Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La GS de Citroën à l'honneur - Vidéo en direct de Rétromobile 2020

Dans Salons / Retromobile

, mis à jour

La GS de Citroën à l'honneur - Vidéo en direct de Rétromobile 2020

Il est fréquent de voir des expositions Citroën sur la DS, la traction ou encore la SM, mais c'est moins fréquent d'entendre parler de la GS. Pourtant, à Rétromobile, vous pourrez y retrouver une belle rétrospective à l'occasion des cinquante ans de l'auto, en 2020.

Le haut de gamme des constructeurs fait souvent l'affiche sur les salons spécialisés, mais ce serait pourtant, parfois, oublier les autres autos moins prestigieuses qui ont tout autant participé au maintien, voire au sauvetage de certaines marques. En 1970, justement, au salon de Paris, Citroën dévoile son nouveau milieu de gamme, alors placé entre deux autos marquantes, les 2CV et DS, mais avec un manque cruel entre les deux extrémités.

 

La Citroën GS à l'honneur au salon Rétromobile 2020

 

La GS, cette berline dotée du fameux moteur G à plat quatre cylindres refroidi par air, dont les cylindrées ont varié au fil du temps, entre 1.0 et 1.5 litre. La suspension hydropneumatique est étroitement dérivée de celle de la DS (dans une variante simplifiée), et la GS ne manque pas d'arguments dans ce segment des berlines moyenne gamme, avec notamment des trains roulants plutôt évolués pour l'époque. Citroën proposait la GS dans sa version traditionnelle à boîte de vitesses manuelle mais aussi avec une boîte automatique. 

Au total, en dix ans de carrière, il s'est vendu plus de 1,89 millions de GS. Et même 2,4 millions d'unités si l'on compte l'évolution GSA à partir de 1980.

Informations pratiques :

Du mercredi 5 au dimanche 9 février 2020, (1 place de la Porte de Versailles, 75015 Paris), pavillons 1, 2 et 3.

Plein tarif : 23 €

Plein tarif en prévente : 19 €

Tarif groupe - à partir de 10 billets achetés : 17 €

Gratuit pour les moins de 12 ans

Achetez vos billets pour Rétromobile et la soirée d’avant-première 

Horaires 

Mercredi et vendredi de 10h00 à 22H00

Jeudi, samedi et dimanche de 10h00 à 19h00

 

En savoir plus sur : Citroen Gs

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle belle entrée en matière pour 2020 !! :love::lover:

Par

Ben alors? Ya person qui y répond?

Pourtant la GS est un des modèles de grande série les plus remarquables jamais produits. Perso, je n'ai conduit aucune voiture soutenant la comparaison avec les GS/A, DS comprise (bcp plus inerte en virage). Le moteur ne ressemblait à rien d'autre: même le 1015cm3 tirait fort en faisant un bruit flatteur (genre vrlop plopop, si vous entendez ce que je veux écrire). Accesssoirement, j'ai connu l'évolution 1220cm3, mais de 1500, aucun souvenir. Par contre, ce qui restera gravé en ma mémoire jusqu'au jugement dernier (et 'têt' ben après?), c'est le châssis le plus fabuleusement précis que je connaisse. Je suppose que la Xantia activa fait mieux, mais sinon? Et puis la GS/A conserve l'avantage d'un poids réduit.

Ce qui excluait ce modèle pour moi qui mesure 1,825m, c'était un poste de conduite dessiné autour d'un hominidé de 1,625, probablement femelle; et puis l'habitabilité en général n'était pas formidable. Restait un coffre quasi cubique de capacité plus qu'honorable (la meilleure de la catégorie, si je ne m'abuse).

Une précision qui appelle confirmation: j'ai lu qq part que ce flat four était dans les tuyaux de Panhard avant l'arrêt de la marque. On aurait donc raté une CT24 presque puissante?:biggrin:

Par

Je m'en souvient comme si c'était hier. C'est la première voiture que j'ai conduit une fois le permis en poche, et pour cause, c'était la voiture familiale ! Alors d'accord pour la tenue de route... sur le sec !! Un freinage démoniaque... une fois qu'on a appris à le doser ! Un bon volume de chargement en break et un confort franchement bon même si les places arrières étaient plutôt étriquées dans mon souvenir.

Mais, un bruit équivalent à celui d'un Lancaster au dessus de la Ruhr en 44 et une conso idem.

Reste qu'on ne peut pas lui retirer la suspension magique hydropneumatique qui permet un confort de tapis volant ET de passer dans des endroits qui feraient fuir une voiture "normale"... Par la suite, j'ai possédé une BX 19 D qu'on pourrait décrire avec les mêmes termes... sauf pour la consommation : un vrai chameau !

Par

En réponse à VARVILO

Ben alors? Ya person qui y répond?

Pourtant la GS est un des modèles de grande série les plus remarquables jamais produits. Perso, je n'ai conduit aucune voiture soutenant la comparaison avec les GS/A, DS comprise (bcp plus inerte en virage). Le moteur ne ressemblait à rien d'autre: même le 1015cm3 tirait fort en faisant un bruit flatteur (genre vrlop plopop, si vous entendez ce que je veux écrire). Accesssoirement, j'ai connu l'évolution 1220cm3, mais de 1500, aucun souvenir. Par contre, ce qui restera gravé en ma mémoire jusqu'au jugement dernier (et 'têt' ben après?), c'est le châssis le plus fabuleusement précis que je connaisse. Je suppose que la Xantia activa fait mieux, mais sinon? Et puis la GS/A conserve l'avantage d'un poids réduit.

Ce qui excluait ce modèle pour moi qui mesure 1,825m, c'était un poste de conduite dessiné autour d'un hominidé de 1,625, probablement femelle; et puis l'habitabilité en général n'était pas formidable. Restait un coffre quasi cubique de capacité plus qu'honorable (la meilleure de la catégorie, si je ne m'abuse).

Une précision qui appelle confirmation: j'ai lu qq part que ce flat four était dans les tuyaux de Panhard avant l'arrêt de la marque. On aurait donc raté une CT24 presque puissante?:biggrin:

Il n'y a pas eu de 1.5 en effet, juste un 1.3 , grand max. Quand au poste de conduite, mon petit mètre 70 se case très bien dans mon break Club ! Et en plus, un coffre gigantesque et des sièges arrière qu'on peut enlever très facilement.

Par

En réponse à Philmul62

Je m'en souvient comme si c'était hier. C'est la première voiture que j'ai conduit une fois le permis en poche, et pour cause, c'était la voiture familiale ! Alors d'accord pour la tenue de route... sur le sec !! Un freinage démoniaque... une fois qu'on a appris à le doser ! Un bon volume de chargement en break et un confort franchement bon même si les places arrières étaient plutôt étriquées dans mon souvenir.

Mais, un bruit équivalent à celui d'un Lancaster au dessus de la Ruhr en 44 et une conso idem.

Reste qu'on ne peut pas lui retirer la suspension magique hydropneumatique qui permet un confort de tapis volant ET de passer dans des endroits qui feraient fuir une voiture "normale"... Par la suite, j'ai possédé une BX 19 D qu'on pourrait décrire avec les mêmes termes... sauf pour la consommation : un vrai chameau !

C'est ça, le quatraplat n'est pas vraiment frugal, mais quand on aime, maintenant que c'est une belle voiture de collection, on ne compte pas !

Par

De ce que je me souviens lorsque j'en ai conduit une, c'était une voiture qui en jetait de l'extérieur, bon moteur assez pêchu, bonne tenue de route,vaste et bien suspendue, mais alors, un intérieur minimaliste de Visa....

Par

j'ai pas garder longtemp celle la , mais quel confort

Par

J'ai brièvement possédé une GS Pallas série 1 de 1976 (la plus belle à mon sens), dans les années 2000. Une auto de collection qui avait moins de 50 000km et qui m'a fait découvrir la modernité de la GS ! Confort royal, tenue de route exceptionnelle, freinage puissant et performances pour en faisant une auto sûre et utilisable en toute circonstance. Je ne l'ai pas gardée par manque de place et je regrette.

Je pense que GS est appelé à revivre sous les traits de ... la prochaine C4 ? Si j'ai raison, nous aurons ensuite le retour de la CX en remplacement de la C5 !

Par

Grrr désolé de poster sans me relire ... le "pour" après le mot performance est de trop ! :oops:

Par

En réponse à VARVILO

Ben alors? Ya person qui y répond?

Pourtant la GS est un des modèles de grande série les plus remarquables jamais produits. Perso, je n'ai conduit aucune voiture soutenant la comparaison avec les GS/A, DS comprise (bcp plus inerte en virage). Le moteur ne ressemblait à rien d'autre: même le 1015cm3 tirait fort en faisant un bruit flatteur (genre vrlop plopop, si vous entendez ce que je veux écrire). Accesssoirement, j'ai connu l'évolution 1220cm3, mais de 1500, aucun souvenir. Par contre, ce qui restera gravé en ma mémoire jusqu'au jugement dernier (et 'têt' ben après?), c'est le châssis le plus fabuleusement précis que je connaisse. Je suppose que la Xantia activa fait mieux, mais sinon? Et puis la GS/A conserve l'avantage d'un poids réduit.

Ce qui excluait ce modèle pour moi qui mesure 1,825m, c'était un poste de conduite dessiné autour d'un hominidé de 1,625, probablement femelle; et puis l'habitabilité en général n'était pas formidable. Restait un coffre quasi cubique de capacité plus qu'honorable (la meilleure de la catégorie, si je ne m'abuse).

Une précision qui appelle confirmation: j'ai lu qq part que ce flat four était dans les tuyaux de Panhard avant l'arrêt de la marque. On aurait donc raté une CT24 presque puissante?:biggrin:

Comme quoi, on n'a pas tous le même ressenti!!!

J'ai appris sur la GSX familiale, j'étais correctement installé avec mon 1m92, la suspension était très confortable... avant 50000 km, le moteur était pêchu, mais....

La tenue de route était franchement merdique, impossible de prendre un virage, la voiture avait tendance à tirer tout droit!!

Le démarrage à froid était impossible par temps de pluie, malgré le rajout d'un allumage électronique

Je l'ai remplacé par une Renault 11 GTD, là je dirais effectivement, quel châssis!!! :ptèdr:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire