Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Tesla : départ du responsable du logiciel Autopilot

C’est un départ qui pourrait passer comme une évolution normale d’une carrière individuelle souhaitée sous d’autres cieux. Mais il intervient dans un contexte particulier qui veut que la personne ainsi concernée s’occupe d’un dispositif de conduite qui est au cœur d’investigations poussées des autorités. Il s’agit d’un certain Jim Keller, responsable du programme d'assistance à la conduite de Tesla, baptisé Autopilot, celui-là même qui intéresse le régulateur des transports américain (NTSB) dans le cas d’un accident mortel. Lien de cause à effet ? A priori, non.

Tesla : départ du responsable du logiciel Autopilot

Jim Keller supervisait notamment le logiciel de conduite semi-automatique proposé sur les modèles de la marque Tesla. Spécialiste des microprocesseurs, il va rejoindre l'entreprise Intel. Tesla a précisé qu'Autopilot serait désormais supervisé par Andrej Karpathy pour la partie logicielle et Pete Bannon pour la partie matériel. Jim Keller est le troisième responsable d'Autopilot à quitter Tesla en près de deux ans.

Pendant ce temps, le torchon brûle entre le constructeur et le régulateur des transports américain (NTSB). Les deux parties sont rassemblées dans l’expertise d’un accident mortel survenu le 23 mars dernier en Californie. Le conducteur y avait trouvé la mort alors que le logiciel était activé. Les batteries de la voiture, disloquée dans le choc, avaient également pris feu. Sur ce drame, Tesla avait indiqué que les premiers éléments de l'enquête faisaient ressortir qu'Autopilot était bien activé au moment de l'accident, mais que le conducteur n'avait pas répondu aux avertissements visuels et sonores lui enjoignant de remettre ses mains sur le volant avant l'accident qui a vu le véhicule s'encastrer dans un séparateur de voies.

Des éléments mis sur la place publique qui a désolé l’administration. Cette dernière a réagi en accusant Tesla "d'être plus intéressé par les gros titres que par la défense de la sécurité" et d'avoir "régulièrement publié des éléments d'information incomplets en violation de ses propres règles alors qu'en même temps il cherchait à les empêcher d'exposer les faits". En réaction, Tesla a annoncé le 16 avril dernier se retirer de l'enquête.

On rappellera que Tesla définit Autopilot comme un logiciel d'assistance à la conduite et non comme un logiciel de conduite autonome.

Tesla

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Actualité Tesla

Toute l'actualité

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

faut bien trouver un responsable

Par

faut il comprendre que dans un accident de voiture électrique les batteries risquent de prendre feu et empêcher le conducteur de sortir de la voiture?? mieux vaut un bon vieux moteur qui au pire fuira de l'huile sur la route. car c'est rare qu'une voiture explose comme dans les films . en général elle brûle mais lentement

Par Profil supprimé

J'espère que le poste était bien payé pour servir de bouclier humain ...

Par

"On rappellera que Tesla définit Autopilot comme un logiciel d'assistance à la conduite et non comme un logiciel de conduite autonome."

Dans les communiqués, oui, sur le site... : "Système de Conduite autonome sur votre Model S" (en gras et en grand)

Même si c'est pour indiquer qu'elle est équipé de tout ce qu'il faut mais que la conduite autonome n'est pas encore possible (en tout petit), rien d'étonnant que l'acheteur soit trompé.

Par

En réponse à pechtoc

"On rappellera que Tesla définit Autopilot comme un logiciel d'assistance à la conduite et non comme un logiciel de conduite autonome."

Dans les communiqués, oui, sur le site... : "Système de Conduite autonome sur votre Model S" (en gras et en grand)

Même si c'est pour indiquer qu'elle est équipé de tout ce qu'il faut mais que la conduite autonome n'est pas encore possible (en tout petit), rien d'étonnant que l'acheteur soit trompé.

Dans ce cas c'est une manœuvre peu éthique de Tesla.

Un peu ce que font les banquiers avec les prêts, ou les gafa avec les conditions à accepter avant de les utiliser.

Par

Tesla pete plus haut que son Cul avec ce système, ils en payent les conséquences, premièrement en terme d'image.

Evidemment que des client stupides allait l'utiliser en prenant des risques, il fallait s'en douter. La prochaine fois vous réfléchirez un peu plus.

La conduite autonome est une utopie totale (surtout en France) pour encore 50 voir 100 ans, les mentalité, le prix et les infras sont loin d’être prêtes. Et d'ailleurs moi je m'en fout complètement, je ne laisse pas une machine contrôler ma vie ou ma mort dans un environnement ou les possibilités de collisions sont permanentes.

On en veux encore des accidents comme ça, les constructeurs arrêteront peut être leurs conneries et travailleront sur des trucs réellement importants tels que les consommations, le poids des véhicules, la sécurité catastrophiques de leurs systèmes ...

Par

Pfff 3 responsables en 2 ans, il y a un problème de gestion du personnel chez Elon....encore une fois cela se confirme.

Ce n est pas bon pour le business que les chefs changent souvent, que l'on maltraite ses opérateurs, que l'on fait son shopping en Europe sans aller chercher les meilleurs....bon vous me direz que pour se faire virer dans l année je comprends que les meilleurs restent ou ils sont!

Un peu dictatorial le management d'Elon....bon c'est classique dans une entreprise familiale c'est comme cela que cela fonctionne : pas d'ouverture au débat !

Par

En réponse à MotherKaiser

Tesla pete plus haut que son Cul avec ce système, ils en payent les conséquences, premièrement en terme d'image.

Evidemment que des client stupides allait l'utiliser en prenant des risques, il fallait s'en douter. La prochaine fois vous réfléchirez un peu plus.

La conduite autonome est une utopie totale (surtout en France) pour encore 50 voir 100 ans, les mentalité, le prix et les infras sont loin d’être prêtes. Et d'ailleurs moi je m'en fout complètement, je ne laisse pas une machine contrôler ma vie ou ma mort dans un environnement ou les possibilités de collisions sont permanentes.

On en veux encore des accidents comme ça, les constructeurs arrêteront peut être leurs conneries et travailleront sur des trucs réellement importants tels que les consommations, le poids des véhicules, la sécurité catastrophiques de leurs systèmes ...

Un véhicule autonome peut corriger la plupart de tes problèmes. Faut juste différencier système autonome et système d'aide à la conduite. Le système de Tesla n'a rien d'autonome, c'est un système d'aide à la conduite comme il en existe chez les concurrents qui eux ne tente pas de tromper le client avec des noms marketing abusifs.

Tout système, dans la situation de l'accident, devrait ralentir avec waring et aller se ranger sur le bas coté si le conducteur de réagit pas aux alertes sonores. S'il ne réagit pas, c'est qu'il a peut-être fait un malaise, et qu'il vaut donc mieux se garer automatique au bord et appeler les secours, soit c'est volontaire et s'il veut vraiment s'envoyer dans le mur, il reprendra le contrôle, désactivera l'aide à la conduite et visera son mur.

C'est un principe de base, sécurité des passagers. Un signal sonor qui retenti pour alerter le conducteur, mais qui continu à sa vitesse de croisière droit dans un mur, c'est une mauvaise blague... Tesla ne semble pas vouloir se remettre en question vu leur communiqué, mais leur système a un réel problème.

Par

En réponse à Florian Denis

faut il comprendre que dans un accident de voiture électrique les batteries risquent de prendre feu et empêcher le conducteur de sortir de la voiture?? mieux vaut un bon vieux moteur qui au pire fuira de l'huile sur la route. car c'est rare qu'une voiture explose comme dans les films . en général elle brûle mais lentement

Pour avoir vu sous mes yeux une Corsa percuter un rail de sécurité et s'enflammer quasi instantanément, je puis vous dire que l'essence s'enflamme bien vite, comme dans les films...

Par

"mais que le conducteur n'avait pas répondu aux avertissements visuels et sonores lui enjoignant de remettre ses mains sur le volant avant l'accident qui a vu le véhicule s'encastrer dans un séparateur de voies."

dans un tel cas, il suffirait de programmer la voiture pour qu'elle s'arrête illico presto. avec un con de conducteur qui serait alors obligé enfin de reprendre le contrôle. et c'est facile à paramétrer.

pour l'anecdote, c'est ce qu'il y a dans pas mal de trains, notamment haute vitesse: le conducteur doit régulièrement valider qu'il est toujours vigilant et à son poste de conduite. autrement, le train s'arrête.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire