Publi info

Pour Merkel voir l'automobile européenne comme menace est effrayant

C’est donc un fait nouveau depuis quelques jours aux États-Unis. L’Oncle Sam ne l’avait pas remarqué jusque-là, et, heureusement, son actuel Président Donald Trump lui a ouvert les yeux : les automobiles européennes importées sont une menace pour la sécurité nationale de l’Amérique. Il va donc y avoir des mesures protectionnistes. Une situation que la Chancelière allemande juge. Et elle a raison d’avoir peur…

Pour Merkel voir l'automobile européenne comme menace est effrayant

La chancelière allemande a jugé samedi "effrayant" que les États-Unis considèrent les automobiles européennes importées comme une menace pour la sécurité nationale, une mesure qui aggraverait encore les tensions americano-européennes.

"Si ces voitures deviennent soudainement une menace pour la sécurité des États-Unis, alors on trouve cela effrayant. Et je ne peux que souligner qu'il serait bon qu'on en arrive à de vrais pourparlers", a affirmé Angela Merkel. Et pour cause : l'industrie automobile allemande serait la première concernée par des mesures douanières américaines.

Une prise de position qui s’est faite justement lors de la conférence sur la sécurité de Munich. On attend la réaction du vice-président américain Mike Pence qui doit également y prendre la parole. Pour tenter de dédramatiser la situation, la Chancelière a souligné que les voitures fabriquées en Bavière n'étaient pas plus une menace que les mêmes véhicules produits en Caroline du Sud où se "trouve la plus grande usine BMW au monde".

On rappellera que le ministère américain du Commerce a conclu que les voitures et les équipements automobiles importés menaçaient la sécurité nationale des États-Unis en affaiblissant leur industrie automobile. Ce qui pourrait ouvrir la voie à de nouvelles taxes douanières. Le rapport du ministère devrait être remis au président Donald Trump d'ici ce dimanche soir.

L'UE a promis qu’elle riposterait si les États-Unis décidaient d'adopter des tarifs douaniers supplémentaires pouvant atteindre 25 % sur les importations de voitures et d'équipements automobiles. Bruxelles a d'ores et déjà préparé une liste de produits qui pourraient être taxés en représailles, à hauteur de 20 milliards d'euros.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

:peur:Des terroristes Syrien dans les export Allemand

Par

IL a raison , faut torpiller la bagnole et l'économie j'apprends a l'aprecier car a première vue c pas facile , mais finalement pour un mec qui ne voulait pas entendre parler de lutte contre le réchauffement climatique , il a une bonne façon de régler le problème .

Par

En réponse à zefberry

IL a raison , faut torpiller la bagnole et l'économie j'apprends a l'aprecier car a première vue c pas facile , mais finalement pour un mec qui ne voulait pas entendre parler de lutte contre le réchauffement climatique , il a une bonne façon de régler le problème .

On peut le voir comme ça ! C'est plus efficace que les merdes électrique.

Par

En réponse à zefberry

IL a raison , faut torpiller la bagnole et l'économie j'apprends a l'aprecier car a première vue c pas facile , mais finalement pour un mec qui ne voulait pas entendre parler de lutte contre le réchauffement climatique , il a une bonne façon de régler le problème .

Avant les américains avaient peur des bagnoles Japonaises, et aujourdh'ui elles sont dans le haut des ventes làbas.

Ils ont un problème avec les coréennes aussi.

La Chine est bien plus protectionnistes, Les Américains sont soi disant patriotes pourtant pas autant protectionnistes que les chinois.

La CE avait pour ambition d'être la première puissance économique mondiale, il faut maintenant qu'elle prouve qu'elle peut lutter sur ce terrain.

Par

Evidemment, c'est un des marché industriel les plus porteurs... par contre, il va falloir s'adapter aux budget des automobilistes. Et le dieselgate n'a pas vraiment doré l'image de marque du groupe VAG...

Par

L'UE pourrait aussi se poser la question de la pertinence des produits américains...

Ce type ne donne vraiment pas envie de consommer US.

Par

A ce jeu là, l'Europe a bien plus à perdre que les US...sur le marché automobile en tous cas.

BMW, Mercedes, VAG, contre la seule marque américaine qui vend en Europe... Ford.

Ça va sûrement aboutir à l'ouverture de nouvelles usines de constructeurs européens aux US pour éviter ces taxes douanières.

Pas bête le Trump.

Par

En réponse à Ingé Auto

A ce jeu là, l'Europe a bien plus à perdre que les US...sur le marché automobile en tous cas.

BMW, Mercedes, VAG, contre la seule marque américaine qui vend en Europe... Ford.

Ça va sûrement aboutir à l'ouverture de nouvelles usines de constructeurs européens aux US pour éviter ces taxes douanières.

Pas bête le Trump.

Des concessions donnent plus d'emploi qu'une usine combien de concessionnaires et de garage BMW, Mercedes aux States combien d'emploi bien plus qu'une usine .

Par

Il a peur des voitures européennes ou des allemandes ?

Car à part des allemandes et quelques volvos, qu'y a-t-il d'autre ?

Par

En réponse à Floran'

L'UE pourrait aussi se poser la question de la pertinence des produits américains...

Ce type ne donne vraiment pas envie de consommer US.

Dans ça cas, faudra se passer des smartphones Apple et Android, et se mettre à Linux pour les ordinateurs. :bah:

Et finis les films et séries américains.

Bref, sans moi.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire