Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Audi TT-RS : déjà le tuning, par McchipAudi présentait enfin la variante la plus extrême de son coupé TT dans le cadre du salon de Genève. Le TT-RS est fort de 340 chevaux à l’origine mais il ne fallait logiquement pas attendre trop longtemps avant de voir arriver les premières

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

La TT-RS n'est pas une Quattro ? :confused:

Par Anonyme

heu oui c'est une quattro !!

Par Anonyme

 g exactemen la meme remarque que The Car Man ...  C'est koi cette traction de merde

Par Anonyme

Petite remarque.... je trouve qu'on parle beaucoup de tuning là sur caradisiac... 1 article sur 4, voire plusieurs qui se suivent des fois.... Personellement à petite dose ca va, là ca devient un peu "jakie.com" non?

Par Anonyme

 Chez Audi, les moteurs transversals (TT, S3, etc...) ne sont pas des Quattro permanentes, mais de type à embrayages Haldex, faisant à la fois office de visco-coupleurs et de différentiel central. C'est la même transmission que chez VW avec le 4Motion. Les roues arrière ne sont entraînées que s'il y a perte de motricité aux roues avant et le taux de répartition vers l'arrière ne dépasse pas 15 à 20%. Sinon, les roues arrières tournent la plus part du temps librement. Elles ne servent donc à rien en terme de tenue de route, c'est juste une traction avant avec une motricité améliorée. Ce n'est donc jamais une transmission permanente. Le terme Quattro est donc ici TOTALEMENT injustifié et reste du pure marketing. Seules les Audi (et VW) à moteurs longitudinaux (A4 V6, RS4, S6, RS6, etc...) sont de vraies transmissions intégrales, comme aux temps heureux des Audi Coupé Quattro ou des actuelles Subaru, avec un vrai différentiel central épicycloïdal à répartition fixe (50/50) ou variable via des freins autobloquants. Ceci dit, ils ont sans doute déconnecté les capteurs de roues (détectant des vitesses de roues différentes entre l'avant et l'arrière), pour que l'arrière ne réagisse pas. Ce qui est impossible avec une VRAIE Quattro, avec une vraie transmission integrale permanente liant mécaniquement l'arrière et l'avant avec 3 différentiels mécaniques (ou viscocoupleur comme sur la Delta), 2 ponts, 2 arbres de transmission, etc...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Audi

Toute l'actualité