Publi info
 

Nissan dévoile la Leaf e+ à grande autonomie

La Leaf est enfin disponible avec une plus grosse batterie de 62 kWh. La version e+ promet une autonomie en cycle WLTP de 385 km.

Nissan dévoile la Leaf e+ à grande autonomie

Dès la présentation de la deuxième génération de la Leaf, en septembre 2017, Nissan avait annoncé l'arrivée d'une variante à grosse batterie. La voici enfin, et elle se nomme e+. Elle débarque à temps, car dans le segment des véhicules électriques compacts, des concurrents commençaient à prendre de l'avance, notamment les coréens avec les Kia e-Niro et Hyundai Kona electric, qui existent avec des batteries de 64 kWh.

La Leaf e+ propose de son côté une batterie de 62 kWh. De quoi lui permettre d'annoncer une autonomie en cycle mixte avec le nouveau cycle de mesure plus sévère WLTP de 385 km, contre 270 km avec la variante de base, équipée d'une batterie de 40 kWh. Un beau progrès, qui donnera plus de polyvalence à la voiture. On note tout de même que l'e-Niro promet jusqu'à 455 km en WLTP. Les temps de recharge ne sont pas encore connus.

Nissan dévoile la Leaf e+ à grande autonomie

L'e+ ne se contente pas d'améliorer son autonomie. Elle propose de meilleures performances grâce à un moteur plus musclé. La puissance grimpe à 160 kW, soit 215 ch, contre 150 ch pour le modèle de départ. Le couple maxi est de 340 Nm. La vitesse maxi progresse de 10 % (ce qui donnerait environ 160 km/h) et les reprises sont plus franches.

Esthétiquement, rien ne permet de reconnaître l'e+, si ce n'est quelques touches de bleu. À bord, cette variante inaugure un écran tactile plus grand, de 8 pouces au lieu de 7, avec un nouveau système de navigation. Les applications, les cartes et le logiciel sont mis à jour automatiquement via un simple bouton. Une nouvelle fonction permet d'associer le système multimédia de la voiture à son smartphone, ce qui permet d'être guidé par son téléphone jusqu'au bout de son trajet une fois l'auto garée.

Nissan dévoile la Leaf e+ à grande autonomie

La commercialisation de l'e+ commence avec une série spéciale de lancement, la "3.ZERO", limitée à 5 000 exemplaires en Europe. L'équipement comprend l'ePedal et l'assistance à la conduite ProPilot. Avec l'ePedal, tout se gère via la pédale d'accélérateur : quand on la lâche, la voiture freine jusqu'à l'arrêt complet. Le ProPilot gère, sur voies rapides, la direction, le maintien dans la voie et les distances de sécurité, avec fonction arrêt et redémarrage.

Hors bonus, la Leaf e+ 3.ZERO est facturée 45 500 €. Pour comparer, le modèle haut de gamme Tekna en 40 kWh est à 39 700 €. Les livraisons commenceront à la fin du semestre.

Mots clés :

En savoir plus sur : Nissan Leaf 2

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On ne peut que déplorer la grosse fâcherie en cours avec mon Carlos, car ça c' est extrêmement prometteur ..

On sanctionnera seulement et si seulement les choses ne s' arrangent pas rapidement avec mon idole ..!!

Par

Peu intéressante face aux Niro et Kona, dommage

Par

Ca a l' avantage de ressembler à la voiture de m tt le monde, la dernière mouture commençait à avoir des toiles d' araignées sous les passages de roues..!!

Par

45 000euros la leaf ca commence a etre n'importe quoi la

Par

385km, c'est quand même relativement faible pour une telle capacité. Le système Nissan est pas très efficient. A voir ce que ça donne en réel.

Par

En réponse à pechtoc

385km, c'est quand même relativement faible pour une telle capacité. Le système Nissan est pas très efficient. A voir ce que ça donne en réel.

Il est prudent d' attendre la prochaine ZOE c' est bien ça ..??

Par

pourquoi les voitures électriques sont moches ?

Par

En réponse à Andarevenir

45 000euros la leaf ca commence a etre n'importe quoi la

Bonus déduit, réduction de 5% minimum déduite, on est à 37000. En économisant 300€/an en entretien et 1500€ par an en carburant par rapport à une thermique, on peut rentrer dans ses frais en moins de 10 ans.

Après, c'est une Nissan leaf, donc la seule vraie question c'est la gestion thermique, qui jusqu'à présent, n'a jamais été à la hauteur. Donc en 10 ans, de fortes chances que la batterie soit morte avant terme...

Par

En réponse à moulache

Il est prudent d' attendre la prochaine ZOE c' est bien ça ..??

Pour quoi faire, c'est peu ou prou le même système.

Par

En réponse à superdupond

pourquoi les voitures électriques sont moches ?

D'une part, le moche, le beau, c'est largement sociétal. En 80 ans de suprématie thermique absolue, on a appris qu'une voiture était belle quand elle était basse, avec un long capot, pour loger un gros moteur. Elle était encore plus "belle" quand elle avait une énorme "bouche" pour capter l'air pour refroidir le moteur (surtout pour le 1.6hdi de la 308 avec sa "grande gueule"...). La "définition" du "beau" est amenée à évoluer (comme elle a toujours fait, que ce soit dans la mode, dans l'ameublement...).

De plus, l'électrique oblige à chercher l'efficience en termes d'aéro, et cela implique des formes plus tendues, qui se rétrécissent vers l'arrière (la goutte d'eau étant l'objet le plus aéro possible...). Là le conflit est plutôt avec l'accessibilité et la taille du coffre...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire