Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Assemblée générale de PSA : l'hydrogène au programme, l'électrique pour la ville

Dans Ecologie / Electrique /

Assemblée générale de PSA : l'hydrogène au programme, l'électrique pour la ville

Lors de l'assemblée générale du 24 avril, le patron du PSA est revenu sur un point intéressant qui n'avait, jusqu'ici, quasiment jamais été abordé par le géant français : l'hydrogène. Carlos Tavares confirme un récent changement au sein du groupe avec un développement en la matière. Et le patron promet du concret pour 2019.

L'assemblée générale du groupe PSA du 24 avril nous a livré plusieurs informations très intéressantes à l'occasion de la traditionnelle séance de questions/réponses de fin d'assemblée. Le comité directeur, présidé par Louis Gallois, qui cèdera sa place dans un futur proche, a notamment été régulièrement interrogé sur l'avenir écologique du groupe PSA, qui doit faire face aux potentielles interdictions des véhicules thermiques dans les villes, aux normes environnementales plus dures et à la difficulté d'adapter la production à ces incertitudes.

L'information la plus surprenante est que PSA travaille sur l'hydrogène. Une technologie que nous n'attendions pas vraiment de la part du groupe français, plutôt porté sur l'hybride rechargeable essence depuis la création de la plateforme MP2 en interne, qui portera notamment ses fruits dans les mois à venir sur la nouvelle 508.

"La pile a combustible, nous y travaillons très activement, vous verrez l'année prochaine des initiatives très visibles de la part de notre groupe. Nous considérons que c’est une technologie très intéressante".

PSA planche donc actuellement sur la pile à combustible avec des résultats qui seront "visibles" par le public dès 2019, ce qui est, il faut l'avouer, très proche.

Carlos Tavares reste malgré tout lucide sur la production de l'hydrogène et la problématique de "l'empreinte carbone" de ce carburant. Nous l'avons déjà vu sur Caradisiac, le spécialiste français Air Liquide fait des efforts dans ce sens avec de nouveaux systèmes de captation du CO2 lors de la production de l'hydrogène.

Le patron de PSA en a en tout cas profité pour rappeler toute la problématique du véhicule électrique : "nous pensons que le développement de l'électrique va encore connaître beaucoup de soubresauts, notamment le développement du réseau de recharge, ou encore la fiscalité du carburant qui devra (inévitablement) se retrouver sur d'autres énergies". Le PDG de PSA n'a pas tort sur ce point : si la consommation de carburant baisse en France, il faudra que le gouvernement cherche un moyen de taxer les "nouvelles" énergies pour récupérer les pertes. Carlos Tavares en a également profité pour aborder la problématique de l'empreinte carbone de l'électrique : production et recyclage des batteries, production d'électricité...

PSA est en tout cas parti pour organiser ses véhicules écologiques de deux manières : l'hybride rechargeable pour les rouleurs, et l’électrique pour les zones urbaines. Carlos Tavares confie d'ailleurs que PSA suivra l'évolution des batteries, qui devraient gagner "20 % de densité tous les trois ans". Mais de l'aveu même de Carlos Tavares, en attendant que l'électrique résolve ses problèmes, la pile à combustible pourrait être la solution transitoire idéale.

Nous rappellerons qu'à ce sujet, l'hydrogène n'est pas une vraie nouveauté chez PSA. En 2009, le groupe français avait déjà dévoilé un prototype de Peugeot 307 CC à pile à combustible, la 307 CC FiSyPAC, qui était en fait un démonstrateur technologique hybride : une batterie pour la propulsion électrique dans un premier temps, et la pile à combustible avec quelques kilogrammes d'hydrogène dans un réservoir pour prendre le relais quand les batteries sont vides. Depuis, nous attendons toujours un véhicule de série. Mais cette fois, cela semble bien parti pour PSA.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" en attendant que l'électrique résolve ses problèmes, la pile à combustible pourrait être la solution transitoire idéale."

Euh non... c'est l'inverse. A terme c'est la pile à combustible qui va remplacer l'électrique rechargeable.

Ce sera tout bénéfice pour tout le monde: des stations d'essence reconverties en stations à Hydrogène. Des points de rechargement denses et une fiscalité étatique à la pompe.

J'aurais plutôt aimé avoir des informations sur les technologies utilisées pour le rechargement à l'Hydrogène (en particulier la sécurité...).

Par

Et le fameux Hybrid air que PSA développait, c'est complètement enterré ?

Par

En réponse à [HJ]

Et le fameux Hybrid air que PSA développait, c'est complètement enterré ?

A priori oui. A l'époque je crois que PSA cherchait des partenaires sans succès.

Par

En réponse à [HJ]

Et le fameux Hybrid air que PSA développait, c'est complètement enterré ?

....ils ont fini par trouver un zig qui se sera souvenu des principes basiques de la loi sur la conservation d'énergie...

Par

L'hydrogène remonte même pour PSA au début des années 2000, avec le très beau concept H²O :

http://club.caradisiac.com/whealer/peugeoterie-121942/photo/peugeot-concept-2003-6585757.html

Par

En réponse à Fb74

" en attendant que l'électrique résolve ses problèmes, la pile à combustible pourrait être la solution transitoire idéale."

Euh non... c'est l'inverse. A terme c'est la pile à combustible qui va remplacer l'électrique rechargeable.

Ce sera tout bénéfice pour tout le monde: des stations d'essence reconverties en stations à Hydrogène. Des points de rechargement denses et une fiscalité étatique à la pompe.

J'aurais plutôt aimé avoir des informations sur les technologies utilisées pour le rechargement à l'Hydrogène (en particulier la sécurité...).

Oui la sécurité c bien là le problème, trimballer des citernes d'hydrogène à travers tout le pays pour approvisionner des stations , des véhicules dont il faudra contrôler le circuit / étanchéité , un contrôle technique certainement plus coûteux qu'aujourdhui quand le véhicule électrique aura d'ici 5 ans des batteries à électrolyte solide plus sécurisé. ...

Par

Au moment du rachat d'OPEL, il y'avait eu une rumeur comme quoi PSA pourrait accéder à la techno hydrogène de la future Joint Venture entre GM et Honda :confused:

Par

C'est toujours cocasse de voir PSA parler au futur d'éléments du présent. C'est un peu comme le sketch du journal télévisé des Inconnus avec le "Walkman français", sauf que ça se répète.

Par

En réponse à [HJ]

Et le fameux Hybrid air que PSA développait, c'est complètement enterré ?

à priori, oui.

en même temps, il me semble que ce n'est pas Tavares qui avait lancé l'étude sur le truc, mais son prédécesseur.

mais y avait d'autres acteurs là-dessus dont on n'entend plus parler, d'ailleurs...

Par

Le rouleau compresseur de Psa est en route.

Ils ont bossé sans relâche, amélioré la qualité de leurs modèles, amélioré l'image de marque et bien positionné leurs 4 marques.

Et maintenant...ça va commencer à dérouler. Comme avec le 3008 2...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire