Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

80 km/h, la cause des femmes ?

Dans Pratique / Sécurité

80 km/h, la cause des femmes ?

Il est tout de même curieux de n'entendre que des hommes s'opposer au "80 km/h". Et si la réduction de la vitesse sur route témoignait de la montée en puissance des femmes et de leurs valeurs dans notre société ?

C'est une révolte masculine. Dans les manifestations contre le 80 km/h, sur les forums auto et moto, dans les commentaires des sites d'information, à 40 millions d'automobilistes comme chez les Motards en colère, dans les automobile clubs ou les associations de défense des conducteurs, on ne voit et n'entend que des hommes. Je ne dis pas que les femmes y sont favorables, juste qu'on ne les entend pas.

Je constate aussi qu'en dehors des politiques et fonctionnaires bien obligés d'endosser les arguments du ralentissement obligatoire, les rares déclarations en faveur de la mesure viennent de femmes.

De fait, les grandes voix de la défense des conducteurs ont toujours été masculines. Et féminines celles de la Sécurité routière ou du parti des victimes de la route, de Geneviève Jurgensen à Chantal Perrichon en passant par Christiane Cellier et Jehanne Collard. Il faut noter au passage que ces noms ont souvent, ici même, attiré l'injure sexiste et j'ose espérer que les commentaires en bas de cette page y échapperont.

Sécurité, attention à autrui, défense des plus faibles...

 Faut-il en conclure que le 80 km/h, c'est la victoire du point de vue des femmes sur la route ? Pour moi, oui, clairement, et cette victoire-là a sa source aux mêmes principes et valeurs que bien d'autres ayant contribué à faire évoluer notre société.

Il ne s'agit pas d'assigner altruisme et prudence aux femmes et goût du risque et cynisme aux hommes, simplement de constater que civilisation rime avec féminisation. Et cette féminisation porte ses priorités à la sécurité, l'attention à autrui, la défense des plus faibles.

Bref, tous ces machins que l'on recoupe sous le vocable anglais "care" (soin, attention), que nous les hommes trouvons très nobles, très dignes de considération, nécessaires au progrès, tout ça-tout ça, mais qui au fond nous em... euh, nous enquiquinent. Parce qu'ils mettent le bâton dans les roues du monde tel que nous le concevons et le dirigeons depuis au moins 50 siècles.  

Pensons à ce que serait ce monde s'il avait été, depuis ces 50 siècles, dirigé par les femmes, aussi totalement et radicalement qu'il l'a été par les hommes. Pensons-y vraiment...

 

Ça donne le vertige, hein ? Pas de guerre, de massacre, de chasse à courre, de poker, de Grand Prix de F1, de virées dans les bars. Resteraient la pêche au gardon, le bricolage et le jardinage pour occuper nos week-ends.

80 km/h, la cause des femmes ?

Blague à part, comme beaucoup d'hommes - et je pense la plupart - la parité et l'égalité parfaites me semblent parfaitement naturelles et évidentes. Je ne vois pas au nom de quoi nous continuerions à donner le la sur cette planète ou à gagner 15 % de plus que nos compagnes. Au nom de nos talents de chasseur de mammouth ?

Eh bien, accrochez-vous à ce que vous avez sous la main : cette égalité parfaite est en train d'advenir. En signant la fin définitive de l'omerta sur le harcèlement sexuel, la campagne "balance ton porc" avec ses scandales et ses affaires est la dernière marche, sans doute la plus haute et sûrement la plus glissante, qu'avaient à gravir les femmes. Tout le reste suivra, à commencer par le pouvoir et les salaires.

Qu'est ce qu'un risque acceptable ? Et qui en décide ?

 J'en suis à la fois satisfait et inquiet. Satisfait pour ma compagne et mes filles, satisfait en tant qu'homme. Inquiet car il ne s'agira pas seulement d'arrêter de raconter des blagues de blonde.

Je crains que le balancier que nous lâchons enfin, bon gré mal gré, ne reparte trop loin dans l'autre sens, qu'il n'entraîne l'éradication du risque et de toutes les valeurs dites "viriles". Ce qui nous ramène au 80 km/h.

Je m'explique.

Il est indiscutable que les routes seraient moins dangereuses si tout le monde y circulait 10 km/h moins vite. Il est tout aussi incontestable qu'elles le seraient encore moins si l'on n'y dépassait pas les 60 km/h. Et a fortiori les 30 km/h.

Où placer le curseur ? Quelle est la vitesse "nécessaire" ? Et quel est le risque acceptable ? Et d'abord, qu'est ce qu'un risque acceptable ? Et surtout, qui en décide ?

Récemment, dans un dîner en ville, je m'inquiétais de voir la moto bientôt disparaître. Cela a commencé il y a déjà longtemps par la raréfaction des gamins seuls à vélo. Puis, il y a vingt ans, les ventes de cyclo ont commencé à s'effondrer, suivies, il y a dix ans, de celles de 125. Aujourd'hui l'acheteur de moto neuve a plus de 45 ans en moyenne et ne parcourt que 3 000 km/an. La moto, ce véhicule instable que l'on chevauche sans réelle protection n'est déjà plus un risque acceptable, hormis pour une minorité de seniors nostalgiques de leur jeunesse rock’n’roll. Sentant mes interlocuteurs assez peu émus par cette affirmation, j'ajoutais qu'après la moto, ce serait au tour de l'auto. Car après l'avènement de la voiture autonome, il ne sera plus concevable de laisser un être humain diriger un engin d'une tonne à une vitesse qui lui confère la puissance destructrice d'un obus de canon. La société interdira pareille folie. Je conclus en disant que je ne savais pas ce qu'il fallait en penser, mais qu'une grosse part de notre liberté disparaîtrait avec le volant et le guidon, que l'expression "avoir son destin en main" n'aurait plus tout à fait le même sens.

80 km/h, la cause des femmes ?

A ces mots, les hommes prirent des mines sombres, évoquèrent le plaisir de conduire, le sentiment de liberté que cela leur procure, la joie simple d'une pointe de vitesse, le frisson d'une franche accélération, affirmèrent que la voiture autonome, ils n'en voulaient pas. Les femmes les regardaient comme de grands enfants, aucune de celles présentes ce soir-là ne voyait où était le problème, ni en quoi cela pouvait rogner notre liberté ou affecter notre joie de vivre.

Et on parla d'autre chose.

 

Commentaires (116)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quel est le but de ce papier?

Aucune conclusion pertinente, des raccourcis rapides et ridicules au point de passer sous silences des morceaux d'histoire ou même des combats menés par des femmes.

Des dérives en milieu d'articles pour caler un maximum de pensées...

Je ne vois pas l'utilité d'une telle expression personnelle, même classée en "billet d'humeur" sur Caradisiac.

Par

Je suis un homme et je suis favorable aux 80 km/h sur route, comme beaucoup d'autres hommes autour de moi.

Quant à considérer que le risque est une spécificité de la virilité c'est peut-être que vous ne fréquentez pas beaucoup de femmes. Cela dit en l’occurrence c'est un risque gratuit et mortel, parce que gagner 5 minutes sur un long trajet c'est bien ridicule face aux vies qui vont être sauvées. Aussi plutôt que d'opposer homme et femme vous devrez chercher d'autres critères...

Par

C'est juste qu'il n'y a qu'un mec pour aller manifester contre un truc aussi insignifiant. Les femmes ont d'autres causes à défendre

Par

bientôt un monde aseptisé ,upérisé ;mais nos trop instruit pour être intelligent qui nous gouvernent devraient penser a cette vérité :de l'uniformité naît l'ennui ,et un peuple qui s'ennui a tendance a vouloir révolutionner la société

Par

En réponse à eodias

Quel est le but de ce papier?

Aucune conclusion pertinente, des raccourcis rapides et ridicules au point de passer sous silences des morceaux d'histoire ou même des combats menés par des femmes.

Des dérives en milieu d'articles pour caler un maximum de pensées...

Je ne vois pas l'utilité d'une telle expression personnelle, même classée en "billet d'humeur" sur Caradisiac.

Le but de tous les papiers de caradisiac c'est de faire de l'argent. C'est un site commercial, c'est aussi pour ça que la modération est aussi misérable, les commentaires les plus ridicules génèrent des hits ...

Par

En réponse à eodias

Quel est le but de ce papier?

Aucune conclusion pertinente, des raccourcis rapides et ridicules au point de passer sous silences des morceaux d'histoire ou même des combats menés par des femmes.

Des dérives en milieu d'articles pour caler un maximum de pensées...

Je ne vois pas l'utilité d'une telle expression personnelle, même classée en "billet d'humeur" sur Caradisiac.

Faut pas chercher, sa copine lui a pourri la soirée en lui expliquant l'intérêt de limiter la vitesse maximale autorisée et comme il n'a rien trouvé d"intelligent à lui répondre il se venge en faisant un article...

Par

En réponse à Didier-971

Je suis un homme et je suis favorable aux 80 km/h sur route, comme beaucoup d'autres hommes autour de moi.

Quant à considérer que le risque est une spécificité de la virilité c'est peut-être que vous ne fréquentez pas beaucoup de femmes. Cela dit en l’occurrence c'est un risque gratuit et mortel, parce que gagner 5 minutes sur un long trajet c'est bien ridicule face aux vies qui vont être sauvées. Aussi plutôt que d'opposer homme et femme vous devrez chercher d'autres critères...

je ne suis pas forcément pour le 80kmh mais je me retrouve dans ce message.

Si etre un homme ca veut dire etre du meme avis que les plus de 45 ans qui se croient maitres du monde sur leur moto, alors je suis ravi de ne pas en faire partie.

je dis oui à la voiture autonome, conduire à 130 sur autoroute ne m'a jamais fait bander. Pour m'amuser je vais sur circuit quand c'est possible.

Par

En réponse à Didier-971

Je suis un homme et je suis favorable aux 80 km/h sur route, comme beaucoup d'autres hommes autour de moi.

Quant à considérer que le risque est une spécificité de la virilité c'est peut-être que vous ne fréquentez pas beaucoup de femmes. Cela dit en l’occurrence c'est un risque gratuit et mortel, parce que gagner 5 minutes sur un long trajet c'est bien ridicule face aux vies qui vont être sauvées. Aussi plutôt que d'opposer homme et femme vous devrez chercher d'autres critères...

Et pourquoi êtes vous pour le 80?

Pourquoi pas len70, pardon le 60... Oh puis on reste chez nous, c'est plus simple.

Rien n'a prouvé que le 80 fera baisser la mortalité. De plu, On parle ici de moins de 4000 morts par an. Combien de mort fait le cancer? Combien à cause de la cigarette? Etc. On voit bien qu'il y a bien d'autres axes ou sujets pour lesquels on arriverait à éviter bien plus de morts avec moins d'efforts.

Faut relativiser les chiffres.

Combien va coûter le changement des panneaux d'ailleurs?

Le problème en France est toujours le même. On veut généraliser, standardiser etc... On prend une décision unique... On fait du tout nucléaire, on fait du tout diesel. Maintenant, on dit bouhh le diesel, bouh le nucléaire.

Tout ça pour dire que l'on arrêterait de toujours voir qu'une solution, on s'en porterait bien mieux. Pourquoi pas le mix énergétique avec aussi du nucléaire, du mix automobile avec du diesel selon les usages, ET du 80, du 90 , du 100 ou même du 70 selon les routes et leur dangerosité. Trop de mort sur une route, on met à 80. Jamais eu de mort, on laisse à 90. Bref, c'est pas compliqué.

Par

Joli billet d'humeur.

Pour une fois, entièrement d'accord et en plus il s'avere que j'avais meme pas songé que ca pouvait etre une idée ou meme volonté des femmes qui a amené la legiferation de cette loi sur la limitation de vitesse.

Mais c'est vrai que ca a du sens et que tout se tient.

Les femmes et je l'ai plusieurs fois dis par exemple pourquoi elles sont nulles en sport auto, ont ce besoin de prudence et de safety ancrée en elle du fait de leur nature en tant que mère ou future mère.

Le goût du risque c'est pas leur truc ou alors une fois entre copain pour délirer mais guère plus.

Le sport auto c'est trop risqué et du coup leur performances individuelles sont nulles car elles savent pas casser les limites dela voiture et brider les freins psychiques que le cerveau envoie face à un danger imminent.

Bref il est bien possible qu'elles soient la cause de cette loi comme il est possible qu'elles ne le soient pas.

J'avais pour la part toujours pensé à un lobby environnemental qui avait fini par faire admettre que la vitesse fait émettre plus de particules fines et moins fines dans l'atmosphère.

De toute façon moi je vais pas vous surprendre je trouve cette loi acceptable meme si je suis un homme. Je pense que oui ca solutionnera bien des problèmes ou plutot des fléaux (comportementaux et environnementaux) meme si pour cela ca nécessitera de partir en avance pour faire le meme trajet..

Ca générera de la fatigue supplémentaire j'imagine avec ces temps de trajets qui s'allongent et cette vitesse plus somnolente mais on s'en accomodera avec le temps , comme tout.

Par

En réponse à springo

C'est juste qu'il n'y a qu'un mec pour aller manifester contre un truc aussi insignifiant. Les femmes ont d'autres causes à défendre

En même temps, ça tombait en période de soldes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire