Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Toyota, sponsor officiel des JO, retire ses pubs au dernier moment

Toyota, sponsor officiel des JO, retire ses pubs au dernier moment

Face à l'incompréhension d'une bonne partie des Japonais devant les JO, Toyota a décidé de retirer tous ses spots publicitaires. Le PDG du groupe nippon a par ailleurs annoncé qu'il n'irait pas à la cérémonie d'ouverture.

C'est peu de dire que les Jeux Olympiques ne plaisent pas à tout le monde au Japon, en pleine pandémie. Déjà reportés d'une année, les JO doivent se tenir cet été sur l'archipel, mais une bonne partie des Japonais sont toujours contre cet évènement, alors que la situation sanitaire n'est pas nécessairement bonne.

Akio Toyoda, le patron du constructeur japonais, a annoncé qu'il ne se rendrait pas à la cérémonie d'ouverture. Toyota, pourtant sponsor officiel des JO, va retirer également tous ses spots publicitaires durant l'évènement.

Toyota explique que les JO se "heurtent à l'incompréhension" du public. Et pour une marque qui a toujours une forte emprunte sur son marché domestique, il serait probablement mal venu d'être associé un peu trop étroitement avec un évènement qui passe mal. 

Une crainte des sponsors d'avoir une mauvaise image, mais qui arrive un peu au dernier moment et provoque un peu de colère chez les organisateurs, puisque Toyota pourrait ne pas être la seule grande marque à se désolidariser. 

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Forum Toyota

Commentaires (48)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le C.I.O. n'en n'a rien à foutre de la pandémie et de l'hostilité du peuple nippon. Ce qui compte c'est le fric, les droits TV et la pub !!!!

Comme pour le foot, quoi .....

CIO / FIFA même combat !

TOUS POURRIS PAR LE FRIC

P.S. : je n'apprécie guère les voitures Toyota, à part la Yaris peut-être, mais je salue le courage de cette décision. Dont acte.

Par

Ca sent de plus en plus le paté ces JO....

Athlètes qui ne feront pas le déplacement, pas de public, sponsors méfiants...

Par

C'est du bon sens. Enfin qq'un de censé.

Par

Et chez nous Hidalgo se réjouit d'avoir les jeux en 2024... Pour ou contre l'avis de la population, on ne le saura jamais vu qu'elle n'a pas voulu la consulter.

Par

"une forte emprunte sur son marché" :voyons:

Par

En réponse à parlons-en

"une forte emprunte sur son marché" :voyons:

Mes yeux saignent aussi... :blague:

Par

Un peu naze de se retirer comme ça au dernier moment.

Je trouve que Toyota n'assume pas son choix d'avoir été sponsor officiel.

Après, ces JO m'ont l'air mal partis quand même.

C'est dommage parce que c'est une belle fête du sport.

J'espère que, pour Paris en 2024, cette fichue pandémie sera dernière nous pour que la fête soit la plus belle possible !

Par

M'est avis que le contribuable japonais payera une note salée pour ces jeux olympiques... :cyp:

Par

En réponse à Gus76

Un peu naze de se retirer comme ça au dernier moment.

Je trouve que Toyota n'assume pas son choix d'avoir été sponsor officiel.

Après, ces JO m'ont l'air mal partis quand même.

C'est dommage parce que c'est une belle fête du sport.

J'espère que, pour Paris en 2024, cette fichue pandémie sera dernière nous pour que la fête soit la plus belle possible !

Avec notre monstrueuse dette, en augmentation continue, et dont on ne sait même pas si on va finalement pouvoir ne serait-ce la diminuer un peu, la décence serait en fait d'annuler les JO de Paris.

Sans quoi, ce sont les contribuables qui seront mis un peu plus à... contribution. sachant que les JO n'ont jamais permis de rapporter plus d'argent qu'ils n'en coûtaient... :cyp:

Par

La désaffection pour ces grand-messes sportives sont devenue la règle. Toutes les manifestations de ce genre doivent réduire leurs ambitions et leurs exigences pour continuer a avoir des villes ou des pays candidats. Il faut compiler ce qui a été écrit a Montréal depuis les jeux olympiques de 1976 pour comprendre que la dérive est arrivée aujourd'hui au delà du supportable pour les citoyens.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire