Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

Dans Tuning / Préparations

Pierre Desjardins

La subtilité, la retenue, la nuance, autant de mots qui n'ont jamais servi pour décrire une création du préparateur allemand Mansory. Mais c'est sa marque de fabrique et force est de constater que, vu le rythme auquel il sort des nouveautés et combien de grands noms de l'industrie paraissant pourtant bien établis ont disparu ces dernières années, il y a de fortunés amateurs. Et sa nouvelle victime est l'Aston Martin DBX.

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

Le Salon de Genève était l'occasion de découvrir les nouvelles œuvres de Mansory avec un plaisir aussi malin que coupable en se demandant auparavant à quelle Joconde il avait cette fois-ci dessiné des moustaches ou à quel David de Michel-Ange il avait ajouté piercings et tatouages. Ford GT (dont un des trois exemplaires est à vendre la bagatelle de 1,8 million d'euros), Ferrari 599 GTB Fiorano, Porsche Taycan ou Bugatti Chiron, toutes ont subi ses assauts avec le même accueil grimaçant mais fasciné du public. Parfois cependant, ce n'est pas si grave. Peut-on en effet faire pire dans le vulgaire ou le clinquant en retouchant même lourdement un Mercedes Classe G, un Rolls-Royce Cullinan ou un Bentley Bentayga ?

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

Le profil permet d'apprécier à leur juste valeur la paire d'ailerons et les jantes de 24 pouces.

Et l'Aston Martin DBX tombe probablement dans la seconde catégorie. Est-ce de série le plus laid des véhicules à être sorti des ateliers de la célèbre marque britannique ? Sans aucun doute, même si ce n'est pas forcément une insulte quand l'histoire de cette dernière compte des beautés classiques comme la DB5, la DB7 Vantage ou la Vanquish. Est-ce que, dans le même temps, il a à lui seul sauvé les finances et permet aujourd'hui la sortie de modèles à la production aussi limitée que la Valkyrie ou la Valhalla ? Assurément.

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?
Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

 

Que ce soit vu de l'avant ou de l'arrière, ce DBX semble supplier qu'on l'achève.

On reconnaît la main lourde de Mansory au premier coup d’œil avec cette construction façon mille-feuilles où chaque couche est plus écœurante que la précédente. Évidemment, toutes les évolutions esthétiques sont annoncées comme indispensables pour soit refroidir la mécanique, soit pour garder les roues du SUV fermement posées sur le goudron. Pour ces dernières cependant, la gravité devrait suffire puisque les jantes atteignent un diamètre de 24 pouces en 10 pouces de largeur à l'avant et 12,5 pouces à l'arrière et sont respectivement recouvertes de pneus en 295/30R24 et 355/25R24. De quoi, juste pour l'apéritif, faire honte à la Bugatti Chiron qui se contente de modestes 285/30R20 à l'avant et de 355/25R21 à l'arrière.

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

Le responsable du style chez Mansory rentrera au collège l'année prochaine.

Et pour recouvrir comme il se doit ces colossales bandes de roulement, il faut évidemment passer par la case des généreuses extensions d'ailes et donc assortir les boucliers avant et arrière ainsi que les bas de caisse. La proue reçoit au passage son lot de prises d'air diverses et variées tandis que la poupe ne peut faire l'impasse sur un classique diffuseur percé de deux sorties d'échappement façon tuyères de F16.

Est-ce qu'on s'arrête là ? Oh non, sûrement pas. Pourquoi ne pas ajouter non pas un mais deux ailerons, de parsemer ici et là d'éléments en carbone forgé (qui me font toujours penser à du faux granite de plan de travail de cuisine) et recouvrir l'ensemble d'une discrète teinte noire relevée par de criantes touches façon citron vert ? Ah oui, là c'est du Mansory.

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?
Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

Il se passe tellement de choses, on ne sait plus où donner de la tête.

Si vous avez déjà la rétine saturée, faites une pause avant de découvrir l'intérieur. Respirez un bon coup. Allez, on y va ensemble, tenez-moi la main, j'ouvre la porte. Voilà. Serrez juste un peu moins fort maintenant s'il vous plaît. Comment résumer l'ambiance de l'habitacle ? Si vous avez déjà erré au rayon chaussures de running de Décathlon, vous ne serez probablement pas dépaysés par l'étonnant tissu recouvrant sièges et contre-portes ou le rappel à la pelle du citron vert extérieur.

Mansory s'attaque à l'Aston Martin DBX mais est-ce si grave ?

De nombreuses Nike Air Max Plus Tuned innocentes semblent avoir été dépecées sans vergogne pour habiller l'intérieur.

Tournons maintenant notre attention sous le capot car oui, Mansory s'y est aussi attardé. Le V8 4.0 biturbo prêté par AMG se montre déjà plutôt volontaire d'origine avec 550 ch et 700 Nm mais développe désormais 800 ch et 1 000 Nm. De quoi expédier le 0 à 100 km/h en 3,8 s et atteindre 325 km/h, contre respectivement 4,5 s et 291 km/h à sa sortie de l'usine. Aucun détail sur la préparation ne filtre mais sachez que les émissions de CO2 passent de 323 à 347 g/km de CO2, avec une consommation moyenne de 16,7 l/100 km.

Les tarifs sont aussi passés sous silence mais c'est probablement un multiple par deux voire trois du prix de base de 185 000 €, ce qui fait quand même cher pour un résultat ressemblant à un Ford Kuga ayant percuté le rayon accessoires de Norauto.

Photos (10)

En savoir plus sur : Aston Martin Dbx

SPONSORISE

Actualité Aston Martin

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire