Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Le patron de Volvo pense que l'hydrogène est une erreurLors d'une conversion téléphonique avec des journalistes allemands, Hakan Samuelsson, le patron de Volvo, a confié qu'il était un peu déraisonnable de travailler en parallèle sur la voiture électrique à batteries et à hydrogène. L'homme promet d'ailleurs de bien meilleures batteries d'ici cinq ans chez Volvo.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bien sûr que c'est une erreur. Venant de Volvo (et Polestar), cela veut aussi dire que la maison Geely n'y croit pas plus. Donc la portée de ce message est plus importante qu'il n'y paraît.

Par

Il ne dit pas vraiment que la technologie est mauvaise. Il dit que son groupe ne peut pas développer les deux technologies de front. C'est pas tout à fait pareil.

Par

En réponse à Philippe2446

Bien sûr que c'est une erreur. Venant de Volvo (et Polestar), cela veut aussi dire que la maison Geely n'y croit pas plus. Donc la portée de ce message est plus importante qu'il n'y paraît.

Où simplement qu'ils sont en retard face au développement de cette technologie et refuse de l'admettre?

Comme beaucoup de constructeur ayant des énormes lacunes sur l'hybridation et l'électrique il y a 10ans, démonter une solution technique est souvent la meilleur façon de se cacher derrière des lacunes dans cette dernière.

Par

Encore une fois une grande annonce qui n'engage personne!

"l'efficacité totale d'un véhicule électrique est meilleure que celle d'une voiture à hydrogène"

Surtout pour le patron de Volvo qui a certainement un garage privé à la maison et au bureau pour recharger sa voiture à piles.

Pour les autres, ceux qui habitent en ville sans garage, voiture garée dans la rue là où ils trouvent une place... ben... qu'ils se débrouillent!

Par

"l'efficacité totale d'un véhicule électrique est meilleure que celle d'une voiture à hydrogène"

En plus, ça vise quoi? Les énormes parpaings inutiles en ville?

Par

Il a raison, pour les véhicules personnels. En revanche les camions et autocars eux sont de vrais candidats à l'hydrogène (comme les avions, trains, bateaux...)

Par

S'il faut produire de l'hydrogène par électrolyse pour produire de l'électricité dans l'auto, le rendement final n'est en effet pas fameux ... Et même catastrophique si l'électricité de l'électrolyse est produite par une centrale au fuel ou pire , au charbon ...

Par

Le patron de Volvo se fait l’écho de ses dirigeants.

Le gouvernement chinois a tant investi dans les batteries qu’il voit toute alternative d’un mauvais œil.

Par Profil supprimé

Bien sûr qu'il va dire que c'est une erreur : son entreprise a misé sur la technologie des batteries. Il ne va dire que le Groupe qui l'emploie fait totalement fausse route !

Perso, l'hydrogène j'y crois. Et je pense qu'il faut faire confiance à Toyota. On en reparlera dans 20 ans (comme pour la technologie hybride à l'époque).

Par

En réponse à Loth

Il ne dit pas vraiment que la technologie est mauvaise. Il dit que son groupe ne peut pas développer les deux technologies de front. C'est pas tout à fait pareil.

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

Par

Beely, c'est joli aussi remarque.. :smile:

Par

Soyons clair...

Il semble evident que dans 10 à 15 ans

les futur Tesla auront 1000 bornes d'autonomie

et les futur électriques grand publiques 500.

Il est tout aussi evident que les chargeurs rapides

seront 10 fois plus rependus qu'aujourd'hui.

.

L’hydrogène reste encore aujourd'hui

dangereux et couteux à produire comme à stocker

(ce qui vas limiter l’autonomie des voitures et la densité du réseau de distribution)

Et aux dernieres nouvelles pas de révolutions à attendre sur ce point...

Par

En réponse à lexusis300

Il a raison, pour les véhicules personnels. En revanche les camions et autocars eux sont de vrais candidats à l'hydrogène (comme les avions, trains, bateaux...)

L'avion peut-être. D'autant plus que l'impact du CO2 émis en haute atmosphère est presque 2 fois plus important que celui du plancher des vaches (cf Ademe). Autant doubler d'efforts... Et le volume de la charge utile transportée n'est pas un réel souci dans l'aviation (cf le transporteur de tronçons d'avions Airbus Beluga), donc on peut très bien transporter de l'hydrogène à des pressions inférieures aux 700 bars de la voiture...

Mais le camion, je ne pense pas. Ne serait-ce qu'à cause de l'encombrement... Et encore une fois, c'est juste désastreux sur le plan de l'efficience globale...

Par

En réponse à lexusis300

Il a raison, pour les véhicules personnels. En revanche les camions et autocars eux sont de vrais candidats à l'hydrogène (comme les avions, trains, bateaux...)

Je pense que meme pour ces cas là le gaz naturel

est bien plus realiste,

et meme efficace.

Par

https://www.breezcar.com/actualites/article/en-chine-geely-presente-son-bus-a-hydrogene-avec-500-km-dautonomie-0619

http://www.agefi.com/home/entreprises/detail/edition/online/article/le-constructeur-automobile-suedois-volvo-cars-et-son-proprietaire-le-chinois-geely-envisagent-de-fusionner-leurs-activites-494039.html

il veut nous faire oublier que Volvo appartenait a l'americain Ford et depuis 2010, Volvo appartient au chinois Geely qui va fusionner Geely et Volvo ?

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

c'est ta vérité, ton dogme. et je te laisse avec.

http://www.cea.fr/presse/Pages/actualites-communiques/sciences-de-la-matiere/hydrogene-metallique-premiere-mondiale.aspx

Par

En réponse à Kirth Gersen

Le patron de Volvo se fait l’écho de ses dirigeants.

Le gouvernement chinois a tant investi dans les batteries qu’il voit toute alternative d’un mauvais œil.

http://global.geely.com/our-vision/

"After 12 years of research, we have developed four methanol engines, 14 methanol models and have received nearly 100 patents. By 2025, we are set at launching Geely’s first hydrogen fuel cell model."

Par

Je pense aussi que l'hydrogène est une erreur pour l'automobile, déjà pour toutes les raisons qui viennent d'être citées mais aussi parce que si on se met aujourd'hui à produire l'hydrogène on peut être sûrs que sa production se fera à partir d'énergies fossiles comme cela se pratique actuellement et vu la puissance des lobbys industriels il n'y a pas la moindre chance que cela change.

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

En en parlant de pollution, on ne parle que du CO2 lié à la production. Mais depuis plusieurs années on n'entend malheureusement plus parler des risques liés à l'extrême volatilité du gaz, et son impact potentiel sur la couche d'ozone, à l'échelle d'une production industrielle de masse mondiale...

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

Cette vision négative de l'hydrogène existe mais il y'a une autre vision, nettement plus optimiste : https://www.usinenouvelle.com/article/l-ere-hydrogene-peut-enfin-debuter.N861245

L'électrique est loin d'être la panacée en termes environnementaux (je ne parle même pas des obstacles quotidiens et pratiques). La fabrication des batteries est très polluante. Et dans une économie sans nucléaire, rouler à l'électrique revient à relancer les centrales à charbon. Les Allemands vont très bientot déchanter. C'est pas l'éolien qui va faire rouler nos voitures.

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

Très bon post mais tu as surtout oublié l’aberration économique.

Une station d’environ 3 millions d’euros permet de refueler environ 60 voitures par jour. En produisant l’hydrogène de manière propre par électrolyse, ce débit tombe à 20 véhicules. Imagine une station aussi chère avec un débit aussi ridicule.

Par

Tout dépend de la manière de produire l'hydrogène.

Si des progrès majeurs sont fait dans l'electrolyse de l'eau, il deviendra possible de produire cet hydrogène sur place, dans les champs d'éoliennes ou de panneaux solaires.

Ca serait une solution à l'intermitence de ces energies.

Et le redement, même si il n'est pas bon, sera à comparer au redement des centaines de km de cable electrique entre ces zones de production d'electricité et celles de consommation.

En l'état de la technologie, c'est pas vibale. Mais si des progrès sont faits, ca pourrait être un vrai système verteux.

Car les energies renouvelable eoliennes ne seront pas ecologiquement intéressantes si on ne resoud pas:

- l'intermitance.

- l'eloignement des zones optimales de production (cotes, mers, déserts) et de consommation

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

Alors, ok pour les difficultés de distribution, c'est pire que le GPL ... tant que la techno consiste à faire le plein d'hydrogène.

Car il y a des recherches en cours pour trouver des matériaux rechargeables solides qui en contiennent, et ça ferait sauter ce verrou. Et l'hydrogène peut être produit si nécessaire autrement que par électrolyse ou craquage pétrolier. Pour l'autonomie, on est pour l'heure meilleur en H2, mais bon, les batailles de chiffre, ça vaut ce que ça vaut. Reste que l'H2 on est pas près de l'épuiser.

Pour le reste, j'ai déjà écrit sur Agora que le véhicule à batterie est pour l'heure une aberration d'abord au plan énergétique ... en raison du poids supplémentaire -proportionnellement colossal sur les petites voitures, dont il faut en sus renforcer la structure. Quand on parle de rendement, ce paramètre ne peut pas être négligé ! D'autant que l'électricité, il faut aussi la produire.

Et ensuite écologiquement, que ce soit l'extraction des matières premières -catastrophique sur ce plan- ou le recyclage calamiteux.

Là aussi si on arrive à faire des batteries légères, rechargeables en un tournemain et écoresponsables, ça changera tout ... sauf qu'on n'y est pas encore !

Alors il ne faut jamais dire jamais, car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Par

L'hydrogène, l'arnaque propulsée par les journalistes ayant aucune connaissance technique si ce n'est que de l'eau sort du pot d'échappement.

Par

En réponse à pat d pau

c'est ta vérité, ton dogme. et je te laisse avec.

http://www.cea.fr/presse/Pages/actualites-communiques/sciences-de-la-matiere/hydrogene-metallique-premiere-mondiale.aspx

L'article est sans le moindre rapport avec l'hydrogène comme combustible ou associé à une pile à combustible. Tu lis avant de transmettre ou tu transmets juste pour le plaisir? C'est un sujet passionnant, cela dit, je n'en disconviens pas, mais l'article parle plus de fusion thermonucléaire et de supraconductivité...

On a rarement été aussi loin du sujet.. :voyons:

Par

En réponse à lexusis300

Il a raison, pour les véhicules personnels. En revanche les camions et autocars eux sont de vrais candidats à l'hydrogène (comme les avions, trains, bateaux...)

+1 , l'hydrogène n'est intéressant que pour les véhicules lourds circulant régulièrement,

L'hydrogène coûte très à la production, le stockage est difficile et très encombrant et c'est un produit explosif . Il faut donc des conditions de sécurité très stricte quand à son usage .

Par

Que du bon sens venant de ce monsieur.

Par

En réponse à YvesM

Alors, ok pour les difficultés de distribution, c'est pire que le GPL ... tant que la techno consiste à faire le plein d'hydrogène.

Car il y a des recherches en cours pour trouver des matériaux rechargeables solides qui en contiennent, et ça ferait sauter ce verrou. Et l'hydrogène peut être produit si nécessaire autrement que par électrolyse ou craquage pétrolier. Pour l'autonomie, on est pour l'heure meilleur en H2, mais bon, les batailles de chiffre, ça vaut ce que ça vaut. Reste que l'H2 on est pas près de l'épuiser.

Pour le reste, j'ai déjà écrit sur Agora que le véhicule à batterie est pour l'heure une aberration d'abord au plan énergétique ... en raison du poids supplémentaire -proportionnellement colossal sur les petites voitures, dont il faut en sus renforcer la structure. Quand on parle de rendement, ce paramètre ne peut pas être négligé ! D'autant que l'électricité, il faut aussi la produire.

Et ensuite écologiquement, que ce soit l'extraction des matières premières -catastrophique sur ce plan- ou le recyclage calamiteux.

Là aussi si on arrive à faire des batteries légères, rechargeables en un tournemain et écoresponsables, ça changera tout ... sauf qu'on n'y est pas encore !

Alors il ne faut jamais dire jamais, car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Je pense qu'il y a des impossibilités physiques.

Dans l'hydrogène, on part en général d'électricité (je passe sur les manières chimiques d'en produire qui sont aberrantes sur le plan écologique, surtout si on part de produits pétroliers, dont l'atome de carbone finit dans l'atmosphère avant même que la voiture n'ait quitté le garage). On doit la convertir en énergie chimique en séparant hydrogène et oxygène (= pertes). Dans une PAC, on refait la conversion dans l'autre sens (= pertes). Alors on peut travailler à diminuer ces pertes, mais elles seront nécessairement plus importantes que si on reste dans le domaine électrique et qu'on ne convertit pas la nature de l'énergie.

Concernant les chiffres, c'est 550km NEDC pour une Mirai. 560 pour une tesla3LR selon le même protocole (à quasi la même époque; il paraît qu'elle fait mieux aujourd'hui). Franchement ça se joue à rien, effectivement.

Mais les 700 bars, pour moi, c'est juste niet. Niet dans la voiture. Niet dans la stations service. C'est tout simplement irresponsable. C'est le dirigeable Hindenburg confiné sous pression à chaque station essence. :beuh:

Par

En réponse à YvesM

Alors, ok pour les difficultés de distribution, c'est pire que le GPL ... tant que la techno consiste à faire le plein d'hydrogène.

Car il y a des recherches en cours pour trouver des matériaux rechargeables solides qui en contiennent, et ça ferait sauter ce verrou. Et l'hydrogène peut être produit si nécessaire autrement que par électrolyse ou craquage pétrolier. Pour l'autonomie, on est pour l'heure meilleur en H2, mais bon, les batailles de chiffre, ça vaut ce que ça vaut. Reste que l'H2 on est pas près de l'épuiser.

Pour le reste, j'ai déjà écrit sur Agora que le véhicule à batterie est pour l'heure une aberration d'abord au plan énergétique ... en raison du poids supplémentaire -proportionnellement colossal sur les petites voitures, dont il faut en sus renforcer la structure. Quand on parle de rendement, ce paramètre ne peut pas être négligé ! D'autant que l'électricité, il faut aussi la produire.

Et ensuite écologiquement, que ce soit l'extraction des matières premières -catastrophique sur ce plan- ou le recyclage calamiteux.

Là aussi si on arrive à faire des batteries légères, rechargeables en un tournemain et écoresponsables, ça changera tout ... sauf qu'on n'y est pas encore !

Alors il ne faut jamais dire jamais, car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Et tu parles aussi de l'efficience catastrophique de la prod d'H2?

Du poids d'une Mirai face à une électrique à autonomie équivalente, genre Tesla 3 ?

Non, non tu ignores tout ça.

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

Enfin un sujet où je suis d'accord avec toi.

Le seul et unique avantage de l'hydrogène étant le plein en 10 minutes, on se rend d'autant plus compte de l'inutilité de la chose quand on a à peine le temps d'aller aux toilettes lorsqu'on recharge nos Tesla.

.

J'ajouterais également le prix du carburant : quand on voit que Ionity vend son plein de 90 kWh pour 70€ alors qu'il faut juste quelques convertisseur AC/DC qui existent depuis des décennies en industrie, on peut imaginer le coup réel d'un plein d'hydrogène pour une voiture à hydrogène.

En effet, l'hydrogène a besoin de 5 fois plus d'énergie et demande des coûts d'infrastructures bien plus élevées, on peut donc facilement imaginer le plein équivalent réel à plus de 350€.

Par

En réponse à Philippe2446

En creux, il admet qu'ils croient (Beely-Volvo-Polestar) beaucoup plus au VE qu'à l'hydrogène. Et n'importe quel physicien ou chimiste leur donnera raison. L'hydrogène est une technologie morte née. Entre la pression du réservoir, les dangers à la station service (qui correspondent à un surcoût de plus d'un million d'euro, ça en fait des bornes rapides, par station!), l'autonomie comparable au final à une Tesla, et surtout l'inefficience dramatique de l'efficacité énergétique entre le "puits" et la roue (pire que le sans plomb sans hybridation)...

On a le choix entre plusieurs raisons pour trouver que cette technologie n'a pas le moindre avenir!

Parce qu'une Mirai, c'est pas un VE ?

Par

Bon ben les gars, achetez tous une électrique, je vous ferai coucou quand je passerai sans m'arrêter plus de 10mn su les aires d'autoroute en direction des vacances ! :coucou:

Par

En réponse à smartboy

Bon ben les gars, achetez tous une électrique, je vous ferai coucou quand je passerai sans m'arrêter plus de 10mn su les aires d'autoroute en direction des vacances ! :coucou:

Et le reste de l’année, on te fera coucou aux abords de ta station service où tu seras contraint de te faire braquer.

Par

En réponse à smartboy

Bon ben les gars, achetez tous une électrique, je vous ferai coucou quand je passerai sans m'arrêter plus de 10mn su les aires d'autoroute en direction des vacances ! :coucou:

On te fait coucou toutes les semaines de l'année quand tu t'arrêtes 10 minutes, pistolet à la main alors que c'est toi qui te fait braquer :lol:

Par

En réponse à $pacePla1d

Et le reste de l’année, on te fera coucou aux abords de ta station service où tu seras contraint de te faire braquer.

Même message :beuh:

:lol:

Par

En réponse à ano22

Même message :beuh:

:lol:

Mdrrrrr :ddr:

Par

"Dans 5 ans, une autonomie plus grande et des recharges plus rapides"

Donc, aujourd'hui c'est bien mais c'est pas encore çà.On va donc attendre 5 ans.

Par

En réponse à ano22

Même message :beuh:

:lol:

Pour les trolls habituels adeptes de théories du complot, c’est la preuve qu’on est un multi compte :lol:

Par

En réponse à $pacePla1d

Et le reste de l’année, on te fera coucou aux abords de ta station service où tu seras contraint de te faire braquer.

Non sérieux pour une fois ça part pas en sucette et juste un troll de passage casse l'ambiance....

Par

En réponse à Loth

Cette vision négative de l'hydrogène existe mais il y'a une autre vision, nettement plus optimiste : https://www.usinenouvelle.com/article/l-ere-hydrogene-peut-enfin-debuter.N861245

L'électrique est loin d'être la panacée en termes environnementaux (je ne parle même pas des obstacles quotidiens et pratiques). La fabrication des batteries est très polluante. Et dans une économie sans nucléaire, rouler à l'électrique revient à relancer les centrales à charbon. Les Allemands vont très bientot déchanter. C'est pas l'éolien qui va faire rouler nos voitures.

Tu as besoins d'électricité pour produire l'hydrogène. Il faut plus d'électricité pour produire l'hydrogène que ce que la pac produit ensuite en utilisant cet hydrogène. La pac a également une durée de vie limitée à 5000 h et utilise des métaux rares qui doivent être extraits. Donc même avec de l'énergie produite à base d'énergie renouvelable, il n'est pas certain que ça va se développer surtout pour le VL

Par

En réponse à smartboy

Bon ben les gars, achetez tous une électrique, je vous ferai coucou quand je passerai sans m'arrêter plus de 10mn su les aires d'autoroute en direction des vacances ! :coucou:

Tu leur feras coucou 2 fois par an , et eux tout le reste de l'année quand tu seras à la pompe et qu'eux auront charger pendant le dodo ....:biggrin:

Par

En réponse à Loth

Cette vision négative de l'hydrogène existe mais il y'a une autre vision, nettement plus optimiste : https://www.usinenouvelle.com/article/l-ere-hydrogene-peut-enfin-debuter.N861245

L'électrique est loin d'être la panacée en termes environnementaux (je ne parle même pas des obstacles quotidiens et pratiques). La fabrication des batteries est très polluante. Et dans une économie sans nucléaire, rouler à l'électrique revient à relancer les centrales à charbon. Les Allemands vont très bientot déchanter. C'est pas l'éolien qui va faire rouler nos voitures.

"Et dans une économie sans nucléaire, rouler à l'électrique revient à relancer les centrales à charbon. Les Allemands vont très bientot déchanter. C'est pas l'éolien qui va faire rouler nos voitures."

.

C'est juste faux.

Par

En réponse à pat d pau

https://www.breezcar.com/actualites/article/en-chine-geely-presente-son-bus-a-hydrogene-avec-500-km-dautonomie-0619

http://www.agefi.com/home/entreprises/detail/edition/online/article/le-constructeur-automobile-suedois-volvo-cars-et-son-proprietaire-le-chinois-geely-envisagent-de-fusionner-leurs-activites-494039.html

il veut nous faire oublier que Volvo appartenait a l'americain Ford et depuis 2010, Volvo appartient au chinois Geely qui va fusionner Geely et Volvo ?

Il est simplement question, comme dans bcp d'autres domaines industriels et commerciaux, de créer un "groupe"...

Un peu sans doute à l'image de "VAG"... Mais aussi Daimler/Mercedes, et même BMW/Mini dans une moindre mesure peut-être...

Par

Bah il fait la pub pour ce qu'il a à vendre ... le reste c'est du blabla

Par

En réponse à jijiz750

Non sérieux pour une fois ça part pas en sucette et juste un troll de passage casse l'ambiance....

Pour être honnête, je constate que celui qui "fout la merde" avec un post digne d'un gamin de 10ans , c'est un petit malin qui nous ressort la sempiternelle ânerie de l'argument anti VE : "LES VACANCES " .....

(S'agglutiner le samedi sur l'A7 pour partir prendre son 20m2 à trifouillis sur plage , en VT ou VE , faut avoir envie

Par

En réponse à p.martin.pm

"Dans 5 ans, une autonomie plus grande et des recharges plus rapides"

Donc, aujourd'hui c'est bien mais c'est pas encore çà.On va donc attendre 5 ans.

Non, comme pour toute "innovation technologique", attendez...50 années peut-être...! A l'image du moteur "à explosion"... Puis, en attendant, vous serez piéton ou cycliste...!

Par

En réponse à nous75

"Et dans une économie sans nucléaire, rouler à l'électrique revient à relancer les centrales à charbon. Les Allemands vont très bientot déchanter. C'est pas l'éolien qui va faire rouler nos voitures."

.

C'est juste faux.

Exact , un site comme electricitymap rétablie quelques vérités notamment sur le "sacro saint" charbon allemand qui prend une claque tous les ans

Par

En réponse à pat d pau

http://global.geely.com/our-vision/

"After 12 years of research, we have developed four methanol engines, 14 methanol models and have received nearly 100 patents. By 2025, we are set at launching Geely’s first hydrogen fuel cell model."

La demi-phrase consacrée à l'hydrogène confirme d'une part , leur retard, et d'autre part leur peu d’intérêt pour cette technologie.

Par

En réponse à Kirth Gersen

La demi-phrase consacrée à l'hydrogène confirme d'une part , leur retard, et d'autre part leur peu d’intérêt pour cette technologie.

Il n'y a aucun "retard"... : Il y a clairement aucun interêt de leur part...!

Par

(..)"Nous ne pouvons pas nous permettre de développer les deux technologies en parallèle"(..)

Toyota le fait, pourtant. :bah:

Après, Toyota n'est pas comparable en taille à Volvo.

Pour le reste, il y a des avantages et inconvénients aux 2 solutions.

Mais pour des camions, engins de chantier, tracteurs, trains, avions, bateaux... l'hydrogène me semble tout de même plus approprié, même si les batteries continueront de progresser, et d'équiper de toute façon également les véhicules à hydrogène mais dans des capacités plus faibles que sur les full électrique.

Et puis, trimballer de l'hydrogène, c'est moins lourd que des batteries: pour des caisses sportives, c'est un argument important.

On peut également plus facilement stocker et transporter de l'hydrogène. Dans le grand Nord Canadien, en Sibérie, dans le Sahara... un camion citerne et le tour est joué.

Enfin, il est plus facile de taxer de l'hydrogène que de l'électricité.:bah:

Par

C'est un comique le patron de Volvo en disant "l'efficacité totale d'un véhicule électrique est meilleure que celle d'une voiture à hydrogène". C'est tellement ridicule sauf pour les chinois qui misent tout sur la production de batteries, mais heureusement, il y a le coréens, bien plus sérieux qui ont bien compris que pour les faible kilomètres la batterie seule suffisait, mais pour les forts kilométrage et/ou les fortes charge il fallait lier la batterie à une PAC et de plus l'hydrogène est déjà en 2020/2021 basée sur une production à 50% non carbone, alors pourquoi s'en priver!!!

sauf être payer pour le dire.........

Par

En réponse à lexusis300

Il a raison, pour les véhicules personnels. En revanche les camions et autocars eux sont de vrais candidats à l'hydrogène (comme les avions, trains, bateaux...)

oui, et pour les avions, le poids de batterie est rédhibitoire.

alors que l'hydrogène peut très bien remplacer le kérozène.

Par

En réponse à Kirth Gersen

Le patron de Volvo se fait l’écho de ses dirigeants.

Le gouvernement chinois a tant investi dans les batteries qu’il voit toute alternative d’un mauvais œil.

En fait la Chine pousse plutôt vers l’hydrogène apparemment, ce qui est le cas également en Corée..

https://www.lepoint.fr/automobile/automobile-la-chine-met-le-cap-sur-l-hydrogene-23-04-2019-2308996_646.php

Par

En réponse à dyrdyr

En fait la Chine pousse plutôt vers l’hydrogène apparemment, ce qui est le cas également en Corée..

https://www.lepoint.fr/automobile/automobile-la-chine-met-le-cap-sur-l-hydrogene-23-04-2019-2308996_646.php

extrait de Capital du mois de Janvier :

"Les Chinois mettent le turbo sur la voiture électrique

BENJAMIN CUQ

PUBLIÉ LE 13/01/2020 À 14H32

Les Chinois mettent le turbo sur la voiture électrique

SP NIO

Les champions de l'empire du Milieu bénéficient du dynamisme de leur marché intérieur dans le domaine ...."

Sans oublier l'usine Tesla à Shanghai .

Et leur SUV électrique à 35000 € (Aiways U5 ) pour notre marché ce printemps .

"Le constructeur chinois Aiways présentera la version européenne de son SUV électrique U5 sur le prochain salon automobile de Genève, du 5 au 15 mars 2020."

Mais Pour en revenir au propos du dirigeant de Volvo , on ne peut pas courir 2 lièvres à la fois , et le risque est surtout de trouver des parts de marché déjà captées par les batteries plus performantes d'ici 5 ans .

Pour l'hydrogène la maturité de la techno avec moins de platine , une production de lH2 par électrolyse issue des renouvelables abordable et un réseau de distribution , c'est mini 10 ans .....

Par

En réponse à Philippe2446

Je pense qu'il y a des impossibilités physiques.

Dans l'hydrogène, on part en général d'électricité (je passe sur les manières chimiques d'en produire qui sont aberrantes sur le plan écologique, surtout si on part de produits pétroliers, dont l'atome de carbone finit dans l'atmosphère avant même que la voiture n'ait quitté le garage). On doit la convertir en énergie chimique en séparant hydrogène et oxygène (= pertes). Dans une PAC, on refait la conversion dans l'autre sens (= pertes). Alors on peut travailler à diminuer ces pertes, mais elles seront nécessairement plus importantes que si on reste dans le domaine électrique et qu'on ne convertit pas la nature de l'énergie.

Concernant les chiffres, c'est 550km NEDC pour une Mirai. 560 pour une tesla3LR selon le même protocole (à quasi la même époque; il paraît qu'elle fait mieux aujourd'hui). Franchement ça se joue à rien, effectivement.

Mais les 700 bars, pour moi, c'est juste niet. Niet dans la voiture. Niet dans la stations service. C'est tout simplement irresponsable. C'est le dirigeable Hindenburg confiné sous pression à chaque station essence. :beuh:

Et les dégâts que font les batteries de PC ou de smartphones quand elles explosent, extrapolez donc cela aux VE.

Une batterie c'est très instable, qui dit batterie dit risque d'incendie ou d'explosion.

Et on ne mentionne pas la refonte des réseaux RTE en cas de densification des prises de recharge rapides. Quant aux recharges sur la prise domestique elles entraînent une perte de rendement de près de 30% non chiffrée dans les bilans économiques de la VE.

Parce que finalement on a jamais produit autant de CO2 qu'actuellement et la seule réalité qui vaille elle est là.

Les partisans de la VE sont surtout des fumistes.

Par

En réponse à disvar81

Et les dégâts que font les batteries de PC ou de smartphones quand elles explosent, extrapolez donc cela aux VE.

Une batterie c'est très instable, qui dit batterie dit risque d'incendie ou d'explosion.

Et on ne mentionne pas la refonte des réseaux RTE en cas de densification des prises de recharge rapides. Quant aux recharges sur la prise domestique elles entraînent une perte de rendement de près de 30% non chiffrée dans les bilans économiques de la VE.

Parce que finalement on a jamais produit autant de CO2 qu'actuellement et la seule réalité qui vaille elle est là.

Les partisans de la VE sont surtout des fumistes.

30% de perte de conversion AC/DC.

mouahahahahaha je hurle de rire :lol:

Hey mec, on roule pas tous en Zoé hein.

Par

En réponse à $pacePla1d

30% de perte de conversion AC/DC.

mouahahahahaha je hurle de rire :lol:

Hey mec, on roule pas tous en Zoé hein.

Mesurez donc la votre si vous avez le matériel pour le faire.

Par

En réponse à disvar81

Mesurez donc la votre si vous avez le matériel pour le faire.

Déjà posté mes résultats ici, 93% de rendement moyen.

Par

En réponse à $pacePla1d

Déjà posté mes résultats ici, 93% de rendement moyen.

C'est le rendement du redresseur que vous citez , mais la batterie elle a retenu quoi au final? Assez loin de ce qu'elle a consommé. Et elle restituera encore moins. Je doute que vous ayez pu mesurer cela, mais c'est pas top.

Par

et si l avenir, c etait ça?

https://korii.slate.fr/tech/technologie-recycler-dechets-nucleaires-batterie-diamants-autonomie-infinie

Par

ou ça?

https://korii.slate.fr/tech/electricite-generateur-experimental-allumer-cent-led-goutte-eau-pluie

Par

En réponse à disvar81

C'est le rendement du redresseur que vous citez , mais la batterie elle a retenu quoi au final? Assez loin de ce qu'elle a consommé. Et elle restituera encore moins. Je doute que vous ayez pu mesurer cela, mais c'est pas top.

Tu parlais de recharge, je te dis que tu racontes n’importe quoi. Maintenant si tu veux parler des pertes de conversion via l’onduleur et les moteurs eux mêmes, on excède sans problème 90%. Quoi qu’il en soit on arrive jamais à tes 30% fantasmés.

Par

En réponse à disvar81

C'est le rendement du redresseur que vous citez , mais la batterie elle a retenu quoi au final? Assez loin de ce qu'elle a consommé. Et elle restituera encore moins. Je doute que vous ayez pu mesurer cela, mais c'est pas top.

Quand on y connait strictement rien au sujet qu'on aborde, on évite de rependre ses conneries au monde.

Par

En réponse à ghlapin

C'est un comique le patron de Volvo en disant "l'efficacité totale d'un véhicule électrique est meilleure que celle d'une voiture à hydrogène". C'est tellement ridicule sauf pour les chinois qui misent tout sur la production de batteries, mais heureusement, il y a le coréens, bien plus sérieux qui ont bien compris que pour les faible kilomètres la batterie seule suffisait, mais pour les forts kilométrage et/ou les fortes charge il fallait lier la batterie à une PAC et de plus l'hydrogène est déjà en 2020/2021 basée sur une production à 50% non carbone, alors pourquoi s'en priver!!!

sauf être payer pour le dire.........

Il a entièrement raison, le rendement production elec->roue est bien 2-3x supérieure pour un VE à batteries qu'un VE à hydrogène.

Enlevez un peu vos œillères idéologiques et acceptez les faits.

Par

Coût d'une station hydrogène , c'était l'année dernière au Québec :

"17 janvier 2019 19h48

Mis à jour à 22h59

Une première station de ravitaillement à hydrogène au Québec d’ici trois semaines

PAUL-ROBERT RAYMOND

Le Soleil

MONTRÉAL — La première station à hydrogène publique au Québec devrait ouvrir sous peu, d’ici deux ou trois semaines. Elle coûtera de 5,2 à 5,8 millions $, selon les informations obtenues de Luc Harnois, vice-président exécutif chez Harnois Énergies, rencontré au Salon de l’auto de Montréal, jeudi. " :blague:

Par

En réponse à zefberry

Coût d'une station hydrogène , c'était l'année dernière au Québec :

"17 janvier 2019 19h48

Mis à jour à 22h59

Une première station de ravitaillement à hydrogène au Québec d’ici trois semaines

PAUL-ROBERT RAYMOND

Le Soleil

MONTRÉAL — La première station à hydrogène publique au Québec devrait ouvrir sous peu, d’ici deux ou trois semaines. Elle coûtera de 5,2 à 5,8 millions $, selon les informations obtenues de Luc Harnois, vice-président exécutif chez Harnois Énergies, rencontré au Salon de l’auto de Montréal, jeudi. " :blague:

Le coût d'une borne recharge rapide en voirie c'est 50000€ , donc grosso modo pour le prix d'une station hydrogène vous avez 100 bornes recharges rapide pour les voitures à batteries .....

Par

En réponse à olive851

Tu leur feras coucou 2 fois par an , et eux tout le reste de l'année quand tu seras à la pompe et qu'eux auront charger pendant le dodo ....:biggrin:

En fait ça revient au même sauf que les mecs rechargent toutes les nuits...et les autres à n'importe quel moment de la journée en 2mn...

Par

En réponse à oxmose

En fait ça revient au même sauf que les mecs rechargent toutes les nuits...et les autres à n'importe quel moment de la journée en 2mn...

Sauf que non , le trajet moyen journalier en France est de 30 kms , avec une caisse comme la dernière zoe , bah en gros tu peux envisager sans pb de la charger tous les 10 jours (toujours pendant que tu dors ou que tu fais autre chose

Par

En réponse à Kirth Gersen

Le patron de Volvo se fait l’écho de ses dirigeants.

Le gouvernement chinois a tant investi dans les batteries qu’il voit toute alternative d’un mauvais œil.

Bien vu ! Je pense que votre argument n'est pas à négliger.

Par

En réponse à pxidr

Quand on y connait strictement rien au sujet qu'on aborde, on évite de rependre ses conneries au monde.

:lol: "rependre".... Vu ton niveau d'éducation, ce serait plutôt à toi d'ârrêter de te "rependre"

Par

En réponse à Philippe2446

Bien sûr que c'est une erreur. Venant de Volvo (et Polestar), cela veut aussi dire que la maison Geely n'y croit pas plus. Donc la portée de ce message est plus importante qu'il n'y paraît.

Mais qu'est ce que vous en savez Mr je sait tout ?

Par

Position étrange...de la part d'une marque propriété d'un groupe CHINOIS, par ailleurs actionnaire des principaux FABRICANTS DE BATTERIES CHINOISES...

Le patron de Volvo aurait-il peur d'être limogé s'il ne prêche pas la "bonne" parole ?

Par

Plein d'un véhicule à hydrogène ; 3mn, recharge d'un véhicule électrique : plusieurs heures.

Autonomie d'un véhicule à hydrogène : comparable à celle d'un VT, autonomie d'un VE : inférieure à celle d'un VT de dimensions comparables.

À part ça selon ce monsieur l'efficacité d'un VE est supérieure à celle d'un VH.. :bah:

Par

En réponse à skywinder

:lol: "rependre".... Vu ton niveau d'éducation, ce serait plutôt à toi d'ârrêter de te "rependre"

Quand on a plus d'argument on s'en prend à l'orthographe :chut:

Par

En réponse à SteppeOuais

Plein d'un véhicule à hydrogène ; 3mn, recharge d'un véhicule électrique : plusieurs heures.

Autonomie d'un véhicule à hydrogène : comparable à celle d'un VT, autonomie d'un VE : inférieure à celle d'un VT de dimensions comparables.

À part ça selon ce monsieur l'efficacité d'un VE est supérieure à celle d'un VH.. :bah:

"Plein d'un véhicule à hydrogène ; 3mn, recharge d'un véhicule électrique : plusieurs heures."

Faux. Avec Ionity à 350 kW et une voiture type Tesla Model 3 il faut s'arrêter 14 minutes pour faire un trajet de 700 km (7h de route !).

.

De plus, il faudra toujours faire son plein d'hydrogène à la station du coin pendant 10 minutes alors cela prend 1 seconde à la maison chez soi.

.

Bref, les idées reçues sur les VE sont bien là.

Par

En réponse à oxmose

En fait ça revient au même sauf que les mecs rechargent toutes les nuits...et les autres à n'importe quel moment de la journée en 2mn...

2 minutes :lol:

Par

D'autres éléments qu'on vous dit pas sur l'hydrogène après avoir paye votre plein plus de 300€ :

- la PAC a une durée de vie limitée

- la batterie tampon qui est la même qu'un VE mais 10 fois plus petite a une durée de vie limitée (car 10 fois plus sollicité qu'un VE en terme de cycles)

- la puissance du véhicule à hydrogène sera toujours plus faible que celle d'un VE. A dieu la sportive hydrogène :lol:

Par

C'est pas parce qu'un type payer 400x le smic dit quelque chose que c'est vrai. Autrement dit, la valeur de "vérité" c'est pas proportionnelle au salaire. On va attendre un peu pour voir des camions avec des batteries je pense, même si c'est pas gagne non plus en hydrogène.

Par

Ça reste de l’électrique avec des infrastructures à déployer. Et des inconvénients d'usage .

Allons plutôt à fond que le carburant de synthèses et on remplace les carburant fossile sans nouvelle infrastructure et sans contraindre les gens à utiliser des technologies coûteuses.

Par

En réponse à ano22

2 minutes :lol:

pour ma part, 2 minutes pour 950km d'autonomie, bien loin des VE :bien:

Par

En réponse à skywinder

pour ma part, 2 minutes pour 950km d'autonomie, bien loin des VE :bien:

Ah oui tu fais partie de cette population qui fait 10h de route sans manger et est adepte du pipi dans la bouteille :lol:

Enfin, j'espère que tu fais pas sur le siège :lol:

Par

En réponse à smartboy

Bon ben les gars, achetez tous une électrique, je vous ferai coucou quand je passerai sans m'arrêter plus de 10mn su les aires d'autoroute en direction des vacances ! :coucou:

Puis, surtout, vous ne ferez que "passer" d'ailleurs, avec votre voiture "thermique"... Car vous ne pourrez plus vous arrêter où que ce soit, sauf "entre" les villes...dans un champ...

Par

En réponse à ano22

Ah oui tu fais partie de cette population qui fait 10h de route sans manger et est adepte du pipi dans la bouteille :lol:

Enfin, j'espère que tu fais pas sur le siège :lol:

Non, je fais partie de cette population qui peut faire 700km en 5 heures (2 heures et demi de conduite car on est deux). Et quand on s'arrête pour une pause WC, on ne fait pas partie de ton genre de population qui est obligé de s'arrêter des heures après avoir fait seulement 2 à 3 heures d'autoroute avec la clim enclenchée :lol:

Par

En réponse à skywinder

Non, je fais partie de cette population qui peut faire 700km en 5 heures (2 heures et demi de conduite car on est deux). Et quand on s'arrête pour une pause WC, on ne fait pas partie de ton genre de population qui est obligé de s'arrêter des heures après avoir fait seulement 2 à 3 heures d'autoroute avec la clim enclenchée :lol:

700 km en 5h c'est quand on ne respecte pas le code de la route. Vivement que nos forces de l'ordre arrêtent des meurtriers comme toi qui sévissent sur nos routes.

.

Désinformation : je m'arrête 15-20 minutes pour faire 600 km, le temps d'un café/pipi au Novotel.

.

Je connais très bien les inconvénients des VT et ils sont nombreux. Tu ne m'auras pas sur ce sujet :lol:

Entre la voiture qui se traîne, les indisponibilités régulières pour entretien et aller à la pompe en partageant dans le gazole toute les semaines, merci, j'ai assez donné. Pour rien au monde je retournerai en arrière. :coucou:

Par

En réponse à SteppeOuais

Plein d'un véhicule à hydrogène ; 3mn, recharge d'un véhicule électrique : plusieurs heures.

Autonomie d'un véhicule à hydrogène : comparable à celle d'un VT, autonomie d'un VE : inférieure à celle d'un VT de dimensions comparables.

À part ça selon ce monsieur l'efficacité d'un VE est supérieure à celle d'un VH.. :bah:

Effectivement, on a un bel exemple d'ignare la, comme si l'efficacité énergétique se mesurait par le temps passé à recharger... Non, ça se mesure avec l'energie consommée.

Tu devrais retourner au collège pour revoir quelques notions physiques de base...

Par

En réponse à ano22

700 km en 5h c'est quand on ne respecte pas le code de la route. Vivement que nos forces de l'ordre arrêtent des meurtriers comme toi qui sévissent sur nos routes.

.

Désinformation : je m'arrête 15-20 minutes pour faire 600 km, le temps d'un café/pipi au Novotel.

.

Je connais très bien les inconvénients des VT et ils sont nombreux. Tu ne m'auras pas sur ce sujet :lol:

Entre la voiture qui se traîne, les indisponibilités régulières pour entretien et aller à la pompe en partageant dans le gazole toute les semaines, merci, j'ai assez donné. Pour rien au monde je retournerai en arrière. :coucou:

700km en environ 5h tout en respectant le code de la route lors de mon dernier voyage en Allemagne. Penser comme toi de manière limitée que à la France, non c'est n'est pas pour moi mais que pour les usagers de ton genre limité avec une VE limité à une autonomie ridicule sur autoroute. Indisponibilité régulière c'est pour les VE le temps de recharger un tant soit peu la batterie :tongue:

Par

En réponse à skywinder

:lol: "rependre".... Vu ton niveau d'éducation, ce serait plutôt à toi d'ârrêter de te "rependre"

Quand on a aucun argument de fond, on vient taper sur la forme... Pitoyable.

Par

Qu'est-ce qu'il y a....toutes les teslaboys ont peur de pas pouvoir revendre leur aspirateur alors faut qu'ils descendent l'hydrogène et dire que Tesla c'est le top du top :areuh:

En tout cas c'est l'impression que cela me donne

Par

En réponse à olive851

Sauf que non , le trajet moyen journalier en France est de 30 kms , avec une caisse comme la dernière zoe , bah en gros tu peux envisager sans pb de la charger tous les 10 jours (toujours pendant que tu dors ou que tu fais autre chose

pour peu de pouvoir recharger chez soi.

c'est mon cas, mais je pense que 30% de la population française ne le peut pas.:bah:

et dans ce cas, être capable en 5 minutes de faire le plein d'hydrogène pour pouvoir refaire 500 bornes, ça me semble tout de même pas si con que ça.:bah:

Par

En réponse à SteppeOuais

Plein d'un véhicule à hydrogène ; 3mn, recharge d'un véhicule électrique : plusieurs heures.

Autonomie d'un véhicule à hydrogène : comparable à celle d'un VT, autonomie d'un VE : inférieure à celle d'un VT de dimensions comparables.

À part ça selon ce monsieur l'efficacité d'un VE est supérieure à celle d'un VH.. :bah:

la vérité, c'est que les VE à hydrogène ne rentrent pas en concurrence avec les VE à (grosse) batterie: elles sont tout simplement complémentaires et répondent à des besoins différents, tout simplement.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

en revanche, j'ai déjà fait plusieurs fois de nuit Paris-Strasbourg via l'autoroute d'une traite et à 136-137 km/h. soit plus de 400km.

même avec une Tesla, ça n'est pas possible sans s'arrêter à cette vitesse là.

Par

En réponse à mynameisfedo

la vérité, c'est que les VE à hydrogène ne rentrent pas en concurrence avec les VE à (grosse) batterie: elles sont tout simplement complémentaires et répondent à des besoins différents, tout simplement.

Mais seulement 60 véhicules par station et par jour alors. Et ravitaillé par des camions MAN diesel.

Par

En réponse à mynameisfedo

en revanche, j'ai déjà fait plusieurs fois de nuit Paris-Strasbourg via l'autoroute d'une traite et à 136-137 km/h. soit plus de 400km.

même avec une Tesla, ça n'est pas possible sans s'arrêter à cette vitesse là.

En s’arrêtant 5 minutes si.

Par

En réponse à mynameisfedo

en revanche, j'ai déjà fait plusieurs fois de nuit Paris-Strasbourg via l'autoroute d'une traite et à 136-137 km/h. soit plus de 400km.

même avec une Tesla, ça n'est pas possible sans s'arrêter à cette vitesse là.

Oui possible. Ça tombe bien ça n'a rien à voir avec ce qu'on disait. :good:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

désolé pour toi. Moi je suis en Suisse

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

c'est toi qui doit aimer ça vu où tu habites... Aie...

Par

Titre vraiment mal choisi. Volvo a une histoire de recherche automobile importante qui perdure malgré les dernières années tragiquement fade.

Loin le temps de la Volvo que l'on remplace juste par envie d'une autre auto et sans aucune raison technique tellement elles étaient durables, fiables, économiques.

Cette époque a laissé encore une image de poids quand une déclaration comme le sous entends le titre est faite.

Pourtant il ne s'agit la que de simple business plan. Sans AUCUN RAPPORT avec la technologie

Une technologie employant 95% du matériel existant, Propre,employant des moyens industriels déjà existant,et facile a développer sur un territoire, ça aurait pu faire débat avec les très rares avantages de l'électrique comme sa disponibilité moteur.

Je passe les inconvénients ce n'est pas le sujet.

Mais la déclaration de Volvo n'est que de la politique d'entreprise, et aurait pu être plus justement affiché " Volvo renonce à la bataille de l'énergie" ( accrocheur et provoc)

Ou

"Volvo choisit le développement électrique" (plus factuel)

Bref relativisons toute idée technique.

Politiquement Volvo laisse la place de l'innovation ou du courage ancestral contre le choix économique boursier . Lequel des deux est une vision a long terme?

Moi je vote toujours pour le développement technique et mathématiques contre celui court termiste de la bourse et du pognon.

Par

En réponse à Bruno504

Encore une fois une grande annonce qui n'engage personne!

"l'efficacité totale d'un véhicule électrique est meilleure que celle d'une voiture à hydrogène"

Surtout pour le patron de Volvo qui a certainement un garage privé à la maison et au bureau pour recharger sa voiture à piles.

Pour les autres, ceux qui habitent en ville sans garage, voiture garée dans la rue là où ils trouvent une place... ben... qu'ils se débrouillent!

Vous pensez sérieusement que l'efficacité d'une technologie se mesure au fait que l'on dispose ou non d'un garage ?

Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?

Donc les défenseurs de la voiture à hydrogène sont ceux qui disposent d'une station d'H2 chez eux ?

Et les pro-VT sont ceux qui ont une pompe à essence dans leur salon ?

Vous ne croyez pas plutôt que si pour faire avancer une voiture de 100 km, une technologie demande 20 kWh d'énergie quelconque et une autre demande 90 kWh d'énergie, il y en a une des deux technologie qui est manifestement d'une efficacité totale supérieure ? Et que le fait que le chat du voisin soit roux et pas noir n'y est pour rien ?

Par

En réponse à skywinder

désolé pour toi. Moi je suis en Suisse

Ah ce fameux pays de la délation et de la repression routière ou la France fait enfant de cœur à côté...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Vu la taille de ton pays, c'est sur, les 700km, tu dois les faire quotidiennement...

Par

En réponse à skywinder

c'est toi qui doit aimer ça vu où tu habites... Aie...

C’est combien le litron de SP en Suisse déjà ? 1,60 CHF c’est ça ?

Ma conso en kWh sera toujours au moins 5 fois moins élevée c’est khon hein, même en Suisse.

Par

En réponse à pxidr

Vu la taille de ton pays, c'est sur, les 700km, tu dois les faire quotidiennement...

Tu m’étonnes :lol:

Par

En réponse à $pacePla1d

Tu m’étonnes :lol:

Et surtout à la vitesse max de 120 km/h sur autoroute, il nous expliquera comment il fait 700 km en 5 heures ce qui fait 140 de moyenne, et vu le prix des amendes en Suisse...

Laissons tomber, c’est un gros mytho.

Par

En réponse à $pacePla1d

En s’arrêtant 5 minutes si.

dans ce cas, tu perds du temps.

5 minutes à l'arrêt + le temps de déccéleration et d'accélération. au bas mot, ça fait déjà au moins 10 minutes de perdu.

mais surtout... ça fait chier de s'arrêter.:bah:

pour ma part, pour un tel trajet, je fais le plein Avant, pour justement être tranquille.:bah:

Par

En réponse à ano22

Oui possible. Ça tombe bien ça n'a rien à voir avec ce qu'on disait. :good:

plus de 400km d'une traite à 136-137 réel avec une Model 3?:voyons:

Par

En réponse à mynameisfedo

plus de 400km d'une traite à 136-137 réel avec une Model 3?:voyons:

et en conservant à minima une réserve mini de 20-30km, histoire d'être rassuré?

Par

En réponse à mynameisfedo

dans ce cas, tu perds du temps.

5 minutes à l'arrêt + le temps de déccéleration et d'accélération. au bas mot, ça fait déjà au moins 10 minutes de perdu.

mais surtout... ça fait chier de s'arrêter.:bah:

pour ma part, pour un tel trajet, je fais le plein Avant, pour justement être tranquille.:bah:

« 5 minutes à l'arrêt + le temps de déccéleration et d'accélération. au bas mot, ça fait déjà au moins 10 minutes de perdu. »

C’est bizarre, je n’entends jamais cet argument quand il faut faire le plein d’essence. D’après nos ayatollahs du thermique, un plein c’est 2 minutes.

Je te rappellerai aussi qu’il n’y a pas à sortir une carte et composer un code, de se salir la main prendre des gants etc, c’est bien plus simple en prenant sa prise, branchant et basta.

Par

En réponse à $pacePla1d

Tu m’étonnes :lol:

d'un autre côté, il est difficile de traverser la Suisse en voiture en ligne droite...

Par

En réponse à mynameisfedo

plus de 400km d'une traite à 136-137 réel avec une Model 3?:voyons:

Tu joues avec les radars toi. A 1 km/h près, la sentence tombe. Et vu comme sont pourvus les autoroutes en radars...

À 130 par contre c’est faisable sans s’arrêter et dans des conditions normales.

Par

En réponse à $pacePla1d

« 5 minutes à l'arrêt + le temps de déccéleration et d'accélération. au bas mot, ça fait déjà au moins 10 minutes de perdu. »

C’est bizarre, je n’entends jamais cet argument quand il faut faire le plein d’essence. D’après nos ayatollahs du thermique, un plein c’est 2 minutes.

Je te rappellerai aussi qu’il n’y a pas à sortir une carte et composer un code, de se salir la main prendre des gants etc, c’est bien plus simple en prenant sa prise, branchant et basta.

passer de 130 à 0, sortir de la voiture, faire le plein d'essence, rentrer dans la voiture, payer, puis réaccélérer pour revenir à 130, oui, ça prend plus de 2 minutes.

mais sur un trajet de plus de 400 bornes, je n'ai pas besoin de m'arrêter. :bah:

et avec ma caisse actuelle, à vitesse max sur autoroute, je peux même envisager 700 bornes sans arrêt. dès lors, j'arriverai toujours plus tôt qu'une Tesla. :bah:

Par

En réponse à $pacePla1d

Tu joues avec les radars toi. A 1 km/h près, la sentence tombe. Et vu comme sont pourvus les autoroutes en radars...

À 130 par contre c’est faisable sans s’arrêter et dans des conditions normales.

depuis le temps que je roule à 136-137 réel... jamais été flashé. et pourtant, je prends l'autoroute quasi tous les jours. :bah:

je m'autorise même ponctuellement à rouler plus vite.

Par

En réponse à mynameisfedo

passer de 130 à 0, sortir de la voiture, faire le plein d'essence, rentrer dans la voiture, payer, puis réaccélérer pour revenir à 130, oui, ça prend plus de 2 minutes.

mais sur un trajet de plus de 400 bornes, je n'ai pas besoin de m'arrêter. :bah:

et avec ma caisse actuelle, à vitesse max sur autoroute, je peux même envisager 700 bornes sans arrêt. dès lors, j'arriverai toujours plus tôt qu'une Tesla. :bah:

Je n’ai pas dit le contraire, par contre le mec en Tesla ne perd pas de temps à refueler tout le restant de l’année. Donc à choisir je préfère de très loin cette option.

Par

Dans le monde, en 2018, le milliard et demi de véhicules circulant sur les routes grâce à la combustion d’hydrocarbures fossiles aura émis environ 6 milliards de tonnes de dioxyde de carbone, soit plus de 15% des près de 37 milliards de tonnes de CO2 dispersées cette année-là dans l’atmosphère(1).\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLa transition énergétique impose de substituer rapidement des motorisations totalement décarbonées aux moteurs à combustion interne (MCI) actuels.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLa voiture « standard » actuelle exige une énergie d’environ 15 kWh pour vaincre, sur 100 km, les résistances que l’air et le sol opposent à son avancement. Le moteur à combustion interne qui la motorise a un rendement, du carburant à la roue, limité à 25%. Il lui faut donc 6 litres pour parcourir 100 km, sachant que le litre d’essence contient environ 10 kWh d’énergie.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nAvec un réservoir de 50 litres, pesant environ 50 kg à vide, l’automobile actuelle a une autonomie de 700 à 800 km. Mais la combustion de cette essence « fossile » produira au moins 100 g de CO2 par km parcouru, soit 10 kg aux 100 km. Le moteur à combustion interne d’hydrocarbures fossiles menace donc directement le climat et doit disparaître dès que possible.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLe moteur électrique, dans ses versions adaptées aux puissances importantes (˃ 10 kW) alimentées en courant alternatif, apparaît tout de suite comme la solution idéale pour se substituer au MCI. Son rendement est excellent (85% et même 90% en version synchrone, triphasée, à aimants permanents). 18 kWh lui suffisent pour motoriser une voiture standard sur 100 km. Pour une autonomie de 700 km, 130 kWh lui sont donc suffisants, soit l’équivalent de 13 l d’essence, au lieu d’environ 50 l pour un MCI performant (7 l/100 km). Par ailleurs, son poids et son encombrement sont trois à quatre fois inférieurs à celui-ci ; on peut le diviser et le répartir entre les quatre essieux du véhicule ; on peut récupérer de l’énergie cinétique pendant la décélération, son circuit d’alimentation (onduleur) étant réversible.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLe match entre moteur thermique et électrique est ainsi gagné sans appel par ce dernier, ce qui en fait une solution acquise pour l’avenir de la motorisation routière décarbonée. Elle sera électrique « à la roue ».\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nMais comment alimenter ce moteur avec de l’énergie électrique stockée à bord du véhicule ?\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nDeux solutions s’affrontent : les batteries lithium-ion (Li-ion), stockant sous forme électrochimique les kilowattheures directement utilisables par le bloc moteur, ou l’hydrogène embarqué dans un réservoir sous très haute pression (700 bars)(2) alimentant une pile à combustible le transformant en électricité.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLe stockage à bord par batterie rechargeable\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\n1) Les batteries au plomb\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLes premières batteries rechargeables au plomb datent du 19e siècle (Gaston Plante – 1859) et équipent encore aujourd’hui la quasi-totalité des véhicules à moteur thermique dont elles assurent principalement le démarrage, grâce à leur capacité à fournir des intensités élevées pendant des temps courts.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLes batteries au plomb sont constituées de deux électrodes Pb trempant dans une dilution d’acide sulfurique H2SO4. À la charge, la cathode – fixe le plomb que le courant électrique a dissocié de l’anode +. À la décharge, le reflux du plomb jusqu’à l’anode crée un courant électrique dans le circuit extérieur.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLes défauts majeurs des batteries au plomb sont leur très faible densité massique (15 à 30 Wh/kg), leur poids et la toxicité du plomb. Cependant, malgré des efforts ininterrompus pour l’améliorer ou la remplacer (sodium-soufre notamment), cette technologie a traversé le 20e siècle sans évolution majeure, fait rarissime, en s’imposant dans la durée par un coût de revient au Wh très faible.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\n2) Les batteries lithium-ion\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nDans ce type de batterie, l’ion lithium+ se déplace entre deux électrodes, la cathode– (graphite par exemple) à laquelle il est peu lié, l’anode+ (oxyde de cobalt par exemple) pour laquelle il a une forte affinité. Les deux électrodes baignent dans un électrolyte liquide (sel de lithium). Lors de la charge, l’ion Li+ est inséré « de force » dans le graphite. Pendant la décharge, les ions Li+ rejoignent l’anode et les électrons e- migrent vers la cathode.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nLes batteries Li-ion ont la qualité majeure de posséder une capacité élevée de stockage d’énergie électrique massique, de 100 à 250 Wh/kg, pour un poids faible, le lithium étant très léger. Elles sont donc particulièrement adaptées au stockage d’électricité embarqué. Leurs principaux défauts sont leur fragilité aux cycles de charge-décharge, qui nécessitent des protocoles rigoureux, leur sensibilité à la température et la réactivité de leurs électrolytes solides. Les batteries Li-ion puissantes sont ainsi équipées d’un circuit de régulation et de protection (BMS : Battery Management System).\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nDans les années 1990, l’explosion de l’informatique individuelle suivie de celle des smartphones a rendu crucial le besoin en batteries portables à haute densité d’énergie et de petites puissances. Les petites batteries rechargeables Li-ion ont alors été développées dans l’urgence et ont conquis durablement ces marchés.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nDans un second temps, à partir des années 2000, la prise de conscience climatique commençant à peser en faveur d’une décarbonation rapide de la mobilité, un passage à la voiture électrique est apparu comme la voie à privilégier.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nVers 2010, la maîtrise de l’assemblage des cellules Li-ion en grand nombre étant acquise (stacks), les premières batteries dépassant les 100 Wh/kg furent disponibles et, avec elles, des prototypes de véhicules électriques atteignant 150 km d’autonomie avec 300 kg de batterie, le prix de celle-ci comptant pour près de la moitié de celui du véhicule.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nDès lors, la pression climatique s’intensifiant (COP21, 2015) ainsi que les subventions gouvernementales associées, des efforts considérables en R&D et en investissements dans les infrastructures ont porté sur la densité énergétiques des batteries Li-ion et sur les réseaux de recharge des voitures électriques.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nEn 2018, des densités de 200 Wh/kg sont maintenant proposées et, en autonomie, la compétitivité avec les voitures thermiques pour une recharge n’est plus hors de portée (700 km). De même, près de 25 000 bornes de recharge sont accessibles au public en France (à fin novembre 2018), dont 1 100 de recharge rapide.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nÀ l’échelle mondiale, les grandes manœuvres industrielles, pour dominer un marché de la batterie automobile qui s’annonce gigantesque, sont déjà largement lancées. L’European Battery Alliance ambitionne de constituer l’Airbus européen face au monopole asiatique qui se dessine, de plus en plus menaçant, autour du géant chinois (CATL).\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nSimultanément, depuis le début de la décennie, l’hydrogène couplé à la pile à combustible a, lui aussi, posé sa candidature à la mobilité décarbonée.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nL’hydrogène, combustible pour la mobilité décarbonée ?\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nOn sait que l’hydrogène est le plus énergétique des gaz. Il contient 33 kWh/kg, soit plus que 3 kg de pétrole. Mais c’est aussi le plus léger des gaz. Il faut au moins le comprimer à 700 bars pour que 7 litres d’hydrogène à cette pression contiennent l’équivalent d’un litre d’essence, et cette compression consomme 15% de l’énergie qu’il contient. On peut aussi le liquéfier : 4 l d’H2 liquide à - 253°C contiennent alors la même énergie qu’un litre d’essence.\\\\\\\\r\\\\\\\\n\\\\\\\\r\\\\\\\\nAlors pour stocker à

Par

En réponse à $pacePla1d

Je n’ai pas dit le contraire, par contre le mec en Tesla ne perd pas de temps à refueler tout le restant de l’année. Donc à choisir je préfère de très loin cette option.

perso, et ça sera mon choix d'ici peu: je préfère les 2: une thermique pour les longs trajets et une électrique pour les trajets quotidiens avec recharge à domicile.

Par

En réponse à mynameisfedo

depuis le temps que je roule à 136-137 réel... jamais été flashé. et pourtant, je prends l'autoroute quasi tous les jours. :bah:

je m'autorise même ponctuellement à rouler plus vite.

Cela semble surnaturel. La marge de sécurité de 6/7 km/h est justement destiné à eviter le flash. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une marge de tolérance hein mais une marge de sécurité. Le radar peut être déréglé défavorablement jusque 5% et les PV continuer à être valides. En gros t’es à 131 réel, le radar dis 137 ben tu l’as profondément dans l’os.

Par

Alors pour stocker à bord d’un véhicule l’équivalent énergétique en hydrogène d’un réservoir d’essence courant de 40 litres, pesant 40 kg, il faut un réservoir presque 10 fois plus gros et 6 fois plus lourd, résistant à une pression interne de 700 bars (matériaux composites).

Mais la combustion de l’hydrogène dans l’air donne de l’eau, ce qui qualifie l’hydrogène comme un combustible candidat à la transition énergétique.

1) La voiture à hydrogène

On a vu que le moteur électrique (triphasé, synchrone) à très haut rendement s’impose actuellement comme l’étape finale de la motorisation. Dans un véhicule à hydrogène, ce moteur est alimenté par une pile à combustible (PAC ou FCEV(3)) qui lui fournit de l’électricité à partir d’hydrogène sous haute pression.

2) La pile à combustible

Inventée en même temps que l’électrolyse au 19e siècle (1838), la pile à combustible utilise l’effet inverse. L’hydrogène injecté sur l’anode+ se dissocie en protons et électrons ; ces derniers ne pouvant traverser l’électrolyte passent par le circuit électrique externe, les protons H+, eux, traversent une membrane sélective ultra-fine et viennent se recombiner avec l’air injecté sur la cathode- et donner de l’eau, de la chaleur et de l’électricité.

D’un rendement proche de 50%, la technologie PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell), parce qu’elle est adaptée aux températures moyennes de l’utilisation de l’eau (20-100 °C), est privilégiée contre les technologies SOFC (Solid Oxyde Fuel Cell) aux meilleurs rendements mais qui exigent des températures élevées (800°C).

Dans les premières voitures H2 actuellement commercialisées (2017 - Mirai de Toyota), la pile à combustible développe 115 kW vers un moteur électrique de même puissance.

Au-delà des qualités d’autonomie et de rapidité de recharge associées à l’hydrogène, les performances de la PAC constituent aujourd’hui la clé de la compétitivité du véhicule. Un premier obstacle est la durée de vie, aujourd’hui de quelques milliers d’heures, alors que l’objectif est de 2 à 5 ans (de l’ordre de 20 000 à 45 000 h).

Le second obstacle est le coût. Certaines des technologies-clés des PAC sont extrêmement chères, en particulier les membranes transparentes aux ions H+, le platine catalysant la dissociation ainsi que le graphène des électrodes. Le problème reste que, jusqu’ici, les technologies PEMFC n’ont pas été industrialisées au-delà de quelques milliers d’exemplaires.

La conséquence est qu’aujourd’hui, le prix d’une PAC est de l’ordre de 6 000 à 7 000 €(4) pour 110 à 130 kW, prix qu’il faudrait réduire d’au moins un ordre de grandeur pour rivaliser avec les batteries qui sont en pleine progression aussi sur ce point.

3) Le réservoir à hydrogène

Le stockage de l’hydrogène embarqué dans un véhicule se fait aujourd’hui dans un réservoir sous très haute pression (700 bars). 1 kg d’hydrogène correspond environ à une autonomie de 100 km. Les réservoirs des premières voitures à hydrogène contiennent 5 kg d’H2, à 700 bars, dans un volume de 125 litres et pèsent environ 130 kg, s’ajoutant à un poids de PAC d’environ 100 kg. On est loin de la compétitivité avec une voiture thermique, mais des autonomies très grandes sont envisageables, au contraire des batteries actuelles dont le poids leur est proportionnel (1 kg/km).

Notons que les technologies de distribution et de stockage de l’hydrogène pour les usages routiers exigent de très grandes étanchéités opérationnelles, l’hydrogène étant par sa faible densité et sa réactivité, extrêmement « fuitard » et explosif dans l’air (Fukushima Daiichi).

Par

4) Commercialisation et infrastructures

En 2019, seuls Toyota (Mirai), Honda (Clarity) et Hyundai (Nexo) ont commercialisé des voitures à hydrogène, à des prix très élevés autour de 70 000 à 80 000 € et avec des niveaux de développement de prototypes.

Ainsi, pas plus de 6 000 voitures à hydrogène sont aujourd’hui en circulation dans le monde, le facteur limitant étant le manque d’infrastructures de distribution. En France, en 2019, une vingtaine de stations de distribution H2 sont en service pour environ 300 véhicules, essentiellement urbains (Hype). Là aussi, les coûts d’investissements sont rédhibitoires (un million d’euros par station alors que le coût par borne de recharge rapide est de 10 000 à 20 000 € (110 000 bornes dans le monde).

La guerre batterie-hydrogène n’aura pas lieu

1) Certes l’hydrogène a la physique pour lui… (mais pas la chimie)

En densité massique d’énergie, l’hydrogène contient 40 kWh/kg alors qu’une batterie Li-ion atteint 200 Wh/kg.

En autonomie et poids, pour 500 km d’autonomie, il faut :

5 kg d’H2 dans un réservoir de 125 l pesant 130 kg (+ 100 kg de PAC) ;

500 kg de batteries (occupant la place de 5 personnes).

En temps de recharge :

H2 : plein en 5 minutes ;

Batterie : de 30 minutes (rapide) à 8-10 h.

2) Mais en rendement cumulé, la batterie (70%) est trois fois supérieure à la filière hydrogène, de l’électricité à la roue.

Avec la batterie, tout se passe à bord du véhicule (hors pertes en réseaux – rendement de 95%), la suite des opérations étant la charge (rendement de 99%), la transformation DC/AC en sortie de batterie (92%), l’onduleur (90%), le moteur (90%), soit un rendement global de l’ordre de 70% à 75%.

Avec l’hydrogène, la filière commence au sol. À partir d’un approvisionnement en électricité décarbonée, H2 est produit par électrolyse (rendement 70-80%), puis comprimé à 700 bars (85%), enfin transporté et livré (90%).

Une fois à bord, H2 est retransformé en électricité par la PAC (50-70%), elle-même redressée de DC en AC (92%), ondulée (90%) et motorisée (90%).

Le rendement global pour la filière hydrogène est donc de l’ordre de 20% à 33%.

L’alimentation directe par batterie a donc un rendement 2 à 3 fois supérieur à l’hydrogène + PAC, avec un avantage en « simplicité » qui se traduit drastiquement en coûts d’exploitation, de maintenance et d’investissement.

3) Les coûts kilométriques « à la pompe »

En 2019, l’hydrogène est commercialisé à 11-15 € le kg (33 kWh). À la pompe, l’électricité peut typiquement être facturée de l'ordre de 0,25 €/kWh sur une borne de recharge publique en France (différences de prix en fonction des réseaux de recharge), la recharge étant moins coûteuse à domicile.

La voiture électrique à batterie consomme 15 à 20 kWh aux 100 km, soit 4 à 5 € / 100 km.

La voiture électrique à hydrogène consomme 1 kg H2 aux 100 km, soit 11 à 15 € / 100 km.

Il y a un rapport 3 en faveur de la batterie.

4) L’offre automobile

Au Salon de l’Auto de mars 2019, plus de 20 modèles de voitures électriques à batterie étaient proposés, dont 5 nouveaux avec des autonomies supérieures à 400 km pour des prix de l’ordre de 35 000 €. Dans le monde, les ventes sont en très forte croissance (+ 20 à 30%) et l’AIE prévoit, en 2030, environ 125 millions de VE, pour plus de 3 millions en 2018, soit 40 fois plus. Dans cette prévision, l’hydrogène n’est pas (encore ?) présent.

5) Le poids de l’innovation

La batterie Li-ion n’a cessé de progresser au service du véhicule électrique, en particulier en densité d’énergie, et le créneau de la supériorité en autonomie qui faisait l’attractivité initiale de l’hydrogène s’est progressivement rétréci. La progression vers le Li-ion à électrolyte solide en particulier, rendant possible des autonomies de 600 km, et des pleins en moins de 10 minutes, grâce à des accus au graphène, grignote actuellement les espoirs qu’avaient suscité les qualités exceptionnelles de l’hydrogène et, en ce qui concerne la mobilité routière pour le grand public, le KO est sans doute proche.

6) L’accès aux métaux rares

Dans la rivalité batterie-hydrogène pour l’alimentation embarquée des voitures électriques, les approvisionnements en lithium pour les batteries et en platine pour les piles à hydrogène sont encore perçus comme des paramètres critiques menaçant par leur rareté le développement de ces deux technologies.

Les batteries Li-ion commercialisées font en effet non seulement un large usage du lithium (3 à 5 kg par véhicule), mais aussi de cobalt, de nickel, de manganèse dans des substrats d’aluminium, de carbone et de cuivre pour la réalisation de leurs électrodes et de leurs structures.

Les perspectives d’une envolée (+ 30%) de la demande annuelle au-delà de la dizaine de millions de véhicules électriques à batteries en 2030 ont donc posé d’emblée le problème des ressources minérales disponibles, en particulier en lithium. Les réserves prouvées sont évaluées aujourd’hui entre 15 et 25 millions de tonnes, concentrées en Amérique Andine (Argentine, Chili, Bolivie, etc.) et en Chine. Mais, après l’habituelle prophétie initiale des « pénuristes » d’un épuisement prochain de cette ressource, la recherche minière a commencé à en identifier de nouveaux gisements (Afghanistan, Algérie, Portugal, etc.) et en réévaluer les ressources à au moins 60 millions de tonnes. En y ajoutant le lithium récupérable par recyclage des batteries et la possibilité de lui substituer du sodium dans de nouveaux couples électrochimiques, on peut écarter pour la décennie à venir le risque d’une asphyxie de la croissance attendue par manque de ressources minérales, pour se concentrer sur les énormes besoins de financement qu’il va nécessiter.

Dans une pile à hydrogène embarquée sur un véhicule électrique, comme dans la quasi-totalité des piles à combustible (PAC), les réactions d’oxydoréduction aux électrodes et à la traversée des membranes sont catalysées par le platine, rare et coûteux, qui reste encore aujourd’hui la matière première critique quasi-unique des PAC. Les perspectives de l’hydrogène pour motoriser la voiture électrique n’ont pas encore justifié l’effort d’industrialisation des PAC pour en abaisser drastiquement les coûts et en particulier pour substituer au platine des catalyseurs beaucoup moins rares et précieux.

Dans le duel batterie-hydrogène, la dépendance au lithium est nettement moins handicapante que la catalyse par le platine.

7) La lourdeur des investissements

La transition énergétique va entraîner, pour la seule mobilité, des investissements gigantesques en technologies, infrastructures et équipements. Déjà, le montant des subventions accordées aux énergies décarbonées renouvelables, au soutien à l’habitat et aux transports se chiffrent annuellement par milliards d’euros) à l’échelle de la France, par dizaines de milliards d’euros en Chine et en Asie du Sud et proche de la centaine de milliard pour le monde.

Sur tous les postes de la mobilité routière, l’hydrogène est beaucoup plus cher que la batterie et constitue le plus souvent « un investissement déraisonnable ». En outre, la quasi-totalité de l’infrastructure électrique existe déjà contrairement à celle de l’hydrogène.

Conclusion

La bataille pour la mobilité autonome décarbonée paraît donc perdue pour l’hydrogène face à la batterie, sauf dans quelques niches exigeant à la fois de très grandes autonomies pour des véhicules très lourds.

Mais l’hydrogène possède des qualités physiques si exceptionnelles que sa progression ne saurait s’arrêter là. Elle reste d’abord un gaz industriel majeur dont la production par vaporeformage doit être relayée par l’électrolyse à haute température (ou la thermochimie), à partir d’une électricité décarbonée, nucléaire ou intermittente.

Elle doit aussi se développer comme solution de stockage de l’électricité « fatale » de ces intermittentes en plein développement. Elle est enfin un élément clé de la fermeture du cycle du CO2 par méthanation. Il est possible de faire reculer l’empoisonnement de l’atmosphère par le CO2 en le capturant systématiquement partout où l’humanité l’émet massivement aujourd’hui et en le retransformant en hydrocarbure liquide utilisable directement en énergie primaire.

parue le 09 mai 2019

Sources / Notes

28% en France.

Ou liquéfié.

Fuel Cell Electric Vehicle.

16 000 $ pour la Honda Clarity (130 kWh).

Par

En réponse à mynameisfedo

perso, et ça sera mon choix d'ici peu: je préfère les 2: une thermique pour les longs trajets et une électrique pour les trajets quotidiens avec recharge à domicile.

Ce que tu envisages c’est ce que j’ai déjà fait en 2015. Pour passer finalement au tout électrique l’année dernière. Une fois qu’on a goûté aux motorisations électriques, on ne veut plus revenir sur des caisses à pétroles qui donnent une impression de préhistoire.

Par

En réponse à pxidr

Ah ce fameux pays de la délation et de la repression routière ou la France fait enfant de cœur à côté...

répression routière? LOL, on ne connait même pas les radars tourelles, c'est une invention bien de chez vous ça! Et ici en Suisse, on ne paie qu'une trentaine d'euros par an pour rouler illimité sur les autoroutes, c'est vrai que la France est imbattable à ce niveau :violon:

Par

En réponse à skywinder

répression routière? LOL, on ne connait même pas les radars tourelles, c'est une invention bien de chez vous ça! Et ici en Suisse, on ne paie qu'une trentaine d'euros par an pour rouler illimité sur les autoroutes, c'est vrai que la France est imbattable à ce niveau :violon:

Tu nous parles des amendes en Suisse pour rouler à 140 de moyenne en 700km le mytho ?

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Ben je vois qu'encore une fois vous pipez que dalle...vous devriez me dire merci....je vous éclaire...

Par

Allez...reprenez le sujet de base "Le patron de Volvo pense que l'hydrogène est une erreur"

et foutez-nous la paix avec vos alcalines...

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Ben je vois qu'encore une fois vous pipez que dalle...vous devriez me dire merci....je vous éclaire...

Piper que dalle ? Mais c’est toi qui déverse ton inculture patentée à la face du monde mon pauvre :lol:

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Allez...reprenez le sujet de base "Le patron de Volvo pense que l'hydrogène est une erreur"

et foutez-nous la paix avec vos alcalines...

Allé, encore une preuve que tu baragouines des inepties, incapable de comprendre pourquoi l’H2 pour les VP est une fumisterie et ne verra jamais le jour.

Par

En réponse à skywinder

répression routière? LOL, on ne connait même pas les radars tourelles, c'est une invention bien de chez vous ça! Et ici en Suisse, on ne paie qu'une trentaine d'euros par an pour rouler illimité sur les autoroutes, c'est vrai que la France est imbattable à ce niveau :violon:

T'est vraiment sur d'y vivre ?

La densité des radars est tout bonnement hallucinante, pour quelques km/h de trop tu est considéré comme un criminel... En France la tolérance est quand même bien plus grande.

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Allez...reprenez le sujet de base "Le patron de Volvo pense que l'hydrogène est une erreur"

et foutez-nous la paix avec vos alcalines...

Justement il a bien raison, c'est pour ça que le VE à batteries est une solution technique tout à fait pertinente.

Même le patron de VW le dit...

Par

En réponse à $pacePla1d

Tu nous parles des amendes en Suisse pour rouler à 140 de moyenne en 700km le mytho ?

J'ai bien écrit que ce n'était pas en Suisse, stp apprends à lire petit. Et en bon mytho que tu es, continue à sortir tes inepties sur les VE

Par

En réponse à $pacePla1d

Et surtout à la vitesse max de 120 km/h sur autoroute, il nous expliquera comment il fait 700 km en 5 heures ce qui fait 140 de moyenne, et vu le prix des amendes en Suisse...

Laissons tomber, c’est un gros mytho.

C'est pourtant simple.

Il fait Lausanne > Montreux en passant par Zürich :lol:

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Allez...reprenez le sujet de base "Le patron de Volvo pense que l'hydrogène est une erreur"

et foutez-nous la paix avec vos alcalines...

Bizarre c'est pourtant bien nous qui se faisons attaquer.

T'as pas du lire les commentaires mon gros.

Par

Bref, en conclusion le VT est utilisable uniquement sur certaines portions de l'autoroute allemande, et bientôt seulement la nuit.

.

Autant dire que c'est le besoin de tous les français.

Par

En réponse à ano22

Bref, en conclusion le VT est utilisable uniquement sur certaines portions de l'autoroute allemande, et bientôt seulement la nuit.

.

Autant dire que c'est le besoin de tous les français.

Mdrrr c’est à peu près ce que les trolls pro suint viennent nous seriner ici :lol:

Par

En réponse à skywinder

J'ai bien écrit que ce n'était pas en Suisse, stp apprends à lire petit. Et en bon mytho que tu es, continue à sortir tes inepties sur les VE

Si t’es en Suisse tu n’es pas loin de moi, passes donc dans mon coin me dire ça petit.

Par

"Il est vrai que jusqu'ici, le secteur des batteries est celui qui évolue le plus doucement : aucune avancée majeure n'a été faite depuis bien longtemps"

:ptèdr:

Par

En réponse à Philippe2446

L'avion peut-être. D'autant plus que l'impact du CO2 émis en haute atmosphère est presque 2 fois plus important que celui du plancher des vaches (cf Ademe). Autant doubler d'efforts... Et le volume de la charge utile transportée n'est pas un réel souci dans l'aviation (cf le transporteur de tronçons d'avions Airbus Beluga), donc on peut très bien transporter de l'hydrogène à des pressions inférieures aux 700 bars de la voiture...

Mais le camion, je ne pense pas. Ne serait-ce qu'à cause de l'encombrement... Et encore une fois, c'est juste désastreux sur le plan de l'efficience globale...

Ben si tu mets un réservoir à la place de la cargaison...

Tu la mets où, la cargaison??? :ange:

Par

En réponse à mynameisfedo

passer de 130 à 0, sortir de la voiture, faire le plein d'essence, rentrer dans la voiture, payer, puis réaccélérer pour revenir à 130, oui, ça prend plus de 2 minutes.

mais sur un trajet de plus de 400 bornes, je n'ai pas besoin de m'arrêter. :bah:

et avec ma caisse actuelle, à vitesse max sur autoroute, je peux même envisager 700 bornes sans arrêt. dès lors, j'arriverai toujours plus tôt qu'une Tesla. :bah:

Ah parce que le but d'un grand trajet en voiture est d'arriver le plus vite possible???

Par

En réponse à skywinder

Non, je fais partie de cette population qui peut faire 700km en 5 heures (2 heures et demi de conduite car on est deux). Et quand on s'arrête pour une pause WC, on ne fait pas partie de ton genre de population qui est obligé de s'arrêter des heures après avoir fait seulement 2 à 3 heures d'autoroute avec la clim enclenchée :lol:

Ouh le copié/collé de post...

En mal d'inspiration?

Du coup, je fais quoi, je copie/colle ma réponse à ce commentaire ridicule? ... Allez, c'est parti:

Concernant les pauses, chacun fait comme il veut, oui. Si tu préfères polluer (et en plus perdre de l'argent!) plutôt que de consacrer quelques dizaines de minutes à recharger les rares fois où tu en as réellement besoin (en moyenne: une fois pour les vacances au ski, une autre pour les vacances d'été, et quelques WE dans l'année), ben écoute, chacun sa conscience!

Il n'empêche qu'en 6 h de route, en France, tu fais 800km, soit bien plus que ce que la majorité des français parcourent pour leur trajet de vacances. ça te coûte tant que ça de caler la pause au milieu sur le repas du midi???

La seule chose que je veux mettre en évidence avec ceci, c'est que ceux qui ne veulent pas trouvent TOUS les prétextes pour ne pas faire (sans même parler de l'évolution rapide des technos VE qui font que demain, un VE aura plus d'autonomie qu'un VT, la preuve avec la prochaine génération de batteries Tesla: plus de 800km sur l'enclume cybertruck, plus de 1000km sur la roadster 2)...

Tu en fais clairement partie.

Par

stanley meyer doit se retourner dans sa tombe

Par

En réponse à kiloWatt

Ah parce que le but d'un grand trajet en voiture est d'arriver le plus vite possible???

Chez nous, les PétroleFan, 15 minutes d'arrêt sur un trajet de 7h c'est pas imaginable. Tout arrêt est prohibé. D'ailleurs toute la famille est organisée. Nous mangeons et faisons pipi dans la voiture. L'autre jour j'ai dû engueuler ma fille car elle ne voulait pas faire son pipi dans la bouteille comme tout le monde. Nous essayons également de ne pas boire d'eau lors du trajet car ça nous donne envie de faire pipi. C'est un peu pénible lors des canicule l'été mais vu que ma belle-mère est avec nous j'espère secrètement qu'elle y laisse sa vie. Pour le moment elle tient le coup mais grâce à mon SUV 10L/100km j'espère que le réchauffement climatique sera suffisant.

Par

En réponse à kiloWatt

Ouh le copié/collé de post...

En mal d'inspiration?

Du coup, je fais quoi, je copie/colle ma réponse à ce commentaire ridicule? ... Allez, c'est parti:

Concernant les pauses, chacun fait comme il veut, oui. Si tu préfères polluer (et en plus perdre de l'argent!) plutôt que de consacrer quelques dizaines de minutes à recharger les rares fois où tu en as réellement besoin (en moyenne: une fois pour les vacances au ski, une autre pour les vacances d'été, et quelques WE dans l'année), ben écoute, chacun sa conscience!

Il n'empêche qu'en 6 h de route, en France, tu fais 800km, soit bien plus que ce que la majorité des français parcourent pour leur trajet de vacances. ça te coûte tant que ça de caler la pause au milieu sur le repas du midi???

La seule chose que je veux mettre en évidence avec ceci, c'est que ceux qui ne veulent pas trouvent TOUS les prétextes pour ne pas faire (sans même parler de l'évolution rapide des technos VE qui font que demain, un VE aura plus d'autonomie qu'un VT, la preuve avec la prochaine génération de batteries Tesla: plus de 800km sur l'enclume cybertruck, plus de 1000km sur la roadster 2)...

Tu en fais clairement partie.

Très sincèrement, je ne suis pas un adepte de la théorie du complot, mais quand je vois tous ces profils sortis de je-ne-sais-ou venir à chaque fois débiter non-stop les mêmes inepties sur le VE, je me dis que Total, Shell, BP doivent payer des community managers pour venir sur la section comms de Caradisiac (et ailleurs) pour cracher sur le VE et répandre de la fake news pour le discréditer aux yeux des gens.

Ca ne m'étonnerait pas, vu la puissance de ces groupes et de leur lobbying...

Par

En réponse à pxidr

Très sincèrement, je ne suis pas un adepte de la théorie du complot, mais quand je vois tous ces profils sortis de je-ne-sais-ou venir à chaque fois débiter non-stop les mêmes inepties sur le VE, je me dis que Total, Shell, BP doivent payer des community managers pour venir sur la section comms de Caradisiac (et ailleurs) pour cracher sur le VE et répandre de la fake news pour le discréditer aux yeux des gens.

Ca ne m'étonnerait pas, vu la puissance de ces groupes et de leur lobbying...

Moi je vois plus prosaïquement la réticence au changement de quelques simplets face à une évolution de paradigme.

Ne t’inquiète pas, lorsque les VE se démocratiseront et commenceront à arriver dans leur entourage, ils voudront tous franchir le cap et feront comme si cela a toujours été une évidence pour eux, je l’ai déjà dit ici. Ils font partie des masses suiveuses. Si il n’y a que le con qui ne change pas d’avis, il oublie bien souvent d’évoquer qu’il en a changé.

Par

En réponse à exprese

4) Commercialisation et infrastructures

En 2019, seuls Toyota (Mirai), Honda (Clarity) et Hyundai (Nexo) ont commercialisé des voitures à hydrogène, à des prix très élevés autour de 70 000 à 80 000 € et avec des niveaux de développement de prototypes.

Ainsi, pas plus de 6 000 voitures à hydrogène sont aujourd’hui en circulation dans le monde, le facteur limitant étant le manque d’infrastructures de distribution. En France, en 2019, une vingtaine de stations de distribution H2 sont en service pour environ 300 véhicules, essentiellement urbains (Hype). Là aussi, les coûts d’investissements sont rédhibitoires (un million d’euros par station alors que le coût par borne de recharge rapide est de 10 000 à 20 000 € (110 000 bornes dans le monde).

La guerre batterie-hydrogène n’aura pas lieu

1) Certes l’hydrogène a la physique pour lui… (mais pas la chimie)

En densité massique d’énergie, l’hydrogène contient 40 kWh/kg alors qu’une batterie Li-ion atteint 200 Wh/kg.

En autonomie et poids, pour 500 km d’autonomie, il faut :

5 kg d’H2 dans un réservoir de 125 l pesant 130 kg (+ 100 kg de PAC) ;

500 kg de batteries (occupant la place de 5 personnes).

En temps de recharge :

H2 : plein en 5 minutes ;

Batterie : de 30 minutes (rapide) à 8-10 h.

2) Mais en rendement cumulé, la batterie (70%) est trois fois supérieure à la filière hydrogène, de l’électricité à la roue.

Avec la batterie, tout se passe à bord du véhicule (hors pertes en réseaux – rendement de 95%), la suite des opérations étant la charge (rendement de 99%), la transformation DC/AC en sortie de batterie (92%), l’onduleur (90%), le moteur (90%), soit un rendement global de l’ordre de 70% à 75%.

Avec l’hydrogène, la filière commence au sol. À partir d’un approvisionnement en électricité décarbonée, H2 est produit par électrolyse (rendement 70-80%), puis comprimé à 700 bars (85%), enfin transporté et livré (90%).

Une fois à bord, H2 est retransformé en électricité par la PAC (50-70%), elle-même redressée de DC en AC (92%), ondulée (90%) et motorisée (90%).

Le rendement global pour la filière hydrogène est donc de l’ordre de 20% à 33%.

L’alimentation directe par batterie a donc un rendement 2 à 3 fois supérieur à l’hydrogène + PAC, avec un avantage en « simplicité » qui se traduit drastiquement en coûts d’exploitation, de maintenance et d’investissement.

3) Les coûts kilométriques « à la pompe »

En 2019, l’hydrogène est commercialisé à 11-15 € le kg (33 kWh). À la pompe, l’électricité peut typiquement être facturée de l'ordre de 0,25 €/kWh sur une borne de recharge publique en France (différences de prix en fonction des réseaux de recharge), la recharge étant moins coûteuse à domicile.

La voiture électrique à batterie consomme 15 à 20 kWh aux 100 km, soit 4 à 5 € / 100 km.

La voiture électrique à hydrogène consomme 1 kg H2 aux 100 km, soit 11 à 15 € / 100 km.

Il y a un rapport 3 en faveur de la batterie.

4) L’offre automobile

Au Salon de l’Auto de mars 2019, plus de 20 modèles de voitures électriques à batterie étaient proposés, dont 5 nouveaux avec des autonomies supérieures à 400 km pour des prix de l’ordre de 35 000 €. Dans le monde, les ventes sont en très forte croissance (+ 20 à 30%) et l’AIE prévoit, en 2030, environ 125 millions de VE, pour plus de 3 millions en 2018, soit 40 fois plus. Dans cette prévision, l’hydrogène n’est pas (encore ?) présent.

5) Le poids de l’innovation

La batterie Li-ion n’a cessé de progresser au service du véhicule électrique, en particulier en densité d’énergie, et le créneau de la supériorité en autonomie qui faisait l’attractivité initiale de l’hydrogène s’est progressivement rétréci. La progression vers le Li-ion à électrolyte solide en particulier, rendant possible des autonomies de 600 km, et des pleins en moins de 10 minutes, grâce à des accus au graphène, grignote actuellement les espoirs qu’avaient suscité les qualités exceptionnelles de l’hydrogène et, en ce qui concerne la mobilité routière pour le grand public, le KO est sans doute proche.

6) L’accès aux métaux rares

Dans la rivalité batterie-hydrogène pour l’alimentation embarquée des voitures électriques, les approvisionnements en lithium pour les batteries et en platine pour les piles à hydrogène sont encore perçus comme des paramètres critiques menaçant par leur rareté le développement de ces deux technologies.

Les batteries Li-ion commercialisées font en effet non seulement un large usage du lithium (3 à 5 kg par véhicule), mais aussi de cobalt, de nickel, de manganèse dans des substrats d’aluminium, de carbone et de cuivre pour la réalisation de leurs électrodes et de leurs structures.

Les perspectives d’une envolée (+ 30%) de la demande annuelle au-delà de la dizaine de millions de véhicules électriques à batteries en 2030 ont donc posé d’emblée le problème des ressources minérales disponibles, en particulier en lithium. Les réserves prouvées sont évaluées aujourd’hui entre 15 et 25 millions de tonnes, concentrées en Amérique Andine (Argentine, Chili, Bolivie, etc.) et en Chine. Mais, après l’habituelle prophétie initiale des « pénuristes » d’un épuisement prochain de cette ressource, la recherche minière a commencé à en identifier de nouveaux gisements (Afghanistan, Algérie, Portugal, etc.) et en réévaluer les ressources à au moins 60 millions de tonnes. En y ajoutant le lithium récupérable par recyclage des batteries et la possibilité de lui substituer du sodium dans de nouveaux couples électrochimiques, on peut écarter pour la décennie à venir le risque d’une asphyxie de la croissance attendue par manque de ressources minérales, pour se concentrer sur les énormes besoins de financement qu’il va nécessiter.

Dans une pile à hydrogène embarquée sur un véhicule électrique, comme dans la quasi-totalité des piles à combustible (PAC), les réactions d’oxydoréduction aux électrodes et à la traversée des membranes sont catalysées par le platine, rare et coûteux, qui reste encore aujourd’hui la matière première critique quasi-unique des PAC. Les perspectives de l’hydrogène pour motoriser la voiture électrique n’ont pas encore justifié l’effort d’industrialisation des PAC pour en abaisser drastiquement les coûts et en particulier pour substituer au platine des catalyseurs beaucoup moins rares et précieux.

Dans le duel batterie-hydrogène, la dépendance au lithium est nettement moins handicapante que la catalyse par le platine.

7) La lourdeur des investissements

La transition énergétique va entraîner, pour la seule mobilité, des investissements gigantesques en technologies, infrastructures et équipements. Déjà, le montant des subventions accordées aux énergies décarbonées renouvelables, au soutien à l’habitat et aux transports se chiffrent annuellement par milliards d’euros) à l’échelle de la France, par dizaines de milliards d’euros en Chine et en Asie du Sud et proche de la centaine de milliard pour le monde.

Sur tous les postes de la mobilité routière, l’hydrogène est beaucoup plus cher que la batterie et constitue le plus souvent « un investissement déraisonnable ». En outre, la quasi-totalité de l’infrastructure électrique existe déjà contrairement à celle de l’hydrogène.

Conclusion

La bataille pour la mobilité autonome décarbonée paraît donc perdue pour l’hydrogène face à la batterie, sauf dans quelques niches exigeant à la fois de très grandes autonomies pour des véhicules très lourds.

Mais l’hydrogène possède des qualités physiques si exceptionnelles que sa progression ne saurait s’arrêter là. Elle reste d’abord un gaz industriel majeur dont la production par vaporeformage doit être relayée par l’électrolyse à haute température (ou la thermochimie), à partir d’une électricité décarbonée, nucléaire ou intermittente.

Elle doit aussi se développer comme solution de stockage de l’électricité « fatale » de ces intermittentes en plein développement. Elle est enfin un élément clé de la fermeture du cycle du CO2 par méthanation. Il est possible de faire reculer l’empoisonnement de l’atmosphère par le CO2 en le capturant systématiquement partout où l’humanité l’émet massivement aujourd’hui et en le retransformant en hydrocarbure liquide utilisable directement en énergie primaire.

parue le 09 mai 2019

Sources / Notes

28% en France.

Ou liquéfié.

Fuel Cell Electric Vehicle.

16 000 $ pour la Honda Clarity (130 kWh).

Merci pour cet exposé.

Une remarque toutefois, la mobilité autonome décarbonée n'existe pas.

Et les bilans carbone globaux d'une filière sont si compliqués à établir qu'on se demande sur quelles bases les promoteurs du VE s'appuient pour démontrer la supériorité de leur filière.

Autant le moteur électrique sur réseau filaire présente un bon bilan, autant le moteur électrique sur batterie a tout à démontrer en matière de bilan global CO2.

Par

En réponse à $pacePla1d

Moi je vois plus prosaïquement la réticence au changement de quelques simplets face à une évolution de paradigme.

Ne t’inquiète pas, lorsque les VE se démocratiseront et commenceront à arriver dans leur entourage, ils voudront tous franchir le cap et feront comme si cela a toujours été une évidence pour eux, je l’ai déjà dit ici. Ils font partie des masses suiveuses. Si il n’y a que le con qui ne change pas d’avis, il oublie bien souvent d’évoquer qu’il en a changé.

Malheureusement il faut des clients promoteur/innovateur et pour les convaincre... Le luxe, le rêve et le prix. Puis les mouton suivront.

Quand je m'interressais aux véhicules électriques il y a 15 ou 20 ans et que j'osais en parler..."mais ça marchera jaaaamais ! " disaient ils avec 2 dents de lapin.

Quand tu parles des défaut d'une thermique, que ce soit la plus petit a la plus performante on te rigole au nez.

Par

En réponse à kiloWatt

Ah parce que le but d'un grand trajet en voiture est d'arriver le plus vite possible???

Quand on prend l'autoroute payante,... Heu... Oui. :bah:

Et de manière générale, oui, mon but n'est pas que le trajet s'éternise. :bah:

Par

En réponse à disvar81

Merci pour cet exposé.

Une remarque toutefois, la mobilité autonome décarbonée n'existe pas.

Et les bilans carbone globaux d'une filière sont si compliqués à établir qu'on se demande sur quelles bases les promoteurs du VE s'appuient pour démontrer la supériorité de leur filière.

Autant le moteur électrique sur réseau filaire présente un bon bilan, autant le moteur électrique sur batterie a tout à démontrer en matière de bilan global CO2.

Cela a été démontré a plusieurs reprises que le bilan CO2 d'un VE a batteries devient meilleur qu'un VT au bout de quelque chose comme 40000km en France.

Sachant qu'une batterie de Tesla 3 peut durer 500000km, tu vois tout de suite le bénéfice environnemental énorme...

Par

En réponse à kiloWatt

Ouh le copié/collé de post...

En mal d'inspiration?

Du coup, je fais quoi, je copie/colle ma réponse à ce commentaire ridicule? ... Allez, c'est parti:

Concernant les pauses, chacun fait comme il veut, oui. Si tu préfères polluer (et en plus perdre de l'argent!) plutôt que de consacrer quelques dizaines de minutes à recharger les rares fois où tu en as réellement besoin (en moyenne: une fois pour les vacances au ski, une autre pour les vacances d'été, et quelques WE dans l'année), ben écoute, chacun sa conscience!

Il n'empêche qu'en 6 h de route, en France, tu fais 800km, soit bien plus que ce que la majorité des français parcourent pour leur trajet de vacances. ça te coûte tant que ça de caler la pause au milieu sur le repas du midi???

La seule chose que je veux mettre en évidence avec ceci, c'est que ceux qui ne veulent pas trouvent TOUS les prétextes pour ne pas faire (sans même parler de l'évolution rapide des technos VE qui font que demain, un VE aura plus d'autonomie qu'un VT, la preuve avec la prochaine génération de batteries Tesla: plus de 800km sur l'enclume cybertruck, plus de 1000km sur la roadster 2)...

Tu en fais clairement partie.

On a décidément pas la même notion de "preuve" . Donc tu as déjà la preuve des plus de 1000km d'autonomie de la roadster 2. Marre des individus qui prônent ces batteries sales comme étant propres. Tu fais clairement partie de ces illuminés, on ne peut que s'attrister sur toi. Continue à nous balancer tes "preuves", comme je t'ai déjà dit, heureusement pour toi que le ridicule ne tue pas...

Par

Bien sûr ! Vu qu'ils font partie d'un groupe chinois, ils ne vont pas avouer qu'ils sont incapables d'investir dans l'hydrogène. Cette technologie c'est l'avenir, le tout électrique n'est qu'une technologie de transition. Sachant que l'électricité qui anime les voitures proviennent de centrales très polluantes - surtout en chine : +70% énergies fossiles - il est regrettable d'avoir de tels propos. Sans compter que la production de batteries est extrêmement polluante. Nous Européens sommes pragmatiques et avons vu l'hydrogène comme une solution d'avenir. Même si la production d'hydrogène peuvent encore polluer un peu, la fabrication des moteurs H² est beaucoup moins polluante que celle des moteurs électriques.

Par

En réponse à pxidr

Cela a été démontré a plusieurs reprises que le bilan CO2 d'un VE a batteries devient meilleur qu'un VT au bout de quelque chose comme 40000km en France.

Sachant qu'une batterie de Tesla 3 peut durer 500000km, tu vois tout de suite le bénéfice environnemental énorme...

Hum... Une batterie de Tesla ne dure pas 500.000 km. La seule personne qui ait jamais parcouru 1.000.000 km en Tesla a changé sa batterie 1 fois et changé 2 fois le moteur. Je te laisse faire le calcul de la durée de vie...

Quant au reste, il a dû remplacer pas mal de pièces.

Bref, un véhicule électrique a une durée de vie moindre qu'un véhicule normal, mais ça coûte 3 fois plus cher.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

"changé 3 fois de moteurs", donc effectivement 4 moteurs différents au total sur une seule voiture en si peu de temps

Par

En réponse à pxidr

Très sincèrement, je ne suis pas un adepte de la théorie du complot, mais quand je vois tous ces profils sortis de je-ne-sais-ou venir à chaque fois débiter non-stop les mêmes inepties sur le VE, je me dis que Total, Shell, BP doivent payer des community managers pour venir sur la section comms de Caradisiac (et ailleurs) pour cracher sur le VE et répandre de la fake news pour le discréditer aux yeux des gens.

Ca ne m'étonnerait pas, vu la puissance de ces groupes et de leur lobbying...

p'tet ben que oui, p'tet ben que non...

Total NE investit énormément dans le renouvelable...

Non, je pense qu'il y a des gens qui pensent qu'ils vont devoir sacrifier leur confort (au profit de leur santé et surtout celle de leurs enfants, avant même de parler de leur porte-monnaie... un comble) et qui ne veulent pas en entendre parler...

Il y a aussi une frange d'intoxiqués, des gens dont on a bourré le crâne de certitudes valables à un instant donné... complètement révolu car notre monde change vite.

La pollution s'accélère, le réchauffement climatique aussi.

Certains proposent des solutions pour être meilleurs, (à défaut d'être optimal... l'optimal pour la planète serait l'extinction de l'espèce humaine ou à minima de son mode vie et d'une partie de l'espèce humaine)

Par

En réponse à skywinder

"changé 3 fois de moteurs", donc effectivement 4 moteurs différents au total sur une seule voiture en si peu de temps

"en si peu de temps"...

Depuis quand le temps compte dans l'usure d'un organe ou d'une pièce???

Ce ne serait pas la sollicitation qui compte???

Une chose est sûre, t'es pas mécanicien, toi... p'tet même pas scientifique!

1 million de kilomètres...

Et rappelle moi le coût d'un moteur électrique vs un moteur thermique?

Tu vois vraiment pas plus loin que le bout de ton nez... Un adepte de la vision réduite... ça se retrouve dans ton étroitesse d'esprit.

Par

En réponse à Gina Almorzo

Hum... Une batterie de Tesla ne dure pas 500.000 km. La seule personne qui ait jamais parcouru 1.000.000 km en Tesla a changé sa batterie 1 fois et changé 2 fois le moteur. Je te laisse faire le calcul de la durée de vie...

Quant au reste, il a dû remplacer pas mal de pièces.

Bref, un véhicule électrique a une durée de vie moindre qu'un véhicule normal, mais ça coûte 3 fois plus cher.

Ouai, au final, ça lui a coûté 13k€ en 1M de kilomètres...

Je te laisse faire le calcul du TCO vs un VT...

Tu as 2h.

Par

En réponse à skywinder

On a décidément pas la même notion de "preuve" . Donc tu as déjà la preuve des plus de 1000km d'autonomie de la roadster 2. Marre des individus qui prônent ces batteries sales comme étant propres. Tu fais clairement partie de ces illuminés, on ne peut que s'attrister sur toi. Continue à nous balancer tes "preuves", comme je t'ai déjà dit, heureusement pour toi que le ridicule ne tue pas...

"ces batteries sales comme étant propres"

Tiens, regarde ce qu'engendre ton pétrole propre:

https://www.actu-environnement.com/ae/news/pnue_pnud_pollution_petrole_exctration_3797.php4

http://petrolepropre.canalblog.com/archives/2011/05/04/21051032.html

http://tpepetroleqab.e-monsite.com/pages/les-effets-nefastes-du-petrole.html

https://www.persee.fr/doc/geoca_0035-113x_1999_num_74_3_4967

https://www.heritage.nf.ca/articles/en-francais/economy/petrole-et-environment.php

https://www.consoglobe.com/puits-de-petrole-pollution-cg

https://www.lefigaro.fr/environnement/2012/08/17/01029-20120817ARTFIG00392-carton-jaune-pour-l-extraction-petroliere.php

https://www.francetvinfo.fr/monde/canada/canada-l-exploitation-du-petrole-a-l-origine-d-une-grave-pollution_1214427.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_principaux_d%C3%A9versements_p%C3%A9troliers

http://www.leparisien.fr/societe/yvelines-fuite-sur-le-pipeline-d-lle-de-france-du-petrole-dans-des-champs-25-02-2019-8020056.php

https://www.nouvelobs.com/monde/20060924.OBS3201/la-pollution-liee-au-raffinage-de-petrole.html

Celui-là est bon, ça vient directement du CHST!!!

http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=548

https://www.suezwaterhandbook.fr/eau-et-generalites/quelles-eaux-a-traiter-pourquoi/les-effuents-industriels/industries-du-petrole

Et ça, c'est en faisant 5min de recherches...

Par

En réponse à mynameisfedo

Quand on prend l'autoroute payante,... Heu... Oui. :bah:

Et de manière générale, oui, mon but n'est pas que le trajet s'éternise. :bah:

Qui parle d'éternité?

Regarde un Paris Marseille: https://abetterrouteplanner.com/?plan_uuid=8027764f-b009-4dcf-86fa-520383847dee

Model 3 GA.

Charge de départ: 100%

Charge mini d'arrivée (superchargeur et destination): 10%

Charge max au SUC: 90%

Vitesse de réf: 110km/h, max à 130km/h

Une pause de 11min à Auxerre: 54% → 79%, €4.84

Une pause de 19min à Mâcon: 10% → 68%, €11.19

Une pause de 16min à Montélimar: 10% → 62%, €9.95

46 minutes sur 7h49 de route, c'est une éternité??? ... En admettant en plus qu'on fasse une pause déjeuner à l'un ou l'autre, il y a moyen de sucrer une recharge et ça devient quasi transparent!!!

En admettant aussi que ça roule en permanence à 110/130km/h, ce qui, un jour de départ en vacances, est loin d'être assuré.

Un autre?

Strasbourg => Nantes, mêmes conditions, 47min de SUC (3 arrêts), sur 8h34 de route...

Encore une?

Lille => Toulouse, mêmes conditions, 1h de SUC (3 arrêts), sur 9h de route...

C'est quand même pas ça, l'éternité?!?!?

Par

En réponse à $pacePla1d

Moi je vois plus prosaïquement la réticence au changement de quelques simplets face à une évolution de paradigme.

Ne t’inquiète pas, lorsque les VE se démocratiseront et commenceront à arriver dans leur entourage, ils voudront tous franchir le cap et feront comme si cela a toujours été une évidence pour eux, je l’ai déjà dit ici. Ils font partie des masses suiveuses. Si il n’y a que le con qui ne change pas d’avis, il oublie bien souvent d’évoquer qu’il en a changé.

ça, c'est certainement très proche de la réalité...

Par

En réponse à kiloWatt

"en si peu de temps"...

Depuis quand le temps compte dans l'usure d'un organe ou d'une pièce???

Ce ne serait pas la sollicitation qui compte???

Une chose est sûre, t'es pas mécanicien, toi... p'tet même pas scientifique!

1 million de kilomètres...

Et rappelle moi le coût d'un moteur électrique vs un moteur thermique?

Tu vois vraiment pas plus loin que le bout de ton nez... Un adepte de la vision réduite... ça se retrouve dans ton étroitesse d'esprit.

C'est toi l'adepte de la vision réduite, tu crois vraiment que dans le long terme ces batterie Tesla de la production à leur fin de vie, sont bénéfiques pour notre planète? T'es non plus pas mécanicien, encore moins scientifique, mais juste un aveugle, garde tes fausses preuves pour toi, au lieu de polluer ce forum autant que tes fichues batteries tesla!

Par

En réponse à Bruno504

Encore une fois une grande annonce qui n'engage personne!

"l'efficacité totale d'un véhicule électrique est meilleure que celle d'une voiture à hydrogène"

Surtout pour le patron de Volvo qui a certainement un garage privé à la maison et au bureau pour recharger sa voiture à piles.

Pour les autres, ceux qui habitent en ville sans garage, voiture garée dans la rue là où ils trouvent une place... ben... qu'ils se débrouillent!

Ceux dont vous parlez seront de moins en moins nombreux puisque les autorités suppriment les places de parkings.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Contacte moi en MP vas y.

Par

En réponse à kiloWatt

Ouai, au final, ça lui a coûté 13k€ en 1M de kilomètres...

Je te laisse faire le calcul du TCO vs un VT...

Tu as 2h.

Je crois que tu lui en demandes un peu trop là :lol:

Par

"le secteur des batteries est celui qui évolue le plus doucement"

Ah bon??? comment peut on dire des choses pareilles???

Les batteries lithium-ion de traction sont passées en moins de 10 ans de 160km à 400km d'autonomie en moyenne, elles se rechargent 2 à 3 X plus rapidement, le prix a été divisé par 5, les process de fabrications sont toujours plus pointus et demandent moins de ressources donc moins polluantes, elles sont plus sécurisés à la surchauffe, le tout avec une industrie mondiale pétro-constructeurs clairement anti VE et des budgets R&D ridiculement bas...

Aujourd'hui le monde de l'industrie automobile thermique est clairement en déclin, et ça ne va pas s'arranger, avec de nouvelles batteries dont on sait déjà ce qu'elles donneront, une variante de la lithium-ion à électrolyte solide et des performances telles que l'industrie pétro-constructeurs s'effondrera définitivement (qui n'a même pas besoin du VE pour que ça arrive) si elle ne se remet pas en question rapidement... ce qu'elle fait non pas par conviction mais parce qu'elle n'a plus le choix...

Maintenant la question n'est plus SI? mais QUAND?... et ce n'est pas l’hydrogène, qui n'arrange que les pétroliers, qui changera quoi que ce soit...

Par

En réponse à skywinder

C'est toi l'adepte de la vision réduite, tu crois vraiment que dans le long terme ces batterie Tesla de la production à leur fin de vie, sont bénéfiques pour notre planète? T'es non plus pas mécanicien, encore moins scientifique, mais juste un aveugle, garde tes fausses preuves pour toi, au lieu de polluer ce forum autant que tes fichues batteries tesla!

"T'es non plus pas mécanicien, encore moins scientifique"

Qui, de toi ou moi, apporte des arguments chiffrés?

Qui, de toi ou moi, apporte des élément techniques?

Je le recite: tu as épluché la rétro-ingénierie de Munro & Associates?

Tu connais les notions de mécaniques basiques qui se cachent derrière un moteur thermique? ... parce que ce n'est pas qu'un couple max, une Pmax avec une cylindrée et une consommation donnée...

Qui, de toi ou moi, apporte de la relativité sur ces notions, corroborée par des chiffres réels?

Genre: ton VT est homologué dans des conditions données (T°C, pression atmo -i.e. altitude notamment) et dès que tu sors de ce point de fonctionnement, tu sais me dire comment fonctionne ton moteur?

S'il consomme plus ou moins?

Dans ce que j'ai cité sur la pollution du pétrole, il y a au moins 1 article qui n'est pas issu de la presse dont on connaît les limites de l'objectivité (ou incompétence, au choix).

Quand je te sors un document officiel issu d'un CHSCT, tu appelles ça une "fausse preuve"???!!!

... C'est à ce moment précis que tu réduis ta vision car tu ne VEUX PAS entendre, ni voir.

La fameuse politique de l'autruche.

C'est toi, le pollueur. Ici comme sur la route.

Et je redis ce que j'ai TOUJOURS dit: le processus du VE n'en est qu'au début, avec une marge de progrès énorme quand celui du VT est déjà à son régime de croisière.

Alors entre un système qui pollue en régime établi (ah, désolé, j'utilise un terme scientifique, tu risques d'avoir du mal à comprendre) et un autre qui pollue, j'admettrai ni plus, ni moins même si je sais que c'est moins, et différemment en plus, en régime transitoire avec pour cible d'être moins polluant en régime établi, la marche à suivre est claire, et ce n'est pas que moi qui le dis.

Regarde l'Angleterre, plus aucun moteur thermique en vente à partir de 2035.

Une batterie Tesla polluera toujours moins que 500.000km que les plus de 75.000 tonnes (oui: SOIXANTE QUINZE MILLE TONNES) de CO2 émises par les VT sur le même kilométrage (parce que la majorité des conducteurs ne conduit pas comme sur le cycle, mais 20 à 30% plus émissifs, il n'y a qu'à voir les consos clients)...

Et on ne parle que de la consommation, là, et que du CO2. Il y a les Nox, les particules (qui adorent se loger dans nos poumons et générer de beaux cancers), le CO, les HC...

Il y a les particules de frein, aussi.

Et ce pétrole, pour l'amener à ta station il est transporter par quoi? Aladdin sur son tapis volant? ... non, de beaux PL thermiques et des super-tankers eux aussi thermiques.

Et on pétrole, il est pas transformé avant de devenir un carburant que ton moteur peut accepter? ... ça se fait par la magie du saint-esprit?

Et avant d'être transformé, tu crois que son extraction est plus ou moins polluante que celle de terres rares qui seront d'ores et déjà bannies de la prochaines génération de batteries Tesla (les autres suivront)???

Vas-y, garde ta tête d'oiseau bien enfouie dans le sol et continue de creuser, tu vas p-e trouver du pétrole pas cher... ou pas...

J'arrête là la discussion car tu réponds toujours à côté de la plaque. Je suis sûr que tu n'es même pas allé lire ne serait-ce qu'un seul des liens que j'ai mis.

Moi, je l'ai fait.

Ton 1er article, d'une, c'est du Auto-Plus... ne pas rire, comme si le Gala ou Voici de l'automobile avait une quelconque valeur scientifique. Et ça parle de l'Allemagne ne plus... On est en Allemagne? ... Non, donc : objection rejetée.

Ton 2ème article, il est partiellement vrai, et parle bien de l'instant présent (ce que j'ai dit plus haut). Il parle des terres rares, j'en ai parlé. Il parle de la Chine, or les plus grandes ressources de Lithium sont en Bolivie actuellement.

Dans les 2 cas, ce qui est mis en évidence, ce n'est pas la batterie, mais l'énergie fossile qui est utilisée...

Merci au final d'alimenter mon discours sur l'arrêt (ou l'usage à strict minima) des énergies fossiles.....

Tu vois, finalement, t'es un écolo dans l'âme... mais pas dans la tête...

Par

Pffff c'était quoi déjà le sujet à la base ?

Faut toujours que vous ramenez tout à vos foutu teslaq...

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Pffff c'était quoi déjà le sujet à la base ?

Faut toujours que vous ramenez tout à vos foutu teslaq...

Kia/Hyundai, ça marche aussi...

Par

En réponse à kiloWatt

"T'es non plus pas mécanicien, encore moins scientifique"

Qui, de toi ou moi, apporte des arguments chiffrés?

Qui, de toi ou moi, apporte des élément techniques?

Je le recite: tu as épluché la rétro-ingénierie de Munro & Associates?

Tu connais les notions de mécaniques basiques qui se cachent derrière un moteur thermique? ... parce que ce n'est pas qu'un couple max, une Pmax avec une cylindrée et une consommation donnée...

Qui, de toi ou moi, apporte de la relativité sur ces notions, corroborée par des chiffres réels?

Genre: ton VT est homologué dans des conditions données (T°C, pression atmo -i.e. altitude notamment) et dès que tu sors de ce point de fonctionnement, tu sais me dire comment fonctionne ton moteur?

S'il consomme plus ou moins?

Dans ce que j'ai cité sur la pollution du pétrole, il y a au moins 1 article qui n'est pas issu de la presse dont on connaît les limites de l'objectivité (ou incompétence, au choix).

Quand je te sors un document officiel issu d'un CHSCT, tu appelles ça une "fausse preuve"???!!!

... C'est à ce moment précis que tu réduis ta vision car tu ne VEUX PAS entendre, ni voir.

La fameuse politique de l'autruche.

C'est toi, le pollueur. Ici comme sur la route.

Et je redis ce que j'ai TOUJOURS dit: le processus du VE n'en est qu'au début, avec une marge de progrès énorme quand celui du VT est déjà à son régime de croisière.

Alors entre un système qui pollue en régime établi (ah, désolé, j'utilise un terme scientifique, tu risques d'avoir du mal à comprendre) et un autre qui pollue, j'admettrai ni plus, ni moins même si je sais que c'est moins, et différemment en plus, en régime transitoire avec pour cible d'être moins polluant en régime établi, la marche à suivre est claire, et ce n'est pas que moi qui le dis.

Regarde l'Angleterre, plus aucun moteur thermique en vente à partir de 2035.

Une batterie Tesla polluera toujours moins que 500.000km que les plus de 75.000 tonnes (oui: SOIXANTE QUINZE MILLE TONNES) de CO2 émises par les VT sur le même kilométrage (parce que la majorité des conducteurs ne conduit pas comme sur le cycle, mais 20 à 30% plus émissifs, il n'y a qu'à voir les consos clients)...

Et on ne parle que de la consommation, là, et que du CO2. Il y a les Nox, les particules (qui adorent se loger dans nos poumons et générer de beaux cancers), le CO, les HC...

Il y a les particules de frein, aussi.

Et ce pétrole, pour l'amener à ta station il est transporter par quoi? Aladdin sur son tapis volant? ... non, de beaux PL thermiques et des super-tankers eux aussi thermiques.

Et on pétrole, il est pas transformé avant de devenir un carburant que ton moteur peut accepter? ... ça se fait par la magie du saint-esprit?

Et avant d'être transformé, tu crois que son extraction est plus ou moins polluante que celle de terres rares qui seront d'ores et déjà bannies de la prochaines génération de batteries Tesla (les autres suivront)???

Vas-y, garde ta tête d'oiseau bien enfouie dans le sol et continue de creuser, tu vas p-e trouver du pétrole pas cher... ou pas...

J'arrête là la discussion car tu réponds toujours à côté de la plaque. Je suis sûr que tu n'es même pas allé lire ne serait-ce qu'un seul des liens que j'ai mis.

Moi, je l'ai fait.

Ton 1er article, d'une, c'est du Auto-Plus... ne pas rire, comme si le Gala ou Voici de l'automobile avait une quelconque valeur scientifique. Et ça parle de l'Allemagne ne plus... On est en Allemagne? ... Non, donc : objection rejetée.

Ton 2ème article, il est partiellement vrai, et parle bien de l'instant présent (ce que j'ai dit plus haut). Il parle des terres rares, j'en ai parlé. Il parle de la Chine, or les plus grandes ressources de Lithium sont en Bolivie actuellement.

Dans les 2 cas, ce qui est mis en évidence, ce n'est pas la batterie, mais l'énergie fossile qui est utilisée...

Merci au final d'alimenter mon discours sur l'arrêt (ou l'usage à strict minima) des énergies fossiles.....

Tu vois, finalement, t'es un écolo dans l'âme... mais pas dans la tête...

Effectivement je n'ai pas lu tous tes liens, je n'ai pas tout ce temps, contrairement à toi en attendant que ta tesla veuille bien se recharger un peu pour avancer de quelques km... Et c'est surtout parce que tout ce que tu écris est sans intérêt, tes soi-disantes "preuves", continue tes messages pro-tesla, j'espère qu'ils te paient bien pour raconter autant de sottises sur ces batteries "vertes" :buzz:

Par

En réponse à ano22

Chez nous, les PétroleFan, 15 minutes d'arrêt sur un trajet de 7h c'est pas imaginable. Tout arrêt est prohibé. D'ailleurs toute la famille est organisée. Nous mangeons et faisons pipi dans la voiture. L'autre jour j'ai dû engueuler ma fille car elle ne voulait pas faire son pipi dans la bouteille comme tout le monde. Nous essayons également de ne pas boire d'eau lors du trajet car ça nous donne envie de faire pipi. C'est un peu pénible lors des canicule l'été mais vu que ma belle-mère est avec nous j'espère secrètement qu'elle y laisse sa vie. Pour le moment elle tient le coup mais grâce à mon SUV 10L/100km j'espère que le réchauffement climatique sera suffisant.

Oui mais celui qui se sera laissé avoir par vos beaux discours et qui se sera saigné pour acheté une model 3, la SR+

Il sera content de savoir que pour faire un simple Hendaye --> Montpellier il va faire 54 kms en plus (pour aller chercher le SuC de Toulouse et surtout 01h20 de temps en plus....

Et tout cela avec une température de 20°C...mais s'il fait moins chaud ou qu'il allume chauffage ou clim et bien faudra réduire la vitesse

https://abetterrouteplanner.com/?plan_uuid=afc06f86-eaad-4ae8-bde3-be3875af0ab3

https://www.google.fr/maps/dir/Hendaye/Montpellier/@43.5316345,-1.1834516,7z/data=!3m1!4b1!4m14!4m13!1m5!1m1!1s0xd51091e228d0a29:0x3615b6d871e5a11f!2m2!1d-1.766148!2d43.359399!1m5!1m1!1s0x12b6af0725dd9db1:0xad8756742894e802!2m2!1d3.876716!2d43.610769!3e0

Par

PS : je réponds juste à un post...retour à l'hydrogène

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

PS : je réponds juste à un post...retour à l'hydrogène

T’y connais que dalle au sujet de l’hydrogène tout comme ceux qui ont attrait aux VE.

Celui en SR+ sera ravis d’arriver à destinations et de se passer des pompes 99% de l’année. Celui à l’hydrogène devra prier pour que la pompe n’ait pas déjà servi les 60 véhicules avant lui, sinon il devra dormir sur place jusqu’au lendemain dans l’attente du camion MAN diesel.

Par

En réponse à skywinder

Effectivement je n'ai pas lu tous tes liens, je n'ai pas tout ce temps, contrairement à toi en attendant que ta tesla veuille bien se recharger un peu pour avancer de quelques km... Et c'est surtout parce que tout ce que tu écris est sans intérêt, tes soi-disantes "preuves", continue tes messages pro-tesla, j'espère qu'ils te paient bien pour raconter autant de sottises sur ces batteries "vertes" :buzz:

Tu noteras: mon post est étayé de chiffres, d'arguments, etc...

Le tien? ... rejet, hypothèses... en un mot: vide.

On dirait un gamin qui pleure en refusant d'admettre l'autorité parentale...

Et dire que tu dois certainement avoir le droit de vote....

Pathétique.

Par

En réponse à kiloWatt

Tu noteras: mon post est étayé de chiffres, d'arguments, etc...

Le tien? ... rejet, hypothèses... en un mot: vide.

On dirait un gamin qui pleure en refusant d'admettre l'autorité parentale...

Et dire que tu dois certainement avoir le droit de vote....

Pathétique.

Non, tes posts ne contiennent pas d'arguments, mais des fantaisies que tu as par toi-même autoproclamé comme des "preuves", ça en devient lassant et franchement pitoyable.

Par

En réponse à skywinder

Non, tes posts ne contiennent pas d'arguments, mais des fantaisies que tu as par toi-même autoproclamé comme des "preuves", ça en devient lassant et franchement pitoyable.

à chaque fois que j'avance des faits, tu réponds ceci...

Tu n'avances rien de concret, tu ne fais que dire "c'est n'importe quoi ce que tu racontes" mais tu n'y opposes rien!

Mais tu as quel âge, bon sang, à la fin?

Allez, j'arrête là, je te laisse à tes illusions...

Par

En réponse à skywinder

Non, tes posts ne contiennent pas d'arguments, mais des fantaisies que tu as par toi-même autoproclamé comme des "preuves", ça en devient lassant et franchement pitoyable.

Désolé mec, mais non : ses commentaires sont documentés, chiffrés et factuels.

Admet tout simplement que tu n'as pas le bagage technique pour les comprendre... tout le monde n'est pas ingénieur après tout.

Par

En réponse à pxidr

Désolé mec, mais non : ses commentaires sont documentés, chiffrés et factuels.

Admet tout simplement que tu n'as pas le bagage technique pour les comprendre... tout le monde n'est pas ingénieur après tout.

LOL, venant de toi, c'est amusant, tu continues à te "rependre" , c'est bien, tu possèdes sans doute le meilleur bagage ici :bien:

Par

En réponse à bruno35115

S'il faut produire de l'hydrogène par électrolyse pour produire de l'électricité dans l'auto, le rendement final n'est en effet pas fameux ... Et même catastrophique si l'électricité de l'électrolyse est produite par une centrale au fuel ou pire , au charbon ...

Halte aux âneries, l'hydrogène peut être extrait du gaz naturel, avec un bien meilleur rendement énergétique !!!

Par

En réponse à meca32

Je pense aussi que l'hydrogène est une erreur pour l'automobile, déjà pour toutes les raisons qui viennent d'être citées mais aussi parce que si on se met aujourd'hui à produire l'hydrogène on peut être sûrs que sa production se fera à partir d'énergies fossiles comme cela se pratique actuellement et vu la puissance des lobbys industriels il n'y a pas la moindre chance que cela change.

Faux, l'hydrogène peut être issu du méthane, lui-même issu de la décomposition de déchets biologiques ( sous-produits de l'agriculture, et de l'industrie agro-alimentaire par exemple ) .

Par

En réponse à Fiataddict60

Halte aux âneries, l'hydrogène peut être extrait du gaz naturel, avec un bien meilleur rendement énergétique !!!

Très bien...

Le méthane, c'est CH4... Ok, on extrait du H2... Mais le C (carbone), il devient quoi??? ... du CO2, bien sûr!

Par

En réponse à kiloWatt

Ben si tu mets un réservoir à la place de la cargaison...

Tu la mets où, la cargaison??? :ange:

Tu n'as même pas pris le temps de regarder ce qu'est un Airbus beluga...

Tant que ton carburant pèse peu (la question est celle du poids du réservoir) tu peux adapter la forme de ta carlingue à ta charge utile + carburant.

La trainée dans un avion ne dépend quasi pas du diamètre du fuselage, mais beaucoup plus de la traînée des ailes (et bouts d'ailes!) liées à la force de sustentation nécessaire à maintenir l'avion en l'air. Sinon, le fameux airbus beluga avec ses ailes et moteurs d'A320 standard ne décollerait pas!

Et donc oui, des projets d'avion de transport de personnes à l'hydrogène ont déjà été mis au point!

Par

En réponse à kiloWatt

à chaque fois que j'avance des faits, tu réponds ceci...

Tu n'avances rien de concret, tu ne fais que dire "c'est n'importe quoi ce que tu racontes" mais tu n'y opposes rien!

Mais tu as quel âge, bon sang, à la fin?

Allez, j'arrête là, je te laisse à tes illusions...

J'avance des faits, comme lorsque je t'ai dit que le fait que tesla vende mieux ne fait pas la qualité du produit, mais c'ets toi qui reste sur tes "preuves" imaginaires. C'est moi qui te laisse à tes illusions sur les batteries propres...

Par

En réponse à Philippe2446

Tu n'as même pas pris le temps de regarder ce qu'est un Airbus beluga...

Tant que ton carburant pèse peu (la question est celle du poids du réservoir) tu peux adapter la forme de ta carlingue à ta charge utile + carburant.

La trainée dans un avion ne dépend quasi pas du diamètre du fuselage, mais beaucoup plus de la traînée des ailes (et bouts d'ailes!) liées à la force de sustentation nécessaire à maintenir l'avion en l'air. Sinon, le fameux airbus beluga avec ses ailes et moteurs d'A320 standard ne décollerait pas!

Et donc oui, des projets d'avion de transport de personnes à l'hydrogène ont déjà été mis au point!

Merci, je sais ce qu'est le Béluga.

Et le calcul de la trainée aéro, c'est 0.5 x rho x S x Cx x V², non? ... le "S", c'est bien la surface frontale projetée, non?

Si tu augmentes la trainée, il faut augmenter l'effort moteur, donc la conso... donc la taille des réservoirs...

CQFD...

Par

En réponse à kiloWatt

Merci, je sais ce qu'est le Béluga.

Et le calcul de la trainée aéro, c'est 0.5 x rho x S x Cx x V², non? ... le "S", c'est bien la surface frontale projetée, non?

Si tu augmentes la trainée, il faut augmenter l'effort moteur, donc la conso... donc la taille des réservoirs...

CQFD...

Et le Cx?? Il n'est pas une valeur fixe quand tu changes la forme de l'engin. Non décidément tu ne m'as pas lu. Si je cite le béluga, c'est bien qu'avec une carlingue 2 fois plus grande, il arrive quand même a décoller avec une masse similaire, les mêmes moteurs et les mêmes ailes que son aîné A320...

Non, tu es tellement pétri de certitudes que jamais tu ne liq réellement ce que rédigent les autres, en tout cas pas jusqu'au point où ça pourrait les contredire...

Relis mon post précédent, je parle précisément de la trainee d'un avion... :fleur:

Par

En réponse à Philippe2446

Et le Cx?? Il n'est pas une valeur fixe quand tu changes la forme de l'engin. Non décidément tu ne m'as pas lu. Si je cite le béluga, c'est bien qu'avec une carlingue 2 fois plus grande, il arrive quand même a décoller avec une masse similaire, les mêmes moteurs et les mêmes ailes que son aîné A320...

Non, tu es tellement pétri de certitudes que jamais tu ne liq réellement ce que rédigent les autres, en tout cas pas jusqu'au point où ça pourrait les contredire...

Relis mon post précédent, je parle précisément de la trainee d'un avion... :fleur:

oui, j'ai bien vu.

Le Cx ne joue en rien sur le fait de décoller (sauf si improbablement, il est tellement élevé que l'avion n'arrive pas à atteindre la vitesse suffisante pour que l'aile porte...). Ce qui va compter, c'est le Cz.

Si le Béluga décolle avec les mêmes ailes que l'A320, ça ne donne aucune indication sur son Cx parce que tu ne sais pas avec quelle poussée il décolle.

Et, sauf erreur de ma part, le Béluga est dérivé de l'Airbus A300, pas du 320... A300 plus vieux que le 320... (le XL est quant à lui dérivé de l'A330, qui n'a rien à voir avec le 320)...

Alors pour donner des leçons en aéronautique, tu repasseras aussi, stp.

Par

Parce que pour ce qui est d'être pétri de certitudes, tu es pas mal dans le genre, non? :fleur:

Par

Donc on résume...

On produit l’hydrogène avec de l’électricité verte ou pas... et pour l'instant c 90% à partir de fossile.

Ensuite on le compresse à 700bars pour pouvoir le stocker et le transporter...

On ne peut pas le stocker longtemps car l’hydrogène passe à travers tout, donc une fois transporté et stocké à la station service il faut le consommer... tout en sécurisant au max le site car hautement explosif... en payant +- 1,5M€ LA pompe...

Une fois dans le VE (car c'en est un qui contient également des batteries), même problème de stockage il faut le consommer quasi tout de suite sinon le réservoir se vide et dans les espaces confinés type parking, box etc... mauvaise idée... et à 20€/kg c dommage.

Sans compter le $$$AV usine à gaz (c vraiment le cas de le dire) car les PAC durent peu de temps...

Pour finir il faut reconvertir l’hydrogène en électricité... pour pouvoir rouler.

Il faudra également produire autant d’hydrogène que de consommation de pétrole pour le parc auto français/mondial, ce qu'on ne sait pas faire... et la clientèle reste captive de l'industrie pétrolière qui fera les tarifs qui lui convienne...

Whaouuuu, super affaire... vraiment.

D'un autre coté on a des VE suffisamment performants (de mieux en mieux) et un réseau electrique capable de fournir à très grande échelle, une borne ultra rapide coute +- 50K€, est très facile a installer, sans aucune sécurisation du site car sans danger...

La technologie des batteries va littéralement exploser dans cette décennie pour amener les VE pratiquement au niveau des full thermiques, c déjà "presque" le cas des Tesla (qu'on aime ou pas ce n'est pas le débat) qui a prouvé qu'avec des installations ad hoc ça fonctionnait très bien...

Avec un VE il suffit de mettre l’électricité produite dans le VE, point... et c parti pour 8 ans garantie... et si les batteries sont nazes, on les change au bout de 8, 10, 12, 14 ans... (qui sait jusqu’où ça va aller??? il n'y a théoriquement aucune limite technologique)... autre avantage on garde le même véhicule... donc des VE qui peuvent avoir une vie beaucoup plus longue que les thermiques jetable... ce qui fait bien chier les constructeurs escrocs... terminé les normes anti pollution, crit'air & co...

Le seul pseudo défaut sera que l'on rajoutera 10mn pour faire le plein (au soi disant 5mn pour faire le plein d'un réservoir moyen de 60L complétement vide, bien sur)... donc la plupart des gens se fouteront royalement de perdre 15mn, 30mn, 1h sur un trajet de 8h pour leur transhumance 2 X par an... si ça existe encore.

Bref je me demande bien qui va gagner???

Par

En réponse à mdb92

Donc on résume...

On produit l’hydrogène avec de l’électricité verte ou pas... et pour l'instant c 90% à partir de fossile.

Ensuite on le compresse à 700bars pour pouvoir le stocker et le transporter...

On ne peut pas le stocker longtemps car l’hydrogène passe à travers tout, donc une fois transporté et stocké à la station service il faut le consommer... tout en sécurisant au max le site car hautement explosif... en payant +- 1,5M€ LA pompe...

Une fois dans le VE (car c'en est un qui contient également des batteries), même problème de stockage il faut le consommer quasi tout de suite sinon le réservoir se vide et dans les espaces confinés type parking, box etc... mauvaise idée... et à 20€/kg c dommage.

Sans compter le $$$AV usine à gaz (c vraiment le cas de le dire) car les PAC durent peu de temps...

Pour finir il faut reconvertir l’hydrogène en électricité... pour pouvoir rouler.

Il faudra également produire autant d’hydrogène que de consommation de pétrole pour le parc auto français/mondial, ce qu'on ne sait pas faire... et la clientèle reste captive de l'industrie pétrolière qui fera les tarifs qui lui convienne...

Whaouuuu, super affaire... vraiment.

D'un autre coté on a des VE suffisamment performants (de mieux en mieux) et un réseau electrique capable de fournir à très grande échelle, une borne ultra rapide coute +- 50K€, est très facile a installer, sans aucune sécurisation du site car sans danger...

La technologie des batteries va littéralement exploser dans cette décennie pour amener les VE pratiquement au niveau des full thermiques, c déjà "presque" le cas des Tesla (qu'on aime ou pas ce n'est pas le débat) qui a prouvé qu'avec des installations ad hoc ça fonctionnait très bien...

Avec un VE il suffit de mettre l’électricité produite dans le VE, point... et c parti pour 8 ans garantie... et si les batteries sont nazes, on les change au bout de 8, 10, 12, 14 ans... (qui sait jusqu’où ça va aller??? il n'y a théoriquement aucune limite technologique)... autre avantage on garde le même véhicule... donc des VE qui peuvent avoir une vie beaucoup plus longue que les thermiques jetable... ce qui fait bien chier les constructeurs escrocs... terminé les normes anti pollution, crit'air & co...

Le seul pseudo défaut sera que l'on rajoutera 10mn pour faire le plein (au soi disant 5mn pour faire le plein d'un réservoir moyen de 60L complétement vide, bien sur)... donc la plupart des gens se fouteront royalement de perdre 15mn, 30mn, 1h sur un trajet de 8h pour leur transhumance 2 X par an... si ça existe encore.

Bref je me demande bien qui va gagner???

Très bien résumé.

Juste concernant les stations à hydrogène, les 4 de l'Air Liquide (aux dernières nouvelles) en service en France tombaient en panne les unes après les autres.

Je veux bien entendre que des bornes de recharge soient HS, sauf qu'elles s'installent par dizaine sur chaque site et que la maintenance est beaucoup plus aisée et nettement moins coûteuse.

L'hydrogène se heurte aux mêmes problèmes que le GPL (un immense succès au demeurant, non?), en en rajoutant d'autres...

Je crois que les constructeurs nous parlent de l'hydrogène depuis au moins aussi longtemps que de l'électrique et on voit où on est aujourd'hui avec les mêmes aides gouvernementales.

Quand on voit les prestations d'une Toyota Miraï rapportées à son prix et son gabarit....

Il ne manque plus qu'un seul véhicule à hydrogène explose et on pourra sceller la tombe.

Par

En réponse à kiloWatt

Très bien résumé.

Juste concernant les stations à hydrogène, les 4 de l'Air Liquide (aux dernières nouvelles) en service en France tombaient en panne les unes après les autres.

Je veux bien entendre que des bornes de recharge soient HS, sauf qu'elles s'installent par dizaine sur chaque site et que la maintenance est beaucoup plus aisée et nettement moins coûteuse.

L'hydrogène se heurte aux mêmes problèmes que le GPL (un immense succès au demeurant, non?), en en rajoutant d'autres...

Je crois que les constructeurs nous parlent de l'hydrogène depuis au moins aussi longtemps que de l'électrique et on voit où on est aujourd'hui avec les mêmes aides gouvernementales.

Quand on voit les prestations d'une Toyota Miraï rapportées à son prix et son gabarit....

Il ne manque plus qu'un seul véhicule à hydrogène explose et on pourra sceller la tombe.

Je rajoute certains parlaient d'avion à l’hydrogène??? ils se rendent compte de ce qu'ils disent??? DES AVIONS A HYDROGENE, WTF??? des bombes volantes quoi... jamais je monterai là dedans à moins de vouloir me suicider...

Le seul et unique moyen d'utiliser l’hydrogène dans le transport c de le produire au moment de l'utiliser à partir de l'eau qui sert de stockage, là oui... mais ça revient à produire pratiquement de l'enerj gratuite, même pas en rêve pour le monde politico-économique mondial...

Bref comme tu dis au moindre incident avec l’hydrogène, qui ont déjà eu lieu, poubelle et les MM€ investi dans cette connerie avec (aux frais des contribuables évidemment)...

L’hydrogène pour les pétroliers ne sert qu'à détourner l'attention et s'accaparer les crédits R&D pour retarder l'échéance, c une tactique, soutenus par qqs constructeurs et des politiciens désespérés pour leurs régions, corrompus, ou complétement cons... mais les pétroliers qui eux ne sont sont pas cons du tout savent pertinemment que l’hydrogène a très peu de chance de percer... que les progrès des batteries vont trop vite, sans concurrence niveau prix et infrastructure, que les crédits R&D augmentent considérablement partout dans le monde car la batterie longtemps délaissée est devenue hautement stratégique et affaire d'état... ça va bien au delà du petit monde de la bagnole...

En fait la révolution electrique a eu lieu le jour ou la batterie lithium-ion est arrivée sur le marché... en 1992... grâce en partie à la France car notre recherche fondamentale des années 80 sur la batterie lithium-ion (CNRS/CEA) a été revendue par des incapables inconscients (qui devraient être passé par les armes pour haute trahison) aux japonais très très intéressés (tu m'étonnes)... Sony... on connait la suite... une rupture technologique est inarrêtable quoi que tu fasses... les exemples historiques sont nombreux...

La France est excellente en batterie (merci au CNRS/CEA d'avoir continué) et compte parmi les meilleurs fabricants de batterie au monde... dont SAFT malheureusement racheté par Total, qui ne produisent pas de batteries pour VE, mais pour l'armée et l'aérospatiale qui durent minimum 30 ans... pas le même prix non plus... mais la technologie on l'a depuis longtemps... le reste c de l'esbroufe pour ménager des intérêts...

Par

En réponse à mdb92

Je rajoute certains parlaient d'avion à l’hydrogène??? ils se rendent compte de ce qu'ils disent??? DES AVIONS A HYDROGENE, WTF??? des bombes volantes quoi... jamais je monterai là dedans à moins de vouloir me suicider...

Le seul et unique moyen d'utiliser l’hydrogène dans le transport c de le produire au moment de l'utiliser à partir de l'eau qui sert de stockage, là oui... mais ça revient à produire pratiquement de l'enerj gratuite, même pas en rêve pour le monde politico-économique mondial...

Bref comme tu dis au moindre incident avec l’hydrogène, qui ont déjà eu lieu, poubelle et les MM€ investi dans cette connerie avec (aux frais des contribuables évidemment)...

L’hydrogène pour les pétroliers ne sert qu'à détourner l'attention et s'accaparer les crédits R&D pour retarder l'échéance, c une tactique, soutenus par qqs constructeurs et des politiciens désespérés pour leurs régions, corrompus, ou complétement cons... mais les pétroliers qui eux ne sont sont pas cons du tout savent pertinemment que l’hydrogène a très peu de chance de percer... que les progrès des batteries vont trop vite, sans concurrence niveau prix et infrastructure, que les crédits R&D augmentent considérablement partout dans le monde car la batterie longtemps délaissée est devenue hautement stratégique et affaire d'état... ça va bien au delà du petit monde de la bagnole...

En fait la révolution electrique a eu lieu le jour ou la batterie lithium-ion est arrivée sur le marché... en 1992... grâce en partie à la France car notre recherche fondamentale des années 80 sur la batterie lithium-ion (CNRS/CEA) a été revendue par des incapables inconscients (qui devraient être passé par les armes pour haute trahison) aux japonais très très intéressés (tu m'étonnes)... Sony... on connait la suite... une rupture technologique est inarrêtable quoi que tu fasses... les exemples historiques sont nombreux...

La France est excellente en batterie (merci au CNRS/CEA d'avoir continué) et compte parmi les meilleurs fabricants de batterie au monde... dont SAFT malheureusement racheté par Total, qui ne produisent pas de batteries pour VE, mais pour l'armée et l'aérospatiale qui durent minimum 30 ans... pas le même prix non plus... mais la technologie on l'a depuis longtemps... le reste c de l'esbroufe pour ménager des intérêts...

Ouaip!

"Le seul et unique moyen d'utiliser l’hydrogène dans le transport c de le produire au moment de l'utiliser à partir de l'eau qui sert de stockage, là oui"

==> et encore, ceci n'est pas possible!

Pour obtenir du H2 à partir du H2O, il faut casser la liaison entre l'atome d'oxygène et les 2 d'hydrogène. Il faut pour ça une quantité d'énergie colossale (la même que celle dégagée au moment où la molécule d'H2O se reconstitue pour dégager l'électricité produite par la pile à combustible: on met 2 H2 + O2 et ça donne 2 H2O et de l'énergie).

Comme dans la nature, le rendement de 1 n'existe pas, ça veut dire que dans ton véhicule, tu dois avoir une source d'énergie stockée (ou en alimentation directe comme les trains électriques) pour casser ta molécule de H2O qui donnera du H2 et du O2, pour ensuite reformer du H2O... avec un rendement au carré entretemps...

En gros: on rentre A pour sortir A en ayant consommé plus d'énergie que ce que l'on a introduit...

Autant consommer directement l'énergie introduite!!! ^^ ... ça évite de perdre le rendement au carré, de se traîner de la masse inutile, etc...

Pour revenir aussi sur l'avion à hydrogène, je me demande aussi ce qu'il fait de l'électricité produite par l'hydrogène... Il alimente un réacteur???!!! :areuh:

... plus sérieusement, ça marcherait avec des hélices, mais elles sont incompatible d'un vol à haute altitude (force motrice diminuée par la plus faible densité de l'air, donc incapacité à générer une vitesse suffisante pour que les ailes portent l'avion), or il n'y a qu'à haute altitude que la trainée aéro peut vraiment diminuer par le rho que j'ai mentionné dans l'équation plus haut...

Verdict: avion à hydrogène =

1) surface frontale plus grande, donc trainée augmentée, donc consommation augmentée, donc besoin d'un réservoir encore plus grand, donc masse à porter plus importante, donc consommation augmentée (ou capacité d'emport diminuée), etc...

2) propulsion par hélice, donc altitude moindre, donc trainée augmentée, donc consommation augmentée, donc...

C'est marcoscopique comme approche, je reconnais ne pas être ingénieur en aéronautique, mais les équations de physique sont là............................

Par

En réponse à kiloWatt

Ouaip!

"Le seul et unique moyen d'utiliser l’hydrogène dans le transport c de le produire au moment de l'utiliser à partir de l'eau qui sert de stockage, là oui"

==> et encore, ceci n'est pas possible!

Pour obtenir du H2 à partir du H2O, il faut casser la liaison entre l'atome d'oxygène et les 2 d'hydrogène. Il faut pour ça une quantité d'énergie colossale (la même que celle dégagée au moment où la molécule d'H2O se reconstitue pour dégager l'électricité produite par la pile à combustible: on met 2 H2 + O2 et ça donne 2 H2O et de l'énergie).

Comme dans la nature, le rendement de 1 n'existe pas, ça veut dire que dans ton véhicule, tu dois avoir une source d'énergie stockée (ou en alimentation directe comme les trains électriques) pour casser ta molécule de H2O qui donnera du H2 et du O2, pour ensuite reformer du H2O... avec un rendement au carré entretemps...

En gros: on rentre A pour sortir A en ayant consommé plus d'énergie que ce que l'on a introduit...

Autant consommer directement l'énergie introduite!!! ^^ ... ça évite de perdre le rendement au carré, de se traîner de la masse inutile, etc...

Pour revenir aussi sur l'avion à hydrogène, je me demande aussi ce qu'il fait de l'électricité produite par l'hydrogène... Il alimente un réacteur???!!! :areuh:

... plus sérieusement, ça marcherait avec des hélices, mais elles sont incompatible d'un vol à haute altitude (force motrice diminuée par la plus faible densité de l'air, donc incapacité à générer une vitesse suffisante pour que les ailes portent l'avion), or il n'y a qu'à haute altitude que la trainée aéro peut vraiment diminuer par le rho que j'ai mentionné dans l'équation plus haut...

Verdict: avion à hydrogène =

1) surface frontale plus grande, donc trainée augmentée, donc consommation augmentée, donc besoin d'un réservoir encore plus grand, donc masse à porter plus importante, donc consommation augmentée (ou capacité d'emport diminuée), etc...

2) propulsion par hélice, donc altitude moindre, donc trainée augmentée, donc consommation augmentée, donc...

C'est marcoscopique comme approche, je reconnais ne pas être ingénieur en aéronautique, mais les équations de physique sont là............................

Oui pour l'instant l'aviation en est encore à l’expérimentation, notamment hybride, Boeing a essayé mais c cassé les dents avec des batteries non suffisamment performantes pour ce type d'utilisation... je pense que les bio carburants devrait être réservé pour l'aviation/navigation/BTP, etc... en hybride jusqu'à trouver autre chose, pas pour les bagnoles qui peuvent être électriques...

Il faut des solid state pour le transport et le stockage, point. Pas besoin de refroidissement contrairement au lithium-ion... et le principal problème sera réglé... et + densité énergétique 450w/kg mini (jusqu'à 1,2kw/kg), + de cycles 5000 mini, + de recyclage, recharge ultra voir méga rapide (jusqu'à 850kw mais inutile en VL, 450/500kw suffiront largement), - de pollution et de matières 1ere, + de durabilité, - de poids, - d'encombrement, - chères, utilisant les mêmes chaines de montage que la lithium... bref le Graal à tout point de vue...

Ça prendra du temps pour que la solid state soit à son efficacité maximum comme pour la lithium-ion... mais le 1er jet semble prometteur... ce n'est plus qu'une question de temps, pas de technologie...

L'étape suivante sera l'utilisation du graphène que l'on peut produire n'importe ou, meilleur conducteur electrique connu, malléable et bio dégradable, qui augmentera encore les possibilités de la solid state...

Pour ceux qui pensent que la solid state est de la science fiction, je les arrête tout de suite, elle est déjà à l’état de prototype depuis qqs années et en test sur des trottinettes électriques depuis 2018 (Tiamat)... les solid state existent depuis la conquête spatiale... ce n'est qu'une amélioration du principe... en France depuis 2009, LMP Bolloré, et plus récemment (2015) la soduim-ion (CNRS-CEA/Tiamat pour la commercialisation), plus faite pour le stockage de masse que pour le transport car plus encombrante, mais dépasse déjà largement la plomb-acide tout en étant beaucoup moins chère et facile à recycler, exit le lithium/cobalt welcome le sel... la 1ere pile au monde était à la saumure (Volta 1800), les enjeux sont tels qu'on n'est pas seul dans la course... suivit de prés par les USA, GB, Japon, Corée... la Chine est out pour l'instant.

Bref le fossile fera pale figure à coté.... et G espoir que grâce à cette technologie en // avec le renouvelable, on pourra s'en sortir et réparer les dégâts, sinon terminée l'histoire... le monde en a besoin plus que jamais et vite...

Par

En réponse à mdb92

Oui pour l'instant l'aviation en est encore à l’expérimentation, notamment hybride, Boeing a essayé mais c cassé les dents avec des batteries non suffisamment performantes pour ce type d'utilisation... je pense que les bio carburants devrait être réservé pour l'aviation/navigation/BTP, etc... en hybride jusqu'à trouver autre chose, pas pour les bagnoles qui peuvent être électriques...

Il faut des solid state pour le transport et le stockage, point. Pas besoin de refroidissement contrairement au lithium-ion... et le principal problème sera réglé... et + densité énergétique 450w/kg mini (jusqu'à 1,2kw/kg), + de cycles 5000 mini, + de recyclage, recharge ultra voir méga rapide (jusqu'à 850kw mais inutile en VL, 450/500kw suffiront largement), - de pollution et de matières 1ere, + de durabilité, - de poids, - d'encombrement, - chères, utilisant les mêmes chaines de montage que la lithium... bref le Graal à tout point de vue...

Ça prendra du temps pour que la solid state soit à son efficacité maximum comme pour la lithium-ion... mais le 1er jet semble prometteur... ce n'est plus qu'une question de temps, pas de technologie...

L'étape suivante sera l'utilisation du graphène que l'on peut produire n'importe ou, meilleur conducteur electrique connu, malléable et bio dégradable, qui augmentera encore les possibilités de la solid state...

Pour ceux qui pensent que la solid state est de la science fiction, je les arrête tout de suite, elle est déjà à l’état de prototype depuis qqs années et en test sur des trottinettes électriques depuis 2018 (Tiamat)... les solid state existent depuis la conquête spatiale... ce n'est qu'une amélioration du principe... en France depuis 2009, LMP Bolloré, et plus récemment (2015) la soduim-ion (CNRS-CEA/Tiamat pour la commercialisation), plus faite pour le stockage de masse que pour le transport car plus encombrante, mais dépasse déjà largement la plomb-acide tout en étant beaucoup moins chère et facile à recycler, exit le lithium/cobalt welcome le sel... la 1ere pile au monde était à la saumure (Volta 1800), les enjeux sont tels qu'on n'est pas seul dans la course... suivit de prés par les USA, GB, Japon, Corée... la Chine est out pour l'instant.

Bref le fossile fera pale figure à coté.... et G espoir que grâce à cette technologie en // avec le renouvelable, on pourra s'en sortir et réparer les dégâts, sinon terminée l'histoire... le monde en a besoin plus que jamais et vite...

Super intéressant, merci pour les infos! ;)

Par

En réponse à kiloWatt

Super intéressant, merci pour les infos! ;)

De rien ;-)

Par

En réponse à SteppeOuais

Plein d'un véhicule à hydrogène ; 3mn, recharge d'un véhicule électrique : plusieurs heures.

Autonomie d'un véhicule à hydrogène : comparable à celle d'un VT, autonomie d'un VE : inférieure à celle d'un VT de dimensions comparables.

À part ça selon ce monsieur l'efficacité d'un VE est supérieure à celle d'un VH.. :bah:

C'est 3mn... où ? A Orly ? La seule pope à Hydrogène en France ?

Dons c'est 3mn le plein ... mais il faut parcourir 10h pour aller faire le plein ?

J'adore ce genre d'argument !!! Moi, je roule depuis 3 ans en électrique, je fais des longs trajets, je recharge à Meribel dans le parking public du centre avec 10 bornes Type 2 gratuite, sur les places Belib ) Paris, dans ma cuisine dans le midi, à ma place de parking dans mon immeuble...

Ce n'est pas du virtuel.

Et pendant ce temps là, j'ai tous ces charlots, qui roulent en thermique, et qui m'expliquent que je devrais :

- rouler en Toyota Mirai, une petite familiale à 78k€,

- qui n'a pas plus de 110 chevaux en montée (quand la mini batterie est vide)

- dont le plein me couterait 14€/100km

- dont je dois passer au garage tous les 10 000km (tous les 3 mois)

- que je dois aller charger ... à Orly (alors que j'habite à 600km)

car soit-disant, c'est plus "commode" ? Un grand LOL !

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Qu'est-ce qu'il y a....toutes les teslaboys ont peur de pas pouvoir revendre leur aspirateur alors faut qu'ils descendent l'hydrogène et dire que Tesla c'est le top du top :areuh:

En tout cas c'est l'impression que cela me donne

Philippe, tu as lu ? Il paraît que tu as viré Teslaboy !!! :bien:

Par

En réponse à $pacePla1d

C’est combien le litron de SP en Suisse déjà ? 1,60 CHF c’est ça ?

Ma conso en kWh sera toujours au moins 5 fois moins élevée c’est khon hein, même en Suisse.

et l'électricité, 100% renouvelable, à 0,13 CHF/kWh.

Je vis aussi en Suisse. Avec 42 000km/an, le gain avec ma Tesla en "carburant" est d'environ 3900 CHF/an soit au bout de mes 5 ans de leasing 19'500 CHF. Une paille quoi...

Par

En réponse à $pacePla1d

Et surtout à la vitesse max de 120 km/h sur autoroute, il nous expliquera comment il fait 700 km en 5 heures ce qui fait 140 de moyenne, et vu le prix des amendes en Suisse...

Laissons tomber, c’est un gros mytho.

Je fais souvent Zürich - Sainte Maxime.

Déjà, pour atteindre le Supercharger de Dorno (318km), il me faut grosso-modo 4h, sans m'arrêter. Alors 700km en 5h, j'aimerais savoir comment il fait !!!

Par

En réponse à mynameisfedo

dans ce cas, tu perds du temps.

5 minutes à l'arrêt + le temps de déccéleration et d'accélération. au bas mot, ça fait déjà au moins 10 minutes de perdu.

mais surtout... ça fait chier de s'arrêter.:bah:

pour ma part, pour un tel trajet, je fais le plein Avant, pour justement être tranquille.:bah:

j'aime bien le "je fais le plein avant" ! :coolfuck:

Donc en gros, tu gagnes les 10mn ... que tu as perdu pour aller faire le plein la veille !

Du coup, c'est quoi exactement le gain ? A part être vané de conduire 700km sans t'arrêter ?

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Oui mais celui qui se sera laissé avoir par vos beaux discours et qui se sera saigné pour acheté une model 3, la SR+

Il sera content de savoir que pour faire un simple Hendaye --> Montpellier il va faire 54 kms en plus (pour aller chercher le SuC de Toulouse et surtout 01h20 de temps en plus....

Et tout cela avec une température de 20°C...mais s'il fait moins chaud ou qu'il allume chauffage ou clim et bien faudra réduire la vitesse

https://abetterrouteplanner.com/?plan_uuid=afc06f86-eaad-4ae8-bde3-be3875af0ab3

https://www.google.fr/maps/dir/Hendaye/Montpellier/@43.5316345,-1.1834516,7z/data=!3m1!4b1!4m14!4m13!1m5!1m1!1s0xd51091e228d0a29:0x3615b6d871e5a11f!2m2!1d-1.766148!2d43.359399!1m5!1m1!1s0x12b6af0725dd9db1:0xad8756742894e802!2m2!1d3.876716!2d43.610769!3e0

Coup de bol, s'ouvre cette année 2 nouveaux SC sur le trajet :

- Saint Gaudens

- Villefranche de Lauragais

Et si il l'a déjà acheté, pendant quelques mois, il peut charger à Garonne sur les bornes Ionity.

Donc pas besoin de faire 52km de plus ! :brosse:

Comme à chaque fois, encore une occasion ratée de te taire...

Par

En réponse à mdb92

Je rajoute certains parlaient d'avion à l’hydrogène??? ils se rendent compte de ce qu'ils disent??? DES AVIONS A HYDROGENE, WTF??? des bombes volantes quoi... jamais je monterai là dedans à moins de vouloir me suicider...

Le seul et unique moyen d'utiliser l’hydrogène dans le transport c de le produire au moment de l'utiliser à partir de l'eau qui sert de stockage, là oui... mais ça revient à produire pratiquement de l'enerj gratuite, même pas en rêve pour le monde politico-économique mondial...

Bref comme tu dis au moindre incident avec l’hydrogène, qui ont déjà eu lieu, poubelle et les MM€ investi dans cette connerie avec (aux frais des contribuables évidemment)...

L’hydrogène pour les pétroliers ne sert qu'à détourner l'attention et s'accaparer les crédits R&D pour retarder l'échéance, c une tactique, soutenus par qqs constructeurs et des politiciens désespérés pour leurs régions, corrompus, ou complétement cons... mais les pétroliers qui eux ne sont sont pas cons du tout savent pertinemment que l’hydrogène a très peu de chance de percer... que les progrès des batteries vont trop vite, sans concurrence niveau prix et infrastructure, que les crédits R&D augmentent considérablement partout dans le monde car la batterie longtemps délaissée est devenue hautement stratégique et affaire d'état... ça va bien au delà du petit monde de la bagnole...

En fait la révolution electrique a eu lieu le jour ou la batterie lithium-ion est arrivée sur le marché... en 1992... grâce en partie à la France car notre recherche fondamentale des années 80 sur la batterie lithium-ion (CNRS/CEA) a été revendue par des incapables inconscients (qui devraient être passé par les armes pour haute trahison) aux japonais très très intéressés (tu m'étonnes)... Sony... on connait la suite... une rupture technologique est inarrêtable quoi que tu fasses... les exemples historiques sont nombreux...

La France est excellente en batterie (merci au CNRS/CEA d'avoir continué) et compte parmi les meilleurs fabricants de batterie au monde... dont SAFT malheureusement racheté par Total, qui ne produisent pas de batteries pour VE, mais pour l'armée et l'aérospatiale qui durent minimum 30 ans... pas le même prix non plus... mais la technologie on l'a depuis longtemps... le reste c de l'esbroufe pour ménager des intérêts...

Dites moi vous ne croyez pas qu'un avion a toujours été une bombe volante, vous n'avez jamais vu un crash d'avion.

La plupart de vos informations sur l'hydrogène datent de plus de vingt ans. Les réservoirs en composites modernes sont léger et indestructibles sans aucun dégagement d'hydrogène. En fait les batteries se déchargent beaucoup plus rapidement qu'un réservoir à 700 bars. Nous avons des gens au Québec qui vont dans le Sud et laissent leur Tesla à l'aéroport mais lorsqu'ils reviennent, la batterie est à plat. Faites un peu de lecture et vous verrez que précisément l'hydrogène est la voie du futur pour entreposer de l'énergie de l'été vers l'hiver.

Le réservoir d'une voiture à Hydrogène est indestructible, la voiture est détruite mais le réservoir est intact

https://fleetautonews.com.au/hydrogen-powered-vehicles-are-safe-in-accidents-hyundai-nexo-crash-test/

https://jalopnik.com/watch-the-hydrogen-powered-hyundai-nexo-survive-a-crash-1838936242

Avant de clamer qu'UN EV prends beaucoup moins d'énergie que l'hydrogène il faudrait avoir l'honnêteté d'inclure l'énergie de fabrication de la batterie. Il faudrait également comptabiliser le réchauffement de la batterie l'hiver et la diminution de 50% de l'autonomie alors que l'hydrogène reste à 100% car on utilise la chaleur dégagée par la PAC pour chauffer le véhicule.

l'électrolyse à haute température se fait à plus de 90% de rendement, vérifié par le CEA.

Faites un peu de recherche au lieu de vous complaire dans vos préjugés.

Par

En réponse à d9b66217

Je fais souvent Zürich - Sainte Maxime.

Déjà, pour atteindre le Supercharger de Dorno (318km), il me faut grosso-modo 4h, sans m'arrêter. Alors 700km en 5h, j'aimerais savoir comment il fait !!!

Ah, parce qu'on fait les mêmes trajets? Rarement lu autant de bêtises

Par

En réponse à Richard777

Dites moi vous ne croyez pas qu'un avion a toujours été une bombe volante, vous n'avez jamais vu un crash d'avion.

La plupart de vos informations sur l'hydrogène datent de plus de vingt ans. Les réservoirs en composites modernes sont léger et indestructibles sans aucun dégagement d'hydrogène. En fait les batteries se déchargent beaucoup plus rapidement qu'un réservoir à 700 bars. Nous avons des gens au Québec qui vont dans le Sud et laissent leur Tesla à l'aéroport mais lorsqu'ils reviennent, la batterie est à plat. Faites un peu de lecture et vous verrez que précisément l'hydrogène est la voie du futur pour entreposer de l'énergie de l'été vers l'hiver.

Le réservoir d'une voiture à Hydrogène est indestructible, la voiture est détruite mais le réservoir est intact

https://fleetautonews.com.au/hydrogen-powered-vehicles-are-safe-in-accidents-hyundai-nexo-crash-test/

https://jalopnik.com/watch-the-hydrogen-powered-hyundai-nexo-survive-a-crash-1838936242

Avant de clamer qu'UN EV prends beaucoup moins d'énergie que l'hydrogène il faudrait avoir l'honnêteté d'inclure l'énergie de fabrication de la batterie. Il faudrait également comptabiliser le réchauffement de la batterie l'hiver et la diminution de 50% de l'autonomie alors que l'hydrogène reste à 100% car on utilise la chaleur dégagée par la PAC pour chauffer le véhicule.

l'électrolyse à haute température se fait à plus de 90% de rendement, vérifié par le CEA.

Faites un peu de recherche au lieu de vous complaire dans vos préjugés.

:violon:"Nous avons des gens au Québec qui vont dans le Sud et laissent leur Tesla à l'aéroport mais lorsqu'ils reviennent, la batterie est à plat" : si le mode Sentinelle est activée, cela vide lentement. Sinon, tu peux rester 1 mois facile sans avoir besoin de charger. Comme moi je peux pas partir 1 mois en vacances à l'autre bout du monde, c'est un faux problème.

"Faites un peu de lecture et vous verrez que précisément l'hydrogène est la voie du futur pour entreposer de l'énergie de l'été vers l'hiver." : notre lecture nous fait justement dire que ce n'est pas le cas, comme expliqué.

"Le réservoir d'une voiture à Hydrogène est indestructible, la voiture est détruite mais le réservoir est intact" : ah... https://www.automobile-propre.com/explosion-dune-station-dhydrogene-en-norvege-premiers-resultats-de-lenquete/

"Avant de clamer qu'UN EV prends beaucoup moins d'énergie que l'hydrogène il faudrait avoir l'honnêteté d'inclure l'énergie de fabrication de la batterie" : parce que les 300+ PAC qui équipe une Mirai, elles ne réclament pas d'énergie pour la fabrication ? Si tu as une comparaison, je suis preneur ! En fait, cela veut dire que je sais que tu n'en sais rien et que donc tu ne reviendras pas sur le sujet car tu sais que tu as tord...

"Il faudrait également comptabiliser le réchauffement de la batterie l'hiver et la diminution de 50% de l'autonomie alors que l'hydrogène reste à 100% car on utilise la chaleur dégagée par la PAC pour chauffer le véhicule." : idem pour une électrique. Pour ma Tesla, si j'ai un long trajet, je préchauffe la batterie quand elle est branchée ou si je pars froid (comme du ski la semaine dernière), je me met en mode éco pour laisser la batterie chauffée doucement et naturellement en roulant.

Il n'y a jamais eu de diminution de 50% de l'énergie de la batterie en hiver. Jamais. Il y a une conso plus importante due à 1/ la densité de l'air et 2/ le chauffage électrique, deux phénomènes qui sont IDENTIQUES sur un VE à hydrogène :coolfuck:

"l'électrolyse à haute température se fait à plus de 90% de rendement, vérifié par le CEA." : c'est sûr, quand tu ne tiens pas compte de l'énergie nécessaire pour monter le tout à 700°C, le rendement peut être bon !:brosse:

C'est bizarre car cette trouvaille de 2014 ne semble toujours pas avoir été appliqué dans la vraie vie, bizarre non ? :violon:

Mais ok, prenons ce cas hypothétique d'un rendement de 90%, on a alors :

- Hydrogène : 95% (conversion AC-DC) * 90% (électrolyse) * 90% (compression) * 80% (transport) * 50% (PAC) * 90% (moteur électrique) = 28%

- VE à batterie : 90% (AC via transport grid)* 77% (AC-DC et charge batterie) * 90% (moteur électrique) = 69%

Même avec cette techno imaginaire, un VE à batterie aurait encore un rendement sur la chaine complète 2,5 fois meilleur.

"Faites un peu de recherche au lieu de vous complaire dans vos préjugés" : j'en ai fait plein et ce ne sont pas des préjugés, c'est la réalité des faits. Richard, peux-tu m'expliquer ce que tu réponds à ces inconvénients ci-dessous ?

- prix de 1kg d'hydrogène >12-15€/kg soit >12-15€/100km contre 3€ pour le VE à batterie (que j'appelerai BEV) ?

- prix d"une Mirai = 79k€ contre 46k€ pour une Modèle 3 SR+ (ou 58k€ pour une GA, 4 roues motrices, 2,5 fois plus puissante avec une autonomie comparable) soit un prix 35% à 70% supérieur ?

- prix d'une pompe à hydrogène ~2,5M€ pouvant produire 200kg / jour soit 40 voitures quand pour le même prix, on peut construire 20 bornes de charge rapide et charger 400-500 voitures (DIX fois plus) ?

- rendement 2,5-3 fois meilleur pour le BEV ce qui veut dire 2,5-3 moins de pollution et gaz à effet de serre?

- maintenance tous les 10 000km pour la Honda Mirai contre 0 visite au garage nécessaire par exemple pour une Tesla ?

Hein, peux-tu nous répondre sur ces différents "préjugés" comme tu les appelles ?

Par

En réponse à Richard777

Dites moi vous ne croyez pas qu'un avion a toujours été une bombe volante, vous n'avez jamais vu un crash d'avion.

La plupart de vos informations sur l'hydrogène datent de plus de vingt ans. Les réservoirs en composites modernes sont léger et indestructibles sans aucun dégagement d'hydrogène. En fait les batteries se déchargent beaucoup plus rapidement qu'un réservoir à 700 bars. Nous avons des gens au Québec qui vont dans le Sud et laissent leur Tesla à l'aéroport mais lorsqu'ils reviennent, la batterie est à plat. Faites un peu de lecture et vous verrez que précisément l'hydrogène est la voie du futur pour entreposer de l'énergie de l'été vers l'hiver.

Le réservoir d'une voiture à Hydrogène est indestructible, la voiture est détruite mais le réservoir est intact

https://fleetautonews.com.au/hydrogen-powered-vehicles-are-safe-in-accidents-hyundai-nexo-crash-test/

https://jalopnik.com/watch-the-hydrogen-powered-hyundai-nexo-survive-a-crash-1838936242

Avant de clamer qu'UN EV prends beaucoup moins d'énergie que l'hydrogène il faudrait avoir l'honnêteté d'inclure l'énergie de fabrication de la batterie. Il faudrait également comptabiliser le réchauffement de la batterie l'hiver et la diminution de 50% de l'autonomie alors que l'hydrogène reste à 100% car on utilise la chaleur dégagée par la PAC pour chauffer le véhicule.

l'électrolyse à haute température se fait à plus de 90% de rendement, vérifié par le CEA.

Faites un peu de recherche au lieu de vous complaire dans vos préjugés.

Comparer à l’hydrogène le kérosène c le monde des Bisounours...

Qui dit que les réservoirs sont indestructibles??? les fabricants??? comme pour le diesel gate? mosantos? le tabac? l'amiante? la mal bouffe??? le réchauffement climatique??? etc... et bien on attendra de voir ce que donne un accident violent entre 2 VE hydrogène mal entretenu...

L'enerj pour produire la batterie??? qu'est ce que ça vient foutre la dedans??? la batterie est produite 1 fois tous les 8 ans pour le VE, ensuite les batteries partent pour le stockage stationnaire, donc on peut compter de 16 à 20 ans d'utilisation... et d'ici 16/20 ans les batteries seront complétement recyclées... et auront changé de technologie plusieurs fois...

La PAC sera a refaire après -100 000 km... pour refaire une PAC il faut le faire sous vide pour changer les membranes en platine sensibles à la poussière, comme les disques durs... démontage complet de la PAC sous vide = $$$AV = beaucoup d'€€€... ça les constructeurs se gardent bien de le dire...

La PAC dégage de la chaleur??? c que le rendement n'est pas très bon, car dégagement de chaleur = perte d'enerj utile... aie aie aie tu fais fort là...

D’après mes recherches l’hydrogène passe à travers tout... et ça coute moins cher de remplir une batterie qu'une bombonne d’hydrogène... et c sans danger...

Une station hydrogène a explosée récemment parce que 2 boulons étaient mal serrés... ça promet...

"l'électrolyse à haute température se fait à plus de 90% de rendement"??? par craquage du gaz, et ta haute température tu la produis comment??? par magie???

Donc VE hydrogène = 80K€, Kg =20€, + batteries (et oui)...

Rendement = production de l’hydrogène par craquage du fossile à 95% pour l'instant (donc il faut compter l'extraction, etc...) = perte d'enerj, compression à 700bars = perte d'enerj, transport/stockage/distribution = perte d'enerj, re-transformation de l’hydrogène en électricité = perte d'enerj, PAC qui chauffe = perte d'enerj... + danger maximum avec les soit disant réservoirs indestructibles... le tout en restant captif d'une industrie pétrolière dont tu as l'air de faire parti...

ha ha ha et ben mon gars tu fais ce que tu veux mais très peu pour moi... quand à mes recherches comme tu dis, les miennes ont l'air meilleures que les tiennes...

Par

Quelle est l'autonomie de 50 litres d'hydrogène sur une berline sur autoroute ?

Même question avec 50 Kg de batterie ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Actualité Volvo

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Volvo