Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, , mis à jour

Après la DS7 Crossback, la DS3 Crossback, voici le troisième modèle de la marque DS. Son nom : DS9, une grande berline, longue de 4,93 mètres qui va chapeauter la gamme et représenter la nouvelle vision du luxe à la française. Découverte.

DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)

La DS9 devait être l'une des grandes nouveautés du salon de Genève 2020 qui aurait dû ouvrir ses portes à la presse internationale ce lundi. Malheureusement pour cause de Coronavirus, celui-ci a été annulé. C'est donc finalement dans un studio en région parisienne que nous avons pu découvrir en avant-première le nouveau navire amiral de DS.

Pour bâtir sa nouvelle gamme, DS n'a pas été fou. Il a suivi la logique du marché et a donc donné la priorité aux SUV ! Il a ainsi dévoilé en 2017 le grand DS7 Crossback et en 2018 le petit DS3 Crossback. Mais pour asseoir son image haut de gamme, DS savait qu'il devait se placer sur le marché des grandes berlines. Son troisième modèle est donc une routière.

Avant de quitter ses fonctions, Yves Bonnefont, ex-directeur de la marque, expliquait que les berlines avaient encore de nombreux adeptes sur certains marchés, notamment la Chine, qui est clairement la priorité de ce véhicule. Mais il soulignait que "même en Europe, il y a encore des personnes qui aiment l'élégance d'une belle berline".

Le jonc chromé au centre du capot est l'une des caractéristiques de cette DS9.
Le jonc chromé au centre du capot est l'une des caractéristiques de cette DS9.

Dès les premiers coups d'œil, on remarque tous les gimmicks esthétiques chers à DS. On trouve ainsi à l'avant une large calandre dont les contours chromés se prolongent en direction des optiques 100 % LED adaptatifs et des prises d'air. L'une des particularités réside dans ce jonc chromé guilloché qui coupe le capot en deux. Les feux de jour sont très proches de ceux de la DS3 Crossback tandis que les feux arrière rappellent ceux de la DS7 Crossback, mais en plus fins.

Une longueur de 4,93 m, une largeur de 1,86 m pour une hauteur de 1,46 m, voici les dimensions de cette DS9.
Une longueur de 4,93 m, une largeur de 1,86 m pour une hauteur de 1,46 m, voici les dimensions de cette DS9.

Au niveau du profil, on remarque la présence de poignées de porte escamotables. La DS9 adopte une silhouette de type fastback, avec des arches de toit qui s'étirent loin en direction de la malle, qui apparaît en conséquence raccourcie. Les nostalgiques de la marque auront noté le clin d'œil à la première DS avec des feux de position en haut de la lunette.

DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)
DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)

À l’intérieur, DS joue aussi la carte de la maîtrise des coûts, en reprenant une bonne partie de la planche de bord de la DS7. Avant de crier au scandale, on souligne que la pratique est de plus en plus courante, même chez les premiums allemands.

Une planche de bord classique pour DS, mais l'impression haut de gamme est au rendez-vous.
Une planche de bord classique pour DS, mais l'impression haut de gamme est au rendez-vous.

On est donc en terrain connu pour la présentation. Le conducteur aura face à lui une planche de bord massive, très verticale mais recouverte intégralement de cuir surpiqué. En son centre, un écran multimédia de 12 pouces surplombé par la montre provenant toujours de chez l'horloger BRM.

DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)
DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)

La montre BRM ou le point perle sont devenus des incontournables chez DS.

L'instrumentation est évidemment 100% numérique avec un écran de 12 pouces également. Comme souvent chez DS, les matériaux sont qualitatifs avec du cuir, de l'Alcantara (pavillon et pare-soleil, mais aussi certains détails spécifiques de finition comme le point perle, le guillochage ou la sellerie façon bracelet de montre.

Aucun problème d'habitabilité à l'arrière de cette DS9.
Aucun problème d'habitabilité à l'arrière de cette DS9.

En reposant sur la plate-forme EMP2, qui a servi à  la Peugeot 508L, version chinoise de la nouvelle 508, la DS9 bénéficie d'un empattement généreux de 2,90 mètres, ce qui est plus grand que celui d'une Mercedes Classe E. De quoi garantir une excellente habitabilité arrière notamment au niveau de l'espace aux jambes. Cerise sur le gâteau, les sièges arrière sont chauffants, massants et ventilés. Un large accoudoir central peut-être déplié, il intègre des prises USB et certaines commandes. Cette habitabilité ne handicape par le volume de chargement puisque celui-ci atteint 510 litres. Attention, il s'agit d'un malle moins pratique au quotidien qu'un hayon, mais classique pour la catégorie.

Pour renforcer la notion de confort, la DS9 est dotée du DS Active Scan Suspension : la suspension pilotée reçoit des informations d'une caméra qui analyse et détecte les défauts de la chaussée. Les vitres feuilletées acoustiques sont également de la partie. Dans la liste des équipements, il y a aussi la conduite semi-autonome de niveau 2, qui fonctionne jusqu'à 180 km/h, le système de vision de nuit, l'accès par smartphone… La composition de la gamme sera traditionnelle avec 4 niveaux de finition : Bastille, Opéra, Rivoli et Performance Line.

DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)

Sous le capot, la DS9 sera disponible avec 4 moteurs : un essence, le Puretech 225 ch et trois versions hybrides rechargeables. Il y aura pour commencer la configuration deux roues motrices 225 ch (180 ch + 80 kW). Dotée d'une batterie lithium-ion de 11,9 kWh, elle pourra parcourir entre 40 et 50 km en tout électrique. Il y aura ensuite une variante de 250 ch (200 ch + 80 kW) avec une plus grosse batterie et surtout une troisième version, quatre roues motrices, avec un deuxième bloc électrique sur le train arrière, qui développera au cumul 360 ch ! Pas de diesel au menu, en revanche.

DS9 : le nouveau haut de gamme français (Présentation vidéo)

La commercialisation commencera à la fin du second semestre 2020. L'auto sera exclusivement fabriquée en Chine. Les prix ne sont pas connus pour l'instant.

Portfolio (70 photos)

En savoir plus sur : Ds Ds 9

SPONSORISE

Actualité Ds

Toute l'actualité

Commentaires (240)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Rivale des Audi A6, BMW Serie 5 et Mercedes Classe E... qu'on rivalise au moins contre celles-là !

Par

je reve ou la photo a été prise a Bordeaux ? (arrière plan)

Par

pas mal !

Par

Pour ceux qui veulent plus de photos (dont l'intérieur) :

https://www.netcarshow.com/ds/2021-9/?ref=and

:jap:

Par

Pourquoi pas mais quand même, pour moi la cylindrée du moteur est aujourd'hui le premier critère de choix pour une voiture de ce niveau, pas la puissance brute. Je suis très bien avec le 2,5l de la IS300H et pour l'instant la Camry (toujours 2,5l atmo) est bien placée pour prendre la relève de ma Honda Accord.

A voir mais les chance de me convaincre restent bien faibles.

Par

C'est moche. Aucun goût. Mais bon, je leur souhaite quand même qu'elle marche. Pour une fois que ce n'est pas un suv.

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Pour ceux qui veulent plus de photos (dont l'intérieur) :

https://www.netcarshow.com/ds/2021-9/?ref=and

:jap:

J'ai du mal avec les harmonies intérieures. Lie de vin, tabac ou noir ne sont pas mes couleurs préférées.

Encore un effort, Mr PSA.

Par

Foutre des trucs brillants kéké jacky touch à destination des Chinois c'est les prendre pour des imbéciles.

Pas de V6 disponible. Pour une marque haut de gamme c'est pas terrible. PSA pourrait au moins faire son marché chezFord ou chez Porsche ils ont ce qu'il faut. Cylindrée moyenne 3L - 400ch. Même si ça se vends peu, produire des berlines puissantes sans fioritures c'est obligatoire pour l'image de marque.

Et pour le gros du marché un 2L 250ch hybride (pour afficher des consommations truquées 3.5L/100 km comme chez tout le monde).

Par

En réponse à GY201

Pourquoi pas mais quand même, pour moi la cylindrée du moteur est aujourd'hui le premier critère de choix pour une voiture de ce niveau, pas la puissance brute. Je suis très bien avec le 2,5l de la IS300H et pour l'instant la Camry (toujours 2,5l atmo) est bien placée pour prendre la relève de ma Honda Accord.

A voir mais les chance de me convaincre restent bien faibles.

J'ai croisé ma première Camry sur la route hier, et elle en impose vraiment.

:jap:

Par

Cette horreur va définitivement couler PSA...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire