Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nissan annonce une usine de batteries et un SUV électrique

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

Nissan annonce ce matin la construction d'une usine de production de batteries avec son partenaire AESC au Royaume-Uni. Dans le même temps, le géant nippon confirme l'arrivée d'un nouveau crossover électrique, qui pourrait remplacer la Leaf.

La première image du futur SUV électrique de Nissan.
La première image du futur SUV électrique de Nissan.

Les constructeurs se sont-ils entendus en amont pour parler de futur et d'électromobilité ? En effet, les grandes annonces s'enchaînent en ce moment. Renault, Volvo, et maintenant Nissan, le tout la même semaine ! La marque nippone, membre de l'alliance avec Renault, est bien implantée au Royaume-Uni, où elle y possède notamment une usine (Sunderland).

C'est donc fort logiquement que le plan d'investissement "EV36Zero", annoncé ce matin, se concentre sur l'Angleterre. Et au délà de la désormais sempiternelle promesse de la neutralité carbone (quasiment tous les constructeurs communiquent désormais sur cet objectif qui, on le rappelle, est sous le coup d'une interdiction en France).Nissan va investir un milliard de livres pour créer une usine de production de batteries avec son partenaire chinois Envision AESC, qui avait repris l'activité batteries de Nissan en 2017.

Le but est de produire 9 GWh de batteries dans un premier temps, avant d'atteindre les 35 GWh d'ici 2030. C'est à peu près la capacité moyenne pour une usine de batteries en Europe.

Et ce n'est pas tout : sur le milliard de livres investi, 423 millions serviront au la conception et au lancement d'un nouveau SUV électrique sur la base de la plateforme CMF-EV de l'alliance, notamment utilisée pour la nouvelle Renault Mégane eVision. Une cousine japonaise, donc, qui entraînera la création de 900 emplois dans l'usine de Sunderland, où Nissan prévoit d'en assembler quelque 100 000 unités par an. Il s'agira du second SUV électrique pour Nissan sur la base de cette plateforme après l'Ariya, dont les livraisons ont été retardées. Et selon la presse anglaise, il s'agirait ni plus ni moins que du remplaçant de la Leaf, qui changerait ainsi de carrosserie, tout comme la Mégane...

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Forum Nissan

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bah alors... il est ou le cataclysme économique post-Brexit annoncé par Roc et d'autres pro-UE ?

Par

Quand je parle d'aquaplaning sur le sujet écologie , avec encore et encore de la gigaF à sortir de terre , encore et encore des ressources cramés , le tout pour produire et encore produire à gogo , oui nous sommes bien dans un monde capitaliste , ou finalement les vrais enjeux pour la préservation des ressources naturelles est accessoire , avec comme tâche de fond un placebo qui rapport beaucoup .

Par

Qu'ils commencent déjà par proposer leur Nissan Ariya :bah:

Par

En réponse à pxidr

Bah alors... il est ou le cataclysme économique post-Brexit annoncé par Roc et d'autres pro-UE ?

+1.

Par

En réponse à Turbo95

Quand je parle d'aquaplaning sur le sujet écologie , avec encore et encore de la gigaF à sortir de terre , encore et encore des ressources cramés , le tout pour produire et encore produire à gogo , oui nous sommes bien dans un monde capitaliste , ou finalement les vrais enjeux pour la préservation des ressources naturelles est accessoire , avec comme tâche de fond un placebo qui rapport beaucoup .

Mais dans le même temps, les usines de moteurs thermiques et certaines fonderies vont fermer.

C'est juste le sens de l'histoire !

Par

Tu parle d'une alliance ! A peine Renault fini ses annonces, Nissan se sent l'envie de faire les siennes, avec des doublons évidemment (batterie).

Un boulet...

Par

En réponse à Turbo95

Quand je parle d'aquaplaning sur le sujet écologie , avec encore et encore de la gigaF à sortir de terre , encore et encore des ressources cramés , le tout pour produire et encore produire à gogo , oui nous sommes bien dans un monde capitaliste , ou finalement les vrais enjeux pour la préservation des ressources naturelles est accessoire , avec comme tâche de fond un placebo qui rapport beaucoup .

Il y a en partie de ça c'est sûr.

Par

AESC-Envision est déjà le partenaire annoncé par Renault cette semaine pour Douai.

AESC est en fait l'ancienne JV japonaise (co-entreprise) entre NEC et l'alliance Renault-Nissan.

Nissan a toujours des parts. Renault, pas sûr. Entre temps, Envision est devenu chinois.

Par

En réponse à Gastor

Tu parle d'une alliance ! A peine Renault fini ses annonces, Nissan se sent l'envie de faire les siennes, avec des doublons évidemment (batterie).

Un boulet...

c'est la meme boite... AESC-Envision.

Par

En réponse à pxidr

Bah alors... il est ou le cataclysme économique post-Brexit annoncé par Roc et d'autres pro-UE ?

Oui sur le Brexit je suis plus que d'accord avec toi.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire