Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Nouveautés du groupe Fiat : quatre ans de promesses non tenues

En 2014, le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a dévoilé un plan stratégique ambitieux avec des plannings de lancements chargés. Mais plus de la moitié des nouveautés annoncées n'a pas été lancée !

Nouveautés du groupe Fiat : quatre ans de promesses non tenues

Le 1er juin, Sergio Marchionne va dévoiler un nouveau plan stratégique pour le groupe FCA, Fiat Chrysler Automobiles. Celui-ci devrait donner des indications sur le programme 2018/2022 des nouveautés pour les différentes marques de FCA et fixer des objectifs de ventes.

Mais quelle crédibilité faudra-il accorder à ce plan ? On se pose la question car nous avons regardé dans les archives pour voir ce qui était prévu avec le dernier plan, dévoilé en mai 2014. Plus de la moitié des nouveautés promises n'existe pas !

Chez Fiat, cela avait plutôt bien commencé. Le programme prévoyait une nouvelle famille de compactes, elle existe, avec une Tipo déclinée en berline, 5 portes et break. La gamme « fun » a aussi été agrandie avec le 124 Spider. Mais depuis mi-2016, plus rien. Fiat avait prévu de renouveler la Punto en 2016, un changement urgent vu que l'auto date de 2005. Mais on en est toujours à la même génération et aucun remplacement n'est à l'horizon ! Un crossover compact était annoncé pour 2017, il n'existe pas. Et pour 2018, il était programmé un renouvellement de la Panda, qui n'aura pas lieu.

Ce qui était au programme pour Fiat. Sept nouveautés prévues, quatre sorties.
Ce qui était au programme pour Fiat. Sept nouveautés prévues, quatre sorties.

Chez Alfa, c'est encore pire. Pourtant, là aussi, c'était bien parti ! Après des années de disette, Alfa a fait un beau come-back avec les Giulia et Stelvio. Mais entre 2016 et 2018, Alfa Romeo prévoyait aussi deux nouvelles compactes, une familiale en plus (sûrement un break Giulia), une berline routière et un deuxième SUV ! Aucun de ces projets n'a abouti. Dès janvier 2016, les plans d'Alfa étaient d'ailleurs revus. FCA annonçait une routière, deux SUV et une compacte entre 2017 et 2020. À quasiment mi-parcours, aucun de ces véhicules n'a rejoint les concessions… et aucun prototype n'a été aperçu !

Ce qui était au programme pour Alfa. Au final, sur 8 nouveautés prévues, 2 sont sorties !
Ce qui était au programme pour Alfa. Au final, sur 8 nouveautés prévues, 2 sont sorties !

Du côté de Maserati, c'est aussi la déconfiture. Si le Trident a bien lancé le SUV tant attendu, il devait proposer en 2016 le petit coupé Alfieri et changer en 2018 la Gran Turismo. Rien n'a abouti.

Ce qui était au programme pour Maserati. Quatre nouveautés prévues, 1 sortie.
Ce qui était au programme pour Maserati. Quatre nouveautés prévues, 1 sortie.

La situation est encore plus grave avec Chrysler, totalement à l'abandon ! Depuis quatre ans, l'américain n'a lancé qu'une seule grande nouveauté, le monospace Pacifica. Le plan de 2014 prévoyait le lancement de deux crossovers, d'une berline compacte et le renouvellement de la 300. De plus, la dernière familiale 200 a été stoppée au bout de trois ans de carrière, faute de ventes !

Ce qui était au programme pour Chrysler. Quatre nouveautés prévues, 1 sortie.
Ce qui était au programme pour Chrysler. Quatre nouveautés prévues, 1 sortie.

En fait, celui qui s'en sort le mieux est Jeep. Son programme a quasiment été respecté, on note juste des retards. Il y a bien eu un nouveau Compass, un renouvellement du Wrangler et un grand SUV, lancé en Chine. Il manque le changement du Grand Cherokee, prévu à la base pour 2017 et qui attendra 2019 au mieux.

Le bilan n'est donc pas fameux. Et cela fait suite à un autre plan 2010-2014 peu respecté. À l’époque, les retards pouvaient s'expliquer par le processus de fusion entre Fiat et Chrysler, achevé début 2014, qui pouvait occuper les esprits et les finances. Mais depuis, pas d'excuse pour remettre en cause les promesses. FCA donne vraiment l'impression de ne pas être capable de gérer plusieurs constructeurs.

Avec Marchionne, les marques bougent, mais les unes après les autres et lorsque l'une avance, les autres ont l'air d'être (re)mises à l'arrêt. Marchionne semble fonctionner avec des chouchous, qui changent régulièrement au gré de leur potentiel de ventes à court terme et de leur rentabilité probable. Sa préférence est d'abord allée à Maserati, puis à Alfa Romeo et enfin à Jeep.

Les deux premiers ont été favorisés car le premium a la cote et dégage de belles marges. Le fait que Jeep soit le nouveau label phare s'explique bien sûr par la mode du SUV. Il y a quand même un peu de logique ! C'est d'ailleurs Jeep qui a l'avenir le moins flou, le seul qui a des nouveautés clairement annoncées à court terme : un pick-up en fin d'année, puis un tout nouveau Grand Cherokee. Avec Fiat et Alfa, on ne sait pas du tout ce qui est prévu pour les prochains mois.

Évidemment, les objectifs de ventes ne sont pas du tout atteints. Alfa devait écouler 400 000 voitures en 2018, l'année dernière il en a livré 115 000. Maserati a franchi la barre des 50 000 ventes en 2017, soit avec deux ans de retards sur l'objectif.

Commentaires (162)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

oooh, oooh, oooh, Roméo :coucou:

mais ça va :coucou: :coucou: :coucou:

Par

Oh cet article putaclic ! Oooh cet article putaclic !

3... 2... 1... ZEMIK ! (ah non il est déjà là)

Par

ils sont perdus complètement :bien:

Par

Merci sergio pour la qualité de tes voitures a l'image de ton pull...:ptdr:

Par

oulaaa ça va y aller... amusez vous bien.

Par

Moi c'est Lancia que je veux voir renaître de ces cendres car je pense que c'est une marque qui a beaucoup de potentiel, mais qui a été délaisser par Mister Sergio au profit des autres.

Pourtant Lancia pouvait très bien se fondre dans la masse comme une marque généraliste aux gènes sportifs par rapports à son passé et ses victoires.

Même si je trouve cela aberrant, sous l'autorité Chinoise, Allemande ou Américaine, Lancia aurait fait des miracle.

Mercedes aurait très bien pu racheter Lancia, et en faire une Généraliste Sportif pour contrer Seat ou Peugeot ou etc.

Je continuerai de le dire, Lancia est une marque avec du potentiel.

Par

Vivement que Sergio s'en aille. Ce groupe aurait besoin d'un vrai capitaine.

Par

C'est vrai que c'est quand même un gros bordel. On va voir ce qu'ils annoncent le 1er juin. Espérons que ce soit moyennement ambitieux histoire que ce soit crédible ..

Par

Le soucis du Groupe FCA se trouve à sa tête. Comme l article le dit, Marchionne lance une vague sur une marque au détriment des autres... Limite moi je ne serai pas déçus si FCA vendait Fiat/Alfa/Maserati/Lancia aux Chinois et qu ils fassent comme avec Volvo.

Par

En réponse à zigaza

Commentaire supprimé.

Et quoi t as de la satisfaction ? Tu te sens mieux ? :bah: Tu as été percuté par une Panda étant bébé pour être anti italiennes comme ça ? Je ne comprend pas les personnes comme toi, Je roule en Alfa Giulia mais c est pas pour autant que je n aime pas les Mercedes/BMW/Mazda et Toyota par exemple...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire