Publi info

Un lien étroit entre bonus écologique et croissance des ventes électriques

Un lien étroit entre bonus écologique et croissance des ventes électriques

Les récentes données de Jato Dynamics sur le marché américain tendent à montrer quelque chose de récurrent : une partie de la croissance des ventes d'électriques est artificielle et seulement fondée sur les bonus écolo. C'est particulièrement marqué aux USA, et cela pourrait se produire aussi en Europe.

Comment un marché américain à 18 millions d'unités par an peut-il se retrouver à être derrière l'Europe en matière de ventes de voitures électriques ? C'est simple : la disparité des bonus fédéraux en fonction des Etats. Au fur et à mesure des années, les 51 Etats américains ont réduit, voire supprimé, les aides à l'achat pour les véhicules électriques.

Aujourd'hui, ils ne sont plus que 8 à proposer des rabais à l'achat, dont la Californie, où les bonus sont parmi les plus avantageux. Ajoutez à cela un pouvoir d'achat supérieur à la moyenne, et la proximité avec une marque comme Tesla qui englobe 50 % des ventes d'électriques, et l'on comprend vite pourquoi la Californie est le troisième marché mondial en termes d'électriques…

Les statistiques montrent qu'il existe un lien réel et fondé entre les aides apportées par les pouvoirs publics et les ventes d'électriques. D'ailleurs, aux USA, les acheteurs de Tesla ne pourront bientôt plus prétendre au bonus fédéral maximal, qui expire puisque Tesla a dépassé les 200 000 ventes depuis sa création.

En Europe, les meilleurs marchés pour les électriques sont aussi ceux où les aides sont les plus généreuses (Norvège, France…). La question qui se pose est donc la suivante : lorsque les bonus disparaîtront, les électriques arriveront-elles à se maintenir à un tel niveau de croissance sur les marchés porteurs européens ? En France, sans bonus, le prix d'une Nissan Leaf passerait d'un coup de 30 400 à 36 400 €...

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les subventions gouvernementales sont là pour rendre la technologie électrique aussi abordable qu'un véhicule à technologie traditionnelle.

L'objectif a toujours été de supprimer ces aides le jour où un véhicule électrique sera aussi abordable qu'un véhicule à énergie fossile. Je crois que nos pouvoirs publics ne s'en sont jamais caché.

La véritable question sera alors : A tarif identique, une voiture électrique est-elle aussi intéressante que son équivalente à essence/diesel ? Au delà même de l'aspect écologique de l'électrique, qui peut être critiquable, j'en conviens, et de l'orientation du gouvernement vers cette technologie.

A ce jour, sans subvention, une voiture essence est toujours plus intéressante, c'est clair, c'est démontré, comme vous le souligné, par les pays qui ne subventionnent pas les véhicules électriques.

Par

Des gens achètent la moutarde pour le pot gratuit, d'autres des épices qu'ils n'utilisent pas pour la boîte en métal à l'ancienne gratuite en sus et d'autres encore des flageolets en 6 boîtes pour les 2 gratuites.

Vas comprendre Charles !

Par

Un article pour expliquer que les subventions de VE gonflent le nombre de vente ? C'est une évidence... C'est même le but premier de cette subvention. Ajouter à ça, les taxes en augmentation sur les carburants, des interdictions de circulation, etc... et on fait progresser artificiellement un produit inabouti pour 95% des usagers.

Par Profil supprimé

Comme pour 100% des subventions ... quand celles ci sont distribuées trop largement, le gagnant au final n'est pas l'acheteur en bout de chaine mais les intermédiaires qui en profitent pour marger plus grassement.

Couper ces aides, ces subventions, ces réductions d’impôts, ... obligent les intermédiaires à moins "bouffer sur la bête" et à ajuster leur prix pour ne pas crever.

Au final, le consommateur paie le même prix avec ou sans subvention ... mais via ses impôts, il ne se fait pas entuber une 2e fois en "s'auto-subventionnant".

Par

En réponse à Axel015

Un article pour expliquer que les subventions de VE gonflent le nombre de vente ? C'est une évidence... C'est même le but premier de cette subvention. Ajouter à ça, les taxes en augmentation sur les carburants, des interdictions de circulation, etc... et on fait progresser artificiellement un produit inabouti pour 95% des usagers.

C'est vrai, j'ajouterai également que ces aides boost les ventes des électriques et donc participent à la démocratisation de sa technologie. De plus, la technologie avance extrêmement vite, on arrivera très bientôt au croisement ou un véhicule thermique reviendra au même prix (achat, entretient, utilisation) qu'un véhicule électrique ce qui finira de démocratiser cette technologie par effet de masse.

Par

En réponse à mwouais

Des gens achètent la moutarde pour le pot gratuit, d'autres des épices qu'ils n'utilisent pas pour la boîte en métal à l'ancienne gratuite en sus et d'autres encore des flageolets en 6 boîtes pour les 2 gratuites.

Vas comprendre Charles !

Sauf que le contenant n'est jamais "gratuit", le prix du packaging est toujours inclus dans le prix de vente finale :bien:

Par

Oui, on a maintenant un peu de recul pour commencer à tracer deux courbes:

1/ Le prix en EUR d'un VE par 100 km d'autonomie

2/ Le prix en EUR d'un VE pour 100 km parcouru

Après il faut comparer avec les données d'un véhicule thermique. Première question : quand sera-t-on à l'équilibre? Deuxième question : une fois à l'équilibre qu'est ce qui peut pousser les gens à rester sur du thermique?

Voila j'ai finit d'être philosophe :)

Par

Comme c'est curieux ... c'est l'écologie du portefeuille qui domine.

ICCT avait fait une étude il y a quelques années qui disait la même chose et pointait en particulier les Mitsubishi PHEV qui, via le mécanisme des "company cars" pouvait bénéficier de TRENTE DEUX MILLE Euros d'aide ... une paille ...

Serait-ce une compensation du gouvernement des Pays Bas à Mitsu qui, souvenons nous, avait vendu êu de temps auparavant l'usine Nedcar à VDL pour ... 1€ symbolique ???

Par

En réponse à Oresias

Les subventions gouvernementales sont là pour rendre la technologie électrique aussi abordable qu'un véhicule à technologie traditionnelle.

L'objectif a toujours été de supprimer ces aides le jour où un véhicule électrique sera aussi abordable qu'un véhicule à énergie fossile. Je crois que nos pouvoirs publics ne s'en sont jamais caché.

La véritable question sera alors : A tarif identique, une voiture électrique est-elle aussi intéressante que son équivalente à essence/diesel ? Au delà même de l'aspect écologique de l'électrique, qui peut être critiquable, j'en conviens, et de l'orientation du gouvernement vers cette technologie.

A ce jour, sans subvention, une voiture essence est toujours plus intéressante, c'est clair, c'est démontré, comme vous le souligné, par les pays qui ne subventionnent pas les véhicules électriques.

Ça reste à vérifier sur 10 ans d'usage.

Pour ma part, rouler en électrique plutôt qu'en thermique me ferait économiser environ 1500 euros par an (20 à 25000 km par an)

Soit 15000 euros sur 10 ans, voire davantage.

Donc si je retranché 15k€ au prix d'achat, ça change la donne.:bah:

Après, la ve reste contraignante par l'autonomie et la recharge, ce qui pose problème pour les longs trajets et les gens ne pouvant pas recharger à domicile. A apprécier donc selon ses besoins.

Par

En réponse à ape-happy

Oui, on a maintenant un peu de recul pour commencer à tracer deux courbes:

1/ Le prix en EUR d'un VE par 100 km d'autonomie

2/ Le prix en EUR d'un VE pour 100 km parcouru

Après il faut comparer avec les données d'un véhicule thermique. Première question : quand sera-t-on à l'équilibre? Deuxième question : une fois à l'équilibre qu'est ce qui peut pousser les gens à rester sur du thermique?

Voila j'ai finit d'être philosophe :)

A noter également que plus il y aura de voitures électriques, moins il y aura de voitures thermiques, moins il y aura alors de stations service, et donc plus les gens achèteront des électriques, et plus les réfractaires s'y mettront par contrainte... :bah:

Pour prendre un parallèle, les adeptes de VHS ont un mal fou aujourd'hui à trouver des k7 et magnétoscopes. :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire