Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : le groupe réorganisé autour de quatre marques

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Le groupe confirme un projet de réorganisation de ses marques en quatre "business units" avec chacune un patron : Renault, Dacia, Alpine et Nouvelles mobilités.

Renault : le groupe réorganisé autour de quatre marques

Le nouveau directeur général de Renault continue de mettre au point son plan stratégique pour relancer le groupe. Luca de Meo détaillera sa feuille de route en janvier 2021, mais dans une interview accordée au Point, il donne de nouvelles informations sur les grandes lignes de ses projets de réorganisation.

Élément important : Luca de Meo explique qu'il a décidé "d'organiser le Groupe Renault autour de quatre marques et non plus par zones géographiques". Sans surprise, il y aura Renault, qu'il compte gérer en direct, Alpine et Dacia. La quatrième marque sera un nouveau label en charge des nouvelles mobilités. Alpine, Dacia et la marque des mobilités auront leur propre directeur.

La bonne nouvelle est que Luca de Meo éclaircit l'avenir d'Alpine. À son propos, il dit : "la marque Alpine a une identité très spécifique de niche, très sportive, très française. Nous ne resterons pas forcément dans le registre seulement rétro et classique de l’Alpine A110." Il semble confirmer qu'Alpine va élargir son offre, avec sûrement un SUV.

À l’opposé, Dacia va garder son positionnement low-cost, clé de son succès. Mais Luca de Meo veut en faire une marque "plus cool". Cet été, l'homme s'était dit impressionné par la réussite de Dacia, qualifiant le label de "miracle", car "personne dans l'industrie automobile ne peut gagner autant d'argent à ce niveau de marché". Il avait déjà annoncé que Dacia allait s'épanouir.

Et pour Renault ? Dans Le Point, Luca de Meo déclare : "Je suis convaincu que l’âme de Renault est dans ses racines françaises. Cette marque a toujours été plus créative que les autres, c’est dans sa culture. Elle doit jouer la modernité et l’innovation. Renault peut incarner la nouvelle vague de l’industrie automobile". Il ajoute qu'il veut donner un "nouveau souffle" au design du Losange. Le recrutement de Gilles Vidal, ex-boss du style de Peugeot, semble aller en ce sens.

Mise à jour : dans un communiqué, le groupe annonce que "la réflexion autour de la création, de l’organisation et de la mise en place de ces nouvelles business units sera pilotée par : Luca de Meo pour Renault ; Denis Le Vot, directeur régions, commerce et marketing du groupe, pour Dacia ; Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport Racing, pour Alpine ; Clotilde Delbos, directeur général adjoint et directeur financier du Groupe, pour les Nouvelles mobilités.

Surprise du côté d'Alpine avec le nom de Cyril Abiteboul, alors que Renault était allé débaucher chez Mercedes-AMG un nouveau patron pour la marque en 2019, Patrick Marinoff. Mais le flou demeure encore sur son maintien en poste ou son remplacement par Cyril Abiteboul.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (76)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et Lada, ça ne fait pas parti du groupe Renault ? (Samsung Motors ne fait que rebadger des Renault désormais).

:jap:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Et Lada, ça ne fait pas parti du groupe Renault ? (Samsung Motors ne fait que rebadger des Renault désormais).

:jap:

Il est fort possible que Lada se contente de rebadger des dacia. A moins qu'une de ses 2 marques servent à la "nouvelle mobilité".

Pour le nouveau souffle niveau design, je ne pense pas que ce soit le problème de Renault. Les dernières productions sont assez réussi.

Par

En réponse à clefdedouze

Il est fort possible que Lada se contente de rebadger des dacia. A moins qu'une de ses 2 marques servent à la "nouvelle mobilité".

Pour le nouveau souffle niveau design, je ne pense pas que ce soit le problème de Renault. Les dernières productions sont assez réussi.

Apres tant d'effort pour faire de Lada une marque à l'identité personnelle forte ce serait vraiement dommage.

Je pense meme que Lada pourait etre une parfaite tete de pont pour les marchés qui enervent les yankees.

Comme l'iran, la Syrie, Cuba....

.

Poutine qui considere toujours Lada comme propriete de la Russie serait le parfait Alibi pour ca.

Par

Autres chose, un jour au l'autre les conurents low-cost des Dacia finiront bien par arriver...

Et là il pourrait etre interressant de faire revenir Lada en Europe pour proposer une alternative aux Dacia

qui ne sorte pas du groupe.

Par

nouvelles mobilités ?

je sens qu'on va voir une "AMI" made by "nouvelles mobilités" arriver d'ici peu... et pas à la sauce Twizy dont on sait pourquoi ça n'a pas fonctionné.

on peut se moquer, mais je pense que Citroën a visé juste pour la mobilité en ville = vraie 2 place protégée, petite, super rayon de braquage, électrique, et surtout... pas chère. :bien:

Les autres constructeurs vont probablement suivre l'initiative, car c'est clairement l'avenir de la mobilité personnelle en ville, accessible à tout le monde, et peu importe qu'il euve, qu'il neige, qu'il fasse froid...

et tous les tests ne s'y trompent pas: c'est rustique, plastoc, dépouillé... mais idéal en ville, et le tarif change complètement la donne.

Par

Tôt ou tard, Alpine va jouer le même rôle que CUPRA

Par

En réponse à mynameisfedo

nouvelles mobilités ?

je sens qu'on va voir une "AMI" made by "nouvelles mobilités" arriver d'ici peu... et pas à la sauce Twizy dont on sait pourquoi ça n'a pas fonctionné.

on peut se moquer, mais je pense que Citroën a visé juste pour la mobilité en ville = vraie 2 place protégée, petite, super rayon de braquage, électrique, et surtout... pas chère. :bien:

Les autres constructeurs vont probablement suivre l'initiative, car c'est clairement l'avenir de la mobilité personnelle en ville, accessible à tout le monde, et peu importe qu'il euve, qu'il neige, qu'il fasse froid...

et tous les tests ne s'y trompent pas: c'est rustique, plastoc, dépouillé... mais idéal en ville, et le tarif change complètement la donne.

Tu as oublié quelque chose pour l'AMI, il lui faut une rallonge électrique sinon ça ne marchera pas !! :non:

Par

c'est bien beau tout ça, mais les 15.000 virés chez renault cette années doivent apprécier tres modérément toutes ces déblatérations limites joyeuses comme si tout allait bien ..... comme si de rien n'était hein !!!! oui 15.000 virés en 2020 dans le monde chez renault....dont 4600 en France...... :beuh:

Par

En réponse à nous75again

Autres chose, un jour au l'autre les conurents low-cost des Dacia finiront bien par arriver...

Et là il pourrait etre interressant de faire revenir Lada en Europe pour proposer une alternative aux Dacia

qui ne sorte pas du groupe.

Surtout que les ''dernières'' (elles commencent à remonter un peu) Vesta et XRay ne feraient pas tâche sur nos routes, contrairement aux 110/111/112 (Priora ensuite) d'il y a 10-15 ans...

:jap:

Par

A ce stade, et logiquement puisque le nouveau PDG est seulement sur la ligne de départ, on est sur un catalogue de bonnes intentions.

Mais cela ne manque pas de cohérence et il y’a quand même une vision à long terme ce qui est positif.

Mieux exploiter Alpine est une évidence même si on restera dans un marché de niche, Dacia cartonne un peu partout ( avec des bénéfices!) donc il faut accentuer cette belle lancée, quant à Renault, si les dernières productions ne sont pas ratées, les innovations semblent loin derrière et question design, rien de particulièrement distinctif.

Le HDG est à revoir complètement et ça risque d’être le plus compliqué.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire