Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Présentation vidéo - Lamborghini Huracan STO : la pistarde accessoirement routarde

Dans Nouveautés / Séries spéciales

, mis à jour

Évolution ultime ou évolution extrême ? That's the question. En tout cas, la version STO de la Lamborghini déboule sans fioritures et sans chevaux supplémentaires avec une seule idée en tête : la performance sur circuit. Pour y parvenir, elle augmente ses appuis aérodynamiques et revoit la cartographie de son moteur. Une auto rénovée qui, accessoirement, est homologuée pour la route.

Lamborghini Huracan STO : une pistarde pour la route, ou une routière pour la piste.
Lamborghini Huracan STO : une pistarde pour la route, ou une routière pour la piste.

C'est le chaînon manquant entre la Lamborghini Huracan Performante, la routière de pointe et la GT3, pistarde de pointe aussi. Cette toute nouvelle Huracan STO, pour « Super Trofeo Omologata » (Super Trophée Homologuée) en italien dans le texte, peut donc bel et bien être immatriculée. Mais si elle peut être utilisée pour aller faire ses courses, elle reste une voiture de course, plus à l'aise à Magny-Cours que chez Carrefour.

Présentation vidéo - Lamborghini Huracan STO : la pistarde accessoirement routarde

Présentation vidéo - Lamborghini Huracan STO : la pistarde accessoirement routarde

 

C'est que cette STO est entièrement dédiée à la performance, et pas vraiment à l'aisance. Sa carrosserie est en carbone, à 75 %. Ses appuis aérodynamiques sont en hausse de 53 % par rapport à la Performante. Son aileron est fixe, mais réglable sur trois positions. Les voies sont élargies, la structure est rigidifiée et un arceau en titane (signé Akrapovic) vient se nicher derrière les deux baquets ou des harnais viennent remplacer les ceintures.

Un intérieur sport, mais qui respire néanmoins le luxe, avec une abondance d'Alcantara.
Un intérieur sport, mais qui respire néanmoins le luxe, avec une abondance d'Alcantara.

Mais si un effort particulier a été réalisé par les équipes de la Squadra Corsa (la structure sportive de Lamborghini depuis 2016) pour améliorer l'aérodynamique, les ingénieurs de Santa Agata ont également produit un gros travail sur les refroidissements du moteur, des freins et même des pneus dont le pilote peut à tout moment vérifier la température depuis la dalle numérique fixée devant lui. Le capot avant a été ajouré pour rafraîchir les trains roulants et une ouverture d'air, situé au milieu du toit permet de faire baisser en température le gros V10 de 5,2 l atmosphérique qui se trouve juste derrière.

Les freins, dérivés de la F1 comme les pneus, sont refroidis grâce à des ouvertures percées dans le capot ajouré.
Les freins, dérivés de la F1 comme les pneus, sont refroidis grâce à des ouvertures percées dans le capot ajouré.

Un moteur qui n'a d'ailleurs pas été sensiblement modifié par rapport à celui qui équipe la version "civile". Pour autant, sa cartographie a changé, et s'il développe toujours 640ch, sans aucune béquille qui prendrait la forme d'un turbo ou d’un compresseur, son couple est légèrement en baisse, passant de 600Nm sur la Perfomante, à 565 sur cette STO, toujours à 6 500 tr/mn.

Un seul mode de conduite routier

Pour envoyer cette cavalerie au sol, le pilote ne pourra compter que sur les roues arrière motrices. Heureusement, elles sont directrices, comme celles de l'avant. Il aura aussi à sa disposition une manette au bas du volant, lui permettant de choisir son mode de conduite. Mais ici, point de mode "confort" ou "éco". Pour la route, seule la position STO est recommandée. Pour la piste en revanche, il suffit d'appuyer sur Trofeo pour durcir les amortisseurs magnétiques, rendre la direction plus directe, la boîte robotisée plus réactive, et bien entendu, raccourcir la réponse moteur. Un mode Poggia est destiné à la conduite sous la pluie. Mais sur un circuit.

Au bas du volant à méplat, les petites touches permettent de changer les modes de conduite.
Au bas du volant à méplat, les petites touches permettent de changer les modes de conduite.

Grâce à ces fonctions, mais aussi à l'allègement de l'engin qui a perdu 50 kg par rapport à la Performante, cette STO s'offre un 0/100 km:h en 3 secondes, un 0/200 km/h en 9 secondes et des pointes à 310 km/h. Et si ces chiffres sont moins ébouriffants que ceux que se permettent certaines Ferrari ou McLaren, aucune d'entre elles ne saurait rivaliser si elle n'était équipée d'un turbo, ce que dédaigne toujours Lamborghini. Évidemment une telle cavalerie a un prix. Et il est plutôt impressionnant et précis. Cette version STO s'affiche à 300 000 euros. Un tarif arrondi puisque la somme exacte à débourser est 299 994 euros. On vous offre les 6 euros qui restent.

Présentation vidéo - Lamborghini Huracan STO : la pistarde accessoirement routarde

 

Portfolio (7 photos)

En savoir plus sur : Lamborghini Huracan

SPONSORISE

Actualité Lamborghini

Toute l'actualité

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je suis amoureux :love::lover::love::love:mais elle ne veut pas de moi :bah: c trop injuste

Par

"""""""""Un seul mode de conduite routier""""""" c'est certain et en voie de disparition du coup , bref ça arrache et permet de rêver un peut .

Par

J'aime beaucoup l'intérieur, très réussi je trouve.

Par

V10 atmo comme la R8 parfait pour réveiller tous le monde le matin :miam:

Par

Fut un temps où Lamborghini n'avait aucune culture piste, ca a bien changé, cette GT3 de route est l'aboutissement de ce changement de mentalité/stratégie. Un missile sol-sol, avec un V10 Atmo (LE V10 Atmo, puisque c'est le dernier) :love: :love: :love:

Par

En réponse à KM69

V10 atmo comme la R8 parfait pour réveiller tous le monde le matin :miam:

Un 4cyl AMG valves ouvertes est suffisant pour ça :ddr:

Par

Magnifique !

J'adorerais faire des chronos à Monza (où sûr le circuit Bugatti au Mans, je ne suis pas difficile

Par

Magnifique !

J'adorerais faire des chronos à Monza (où sûr le circuit Bugatti au Mans, je ne suis pas difficile:biggrin:) avec un engin pareil.

Par

Pour la tablette mode portrait façon Ferrari Roma faudra repasser.

Par

Vous pouvez arrondir le prix mais c'est très cher.

Il y a la F8 tributo pour moins cher. Accessoirement plus puissante et mieux finie.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire