Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur route : priorité au plaisir

Essai vidéo - Mazda MX-5 RF (2017) : toit émoi

Le remplacement d’une capote en toile par un toit rigide, qui plus est en configuration Targa, entraîne forcément une expérience différente. L’impression de rouler au grand air est moindre, certes, mais rouler par temps froid devient moins difficile qu'en version "soft", le conducteur étant enveloppé par une partie arrière fixe.

La frustration sera vite compensée par le cachet ultra-sexy que donne ce toit à la voiture. Le plaisir de conduite, lui, est toujours présent avec une position près du sol, un siège enveloppant, une colonne de direction à la perpendiculaire et un petit levier de vitesses à faibles débattements qui fait désormais référence dans l’univers des petits coupés. À l'attaque des virages, la nippone donne instantanément le sourire à son conducteur. L’auto est légère, parfaitement équilibrée et répond au doigt et à l'œil. Cette propulsion est prévenante et accessible aux novices, surtout en ce qui concerne notre version d’essai équipée du 1.5 de 131 ch.

La MX-5 RF allie plaisir, confort et sensations.
La MX-5 RF allie plaisir, confort et sensations.

Le 4 cylindres essence a une courbe de puissance parfaitement linéaire qui ne prend jamais le conducteur en traitre. Il faudra aller le taquiner dans les tours pour qu’il délivre tout son potentiel et profiter de sa sonorité bien virile. Il est aidé en cela par l’excellente boîte mécanique à 6 rapports qui offre un étagement et un maniement qui frôlent la perfection. C’est assurément le meilleur compromis entre plaisir et polyvalence.  

Une fois les aides déconnectées, le train arrière décroche progressivement et invite le conducteur à s’initier, sans transpirer, à la glisse. La voiture reste contrôlable et facile à remettre sur des rails en cas d’excès de confiance. Du fait de sa prise de poids (+40 kg), cette version RF reçoit des réglages spécifiques au niveau des suspensions. Les ressorts ont été assouplis et les amortisseurs raidis pour filtrer au mieux sans prendre de roulis. De manière générale, la MX-5 reste très confortable pour un véhicule de cette catégorie. Aux adeptes de la conduite musclée, le 2.0 de 160 ch réclame plus d’attention. Mazda a d’ailleurs doté cette version d’un différentiel à glissement limité pour améliorer au maximum la motricité.

Portfolio (18 photos)

En savoir plus sur : Mazda Mx5 (4e Generation)

SPONSORISE

Essais Cabriolet

Fiches fiabilité Cabriolet

Toute l'actualité

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

sa fait chère la barquette avec son moteur de tondeuse :beuh:

Par

Sympa! Pour ma part j'y vois vraiment peu d'intérêt a coté de la version roadster qui a mon gout est beaucoup plus réussie. Cette version RF est surement plus polyvalente, mais ce n'est pas ce qu'on demande a ce type d'auto, elle doit être un poil moins sensationnelle qu'un pur roadster (enfin faut essayer)

La partie Hard Top en 2 parties ca crée bcp de découpes sur un si petit toit, dommage et la fausse custode bof. .

Ce qu'il y a de bien c'est que le client pourra choisir et de ce fait il y en aura pour tous les gouts.

Ce type d'auto donnera tjrs la banane.

Par

Est-ce que, comme la génération précédente :

- Il faut déverrouiller manuellement le toit avant de lancer la manœuvre automatique ?

- Lancer la manœuvre d'ouverture ou fermeture baisse à moitié les vitres, mais ne les remonte pas à la fin ?

Je n'aime toujours pas le style de cette MX5. Et la vidéo ne fait finalement aucun comparatif avec la version roadster ! Qu'est-ce qu'on a de plus, pour le surcoût ? Une voiture plus silencieuse ? Confortable ?

Par

Et aussi, quand on parle du "roadster le plus vendu au monde", est-ce que l'on va comptabiliser les ventes de ce modèle dans le lot ? Ca n'est plus un roadster.

Par

En réponse à beniot9888

Et aussi, quand on parle du "roadster le plus vendu au monde", est-ce que l'on va comptabiliser les ventes de ce modèle dans le lot ? Ca n'est plus un roadster.

Trop haute sur pattes!

Pas un vrai cabriolet, juste une découvrable.

Quel dommage de ne pas avoir repris le toit rigide rétractable de la génération précédente (NC).

Le plaisir reste énorme à la conduite mais sans les cheveux au vent....

Par

Elle a un look extra!

Elle est à prix compétitif.

Elle donne de bonnes sensations.

Mais la comparer à une GT86 et même une 370Z c'est vraiment audacieux!

2 bémols :

le toit en 2 partie c'est bizarre une fois en place.

Il manque 4 anneaux de remorquage pour que les gens crient au génie !

Par Profil supprimé

Je trouve l'arrière totalement raté et préfère de loin la version roadster ...

En sortant une baby F-Type avec un arrière du même style (même uniquement en coupé non targa), ca aurait été une tuerie.

On parlera des moteurs ensuite ... même si j'en conviens que faire gueuler un atmo dans une caisse du weekend, c'est moins rédhibitoire que dans un daily quand on part bosser le matin.

Par

Je préfère la Roadster. Mais cette voiture restera un rêve de petit garçon, je suis trop grand pour être à l'aise dans une MX5... J'ai grandi plus vite qu'elle :(

Par

En réponse à axoxyxous

sa fait chère la barquette avec son moteur de tondeuse :beuh:

On voit le connaisseur :)

Autant en automobile passion qu'en orthographe d'ailleurs :)

Par gog07hl

Ce toit s'intègre harmonieusement avec le reste de la carrosserie, et on dirait un peu une nouvelle voiture.

La MX5 n'est pas une vilaine auto, mais je ne me fait toujours pas à l'abandon du style qui faisait tout le charme des précédentes, à savoir une bonne bouille sympathique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire