Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Renault veut faire communiquer ses voitures entre elles

Dans Futurs modèles / Technologie

Audric Doche

Renault annonce aujourd'hui rejoindre le projet européen Scoop, qui entend mettre en avant la technologie du V2V (véhicule à véhicule) et du V2X (véhicule à infrastructure). La marque au losange va tester une flotte de 1000 Mégane qui communiqueront entre elles. Un passage quasi obligé pour la voiture autonome.

Renault veut faire communiquer ses voitures entre elles

Il faudra s'y faire, la voiture autonome est en chemin, et elle amène avec elle tout un écosystème particulier. L'intelligence artificielle est une chose, mais elle ne suffira pas pour que les automobiles de demain soient capables de se déplacer réellement seules. Pour cela, il faudra que les voitures soient capables de communiquer : avec d'autres véhicules, mais aussi avec les infrastructures et systèmes d'information.

C'est justement le but du projet européen Scoop (pour "système coopératif"), qui entend accélérer le développement des communications intra véhicules et infrastructures. Renault annonce d'ailleurs aujourd'hui rejoindre Scoop avec un test grandeur nature sur une flotte de Mégane, qui, grâce à des capteurs et un boîtier embarqué qui envoie des données. Tout, ou presque, est enregistré : niveau d'adhérence, angle de la direction, allumage ou non des feux et des essuie-glaces...

Ceci afin d'avoir une analyse la plus fine possible de l'environnement qui entoure l'auto à un moment T. Les données sont ensuite envoyées aux autres Mégane qui peuvent par la même occasion recevoir des informations de la Sanef (Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France) afin de connaître les éventuels ralentissements, accidents ou tout évènement ponctuel.

"Si un problème est détecté, le véhicule émet automatiquement un message d’alerte à partir de son boîtier embarqué vers les autres véhicules équipés de SCOOP et vers les unités fixes situées le long des routes. Ces unités informeront, à leur tour, les secours en cas d’incident important. Dans le cadre du pré-déploiement, ces unités fixes sont présentes sur 2 000 kilomètres de routes en Ile-de-France, le long de l’A4, en Isère et sur les rocades de Bordeaux ainsi qu’en Bretagne."

Renault précise quand même que le boîtier embarqué "garanti" une confidentialité totale des données utilisateurs, qui resteront anonymes...

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires ()

Déposer un commentaire