Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Marketing: pas de qualificatif écologique pour Zoé et AutolibLa vie d'un constructeur automobile n'est décidément pas facile. Avoir choisi cette branche d'activité relève parfois du sacerdoce et il faut avoir beaucoup d'abnégation et un sens de l'excellence développé pour y prospérer. Car la bien-pensance verte est toujours prête à le faire trébucher. Jusque dans les recoins des messages publicitaires. Dernier exemple en date, le sort des voitures électriques Bolloré et celui de la Renault Zoé, deux véhicules qui n'auront plus le droit de s'affirmer comme écologiques.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

alala pauvre nature humaine ... ils sont vraiment c**

Par Anonyme

Je suis curieux de savoir comment ces gens vivent ...

Par Anonyme

Pour les éoliennes et les solaires, c'est du même tonneau, non ? On peut finir le principe qu'à l'heure actuelle rien n'est écologique !

Par Anonyme

Enfin! Qu'est ce que c'est énervant d'entendre dire constamment que les voitures électriques sont écologiques et non polluantes alors que c'est une catastrophe environnementale.

Par Anonyme

Dans les dents de RINOUL :ptdr: :fresh: :coolfuck: :ml: :coucou: :lol: :good: :bien: :fleur:

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Dans les dents de RINOUL :ptdr: :fresh: :coolfuck: :ml: :coucou: :lol: :good: :bien: :fleur:

Dans les dents le futur, lointain, pour les vag électriques qui ne pourront pas se prévaloir d'écologie

Par

Service-Public.fr : "Bonus pour l'acquisition ou la location d'un véhicule propre"

"Un bonus écologique (c'est-à-dire une prime) récompense financièrement les personnes qui acquièrent ou louent sous conditions un véhicule neuf émettant une quantité limitée de dioxyde de carbone (CO2) par kilomètre."

Va-t-il falloir également condamner l'état ?

Par Anonyme

Donc, une voiture qui n'emet aucun gaz à effet de serre lors de son utilisation ne peut se prévaloir du label écologique mais le "bonus" lui peut être qualifié comme tel....

Ma foi.

Par Anonyme

Les écologistes se dévoilent enfin : ce qu'ils veulent en fait, c'est détruire la voiture. Plus de circulation autrement qu'à vélo ....

Par Anonyme

Ça y est, on lève enfin le voile pour montrer que cette fichue Zoé et toutes ses concurrentes à batteries sont loin d'être si écologiques que cela. :good:

Par Yog61re

Des écolos portent le VE aux nues en sauveur du monde, soutiennent son super-bonus et tutti quanti. D'autres écolos crient au greenwashing jusqu'à faire des procès.

Il est clair que la réalité se situe entre ces deux extrêmes.

Tout à son écolo-bashing, M.Lecondé semble avoir complètement loupé la finesse de la décision du jury de déontologie publicitaire. A savoir la partie "sans le moindre élément de relativisation ou de comparaison". Non, le terme "écologique" n'est pas interdit à la pub sur ces véhicules. Ce qui est leur est interdit, c'est d'utiliser ce terme sans élément de relativisation ou comparaison.

C'est pour moi une très bonne décision, rationnelle, constructive.

"Ceci dit, les gens de l'Observatoire du nucléaire qui sont contre l'atome concèdent que, « certes, la voiture électrique ne pollue pas au moment où elle circule. » « Mais », poursuivent-ils, « elle pollue avant et après, et surtout elle délocalise la pollution ». On rappellera que le projet de loi sur la transition énergétique, présenté le 18 juin en Conseil des ministres, prévoit tout de même plusieurs mesures visant au développement des véhicules électriques."

Et alors? Dit ainsi, ces 2 choses ne sont pas directement corrélées.

Le besoin électrique du VE est fourni par petit ajustement de la production. Ca se fait essentiellement avec des centrales thermiques. Il y a aussi, bien évidemment les effets du cycle de vie hors roulage => délocalisation de la pollution dans le temps et l'espace, fatuité de l'expression magique (et irrationnelle) du "zéro émissions". Le dire de l'assocation n'est pas faux (*). Il ne signifie pas en soi que le VE est contre-productif vis à vis de la transition énergétique.

(*) Presque pas faux, en fait. De façon surprenante, l'association en question n'a pas évoqué la pollution lors du roulage résultant des pneus, freins... Qui mériterait une étude objective en soi pour savoir si c'est mieux ou moins bien qu'un VT classique, vu que s'opposent éco-conduite/récupération d'énergie au freinage vs. masse accrue du véhicule

Par ailleurs, au pays du nucléaire-roi, il serait totalement incompréhensible qu'un projet de loi sur la transition énergétique ne fasse rien pour le développement du VE. Même si ce n'est pas fondamentalement l'électricité nucléaire qui sert ce besoin (actuellement).

Mais bon, l'écolo-bashing et la râlerie, c'est tellement plus facile...

Cdlt,

Y.

Par Anonyme

Ces écolo n'ont rien compris !! En cumulé, les voitures thermiques restent de loin les plus polluantes ! Elles polluent pour être produites (usines ne fonctionnent pas par magie mais par électricité issues de quoi ?? Des centrales nucléaires ou thermiques (charbon). Donc c'est pareil que pour les voitures électriques.

Les voitures thermiques polluent énormément à l'usage à l'inverse des voitures électriques. C'est déjà ça de gagné.

Et en fin de vie, les 2 modèles polluent. Que fait-on des vieilles huiles des thermiques ? On les brûle et ça écolo ou pas, ça pollue à mort !

A l'inverse, les composants des batteries sont stables en stockage en attendant une bonne solution pour les retraiter ou les éliminer correctement.

Ah oui, les écolos ont oublié de prendre en compte que les ingénieurs sont aujourd'hui en train de plancher sur des futures centrales (après les EPR) qui réutiliseront les combustibles nucléaires non utilisables aujourd'hui et donc stockés en attendant. Avec la patiente, on trouvera les solutions qui permettront d'user au maximum ces combustibles qui sont certes polluant à extraire.

Par Anonyme

ahahah le grand cirque réno, pathétiquement drôle

Par

En réponse à Anonyme

Ça y est, on lève enfin le voile pour montrer que cette fichue Zoé et toutes ses concurrentes à batteries sont loin d'être si écologiques que cela. :good:

Par Anonyme le 26 Juin 2014 à 23h29

Ça y est, on lève enfin le voile pour montrer que cette fichue Zoé et toutes ses concurrentes à batteries sont loin d'être si écologiques que cela.

STP, arretes de respirer, tu pollus !

Par

En réponse à Yog61re

Des écolos portent le VE aux nues en sauveur du monde, soutiennent son super-bonus et tutti quanti. D'autres écolos crient au greenwashing jusqu'à faire des procès.

Il est clair que la réalité se situe entre ces deux extrêmes.

Tout à son écolo-bashing, M.Lecondé semble avoir complètement loupé la finesse de la décision du jury de déontologie publicitaire. A savoir la partie "sans le moindre élément de relativisation ou de comparaison". Non, le terme "écologique" n'est pas interdit à la pub sur ces véhicules. Ce qui est leur est interdit, c'est d'utiliser ce terme sans élément de relativisation ou comparaison.

C'est pour moi une très bonne décision, rationnelle, constructive.

"Ceci dit, les gens de l'Observatoire du nucléaire qui sont contre l'atome concèdent que, « certes, la voiture électrique ne pollue pas au moment où elle circule. » « Mais », poursuivent-ils, « elle pollue avant et après, et surtout elle délocalise la pollution ». On rappellera que le projet de loi sur la transition énergétique, présenté le 18 juin en Conseil des ministres, prévoit tout de même plusieurs mesures visant au développement des véhicules électriques."

Et alors? Dit ainsi, ces 2 choses ne sont pas directement corrélées.

Le besoin électrique du VE est fourni par petit ajustement de la production. Ca se fait essentiellement avec des centrales thermiques. Il y a aussi, bien évidemment les effets du cycle de vie hors roulage => délocalisation de la pollution dans le temps et l'espace, fatuité de l'expression magique (et irrationnelle) du "zéro émissions". Le dire de l'assocation n'est pas faux (*). Il ne signifie pas en soi que le VE est contre-productif vis à vis de la transition énergétique.

(*) Presque pas faux, en fait. De façon surprenante, l'association en question n'a pas évoqué la pollution lors du roulage résultant des pneus, freins... Qui mériterait une étude objective en soi pour savoir si c'est mieux ou moins bien qu'un VT classique, vu que s'opposent éco-conduite/récupération d'énergie au freinage vs. masse accrue du véhicule

Par ailleurs, au pays du nucléaire-roi, il serait totalement incompréhensible qu'un projet de loi sur la transition énergétique ne fasse rien pour le développement du VE. Même si ce n'est pas fondamentalement l'électricité nucléaire qui sert ce besoin (actuellement).

Mais bon, l'écolo-bashing et la râlerie, c'est tellement plus facile...

Cdlt,

Y.

Une bonne lecture et une bonne analyse le Yoghourt, qui va un peu plus loin que celle de l'anonyme* à la ZoZo qui pense s'être affranchi ainsi du lobby pétrolier.

Car bien entendu, son bazar à tourner pas loin autour de chez lui est en bois massif coupé à la hache, les sièges sont en lianes tressées et les pneus en mousse compressée sous de gosses pierres.

Touchante naïveté.

Par

Ah oui, quand les gens voient une voiture électrique, alors immanquablement, ils pensent à sa batterie lithium. Pour eux, on ne saurait pas quoi faire de cette batterie lithium en fin de vie. Toutes ces batteries lithium qui polluent tant la Terre. "Il faut s'y préoccuper de ces batteries avant d'envisager la vente de 100000 ou 200000 voitures électriques annuellement.."

Dans les années 80, nos parents utilisaient stylo et papier pour écrire leur message à envoyer à des magasines automobiles pour donner leur avis. Aujourd'hui, nous avec internet, on n'en a plus besoin, parce qu'on envoie nos messages avec un ordinateur, dont la majorité de nos sont sont des PC portables, ou des tablettes.

http://www.developpez.com/actu/67528/Les-ventes-de-tablettes-atteindront-455-millions-d-unites-en-2017-et-surpasseront-de-loin-les-ventes-de-PC-portables-selon-NPD-DisplayResearch/

En 2013, il s'en est vendu dans le monde environ 425 millions de tablettes et PC portables. Disons environ 150 grammes de batterie par appareil (je suis gentil), cela nous ferait autour de 60 millions de kg de batterie

Une voiture électrique embarque dans les 250 à 300kg de batterie. En comparaison, les PC portables et tablettes représente l'équivalent de 200000 à 250000 voitures électriques. Et cela n'a l'air de soucier personne!

Le recyclage des batteries lithium est parfaitement maitrisé. Ce n'est qu'une question de cout: naturellement rentable pour son recyclage, ou imposé par des lois.

http://www.lesechos.fr/01/12/2010/LesEchos/20816-509-ECH_du-neuf-pour-le-recyclage-du-lithium.htm

Bref, c'est comme pour nos déchets ménagers.

Avant, personne ne voulait payer pour son élimination, et on balançait tout ça dans des décharges à ciel ouvert.

Puis on s'est soucié "un peu", acceptait de payer un peu plus, et on incinérait les déchets. On savait bien pour ce problème de dioxine, mais les gens n'acceptaient pas de payer plus pour éviter ce problème de dioxine, jusqu'au moment où il fallait l'imposer par la force des choses, et devoir payer plus cher pour le traitement de nos déchets

Nos déchets ménagers, ça peut aussi être traité par méthanisation. Cela coute plus cher, vu les installations nécessaires. Mais en contre partie, on produit du gaz pour nos besoins. Mais là aussi, c'est juste une question de cout: combien vaut le m3 de gaz vendu sur le marché.

Bref, c'est pareil pour le recyclage des batteries lithium

-soit on attend la raréfaction des matières premières, provoquant leur hausse, et les industriels se feront un plaisir de recycler nos batteries de voitures électriques

-soit on impose leur recyclage, en faisant payer les consommateurs.

Comme pour beaucoup de choses, ce n'est pas une question d'ordre technique mais sociétal, une question de cout. Est ce qu'on accepte de payer ce cout ou pas?

Par Anonyme

Tous à cheval !!! ça fera de l'engrais pour nos agriculteur en plus.

Quoi qu'il se passe, il y aura toujours une pollution induite sur le circuit.

La où je ne suis pas d'accord c'est associé le nucléaire à une voiture électrique. Car jusqu'à preuve du contraire toutes nos conneries de machines à lavé, TV, frigo ... on ne les associe pas au nucléaire ... donc bon ceux qui font cette association ridicule me font bien rire.

Des constructeurs apportent des solutions pour avoir moins/plus de rejet de pollution, après à l'état de faire le nécessaire sur son parc.

Il vaut mieux un système de dépollution sur les millions de voitures pour ne plus polluer du tout (quand on voit la fiabilité du peu qu'il y mette...) ou mettre un système de dépollution sur la centaine de centrale ?

Breff on déplace continuellement le problème, mais pour le coup l'état l'a bien cherché cette fois.

Par Anonyme

En réponse à wizzfr

Ah oui, quand les gens voient une voiture électrique, alors immanquablement, ils pensent à sa batterie lithium. Pour eux, on ne saurait pas quoi faire de cette batterie lithium en fin de vie. Toutes ces batteries lithium qui polluent tant la Terre. "Il faut s'y préoccuper de ces batteries avant d'envisager la vente de 100000 ou 200000 voitures électriques annuellement.."

Dans les années 80, nos parents utilisaient stylo et papier pour écrire leur message à envoyer à des magasines automobiles pour donner leur avis. Aujourd'hui, nous avec internet, on n'en a plus besoin, parce qu'on envoie nos messages avec un ordinateur, dont la majorité de nos sont sont des PC portables, ou des tablettes.

http://www.developpez.com/actu/67528/Les-ventes-de-tablettes-atteindront-455-millions-d-unites-en-2017-et-surpasseront-de-loin-les-ventes-de-PC-portables-selon-NPD-DisplayResearch/

En 2013, il s'en est vendu dans le monde environ 425 millions de tablettes et PC portables. Disons environ 150 grammes de batterie par appareil (je suis gentil), cela nous ferait autour de 60 millions de kg de batterie

Une voiture électrique embarque dans les 250 à 300kg de batterie. En comparaison, les PC portables et tablettes représente l'équivalent de 200000 à 250000 voitures électriques. Et cela n'a l'air de soucier personne!

Le recyclage des batteries lithium est parfaitement maitrisé. Ce n'est qu'une question de cout: naturellement rentable pour son recyclage, ou imposé par des lois.

http://www.lesechos.fr/01/12/2010/LesEchos/20816-509-ECH_du-neuf-pour-le-recyclage-du-lithium.htm

Bref, c'est comme pour nos déchets ménagers.

Avant, personne ne voulait payer pour son élimination, et on balançait tout ça dans des décharges à ciel ouvert.

Puis on s'est soucié "un peu", acceptait de payer un peu plus, et on incinérait les déchets. On savait bien pour ce problème de dioxine, mais les gens n'acceptaient pas de payer plus pour éviter ce problème de dioxine, jusqu'au moment où il fallait l'imposer par la force des choses, et devoir payer plus cher pour le traitement de nos déchets

Nos déchets ménagers, ça peut aussi être traité par méthanisation. Cela coute plus cher, vu les installations nécessaires. Mais en contre partie, on produit du gaz pour nos besoins. Mais là aussi, c'est juste une question de cout: combien vaut le m3 de gaz vendu sur le marché.

Bref, c'est pareil pour le recyclage des batteries lithium

-soit on attend la raréfaction des matières premières, provoquant leur hausse, et les industriels se feront un plaisir de recycler nos batteries de voitures électriques

-soit on impose leur recyclage, en faisant payer les consommateurs.

Comme pour beaucoup de choses, ce n'est pas une question d'ordre technique mais sociétal, une question de cout. Est ce qu'on accepte de payer ce cout ou pas?

On paie déjà à l'achat pour le recyclage de pas mal de choses, ça m'étonnerai que les voitures électriques passent à travers de cette taxe donc l'argent est là. Est il réellement utilisé pour ça, c'est une autre question?

Par

En réponse à Anonyme

On paie déjà à l'achat pour le recyclage de pas mal de choses, ça m'étonnerai que les voitures électriques passent à travers de cette taxe donc l'argent est là. Est il réellement utilisé pour ça, c'est une autre question?

n'as tu pas remarque quelque chose de particulier sur le prix du recyclage affiché sur l'étiquette?

prends divers objets, assez différents les uns des autres, mais tu observeras une chose en commun...

Par Yog61re

En réponse à Anonyme

Tous à cheval !!! ça fera de l'engrais pour nos agriculteur en plus.

Quoi qu'il se passe, il y aura toujours une pollution induite sur le circuit.

La où je ne suis pas d'accord c'est associé le nucléaire à une voiture électrique. Car jusqu'à preuve du contraire toutes nos conneries de machines à lavé, TV, frigo ... on ne les associe pas au nucléaire ... donc bon ceux qui font cette association ridicule me font bien rire.

Des constructeurs apportent des solutions pour avoir moins/plus de rejet de pollution, après à l'état de faire le nécessaire sur son parc.

Il vaut mieux un système de dépollution sur les millions de voitures pour ne plus polluer du tout (quand on voit la fiabilité du peu qu'il y mette...) ou mettre un système de dépollution sur la centaine de centrale ?

Breff on déplace continuellement le problème, mais pour le coup l'état l'a bien cherché cette fois.

"Car jusqu'à preuve du contraire toutes nos conneries de machines à lavé, TV, frigo ... on ne les associe pas au nucléaire ..."

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20130710trib000775040/les-francais-gaspillent-l-equivalent-de-deux-centrales-nucleaires-avec-des-appareils-en-veille.html

http://www.negawatt.org/scenario/usages/negawatt

http://www.negawatt.org/scenario/energie-finale/electricite-specifique

http://www.negawatt.org/scenario/sankeys/2010

Par Anonyme

On entend plus les trollosanges :cubitus:

Eux qui dédient leur vie entière à Renault... Tsss.

Par Anonyme

La SNCF a bien compris tout le danger de l'électricité pour les déplacements, et va revenir aux locomotives à fuel et à charbon ! C'est beaucoup plus sain!

Par Anonyme

La SNCF a un avantage sur l'automobile : elle utilise très peu de batteries, étant toujours branché sur le fil !

La voiture électrique avec un grosse ralonge serait elle bien plus économique. L'ADEME a récemment publié une étude qui démontre que les voitures électriques ont un bilan carbone équivalent voire supérieur aux voitures thermiques, sauf en France "grace" au nucléaire. Et une grande partie de la pollution générée par la voiture l'est pour la fabrication des batteries.

Donc la SNCF n'a aucune raison de revenir au charbon, ou au diesel.

ZB

Par Anonyme

Pour ces ecolos extremes, tout moyen de transport est polluant.

Mes les basquettes produite massivement à l'autre bout du monde doivent l'etre.

Mais la réalité c'est qu'il est certain qu'une voiture electrique en ville à un impacte environemental infiniment plus faible que n'importe qu'elle engin à moteur thermique.

De meme parler des pieces d'usures pour denigrer les voitures electriques c'est ne rien connaitre à celle ci.

En effet les voitures electriques par nature sont infiniment plus inusables que les thermiques.

La seule piece d'usure réelle d'une voiture electrique ce sont les batteiries, qui sont aujourd'hui tout à fait recyclable.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

La SNCF a un avantage sur l'automobile : elle utilise très peu de batteries, étant toujours branché sur le fil !

La voiture électrique avec un grosse ralonge serait elle bien plus économique. L'ADEME a récemment publié une étude qui démontre que les voitures électriques ont un bilan carbone équivalent voire supérieur aux voitures thermiques, sauf en France "grace" au nucléaire. Et une grande partie de la pollution générée par la voiture l'est pour la fabrication des batteries.

Donc la SNCF n'a aucune raison de revenir au charbon, ou au diesel.

ZB

" Et une grande partie de la pollution générée par la voiture l'est pour la fabrication des batteries."

Parceque la fabrication des carburants petroliers classiues automobiles c'est sans pollution ?

A ma connaissance, je ne connait pas d'activité humaine ayant générée plus d'impact sur l’environnement (au sens de l'ecologie, mais aussi de la géopolitique et de la répartition des richesses) que l'industrie pétrolière.

Par

Je vais peut-être en chagriner certains, mais de voir partout des "voitures zéro émission" en parlant d'électrique, ça me gave, c'est autant de la propagande que celle des écolos extrémistes, et d'où qu'elle vienne, la propagande me gave... donc, d'obliger les constructeurs de dire "ça pollue moins" plutôt que "ça pollue absolument pas" ne me choque pas, au contraire...

Et petit détail que certains ignorent (je bosse chez un gros câblier), notre réseau électrique n'est absolument pas capable d'encaisser un grand nombre de voitures électrique, rien qu'une ville comme paris avec 90% de voitures électriques créeraient un black out au niveau national si les automobilistes branchent tous leur voitures en rentrant du boulot... il faudrait investir plusieurs MILLIARDS d'euros pour que le réseau le supporte... qui se porte volontaire pour payer la facture!?:buzz:

Par Anonyme

QUi t'as parlé de 90% des autos en "full electrique"

quand meme les hypotheses les plus optimistes parlent de 10% du parc dans des décennies ?

Par

En réponse à Anonyme

Les écologistes se dévoilent enfin : ce qu'ils veulent en fait, c'est détruire la voiture. Plus de circulation autrement qu'à vélo ....

Le vélo, c'est pareil: c'est pas vraiment écologique:

C'est de l'acier à extraire des mines, du plastique à base de pétrole. Si on suit la logique de nos chers écologistes, on ne fait là aussi que déplacer le problème...

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

On entend plus les trollosanges :cubitus:

Eux qui dédient leur vie entière à Renault... Tsss.

10h51

comme toi a celle de VAG :coucou:

Par Anonyme

Je ne savais pas qu'une voiture électrique faisait de la lévitation et avait des freins aérodynamiques

Par

et quid des trains électriques, qui, si je ne m'abuse comportent également des batteries (ne serait-ce pour leur permettre d'activer le pantographe)?

et dont l'énergie électrique provient forcément en partie des centrales nucléaires.

d'ailleurs, je suppose que les écolos sont donc également défavorables au vélo à assistance électrique...?

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Je ne savais pas qu'une voiture électrique faisait de la lévitation et avait des freins aérodynamiques

Tu as une récupération de l'énergie cinétique qui te permet de recharger les batteries en utilisant le frein moteur, donc on freine moins! Quand on a rien compris, on l'a ferme.

Quant à la bande de couillons qui s'agitent derrière leur écran d'ordinateur qu'ils sachent que l'industrie pétrolière est l'industrie la plus polluante, que leur ordinateur, leur téléphone sans fil, portable, leur télé, leur appareil photo, leur console....et j'en passe, contiennent du lithium! Vu le peu de VE en circulation vous polluez plus que les VE.

Apprenez aussi que les appareils en veille consomment l'énergie de 2 centrales nucléaires.

Sachez aussi que vous pouvez prendre un abonnement énergie verte, plus il y aura d'abonnés et moins il y aura de nucléaire.

Mais on est sur caradisiac et il semble qu'il y ait un pourcentage de bas du front bornés assez impressionnant. Ils arrivent même à prouver que si Paris est polluée l'automobile n'est en rien responsable! C'est la faute des cheminées et des allemands....et le tabac est très bon pour la santé et je peux le prouver!

Par Anonyme

Moi j'ai pas bien compris la stratégie des écolos, charger sur les VE sous pretexte que l'energie qu'ils consomment est d'origine nucléaire, c'est se tirer une balle dans le pied, doivent être morts de rire les pétroliers

Par

En réponse à Anonyme

QUi t'as parlé de 90% des autos en "full electrique"

quand meme les hypotheses les plus optimistes parlent de 10% du parc dans des décennies ?

"QUi t'as parlé de 90% des autos en "full electrique"

quand meme les hypotheses les plus optimistes parlent de 10% du parc dans des décennies ?"

C'est une image, 10% d'autos électriques ça donne en gros 4 millions de voitures, c'est déjà plus que la totalité des voitures immatriculées 75, depuis quelques années, à chaque vague de froid, on entend que certains réseaux (Bretagne notamment)sont dangereusement proche de leur charge maxi... alors rajoute à ça quelques dizaine de milliers d'autos en chargement... :wink:

"Mais on est sur caradisiac et il semble qu'il y ait un pourcentage de bas du front bornés assez impressionnant. Ils arrivent même à prouver que si Paris est polluée l'automobile n'est en rien responsable! C'est la faute des cheminées et des allemands....et le tabac est très bon pour la santé et je peux le prouver! "

Je suis peut-être bas du front, toujours est-il que lors de la dernière vague de particules, dixit plusieurs experts invités à "C dans l'air" nous démontrait qu'environ 68% des particules (ce qui sous-entend que 32% venaient bel et bien des pôeles à mazout qui encombrent le périph... mais chut, on pourrait croire que je suis ouvert d'esprit) venaient des centrales Allemandes, or C dans l'air est une émission d'information autrement plus sérieuse que les JT où l'on nous expliquait qu'une seule journée de circulation alternée avait fait mystérieusement disparaitre les dites particules...

Après, c'est sûr que sur un forum automobile, on rencontre beaucoup de gens pro-auto, ça parait logique... non!?

toujours est-il que je n'ai pas l'impudence d'aller sur les forums écolos pour leur expliquer qu'il arrive assez souvent aux écolos de raconter de la merde, ça ferait de moi... un con borné bas de plafond...:ange:

Par

En réponse à toxicat

Je vais peut-être en chagriner certains, mais de voir partout des "voitures zéro émission" en parlant d'électrique, ça me gave, c'est autant de la propagande que celle des écolos extrémistes, et d'où qu'elle vienne, la propagande me gave... donc, d'obliger les constructeurs de dire "ça pollue moins" plutôt que "ça pollue absolument pas" ne me choque pas, au contraire...

Et petit détail que certains ignorent (je bosse chez un gros câblier), notre réseau électrique n'est absolument pas capable d'encaisser un grand nombre de voitures électrique, rien qu'une ville comme paris avec 90% de voitures électriques créeraient un black out au niveau national si les automobilistes branchent tous leur voitures en rentrant du boulot... il faudrait investir plusieurs MILLIARDS d'euros pour que le réseau le supporte... qui se porte volontaire pour payer la facture!?:buzz:

ça dépend

ça dépend de la manière dont on aborde la voiture électrique. Peut on laisser les gens décider quand recharger leur voiture ou pas?

Le soucis, c'est que nous vivons dans une société standardisée, où tout le monde possède les même horaires, et donc ont les même consommations au mêmes moments. On rentre chez nous à peu près au même heures, allument les PC, le chauffage, la cuisine. A certains moments de l'année, c'est déjà limite. Alors des millions de VE en plus, c'est le blackout assuré. On n'a ni l'infrastructure nécessaire (les lignes électriques), ni les moyens de production INSTANTANEE nécessaire.

En revanche, dans une société domotique, cela passerait sans trop de difficulté. Il faudrait une communication entre les différents appareils de consommation électrique avec le distributeur. En fonction des besoins de chacun, on peut décaler tel ou tel appareil, ou anticiper tel ou tel appareil

Par exemple il est 19h. On constate que le four, le chauffage et la voiture sont branchés en même temps:

-la voiture peut attendre 23h pour commencer à recharger (sauf si son utilisateur a renseigné des horaires de travail différents de la normale)

-le chauffage peut se couper pendant 5 minutes, sans qu'on crève de froid dans son appart

-le roti dans le four ne peut attendre

Pareil, vers 15-16h.

Le congélateur indique -19°C. En temps normal, il attendra d'atteindre -18°C pour refonctionner. Mais on peut aussi forcer à fonctionner pour atteindre -24°C, de telle sorte qu'entre 18h et 21h, il n'aura pas besoin de fonctionner

Idem pour un chauffage par accumulation. On chauffe la masse le plus possible, afin de fonctionner par inertie pendant les pics de la soirée

Pour la voiture, on dit automobile. Mais sur 24h, elle est plutôt immobile, chez soi, ou au boulot. On travaille 7-8h par jour, et donc la voiture reste immobilisée tout autant. Installer une dizaine de bornes rapides, c'est peu envisageable. Mais permettre à une dizaine de voiture élect de se brancher sur une prise 16A, ça ne demande pas un investissement énorme, et qui sera surement déductible d'impôt

Pour la communication, ce n'est pas difficile non plus. L'appareil se branche sur une prise élect, et donc ce sera une communication via le CPL.

Bref, "yaka" lisser, moyenner la consommation sur la journée...

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Moi j'ai pas bien compris la stratégie des écolos, charger sur les VE sous pretexte que l'energie qu'ils consomment est d'origine nucléaire, c'est se tirer une balle dans le pied, doivent être morts de rire les pétroliers

En effet tu n'as pas bien compris....:coucou:

C'est marrant le type qui ne comprend rien et qui accuse son interlocuteur d'être un con! ça ne lui vient même pas à l'esprit que c'est peut être lui le con!

Par

Il était de combien le chèque??? ça ressemble à du lobbying déguisé...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault