Publi info

Citroën Jumper et Peugeot Boxer : une version électrique

Citroën Jumper et Peugeot Boxer : une version électrique

Les grands utilitaires de PSA seront bientôt disponibles avec une variante 100 % électrique. L'autonomie maximale avec le cycle NEDC est de 270 km.

L'électrification des gammes ne concerne pas seulement les voitures particulières. Elle touche aussi les utilitaires. Les marques présentent à tour de rôle des variantes 100 % électriques de leur grand fourgon. Après Renault, Volkswagen, Mercedes et Ford, c'est au tour de Citroën et Peugeot.

Les français dévoilent à l'occasion du Salon de Birmingham (Royaume-Uni) les Jumper et Boxer Electric. Pour faire vite et bien, PSA s'est associé à BD Auto. Après la fabrication des véhicules dans l'usine de Sevel en Italie, ce partenaire s'occupera de l'électrification.

Il y aura deux autonomies en fonction des versions. Les modèles L1 et L2 auront une autonomie de 225 km. Pour les L3 et L4, ce sera 270 km. Mais ce sont des valeurs avec l'ancien cycle de mesure NEDC. Autrement dit, dans la réalité, la distance maximale avec un plein de jus sera en dessous de 200 km.

Une fois de plus dans cette catégorie, il est surtout question d'une électrification pour l'image. PSA ne donne pas pour l'instant plus de détail sur la technique. La puissance et les performances restent donc encore inconnues. Esthétiquement, ces modèles branchés n'ont pas de particularité. La prise pour la recharge se trouve à la place de la trappe à carburant.

Citroën et Peugeot rappellent que les utilitaires compacts Jumpy et Expert seront électrifiés en 2020. Pour les Berlingo et Partner, il faudra attendre 2020.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et oui, eux aussi passent bientôt au moteur d'aspirateur :redface:

Par

Le marché devient peu à peu intéressant pour les utilitaires, surtout pour les logisticiens du dernier km. Iveco le propose d'ailleurs depuis 10 ans, en plus d'une version CNG.

Pour les amoureux du Boxer/Jumper/Ducato (si, si, il y en a...), il existe une version méconnue chez nous ; le RAM Promaster.

http://club.caradisiac.com/whealer/ca-vans-75193/photo/ram-promaster-2013-7739147.html

Par

Après Renault Volkswagen Mercedes et Ford... et après iveco (véhicule de l’année 2017 dans sa version blue power notamment électrique) et fiat (avec la déclinaison gruau électron depuis de nombreuses années )

Par

Oui enfin une fois chargé de colis et deux trois voies rapides

50 bornes après le type rentre au garage avec la moitié de la livraison à bord.

Encore un truc pas très utile à part pour récupérer les chiens errants du patelin. :pfff:

Par

Il faut reconnaitre que progressivement l'autonomie des utilitaires progresse au point de devenir envisageable dans toutes les situations ou leur utilisation se fait sur des distances dans un périmètre de 50 km, ce qui est le cas de de beaucoup de cas professionnels. Cela laisse une marge de sécurité et n'impose pas des charges quotidiennes.

Bien entendu, pour les longs trajets ce n'est toujours pas adapté … et surtout charque artisan, commerçant, devra sortir sa calculette pour s'assurer que le passage à l'électrique est rentable !

Par

En réponse à sniper elite

Oui enfin une fois chargé de colis et deux trois voies rapides

50 bornes après le type rentre au garage avec la moitié de la livraison à bord.

Encore un truc pas très utile à part pour récupérer les chiens errants du patelin. :pfff:

Pas d'accord avec toi, pour les usages péri urbains ou sur un département, pour les artisans, commerçants, les interventions techniques, c'est tout à fait suffisant pour un véhicule professionnel non destiné à faire des livraisons non stop toutes la journée.

Par

"Citroën et Peugeot rappellent que les utilitaires compacts Jumpy et Expert seront électrifiés en 2020. Pour les Berlingo et Partner, il faudra attendre 2020"

Et en 2020?

Par

En réponse à smartboy

Il faut reconnaitre que progressivement l'autonomie des utilitaires progresse au point de devenir envisageable dans toutes les situations ou leur utilisation se fait sur des distances dans un périmètre de 50 km, ce qui est le cas de de beaucoup de cas professionnels. Cela laisse une marge de sécurité et n'impose pas des charges quotidiennes.

Bien entendu, pour les longs trajets ce n'est toujours pas adapté … et surtout charque artisan, commerçant, devra sortir sa calculette pour s'assurer que le passage à l'électrique est rentable !

+1 faut toujours faire ses calculs en fonction de son contexte.

sachant que le surcoût d'un véhicule électrique peut se compenser avec une forte utilisation.

sauf que cette forte utilisation ne peut l'être que par des trajets relativement courts, genre 2x50 bornes dans le cas présent.

pour un plombier ou électricien, ça peut être intéressant, s'ils peuvent bien évidemment recharger chaque nuit et/ou chaque fois qu'ils reviennent au bercail.

Par

C'est pour les pro ? Alors il manque la seule information importante : le prix.

Sans ça, pas de calcul d'amortissement possible.

Du coup c'est pour l'instant de la littérature plus qu'autre chose.

Par

Est-ce que ce véhicule accepte des recharges rapides ou relativement rapide? 22 kW, 43 kW...?

Quelle est l'autonomie regagnée sur X minutes?

Dans la liste des constructeurs en avance sur PSA, longue liste, vous avez aussi oublié Nissan avec e-NV200 Evalia.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire