Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les paradoxes du Salon de Genève 2019

Dans Salons / Salon de Genève

En découvrant les nouveautés, en visitant les stands ou encore en écoutant les discours des conférences de presse, nous avons noté quelques contradictions.

Les paradoxes du Salon de Genève 2019

La taille du stand vs le niveau des ventes

Quelques grands constructeurs ne sont pas venus au salon, notamment Ford et Volvo. Ce qui a libéré de l'espace dans le pavillon 5. Certains en ont donc profité. Honda a ainsi pris la place de l'américain, Mazda celle du suédois. Avec à la clé pour eux de vastes stands, sur lesquels les voitures étaient d'ailleurs bien écartées, donnant presque un sentiment de vide. Surtout, les surfaces étaient inversement proportionnelles aux niveaux des ventes en Europe de ces marques ! La situation opposée était aussi visible : le stand Citroën, marque très diffusée en Europe, était riquiqui, avec au final peu de modèles.

Les couleurs vives vs la tristesse des rues

Dans un salon, les constructeurs n'hésitent pas à nous en faire voir de toutes les couleurs. Les marques tentent les teintes très "flashy". En témoignent les deux vedettes du Salon, les Peugeot 208 et Renault Clio 5. La première ose le jaune, la seconde l'orange. On a aussi vu du vert pomme (Volkswagen ID Buggy, Lamborghini Huracan Roadster) et du bleu électrique (Subaru Viziv Adrenalin). De quoi attirer l'œil et donner des idées aux clients. Mais cet arc-en-ciel est bien loin de la réalité. Il y a quelques jours, le Parisien révélait que 32 % des voitures immatriculées en France l'année dernière étaient grises, 29 % blanches et 11 % noires !

Les marques qui réduisent leur gamme vs celles qui lancent des doublons

Certains ont un discours de réduction des coûts. Ils font ainsi du ménage dans leur portefeuille de produits. Le meilleur exemple est PSA, ce fut l'un des chantiers prioritaires de Carlos Tavares à son arrivée à la tête du groupe. L'homme a d'ailleurs expliqué fin février qu'il va y avoir un nouveau coup de balai suite à l'arrivée d'Opel. De manière générale, les modèles qui sont les plus en danger sont souvent ceux de niche ou ceux qui font doublons. Par exemple, Renault a confirmé qu'il n'y aura pas de Clio 5 break, se focalisant sur le Captur. Mais à l'inverse, des constructeurs n'hésitent pas à multiplier les véhicules pour répondre à un maximum de besoins ! Chez Mercedes, on a ainsi le choix entre la Classe A berline, le CLA… voire la Classe C, à peine plus grande que le coupé quatre portes. Kia qui vient de lancer un Niro électrique continuera de vendre chez nous le Soul, avec une unique offre électrique.

Le déclin du diesel vs le Touareg V8 TDI

Les ventes de modèles diesels ont chuté en quelques années sur le Vieux Continent. Résultat, les marques réduisent leur offre. Cela concerne avant tout les petits modèles. Les grands carburent encore beaucoup au gazole. Mais certaines marques proposent déjà des véhicules familiaux sans diesel, comme Lexus et Porsche. D'autres commencent à faire un peu de ménage dans les gammes. Et puis il y a Volkswagen, qui dégaine à Genève un Touareg doté d'un V8 TDI de plus de 400 ch ! Encore plus que l'opposition avec la "dé-dieselisation" du marché, c'est celle avec le discours très électrifié de la marque depuis l'éclatement du scandale qui frappe. Ce V8 TDI arrive donc avant une déclinaison hybride rechargeable.

Les stands 100 % branchés vs la réalité des immatriculations

Voilà des années que les constructeurs "verdissent" leur communication, en promettant monts et merveilles sur la voiture électrique. Audi a ainsi joué le petit buzz avec, pour les journées presse, un stand 100 % branché. La marque exposait des électriques (e-tron, e-tron GT concept, prototype de l'e-tron Sportback et concept Q4 e-tron) et ses nouvelles hybrides rechargeables (Q5, A6, A7 et A8). Une exposition qui ne reflète absolument pas la réalité commerciale. Si ces modèles représentent déjà cette année 5 % des ventes, c'est un miracle !

Les marques qui font parler d'elles vs leur absence

Volvo a fait sensation en ouverture du Salon de Genève avec une annonce choc : dès 2020, toutes les voitures neuves qu'il vendra seront limitées à 180 km/h ! De quoi provoquer de nombreux débats (en témoigne celui entre nous pendant un merveilleux repas sur l'autoroute nous menant à Genève). Puis au salon, l'élection de la voiture de l'année a connu une première, une égalité de points entre les deux modèles en haut du classement, des voitures de plus au profil atypique : la Jaguar I-Pace et l'Alpine A110. La britannique l'a finalement emporté. Point commun à tous ces constructeurs qui ont fait le buzz médiatique en début de Genève : ils n'avaient pas de stand au salon.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Au chapitre des VE, on notera que des autos chères et dites premium, les VE d'entrée de gamme ou de milieu de gamme qui fleurissent dans les CP des marques doivent finalement être une simple vue de l'esprit et du marketing.

Ce n'est pas en lançant des VE au delà de 40.000€ que l'on va démocratiser l'affaire qui reste pour l'instant une voiture électrique de "riche" ou de militant qui ne craint pas de s'endetter

et ce n'est pas la e-208 attendue en 2020 qui fera plus descendre les voitures électriques populaires dans la rue.

Par

Autre paradoxe aperçu, Caradisiac etait fier d'annoncer et d'avoir son stand au Mondial de l'auto, preuve de sa nouvelle stratégie de communication au plus près des lecteurs internautes, tout ça pour disparaitre au salon suivant, au Palexpo de Genève où ils n'ont que les fauteuils des stands qu'ils photographient...

Autre paradoxe, le nombre de youtubers spécialisé auto qui essaient les véhicules à ce salon de Genève et qui dépassent de plus en plus en nombre les journalistes traditionnels qui désormais doivent partager la découverte des modeles et concept car avec leur jeunes 'confrères' en prenant le siège conducteur, passager ou banquette arrière selon la place laissée vacante.

J'aime ces paradoxes. Un véritable marqueur d'époque.

Par

En réponse à Gentlemanscooper le vieux

Au chapitre des VE, on notera que des autos chères et dites premium, les VE d'entrée de gamme ou de milieu de gamme qui fleurissent dans les CP des marques doivent finalement être une simple vue de l'esprit et du marketing.

Ce n'est pas en lançant des VE au delà de 40.000€ que l'on va démocratiser l'affaire qui reste pour l'instant une voiture électrique de "riche" ou de militant qui ne craint pas de s'endetter

et ce n'est pas la e-208 attendue en 2020 qui fera plus descendre les voitures électriques populaires dans la rue.

VW et Skoda s'en occuperont si Peugeot n'y va pas comme il faut.

Mais les marges sur les aspirateurs vont commencer alors à descendre

Par

Petite remarque sur l'absence au Salon de Jaguar et d'Alpine (et pas qu'eux....)

Cette absence était annoncé depuis longtemps.

Ces marques ont certainement mieux à faire que de parader à grand frais dans des salons quand elle n'ont strictement rien de nouveau à proposer. Je crois que si on veut "découvrir" ces marques on est plus avisé d'aller dans une concession gratuitement que de passer par un salon bondé et payant.

Vous me direz oui mais les concession de ces marques sont pas légion.....et parfois lointaines.

Ouai enfin, je suis à peu près sûr que le Parisien, le Nantais, le Londonien ou le Suédois fera moins de km jusqu'à la concession la plus proche que jusqu'à Genève.

De plus ces marques ne sont pas responsable du choix du jury.

Ok elle vont pas renier le résultat, surtout Jaguar, mais de là à leur reprocher de ne pas être présent sous prétexte qu'un jury les a plébiscité...

Surtout qu'entre une enclume à 85 000 balles et un coupé 2 places (+ 2 d'appoint pour ne pas dire punitives) à 55 000 on voit bien tout le potentiel de vente auprès du grand public...

Par

Il y a un an à Genève cf. https://www.caradisiac.com/psa-devoile-les-rejets-en-conditions-reelles-de-5-modeles-166711.htm , PSA avait publié la pollution de CINQ modèles.

Il avait dit ensuite qu'il publierait la pollution de tous ses modèles d'ici un an.

Résultat : zéro, no nothing, nada, queue dalle

Par

Véhicules électriques

On en montre, on en parle ...

Mais ZERO information, variment ZERO information sur le lei de fabrication de la batterie, sur le CO2 nécessaire à la construction de la batterie ... sur le CO2 comparé par km parcouru entre un VE et son équivalent thermique.

Bref comme d'habitude, on essaie de nous vendre la transition écologique sans aller au fond des choses

Par

En réponse à Gentlemanscooper le vieux

Au chapitre des VE, on notera que des autos chères et dites premium, les VE d'entrée de gamme ou de milieu de gamme qui fleurissent dans les CP des marques doivent finalement être une simple vue de l'esprit et du marketing.

Ce n'est pas en lançant des VE au delà de 40.000€ que l'on va démocratiser l'affaire qui reste pour l'instant une voiture électrique de "riche" ou de militant qui ne craint pas de s'endetter

et ce n'est pas la e-208 attendue en 2020 qui fera plus descendre les voitures électriques populaires dans la rue.

Bien vu!!! la SEULE vraie innovation est le concept-car 100 % électrique baptisé Fiat Concept Centoventi.

L'une des particularités de cette voiture, c'est d'offrir un système d'achat / location de batteries permettant au conducteur de bénéficier d'une autonomie allant de 100 à 500 km, mais aussi de proposer, via le programme 4U, différentes options de personnalisation (4 toits, 4 pare-chocs, 4 enjoliveurs de roue et 4 livrées extérieures).

Par

En réponse à ceyal

Il y a un an à Genève cf. https://www.caradisiac.com/psa-devoile-les-rejets-en-conditions-reelles-de-5-modeles-166711.htm , PSA avait publié la pollution de CINQ modèles.

Il avait dit ensuite qu'il publierait la pollution de tous ses modèles d'ici un an.

Résultat : zéro, no nothing, nada, queue dalle

Tiens....une étude qui vient de tomber, assez amusante.....

http://www.leparisien.fr/societe/pollution-de-l-air-a-paris-nos-tests-alarmants-11-03-2019-8029608.php

Mangez cru ce midi les gars ! :ptèdr:

Par

En réponse à Assez

Bien vu!!! la SEULE vraie innovation est le concept-car 100 % électrique baptisé Fiat Concept Centoventi.

L'une des particularités de cette voiture, c'est d'offrir un système d'achat / location de batteries permettant au conducteur de bénéficier d'une autonomie allant de 100 à 500 km, mais aussi de proposer, via le programme 4U, différentes options de personnalisation (4 toits, 4 pare-chocs, 4 enjoliveurs de roue et 4 livrées extérieures).

100% d'accord !

La Fiat Concept Centoventi est la seule vraie innovation de ce salon de Genève.

J'attends impatiemment le passage à la série.

Par

Je pense que Volvo se tire une balle dans le pied et devra faire marche arrière.

Le client d'une voiture premium n'aime pas trop qu'on lui dicte sa façon de conduire et qu'on le bride, ni qu'on lui impose un carburant spécifique.

Ils se sont laissés tourner la tête par les bobos écolos mais la réalité les fera rapidement revenir à la raison.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire