Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Relocalisation : le gouvernement japonais incite ses entreprises (et constructeurs) à quitter la Chine et revenir au Japon

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche

Relocalisation : le gouvernement japonais incite ses entreprises (et constructeurs) à quitter la Chine et revenir au Japon

Le premier ministre japonais a confirmé un grand plan de plusieurs centaines de milliards de yens pour inciter les entreprises nippones à partir de Chine et à relocaliser au Japon. Selon le gouvernement japonais, il y a de moins en moins d'avantages à produire en Chine.

Shinzo Abe, le premier ministre japonais, avait allumé la mèche début mars, en annonçant : "il y a des inquiétudes concernant l'impact du déclin de la production de la Chine vers le Japon. Considérant cela, concernant les produits de haute valeur ajoutée et sur lesquels nous sommes très dépendants d'un seul pays, nous prévoyons de relocaliser la production d'entreprises au Japon".

Le gouvernement japonais, qui a voté un budget national de 16,800 billions de yens (soit environ 145 milliards d'euros), y alloue une enveloppe de 248 milliards de yens (2 milliards d'euros) pour une mission spéciale : encourager les marques japonaises à quitter la Chine pour revenir au Japon.

La Chine est déjà montée au créneau pour dénoncer le comportement d'Abe qui souhaiterait prendre des distances avec la Chine, expliquant qu'un retrait de la Chine ne serait pas simple pour les entreprises et pas nécessairement bénéfique. 

 

 

En termes d'automobile, les marques japonaises ont toutes des joint-ventures avec des constructeurs chinois pour produire sur place. Honda, par exemple, possède deux usines en Chine dans le cadre de son partenariat avec GAC. Pour l'heure, aucune marque automobile ne semble annoncer de retrait en Chine pour retourner au Japon, d'autant plus que les usines chinoises produisent presque exclusivement pour la Chine.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire