Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pourra-t-on bientôt convertir nos voitures à l'électrique en France ?

Pourra-t-on bientôt convertir nos voitures à l'électrique en France ?

Nous vous en parlions en début d'année, le "retrofit", la technique qui consiste à adapter des batteries et un moteur électrique sur un véhicule à l'origine thermique, est inexistante en France, la faute aux trop nombreuses règlementations. Et si cela venait à changer ?

Et si, dès 2020, on pouvait enfin donner une nouvelle vie à des voitures bonnes pour la casse parce que leur vieux moteur diesel ne rentre plus dans les grandes villes ou qu'il est trop kilométré, alors que la caisse est saine ? L'AIRe (Acteurs Industriels du Retrofit électrique), qui rassemble les principaux acteurs du secteur du rétrofit, sont confiants. Ils ont en effet débuté les négociations avec le ministère des Transports, et les espoirs sont grands d'avoir un décret signé avant le 31 décembre. L'une des seules contraintes serait de ne pas dépasser les données techniques (puissance, notamment), du modèle le plus puissant de la gamme du modèle. En clair, il n'est pas question de mettre un moteur électrique de 350 ch dans une ancienne Seat Leon.

Aujourd'hui, rappelons qu'il est légalement impossible (ou presque) de convertir une voiture thermique en électrique en passnat par un spécialiste. Les enjeux sont donc importants pour les entreprises comme Transition One, qui proposent des solutions clés en main : pour environ 5000 €, vous pouvez amener un véhicule et repartir avec la même auto convertie à l'électrique.

Evidemment, la règlementation française est tellement stricte que c'est pour le moment irréalisable : il faut l'accord du constructeur pour modifier l'auto, et il faut aussi repasser l'homologation complète du véhicule une fois transformé. Un coût non négligeable et qui rend la transformation totalement impossible à rentabiliser.

Les spécialistes du retrofit estiment qu'il serait possible de rentabiliser une transformation en l'espace de 3 ans sur un véhicule modifié à hauteur de 5000 €. Les constructeurs ne voient probablement pas d'un très bon oeil ce genre de pratique qui pourrait faire perdre des clients aux distributeurs, surtout si le procédé se développe et se démocratise. Mais d'un point de vue strict écologique, c'est peut-être plus pertinent de mettre un petit pack de batteries et un moteur électrique dans une voiture de 8 ans plutôt que d'acheter une voiture neuve. Sauf que cela remet évidemment en question le modèle de consommation.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire