Publi info
 

Prévention Routière : un label "Ville prudente" pour les communes engagées

Dans Pratique / Sécurité

Avec des statistiques de la Sécurité Routière qui peinent à baisser de façon significative, il convient de chercher de nouveaux axes pour y parvenir. C'est dans cette optique que la Prévention Routière va lancer un nouveau label, "Ville Prudente", qui sera décernée aux communes méritantes.

Prévention Routière : un label "Ville prudente" pour les communes engagées

Ces derniers mois, les indicateurs de la Sécurité Routière sont au vert puisqu'après trois mois successifs de baisse de la mortalité routière par rapport à l'année dernière, avant un mois d'octobre rigoureusement identique à celui de l'année dernière. Mais ce n'est pas suffisant pour obtenir un recul significatif depuis le début de l'année, puisqu'il s'établit à – 0,1 % avec 2 878 décès, tandis que les nombres d'accidents (48 975, + 3 %) et de blessés (62 074, + 3,6 %) augmentent de leur côté.

Partant du constat qu'une victime de la route sur trois est tuée en agglomération et que deux accidents corporels sur trois s'y produisent, la Prévention Routière va donc profiter de l'édition 2 017 du Salon des Maires et Collectivités Locales - qui aura lieu du 21 au 23 novembre à la Porte de Versailles à Paris - pour lancer un nouveau label baptisé « Ville Prudente ». Visant à mobiliser les élus autour de trois axes de la sécurité routière (l’aménagement du territoire, l’éducation routière et la sensibilisation des citoyens), il a comme objectif de récompenser « les collectivités qui s’engagent pour assurer un cadre de vie plus sûr à leurs habitants », comme l'explique Anne Lavaud, déléguée générale de l’association.

Après avoir rempli un questionnaire en ligne et s'être affranchi de 70 € de frais d'inscription (offerts du 16 au 23 novembre), les communes candidates feront l'objet d'un audit sur le terrain réalisé par les bénévoles de la Prévention Routière à l’issue duquel le label, comportant cinq niveaux, sera attribué, label qui s'accompagnera d'un panneau « Ville » ou « Village Prudent » à disposer à l’entrée de ville. Mais ça n'est pas tout puisque une fois inscrits, les élus pourront accéder en ligne à des statistiques détaillées sur l'accidentalité routière portant sur les dix dernières années afin de cibler leurs besoins pour améliorer encore la sécurité sur le territoire de leur commune.

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

Je propose de créer 2 autres labels. Le premier sera la "Ville racleuse de bas de caisse" et le second "Ville embouteillée". Pour ce dernier c'est tout trouvé, le terrain de jeu d'Hidalgo. Ensuite Marseille, Lyon et Nice.

Par

Villes prudente = villes qui pourrissent la vie des automobilistes, rien d'autre. :jap:

Par

on préfère mettre des radars sur les autoroutes que devant les écoles.

Par

encore une belle ânerie inutile

Par

En réponse à TeamGreen74

on préfère mettre des radars sur les autoroutes que devant les écoles.

bah oui devant les ecoles les gens font déja attention, du coup ça rapporterait rien

Par

La ville de Matrix71 part avec un sérieux handicap ! :biggrin:

Par

Ça sera jamais a paris voir Marseille :violon:

Par

En réponse à MotherKaiser

bah oui devant les ecoles les gens font déja attention, du coup ça rapporterait rien

Devant l'école de mon fils, ça passe le plateau (limité à 30 km/h) à plus de 50. Parfois alors que des enfants veulent traverser que le passage piéton. J'ai failli me faire écraser par un vieux en Sandero qui m'a engueulé:beuh::beuh: soit disant je marchais vite:biggrin:. En gros dans sa tête, le passage piéton est limité pour les piétons à 3 km/h mais les voitures peuvent forcer le passage à plus de 30 en toute impunité. Le pire c'est le wesh du quartier en C2 VTR qui le passe à largement plus de 60 (avec il est vrai un bruit magnifique à l'échappement mais malvenue devant une école:colere:)

Par

En réponse à halffinger

Devant l'école de mon fils, ça passe le plateau (limité à 30 km/h) à plus de 50. Parfois alors que des enfants veulent traverser que le passage piéton. J'ai failli me faire écraser par un vieux en Sandero qui m'a engueulé:beuh::beuh: soit disant je marchais vite:biggrin:. En gros dans sa tête, le passage piéton est limité pour les piétons à 3 km/h mais les voitures peuvent forcer le passage à plus de 30 en toute impunité. Le pire c'est le wesh du quartier en C2 VTR qui le passe à largement plus de 60 (avec il est vrai un bruit magnifique à l'échappement mais malvenue devant une école:colere:)

Vers chez moi, il y a des dos d'ânes qu'il ne vaut mieux pas passer a 30...Et encore moins a 50/60 sous peine d'y laisser le train avant. :ange:

Par

Qu'on gratuitise (oui, ce mot n'existe pas) les autoroutes. Cela permettrait de sauver au moins 500 vies par an.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire