Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Pour Ferrari, l'électrique n'arrivera pas avant 2025

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

Pour les mêmes raisons qui reviennent sans cesse (poids, technologie trop peu avancée), Ferrari, comme d'autres constructeurs, annonce que l'électrique n'est pas encore prêt pour faire partie de l'ADN de la marque. En fait, il faudra même attendre après 2025 pour voir la première Ferrari 100 % électrique.

Pour Ferrari, l'électrique n'arrivera pas avant 2025

Le tout électrique chez Ferrari n'est clairement pas à l'ordre du jour. C'est en tout cas ce que dit Louis Camilleri, le patron de Ferrari, qui a confirmé que la première électrique au cheval cabré verra le jour après 2025, ce qui laisse une sacrée marge à la marque italienne, déjà investie dans l'hybride et l'hybride rechargeable, mais pas vraiment engagée dans la voie du 100 % électrique.

"La technologie des batteries n'est pas encore au niveau qu'elle devrait être", a commenté l'intéressé qui avance, sans grande surprise, le problème récurrent de l'électrique : charge, poids des batteries, densité énergétique encore trop faible.

Le coût n'est bien entendu pas un problème pour un constructeur comme Ferrari mais le poids des batteries mène pour l'instant le cheval cabré dans une impasse, et tributaire des avancées technologiques hypothétiques (batteries solides ?) du futur. 

Avant cela, Ferrari aura tout de même eu le temps de lancer une autre grande nouveauté : le SUV. Celui qui pourrait s'appeler Purrosangue arrivera bien avant 2025 dans les concessions de la marque, qui enregistre encore une année record en 2019, sans aucun véhicule familial à son catalogue.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (116)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Porsche, Ferrari, Lamborgini, Alpine, lotus... et toutes les autres caisses sportives: c'est la solution motorisation électrique avec une petite batterie et une pile à combustible/hydrogène qui semble la plus pertinente.

car mettre 3 à 500kg de batterie dans une caisse sportive, ça reste un non-sens. :bah:

Par

Je pense ,et j'espère que Ferrari, Lamborghini et autres constructeurs de supercars n'iront pas plus loin que l'hybridation.

Il faut conserver un peu d'identité et de magie mécanique. C'est comme si les montres automatiques disparaissaient du paysage pour ceux qui en ont les moyens

Par

Ben c'est le poids du W16 de Bugatti... 400kg... sans la boite ni les arbres de transmission!

L'hydrogène... pour ça il faudra que ça se développe... Et 2025 est trop proche... et l'hydrogène n'est séduisant que sur le papier pour le moment.

Energivore à fabriquer.

Dangereux à stocker.

Complexe à distribuer.

ça peut évidemment progresser... mais pas dans des délais aussi courts. Trop coûteux à mettre en œuvre par les constructeurs pour trop peu de gain pour le moment.

Et moi, utiliser de l'électricité pour fabriquer du H2 pour fabriquer de l'électricité... ça fait 2 rendements de trop dans le calcul... Autant utiliser tout de suite de l'électricité!

En bref: Tesla a la voie libre avec son Roadster.

Par

bravo a Ferrari... et peut être même qu ils n auront pas besoin de la sortir... dans quelques années l engouement pour l électrique sera tombé...

Par

En réponse à mynameisfedo

Porsche, Ferrari, Lamborgini, Alpine, lotus... et toutes les autres caisses sportives: c'est la solution motorisation électrique avec une petite batterie et une pile à combustible/hydrogène qui semble la plus pertinente.

car mettre 3 à 500kg de batterie dans une caisse sportive, ça reste un non-sens. :bah:

Comme si l'hydrogène permettait des gains de poids...

Par

En réponse à caradisboub

Je pense ,et j'espère que Ferrari, Lamborghini et autres constructeurs de supercars n'iront pas plus loin que l'hybridation.

Il faut conserver un peu d'identité et de magie mécanique. C'est comme si les montres automatiques disparaissaient du paysage pour ceux qui en ont les moyens

Sauf que les normes les obligeront, et que les électriques rattrapent très vite leur retard sur les performances par rapport au thermique.

Les jours du thermique, même dans les autos sportives est compté. Même Porsche dit que son avenir sera électrique.

Tout comme le LCD à remplacé le CRT, tout comme les LED ont remplacé les ampoules à incandescence, l'electrique remplacera le thermique.

C'est juste que Ferrari ne veutnpas admettre son retard en la matière, alors ils disent que la technologie n'est pas assez mature.

Par

Une Ferrari 100% électrique...:love:

Ça fait trop rêver. :lover::lover::lover:

Je blague...:lol:

C'est un cauchemar. :peur:

Bon, on sait tous que la plupart des acheteurs sont intéressés avant tout par le blason...:roll:

Par

En réponse à pxidr

Sauf que les normes les obligeront, et que les électriques rattrapent très vite leur retard sur les performances par rapport au thermique.

Les jours du thermique, même dans les autos sportives est compté. Même Porsche dit que son avenir sera électrique.

Tout comme le LCD à remplacé le CRT, tout comme les LED ont remplacé les ampoules à incandescence, l'electrique remplacera le thermique.

C'est juste que Ferrari ne veutnpas admettre son retard en la matière, alors ils disent que la technologie n'est pas assez mature.

Porsche ?

Le constructeur qui a sortie un Gros mammouth au début des années 2000 ?

Qui a dit que le plaisir de conduite commençait à partir de 4000trs/min et 5ans plus tard, nous sort un mazout ?

(et d'autres par la suite...Sous prétexte que ça permet la sortie de sportives et autres supers sportives...Alors que d'autres constructeurs d'autos sportives n'ont pas eu besoin de recourir à cela pour être rentable.)

Par

En réponse à pxidr

Sauf que les normes les obligeront, et que les électriques rattrapent très vite leur retard sur les performances par rapport au thermique.

Les jours du thermique, même dans les autos sportives est compté. Même Porsche dit que son avenir sera électrique.

Tout comme le LCD à remplacé le CRT, tout comme les LED ont remplacé les ampoules à incandescence, l'electrique remplacera le thermique.

C'est juste que Ferrari ne veutnpas admettre son retard en la matière, alors ils disent que la technologie n'est pas assez mature.

Déjà l’arrivée du futur roadster va leur faire très mal, impossible à concurrencer avec du thermique.

Par

Perso je suis plutôt d'accord avec le discours de Ferrari, sur les VE en tout cas. Personne n'a besoin d'une supercar (Ferrari, Lambo, AMG, Aston ou autre) c'est un objet de luxe et une sorte d'aboutissement. Et alourdir une sportive de 300 ou 400 kg pour obtenir une autonomie décente est un non-sens.

Ce n'est évidemment pas une question de prix chez Ferrari mais de crédibilité. Le gars (93% des clients sont des hommes) qui se paye une Fefe quand il rentre chez lui après 200 km de balade il ne peut pas repartir pour la même distance avant plusieurs heures de recharge sur sa wall-box, inimaginable quand on a acheté ce qui est sensé etre le top du top, non ? Franchement la VE sportive me semble immature à ce jour. Et pire, les progrès à venir, batteries solides notamment devraient révolutionner la donne ce qui signifie que les 1eres générations de VE, Tesla S et Porsche Taycan notamment, vont être totalement obsolètes. Pas grave pour Tesla qui restera le constructeur qui a lancé la révolution VE et dispose de son propre reseau de superchargeurs, mais pas sur qu'une Taycan soit facile à revendre en 2025.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire