Publi info

Voiture autonome: Renault-Nissan annonce un partenariat avec Waymo (Google)

Le vrai leader de la conduite autonome n'est pas un constructeur : c'est un géant de l'informatique. Google, avec son projet Waymo, vient de signer un accord de collaboration avec Renault-Nissan-Mitsubishi, resserrant ainsi les liens entre le monde de la haute-technologie et celui de l'automobile.

Voiture autonome: Renault-Nissan annonce un partenariat avec Waymo (Google)

L'accord est encore un peu "flou" dans ses contours, mais il illustre parfaitement les liens qui unissent l'automobile et le monde de la haute technologie et de l'informatique depuis quelques années. Google et Renault-Nissan-Mitsubishi annoncent aujourd'hui une signature d'accord "portant sur une première phase d’exploration couvrant tous les aspects relatifs aux services de mobilité autonome pour le transport des personnes et la livraison de biens, en France et au Japon".

Pour faire court, le but de cet accord est de réunir les forces et les compétences des trois partenaires. Dans un premier temps, il faudra, selon le communiqué de l'alliance, procéder à "l'évaluation des opportunités marché". Comprendre par là, voir déjà s’il existe bel et bien un marché pour la mobilité autonome. Étonnant, vu comme on nous bassine depuis des années en nous disant que c'est l'avenir. Rétropédalage en vue ?

Ensuite, un travail de recherche aura lieu sur "les questions commerciales, légales et réglementaires liées aux offres de services de mobilité..."

Là encore, en traduisant, on comprend qu'il faudra aussi s'atteler à savoir si commercialement, le développement de ces services serait rentable. Mais aussi dans quelles conditions réglementaires tout cela va se passer. On a en tête bien sûr des questions importantes quand il s'agit d'autonomie des véhicules, comme celles liées à la responsabilité des conducteurs, des fabricants, des équipementiers qui fournissent système et logiciels. Que pourra faire légalement un véhicule autonome ? Jusqu'où pourra-t-il agir seul ?

Voiture autonome: Renault-Nissan annonce un partenariat avec Waymo (Google)

 

Il faudra étudier "les questions commerciales, légales et réglementaires liées aux offres de services de mobilité... "

 Pour commencer, ces analyses se dérouleront en France et au Japon, où se trouvent les sièges de Renault et de Nissan. À terme, d'autres marchés seront étudiés "à l'exception de la Chine" est-il précisé dans le communiqué. Tiens donc, la Chine n'aurait-elle pas droit aux services de mobilité autonomes ? Pour mener ces études, des "joint-ventures" Alliance seront créées, dédiées à cette démarche exploratoire.

 

Il faut quand même rappeler que Waymo est aujourd'hui un des leaders mondiaux et historiques de la conduite autonome, avec plus de 16 millions de kilomètres parcourus par les prototypes, notamment les Chrysler Pacifica, aux États-Unis, dans 25 villes différentes. L'entreprise a également "virtuellement" parcouru 11 millions de kilomètres supplémentaires sur simulateur.

 

Renault n'évoque pas d'introduction du système Waymo dans les véhicules particuliers mais parle plutôt d'un "développement de services de mobilité autonome rentables à long terme". On peut donc imaginer des navettes autonomes ou bien des véhicules en autopartage et sans chauffeur pour le futur.

 

Voiture autonome: Renault-Nissan annonce un partenariat avec Waymo (Google)

Du côté des réactions, le patron de Waymo, John Krafcik a déclaré :

"C'est une occasion idéale pour Waymo de porter notre technologie autonome sur la scène mondiale, avec un partenaire innovant. Grâce à l'envergure internationale de l'Alliance, notre Waymo Driver peut fournir des solutions de mobilité différenciantes afin de servir en toute sécurité les voyageurs et les livraisons commerciales en France, au Japon et dans d’autres pays."

 

Thierry Bolloré, directeur général de Renault, a lui affirmé que :

 "L’histoire de la mobilité de demain sera écrite conjointement, grâce à la collaboration entre l’Alliance et Waymo, leaders respectifs de leurs secteurs, ouvrant de nouvelles perspectives aux services de mobilité autonome. Ce partenariat accélérera nos engagements en matière de création de nouveaux services de mobilité partagée et profitera à l’ensemble de l’écosystème automobile, en nous plaçant au premier plan des nouvelles offres commerciales de mobilité autonome sur nos marchés stratégiques clés."

 

Enfin chez Nissan, Hiroto Saikawa évoque le fait d'être les premiers à fournir des services de ce type :

"À travers notre plan moyen terme – Nissan M.O.V.E 2022, nous poursuivons notre travail visant à répondre aux évolutions de comportements des consommateurs et ambitionnons d’être parmi les premiers fournisseurs de mobilité autonome. Forts de notre double expertise, en matière d’industrie automobile mondiale et de partenariats stratégiques, nous continuons d’explorer les opportunités de croissance de notre portefeuille et offrons – à travers cet accord - à nos clients une valeur additionnelle, avec Waymo, pionnier reconnu dans son domaine."

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tien … encore une nouvelle tentative de rapprochement avec FCA qui fait déjà appel à Google ?

Je n'ai rien contre la voiture autonome, je pense qu'elle fera chuter le nombre de victimes de la route ( c'est bon pour les urgences ) et les accidents matériels ( c'est pas bon pour les carrossiers) lorsqu'elle sera généralisée.

Par

Il faut être, à mon avis, très bête pour miser sur le véhicule totalement autonome et ceci pour une raison très simple : même si (et ce n’est pas prouvé) le véhicule autonome, quand il sera vraiment en circulation, n’est impliqué que dans un nombre moindre d’accidents, en particuliers, d’accident mortels, que les autres véhicules, le public n’acceptera jamais que, par exemple, un de ses proches ait été tué par un véhicule autonome. Il y aura des procès sans fin et de nombreuses personnes demanderont l’interdiction pure et simple de ce type de véhicule. En d’autres termes on n’acceptera jamais qu’une défaillance informatique puisse tuer. Alors, même si c’est « moderne », il vaudrait mieux consacrer son temps et son argent à ce que l’on pourrait appeler la « conduite assistée » (tout ce qui peut aider à conduire) plutôt qu’au véhicule autonome dont l’avenir est plus qu’incertain.

Par

En réponse à Jy2m

Il faut être, à mon avis, très bête pour miser sur le véhicule totalement autonome et ceci pour une raison très simple : même si (et ce n’est pas prouvé) le véhicule autonome, quand il sera vraiment en circulation, n’est impliqué que dans un nombre moindre d’accidents, en particuliers, d’accident mortels, que les autres véhicules, le public n’acceptera jamais que, par exemple, un de ses proches ait été tué par un véhicule autonome. Il y aura des procès sans fin et de nombreuses personnes demanderont l’interdiction pure et simple de ce type de véhicule. En d’autres termes on n’acceptera jamais qu’une défaillance informatique puisse tuer. Alors, même si c’est « moderne », il vaudrait mieux consacrer son temps et son argent à ce que l’on pourrait appeler la « conduite assistée » (tout ce qui peut aider à conduire) plutôt qu’au véhicule autonome dont l’avenir est plus qu’incertain.

as-tu une idée de ce que pourrait être le monde dans 10 ans, 20 ans, 50 ans, 1 siècle, 2 siècles, 1000 ans, 10000 ans?

penses-tu vraiment qu'on continuera de conduire nous-même des voitures éternellement? franchement? :bah:

quant à l'utilité du truc, j'ai un collègue malvoyant qui en voit une sans problème (sans jeu de mot).:biggrin:

Par

voiture autonome ??

purée... alors vaut mieux prendre les transports publics.. train.. etc.

Déjà que les assistances à la conduite dans la plupart des nouvelles voitures c'est absurde...

les gens ne veulent plus avoir du plaisir à conduire ? jouer avec les vitesses.. accélérer.. freiner.. etc .. bref.. tout fout le camp ...

Par

Cela m'arrive aussi entre les millions et les milliards , Waymo c'est 40000 kms par jour en situation réelle donc effectivement 16 millions de kilomètres , mais en simulateur ce n'est pas 11 millions mais 11 milliards , voilà .

A noter que jusqu'à aujourd'hui les 16 millions sur bitume c'est sans accidents au point de tuer une personne comme cela a été le cas pour Uber .

Par

En réponse à A l

voiture autonome ??

purée... alors vaut mieux prendre les transports publics.. train.. etc.

Déjà que les assistances à la conduite dans la plupart des nouvelles voitures c'est absurde...

les gens ne veulent plus avoir du plaisir à conduire ? jouer avec les vitesses.. accélérer.. freiner.. etc .. bref.. tout fout le camp ...

Plus de 500km de bouchons ce matin entre 8h et 10h en ile de france.

Il est où le plaisir de conduire?:bah:

Par

En réponse à PDSCQ2

Commentaire supprimé.

au moins, la voiture autonome ne restera pas bêtement sur la file du milieu d'une autoroute à 3 voies.

rien que pour ça, ça sera une avancée incroyable.

Par

Je cite Audric Doche : "Tiens donc, la Chine n'aurait-elle pas droit aux services de mobilité autonomes ?"

Depuis 2010, les services Google sont totalement indésirables en Chine. J'imagine que Waymo fait également partie du lot des interdits de séjour.

Par

En réponse à A l

voiture autonome ??

purée... alors vaut mieux prendre les transports publics.. train.. etc.

Déjà que les assistances à la conduite dans la plupart des nouvelles voitures c'est absurde...

les gens ne veulent plus avoir du plaisir à conduire ? jouer avec les vitesses.. accélérer.. freiner.. etc .. bref.. tout fout le camp ...

Oh, tu oublies tant de petits plaisirs dont tant de conducteurs nous gratifient au quotidien : faire des queues de poisson, klaxonner au feu rouge, griller la priorité, ne pas mettre son clignotant, coller la voiture qui nous précède, insulter les passants et les cyclistes, taper sur la gueule du premier venu à la moindre occasion, etc.

Je pense que j'en oublie. C'est vrai, tout se perd mon brave Monsieur.

Par

En réponse à Kealakekua

Oh, tu oublies tant de petits plaisirs dont tant de conducteurs nous gratifient au quotidien : faire des queues de poisson, klaxonner au feu rouge, griller la priorité, ne pas mettre son clignotant, coller la voiture qui nous précède, insulter les passants et les cyclistes, taper sur la gueule du premier venu à la moindre occasion, etc.

Je pense que j'en oublie. C'est vrai, tout se perd mon brave Monsieur.

+1..

éwoué..

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire