Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Sécurité routière : téléphone au volant, usage du vélo, aides à la conduite, il reste des progrès à faire

Dans Pratique / Sécurité

Audric Doche

L'ACA (Automobile club association), qui regroupe plus d'un million d'adhérents, dévoile aujourd'hui le résultat d'une étude sur la sécurité routière, la perception des risques par le grand public et les mauvaises habitudes à changer. Le constat est plutôt sans appel : il reste d'énormes progrès à faire.

Sécurité routière : téléphone au volant, usage du vélo, aides à la conduite, il reste des progrès à faire

L'usage du téléphone au volant a été maintes fois prouvé comme étant très dangereux, avec de nombreux clips publicitaires et des campagnes de prévention, mais les automobilistes n'en démordent globalement pas : ce petit outil technologique continue d'être utilisé par les conducteurs. Et ce, malgré une large partie de l'opinion qui estime "qu'il est dangereux de téléphoner" au volant ! En clair, nous sommes conscients du risque, mais qu'importe…

Les aides à la conduite

Sécurité routière : téléphone au volant, usage du vélo, aides à la conduite, il reste des progrès à faire

Dans son premier observateur de la mobilité européenne*, l'ACA est également revenu sur deux autres thèmes importants. Le second concerne les aides à la conduite, un sujet de haute importance puisque nous les retrouvons désormais sur toutes les voitures neuves. Et peu importe la gamme : elles ne sont désormais plus réservées aux voitures premium, puisque des constructeurs comme Dacia proposent depuis déjà un moment la surveillance des angles morts, par exemple. Le sondage montre cependant qu'une bonne partie des automobilistes auraient besoin d'être "formés" pour utiliser correctement les aides. Et on peut les comprendre, vu la complexité grandissante des automobiles qui nécessitent des prises en main toujours plus longues. Ajoutez à cela, parfois, des ergonomies pas toujours très réussies, et l'on peut vite se perdre dans les menus et les commandes à chercher une fonction… 

Tout cet attirail technologique n'empêche pas de garder les yeux sur la route (même si, nous vous l'accordons, cela devient dur). Une récente étude de deux assureurs montrait que l'avalanche d'aides à la conduite amène les automobilistes à ne plus surveiller le bitume : les temps de réaction en cas de risque d'accident sont ainsi doublés !

Le vélo

Sécurité routière : téléphone au volant, usage du vélo, aides à la conduite, il reste des progrès à faire

C'est le troisième thème de cette étude et celui qui fait l'objet de l'actualité en ce moment en France. La "petite reine" pourrait séduire un grand nombre de personnes dans le cadre de leurs déplacements quotidiens. Oui, mais voilà, trop de contraintes empêchent l'expansion du vélo aujourd'hui. Le gouvernement a sorti un grand plan en sa faveur, mais ce petit bilan de l'ACA démontre que le facteur risque est important auprès des usagers de la route qui craignent les autres, et surtout les voitures, en vélo. Les changements de mobilité ne passeront donc pas uniquement par des investissements en infrastructure et des lois, mais aussi par des changements de mentalité. Et c'est certainement cela qui prendra le plus de temps…

*Etude réalisée auprès de 31 222 Européens

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire