Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Circulation : la rentrée cauchemardesque des automobilistes parisiens

Circulation : la rentrée cauchemardesque des automobilistes parisiens

C’est devenu une tradition dans les grandes villes, la période des vacances d'été est synonyme de travaux. Paris n’échappe bien évidemment pas à cette tendance et la rentrée des conducteurs d’Île-de-France promet d’être tout simplement horrible.

Ce n’est pas un scoop : Anne Hidalgo déteste les voitures et la maire de Paris fait tout pour les éradiquer, quitte à s’attirer les foudres de beaucoup de Franciliens. Malgré toutes les critiques, l’édile parisienne reste droit dans ses bottes et continue sa chasse à l’auto.

Circulation : la rentrée cauchemardesque des automobilistes parisiens

Ainsi, après le réaménagement des voies sur berge côté est, c’est au tour de la voie Georges Pompidou d’être modifiée. Entre Boulogne-Billancourt et le pont Bir-Hakeim (XVIe), les deux files de circulation vont disparaître au profit d’une file pour la voiture et d’une piste cyclable deux sens, le tout séparé par un terre-plein central (cf. photo ci-dessus). Cet axe particulièrement emprunté et souvent embouteillé risque donc d’être complètement saturé. Une situation critiquée avant l’été par l’association « 40 millions d’automobilistes » qui dénonce une « ineptie ». « Interdire la circulation aux voitures sur cet axe est une aberration puisqu’il n’existe aucun itinéraire de substitution pour les automobilistes utilisant les voies sur berge de ce côté de la Seine, obligeant ainsi à un itinéraire de contournement qui sera saturé » s’insurge Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Circulation : la rentrée cauchemardesque des automobilistes parisiens

L’autre gros chantier concerne la rue de Rivoli et là, même désastre. Les deux voies de circulation rues de Rivoli et Saint-Antoine (1er et 4e arrondissements), ne seront bientôt plus qu’un souvenir des années 2000 ! Les automobilistes devront céder la file de gauche à une piste cyclable bidirectionnelle de 4 m de large… et se contenter d’une seule voie ! Ces modifications sont également loin de faire l’unanimité. Ainsi, Mouhssine Berrada, vice-président de la Fédération nationale des artisans du taxi, affirme « C'est une stupidité, les aménagements vont mener à une saturation du trafic ». La circulation des véhicules de secours et de police pose également question.

Autre point noir : l’avenue de la Grande-Armée qui relie les places de l’Étoile et Maillot va également hériter d’une piste cyclable longue de 1,5 km (dans les deux sens de circulation) et bordée par une voie de bus. Elle se prolongera dans les rues de Tilsitt (VIIIe) et de Presbourg (VIIIe) afin que les cyclistes puissent faire le tour de la place de l’Étoile sans l’emprunter. À l’été 2018, cette piste sera connectée à la voie cyclable prévue sur les Champs-Élysées.

Enfin, à noter également la création d’une voie cyclable de 3 km sur le boulevard Voltaire (XIe) et trois autres pistes en « site propre » et en double sens seront également aménagées à partir du mois d’août entre l’église Saint-Paul et l’Hôtel de Ville (IVe).

Et ce n’est que le début. Tous ces travaux doivent aboutir à la réalisation d’ici à 2020 d’un REV (Réseau express vélo), à savoir 80 km de pistes cyclables en site propre permettant de traverser la capitale d’est en ouest et du nord au sud. Et je ne vous parle même pas des aménagements liés à la possible organisation des JO en 2024.

En clair, profitez bien de vos derniers jours de congés et décompressez un maximum. Le retour risque bien d’être anxiogène.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire