Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Seat, dernier arrivant du groupe VW en Chine

Dans Economie / Politique / Marché

Seat, dernier arrivant du groupe VW en Chine

Seat est le dernier grand nom automobile du groupe Volkswagen à débarquer en Chine. Cela va se faire grâce à une co-entreprise signée avec le géant chinois JAC. Volkswagen Group compte se servir de la Chine comme d'un "benchmark" pour les véhicules électriques.

Le groupe Volkswagen a déjà une grosse emprise sur le marché chinois puisque la marque allemande y possède une histoire vieille d'environ 40 ans. Mais il restait pourtant un nom dans le portfolio de VW Group qui était absent de Chine jusqu'à maintenant : Seat.

Alors que le "cousin" tchèque Skoda est présent en Chine depuis un bail, Seat n'arrive que maintenant puisque Volkswagen officialise une co-entreprise (passage obligatoire pour entrer en Chine pour un constructeur) entre Seat et le chinois JAC pour la commercialisation de modèles espagnols dans l'Empire du Milieu.

Il sera intéressant de voir quelle carte va jouer Seat en Chine. On sait que la marque ibérique est plutôt tournée vers les jeunes en Europe, mais le groupe Volkswagen affiche des ambitions plus écologiques : la Chine joue un grand rôle de "décarbonisation" pour Volkswagen qui veut se servir du plus gros marché automobile mondial comme "benchmark" pour ses véhicules électriques. En effet, en plus d'être en tête des ventes automobiles, la Chine est aussi l'endroit où il se vend le plus de voitures électriques à l'heure actuelle.

Volkswagen et Seat vont miser à court terme sur des hybrides rechargeables, avant de passer au tout électrique. Et chez Seat, cela se matérialisera par l'arrivée de la version de série de l'El Born, la compacte à batteries dérivée de la Volkswagen I.D.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

À l'époque, le chancelier Gerhard Schröder prenait l'avion pratiquement chaque semaine pour faire le "forcing" en Chine. Résultat, pour les Chinois l'automobile c'est l'Allemagne et les ventes qui vont bien. En France.... Ben... On sort les rames, et c'est pas gagné pour nous là-bas... Il y a bien le marché Iranien pour Peugeot mais Donald veut pas.. Alors...

Par

Rien à faire, c'est VW qu'ils préfèrent !

Par

Pas sur que les portugais arrive à le vendre en chine

Par

En réponse à matrix71

Pas sur que les portugais arrive à le vendre en chine

Sauf que Seat est espagnol ...

Par

En réponse à matrix71

Pas sur que les portugais arrive à le vendre en chine

Je crois que les portugais vendent des bescherelles, et à te lire il feraient fortune uniquement grâce à toi!

Par

En réponse à nicotdi

Sauf que Seat est espagnol ...

Il était abonné absent sur les bancs de l'école en français, ça on le savait tous! Mais la géographie par contre on vient de l'apprendre! :biggrin:

Par

Vont-ils s'apercevoir qu'ils essaient de refourguer des Tiguan Allspace rebadgés ?

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Vont-ils s'apercevoir qu'ils essaient de refourguer des Tiguan Allspace rebadgés ?

Quand on est pro psa on évite de parler du marché chinois ... à moins que tu ne veuilles que je te donne les chiffres pour 2019 ?

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Vont-ils s'apercevoir qu'ils essaient de refourguer des Tiguan Allspace rebadgés ?

Il passeront devant Ds très rapidement .

Par

La marque de trop ? Skoda prend déjà le bouillon là-bas, les chinois veulent du logo !

Sinon ils achètent Chinois … c'est moins cher et plus flatteur, en plus de brosser dans le sens du poil un gouvernement qui les surveille de près et favorise le patriotisme.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire