Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mortalité routière : troisième année consécutive de hausse

Dans Pratique / Sécurité

Florent Ferrière , mis à jour

Mortalité routière : troisième année consécutive de hausse

Les mauvaises statistiques de décembre ont fait basculer le bilan de 2016 dans le rouge. C'est la première fois depuis 1972 que le nombre de morts sur les routes augmente trois années de suite.

Il y avait eu une nette amélioration en octobre et novembre, avec des baisses de respectivement 16,4 et 13,2 %. Mais la mortalité routière est repartie à la hausse en décembre. Selon les données provisoires de l'observatoire national interministériel de la sécurité routière, 331 personnes ont perdu la vie sur le réseau français le mois dernier, soit une augmentation en un an de 8,5 %.

Ce mauvais résultat empêche le bilan de l'année d'être dans le vert. Après le cumul des onze premiers mois, le nombre de morts affichait une baisse de 0,5 %. Au final, la mortalité progresse de 0,2 %. L'augmentation est minime, avec huit morts de plus, soit un total de 3 469 (+ 0,2 %). Mais c'est la première fois depuis 1972 que trois années de hausse consécutive sont observées. L'objectif fixé par Manuel Valls de passer sous la barre des 2 000 morts en 2020 semble inatteignable.

Le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux a déclaré : "l'année 2016 s'inscrit dans une tendance à la stabilisation, sans malheureusement cette rupture qu'on était en droit d'attendre de par notre engagement au cours des deux années de hausse de 2014 et 2015".

Forte hausse des décès de piétons

Le bilan varie en fonction du type d'usagers. La mortalité chez les automobilistes recule de 2 % et chute chez les cyclomotoristes (- 20 %). Mais elle s'envole chez les piétons, avec 72 décès supplémentaires, soit une hausse de 15 %. La Sécurité Routière insiste sur le fait que "les usagers vulnérables que sont les piétons, les cyclistes, les cyclomotoristes et les motocyclistes représentent toujours 42 % des personnes tuées alors que leur proportion dans le trafic est très faible".

La tendance n'est pas meilleure du côté du nombre de blessés, en hausse de 2 % à 72 199. Enfin, en 2016, il y a eu 57 251 accidents corporels  (+ 1,1 %). 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire