Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Avis Bmw Serie 3 E46 Cabriolet

Serie 3 E46 Cabriolet (E46) CABRIOLET 330CI PREFERENCE LUXE STEPTRONIC (2005)

Par  le 13 Août 2018 à 21h36

Propriétaire d'une 330ci cabriolet de 2005 depuis l'an dernier, je suis pleinement satisfait de mon achat et compte garder cette voiture longtemps.Par delà la ligne indémodable et le plaisir procuré par sa conduite, c'est pour moi la voiture du parfait compromis : c'est un cabriolet, oui, mais luxueux, confortable et qui possède quatre places avec un vrai coffre. C'est une voiture bourgeoise, oui, mais à tendance sportive si on la taquine. C'est un six cylindres en ligne 231 chevaux, mais dont la consommation reste raisonnable (9-10 L). Enfin, j'aime cette voiture pour sa philosophie : nous avons là l'une des dernières BMW classiques, aux lignes fluides et avec un moteur 6 cylindres en ligne sans turbocompresseur, dans la plus grande tradition BMW.La capote entièrement électrique est de qualité et offre une insonorisation remarquable, même sur autoroute. Le principal défaut de la voiture est son poids (près de 1700 kg) qui l'handicape un peu lors de certaines reprises, notamment sur autoroute à 100 km/h par exemple. Toutefois, les performances restent globalement satisfaisantes avec un 0 à 100 km/h en 7,5 sec.Options conseillées : système HI-FI haut-parleurs pour écouter une émission radio décapoté à haute vitesse, filet coupe-vent, sièges sports en cuir et chauffants, système de navigation, volant multifonctions (régulateur de vitesse inclus).
Lire la suite de l'avis»

 

Serie 3 E46 Cabriolet (E46) CABRIOLET 330CI STEPTRONIC (2000)

Par  le 01 Juillet 2014 à 21h43

Je possède une 330ci cabriolet, boîte automatique. C’est une auto qui possède de nombreuses qualités, bref, c’est un investissement sûrExtérieur :L’ e46 cabriolet est une réussite esthétique. Cette voiture a bien vieilli : ligne équilibrée, éléments de carrosserie assemblés avec soin… La peinture semble encore neuve malgré le fait qu’elle accuse déjà 14 années. Les 330ci sont des voitures puissamment motorisées. Elles sont donc parfois victimes d’apprentis pilotes. Pour déceler un choc, scrutez avec soin les jours entre les différents éléments de carrosserie. Ils doivent être parfaitement réguliers, exactement de la même teinte. La peinture doit présenter une belle profondeur. Lisse, appliquée avec soin, elle ne présente pas de défauts. Si vous constatez une application ‘’peau d’orange’’ il y a eu réparation.Pour déceler un choc avant : ouvrez le compartiment moteur. La peinture doit être mate, dans le même ton que l’extérieur, notamment sur les points d’ancrage des amortisseurs. Regardez les points de fixation des ailes, en particulier les écrous : s’ils ont bougé, ou s’ils ont été repeints (peinture brillante) : méfiance. Examinez toutes les pièces boulonnées ou vissées, notamment la pièce métallique noire qui soutient les feux, et qui fait approximativement la largeur de la face avant de la voiture. Pensez aussi aux pattes de fixations des feux, de la boîte à air…Sous l’auto : Les protections sous moteur doivent être présentes, pas tordues. Sur le côté : examinez les soubassements. Pour déceler un choc à l’arrière : soulevez le tapis de coffre, retirez la roue de secours : la tôle doit être recouverte de peinture mate, et de doit pas avoir été déformée. Pas grand-chose à craindre côté capote : elle est de qualité, doublée, et la lunette arrière est en verre. Le mécanisme semble fiable.Intérieur : Rien n’a bougé en 14 ans . Pas un couinement, pas une déformation, pas une décoloration des plastiques. C’est remarquable. Le cuir et de qualité, il ne s’affaisse pas. Il peut parfois être un peu usé sur les sièges sport, côté conducteur en particulier. C’est rattrapable facilement avec des produits adaptés. Seul véritable défaut de finition : certains plastiques sont recouverts d’une mince couche donnant une finition mate et satinée à la pièce. Malheureusement, les frottements peuvent à la longue faire partir ce revêtement. Conduite : une voiture à 2 visagesPromenadeLa 330ci cabriolet est une voiture confortable. La mienne dispose par exemple de jantes Motorsport en 18 pouces, et d’un châssis sport, pourtant elle sait me préserver. En balade, c’est une merveilleuse voiture. Silencieuse, souple, elle enroule sur le couple. La direction est douce, le comportement sain et prévenant. Le moteur émet un grondement aussi agréable que rassurant. La boîte auto d’origine GM n’est pas si mal : quoique lente en Drive, elle rend les balades cheveux au vent agréables par sa douceur. Pour parfaire le tout, je vous recommande l’option Harman/Kardon qui vous garantit une qualité de son au top pour écouter vos CDs préférés. Le filet anti-remous, ainsi que les sièges chauffants sont des plus appréciables pour profiter du cabriolet dès le printemps, jusqu’à l’automne. Capote en place, l’insonorisation est de très bon niveau .Vous bénéficiez en outre d'un coffre assez vaste, même décapoté. De nombreux rangements à bord vous facilitent la vie, et les deux places arrière sont utilisables par des adultes, ce qui est suffisamment rare sur un cabriolet pour être souligné!Conduite sportive La 330ci cabriolet s’en tire très bien, bien que lourde (plus de 1600kg !) et flanquée d’une boîte auto ancienne génération. Pour profiter pleinement de la puissance, vous avez deux options : le mode automatique ‘’sport’’ ou le mode séquentiel. En position sport, la boîte est bien plus réactive. Les passages de rapports sont plus brefs, la boîte adapte le rapport aux conditions du moment, dans un délai plutôt court. La voiture réagit donc vite, changeant le visage de la voiture : de paisible cabriolet on retrouve le caractère BMW typique, un bonheur. Parenthèse : le mode sport est aussi utile s’extraire d’une zone où la circulation est dangereuse, et où il est nécessaire d’avoir une voiture réactive dans la seconde.Le mode séquentiel est utile en montagne, où vous pourrez profiter d’un frein moteur efficace, mais aussi en conduite sportive. Les vitesses passent assez vite, bien qu’il y ait bien sûr un petit temps de latence entre l’impulsion sur le levier et le passage du rapport. Rien de dramatique. Le mode séquentiel est agréable à utiliser, car la boîte travaille sans à-coups. Le comportement est sain, et on ne ressent pas tellement le poids de la voiture. Seul le freinage perdra en endurance en cas d’utilisation intensive. La voiture se place avec une précision remarquable en courbe, et demeure stable, même à haute vitesse. La rigidité est excellente, les ingénieurs ont bien étudié la chose. Bien sûr, méfiance sous la pluie comme sur la plupart des BMW: l’arrière passera devant si vous êtes brouillon. Quant au moteur M54 qui équipe la 330ci, c’est l’un des meilleurs moteurs conçus par BMW. Plein partout, merci le double Vanos, il reprend dès les plus bas régimes (1500tours voire avant) et monte avec aisance dans les tours, dans une sonorité flatteuse et pas artificielle. Pour résumer, c’est une auto qui sait aussi hausser le rythme en toute décontraction. Attention à votre permis !Consommation : 9,2L/100km décapoté, sur autoroute (8.5L/100 capote en place) de 6 à 8L/100km sur route à 90km/h11,5L en mixte avec bouchons et agglomération dense.Un bon 15L /100km en conduite sportiveEntretien :MoteurTRES fiable. Ne craignez pas les forts kilométrages, du style 200 000km. Peut consommer de l’huile (ex 1L/2000Km) mais pas dangereux. Distribution par chaîne, tension automatique. Huile : Je recommande la Motul 300V en 5W40 ou 10W40 ou Castrol Magnatec (un peu moins bonne). Ne pas prendre plus fluide que 5W40, à nos latitudes c’est inutile (cf. notice)Trains roulants : faiblesse chronique des silentblocs de triangle AV. Remplacement pas trop coûteux. Boîte auto : faiblesse des boites GM qui peuvent rendre l'âme. Faites-la vidanger (contrairement à ce qui se dit, elles doivent être vidangées) avec changement de crépine et autres joints (env. 300 euros). Ceci dit, aucun de mes amis n'a eu de problème, et leurs autos ont passé les 300000km. Je n'ai rien à déplorer de ce côté-là. Le problème semble disparaitre sur les e46 phase 2 après abandon de la boîte GM. Pneus : larges donc assez chers. Dans mon cas: 180e/pneu équilibré et valvé, en Continental SportContact5 (255/35 R18 94Y). Ne montez pas de pneus ‘’cheap’’ sur ce genre de voiture loude et puissante.Carrosserie : RAS. Pas de corrosion. Si de la rouille apparait, il y a eu déformation de la tôle…Electricité : RASOptions que je conseille: xénons, harman/kardon, sièges sports chauffants à mémoire, GPS, hard top pour l'hiver et filet anti-remous.
Lire la suite de l'avis»

Achetez votre Bmw Serie 3 E46 Cabriolet

En occasion avec

Votre Bmw Serie 3 E46 Cabriolet d'occasion sur LaCentrale.fr

Modèles concurrents