend dans un virage sans visibilité: et j'en connais pas mal qui ne pardonnent pas, genre un virage en forte descente avec un rayon qui diminue progressivement... proprement mortel quand on ne connait pas.

j'en connais un près de dampierre => https://www.google.com/maps/@48.7110591,2.0017184,3a,75y,200.94h,64.92t/data=!3m6!1e1!3m4!1sSnyRj5FwATlFDnJmt5Db8Q!2e0!7i13312!8i6656

une ligne droite en descente avec un panneau 70: quand on ne connait pas: on se dit qu'on peut aller plus vite.

sauf qu'au bout de la ligne droite, y a un truc de malade avec des virages et contre-virages hyper serrés, qui fait que même à 50, tu peux aller dans le fossé ou te taper un choc frontal avec une voiture venant en face.

donc, attention au coup du "je suis sérieux, je maitrise, je sais gérer ma vitesse..."

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire