Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Hakkinen : « Schumi doit se retirer » Mikka Hakkinen, qui a connu Michael Schumacher en F1 pendant plusieurs saisons, pense que l’Allemand devrait se retirer immédiatement de la discipline. Selon lui, le pilote Mercedes est en train de « détruire sa légende ».

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

+1 pour mikka hakkinen je partage d ailleur totalement son point de vue.

Par Anonyme

Ca devient a la mode de "casser" du Schumi !!!.Perso je trouve ca lamentable de s'en prendre a un homme de cette maniére, surtout quand on voit les détracteurs.Hakkinen ne vaut pas mieux que les autres lui qu' y a préféré FUIRE les circuits au moment ou Ferrari et schumi redevenez compétitif.D' ailleurs si Schumi n'avez pas eu son accident en 1999 je doute fort de son 2 éme titre.Il aurait mieux fait de régler ses comptes sur la piste plutot que de prendre la poudre d'escampette et d' annoncer sa retraite comme excuse. stef

Par Anonyme

Pourquoi tout le monde ouvre sa bouche pour dire que Schumi doit partir? Qu'ils se mêlent de leurs vies. Il a eu envie de revenir, il est revenu et a eu des résultats plus ou moins bons. Mais sur la fin il a eu des bons résultats (même si sa course d'Abu Dhabi s'est finie trop vite).

Par Anonyme

Schumi est en train de se faire ridiculiser surtout par Rosberg.

Par Anonyme

@ 13h45: depuis quand les pilotes sont-ils embauchés à la tête du client??? ... Surtout que faut pas franchement être "mou" pour "bouffer" votre idole Mr Schumacher comme il l'a fait à Spa en 2000, alors que la McLaren ne valait plus la Ferrari en termes de performances et de fiabilité......

Rien que cette manoeuvre force le respect envers ce bonhomme qui s'est battu pour courrir en F1 (années Lotus, son accident à Adélaïde en 95)... Il a gagné 2 titres indiscutablement. Titres qui ont encore plus de valeur quand on sait que la FIA faisait tout son possible pour faire gagner Schumacher chez Ferrari (car plus de titre depuis celui de Scheckter en 79...)...

Il a su se retirer quand il n'avait plus rien à prouver et qu'il sentait qu'il fallait "passer la main"... C'est p-e ça, être lucide, car le niveau que l'on a à un instant donné ne dure pas dans le temps, Schumacher l'a démontré cette année. Et ceux qui croient qu'ils ira mieux l'année prochaine, je pense qu'ils vont (encore) être déçus. D'autant qu'il serait débile de la part de Mercedes de développer la voiture selon les désidératas de mÔssieur Schumacher alors que les meilleures chances de bien figurer sont dans l'autre baquet........

Vous devriez savoir qu'en F1, la notoriété rapporte sur l'instant, et que si vous êtes mauvais le lendemain, c'est fini...

Mercedes sait compter ses sous... Et avec de telles perf's, il finira par se faire "remercier". Oui, ils s'arrangeront pour que ça se fasse dignement, sans égratigner l'image du bonhomme, mais on finirait par connaître les vraies raisons...

CC

Par Anonyme

CC, t'as vraiment une haine aveugle envers ce pilote. C'est incroyable ce que tu peux être subjectif à ce point. Une chance qu'on ne parlep pas de Senna. Alors comme ça, la FIA faisait tout son possible pour faire gagner Schumacher chez Ferrari ? Tu travaillais pour la FIA à cette époque ? Pour Ferrari ? La MacLaren était tout aussi compétitive que Ferrari en 2000, offrant la meilleure lutte entre deux doubles champions du monde et mettant 1 tour à leurs équipiers. SPA reste l'un des meilleurs dépassements mais, je me souviens surtout de la bourde d'Hakkinen sur une autre course, je ne me souviens plus laquelle, où il a tapé dans le mur à la sortie d'une chicane parce qu'il ne supportait pas la pression de Ron à la radio.... Je suis assez d'accord que sans l'accident de Schumacher en 99, il n'aurait pas été double champion cette même année là. Je me souviens qu'il a également fait un come back en 2002 où en essais privée, il roulait à 3 secondes du meilleur temps. Seulement 1 an après sa retraite. L'écart entre Rosberg et Schumacher n'est pas énorme, sachant que la voiture a été construite autour de lui car Schumacher n'avait pas encore signé. 2011 sera quoiqu'il arrive, l'année ou jamais.

Manu.

Par Anonyme

"il a su se retirer ..." Alors pourquoi et il revenu en DTM 3 ans plus tard !!! surtout pour le résultat obtenu (2 petites victoires.De plus vous vous acharnez sur Schumi alors que ce qu'il à fait cet année et tout a fait raisonnable, surtout pour quelqu'un qui a arrété 3ans.Vous oubliez que les essais privés n'existe plus et que pou lui les essais été les GP.Il y a un article ou Fittipaldi parle de Schumacher et l'année prochaine?et le brésilien voit une bien meilleur année pour Schumi du fait que mercedes fera une auto adapter a son style de pilotage.Quand a CC tu me fais bien rigoler car tout les pretxtes sont bon pour que tu l'enfonce d'avantage et tu dvrais lire l'article de Fittipaldi car on y apprend qu'il se souvient d'une discussion avec Senna, et que celui ci lui disais a quel point il été difficile de courrir contre Schumacher.Comme quoi ...

Par

Non mais Schumi est un baltringue et un escroc. Ce mec a fait du mal a la f1... Quand on voit le nombre de débiles qui l'adulent (oui je parle de vous les gars) Même quand on vous met le nez dans votre caca vous chantez encore... Moi j'ai pas oublié le comportement de catin en piste, l'attitude hautaine et les arrangements avec l'esprit sportif. Ce gros nase aurait pu gagner 12 titres, il ne vaudra jamais rien.

Pour parler de Mika Hakkinen, il a eu trois saison pour battre schunase, il l'a battu deux fois, point barre, et si ça vous fait mal eh bien c'est encore mieux.

Quelle chance j'ai eu de vivre en direct les bastons entre Prost Senna Mansell et Piquet, la au moins il y avait quelque chose.

Schumacher le plus grand :lol: Bien sur, bien sur... Vous êtes bien braves :jap:

Par Anonyme

16h55, Schumacher l'a battut 2 fois également, comme ça, on est quitte. Escro ? Parce qu'il a gagné le championnat 7 fois ? Peux-tu t'expliquer au lieu de cracher tes commentaires de haine à la con ? Je ne crois pas que t'y arrive. CC, c'est toi sous ce pseudo crétin ?

Manu.

Par

Peu importe les anecdotes de CC, dans le fond il a raison! J'ai toujours respecter le talent de Schumi, et honnêtement j'étais sur qu'il ferait une belle saison! Mais le talent n'est pas éternel, il devrait ouvrir les yeux!

C'est vrai qu'il a pas couru en F1 pendant 3ans, mais il a continué à faire du circuit, et ces 3 années n'expliquent pas une telle différence de niveau avec Rosberg qui a plus du double de point à la fin de la saison... Il fait des erreurs de débutant, ses réflexes ne peuvent plus égaler ceux d'un pilote de 25ans, et c'est normal!

Il a refait une saison, il a essayer, il a perdu, et sa légende ne sera pas effacé, mais elle en prendra un coup s'il continu de forcer au lieu d'admettre qu'il est temps de laisser la place au plus jeune!!

Par Anonyme

De toute facon que vous l'aimiez ou pas il est et restera encore trés longtemps comme le MEILLEUR pilote de tout les temps de part son palmarés.Et je crois que c'est ca qui vous trou le cul.

Par Anonyme

Inclinez vous devant le MAÏTRE bandent de larves !!!

Par Anonyme

Schumacher le meilleur?! Et pourquoi? Vous vous basez sur quoi pour dire ça?

Le nombre de victoire?

Interview de Prost sur Schumacher en 2001

"L'une des caractéristiques de la F1 moderne, c'est le faible nombre d'abandons pour casse mécanique. Primo, l'informatique permet des calculs de résistance des pièces de plus en plus précis. Secundo, l'électronique est un garde-fou qui empêche le pilote de faire un surrégime ou de détruire son embrayage. Voilà vingt ans, un pilote ne terminait pas plus d'un Grand Prix sur deux. Lors des deux saisons dernières, Michael Schumacher a été victime de seulement trois casses mécaniques... Actuellement, un pilote qui domine la F1 accumule donc les victoires plus rapidement que par le passé. Michael a 32 ans. Il conduit pour la meilleure écurie. Son contrat chez Ferrari porte jusqu'en 2004. Qui sait jusqu'où il ira: 60 victoires, 70, plus encore? Et un jour, quelqu'un battra son record, même si ça nous semble impossible aujourd'hui."

Le nombre de titres?

"En définitive, la qualité majeure de Schumacher, au-delà de ses talents au volant, c'est sa faculté à faire qu'une écurie fonctionne autour de lui, à la manière d'un Senna"*

"Michael est logique avec lui-même. Pour qu'une écurie soit centrée sur lui, il exige que son équipier soit confiné dans un rôle de deuxième pilote."

Si on applique la répartition des points de l'air Schumacher et Si Renault avait porté réclamation contre la fraude au carburant: Prost aurait déjà deux titres de plus (soit 6)

Après désolé de dire ça, mais Schumacher par ses actes détestables en course (il l'a encore prouvé cet année) ne sera jamais à la hauteur des autres champions. Je suis entièrement d'accord avec Hakkinen: un grand champion lui, il ferait mieux de rester à la maison ou de courrir ailleurs qu'en F1. En restant il a tout à perdre.

Par mag78pe

je ne vais pas rentrer dans l'éternel débat de savoir si schumi est le meilleur pilote de tous les temps, meilleur que senna, prost ou fernando!!!!

Tout ce que je vois, c'est que les places en F1 sont rares et qu'il ferait mieux de laisser la sienne à un jeune pilote prometteur, on lui a donné sa chance au début des années 90 quand il était un novice, place aux jeunes ( hulkenberg, sutil, glock pour ne citer que ses compatriotes).

Par Anonyme

On s'en fout les faits sont la !!! il a 7 titres POINT.

Par Anonyme

:ptdr:14.10 voila le mec qui parle pour rien ...tu as vue le depassement de hakk sur schumi a spa mais pourquoi tu dit pas cas ce moment la un avait des pneus pour le mouiller et l autre pour le sec devine qui avait l avantage ....16.55 en 1999 schumi n a pas ete la toute la saison (a cause d un accident jambes cassées comme rossi cette année )donc pour moi c est comme si il etait pas la

Par Anonyme

les plus grands pilotes ont toujours eu des detracteurs!!!!ont ne sauras jamais qui est le plus grand pilotes de tout les temps parce que ont ne peut peux pas comparer les epoques,mais schumacher est un grand champions il n'as pas toujours eu les meilleurs voitures en 1995 la williams est une seconde au tour plus rapide que le bennetton renault est qui est champions cette année la en ecrasant le championnat? le roi schum!!1997 la williams est une seconde au tour plus rapide que la ferrari est schumacher se bat pour le titre jusqua la derniere course!!!!!2000 moi je suis pas d'accord la mc laren etait plus rapide que la ferrari meme si la ferrari etait performante cette année la c'etait pas la meilleur.on connait la suite 2001,2002,2003,2004.hakkinen a arreter sa carriere par ce qu'il savait qu'il ne pourrait plus jamais battre schumacher la saison 2001 je me souviens il avait declaré qu'il voulait prendre sa revanche sur schumacher par rapport a 2000 ms 2001 schumacher volait avec la ferrari et hakkinen avait compris ms bon y'avait d'autres raisons aussi ms je pense que hakkinen a arreter trop tot sa carriere il etait encore au top!!!ms je rejoins certains comm, schumacher n'aurait pas du revenir en f1 il a été un grand pilote ms 3 ans d'arret ya pas de miracle a se niveau de competition!!!!et encore il est pas si largué que ca par rapport a rosberg il lui met met pas 1 seconde au tour! ya quatre cinq dixieme ce qui au vu du fait qu'il a pas fait de f1 pendant trois ans n'est pas si mal que ca!!! et puis y'a l'age!!! l'année prochaine va etre interessant ms honnetement et meme si j'ai tjs été un admirateur de schum je pense pa qu'il retrouveras le niveau qui a été le sien apres j'espere me tromper ms le temps finis tjs par nous ratrapper.............

Par Anonyme

"Par Anonyme le 18 Novembre 2010 à 17h43

Schumacher le meilleur?! Et pourquoi? Vous vous basez sur quoi pour dire ça?

Le nombre de victoire?"

faut se baser sur les années 90 début 2000...

Par

Si Schumi était mort ce week-end, le même Hakkinen serait venu expliquer que Schumacher a bien fait de revenir et que l'an prochain il aurait pu se battre pour le titre. Qu'à la fin de sa carrière ils se sont rapprochés et sont presque devenus amis, que c'était le plus grand pilote de tous les temps, etc... Au risque de me faire taper dessus par tout le monde, rappelez vous de la cote de popularité de Senna avant sa mort, surtout en France. Il était comme Schumi, une belle raclure en piste, il a foutu les autres dehors pour gagner le titre plusieurs fois, il était prêt à tout pour gagner. Tout le monde lui reconnaissait son talent, mais aussi qu'il n'hésitait pas à flirter avec les limites du règlement et les dépasser parfois pour gagner.

Seulement, lui il est mort, donc il est passé directement au statut de Légende. Comme Michael Jackson passé de "pédophile dénigré par tout le monde" à "dieu de la pop vénéré par les mêmes tout le monde" en une nuit. En fait, il suffit de mourir et on ne garde que les meilleurs moments.

Par Anonyme

Sarcasman Je pense exactement la même chose on vit dans un monde ou il faut mieux être une légende morte que vivante.

Par

Hakkinen a entièrement raison !! Que veut faire Schumacher ? Finir sa carrière comme Jacques Villeneuve ... ? Pour moi Hakkinen est un exemple à suivre , c'est l'un des pilotes qui a le plus de sang froid , d'humour et qui n'a jamais montré un soupçon d'arrogance !!

Par Anonyme

Faudrait poser la question a Coultard pour voir ...

Par Anonyme

Petit article trouvé sur le net qui résume tout !!!

Les exploits de Michael Schumacher

Le Kaiser a toujours su allier panache et science de la course pour faire mordre la poussière à ses innombrables rivaux ... Montoya, Hill, Villeneuve, Hakkinen, Coulthard, Barrichello puis Raikkonen et Alonso au crépuscule de sa fantastique carrière en F1, ponctuée de 91 victoires en 250 départs.

Le palmarès unique de Michael Schumacher, présent en F1 de 1991 à 2006, ne doit pas faire oublier qu’il fut, avant d’être un homme de records, un pilote capable des plus belles démonstrations de pilotage.

- Spa Francorchamps 1992 (1re victoire): à la poursuite des Williams-Renault de Mansell et Patrese, Schumi suit son coéquipier Martin Brundle. Parti trop large, le jeune Allemand constate l’état dégradé des pneus pluiede son équipier chez Benetton. Ravitaillant avant tout le monde, Schumacher passe des pneus secs etconsolide avec brio sa première place et brûle la politesse à Mansell sur le toboggan des Ardennes.

Interlagos 1994 (3e victoire): Schumacher profite du premier ravitaillement pour doubler Ayrton Senna, qu’il distance ensuite peu à peu grâce à la performance de sa Benetton Ford. Mais le pilote Williams, viscéralement attaché à la perspective d’une victoire à domicile, se bat comme un beau diable. L’offensivegénéreuse de Senna le conduit à un tête-à-queue. C’est l’abandon pour Ayrton et la victoire pour Schumi dans cette manche d’ouverture du championnat 1994. La jeunesse de l’Allemand a eu raison de l’expérience du Brésilien, mais ce dernier, mort à Imola un mois plus tard, n’aura jamais sa revanche, et la F1 sera privée de ce duel de titans ...

Spa Francorchamps 1995 (16e victoire): teintée de vice, cette course prouve aussi le génie de Schumacher. Parti seizième sur la grille du circuit ardennais, il fond sur la première place, retrouvant son challenger pour le titre, Damon Hill. Mettant à profit la pluie intermittente qui s’abat sur Spa, Michael contient Damon malgré les pneus slicks qui équipent sa Benetton Renault. Mais, peu loyal, il empêche littéralement l’Anglais de tenter de dépasser dans les virages ... cette victoire superbe prouve tout de même son habileté redoutable sur piste humide et sa capacité à remonter tout un peloton.

Nurburgring 1995 (17e victoire): dans cette course où la pluie se révèle intermittente, le génie et le panache de Schumacher font merveille. Sur le circuit de l’Eifel, la Benetton Renault domine les Williams de Hill et Coulthard. Schumi fond ensuite sur Jean Alesi, leader de cette course débridée. A trois tours du drapeau à damiers, le Kaiser double magistralement la Ferrari de l’Avignonnais dans la dernière chicane ... le public, conquis, réserve une ovation au pilote allemand et déploie des oriflammes à sa gloire, tandis que son challenger pour le titre, Damon Hill, vaincu par meilleur que lui, reconnaît sportivement sa défaite en applaudissant son rival du bord de la piste, suite à son abandon prématuré.

Barcelone 1996 (20e victoire): parti septième, Schumacher porte rapidement l’estocade sur l’asphalte détrempée du circuit catalan. Berger, Villeneuve, Alesi cèdent rapidement devant l’ouragan rouge. Pour sa première victoire avec la Scuderia Ferrari, l’Allemand déploie le grand jeu et prouve qu’il appartient aux as de la pluie, comme Caracciola, Ickx, Clark et Senna avant lui. En effet, malgré un moteur Ferrari poussif en fin de course, le double champion du monde triomphe avec presque une minute d’avance sur son dauphin du jour, Jean Alesi!

Monaco 1997 (23e victoire): Schumacher prend un départ d’anthologie sur le circuit monégasque, dont l’adhérence précaire piège favoris et outsiders. Williams et McLaren au tapis d’entrée, le Kaiser prouve sa virtuosité en écrasant cette course. La grande classe, car gagner à Monaco avec la difficulté supplémentaire d’une piste humide démontre à quel point la maestria du pilote allemand est grande. Avec ce troisième succès en Principauté, Schumi rentre dans la légende et dépoussière le palmarès de la Scuderia, vierge de victoire sur le Rocher depuis 1981 (Gilles Villeneuve).

Spa Francorchamps 1997 (26e victoire): troisième sur la grille derrière J.Villeneuve et Alesi, Schumacher scrute le ciel jusqu’au dernier moment.Les vannes célestess’abattent sur le toboggan ardennais ... Le départ est donné sous pace car, le temps de dégager les plus grosses gerbes d’eau ... Le temps aussi pour Schumacher de comprendre que son pari va payer. L’Allemand a intelligemment misé sur des pneus intermédiaires. Il dévore ses proies Alesi et Villeneuve avant de creuser un gouffre sur le reste du peloton. Son panache lui permet, comme Ayrton Senna l’aurait fait, de briser le moral de ses rivaux en alignant les tours rapides sur piste humide. Prouvant sa capacité inégalable à jouer d’une piste dont l’adhérence est précaire, entre sec et humide, le leader de la Scuderia Ferrari n’a plus ensuite qu’à contrôler son énorme avance sur Fisichella, opportun deuxième.

Budapest 1998 (32e victoire): piégé par les McLaren de Hakkinen et Coulthard, souveraines en qualifications et au départ, Schumi se retrouve troisième sur l’infernal tourniquet magyar. Ross Brawn change alors de stratégie ... La Ferrari du pilote allemand passe alors de deux à trois ravitaillements. Plus légère en essence, la F300 de Schumacher virevolte dans l’enfer de virages du Hungaroring ... Enchaînant les toursà une cadence digne d’une séance de qualifications, Schumi s’offre une avance suffisante pour damer le pion à Hakkinen et Coulthard ... Hakkinen subit ensuite un problème mécanique. Vainqueur prodigieux de cette course tactique, Schumi relance ses chances au championnat du monde face à Mika Hakkinen.

Monaco 1999 (35e victoire): piégeant le poleman Hakkinen à Sainte-Dévote, Schumacher imprime un train d’enfer dans le dédale monégasque. Le Finlandais part à la faute dans la descente du Casino et permet à Eddie Irvine de protéger son leader. L’Allemand, lui, poursuit son récital en tête de la course, frôlant les rails avec une habileté diabolique dont lui seul a le secret, et s’impose avec une très large avance sur ce circuit de pilotage.

Nurburgring 2000 (39e victoire): véritable prédateur, Schumacher fond sur sa proie, Hakkinen, dès le treizième tour, quand la pluie rend l’adhérence du circuit de l’Eifel très précaire. La Ferrari s’envole et réalise un festival de pilotage malgré la résistance de la McLaren Mercedes du champion finlandais. Le panache de Schumacher lui permet de signer sa première victoire sur le sol allemand à bord d’un bolide de la Scuderia ... succès qui lui permet de caracoler en tête du championnat 2000.

Suzuka 2000 (43e victoire): poleman, Schumacher cède au départ le commandement à Hakkinen. Dépassant sans cesse leurs limites, les deux challengers pour la couronne mondiale se poussent mutuellement dans leurs derniers retranchements. Hakkinen et Schumacher creusent d’ailleurs un écart abyssal sur leurs équipiers respectifs, Coulthard et Barrichello. Troisième au final, le pilote écossais concèdera plus d’une minute au vainqueur du jour, Michael Schumacher. Le Baron Rouge, au prix d’une attaque phénoménale, devance son rival de McLaren au second ravitaillement ... le Cavallino est lancé vers le sceptre ... Schumi gagne alors son troisième titre mondial personnel, le premier avec Ferrari, et réalise son rêve! Sur un circuit juge de paix, malgré une tension psychologique terrible, l’Allemand a réalisé un sans faute et a su puiser dans ses réserves pour distancer Hakkinen, dauphin magnifique.

Sepang 2001 (46e victoire): alors que l’orage tropical s’abat sur Sepang, Schumacher se retrouve dans le ventre mou du peloton. Lorsque le pace car relâche la meute, le fauve sort ses griffes face à des rivaux aussi impuissants que des fétus de paille. Schumi entame une poursuite fantastique, doublant notamment Barrichello et Coulthard ... La concurrence est prévenue, Schumacher est bien décidé à ouvrir une ère Ferrari. Avec une monoplace italienne aussi rapide qu’une fusée face à un essaim de guêpes, le dessein du Kaiser sera exaucé ... jusqu’en 2004!

Spa Francorchamps 2002 (63e victoire): déjà titré depuis Magny Cours, Schumi poursuit son hégémonie sur son circuit fétiche, par un cavalier seul... une seconde au tour plus rapide que Barrichello, deux secondes plus vite que le reste du peloton (Williams, McLaren), laminé ... sur le géant des Ardennes, l’Allemand a montré qui était le patron, s’envolant dès les premiers tours sans que rien ni personne ne puisse contester sa suprématie. Cerise sur le gâteau, avec cette dixième victoire dans sa campagne 2002, Schumi bat le record de victoires en une saison qu’il co-détenait avec Nigel Mansell. Il le portera à onze fin 2002 puis à treize en 2004. Bien entendu, le leader de la Ferrari parachève ce triomphe belge par un Grand Chelem ... parti en pole position, il décroche sans opposition le meilleur tour en course.

Imola 2003 (65e victoire): le décès de sa mère Elisabeth le samedi contraint Michael à effectuer un aller-retour en hélicoptère vers Cologne, accompagné de son frère cadet Ralf (Williams BMW). Mais le dimanche, une fois casqué, Schumi redevient l’impitoyable gladiateur des circuits ... le Kaiser, parti en pole, a de plus sur les épaulesune terrible pression de la part de la presse italienne et des tifosi, après un début de saison chaotique. Malgré cette épée de Damoclès suspendue au dessus de la tête, l’Allemand remet les pendules à l’heure sur l’autodrome Enzo e Dino Ferrari, s’imposant avec autorité devant Kimi Raikkonen. Iceman, à bord de sa McLaren Mercedes, sera l’adversaire le plus coriace de Schumi dans cette campagne 2003 au suspense digne d’un film d’Alfred Hitchcock.

Gilles Villeneuve 2003 (68e victoire): alors que les Williams BMW de Ralf Schumacher et Montoya sont plus performantes que sa Ferrari, notamment grâce à la suprématie de Bibendum (Michelin) sur Bridgestone, Michael réalise l’exploit de contenir les assauts des monoplaces anglo-allemandes, dans une application de la fable "Le lièvre et la tortue". Il plie mais ne rompt pas et triomphe sur ce circuit canadien.

Monza 2003 (69e victoire): dominé par Montoya et Raikkonen durant un été où Bibendum a surclassé Bridgestone, Michael Schumacher a touché le fond à Budapest. Huitième sur le circuit magyar, le pilote allemand a vécu l’humiliation suprême d’un drapeau bleu, cédant un tour au vainqueur du jour, le jeune Fernando Alonso. Alors que le classement se resserre(M.Schumacher 72, Montoya 71, Raikkonen 70), le Kaiser est contraint de réagir dans le temple de Ferrari. Poleman, Schumi résiste avec ardeur à une tentative de Montoya (Williams BMW)à la chicane, dans le premier tour. Insensible à la pression, le quintuple champion du monde brise la spirale de la défaite et renoue avec la victoire qui le fuyait depuis le Canada ...

Indianapolis 2003 (70e victoire): dans ce lieu mythique, Montoya, Raikkonen et Michael Schumacher vont se disputer le titre 2003. Donné battu pendant un été très compliqué, le phénix allemand renaît de ses cendres à Monza, et n’abdique pas face à deux jeunes prétendants assoiffés de gloire.Le quintuple champion du monde, englué dans le peloton après un départ catastrophique, va remonter un à un ses rivaux, mettant à profit une pluie miraculeuse qui s’abat sur le mythique tracé américain, avant d’enchaîner les tours rapides avec une régularité de métronome... Schumi justifie ainsi son statut de Regenmeister. Même Iceman, dont la virtuosité crève les yeux sur la vétuste MP4/17D, ne peut l’empêcher de conquérir sa sixième victoire de la saison ... celle qui lui ouvre grand les portes d’une sixième couronne mondiale ... record absolu devant Fangio.

Magny Cours 2004 (79e victoire): Schumi et Ross Brawn, qui ont atteint en 2004 la quadrature du cercle, via une F2004 proche de la perfection, refont le coup de Budapest 1998 en plus grand. Alors que le jeune pilote espagnol Fernando Alonso domine Schumi sur le circuit nivernais, sans que l’Allemand ne puisse espérer dépasser, Ross Brawn propose de passer de trois à quatre arrêts en pleine course ... mettant en pratique une théorie déjà échafaudée au Grand Prix de France ... 1995, en pleine époque Benetton! Cette année là, Flavio Briatore avait opposé un veto irrévocable à cette stratégie finalement payante en 2004! Le pilote du Losange est finalement battu par son prestigieux aîné, qui se dirige tout droit vers son septième sacre mondial ... Mais Alonso prendra sa revanche en 2005, à Imola dans un premier temps, avant de forcer le destin, par un coup d’Etat qui met un terme au règne implacable de Schumi (2000-2004).

Autres courses, autres exploits

Monza 1991: pour son deuxième Grand Prix seulement, Schumi domine de la tête et des épaules son expérimenté coéquipier chez Benetton, le triple champion du monde Nelson Piquet. Qualifié devant Piquet, il finit cinquième à Monza, toujours devant son équipier, sixième à l’arrivée. Sensation du week-end italien, Schumacher confirme ses éclatants débuts de Spa Francorchamps.

Barcelone 1992: derrière l’intouchable Mansell, le jeune Schumacher fait parler son talent sous la pluie qui inonde le circuit catalan. Même Senna, pourtant réputé comme le meilleur pilote dans des conditions pluvieuses, ne peut pas suivre la Benetton Ford du jeune Allemand. Senna part d’ailleurs en tête-à-queue, alors sur Schumi, pour son dixième Grand Prix, termine en dauphin de Mansell. Schumacher consolide alors sa troisième place au championnat du monde des pilotes, derrière Mansell et Patrese.

Monaco 1993: après la pénalité qui frappe Prost, Schumacher se retrouve leader en Principauté, devant Ayrton Senna, quintuple lauréat de cette course à nulle autre pareille. Mais Senna, sur son agile McLaren, est incapable de suivre le rythme infernal de Schumacher, qui doit abandonner au trentième tour sur problème mécanique. Senna gagne pour la sixième fois sur le Rocher mais Schumacher aurait pu remporter dès 1993 une première victoire à Monaco.

Barcelone 1994: en tête du Grand Prix d’Espagne, Schumacher a déjà gagné les quatre premières manches du championnat. Suite au décès de Senna, qui a porté un coup au moral de l’équipe Williams Renault, le suspense de ce championnat millésime 1994 semble nul ... Seul Damon Hill peut encore entretenir l’espoir. Pour cela, il lui faut une victoire. La providence va aider le Londonien. Privé de cinquième vitesse au tiers de la distance, Schumacher est interrompudans soncavalier seul. Hill en profite pour remporter cette course. Mais contre toute attente, Schumacher ne renonce pas et parvient à maintenir sa Benetton Ford à la deuxième place de la course ... adaptant son pilotage à ce handicap de taille, l’Allemand réussit même la prouesse de tourner à seulement une seconde du meilleur tour qu’il avait établi en début d’épreuve. Hallucinant!

Sepang 1999: à Kuala Lumpur, sur un nouveau circuit, qui remplace Buenos Aires au calendrier mondial, Michael Schumacher effectue son come-back, trois mois après son accident de Silverstone. Aidant Eddie Irvine dans sa lutte pour la couronne face à Hakkinen, Schumi prouve sa capacité phénoménaleà apprendre un tracé, comme tout grand pilote qui se respecte... malgré son manque de compétition (même s’il a tourné à Mugello et Fiorano, les deux pistes privées de la Scuderia Ferrari), le Diable Rouges’adjuge la pole position avec presque une seconde de marge ... et réalise une course de toute beauté, favorisant l’échappée belle d’un médiocre Irvine, et défendant sa deuxième place face à la McLaren Mercedes d’Hakkinen, dépourvu de la moindre chance de dépassement. Mais sans Irvine, Schumacher aurait pulvérisé l’opposition à Sepang. Le patron est de retour, le rouge Ferrari va bientôt virer à l’écarlate... et la concurrence ne sait pas encore qu’elle va subir son hégémonie pendant cinq ans, de 2000 à 2004.

Silverstone 2003: dominé par Barrichello en qualif, Schumacher boit le calice jusqu’à la lie. piégé par un évènement inattendu, l’apparition d’un énergumène dénudé (kilt excepté) sur la piste de Silverstone, Schumi se retrouve quatorzième après l’inévitable intervention du safety car. Alors que Barrichello, Montoya et Raikkonen prennent la poudre d’escampette en tête de la course, Schumacher effectue une spectaculaire remontée dans le peloton. Il dépasse notamment son coriace ennemi Jacques Villeneuve, avant de se livrer à un duel féroce avec la Renault de Fernando Alonso. Pas impressionné pour un sou, le jeune Espagnol ne cède pas facilement sa place au Kaiser, qui doit employer les grands moyens... Peu fair-play, la Ferrari de l’Allemand envoie la R23 du pilote d’Oviedo "jardiner" hors de la piste de Silverstone. Ce passage en force de Schumacher, implacable, l’envoie vers une inespérée quatrième place. Véritable samouraï, Schumi a prouvé qu’il ne renonçait jamais. Son exceptionnellecombativité, conjugée à sa redoutable expérience, lui permet de compenser la faiblesse des pneus Bridgestone, surclassés par les Michelin en cet été 2003. Montoya et Raikkonen n’abdiquent pas et talonnent le quintuple champion du monde, lancé à la poursuite d’un sixième titre, qui en ferait le maître absolu des palmarès de la F1, devant le grand Fangio en personne!

par AxelBorg

Par Anonyme

Sans oublier la formidable remontée qu'il a faite pour son dernier GP en 2006.

Par Anonyme

t'as rien sur 2005 et 2006, quand la ferrari n'était pas ultra-dominatrice ( hongrie 2006 par exemple), et on remarque dans tes nombreux exemples que schumacher a souvent gagné grace à la stratégie de ross brawn.

Mais bon, en 16 ans de F1, schumacher à réussi une quinzaines de dépassement, on applaudie l'exploit, MDR

Par Anonyme

:ptdr: le journaliste qui a ecrit sa vient de ce faire virer car hakkinen n a jamais dit sa ....et au faite schumi a TUER tous vos faux pilotes ...ouin ouin ouin et le truc qui revient a chaque fois c est le depassement de hakkinen sur schumi a spa mais meme un debutant aurait doubler schumi vue qu il avait les MAUVAIS PNEUS :ptdr:et ne parlons pas de villeneuve ....senna etait bien pire que schumi mais la personne n en parle (j etais fan de senna)....senna a dit qu il serait tres difficile de battre schumi ...peut etre que senna aussi racontait des conneries et y a pas que lui ...mais vous etes plus connaisseurs que les plus grand pilotes de f1 :ptdr:

Par Anonyme

"Par Anonyme le 19 Novembre 2010 à 20h26

Mais bon, en 16 ans de F1, schumacher à réussi une quinzaines de dépassement, on applaudie l'exploit, MDR"

et plus de 20 hat tricks...

Par Anonyme

7 FOIS CHAMPION DU MONDE LA GRANDE CLASSE AUCUN PILOTE NE FERAS CA!!!!91 VICTOIRES,68 POLES POSITION ET MEME SI C' EST PLUS LE SCHUMACHER D'AVANT TOUS LE MONDE LUI DOIT LE RESPECT!!!DE TOUTE FACON SCHUMACHER A TOUJOURS FAIT DES ENVIEUX ET DES FRUSTRé!!!! je me souviens d'une declaration de kimi raikonnen FIN 2003 il avait dit "schumacher n'aura pas un septieme titre on a vu ce qui c'est passé en 2004 une demonstration de pilotage toute la saison.de toute facon ya pas q'en f1 ou ya des detracteurs en moto gp egalement rossi 9 fois champion du monde en prends egalement pour son grade alors que c'est le meilleur.Par contre sebastien loeb n'as pas de detracteur c'est bizarre non?ah ben non il est francais mince!!!!et puis il a la meilleur voiture depuis 2004 (meme si c'est un grand pilote on est pas champion du monde par hasard) mais lui on le critique pas 7 titres tiens comme schumi......Mais pour moi ce qui feras tjs la difference entre lui et schumi c'est que schumacher a osé relevé le challenge ferrari alors qu'il etait deja 2 fois champion du monde et qu'il aurait pu aller cher williams a l'epoque et enfilé les titres comme des perles et que ferrari etait a la rue.loeb n'a jamais osé relever ce defi alors que ford lui a deja fait des propositions ms si il la pas fait y sais pourquoi.........

Par Anonyme

Et il et ou le Kimi maintenant :ptdr::ptdr::ptdr:.

Par Anonyme

20h26 D'un autre côté au plus fort sa carriére (qui a durée quelques années quand même !!!), il ne pouvait pas doubler grand chose puisque il était seul en tête.C'était plûtot aux autres de le doubler mais probléme ils étaient trop lents car Schumi the BEST.

Par Anonyme

parler plutot des depassement de alonso qui lui sais doubler :ptdr:quel beau depassement en allemagne ....que dire superbe fantastique fallais osé ...le pauvre massa n a vue que du feu ..j avoue il est beaucoup trop fort alonso .... meme senna etait une brele a coté de alonso le magnifique :ptdr:...je vous le dit alonso est un bidon mauvais qui est devant grace a l ARGENT DE SANTANDER hihihihihihihihi ......le meilleur pilote schumi jusqu a preuve du contraire 43 ans et pas du tout ridicule a part pour les rageux hou hou hou

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire