Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Suzuki serait intéressé par les futures batteries Toyota-Panasonic

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Suzuki serait intéressé par les futures batteries Toyota-Panasonic

L'industrie automobile japonaise a une particularité bien à elle depuis quelques mois : des alliances et des partenariats dans tous les sens, que l'on soit concurrent ou pas. Ce fut le cas récemment entre Toyota et Suzuki qui veulent investir dans l'électrique low cost pour l'Inde. Suzuki serait aussi intéressé par un approvisionnement en batteries dans le cadre des futurs développements de Toyota-Panasonic.

Toyota s'est récemment associé à Mazda pour une grande collaboration en Amérique du Nord, tandis que Suzuki et Toyota se sont dits "oui" pour un partenariat visant à développer un véhicule électrique à bas coût pour l'Inde afin de concurrencer Renault qui prépare aussi une voiture à batteries pour les petits budgets.

Les échanges entre les géants japonais sont donc nombreux ces derniers temps, et il faut en ajouter un, de taille : Toyota et Panasonic, qui veulent travailler conjointement sur les futures batteries dites "solides", prometteuses sur le papier. Toyota avait d'ailleurs convié les autres grands constructeurs nippons à se joindre à ce projet pour établir un nouveau standard de batteries.

Pour le moment, personne n'a encore répondu, mais le patron de Suzuki s'est exprimé à ce sujet. Toshihiro Suzuki a expliqué à la presse japonaise que son groupe ne rejoindrait pas Suzuki mais qu'un accord d'approvisionnement serait envisageable. Suzuki pourrait donc, dans le futur, acheter des batteries à Toyota-Panasonic. Un choix judicieux dans la mesure où Suzuki n'a pas les moyens financiers de se lancer dans la conception de batteries. Un passage qui sera obligé pour passer les prochaines normes environnementales.

Mots clés :

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A quand une alliance Renault/PSA ?

Par Profil supprimé

c'est vraiment la fin du moteur thermique

Par

En réponse à Profil supprimé

c'est vraiment la fin du moteur thermique

Thermique pur, assurément.

Par

Du moment que le moteur thermique soit conservé en sport auto , moi ça me va

Par

Voila la seule manière de résister à la vague de voiture électrique chinoise

qui s'annonce inéluctable... reprendre encore et toujours de l'avance technique.

.

Par Profil supprimé

De toute façon c'est une erreur la voiture électrique .

Les nouveaux moteurs essences sont très propres , même hybridation n'a pas un grand intérêt .Tous ça a cause des lobbys.

Il faudrait que les constructeurs arrêtent de se plier aux exigences des dirigeants européens ,

Par Profil supprimé

Qu'ils se rebelles tous les constructeurs , en menacant les emplois ,

Par

A quand une alliance PSA Toyota sur ce sujet ? Ils coopérent déjà dans le domaine des citadines et utilitaires avec succès.

Par

En réponse à Profil supprimé

De toute façon c'est une erreur la voiture électrique .

Les nouveaux moteurs essences sont très propres , même hybridation n'a pas un grand intérêt .Tous ça a cause des lobbys.

Il faudrait que les constructeurs arrêtent de se plier aux exigences des dirigeants européens ,

Le dirigeants europeens ?

Mais tout le monde se fout de leurs avis.

Ce qui garantie l avenir de la voiture electrique c est le fait que le gouvernemt chinois

vas l imposer pour vendre sur leur marche... qui est le premier au monde.

Par

En réponse à nous75

Le dirigeants europeens ?

Mais tout le monde se fout de leurs avis.

Ce qui garantie l avenir de la voiture electrique c est le fait que le gouvernemt chinois

vas l imposer pour vendre sur leur marche... qui est le premier au monde.

Ce qui garantie l'avenir de la VE, c'est l'auto-production pour l'auto-consommation.

C'est arrêter d'être dépendant des pétro-monarchies du Golfe. On me répondra qu'on deviendra dépendant du Lithium. Je répondrais qu'il existe déjà des alternatives à celui-ci notamment avec les accumulateurs Sodium-Ion du CEA.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire