Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Ineos : l'État oublie vite la relance écologique de l'automobile pour sauver les emploisDans l'usine d'Hambach (Lorraine), la Smart électrique devrait être remplacée par le baroudeur Ineos Grenadier, héritier du Defender.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Propriétaire d'un tres tres rare 110 V8, je trouve la proposition du Grenadier au top, le nouveau Def ne me fait pas du tout rêver...

Par

Franchement qui peut hésiter entrez sauver des emplois et produire du VE. C'est n'importe quoi. Il n'y a pas de discussion possible. On sauve l'usine et ses salariés même si c'est pour produire ce Grenadier (qui à l'air très sympathique au demeurant). Maintenant il va falloir le vendre cet engin. C'est quand même un marché de niche.

Par

Ce projet n'a aucun sens : les chiffres de production annoncés pour le Grenadier n'ont rien à voir avec le volume de ce micro-marché, à supposer déjà qu'Ineos arrive directement à prendre une bonne part de marché. Ne serait-ce qu'en France, avec un malus de 20000€, il va s'en vendre 15 par an.

Bref, si Ineos reprend l'usine, rendez-vous en 2025 pour la prochaine revente ou, au mieux, le licenciement des 3/4 du personnel.

Par

Très bonne nouvelle pour cette usine et ses employés.

J'espère juste que cette marque, INEOS, rencontrera le succès avec son Grenadier ce qui permettra de pérenniser cette usine.

Par

une preuve de plus, s'il en fallait, que l'escrologie tue des emplois. Chapeau bas.

Par

Ca sent le coup de bluff voire l'arnaque.

Reprendre une usine en se gavant d'aides publiques avec un vehicule de micro niche ... et dans 1 an tout ferme definitivement, la faute a "pas de chance" sauf pour les dirigeants qui se seront gaves de subventions publiques sous pretexte de sauver des emplois...

Ca me rappelle le cas de l'usine Samsonite ...

Par

Je ne vois pas l'interêt d'Ineos de fabriquer un véhicule qui ne se vendra pas là où il est monté.

Il feraient mieux d'installer leur usine en Afrique centrale ou en Amérique du Sud ou du Nord ou en Asie du Sud-Est où sont ses marchés de prédilection et une main d'œuvre moins coûteuse .

Par

Dite-moi ça ne serait pas le premier Avril ?

Par

En réponse à BigL

Ce projet n'a aucun sens : les chiffres de production annoncés pour le Grenadier n'ont rien à voir avec le volume de ce micro-marché, à supposer déjà qu'Ineos arrive directement à prendre une bonne part de marché. Ne serait-ce qu'en France, avec un malus de 20000€, il va s'en vendre 15 par an.

Bref, si Ineos reprend l'usine, rendez-vous en 2025 pour la prochaine revente ou, au mieux, le licenciement des 3/4 du personnel.

C’est pas faux, c’est un cadeau empoisonné pour ce site industriel.

A court terme ça sauve l’emploi mais à moyen terme...

Par

Un peu de pragmatisme dans ce monde d'écolo dictateurs ne fait pas de mal. Aucunes marques de VE ne communiquent sur de soit-disant bénéfice environnementale déjà, c'est acté que ces véhicules suivent la mode et les subventions...

Par

Je pense que le marché en France pour le GRENADIER est un marché pour les Professionnels qui ont besoin d'un engin qui est totalement autonome, capable de travailler 24 h d'affilée dans des zones sans possibilité de recharge électrique.

Un Outil de Travail pour certains et pour le Frimeur sur les Champs Elysées.

Le Frimeur sait y faire pour éviter le Malus, il a monté la bonne société adéquate pour justifier l'usage d'un Outil de Travail !

Par

Et ils espèrent en vendre en France, de ces engins? On les a prévenu du malus et des taxes qui avoisinent le prix en neuf de ce joujou?

Par

aujourd'hui tout particulièrement la priorité des priorités c'est l'économie . Il faut être irresponsable pour traiter autrement la situation.

Par

En fait il ne faut pas tout confondre là !

D'un côté la relance économique : Ineos s'installe et sauvé l'usine :bien:

D'un autre côté : Ineos vend ses véhicules pas très "verts" partout sauf en France car ce n'est pas malus compliant.

Il est où le problème ?

Par

En réponse à BigL

Ce projet n'a aucun sens : les chiffres de production annoncés pour le Grenadier n'ont rien à voir avec le volume de ce micro-marché, à supposer déjà qu'Ineos arrive directement à prendre une bonne part de marché. Ne serait-ce qu'en France, avec un malus de 20000€, il va s'en vendre 15 par an.

Bref, si Ineos reprend l'usine, rendez-vous en 2025 pour la prochaine revente ou, au mieux, le licenciement des 3/4 du personnel.

il n'y a pas, pour l'instant, de malus pour les utilitaires, et il existait un marché, de niche, pour des 4x4 utilitaires tôlés. Besoins auxquels ne répondent pas les pickups.

Et ineos peut très bien lancer un véhicule hybrique et ainsi se débarrasser du malus.

Par

Les français ne comprennent rien tant qu'on a l'euro on aura toujours des suppressions de postes ou d'usines. L'euro est trop cher pour nous à l'export on reviendrais au franc avec de 30% dévalué par rapport à l'euro on pourrais exporter...

Par

C'est juste un petit tour de passe passe de la part de Daimler et l'État.

Juste pour dire "on a pas fermé, on a préservé les emplois...blabla...." Et au final?

Dans 2-3 ans l'usine fermera...car pour produire les 10 genadiers qui se vendront par an pas besoin de 1300 ouvriers..

Ils sont tous gagnants sauf les ouvriers...

Le prochain qui va morfler c'est Getrag ici a Bordeaux (enfin Blanquefort...), Ça produit de la boîte de vitesse mécanique (ça appartient a Ford en 50/50)....vous voyez le futur...ben j'y vois de moins en moins de boîte meca hein...et les syndicats sont déjà en stress car les signaux sont ultra mauvais (Ford veux s'en débarrasser)...800 ouvriers...

Par

La relance écologique ne nourrit pas son homme (sa femme et ses enfants quand il en a!)...Une usine fabriquant des mâts d'éolienne ouverte en 2014 va fermer dans l'Oise, faute de commandes... et avec la concurrence des mâts allemands....

"L'accord entre Ineos et Daimler prévoirait de maintenir dans un premier temps un peu plus de 1 300 postes". C'est déjà ça mais pour combien de temps?

"les salariés avaient en 2015 accepté par référendum de travailler 39 heures tout en étant payé 37 heures, afin de renforcer la compétitivité du site et d'assurer son avenir."

On leur a fait le même coup que chez Continental, Good year, Wirhlpool etc à savoir faire des efforts pour "garantir l'avenir" n'est en fait continuer que garantir des dividendes le temps de satisfaire les dernières commandes ...et de vendre ce qui peut l'être voire à déménager le matériel....

L'Ineos Grenadier ne pourrait être qu'une solution transitoire ....Qu'attendent les constructeurs "français" pour relocaliser dans ces sites déjà équipés pour la production automobile pour les modèles qu'ils vendent ici et qu'ils fabriquent actuellement ailleurs? On se le demande....:colere:

Par

En réponse à manu.lille

il n'y a pas, pour l'instant, de malus pour les utilitaires, et il existait un marché, de niche, pour des 4x4 utilitaires tôlés. Besoins auxquels ne répondent pas les pickups.

Et ineos peut très bien lancer un véhicule hybrique et ainsi se débarrasser du malus.

En effet, le marché de l'utilitaire fonctionne bien en particulier pour les constructeurs "français" , il y a une idée à creuser mais bon, ce n'est pas dans leur "idéologie" ....Le sort des salariés français ne les préoccupent qu'en tant qu'acheteurs potentiels et c'est tout....Il va peut-être falloir que ça change.:coucou:

Par

En réponse à DonaldLove

Les français ne comprennent rien tant qu'on a l'euro on aura toujours des suppressions de postes ou d'usines. L'euro est trop cher pour nous à l'export on reviendrais au franc avec de 30% dévalué par rapport à l'euro on pourrais exporter...

L'Euro n'a jamais marché chez nous. Il faut sortir de l'oligarchie européenne et contrairement à ce que beaucoup oublient c'est que nous avons énormément de partenariats avec d'autres pays. Évidemment il va falloir dénoncer certaines mascarades comme le Ceta, ou encore le Mercosur.

La BCE ne fait que fabriquer de la dette. surtout avec l'accord signé récemment qui est une catastrophe économique. Aucune création de richesse, c'est basé sur du vent. Accord, je le rappelle, illégal, les traités européens sont clairs là-dessus. Pourtant la commission européenne (non élue) qui doit garantir l'application de ces traités, s'est bien assise dessus. Les générations futures vont devoir payer sans qu'on leur ai demandé leur avis, aucun vote n'a été décidé. Bruxelles nous marche dessus avec la bénédiction des gouvernements successifs. On s'est foutu de nous, rappelez-vous en 2005 ....

Par

En réponse à ZZTOP60

La relance écologique ne nourrit pas son homme (sa femme et ses enfants quand il en a!)...Une usine fabriquant des mâts d'éolienne ouverte en 2014 va fermer dans l'Oise, faute de commandes... et avec la concurrence des mâts allemands....

"L'accord entre Ineos et Daimler prévoirait de maintenir dans un premier temps un peu plus de 1 300 postes". C'est déjà ça mais pour combien de temps?

"les salariés avaient en 2015 accepté par référendum de travailler 39 heures tout en étant payé 37 heures, afin de renforcer la compétitivité du site et d'assurer son avenir."

On leur a fait le même coup que chez Continental, Good year, Wirhlpool etc à savoir faire des efforts pour "garantir l'avenir" n'est en fait continuer que garantir des dividendes le temps de satisfaire les dernières commandes ...et de vendre ce qui peut l'être voire à déménager le matériel....

L'Ineos Grenadier ne pourrait être qu'une solution transitoire ....Qu'attendent les constructeurs "français" pour relocaliser dans ces sites déjà équipés pour la production automobile pour les modèles qu'ils vendent ici et qu'ils fabriquent actuellement ailleurs? On se le demande....:colere:

La réponse est toute simple: ils "attendent" que les coûts salariaux ne soient le triple de la Slovaquie, où la paye d'un ouvrier doit correspondre grosso-modo aux charges qui pèsent sur un salaire chez nous.

Ils "attendent" aussi que le métier d'entrepreneur ne soit pas accablé par des règlements absurdes et des exigences paperassière délirantes.

Et comme ça fait des décennies qu'ils "attendent", que ça s'est aggravé entretemps, ils ont fini par jeter l'éponge, y compris PSA qui a failli crever d'avoir voulu à toute forces maintenir l'emploi au pays...

Par

En réponse à dahudesmonts

Ca sent le coup de bluff voire l'arnaque.

Reprendre une usine en se gavant d'aides publiques avec un vehicule de micro niche ... et dans 1 an tout ferme definitivement, la faute a "pas de chance" sauf pour les dirigeants qui se seront gaves de subventions publiques sous pretexte de sauver des emplois...

Ca me rappelle le cas de l'usine Samsonite ...

C'est exactement ça, et les arnaques du genre dans l'automobile ça manque pas, je pense à Bricklin et DMC, qui ont allégrement arnaqué les gouvernements canadien et le royaume uni. Dans l'aeronautique et plus proche de nous, le projet skylander, largement financé par la région lorraine.

Dans un autre registre, niveau blanchiment d'argent, avant il y avait les ventes bidons d'enchère, du genre Ferrari GTO, et maintenant que c'est devenu un peu cher, on fait la même chose en créant une marque de supercar bidon vendue soit disant plusieurs millions, je pense à la résurrection de Delage par exemple et de nombreuse pseudo marque apparues et aussi vite disparues du genre Tramontana, Laraki, Weber etc etc....

Par

Vu les volumes de Smart aujourd'hui, et ceux du Grenadier (qui ne fera pas mieux que le Defender dont il reprend la silhouette), on va rire... C'est une usine qu'on va porter à bout de bras à grand coup d'argent public pendant quelques années, jusqu'à ce que quelqu'un en ait marre et que ça ferme. On fera ensuite un simulacre d'étonnement façon Mia et ça sera fini. Qui peut sérieusement être confiant dans l'avenir de cette usine ?

Par

En réponse à VARVILO

La réponse est toute simple: ils "attendent" que les coûts salariaux ne soient le triple de la Slovaquie, où la paye d'un ouvrier doit correspondre grosso-modo aux charges qui pèsent sur un salaire chez nous.

Ils "attendent" aussi que le métier d'entrepreneur ne soit pas accablé par des règlements absurdes et des exigences paperassière délirantes.

Et comme ça fait des décennies qu'ils "attendent", que ça s'est aggravé entretemps, ils ont fini par jeter l'éponge, y compris PSA qui a failli crever d'avoir voulu à toute forces maintenir l'emploi au pays...

Je comprends cette argumentation mais au final, compte-tenu de la désindustrialisation croissante dans tous les domaines, il faut "redistribuer" avec un minimum de ressources à un nombre croissant de personnes arrivant en fin d'indemnisation....Bien sûr que les charges et le coût du travail sont importants dans ce pays mais c'est un cercle vicieux duquel il ne sera pas facile de sortir .Le CICE n'a pas permis de créer réellement des emplois voire d'en maintenir sur sites existants....

Pour arriver à faire baisser ces "charges" sur les coûts de fabrication il faut produire plus mais comme la demande baisse et se redirige vers les produits importés on n'est pas sorti d'affaire....:bah:

Par

En réponse à VARVILO

La réponse est toute simple: ils "attendent" que les coûts salariaux ne soient le triple de la Slovaquie, où la paye d'un ouvrier doit correspondre grosso-modo aux charges qui pèsent sur un salaire chez nous.

Ils "attendent" aussi que le métier d'entrepreneur ne soit pas accablé par des règlements absurdes et des exigences paperassière délirantes.

Et comme ça fait des décennies qu'ils "attendent", que ça s'est aggravé entretemps, ils ont fini par jeter l'éponge, y compris PSA qui a failli crever d'avoir voulu à toute forces maintenir l'emploi au pays...

Le but du Medef et tout leur potes au-dessus c'est de foutre en l'air le CDI tout en garantissant les dividendes qui vont bien. Faire des salariés jetables pour les multinationales et bousiller l'entreprenariat et les PME. Avec la bienveillance de Bruxelles.

Par

En réponse à ZZTOP60

Je comprends cette argumentation mais au final, compte-tenu de la désindustrialisation croissante dans tous les domaines, il faut "redistribuer" avec un minimum de ressources à un nombre croissant de personnes arrivant en fin d'indemnisation....Bien sûr que les charges et le coût du travail sont importants dans ce pays mais c'est un cercle vicieux duquel il ne sera pas facile de sortir .Le CICE n'a pas permis de créer réellement des emplois voire d'en maintenir sur sites existants....

Pour arriver à faire baisser ces "charges" sur les coûts de fabrication il faut produire plus mais comme la demande baisse et se redirige vers les produits importés on n'est pas sorti d'affaire....:bah:

Pour réduire les charges il faut commencer par dégraisser le mammouth administratif. l’État se gave sur le dos des entreprises, tout en laissant la porte ouverte au niveau fiscal. Combien d'impôts paient Apple, Amazon ou Microsoft en France ? Pas grand chose étant donné qu'ils leur suffit d'avoir leur siège aux Pays-Bas, en Irlande ou au Luxembourg pour se planquer. Et c'est l'Europe qui fixe les règles donc si on réclame notre dû on se fait engueuler par l'oligarchie eu, pire on paie des amendes.

Par

En réponse à Boxer Engine

Pour réduire les charges il faut commencer par dégraisser le mammouth administratif. l’État se gave sur le dos des entreprises, tout en laissant la porte ouverte au niveau fiscal. Combien d'impôts paient Apple, Amazon ou Microsoft en France ? Pas grand chose étant donné qu'ils leur suffit d'avoir leur siège aux Pays-Bas, en Irlande ou au Luxembourg pour se planquer. Et c'est l'Europe qui fixe les règles donc si on réclame notre dû on se fait engueuler par l'oligarchie eu, pire on paie des amendes.

C'est juste, malheureusement....

L'U.E n'a pas vocation à protéger les intérêts de ses adhérents, c'est une entité qui a pour but de "faire le poids" face aux U.SA et à la Chine...on voit le résultat.:bah:

Par

De toute façon cette usine n'appartient pas à l'état et en l'occurrence l'état n'a rien à dire par rapport à l'achat de cette usine entre compagnies privées.

Par

En réponse à Boxer Engine

Le but du Medef et tout leur potes au-dessus c'est de foutre en l'air le CDI tout en garantissant les dividendes qui vont bien. Faire des salariés jetables pour les multinationales et bousiller l'entreprenariat et les PME. Avec la bienveillance de Bruxelles.

Démarre une compagnie, engage des gens, fait de la croissance, tu pourras alors donner des leçons au monde privé et aux entrepreneurs.

Par

Bah

accord pour permettre à Daimler de sauver la face sans avoor à assumer le plan social

Dans 2 ans Ineos mettra la clé sous la porte et ça fera 1600 chômeut=rs de plus

Par

En réponse à max13410

Vu les volumes de Smart aujourd'hui, et ceux du Grenadier (qui ne fera pas mieux que le Defender dont il reprend la silhouette), on va rire... C'est une usine qu'on va porter à bout de bras à grand coup d'argent public pendant quelques années, jusqu'à ce que quelqu'un en ait marre et que ça ferme. On fera ensuite un simulacre d'étonnement façon Mia et ça sera fini. Qui peut sérieusement être confiant dans l'avenir de cette usine ?

Le defender avait un volume tout à fait correct de vente, et était bénéficiaire, le problème pour LR était que le coût unitaire était élevé par rapport au prix de vente. donc modèle sacrifié, remplacé à la production par un modèle permettant de dégager des marges plus importantes.

Ensuite une étude marketing a montré qu'il y avait un marché pour un 4x4 au look baroudeur, et hop, un new defender techniquement totalement éloigné de l'original mais qui reprend les codes stylistiques de l'original et qui devrait se vendre, mais n'est pas encore en vente.

Personnellement, même si c'est pour 5 ans, je préfère que l'usine installée en France produise des véhicules, plutôt qu'ils soient produits dans un autre pays Européen.

Et si une voiture PSA, ou Renault, ou Porsche ... produite dans un ex pays de l'Est peut être vendue en France, je ne vois pas pourquoi un véhicule produit en France ne pourrait pas être vendu dans un autre pays Européen ou même en Asie ou en Afrique.

Pour info, un salarié Français dans l'automobile c'est environ 33€/heure, contre 18 à 20 en Tchéquie. Chiffres émanant de constructeurs comme Renault ou PSA, mais aussi de BE spécialisés.

Par

Très bonne nouvelle ! De plus, nos forces militaires et la sécurité civile pourront les acquérir afin de remplacer leurs Defender vieillissants.

Par

En réponse à Boxer Engine

Pour réduire les charges il faut commencer par dégraisser le mammouth administratif. l’État se gave sur le dos des entreprises, tout en laissant la porte ouverte au niveau fiscal. Combien d'impôts paient Apple, Amazon ou Microsoft en France ? Pas grand chose étant donné qu'ils leur suffit d'avoir leur siège aux Pays-Bas, en Irlande ou au Luxembourg pour se planquer. Et c'est l'Europe qui fixe les règles donc si on réclame notre dû on se fait engueuler par l'oligarchie eu, pire on paie des amendes.

euh, le CICE, c'est 40 milliards d'aides aux entreprises chaque année

suite à la covid on parle de 10 milliards supplémentaires !

Donc les entreprises pressurées il ne faut peut être pas exagéer

J'ai le souvenir de plans de sauvegarde de l'emploi réalisé pour des entreprises dont les sièges sociaux étaient à l'étranger, dont les montants étaient supérieurs aux salaires versés :(

ça ne gênait absolument pas ni les élus locaux, ni le représentant de l'Etat, ni le Medef ...

sinon on revient au début de l'industrialisation, ou dans certaines entreprises des grèves avaient lieu afin d'obtenir UN jour hebdomadaire chômé !

ou les enfants pouvaient bosser dès 8 ans, et la journée "normale" pouvait comporter entre 12 et 14 h de présence à l'usine !

Par

En réponse à subaruforever

Je pense que le marché en France pour le GRENADIER est un marché pour les Professionnels qui ont besoin d'un engin qui est totalement autonome, capable de travailler 24 h d'affilée dans des zones sans possibilité de recharge électrique.

Un Outil de Travail pour certains et pour le Frimeur sur les Champs Elysées.

Le Frimeur sait y faire pour éviter le Malus, il a monté la bonne société adéquate pour justifier l'usage d'un Outil de Travail !

Exactement... maintenant, comme indiqué au dessus, pourquoi ne pas l'avoir directement produit dans un pays avec une demande évidente avérée pour cet outil avant tout professionnel...

Par

Article parfait pour notre jeune ami Ferrière : il a réussi à y cloquer deux fois son mot fétiche.

Par

Remettez lui un moteur plus rustre mais moderne et vous obtenez peut être une star des marchés publiques français : made in France, simple, robuste et parfait pour les forces de l'ordres, armée, etc...

Et pourquoi pas des velléités sur les marchés africains friands de ces véhicules.

Un descendant du P4 fabriqué en France?

Pour la partie écolo et électrique on ne citera pas la liste des sites ayant produit de l'électrique dans ce pays mené au naufrage industriel: pas de marché, pas de volumes, pas de positionnement, pas d'exportation.

Par

Et comme ce super 4 X 4 sera fabriqué en France, je propose de l'exonérer de tout malus. Cocorico!!!

Par

En réponse à BigL

Ce projet n'a aucun sens : les chiffres de production annoncés pour le Grenadier n'ont rien à voir avec le volume de ce micro-marché, à supposer déjà qu'Ineos arrive directement à prendre une bonne part de marché. Ne serait-ce qu'en France, avec un malus de 20000€, il va s'en vendre 15 par an.

Bref, si Ineos reprend l'usine, rendez-vous en 2025 pour la prochaine revente ou, au mieux, le licenciement des 3/4 du personnel.

Je pense que le marché de prédilection n'est pas la France...

Par

En réponse à DonaldLove

Les français ne comprennent rien tant qu'on a l'euro on aura toujours des suppressions de postes ou d'usines. L'euro est trop cher pour nous à l'export on reviendrais au franc avec de 30% dévalué par rapport à l'euro on pourrais exporter...

ça c'est un discours possible dans un pays à peu près autonome. En France on importe presque tout, donc qui dit devaluation dit bonjour les dégâts en terme de pouvoir d'achat. A commencer par le carburant !

Par

En réponse à DonaldLove

Les français ne comprennent rien tant qu'on a l'euro on aura toujours des suppressions de postes ou d'usines. L'euro est trop cher pour nous à l'export on reviendrais au franc avec de 30% dévalué par rapport à l'euro on pourrais exporter...

Et bien entraînez vous à vivre avec 30% de salaire en moins, et supprimez de votre quotidien tous les produits non fabriqués en France ( y compris donc les composants)

À zut, il ne vous reste plus rien ?

Une pelle et un lopin de terre pour faire pousser des pommes de terres peut être ? Mais attention, pas de motoculteur ... avec moteur Honda ;)

Vous avez au moins le mérite de faire sourire par votre naïveté...

Bon, c'est presque l'heure de l'apéro ....

À la vôtre !

Par

En réponse à SaxoVTS99

Je ne vois pas l'interêt d'Ineos de fabriquer un véhicule qui ne se vendra pas là où il est monté.

Il feraient mieux d'installer leur usine en Afrique centrale ou en Amérique du Sud ou du Nord ou en Asie du Sud-Est où sont ses marchés de prédilection et une main d'œuvre moins coûteuse .

Daimler leur a peut-être vendu l'usine pour une bouchée de pain, incluant les emmerdes? :bah:

comme ça, peu importe ce qui se passe ensuite, ça ne sera plus le problème de Daimler. :bah:

Par

En réponse à Boxer Engine

L'Euro n'a jamais marché chez nous. Il faut sortir de l'oligarchie européenne et contrairement à ce que beaucoup oublient c'est que nous avons énormément de partenariats avec d'autres pays. Évidemment il va falloir dénoncer certaines mascarades comme le Ceta, ou encore le Mercosur.

La BCE ne fait que fabriquer de la dette. surtout avec l'accord signé récemment qui est une catastrophe économique. Aucune création de richesse, c'est basé sur du vent. Accord, je le rappelle, illégal, les traités européens sont clairs là-dessus. Pourtant la commission européenne (non élue) qui doit garantir l'application de ces traités, s'est bien assise dessus. Les générations futures vont devoir payer sans qu'on leur ai demandé leur avis, aucun vote n'a été décidé. Bruxelles nous marche dessus avec la bénédiction des gouvernements successifs. On s'est foutu de nous, rappelez-vous en 2005 ....

le retour au franc est refusé en bloc par tous les retraités, car ils savent qu'ils seraient les grands perdants d'une telle opération avec une baisse importante de leurs retraites = cas typique d'une monnaie qui se dévalue rapidement. :bah:

et comme les retraités votent bien plus que les jeunes, même au RN, ils ont décidé d'abandonner cette idée. :bah:

Par

:coucou:

:bien: Top décision : dans 3-4 ans maxi, l'usine fermera définitivement car ces mammouths de Super Useless Vehicle seront tellement has been, gloutons avec un prix à la pompe hors de prix, que plus personne n'en voudra, y compris les plus enthousiates ici :ptèdr:

Un engin pas/plus dans son temps...

En 2016, Land Rover annonce l'arrêt de la production du Defender, son iconique 4x4 au catalogue depuis 1948* ! Pour Jim Ratcliffe, PDG du groupe pétrochimique Ineos, l'industrie automobile britannique ne peut pas voir disparaître ce modèle mythique. C'est autour d'une pinte de bière, dans le pub "Le Grenadier", que lui vient l'idée de créer son propre "4x4 utilitaire dépouillé et ultra-résistant". En clin d'œil, et après le vote de 6000 internautes, la future production prendra le nom du bar où il a été pensé !

Sauf à le convertir au GNV/BioGaz , point de salut :bah:

Dommage car pour tracter (3500 kg!) c'est dans le haut du panier...

Je serais employé dans cette usine, je commencerais à chercher un autre poste dans l'automobile électrique ou GNV/Bio Gaz en France ou ailleurs...

Sans compter la revente de l'appart/maison, recherche emploi conjoint/e, école/s enfant/s...

Bienvenue dans la mutation industrielle automobile (avions, etc...)

>> https://theshiftproject.org

Par

En réponse à ceyal

Bah

accord pour permettre à Daimler de sauver la face sans avoor à assumer le plan social

Dans 2 ans Ineos mettra la clé sous la porte et ça fera 1600 chômeut=rs de plus

tout à fait.

c'est bien joué pour Daimler.

et la merde prochaine pour les salariés.

qui peuvent déjà essayer de trouver un emploi ailleurs : mieux vaut en effet anticiper le plan social...

Par

En réponse à mynameisfedo

tout à fait.

c'est bien joué pour Daimler.

et la merde prochaine pour les salariés.

qui peuvent déjà essayer de trouver un emploi ailleurs : mieux vaut en effet anticiper le plan social...

Ben justement pas... un plan social correct, c'est toujours bon à prendre pour les salariés, surtout si ayant quelque ancienneté.

Et INEOS est un groupe hyper-bénéficiaire, au chiffre d'affaire énorme...

Par

En réponse à 2t90

ça c'est un discours possible dans un pays à peu près autonome. En France on importe presque tout, donc qui dit devaluation dit bonjour les dégâts en terme de pouvoir d'achat. A commencer par le carburant !

T'as répondu a un gars qu'a pour pseudo " Donald love ".... que ses affections soient dirigées vers l'un ou l'autre des deux célébrités portant ce joli prénom, était-ce bien utile ?

Par

En réponse à manu.lille

euh, le CICE, c'est 40 milliards d'aides aux entreprises chaque année

suite à la covid on parle de 10 milliards supplémentaires !

Donc les entreprises pressurées il ne faut peut être pas exagéer

J'ai le souvenir de plans de sauvegarde de l'emploi réalisé pour des entreprises dont les sièges sociaux étaient à l'étranger, dont les montants étaient supérieurs aux salaires versés :(

ça ne gênait absolument pas ni les élus locaux, ni le représentant de l'Etat, ni le Medef ...

sinon on revient au début de l'industrialisation, ou dans certaines entreprises des grèves avaient lieu afin d'obtenir UN jour hebdomadaire chômé !

ou les enfants pouvaient bosser dès 8 ans, et la journée "normale" pouvait comporter entre 12 et 14 h de présence à l'usine !

Saperlipopette! Le CICE, c'est de l'argent RENTRE par les entreprises! Il est ristourné sur l'exercice suivant, et si l'entreprise est ric-rac, elle n'a qu'à se débrouiller pour faire le joint en... empruntant aux banques!

Cette satanée usine à gaz, pensée par des gens étrangers à l'entreprise, n'est PAS une baisse pérenne des charges. Pa

Par

Si Ineos veut des moteurs diesel pour son 4X4, il y'a toujours Tremery en Lorraine, pas trop loin, qui fabrique les BlueHDI pour PSA :chut:

Par

...r contre, les grandes enseignes ont cherché à obtenir des remises supplémentaires par ANTICIPATION: vous allez récupérer une partie de vos charges, alors faites-nous un prix!

Cerise sur le gâteau: le temps que la ristourne arrive, certaines entreprises avaient délocalisé, cependant que d'autres, vu le rythme de 60 000 faillites annuelles ont sûrement mis la clef sous la porte!

Mais vous ne VRAIMENT pas que cet argent a été COLLECTE par les entreprises? VRAIMENT????

Par

En réponse à TDPeugeot

Si Ineos veut des moteurs diesel pour son 4X4, il y'a toujours Tremery en Lorraine, pas trop loin, qui fabrique les BlueHDI pour PSA :chut:

A propos: il reste des gros cubes pour les utilitaires?

Par

En réponse à whatamidoinghere

Démarre une compagnie, engage des gens, fait de la croissance, tu pourras alors donner des leçons au monde privé et aux entrepreneurs.

Je vois que depuis le 18 novembre 2015 tu n'as pas été foutu de répondre à ton propre pseudo. Je te propose une chose : dégage.

Par

En réponse à manu.lille

euh, le CICE, c'est 40 milliards d'aides aux entreprises chaque année

suite à la covid on parle de 10 milliards supplémentaires !

Donc les entreprises pressurées il ne faut peut être pas exagéer

J'ai le souvenir de plans de sauvegarde de l'emploi réalisé pour des entreprises dont les sièges sociaux étaient à l'étranger, dont les montants étaient supérieurs aux salaires versés :(

ça ne gênait absolument pas ni les élus locaux, ni le représentant de l'Etat, ni le Medef ...

sinon on revient au début de l'industrialisation, ou dans certaines entreprises des grèves avaient lieu afin d'obtenir UN jour hebdomadaire chômé !

ou les enfants pouvaient bosser dès 8 ans, et la journée "normale" pouvait comporter entre 12 et 14 h de présence à l'usine !

Le problème de ces aides (enfin crédit d'impôts mais ça revient au même au final) comme le CICE ou encore le CIR c'est que les entreprises sont trop peu contrôlées sur l’utilisation qui en est faite. Carrefour a par exemple abusé du CICE ((rémunération des dirigeants) sans être inquiété par les pouvoirs publics. Des députés ont voulu mettre le nez dedans, on leur a dit de ne pas s'en occuper ....

Pour le CIR, les boîtes privées qui font de la recherche peuvent dormir tranquille, leurs rapports sont souvent très succincts, à l'inverse la recherche publique est d'avantage contrôlée (logique argent public) mais doit pondre des rapports très détaillés beaucoup plus souvent, plusieurs fois / an.

Aider des entreprises pourquoi pas mais derrière les comptes doivent être surveillés ce qui est loin d'être le cas partout.

Par

En réponse à blooky

une preuve de plus, s'il en fallait, que l'escrologie tue des emplois. Chapeau bas.

tu mélanges tout et tu n'as rien compris, l' escrologie........................tu fais partie de ceux qui parlent des boboecolosectaire je sais pas quoi!!, l' écologie n'a rien a voir dans ce plan social dont le seul but est de satisfaire des actionnaires toujours plus vorace, mais pour faire passer la pilule on laisse la place a un autre modèle qui ne se vendra pas, hormis quelques chasseurs et autres qui ne le voudront qu' en VU pour pas avoir de malus!!!

Quand on pense qu' en 2015 on a fait du chantage aux salariés pour passer a 39h payé 37 pour finalement fermé le site quelques années plus tard...............l' histoire se répète inlassablement, ce n' est pas le premier chantage que l' on fait a des salariés pour mieux les entuber après...............rien d' étonnant

En faites on ferme le site sans le dire vraiment.....................J' éspère vraiment que tout le monde voit la supercherie.

Par

Pour les dubitatifs allez voir les vidéos Ineos Grenadier sur Youtube. C’est du sérieux. C’est sûr qu’en France il ne se vendra qu’en utilitaire. Mais ailleurs c’est une réponse à de réels besoins des professionnels et autres aventuriers. Et ca sera presque deux fois moins cher qu’un classe G pour les autres. Le tout avec des 6 cylindres BMW. Quant au nouveau Defender il est trop gros, trop large, pour évoluer agréablement sur une piste forestière. Moi j’y crois.

Par

Ça fait penser à Taxi 5 avec le maire de Marseille qui arrive dans un Hummer marqué « Marseille, ville verte »

Par

Un digne descendant du Land Rover Defender, ce serait intéressant mais réalisable sur le terrain commercial actuel avec ce qui a fait le succès et la renommée du Defender ?

Que sait-on de ce véhicule au juste (motorisation, technologies embarquées, capacités réelles) à part qu'il est pour ainsi dire inconnu au bataillon et que son image reste à construire ?

Par

En réponse à Nanardlemotard

Pour les dubitatifs allez voir les vidéos Ineos Grenadier sur Youtube. C’est du sérieux. C’est sûr qu’en France il ne se vendra qu’en utilitaire. Mais ailleurs c’est une réponse à de réels besoins des professionnels et autres aventuriers. Et ca sera presque deux fois moins cher qu’un classe G pour les autres. Le tout avec des 6 cylindres BMW. Quant au nouveau Defender il est trop gros, trop large, pour évoluer agréablement sur une piste forestière. Moi j’y crois.

Bon commentaire Nanard.

Ajoutons que le Classe G n'est plus proposé que dans des versions luxueuses pour barbus frimeurs sur port de St Trop.

Sauf Toy et constructeurs US, plus personne ne propose ce genre d'outil couteau suisse.

Et la mécanique Béhème assure sérieux et possibilité de service après-vente un peu partout à travers le monde.

Et je le redis, INEOS est un groupe énorme : chiffre d'affaire à la grosse maille 4 fois celui de Valeo, 3 fois celui du groupe Michelin...

De quoi investir très largement dans ce marché niche, si ça amuse le boss multi-milliardaire.

Par

Revenons sur le titre aussi.... en quoi l'Etat devrait être concerné à ce stade par le sujet ?

Une boite privée souhaite fermer un site de production, coup de bol, ils trouvent un repreneur quo visiblement sauvegarde l'usine et les emplois.

Ils souhaitent y fabriquer une bagnole homologuée pour un usage routier.

Qui sera très majoritairement vendue ailleurs qu'en France.

Donc où est le souci ???

Si notre cher Etat est si soucieux d'écologie et de santé publique, qu'il commence par fermer tous les sites classés Seveso...

Par

Vigilance écolo???au pire il serait fabriqué à l'étranger , ce qui veut dire plus de pollution pour un écolo , vu qu'il n'y a que la France qui pollue. Au moins ça complètera la fabrication de véhicules électrique, il y a un besoin pour ce genre de caisse.

Par

En réponse à roc et gravillon

Ben justement pas... un plan social correct, c'est toujours bon à prendre pour les salariés, surtout si ayant quelque ancienneté.

Et INEOS est un groupe hyper-bénéficiaire, au chiffre d'affaire énorme...

si tu le dis... à voir, alors.

mais bon, si j'étais concerné, je préférerais malgré tout prendre les devants, plutôt que d'espérer une sortie financièrement intéressante.

surtout quand on parle d'ouvriers payés au SMIC avec probablement des crédits sur le dos.

moi, oui, je pourrais me permettre d'attendre. propriétaire, 0 crédit, et de quoi vivre sans problème en étant au chômage.

Par

En réponse à mynameisfedo

si tu le dis... à voir, alors.

mais bon, si j'étais concerné, je préférerais malgré tout prendre les devants, plutôt que d'espérer une sortie financièrement intéressante.

surtout quand on parle d'ouvriers payés au SMIC avec probablement des crédits sur le dos.

moi, oui, je pourrais me permettre d'attendre. propriétaire, 0 crédit, et de quoi vivre sans problème en étant au chômage.

Les crédits immobiliers s'associent généralement à la souscription d'une assurance chômage tu sais Saccapuces.

Qui pour le coup n'aura pas été payée pour rien.

Après, si tu préfères démissionner avant de bénéficier de milliers ou dizaine de milliers d'euros d'un plan social, libre à toi hein... ni de la couverture sociale chômage...

Par

... après, qu'est ce qui t'empêche de chercher un autre taf' ailleurs tout en continuant à bosser dans la boite qui boîte ?

En général, y'a des périodes de chômage technique quand ça va pas fort ... occasion de le mettre à profit.

Par

Grenadier obligatoire en ville ?

Par

En réponse à roc et gravillon

Les crédits immobiliers s'associent généralement à la souscription d'une assurance chômage tu sais Saccapuces.

Qui pour le coup n'aura pas été payée pour rien.

Après, si tu préfères démissionner avant de bénéficier de milliers ou dizaine de milliers d'euros d'un plan social, libre à toi hein... ni de la couverture sociale chômage...

après, le but n'est pas de trouver moins bien, mais... mieux. :bah:

sinon, oui, autant attendre le plan social.

après, si t'as 2 ou 3 ans devant toi, ça te donne le temps de chercher tranquillement un meilleur taf mieux rémunéré.

et puis, si t'attends le plan social, il te faudra de toute façon chercher un taf ensuite. sauf que t'auras alors tous tes collègues qui feront de même, avec le risque de ne rien trouver, justement. :bah:

Par

En réponse à roc et gravillon

Revenons sur le titre aussi.... en quoi l'Etat devrait être concerné à ce stade par le sujet ?

Une boite privée souhaite fermer un site de production, coup de bol, ils trouvent un repreneur quo visiblement sauvegarde l'usine et les emplois.

Ils souhaitent y fabriquer une bagnole homologuée pour un usage routier.

Qui sera très majoritairement vendue ailleurs qu'en France.

Donc où est le souci ???

Si notre cher Etat est si soucieux d'écologie et de santé publique, qu'il commence par fermer tous les sites classés Seveso...

tu fais preuve d' une naiveté qui confine a la bêtise!!!

Par

Macron est prêt à tout pour que l'image soit belle a la télé et éviter de montrer une usine fermée alors que les employés avaient jouer me jeu demander par les politiques.

Ils gèrent le pays en regardant bfm.

Par

Ce genre de véhicule cartonne aux USA. Mais les américains sont patriotes, même si le véhicule est compétitif sur le marché US, bcp risque de ne même pas considérer ce modèle car pas "made in USA".

Par

En réponse à mynameisfedo

après, le but n'est pas de trouver moins bien, mais... mieux. :bah:

sinon, oui, autant attendre le plan social.

après, si t'as 2 ou 3 ans devant toi, ça te donne le temps de chercher tranquillement un meilleur taf mieux rémunéré.

et puis, si t'attends le plan social, il te faudra de toute façon chercher un taf ensuite. sauf que t'auras alors tous tes collègues qui feront de même, avec le risque de ne rien trouver, justement. :bah:

... eh bien en ce cas tu te bouges les fesses et tu changes de coin.

Ne pas oublier que là bas, le Luxembourg et l'Allemagne sont à deux pas...

Avec quelques milliers ou dizaines de milliers d'euros dans les poches, ça aide à se secouer un peu non ( comme tu devrais le faire pour te trouver une nana Saccapuces... ).

Par

En réponse à ZZTOP60

La relance écologique ne nourrit pas son homme (sa femme et ses enfants quand il en a!)...Une usine fabriquant des mâts d'éolienne ouverte en 2014 va fermer dans l'Oise, faute de commandes... et avec la concurrence des mâts allemands....

"L'accord entre Ineos et Daimler prévoirait de maintenir dans un premier temps un peu plus de 1 300 postes". C'est déjà ça mais pour combien de temps?

"les salariés avaient en 2015 accepté par référendum de travailler 39 heures tout en étant payé 37 heures, afin de renforcer la compétitivité du site et d'assurer son avenir."

On leur a fait le même coup que chez Continental, Good year, Wirhlpool etc à savoir faire des efforts pour "garantir l'avenir" n'est en fait continuer que garantir des dividendes le temps de satisfaire les dernières commandes ...et de vendre ce qui peut l'être voire à déménager le matériel....

L'Ineos Grenadier ne pourrait être qu'une solution transitoire ....Qu'attendent les constructeurs "français" pour relocaliser dans ces sites déjà équipés pour la production automobile pour les modèles qu'ils vendent ici et qu'ils fabriquent actuellement ailleurs? On se le demande....:colere:

Bah c'était prévisible.

Les "gentils patrons" - selon certains - cherchent à liquider du personnel. Sauf qu'une liquidation abrupte ferait trop de bruit. Du coup, ils proposent aux "méchants syndicalistes" - selon certains - une solution de "sauvegarde" : un aménagement du temps de travail, au nom de la "COMPETITIVITAYYY", en espérant que les "méchant syndicalistes" disent niet, nada, VTFF. Sauf que les "mechants syndicalistes" disent Okay (enfin sauf la Cégète, le Cancer Généralisé du Travail - selon certains).

Du coup, les "gentils patrons", embarrassés, vont voir leur copains, les "très gentils DRH" - selon certains.

Les "gentils patrons" : "Mince ces co...ds ont signés les accords de compétitivité, on fait quoi maintenant ?"

Les "très gentils DRH" : "Bah pas grave, on laisse couler quelques années le temps que ça se tasse et on ferme tout".

Les plans sociaux c'est comme les films d'action américains : on connaît déjà la fin.

Par

En réponse à Arifaz69

Bah c'était prévisible.

Les "gentils patrons" - selon certains - cherchent à liquider du personnel. Sauf qu'une liquidation abrupte ferait trop de bruit. Du coup, ils proposent aux "méchants syndicalistes" - selon certains - une solution de "sauvegarde" : un aménagement du temps de travail, au nom de la "COMPETITIVITAYYY", en espérant que les "méchant syndicalistes" disent niet, nada, VTFF. Sauf que les "mechants syndicalistes" disent Okay (enfin sauf la Cégète, le Cancer Généralisé du Travail - selon certains).

Du coup, les "gentils patrons", embarrassés, vont voir leur copains, les "très gentils DRH" - selon certains.

Les "gentils patrons" : "Mince ces co...ds ont signés les accords de compétitivité, on fait quoi maintenant ?"

Les "très gentils DRH" : "Bah pas grave, on laisse couler quelques années le temps que ça se tasse et on ferme tout".

Les plans sociaux c'est comme les films d'action américains : on connaît déjà la fin.

"on connaît déjà la fin."

Avant que ça commence.

Par

En réponse à roc et gravillon

... eh bien en ce cas tu te bouges les fesses et tu changes de coin.

Ne pas oublier que là bas, le Luxembourg et l'Allemagne sont à deux pas...

Avec quelques milliers ou dizaines de milliers d'euros dans les poches, ça aide à se secouer un peu non ( comme tu devrais le faire pour te trouver une nana Saccapuces... ).

"Ne pas oublier que là bas, le Luxembourg et l'Allemagne sont à deux pas..."

Sauf qu'au Luxembourg et en Allemagne, en cas de crise, ça dégraisse du français en premier.

Par

En réponse à roc et gravillon

Revenons sur le titre aussi.... en quoi l'Etat devrait être concerné à ce stade par le sujet ?

Une boite privée souhaite fermer un site de production, coup de bol, ils trouvent un repreneur quo visiblement sauvegarde l'usine et les emplois.

Ils souhaitent y fabriquer une bagnole homologuée pour un usage routier.

Qui sera très majoritairement vendue ailleurs qu'en France.

Donc où est le souci ???

Si notre cher Etat est si soucieux d'écologie et de santé publique, qu'il commence par fermer tous les sites classés Seveso...

".... en quoi l'Etat devrait être concerné à ce stade par le sujet ?"

Peut-être parce que l'état - et les collectivités territoriales - a subventionné le site ?

Par

En réponse à TDPeugeot

Si Ineos veut des moteurs diesel pour son 4X4, il y'a toujours Tremery en Lorraine, pas trop loin, qui fabrique les BlueHDI pour PSA :chut:

Et des BV à Borny.

Par

En réponse à Bytheway

Et bien entraînez vous à vivre avec 30% de salaire en moins, et supprimez de votre quotidien tous les produits non fabriqués en France ( y compris donc les composants)

À zut, il ne vous reste plus rien ?

Une pelle et un lopin de terre pour faire pousser des pommes de terres peut être ? Mais attention, pas de motoculteur ... avec moteur Honda ;)

Vous avez au moins le mérite de faire sourire par votre naïveté...

Bon, c'est presque l'heure de l'apéro ....

À la vôtre !

"avec moteur Honda ;)"

Il y aura toujours le moteur Lombardini. Ah ben non, c'est italien. :biggrin:

Par

Belle occasion un 4x4 pour remplacer les pauvres P4 de L'armée française et autre pays européen au lieu d acheter des Toyota au prix de l'or et transformer comme j'ai vue au chasseur alpins de chambery

Par

En réponse à jeep73

Belle occasion un 4x4 pour remplacer les pauvres P4 de L'armée française et autre pays européen au lieu d acheter des Toyota au prix de l'or et transformer comme j'ai vue au chasseur alpins de chambery

Les P4 seront remplacés par des Ford Ranger.

Par

En réponse à Bytheway

Et bien entraînez vous à vivre avec 30% de salaire en moins, et supprimez de votre quotidien tous les produits non fabriqués en France ( y compris donc les composants)

À zut, il ne vous reste plus rien ?

Une pelle et un lopin de terre pour faire pousser des pommes de terres peut être ? Mais attention, pas de motoculteur ... avec moteur Honda ;)

Vous avez au moins le mérite de faire sourire par votre naïveté...

Bon, c'est presque l'heure de l'apéro ....

À la vôtre !

Dévaluer la monnaie ne veux pas dire que cela baisse les salaires automatiquement de 30%. Le but de dévaluer la monnaie est de rendre le pays ou la monnaie est en circulation attractif pour des investisseurs. Une fois que des emplois locaux sont crées il y a un tissu économique et social qui se forme, et enfin il y a de la production locale.

Si on pouvait dévaluer la monnaie de 30% on pourrait créer des emplois ( voir le plein emploi ) et on pourrait enfin baisser les prestations sociales car moins de personnes en aurait besoin.

Mais après si ta vision est de rester dans l'euro et s'enfoncer années après années c'est bien pour toi. Il suffit de voir les chiffres de la production automobile en France par exemple pour voir le déclin. Et malheureusement 100% des salariés des usines qui ferment ne retrouvent pas forcément un emploi. Mais vu qu'on garde l'euro eh bien on s'enfonce encore car les sous-traitants ne sont plus la et on s'enfonce années après années depuis des années depuis 1992 ( traité de maastricht ). Pour rappel 1 emploi dans l'industrie c'est 3 emplois dans le tertiaire maintenant si tu crois que rester dans cette spirale infernale de l'euro est bien c'est tant mieux pour toi. Quant à moi dans quelques temps je vais m'envoler dans un pays indépendant ou il y a le plein emploi. Pendant que toi tu seras au chômage.

Par

En réponse à Arifaz69

Les P4 seront remplacés par des Ford Ranger.

"Ford ranger" encore un produit fabriqué en Asie importé et transformation pour l'armée et surement très cher

Par

En réponse à jeep73

"Ford ranger" encore un produit fabriqué en Asie importé et transformation pour l'armée et surement très cher

Les Ford Ranger achetés par l'armée l'ont été pour remplacer les P4 utilisées dans le cadre des opérations Sentinelle sur le territoire français.

Leur tarif unitaire : autour de 15 000 € ht pièce

question simple : quel véhicule 4x4 immédiatement disponible permettant de transporter 4 adultes, avec leur matériel (1 tonne et 2 m3 de charge utile demandée) existait sur les catalogues PSA ou Renault en 2015 ?

PSA avait répondu avec le Berlingo -> fabrication en Espagne / Portugal

Renault avec un Dacia Duster -> fabrication en Roumanie

Véhicules ne correspondant pas au cahier des charges au niveau volume et charge utile ...

Par

En réponse à manu.lille

Les Ford Ranger achetés par l'armée l'ont été pour remplacer les P4 utilisées dans le cadre des opérations Sentinelle sur le territoire français.

Leur tarif unitaire : autour de 15 000 € ht pièce

question simple : quel véhicule 4x4 immédiatement disponible permettant de transporter 4 adultes, avec leur matériel (1 tonne et 2 m3 de charge utile demandée) existait sur les catalogues PSA ou Renault en 2015 ?

PSA avait répondu avec le Berlingo -> fabrication en Espagne / Portugal

Renault avec un Dacia Duster -> fabrication en Roumanie

Véhicules ne correspondant pas au cahier des charges au niveau volume et charge utile ...

Merci pour l'info.

Je suppose que le P4 ne peut être remplacé par le même Ranger là où les capacités de franchissement entrent en ligne de compte. Car ce "Peugeot" est en fait un Mercédès G, lui-même conçu et fabriqué par la firme autrichienne Steyr Puch, et reconnu à son époque comme le meilleur TT "léger" du monde, si je ne m'abuse.

Alors, quoi aujourd'hui pour le remplacer?

Un Defender dernière génération?:miam:

Par

En réponse à ZZTOP60

La relance écologique ne nourrit pas son homme (sa femme et ses enfants quand il en a!)...Une usine fabriquant des mâts d'éolienne ouverte en 2014 va fermer dans l'Oise, faute de commandes... et avec la concurrence des mâts allemands....

"L'accord entre Ineos et Daimler prévoirait de maintenir dans un premier temps un peu plus de 1 300 postes". C'est déjà ça mais pour combien de temps?

"les salariés avaient en 2015 accepté par référendum de travailler 39 heures tout en étant payé 37 heures, afin de renforcer la compétitivité du site et d'assurer son avenir."

On leur a fait le même coup que chez Continental, Good year, Wirhlpool etc à savoir faire des efforts pour "garantir l'avenir" n'est en fait continuer que garantir des dividendes le temps de satisfaire les dernières commandes ...et de vendre ce qui peut l'être voire à déménager le matériel....

L'Ineos Grenadier ne pourrait être qu'une solution transitoire ....Qu'attendent les constructeurs "français" pour relocaliser dans ces sites déjà équipés pour la production automobile pour les modèles qu'ils vendent ici et qu'ils fabriquent actuellement ailleurs? On se le demande....:colere:

Ce sale coup des 39h payées 37 est très typique de Daimler. Ils avaient joué déjà ce sketch aux salariés allemands de Mercedes vers 2005. La direction leur a dit, soyez moins payés, sinon on délocalise. Ils ont connement accepté. Résultat, Daimler a délocalisé la production des classes A et C au Brésil, en finançant cette délocalisation avec ce qu'ils ne payaient plus aux salariés. Et là, ça recommence, tel quel. Il n'y a pas de raison que certains se fassent couillonner et pas leur collègues de l'autre côté du Rhin, n'est-ce pas ?

Par

En réponse à Arifaz69

Bah c'était prévisible.

Les "gentils patrons" - selon certains - cherchent à liquider du personnel. Sauf qu'une liquidation abrupte ferait trop de bruit. Du coup, ils proposent aux "méchants syndicalistes" - selon certains - une solution de "sauvegarde" : un aménagement du temps de travail, au nom de la "COMPETITIVITAYYY", en espérant que les "méchant syndicalistes" disent niet, nada, VTFF. Sauf que les "mechants syndicalistes" disent Okay (enfin sauf la Cégète, le Cancer Généralisé du Travail - selon certains).

Du coup, les "gentils patrons", embarrassés, vont voir leur copains, les "très gentils DRH" - selon certains.

Les "gentils patrons" : "Mince ces co...ds ont signés les accords de compétitivité, on fait quoi maintenant ?"

Les "très gentils DRH" : "Bah pas grave, on laisse couler quelques années le temps que ça se tasse et on ferme tout".

Les plans sociaux c'est comme les films d'action américains : on connaît déjà la fin.

Absolument, très bien résumé!

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Mais qu'est-ce qu'une boite britannique en a à cirer de l'élection présidentielle française ?

Ils cherchent un site industriel pour produire leur truc, Hambach était en concurrence avec le pays de Galles et le Portugal, ils ont gagné, tant mieux pour le personnel.

Le Grenadier se vendra, tant mieux pour l'emploi, si c'est un échec, ça fermera.

Point barre !

Et Benz a annoncé que la production de la Fortwo sera prolongé jusqu'à 2024...

Faut arrêter de voir " les patrons " comme ayant pour seule obsession que de virer des gens.

Leur obsession, c'est plutôt de vendre leur bazar avec profit...

Par

En réponse à VARVILO

Merci pour l'info.

Je suppose que le P4 ne peut être remplacé par le même Ranger là où les capacités de franchissement entrent en ligne de compte. Car ce "Peugeot" est en fait un Mercédès G, lui-même conçu et fabriqué par la firme autrichienne Steyr Puch, et reconnu à son époque comme le meilleur TT "léger" du monde, si je ne m'abuse.

Alors, quoi aujourd'hui pour le remplacer?

Un Defender dernière génération?:miam:

La commande des Ranger c'était en 2015, et LR avait déjà annoncé l'arrêt du Defender. Donc même si l'armée préférait acheter des Def 110 et 130 il était trop tard. Les seuls Def encore produits étaient pour les militaires mais ils s'agissaient de véhicules spécifiques destinés aux commandos, opérations spéciales, SAS ... et en France c'est une entreprise du Sud qui adapte des Toyota qui a ce marché, avec un accord simple : au maximum 40% de la valeur du véhicule pour Toyota et au minimum 60% pour la France.

L'armée n'a pas besoin d'un véhicule de trial ... elle a besoin de pouvoir transporter de petites équipes d'hommes avec leur matériel, et ceci aussi bien sur le macadam qu'en dehors du macadam sur des chemins forestiers ou agricoles et il ne s'agit pas avec ces véhicules d'aller au combat (il n'y a aucune protection des passagers).

La conception des P4 datait de 1975, et les 1300 essence encore fonctionnelles (sur les 6000 à 7000 produites) avaient déjà eu droit à un remplacement des moteur, par des diesel indenor en 1995 ...

Les premiers remplacement de P4 avaient commencé vers 2000 avec les PVP, ainsi que des Defender,

un Masstech destiné aux SAS Belges : http://forcesoperations.com/wp-content/uploads/Fox.jpg

Par

En réponse à manu.lille

La commande des Ranger c'était en 2015, et LR avait déjà annoncé l'arrêt du Defender. Donc même si l'armée préférait acheter des Def 110 et 130 il était trop tard. Les seuls Def encore produits étaient pour les militaires mais ils s'agissaient de véhicules spécifiques destinés aux commandos, opérations spéciales, SAS ... et en France c'est une entreprise du Sud qui adapte des Toyota qui a ce marché, avec un accord simple : au maximum 40% de la valeur du véhicule pour Toyota et au minimum 60% pour la France.

L'armée n'a pas besoin d'un véhicule de trial ... elle a besoin de pouvoir transporter de petites équipes d'hommes avec leur matériel, et ceci aussi bien sur le macadam qu'en dehors du macadam sur des chemins forestiers ou agricoles et il ne s'agit pas avec ces véhicules d'aller au combat (il n'y a aucune protection des passagers).

La conception des P4 datait de 1975, et les 1300 essence encore fonctionnelles (sur les 6000 à 7000 produites) avaient déjà eu droit à un remplacement des moteur, par des diesel indenor en 1995 ...

Les premiers remplacement de P4 avaient commencé vers 2000 avec les PVP, ainsi que des Defender,

un Masstech destiné aux SAS Belges : http://forcesoperations.com/wp-content/uploads/Fox.jpg

Un peu étonnant comme affirmation: à l'heure actuelle le seul détachement en opération se trouve sur des terrains sillonnés par des Toyot', lesquels ne procurent pas plus de protection que les P4, lesquels remplaçaient des Jeeps qui sont bien des TT. De fait, je serais curieux de comparer Ranger et P4 dans la boue des sous-bois...

Par

L'ecologie c'est d'utiliser le bon outils et la bonne energie au bon endroit.

Il est stupide et anti-ecologique d'utiliser un Land Rover ou un Hummer en ville

pour balader en moyenne moins de deux personne...

.

Mais évidemment qu'il y a de nombreuses circonstances ou un vrai 4x4 pur et dur et rustique

est le meilleur outil possible, y compris en terme d'ecologie.

.

Il est écologique que les pompiers puissent avoir un vehicule tres solide

capable de faciliter leurs interventions en foret en montagne ou tout autre endroit difficile d’accès.

Par

Juste lire le livre de Claire Severac " Guerre Secrete Contre les Peuples "

Par

L’électrique est mort né ! Inutile d'investir là dedans, tous les constructeurs qui tentent de passer aux 10% elec en force vont mourir ! Et ça sera bien fait pour eux, énorme arnaque escrologique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Smart

Toute l'actualité

Forum Smart