Publi info
 

Mazda lance un projet pour réduire les émissions de CO2 des moteurs

Japon et Arabie Saoudite s'associent sur ce projet de réduction des émissions de CO2 des moteurs thermiques dans le cadre d'un développement des futures mécaniques. Mazda veut des mécaniques plus efficientes, et le pays pétrolier du Moyen-Orient compte aider avec un carburant à basse émission de CO2.

Mazda lance un projet pour réduire les émissions de CO2 des moteurs

Mazda ne compte visiblement pas lâcher le moteur thermique de sitôt. Alors que la plupart des constructeurs se mettent à l'électrique, la marque nippone poursuit sur ses développements des blocs Skyactiv. La marque a même publié une étude récente annonçant que "84 % des véhicules dans le monde auront encore des moteurs thermiques en 2035". Une étude évidemment à prendre avec des pincettes, venant d'une marque comme Mazda.

Le géant japonais annonce aujourd'hui la création d'un projet commun d'étude avec Saudi Aramco, le géant saoudien du pétrole, propriété du royaume d'Arabie Saoudite. Un troisième membre est également de la partie, puisque l'AIST (institut japonais des sciences et technologies industrielles).

 

Saudi Aramco aura à sa charge le développement d'un carburant spécial qui émettra moins de dioxyde de carbone, du puis à la roue. Ceci comprend donc des améliorations conséquentes en matière de raffinage, en plus de l'amélioration du carburant.

Mazda, de son côté, veut se pencher sur la progression des rendements des moteurs thermiques. Rappelons qu'aujourd'hui, les meilleurs sur le marché (des voitures particulières) tournent entre 40 et 45 %, bien que la moyenne soit plutôt sous les 40 %.

Notez tout de même que sur le schéma fourni par la marque japonaise, le véhicule électrique tire son énergie d'une production à base de produits pétroliers. Mazda aurait-il oublié le renouvelable ?

 

Mots clés :

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"84 % des véhicules dans le monde auront encore des moteurs thermiques en 2035"

Selon la populace de ce forum d'ici 2035 on roule tous en voiture autonome électrique avec 1000 km d'autonomie et 5 minutes de recharge ! ;)

Par

En réponse à Axel015

"84 % des véhicules dans le monde auront encore des moteurs thermiques en 2035"

Selon la populace de ce forum d'ici 2035 on roule tous en voiture autonome électrique avec 1000 km d'autonomie et 5 minutes de recharge ! ;)

C'est un peu optimiste en effet , sachant que la fin de commercialisation C est 2040 pour la France et l'Angleterre 2050 les Saoudiens investissent aussi chez Tesla ...

Par

Et bien je suis tout a fait d'accord avec Mazda sur leur projections. Nous n'avons pas encore exploré toutes les solutions pour faire des moteur thermiques plus efficace. Regardez le moteur a cylindres antagonistes développez par Ford. on atteint un rendement proche des 60 pourcent. Par ailleurs, il existe des carburants renouvelables qui ont le mérite de ne pas polluer... Et pourtant j'ai fait des études d'électrotechnique...

Par

Pas demain la veille qu'on aura plus de thermique, en effet, vu les performances des jouets à piles sorti de ceux à 100 k€.

D'autant que dans les cartons, il y a déjà des rendements de 60% que les couillons d'européens n'ont pas daigné financer, ti comprends coco, y'a mon vert qui dit qu'il faut arrêter la recherche sur le carboné ( != pas renouvelable), mais que les chinois ont accueilli à bras ouverts, capitaux à l'appui.

Par

"Notez tout de même que sur le schéma fourni par la marque japonaise, le véhicule électrique tire son énergie d'une production à base de produits pétroliers. Mazda aurait-il oublié le renouvelable ?"

Le journaleux qui n'a rien compris...

le but est d'utilisé l'énergie des raffineries pour produire de l'électricité et ainsi utiliser cette électricité pour recharger des voitures, en gros diminuer les partes électriques d'une raffinerie pour améliorer l'impact CO2 global de l'installation.

Ça peut passer par une récupération des pertes thermiques grâce à un système de production à base de turbine, d'eau et de vapeur (comme les centrales)

ou la pose de panneaux photovoltaïques à des endroits stratégiques, etc

Par

"Une étude évidemment à prendre avec des pincettes, venant d'une marque comme Mazda."

Je pense que Mazda est une des marques les plus innovantes, si ce n'est la plus innovantes. J'ai plus confiance en cette petite marque qu'à n'importe quelle marque européenne....

"tournent entre 40 et 45 %, bien que la moyenne soit plutôt sous les 40 %"

Les hybride

" Mazda aurait-il oublié le renouvelable ?"

Ils sont plus réalistes et ne tentent pas d’enfumer ses clients ....

Par

En réponse à Pattondeneauphle

Et bien je suis tout a fait d'accord avec Mazda sur leur projections. Nous n'avons pas encore exploré toutes les solutions pour faire des moteur thermiques plus efficace. Regardez le moteur a cylindres antagonistes développez par Ford. on atteint un rendement proche des 60 pourcent. Par ailleurs, il existe des carburants renouvelables qui ont le mérite de ne pas polluer... Et pourtant j'ai fait des études d'électrotechnique...

Wikipédia affirme que les meilleurs rendement (moteurs industriel diesel 2 temps) sont de 50%, une remarque en passant. Mais gagner quelques points de rendement est bon à prendre pour nos voitures. C'est aussi améliorer les logiciels pour optimiser les plages de fonctionnement du moteur sans forcément améliorer la combustion elle-même.

Caradisiac pose la question de la source d'énergie renouvellable. Le greewashing a visiblement fait beaucoup de dégâts dans les cerveaux... La première question est de savoir si on peut produire de l'électricité renouvellable en suffisamment grande quantité pour à la fois couvrir les besoins énergitiques actuels et après envisager de remplacer le pétrole. Malheusement planter des dizaines de milliers d'éoliennes ne suffira pas à résoudre ce problème.

Mazda me semble avoir une approche réaliste. La seule solution crédible est encore de rouler beaucoup moins. Il est possible que l'on n'ait pas vraiment le choix dans les années à venir et ça va faire des dégats...

Par

En réponse à Axel015

"84 % des véhicules dans le monde auront encore des moteurs thermiques en 2035"

Selon la populace de ce forum d'ici 2035 on roule tous en voiture autonome électrique avec 1000 km d'autonomie et 5 minutes de recharge ! ;)

Entre les rêves et la réalité....

Par

Autrefois on évoquait des blocs moteurs et piston en céramique pour des rendements élevés. Qu'en est-il du moteur à cycle Dies-Otto dont parlait Mercedes avec enthousiasme il y a quelques années ?

On remarquera en passant que pour consommer moins, un nettoyage du moteur ancien avec un additif de carburant est efficace, tout comme le passage à l'essence 98 qui, pour des moteurs modernes à compression élevée, permet d'obtenir un meilleur couple à bas régime en retardant l'explosion.

La somme de ces deux outils représente pour mon usage une économie de 0,2 l/100...

Par

En réponse à Hybridation

Autrefois on évoquait des blocs moteurs et piston en céramique pour des rendements élevés. Qu'en est-il du moteur à cycle Dies-Otto dont parlait Mercedes avec enthousiasme il y a quelques années ?

On remarquera en passant que pour consommer moins, un nettoyage du moteur ancien avec un additif de carburant est efficace, tout comme le passage à l'essence 98 qui, pour des moteurs modernes à compression élevée, permet d'obtenir un meilleur couple à bas régime en retardant l'explosion.

La somme de ces deux outils représente pour mon usage une économie de 0,2 l/100...

Oh il y a aussi le fabuleux MCe5. J'ignore où ils en sont (nulle part est probable) et Infiniti (on verra)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire