Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur route : un tapis roulant

Essai vidéo - Mercedes Classe S (2017) : la voiture du patron

Mercedes a profité du restylage pour bouleverser son offre de motorisations. Exit les V6 pour assurer l’entrée de gamme, la Classe S opte désormais pour des 6 cylindres en ligne essence et diesels (avec des niveaux de puissance compris entre 286 et 437 ch), « plus facilement compatibles avec la technologie hybride » explique le constructeur. Les versions AMG et Maybach ont toujours droit à des V8 et V12 essence avec des puissances qui peuvent grimper jusqu’à 630 ch !

C’est au volant d’une version S560 animée par un V8 de 469 ch que nous avons réalisé cet essai. Ce bloc revisité bénéficie de technologies issues du sport automobile comme des pistons forgés et une turbocompression en V. Il dispose aussi de la coupure automatique d’une rangée de cylindres pour un mode 4 cylindres plus économique en trafic urbain. Il est associé d’office à une transmission intégrale plus à même de recracher le couple camionnesque (700 Nm) au sol. Nul besoin de préciser qu’à ce niveau de puissance le conducteur, ou plutôt le chauffeur, n’est jamais à cours de ressources. Même si la bête affiche 5,13 m sous la toise et plus de 2 tonnes sur la balance.

Si l’option « suspensions pneumatiques » est cochée, le conducteur et ses passagers voyagent sur un tapis volant. La sensation est la même qu’à bord d’un TGV avec le luxe et la propreté en plus. N’oublions pas non plus qu’un système de compensation d’assiette chouchoute le passager si le virage est un peu trop brusque. L’insonorisation est quant à elle tout bonnement exceptionnelle. Même à 200 km/h (sur autoroutes allemandes par exemple) le passager n’est pas obligé de hausser la voix pour s’adresser à son chauffeur. Un élément de plus qui vient s’ajouter aux sièges aviation avec option massage, à l’accès WiFi, à la télévision, au mini bar, etc. La Classe S est LA voiture du patron par excellence.

En matière d’aides à la conduite enfin, l’allemande revient dans le peloton de tête avec de série le freinage d'urgence assisté actif, l'assistant de stabilisation en cas de vent latéral, l'assistant de signalisation routière, le régulateur de vitesse adaptatif sur lignes droites et dans les virages, la conduite semi-autonome, le châssis actif, les feux qui éclairent à plus de 650 mètres, etc. Cette énumération est une partie minuscule du catalogue d’équipements très souvent proposés sous forme de packs ou d’options.

Portfolio (26 photos)

En savoir plus sur : Mercedes Classe S 7

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

The boss :jap:

Par

On parle de prenium ici... Ca nous change des classe C, B, A, BMW 1,3, et autres Audi 1,3,4.

Par

En réponse à Richard934

On parle de prenium ici... Ca nous change des classe C, B, A, BMW 1,3, et autres Audi 1,3,4.

Bien d'accord, finit les "Allemandes du peuple"...

Mercedes : c'est Mercedes !

EtPiCéTou !

Par

Le top, tout simplement.

Par

Mr Bataille avez déjà voyager à bord de Concorde ? , car techniquement cet avion est exigu et bruyant , est au antipode d'une Classe S , qui en passant reste ma berline prémium préféré , du vrai prémium .

Par

Du haut premium impressionnant bravo mercedes!

Par

En réponse à Turbo95

Mr Bataille avez déjà voyager à bord de Concorde ? , car techniquement cet avion est exigu et bruyant , est au antipode d'une Classe S , qui en passant reste ma berline prémium préféré , du vrai prémium .

:bien:

Trop jeune pour...

Par

En réponse à Profil supprimé

The boss :jap:

On va paraphraser une de tes phrases qui ont marqué l'histoire des dialogues Cara Myke..

" La berline du Patron,

payée par ses employés à la sueur de leur front "

Par

En réponse à Turbo95

Mr Bataille avez déjà voyager à bord de Concorde ? , car techniquement cet avion est exigu et bruyant , est au antipode d'une Classe S , qui en passant reste ma berline prémium préféré , du vrai prémium .

....seul point commun entre l'époque du Concorde et l'actuelle.... il faut généralement plus de temps qu'avant pour parcourir un trajet donné, que ce soit dans les airs ( Paris-New-York par exemple ou n'importe lequel avec les temps de contrôle xxl à ajouter à celui du vol ), ou sur routes....on sait aussi pourquoi.

Par

Classe S. Rien à redire.

En même temps, vu le tarif (hors options), ils peuvent faire un véhicule quasiment parfait.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire