Publi info
 

Après le flop d'Autolib', Anne Hidalgo veut booster les 2 roues en libre-service

Autolib', c'est fini. Il faut du coup (vite) trouver des solutions pour remplacer ce service. Anne Hidalgo, Maire de Paris, a en ce sens signé un accord ce matin avec les principales sociétés qui proposent déjà des deux-roues en libre-service à Paris. Le but : développer et rendre plus qualitative leur offre.

Après le flop d'Autolib', Anne Hidalgo veut booster les 2 roues en libre-service

Autolib' ou l'histoire d'un fiasco. Ceux qui nous suivent le savent, comme tous les utilisateurs de ce service : au 31 juillet, ce sera "game over" pour les petites voitures électriques du groupe Bolloré, qui a décidé de mettre fin au contrat le liant à la ville de Paris, sur fond de déficits chroniques.

 

Mais après ? Que vont donc devenir les utilisateurs réguliers de ce service ? Déjà, depuis quelques mois et même quelques années pour certaines, des sociétés ont développé une offre de mobilité alternative, en 2-roues. Sur le même principe de libre-service qu'Autolib'. Les parisiens, où les Franciliens travaillant sur Paris, de même que les métropolitains de passage, ont tous déjà pu apercevoir ces scooters électriques siglés "Cityscoot" ou "Coup", ou bien ces vélos gris et orange siglés "Mobike", ou jaune pétant siglés "Ofo".

Eh bien ce matin, Anne Hidalgo, Maire de Paris, a signé un accord construit en partenariat avec ces 4 fournisseurs de mobilité parisiens, les principaux.

Le but est de "contractualiser", en quelque sorte, une offre déjà présente de façon indépendante de la Mairie. D'envisager un développement de ces services de "2-roues partage" de façon encadrée et responsable. Les entreprises, dont seule Cityscoot est française (Coup est allemande, Mobike et Ofo sont chinoises), signalons-le au passage, s'engagent désormais concrètement sur des dispositifs de maintenance, de régulation, et des standards de qualité pour leurs engins. Et s'engagent aussi à partager leurs données avec la Mairie (big data, quand tu nous tiens...).

 

Actuellement, la flotte Cityscoot compte 1 500 scooters électriques, celle de Coup 600, mais portée à 1 700 dans les prochains mois. Du côté des vélos, Mobike en revendique 4 500 disponibles aujourd'hui, mais "plusieurs dizaines de milliers" dans un futur proche. Chez Ofo, le chiffre est aujourd'hui de 2 500, et 3 000 très rapidement.

 

L'accord signé prévoit des réunions de suivi régulières, pour faire le point à la fois sur le respect de l'engagement des parties, mais également pour éventuellement aller plus loin.

Reste malgré tout un point à éclaircir, non décidé aujourd'hui. Il s'agit de la question d'une éventuelle redevance versée par ces sociétés à la ville de Paris. Anne Hidalgo avait exprimé en fin d'année dernière son souhait de ne pas voir les trottoirs de Paris "envahis" par les scooters et vélos en libre-service. Gageons que contre une redevance, l'invasion serait plus acceptable...

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Au final, c'est simplement une histoire pour récupérer un peu de pognon sur le dos des sociétés ...

Payez bien vos impôts mes p'tits parisiens, il faut combler le gouffre Autolib'.

Le modèle de mobike semble être relativement "blindé" pour résister à l'armée de mongolo-destructeurs de notre pays.

Par

En réponse à Enosry

Au final, c'est simplement une histoire pour récupérer un peu de pognon sur le dos des sociétés ...

Payez bien vos impôts mes p'tits parisiens, il faut combler le gouffre Autolib'.

Le modèle de mobike semble être relativement "blindé" pour résister à l'armée de mongolo-destructeurs de notre pays.

Si un chauffeur de taxi doit payer une license pour pouvoir exercer, pourquoi pas ces societes ?

Ils utilisent les routes qui ont ete construites par l'etat, sans elles ces societes ne pourraient pas exister.

Par

En réponse à GlobalGuillaume

Si un chauffeur de taxi doit payer une license pour pouvoir exercer, pourquoi pas ces societes ?

Ils utilisent les routes qui ont ete construites par l'etat, sans elles ces societes ne pourraient pas exister.

elle était gratos à l'origine la licence :areuh:

si la profession a voulu faire un business avec c'est leur problème :bah:

Par

Tout ceci pour rester à la mairie lors des prochaines élections municipales.

Elle se fout royalement de ses administrés et encore plus de ceux des communes limitrophes. Il n'y a qu'à voir la politique de réduction de voies voitures sans contrepartie valable et sur le long terme (à part qques pistes cyclables à droite à gauche) et sans aucune discussions avec les mairies avoisinantes.

Des voies de bus encombrées par des soi-disant VTC, taxis et j'en passe (exemple : rue de Bercy le long de la gare de Lyon).

Et on verra par la suite le comportement d'un bon nombre de cyclistes (et vas-y que je crame le feu, je manque de foncer sur les piétons qui traversent, ....). On peut dire la même chose des livreurs en scooter déglingué (vas-y que j'passe sur le trottoir et que j'te renverse, je t'insulte sans raisons parce que t'es un automobiliste).

Par

sociétés qui devront accepter les déficits car aucune n'est rentable à ce jour :biggrin:

Par

En réponse à WJMM88

Tout ceci pour rester à la mairie lors des prochaines élections municipales.

Elle se fout royalement de ses administrés et encore plus de ceux des communes limitrophes. Il n'y a qu'à voir la politique de réduction de voies voitures sans contrepartie valable et sur le long terme (à part qques pistes cyclables à droite à gauche) et sans aucune discussions avec les mairies avoisinantes.

Des voies de bus encombrées par des soi-disant VTC, taxis et j'en passe (exemple : rue de Bercy le long de la gare de Lyon).

Et on verra par la suite le comportement d'un bon nombre de cyclistes (et vas-y que je crame le feu, je manque de foncer sur les piétons qui traversent, ....). On peut dire la même chose des livreurs en scooter déglingué (vas-y que j'passe sur le trottoir et que j'te renverse, je t'insulte sans raisons parce que t'es un automobiliste).

laisse tomber cette ville nase petit :langue:

des bons coins pleins de gens sympas ne vivent pas très loin de cette agitation :bien:

Par

Pratique le scoot pour transporter une machine à laver et la grand mère malade?

C'est effectivement une alternative à Autolib......

D'ailleurs, il vaut bien faire du bruit sur cette prestation l'été que l'hiver.

Par

J'avoue ne pas comprendre...

Plus on aura de prestataires, plus il y aura de concurrence certes, mais moins on aura de chances, doté d'un abonnement donné, d'avoir un véhicule à notre porte... On est en limite haute avec 5 opérateurs (velib inclus)...

Surtout que ce qui fai(sai)t la force de vélib, c'est sa couverture en proche banlieue. L'utilité d'un système de scooter dédiés à Paris uniquement me paraît très limitée au vu du nombre d'habitants de Paris... Et là, on retombe dans le biais politique, Hidalgo est élue de Paris uniquement.

Par

En réponse à gordini12

Pratique le scoot pour transporter une machine à laver et la grand mère malade?

C'est effectivement une alternative à Autolib......

D'ailleurs, il vaut bien faire du bruit sur cette prestation l'été que l'hiver.

clairement l'hiver certains vont se geler les houilles :ddr:

Pendant ce temps Anne fera les 1100 mètres pour aller chercher sa baguette bio, vegan et sans gluten en Zoé et escorté par un scooter thermique :fleur:

Par

En réponse à GlobalGuillaume

Si un chauffeur de taxi doit payer une license pour pouvoir exercer, pourquoi pas ces societes ?

Ils utilisent les routes qui ont ete construites par l'etat, sans elles ces societes ne pourraient pas exister.

La mafia des chauffeurs de taxi ... tout un système basé sur un concept préhistorique (et le paiement en liquide :ange:).

Si ca ne tenait qu'à moi, le concept de licences à nombre limité serait supprimé pour faire tomber tout le système (et les véhicules saisis systématiquement en cas de grève immobilisante comme ils savent si bien le faire pour protéger leur business).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire