Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Salon de Genève 2020

Les matchs du Salon de Genève 2020 - Seat Leon 4 vs Renault Mégane restylée

Dans Salons / Les matchs du salon

Ça bouge chez les compactes. Dans la foulée de sa cousine Golf, la Seat Leon fait peau neuve. Cette quatrième génération fera ses débuts à Genève, où l'on découvrira également une Renault Mégane rafraîchie. Première rencontre virtuelle entre ces deux nouveautés du salon suisse.

Les matchs du Salon de Genève 2020 - Seat Leon 4 vs Renault Mégane restylée

Design : point de révolution

Prenez la Leon 3, ajoutez lui les dernières évolutions du style Seat, inaugurées par le SUV Tarraco, et vous obtenez la Leon 4. La silhouette n'est donc pas bouleversée, à part au niveau de la jonction capot/pare-brise, moins fluide. La nouvelle Leon se distingue de la précédente par sa calandre abaissée et "verticalisée" et son bandeau de feux. Elle réussit le bon dosage entre sobriété germanique, car au final il n'y a quand même pas beaucoup d'originalité, et latinité, avec quelques galbes. Un cocktail plutôt efficace, qui la différencie bien de ses cousines techniques.

De son côté, la Mégane se présente ici légèrement rafraîchie. Quatre ans et demi après son lancement, elle peaufine son look, avec quelques changements bienvenus, notamment des signatures lumineuses plus modernes et un bouclier avant plus chic. De quoi rendre plus élégante une compacte à la silhouette sympa, avec notamment des hanches galbées, mais qui ne soignait pas les détails.

Notre choix : Leon, pour son côté plus sportif.

Présentation intérieure : allégée dans la Leon

Avec l'écran 10 pouces, les boutons disparaissent dans la Leon.
Avec l'écran 10 pouces, les boutons disparaissent dans la Leon.
La Mégane restylée profite d'un écran central un peu plus grand.
La Mégane restylée profite d'un écran central un peu plus grand.

Deux ambiances très différentes, même si les deux autos ont en point commun un grand écran tactile qui gomme une bonne partie des commandes. Mais chez Seat, il est format paysage et façon tablette, chez Renault format portait dans une grande console verticale envahissante. La présentation de l'espagnole est ainsi bien plus aérienne, d'autant qu'elle sépare bien l'instrumentation du reste. Sur les versions hautes, elle sera 100 % numérique, un équipement que la Mégane peut aussi recevoir à l'occasion de son restylage.

Il manque une touche d'originalité à la Seat, d'autant que son architecture générale est très proche de celle des Volkswagen Golf et Skoda Scala, mais la présentation fait plus soignée que dans la Mégane, où l'on a toujours du mal avec des éléments peu avenants comme les pièces de jonction entre la planche de bord et le tunnel central. On aime aussi dans la Leon le côté enveloppant, avec une ligne de lumière à la base du pare-brise qui se prolonge dans les portes.

Notre choix : Leon, plus moderne, plus soignée.

Nouveauté à l'arrière de la Leon : un bandeau entre les feux…
Nouveauté à l'arrière de la Leon : un bandeau entre les feux…
... ce qui la rapproche de la Mégane, qui avait pour certains des airs de Leon !
... ce qui la rapproche de la Mégane, qui avait pour certains des airs de Leon !

Coffre : la Renault bien partie

La nouvelle Leon a pris près de 9 cm, mesurant désormais 4,37 mètres. Un gabarit qui commence à devenir imposant pour une compacte… mais la Mégane est à 4,36 mètres. Seat n'a pas encore détaillé les dimensions intérieures, mais on espère du mieux grâce à un empattement allongé de 5 cm, à 2,69 mètres (deux centimètres de plus que la Mégane). On connaît en revanche le volume du coffre : 380 litres, stable. La Mégane annonce de son côté 434 litres et part avec un petit avantage dans ce chapitre.

Notre choix : Mégane, plus généreuse.

Pour la Leon, l'hybride rechargeable annonce 204 ch, contre 160 ch sur la Mégane.
Pour la Leon, l'hybride rechargeable annonce 204 ch, contre 160 ch sur la Mégane.
Pour la Mégane, la version hybride rechargeable sera d'abord proposée sur le break.
Pour la Mégane, la version hybride rechargeable sera d'abord proposée sur le break.

Choix des moteurs : l'arrivée de l'hybride plug-in

La Leon annonce déjà un grand choix de motorisations. En essence, on a d'abord en entrée de gamme les trois cylindres 1.0 TSI de 90 et 110 ch. Puis le quatre cylindres 1.5 TSI est décliné en 130 et 150 ch. Enfin, au sommet de la gamme, on trouve le 2.0 TSI de 190 ch. Les blocs 110 et 150 ch seront proposés avec une micro-hybridation. Côté diesel, le 2.0 TDI est décliné en 115 et 150 ch. Sur le break, le plus puissant sera disponible en quatre roues motrices.

En face, la Mégane n'a pas à rougir, même si elle est moins bien dotée. Le 1.3 TCe essence sera décliné en 100, 115, 140 et 160 ch. En diesel, le 1.5 BluedCi est proposé en 95 et 115 ch. Renault n'annonce en revanche plus rien au-dessus ! Les GT sont passées à la trappe depuis quelque temps. Il reste bien sûr les RS et RS Trophy, toutes deux à 300 ch maintenant.

La grande nouveauté technique de la Mégane, c'est l'arrivée de l'hybride rechargeable, avec un 1.4 essence et deux blocs électriques, pour 160 ch. La batterie de 9,8 kWh donne une autonomie électrique de 50 km. La Leon aussi se met à l'hybride rechargeable, avec un ensemble de 204 ch et une plus grosse batterie de 13 kWh, qui devrait donner 60 km en électrique.

Notre choix : Leon, au choix plus vaste.

Équipements : la Mégane progresse

Jolie, la continuité de la ligne de lumière. Elle intègre le témoin du détecteur d'angle-mort.
Jolie, la continuité de la ligne de lumière. Elle intègre le témoin du détecteur d'angle-mort.
La Mégane restylée reçoit une instrumentation entièrement numérique.
La Mégane restylée reçoit une instrumentation entièrement numérique.

La Mégane profite de son restylage pour se remettre à jour efficacement. En plus des écrans plus grands, la grande nouveauté est l'apparition de la conduite semi-autonome de niveau 2, qui combine le maintien dans la voie avec le régulateur de vitesse capable de stopper et relancer l'auto. La Mégane améliore aussi son freinage d'urgence et sa surveillance des angles morts, et ajoute l'alerte de somnolence. Elle reçoit le nouveau système multimédia Easy Link.

La Seat n'est pas en reste et propose elle aussi de nombreuses aides à la conduite, dont la conduite semi-autonome qui fonctionne jusqu'à 210 km/h (160 sur la Mégane). Parmi les petits plus utiles, il y a une alerte à la descente : un signal sonore retentit si vous ouvrez la porte et qu'un véhicule est en approche. La Leon propose aussi un amortissement piloté, indisponible sur la Mégane. Cette dernière peut avoir quatre roues directrices… mais seulement sur la RS.

Notre choix : Leon, un peu plus techno.

Nouvelle Seat Leon vs Renault Mégane restylée : le premier verdict Caradisiac

Thème Avantage
Design Leon
Présentation intérieure Leon
Coffre Mégane
Choix des moteurs Leon
Équipements Leon
LE VERDICT CARADISIAC LEON : 4 - Mégane : 1

La gagnante : Seat Leon

Les matchs du Salon de Genève 2020 - Seat Leon 4 vs Renault Mégane restylée

La défaite peut sembler lourde pour la Mégane. Elle ne fait rien mal, mais la Leon fait toujours un peu mieux, en choix de moteurs ou en équipements par exemple. C'est l'avantage d'une conception plus récente et de la force de frappe du groupe VW, avec une grande banque d'organes. Ajoutez à cela un style sympa et l'ensemble est des plus flatteurs.

En savoir plus sur : Seat Leon 4

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (77)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comme s'il y avait match entre l'allemande et la française... Leur seul point commun est d'être fabriquées en Espagne...

Par

Waw, quelle surprise. La Mégane vieille de 4 ans doit faire face à une toute nouveau voiture. Déjà qu'elle était à la rue face à la Leon 3...

Par

Très belle la Léon je trouve quelle ressemble beaucoup a la Focus de profil et étant une nouveauté c'est pas étonnant quelle soit bien équipé mais la Mégane ne démérite pas par l’impressionnant travail de remise a niveau pour un simple restylage du rarement vue et je dirais même jamais vue.

Par

Cette Leon a des airs de caisse asiatique par endroits, et elle ne ressemble pas trop à une Seat. Bof, aucune des deux...

Par

Renault qui se compare à Seat ! Et dire qu’avant c’etait a vw !

Tant pis, la Clio est là pour relever tant bien que mal le niveau

Par

Pouvez mettre 5-1. En considérant les données connues entre les Leon 3/4 et Golf 7/8, on peut déjà déduire que la Leon sera bien plus habitable que la Mégane.

C'est dommage pour la meg, j'aime bien cette caisse, elle est jolie, mais elle est juste belle, le reste oscille entre médiocre et moyen.

Par

En réponse à trackos

Renault qui se compare à Seat ! Et dire qu’avant c’etait a vw !

Tant pis, la Clio est là pour relever tant bien que mal le niveau

Ouais mais le truc c'est aussi que Seat a vachement progressé ces dernières années. A moins d'être aveuglé par un coté fanboy stupide, tu peux sans souci comparer Seat à n'importe quel généraliste.

D'ailleurs pour ça qu'on peut être optimiste avec le DG de Renault qui vient de Seat.

Par

La capot bombé pour les piétons, c'est une norme obligatoire à respecter où c'est juste pour bien figurer au test euroNcap ?

Parce que moi, j'en ai ras le bol.

Par

bien....ce jour la leon est mieux que la megane.ok

je parie que lors du prochain grand comparatif compactes ,on va retrouver cette superbe leon en bas du classement.....comme la polo qui est tjrs en tete des duels mais fini en bas du classement du grand comparo des polyvalentes...

il faudrait avoir une ligne chez caradisiac et s y tenir....on ne peut pas changer d avis tous les quatres matins,ca ne fait pas serieux!!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire