Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Achat d'une occasion : avec quelles armes la négocier au mieux ?

Dans Guide fiabilité / Budget

L'achat d'une voiture d'occasion n'est jamais simple. Stress, temps passé à aller voir et essayer des voitures, et surtout, nécessité de rester dans son budget sont des contraintes. Mais sachez-le, en tant qu'acheteur, vous disposez de plusieurs leviers pour vous permettre de faire baisser le prix. On vous explique.

Achat d'une occasion : avec quelles armes la négocier au mieux ?

Tout comme il est indispensable aujourd'hui de négocier le prix d'une voiture neuve, il est également aujourd'hui courant (et conseillé !) de discuter le prix d'un véhicule de seconde main. D'une part parce que le vendeur, professionnel comme particulier, a pris l'habitude de se garder une petite "marge de négo", d'autre part parce qu'il n'est pas forcément conscient (souvent en toute bonne foi) du montant nécessaire pour faire des retouches ou des remplacement de pièces. Enfin, il peut attribuer une valeur sentimentale fantaisiste à son auto, ignorer une mauvaise réputation de fiabilité ou un désamour fatal pour le modèle, synonyme de décote. Pour ces derniers points, seuls les vendeurs particuliers sont concernés.

 

Pour vous, acquéreur potentiel, tout détail sera donc prétexte à "dévaloriser". C'est le jeu. Et sans aller non plus traquer la petite bête, chaque défaut ou manquement sera utilisable pour faire baisser les prétentions du vendeur. Pour cela, vous pouvez d'ailleurs vous faire assister, si vous n'y connaissez rien, par une connaissance plus pointue en termes de mécanique, ou bien, et c'est à la mode, par un expert. Nous y reviendrons en dernière page.

 

Nous allons donc aborder trois grands leviers de négociation, qu'il faut absolument tous utiliser lorsque l'on achète une voiture d'occasion : l'aspect esthétique, l'entretien et les réparations réalisés (ou non, c'est surtout là qu'il faut creuser), et tout ce qui touche à la cote et à son ajustement précis. Avec nos conseils, il est parfois facile de faire baisser un prix de 10 à 20 %. Bien sûr n'espérez pas gagner non plus 1 000 € sur une voiture à 3 000 €, mais sur une autre à 10 000 €, c'est faisable, surtout si le vendeur est pressé, et que vous lui prouvez que vous avez les moyens d'acheter vite.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

Sympa les conseils chez Caradisiac.

Pour faire baisser le prix, achetez une merguez entretenue à l'arrache avec une révision sautée sur 2.

On pourrait aussi cibler les véhicules ayant eu 15 propriétaires minimum dans 3 pays (dont Allemagne, Italie et un pays d'Europe de l'Est) avec un kilométrage douteux ... et 2 cartes grises à faire, l'ancien proprio n'ayant pas fait les démarches pour l'importer officiellement en France.

Transaction à effectuer en liquide sur un terrain vague à 22h00 minimum.

C'est sûr le prix va pas être cher :bien:

Par

la meilleure arme ????, un glock ^^

Par

En réponse à Profil supprimé

Sympa les conseils chez Caradisiac.

Pour faire baisser le prix, achetez une merguez entretenue à l'arrache avec une révision sautée sur 2.

On pourrait aussi cibler les véhicules ayant eu 15 propriétaires minimum dans 3 pays (dont Allemagne, Italie et un pays d'Europe de l'Est) avec un kilométrage douteux ... et 2 cartes grises à faire, l'ancien proprio n'ayant pas fait les démarches pour l'importer officiellement en France.

Transaction à effectuer en liquide sur un terrain vague à 22h00 minimum.

C'est sûr le prix va pas être cher :bien:

Bonjour,

Est-ce vraiment ce que j'ai écrit ? Ce sont des éléments qui peuvent faire baisser le prix. Une voiture qui a sauté ou retardé une révision, et même une voiture qui a connu 10 propriétaires peut très bien fonctionner. Mais il faut négocier, et cela ne signifie pas que la voiture est une merguez. On peut accepter le risque accru, mais il faut le faire supporter en partie par le vendeur en lui faisant baisser son prix, c'est tout ce que j'écris.

MC

Par

En gros, une poubelle mal entretenue coûtera moins chère à l'achat, mais elle reviendra souvent plus chère à long terme par rapport à une voiture propre bien entretenue.

Par

En réponse à manuel cailliot

Bonjour,

Est-ce vraiment ce que j'ai écrit ? Ce sont des éléments qui peuvent faire baisser le prix. Une voiture qui a sauté ou retardé une révision, et même une voiture qui a connu 10 propriétaires peut très bien fonctionner. Mais il faut négocier, et cela ne signifie pas que la voiture est une merguez. On peut accepter le risque accru, mais il faut le faire supporter en partie par le vendeur en lui faisant baisser son prix, c'est tout ce que j'écris.

MC

En effet et l'article est très intéressant. Surtout quand on a jamais taté de l'occasion... j'ai toujours acheté du neuf, jusqu'au weekend dernier... Mais malgré tout, ce sera un achat d'une occasion auprès d'un concessionnaire, ça me rassure et ça me simplifie la vie pour la reprise de ma voiture actuelle.

Juste un truc, j'aurais bien vu une page supplémentaire qui concernerait le paiement (comment vérifier un cheque de banque, peut-on passer par un tiers de confiance, etc...).

Par

La bonne affaire ne se distingue jamais par son prix au premier regard !

La bonne affaire c'est la voiture acheté au prix "moyen" du marché mais qui est rempli parfaitement tous les bons critères. (entretien, état).

Par

Celui qui achète une voiture du groupe Vag a beaucoup d'arguments de négociation, eu égard à la fiabilité catastrophique de ce groupe !

Par

il n y a pas de secret mais l article permet difficilement d'y voir clair. pour une occasion récente généralement vendue par un concessionnaire et garantie la négociation se fera sur les défaut esthétique et la côte précise du modèle. et en général en 2 3 clic il est facile de trouver des modèles similaire, et on peut demander au garage la remise en état. Pour les véhicules plus anciens et plus kilometres, c'est plus compliqué. sur une voiture populaire, citadine ou compacte, l'avantage c'est que pour la plupart les pièces sont pas chère et les petits garages savent les réparer, donc la remise est faible et pour les grosse berline le coût est tellement élevé qu'il vaut mieux passer son chemin, pour l'esthétique et l'intérieur le coût de remise en état dépassera toujours la valeur de la voiture mais il faut savoir faire des concession.

Par Profil supprimé

En réponse à manuel cailliot

Bonjour,

Est-ce vraiment ce que j'ai écrit ? Ce sont des éléments qui peuvent faire baisser le prix. Une voiture qui a sauté ou retardé une révision, et même une voiture qui a connu 10 propriétaires peut très bien fonctionner. Mais il faut négocier, et cela ne signifie pas que la voiture est une merguez. On peut accepter le risque accru, mais il faut le faire supporter en partie par le vendeur en lui faisant baisser son prix, c'est tout ce que j'écris.

MC

Vous voulez prendre le risque de finir en panne sur le bord de la route ? De vous taper une procédure pour vice caché ? Bien à vous !

Une voiture qui "saute" des entretiens, qui roule en pneus chinois bas de gamme usés jusqu'à la corde, ... sont des flags rouges pour fuir cette merveilleuse occasion car ça indique clairement que l'ancien propriétaire en a strictement rien eu à foutre de sa voiture qu'il bazarde sans remord avant de jouer le boucher sur sa prochaine.

Idem pour la caisse qui a connu un trop grand nombre de propriétaires ... sauf quelques rares exceptions (voiture de collection), non ce n'est pas non plus normal pour un daily lambda.

Il est toujours moins impactant de louper une bonne affaire que d'en faire une mauvaise ...

Je vous laisse jouer à la roulette russe à 5 balles à tenter de faire les marchands de tapis sur des occasions douteuses pendant que je paierais une occase clean à l'historique limpide surement un peu plus cher ... mais qui aura moins de chance de me faire un coup de pute un matin lorsque je la démarrerais pour aller bosser.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Celui qui achète une voiture du groupe Vag a beaucoup d'arguments de négociation, eu égard à la fiabilité catastrophique de ce groupe !

c'est pourtant simple, une Peugeot doté d'un THP se négocie fortement tellement ce bloc est moisis. Par exemple une ancienne 308 GTI THP200 se vendra bien moins cher qu'une ancienne golf 6 doté d'un 2L tsi qui lui est fiable.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire