Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nicolas Hulot présente la nouvelle prime à la casse et annonce un malus dès 121 g/km de CO2

Nicolas Hulot présente la nouvelle prime à la casse et annonce un malus dès 121 g/km de CO2

Bonnes nouvelles : la prime à la conversion sera proposée à tous les Français, pour l'achat d'un modèle thermique neuf ou d'occasion récente. Mais il faudra mettre au rebut un très vieux véhicule.

Dans une interview donnée au journal Libération, le ministre de la Transition Écologique en dit enfin plus sur la nouvelle prime à la casse, destinée à sortir de la circulation les véhicules les plus anciens. C'est l'une des quatre mesures importantes « qui s'inscrivent dans la dimension solidaire de mon ministère et constituent ce que j'appelle le paquet solidaire climatique ».

Pour rappel, il y a déjà deux primes à la casse, aussi nommée primes à la conversion, en cas de mise au rebut d'un véhicule diesel entré en service avant le 1er janvier 2006. L'une concerne tous les Français qui achètent une voiture électrique (4 000 € d'aide) ou une hybride rechargeable qui rejettent moins de 60 g/km de CO2 (2 500 € d'aide). L'autre s'adresse aux ménages modestes qui achètent un véhicule neuf ou d'occasion, essence ou diesel, qui émet moins de 110 g/km de CO2 et respecte les normes Euro 5 (500 € d'aide) et Euro 6 (1 000 € d'aide).

Ce dernier dispositif avait d'ailleurs été critiqué par la Cour des Comptes, qui l'avait jugé peu efficace. C'est d'ailleurs ce qui explique la mise en place au 1er janvier 2018 d'une nouvelle formule de la prime à la conversion.

Dans son interview, Nicolas Hulot déclare « la prime de 500 euros à 1 000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes et qui ne fonctionnait pas bien sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d'avant 1997 et diesel d'avant 2001 ».

Sans condition de revenus, on pourra profiter d'un coup de pouce pour l'achat d'un véhicule thermique qui rejette peu de CO2. Une grande majorité des citadines et une large partie des compactes seront donc aidées. La mesure concernera aussi l'achat d'une occasion récente qui portera une vignette Crit'Air verte, 1 ou 2. Petit revers de la médaille, le bonus sera soumis à la mise au rebut d'un très vieux véhicule. Et les ménages qui ont un diesel de plus de 17 ans ou une essence de plus de 20 ans à faire reprendre ne sont pas légion.

Toutefois, pour les foyers modestes, l'aide s'appliquera pour la reprise d'un véhicule diesel d'avant 2006. Surtout, pour eux, la prime atteindra 2 000 €, ce qui devient vraiment intéressant (Dacia risque d'être grand gagnant). Cette nouvelle mécanique devrait booster le marché de l'occasion. Il sera possible de se débarrasser d'une Clio d'avant 1995 et de la remplacer par une Clio de 2010 !

Il y aura évidemment une contrepartie. Pour financer le nouveau dispositif (le gouvernement table sur 100 000 véhicules concernés l'année prochaine), le malus va être à nouveau durci. Le seuil du déclenchement va être abaissé à 121 g/km de CO2, contre 127 g/km aujourd'hui, et les montants seront revus à la hausse. Le malus maximal passera de 10 000 à 10 500 €.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire