Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

80 km/h : Sécurité routière vs. sénateurs, rapport contre rapport !

Dans Pratique / Sécurité

La tension monte à mesure qu’approche l’instauration des 80 km/h sur le réseau secondaire. Pour tenter de juguler les protestations, la Sécurité routière présente une étude censée nous convaincre qu’une application différenciée de la mesure selon le type de réseau serait contre-productive. La publication de cette étude a aussi pour but de décrédibiliser un rapport « anti-80 km/h » qui sera dévoilé jeudi matin par des sénateurs.

Les trois quarts des automobilistes restent opposés à l'instauration prochaine des 80 km/h.
Les trois quarts des automobilistes restent opposés à l'instauration prochaine des 80 km/h.

C’est peu dire qu’une grande partie du pays s’agace de l’instauration des 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central du réseau secondaire, qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain. Emmanuel Barbe, délégue interministériel à la sécurité routière, se voit contraint de multiplier les déplacements dans le pays pour défendre une mesure qui, selon ses termes, « fait l’objet de polémique et de désinformation ». Ce qui n’empêche pas la grogne de prospérer, nourrie non pas par une presse automobile qui serait par principe bêtement anti-radars, mais par des élus locaux de tous bords qui se font l’écho de l’exaspération de leurs concitoyens. Selon un récent sondage dont Caradisiac s’est fait l’écho, 76% des automobilistes sont en effet opposés à cette réduction de la vitesse.

Demain jeudi, des sénateurs organisent d’ailleurs au palais du Luxembourg une grande conférence de presse sur le thème, déplorant « le manque de concertation ayant présidé à la décision de limiter à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur certaines routes, ainsi que les faux-semblants du bilan de l’expérimentation menée sur trois tronçons entre 2015 et 2017. » Ces élus, au premier rang desquels Hervé Maurey (Eure), président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable et Philippe Bas (Manche), président de la commission des lois, « préconisent en conséquence des mesures dont l’effet sera d’autant plus significatif qu’elles seront comprises et acceptées par la population ».

Pour tenter de leur couper l’herbe sous le pied, la sécurité routière dévoile un tout nouveau rapport censé nous permettre de « mieux comprendre l’accidentalité sur les routes bidirectionnelles des départements ». Soit 24 pages de textes abscons dont voici un extrait : « La part la plus complexe de ce travail est le décompte spécifique de l’accidentalité sur les RD de catégories 1 et 2 : il nécessite en effet de connaître le détail précis des sections composant chacune de ces deux catégories, dont le recueil a soulevé des difficultés dans certains départements, puis de conduire une exploitation des bases de données Accidents en individualisant chacun des axes concernés, ce qui ne peut se faire de façon entièrement automatisée ». Vous n’y comprenez rien ? C’est justement fait pour ! Cela fait intelligent, et cela permet de justifier une mesure qui continue à ne pas passer dans l’opinion. Dans cette veine, le texte est émaillé de tableaux compliqués et de graphiques à peu près incompréhensibles, dont on retient les que les 25 à 30% du linéaire routier total qui représentent le réseau principal des départements concentrent 60 à 65% de la mortalité des routes secondaires.

Conclusion toute simple: c’est sur les routes les plus empruntées que l’on déplore le plus d’accidents... (Etonnant, n'est-il pas? ) Il y a donc urgence à y limiter la vitesse maximale autorisée et, surtout, jeter aux orties toute idée de baisse différenciée des limitations en fonction de la dangerosité ou du trafic. L'idée est pourtant intéressante, et présenterait l'intérêt de laisser aux élus locaux une latitude de décision définie en fonction des remontées d'informations du terrain. Mais manifestement, Paris ne l'entend pas de cette oreille. De quoi remonter nos sénateurs. Suite du feuilleton demain jeudi sur Caradisiac.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je me répète un peu mais:

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Par

En réponse à 1919

Je me répète un peu mais:

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Bah bien sur :buzz:

Par

@1919.

Le gros problème vient du fait que toute personne a débuté un jour ou l'autre, donc une personne avec juste son permis en poche ne pourra pas estimer correctement la vitesse à adopter puisqu'elle n'aura pas de référentiel.

Déjà que, même avec un peu d'expérience, on peut se faire avoir...

Mais le plus gros problème est moins le 90 (par exemple) que la stupidité a avoir mis 6 km/h pour déclencher un PV.

Il suffit de voir les radars dans une pente pour comprendre ce qui peut se passer.

Personnellement je respecte les limitations de vitesse... sauf quand je dois dépasser quelqu'un qui roule avec 5 à 10 km/h de moins: ponctuellement je suis bien obligé d'être au dessus de ce qui est permis, le temps de la manoeuvre.

Et là, on trouve des débiles qui disent "ah mais vous voyez les gens ne respectent pas les limitations" en oubliant de préciser qu'on rétablit l'allure une fois le dépassement effectué.

Par

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités......... Ben voyons ! Encore un ravis de la crèche. Heureusement qu'il y a des règles ! Imaginez l'hécatombe sur nos routes ! Des Fangio d'opérettes sur d'eux même on en croise des tas.

Par

Encore un rapport sortie de nul part.

Ah les chiffres et les courbes, on arrive même leurs faire dire l'inverse de ce qui se passe dans la vraie vie.

Par

En réponse à 1919

Je me répète un peu mais:

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

ben oui le problème c'est la limitation de vitesse et non le comportement des conducteurs!

Par

Tout ce fric gaspillé pour finalement emmerder les gens, par contre le cancer on ne fait rien ... Il va le payer tres chere Macron aux prochaines echeances, tant pis pour lui et ses potes.

Quelle honte et quel manque de vision d'aller perdre du temps avec ça alors que dans 10 ans avec la voiture autonomne tout sera de nouveau a revoir, du pur racket.

Par

En réponse à 1919

Je me répète un peu mais:

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Entièrement d'accord avec toi. Il faut responsabiliser les conducteurs. Je suis également pour une suppression des limitations de vitesse et plutôt verbaliser pour vitesse inadaptée aux circonstances.

Par AlS04bb

Moi je pense qu'il faut une limitation de vitesse variable selon certaines catégories de véhicules :areuh:

130kmh pour certaines des épaves qui roulent, en mode marteau piqueur, c'est trop. Pour une supercar c'est trop peu.

Même cas dans le rail avec les TGV et les TER/intercités.

Par

En réponse à 1919

Je me répète un peu mais:

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Il faut apprendre aux conducteurs à repérer les dangers potentiels et à les éviter (combien savent qu'après un virage aveugle on peut trouver un troupeau de cyclistes, un tracteur, un accident...).

C'est au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, de celles de son véhicule, et de l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Comment peut on dire des conneries aussi énormes !!!!!!!

Il y a eu une époque ou il n'y avait pas de limitation... Et il y avait 18.000 morts avec beaucoup moins de voitures !

Ce que vous dites est idiot !

On n'est pas sur un circuit !

Donc le conducteur s'adapte à ses capacités.

Ah l'homme fort dans sa grosse berline qui sait conduire lui, tellement gonflé de sa propre suffisance, qu'il roule vite lui, parce que lui il fait beaucoup de kilomètres lui... C'est pas une fiotte lui ! Pas une gonzesse !

Vous voyez un peu le bordel ?

On parle de routes à double sens de circulation sans terre plein central ! Pas d'un circuit !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire