Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Salon de Francfort 2017 - Mercedes Classe S Coupé et Cabriolet : restylage technique

Dans Nouveautés / Restyling

Après avoir revu les berlines au printemps, Mercedes boucle le restylage de la gamme Classe S en se penchant sur le coupé et le cabriolet, versions AMG comprises. Au programme : boucliers redessinés, feux OLED et nouveaux moteurs.

Salon de Francfort 2017 - Mercedes Classe S Coupé et Cabriolet : restylage technique

Apparues en 2015, les Classe S Coupé et Cabriolet passent déjà par la case restylage. Normal, Mercedes enchaîne, après avoir mis à jour au printemps la berline, née fin 2013 et donc déjà à mi-carrière. Le style évolue en douceur. Heureusement d'ailleurs, car il n'avait pas besoin de changer. Un œil attentif remarquera les grilles de calandre et boucliers redessinés. À l'arrière, ces Classe S reçoivent d'inédits feux à technologies OLED, des diodes organiques (il y en a 66) très fines.

Les diodes organiques permettent d'avoir une signature lumineuse très soignée.
Les diodes organiques permettent d'avoir une signature lumineuse très soignée.

Dans l'habitacle, on remarque un nouveau volant, qui intègre des petites surfaces tactiles permettant de se balader dans les menus de l'instrumentation et de la navigation. On retrouve les deux grands écrans 12,3 pouces placés en enfilade, mais ils sont désormais abrités par une seule plaque de verre. Il sera possible de recharger son téléphone par induction sur une zone dédiée.

Les Classe S Coupé et Cabriolet ne reçoivent pas de nouvelles technologies. Elles se contentent de peaufiner celles qui étaient déjà proposées, comme la caméra qui lit la route à l'avance pour améliorer le travail des suspensions. Le régulateur de vitesse adaptatif est maintenant couplé au GPS pour mieux adapter l'allure à l'approche des virages et intersections.

Deux changements à bord : un volant inédit et des écrans abrités sous le même verre.
Deux changements à bord : un volant inédit et des écrans abrités sous le même verre.

Comme souvent avec les firmes allemandes, c'est sous le capot que les changements sont les plus importants. L'entrée de gamme (renommée S450 au lieu de S400, proposée seulement sur le coupé) reste équipée d'un V6 3.0 de 367 ch, qui adopte un filtre à particules et une fonction roues libres pour économiser le carburant. La S500 devient la S560, le V8 4.7 455 ch laissant la place à un V8 4.0 467 ch. On note que les coupé et cabriolet n'ont pas le droit au nouveau six cylindres en ligne.

Les AMG se font plus agressives avec cette calandre à barrettes verticales.
Les AMG se font plus agressives avec cette calandre à barrettes verticales.

Du côté des AMG, la 63 hérite à son tour du V8 4.0 biturbo. La puissance passe de 585 à 612 ch. Elle se rapproche ainsi de la version 65, qui reste fidèle au V12 630 ch. Les AMG profitent du lifting pour adopter la calandre Panamerica, avec lamelles verticales.

Portfolio (16 photos)

En savoir plus sur : Mercedes Classe S 7 Cabriolet

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Voiture très élégante, particulièrement en cabriolet, y compris pour les intérieurs, et c'est donc triste de saborder cette impression générale de qualité en remplaçant les compteurs face au conducteur par des ersatz digitaux.

On imagine mal un constructeur de montres suisses de prestige, fabriquer une petite merveille de précision mécanique puis plaquer dessus un écran à la Apple watch, mais en automobiles de prestige, plus on met d'écrans bon marché et de surfaces tactiles, plus ça fait premium.

Cherchez l'erreur.

Par

En réponse à Dumbphone

Voiture très élégante, particulièrement en cabriolet, y compris pour les intérieurs, et c'est donc triste de saborder cette impression générale de qualité en remplaçant les compteurs face au conducteur par des ersatz digitaux.

On imagine mal un constructeur de montres suisses de prestige, fabriquer une petite merveille de précision mécanique puis plaquer dessus un écran à la Apple watch, mais en automobiles de prestige, plus on met d'écrans bon marché et de surfaces tactiles, plus ça fait premium.

Cherchez l'erreur.

Ils permettent surtout une personnalisation sans limite de l'affichage, c'est donc une réelle avancée niveau ergonomie. L'affichage du GPS devant soi est très pratique par exemple

Pour l'anecdote le marché des montres suisse est en chute libre car ils n'ont pas su prendre le virage des nouvelles technologies et sont restés bloqués dans le passé. Seul Tag Heuer s'est montré réactif avec des montres connectées et est maintenant largement en avance. Il faut savoir vivre avec son temps...

Par

Ces écrans, quelle faute de goût!!!

Par

En réponse à hugh6

Ils permettent surtout une personnalisation sans limite de l'affichage, c'est donc une réelle avancée niveau ergonomie. L'affichage du GPS devant soi est très pratique par exemple

Pour l'anecdote le marché des montres suisse est en chute libre car ils n'ont pas su prendre le virage des nouvelles technologies et sont restés bloqués dans le passé. Seul Tag Heuer s'est montré réactif avec des montres connectées et est maintenant largement en avance. Il faut savoir vivre avec son temps...

Il a déjà eu ce passage aux "nouvelles" technologies avec l'arrivée du Quartz mais rien n'a remplacé le bon vieux mouvement automatique!

On peut rajouter des évolutions mais il faut garder certaines valeurs. Et un écran, ce n'est pas un beau cadran travaillé et de belles aiguilles...

Par

En réponse à Clemano

Il a déjà eu ce passage aux "nouvelles" technologies avec l'arrivée du Quartz mais rien n'a remplacé le bon vieux mouvement automatique!

On peut rajouter des évolutions mais il faut garder certaines valeurs. Et un écran, ce n'est pas un beau cadran travaillé et de belles aiguilles...

"Il a déjà eu ce passage aux "nouvelles" technologies avec l'arrivée du Quartz mais rien n'a remplacé le bon vieux mouvement automatique!"

Ah bon?! Pour qui? grande nouvelle ça... Et regarde les chiffres, chute historique des exportations de montres mécaniques. Enfin, on parle automobile ici

Par

La version coupé est très réussie, agressive mais néanmoins très classe.

Par

En réponse à hugh6

Ils permettent surtout une personnalisation sans limite de l'affichage, c'est donc une réelle avancée niveau ergonomie. L'affichage du GPS devant soi est très pratique par exemple

Pour l'anecdote le marché des montres suisse est en chute libre car ils n'ont pas su prendre le virage des nouvelles technologies et sont restés bloqués dans le passé. Seul Tag Heuer s'est montré réactif avec des montres connectées et est maintenant largement en avance. Il faut savoir vivre avec son temps...

Le marché des montres de collection se porte plutôt pas mal à ma connaissance, et une Tag Heuer à écran digital ne deviendra "collector" que pour des geeks du genre de ceux qui achètent à prix d'or p.ex. un Commodore 64.

Les amateurs de vrais beaux objets en resteront à du traditionnel car, en-dehors du savoir-faire qui est nécessaire pour les fabriquer, ils sont tout simplement beaucoup plus durables.

"Vivre avec son temps", belle expression toute faite, mais alors allons-y gaiement pour se faire greffer des puces sous la peau, histoire de ne plus devoir sortir la carte de banque ni même le smartphone au moment de payer un achat. C'est très tendance...

Pour revenir à ces écrans que l'on met à la place de compteurs, non, désolé. Moteur éteint, on a un tableau de bord noir qui n'aura jamais l'allure de compteurs à aiguilles traditionnels.

Vivre avec son temps n'empêche pas d'aimer ce qui est beau.

Par

En réponse à hugh6

"Il a déjà eu ce passage aux "nouvelles" technologies avec l'arrivée du Quartz mais rien n'a remplacé le bon vieux mouvement automatique!"

Ah bon?! Pour qui? grande nouvelle ça... Et regarde les chiffres, chute historique des exportations de montres mécaniques. Enfin, on parle automobile ici

La chute du marché n'est pas dû à un manque d'innovation...

C'est essentiellement dû au ralentissement des ventes en Chine à travers la ville de Hong Kong plate forme extrêmement important pour le marché de la montre de luxe.

Mais ce n'est pas comparable à la crise du Quartz qui a failli faire disparaître des grandes manufactures...

L'horlogerie et l'automobile de luxe, c'est identique. C'est une industrie de prestige, l'artisanat apporte une âme à ces objets. On a pas encore ça avec les écrans..

Par

En réponse à Dumbphone

Le marché des montres de collection se porte plutôt pas mal à ma connaissance, et une Tag Heuer à écran digital ne deviendra "collector" que pour des geeks du genre de ceux qui achètent à prix d'or p.ex. un Commodore 64.

Les amateurs de vrais beaux objets en resteront à du traditionnel car, en-dehors du savoir-faire qui est nécessaire pour les fabriquer, ils sont tout simplement beaucoup plus durables.

"Vivre avec son temps", belle expression toute faite, mais alors allons-y gaiement pour se faire greffer des puces sous la peau, histoire de ne plus devoir sortir la carte de banque ni même le smartphone au moment de payer un achat. C'est très tendance...

Pour revenir à ces écrans que l'on met à la place de compteurs, non, désolé. Moteur éteint, on a un tableau de bord noir qui n'aura jamais l'allure de compteurs à aiguilles traditionnels.

Vivre avec son temps n'empêche pas d'aimer ce qui est beau.

"Le marché des montres de collection se porte plutôt pas mal à ma connaissance"

Ta connaissance n'est vraiment plus d'actualité alors..

Par

En réponse à Clemano

La chute du marché n'est pas dû à un manque d'innovation...

C'est essentiellement dû au ralentissement des ventes en Chine à travers la ville de Hong Kong plate forme extrêmement important pour le marché de la montre de luxe.

Mais ce n'est pas comparable à la crise du Quartz qui a failli faire disparaître des grandes manufactures...

L'horlogerie et l'automobile de luxe, c'est identique. C'est une industrie de prestige, l'artisanat apporte une âme à ces objets. On a pas encore ça avec les écrans..

"La chute du marché n'est pas dû à un manque d'innovation..."

Ou peut être que les gens ont un peu plus de mal à dépenser des milliers d'€ (voir des dizaines ou centaines) pour un objet qui affiche l'heure et qui n'est plus trop à la mode. Il y aura toujours des irréductibles mais ils ne représentent pas la tendance générale qui font vivre ces entreprises

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire