Publi info
 

Un bateau à l'hydrogène avec Toyota

Dans Faits divers & Insolite / Insolite

Un bateau à l'hydrogène avec Toyota

La pile à combustible n'est pas réservée au transport routier. La preuve avec ce bateau qui part pour une mission de six ans à travers le monde afin de promouvoir la mobilité propre et les énergies renouvelables. Toyota Europe est partenaire du projet.

Energy Observer est un projet d'envergure mené par plusieurs entreprises spécialisées dans le nautisme et les transports. Le but de ce bateau futuriste est de démontrer qu'il est possible de se déplacer sur l'eau sans émettre de CO2 et sans utiliser d'énergie non renouvelable. 

Et la particularité de ce navire est qu'il est le premier à fonctionner à l'hydrogène dans l'histoire du nautisme. Une spécificité qui fait que Toyota Europe est partenaire de ce projet ambitieux où se mêlent plusieurs types de sources d'énergie. 

Panneaux solaires, éoliennes, désalinisateur (avec un débit de 105 litres par heure), et moteur à très haut rendement (97 %) sont de la partie. Les deux blocs, de 55 ch chacun, peuvent également se transformer en hydrogénérateurs et fournir de l'électricité.

Des batteries de 106 kWh permettent de stocker l'énergie et de faire tampon en cas de fortes variations de charge. 

Six ans, 50 pays et plus d'une centaine d'escales, voilà le programme de ce navire qui se veut totalement autonome d'un point de vue énergétique. Et avec la Mirai, qui fonctionne elle aussi à l'hydrogène, Toyota ne pouvait pas trouver meilleur vecteur de communication pour ce type de carburant.

Mots clés :

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Beau projet !

A quand les cargos et autres portes conteneurs? ...

Par

En réponse à F18Hornet

Beau projet !

A quand les cargos et autres portes conteneurs? ...

Si ça débouchait sur une application transport de personnes comme le Solar Sailor, ce sera déjà très bien !!!

http://club.caradisiac.com/whealer/funability-121192/photo/solar-sailor-7279972.html

Par

Mauvaise idée ça va empirer l'augmentation du niveau de l'eau :biggrin:

Et personne ne veut faire disparaître la Hollande.

Par

La Mirai est réservée aux entreprises et en location uniquement. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres...

Par

En réponse à Hybridation

La Mirai est réservée aux entreprises et en location uniquement. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres...

C'est déjà mieux que tous les autres constructeurs du monde sauf Honda... :violon:

Par

Premier mensonge, ce n'est pas un bateau à hydrogène mais principalement un bateau à batterie.

le site suivant a debunké techniquement les affirmations.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/energy-observer-bateau-batterie-lithium-53632/?utm_campaign=72-WQ-YYRACTU

le système à hydrogène n’est activé que quand les batteries (106 kWh, soit l’équivalent du réservoir d’une Tesla S haut de gamme) n’ont plus assez d’énergie en réserve pour compléter l’alimentation électro-solaire directe. Les voiliers sont équipés de moteurs thermiques de secours (bon marché), mais on ne les appelle pas pour autant « bateaux à moteur ». C’est le système énergétique principal qui confère le nom de « voilier » (bateau à voile).De même l’Energy Observer est donc plutôt un bateau électro-solaire à batterie lithium-ion (système principal) à prolongateur hydrogène (système secondaire).

mais je vous laisse découvrir l'article pour ceux intéressés...

Par

En réponse à Belange95

Premier mensonge, ce n'est pas un bateau à hydrogène mais principalement un bateau à batterie.

le site suivant a debunké techniquement les affirmations.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/energy-observer-bateau-batterie-lithium-53632/?utm_campaign=72-WQ-YYRACTU

le système à hydrogène n’est activé que quand les batteries (106 kWh, soit l’équivalent du réservoir d’une Tesla S haut de gamme) n’ont plus assez d’énergie en réserve pour compléter l’alimentation électro-solaire directe. Les voiliers sont équipés de moteurs thermiques de secours (bon marché), mais on ne les appelle pas pour autant « bateaux à moteur ». C’est le système énergétique principal qui confère le nom de « voilier » (bateau à voile).De même l’Energy Observer est donc plutôt un bateau électro-solaire à batterie lithium-ion (système principal) à prolongateur hydrogène (système secondaire).

mais je vous laisse découvrir l'article pour ceux intéressés...

pourquoi mensonge???

Il est simplement dit qu'il est le 1er navire à UTILISER un système hydrogène, que ce soit un prolongateur d'autonomie n'en fait pas nécessairement un mensonge...

Effectivement c un bateau solaire/éolien avant tout, pas besoin d'utiliser l’hydrogène en permanence... son but est de prouver l'autonomie totale sans jamais s’arrêter de nuit comme de jour et suivant la météo avec différents systèmes, point... solaire, éolien, batteries, PAC, cerf volant... c l'addition de toutes ces technologies qui est intéressante.

Très beau projet.

Par

En réponse à mdb92

pourquoi mensonge???

Il est simplement dit qu'il est le 1er navire à UTILISER un système hydrogène, que ce soit un prolongateur d'autonomie n'en fait pas nécessairement un mensonge...

Effectivement c un bateau solaire/éolien avant tout, pas besoin d'utiliser l’hydrogène en permanence... son but est de prouver l'autonomie totale sans jamais s’arrêter de nuit comme de jour et suivant la météo avec différents systèmes, point... solaire, éolien, batteries, PAC, cerf volant... c l'addition de toutes ces technologies qui est intéressante.

Très beau projet.

C'est ça, mais faut aussi dire que le titre de caradisiac est ce qu'il est...

Le but de ce projet est de prouver qu'il est possible de produire un bateau 100% autonome, et il est clair depuis longtemps que pour être autonome, il faut un mixité d'énergie renouvelables.

Ils semblent avoir pensé à tout, même les conditions les plus critiques, donc oui, beau projet.

Alors c'est clair que ce bateau est énorme pour déplacer 3 pelés qui se courent après, mais c'est déjà plus sensé que des solar impulse presque aussi encombrant qu'un A380 pour une micro cabine pouvant accueillir 1 personne.

Par

En réponse à pechtoc

C'est ça, mais faut aussi dire que le titre de caradisiac est ce qu'il est...

Le but de ce projet est de prouver qu'il est possible de produire un bateau 100% autonome, et il est clair depuis longtemps que pour être autonome, il faut un mixité d'énergie renouvelables.

Ils semblent avoir pensé à tout, même les conditions les plus critiques, donc oui, beau projet.

Alors c'est clair que ce bateau est énorme pour déplacer 3 pelés qui se courent après, mais c'est déjà plus sensé que des solar impulse presque aussi encombrant qu'un A380 pour une micro cabine pouvant accueillir 1 personne.

Oui enfin le bateau 100% autonome, il n'est pas né avec la hi-tech.

Les gens sur une coque en bois, un mât en bois, une voile en toile qui naviguent aux étoiles n'ont pas attendu 2018 pour expliquer que c'est possible, l'eau douce venant du poisson, ou du ciel, ou de céramique actionnée au robinet sous la pression d'un levier à la main...

Ceci dit, chouette projet, toujours plus finaud que de tourner 24h sur un circuit pour des motifs marketing...

Dommage qu'il n'est pas plus low tech.

Par

Et j'imagine que le patron des hôtels Accord ne va accueillir des gens qui viennent se dorer la pilule dans ses structures que lorsqu'ils ont fait leurs 8000 à 20000 km tout à la rame et à la voile...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire