Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Achat d'une occasion : avec quelles armes la négocier au mieux ?

Dans Guide fiabilité / Budget

Cailliot Manuel

L'achat d'une voiture d'occasion n'est jamais simple. Stress, temps passé à aller voir et essayer des voitures, et surtout, nécessité de rester dans son budget sont des contraintes. Mais sachez-le, en tant qu'acheteur, vous disposez de plusieurs leviers pour vous permettre de faire baisser le prix. On vous explique.

Achat d'une occasion : avec quelles armes la négocier au mieux ?

Tout comme il est indispensable aujourd'hui de négocier le prix d'une voiture neuve, il est également aujourd'hui courant (et conseillé !) de discuter le prix d'un véhicule de seconde main. D'une part parce que le vendeur, professionnel comme particulier, a pris l'habitude de se garder une petite "marge de négo", d'autre part parce qu'il n'est pas forcément conscient (souvent en toute bonne foi) du montant nécessaire pour faire des retouches ou des remplacement de pièces. Enfin, il peut attribuer une valeur sentimentale fantaisiste à son auto, ignorer une mauvaise réputation de fiabilité ou un désamour fatal pour le modèle, synonyme de décote. Pour ces derniers points, seuls les vendeurs particuliers sont concernés.

 

Pour vous, acquéreur potentiel, tout détail sera donc prétexte à "dévaloriser". C'est le jeu. Et sans aller non plus traquer la petite bête, chaque défaut ou manquement sera utilisable pour faire baisser les prétentions du vendeur. Pour cela, vous pouvez d'ailleurs vous faire assister, si vous n'y connaissez rien, par une connaissance plus pointue en termes de mécanique, ou bien, et c'est à la mode, par un expert. Nous y reviendrons en dernière page.

 

Nous allons donc aborder trois grands leviers de négociation, qu'il faut absolument tous utiliser lorsque l'on achète une voiture d'occasion : l'aspect esthétique, l'entretien et les réparations réalisés (ou non, c'est surtout là qu'il faut creuser), et tout ce qui touche à la cote et à son ajustement précis. Avec nos conseils, il est parfois facile de faire baisser un prix de 10 à 20 %. Bien sûr n'espérez pas gagner non plus 1 000 € sur une voiture à 3 000 €, mais sur une autre à 10 000 €, c'est faisable, surtout si le vendeur est pressé, et que vous lui prouvez que vous avez les moyens d'acheter vite.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire