Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Mitsubishi : l'avenir en Europe sera discuté dans les prochaines semaines (maj)Le patron de Mitsubishi, Osamu Masuko, laisse planer un drôle de doute sur la présence même de la marque en Europe, qu'il juge incertaine. En plein climat de restructuration au sein de l'Alliance, Mitsubishi pourrait donc se cantonner sur d'autres marchés.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ce ne sera pas une grosse perte, les produits qu'ils proposent n'ont aucun atout à faire valoir face à la concurrence...

Et puis qu'est-ce que c'est sans intérêt au final :bah:

Par

Cette marque est totalement anecdotique en France voir en Europe, aucun intérêt qu'ils restent.

J'ai devant moi les chiffres pour la France : 30.000 véhicules vendus en 10 ans !!! (2008 à 2018).

Même Porsche vend plus !

Par §Deb384wp

En réponse à Ajneda

Ce ne sera pas une grosse perte, les produits qu'ils proposent n'ont aucun atout à faire valoir face à la concurrence...

Et puis qu'est-ce que c'est sans intérêt au final :bah:

Si, la fiabilté. Et c'est pas avec Renault que cela va s'améliorer. C'est pas le 1.2 TCE qui pourra concurrencer leurs MIVEC à chaînes, c'est d'un tout autre niveau là...

Par §Deb384wp

En réponse à Otonei

Cette marque est totalement anecdotique en France voir en Europe, aucun intérêt qu'ils restent.

J'ai devant moi les chiffres pour la France : 30.000 véhicules vendus en 10 ans !!! (2008 à 2018).

Même Porsche vend plus !

L'intérêt peux vous sembler abstrait mais il réside dans le choix du client et la concurrence. Lorsqu'il n'en restera plus qu'un (constructeur) qui n'en vendra plus qu'un (véhicule) il sera trop tard pour réclamer de la concurrence. En aviation, les clients ont compris cela et s'équipent des deux constructeurs restant sur la planète, c'est pas pour faire joli sur le tarmac, c'est juste pour essayer de survivre plus longtemps.

Par

En réponse à Otonei

Cette marque est totalement anecdotique en France voir en Europe, aucun intérêt qu'ils restent.

J'ai devant moi les chiffres pour la France : 30.000 véhicules vendus en 10 ans !!! (2008 à 2018).

Même Porsche vend plus !

Moi j'aurais été tenté de dire que même Ferrari a vendu plus de bagnole :biggrin: :cubitus:

Par

En réponse à §Deb384wp

L'intérêt peux vous sembler abstrait mais il réside dans le choix du client et la concurrence. Lorsqu'il n'en restera plus qu'un (constructeur) qui n'en vendra plus qu'un (véhicule) il sera trop tard pour réclamer de la concurrence. En aviation, les clients ont compris cela et s'équipent des deux constructeurs restant sur la planète, c'est pas pour faire joli sur le tarmac, c'est juste pour essayer de survivre plus longtemps.

et vous avez tout juste...c'est bien cela. En suisse il fut un temps où la gamme mitsubishi était consistante et large...des tout terrains aux berlines et breaks et citadines...en plus à des tarifs abordables....mais la suisse est un petit pays sans industrie automobile nationale...mitsubishi n'a pas eu le même succès en Italie et en France..donc l'offre s'est rétrecie comme peau de chagrin. Dommage, le consommateur est perdant au bout du compte

Par

ils font plus grand chose cette marque

Par

Dommage, leur proposition en PHEV sur l'Outlander a été un véritable précurseur en la matière. Et elle se vend encore très bien!

Par

En réponse à §Deb384wp

L'intérêt peux vous sembler abstrait mais il réside dans le choix du client et la concurrence. Lorsqu'il n'en restera plus qu'un (constructeur) qui n'en vendra plus qu'un (véhicule) il sera trop tard pour réclamer de la concurrence. En aviation, les clients ont compris cela et s'équipent des deux constructeurs restant sur la planète, c'est pas pour faire joli sur le tarmac, c'est juste pour essayer de survivre plus longtemps.

Il reste davantage que deux constructeurs d'avions : n'oublions pas par exemple Piaggio et ses curieux avions d'affaires mais surtout le brésilien Embraer qui a une belle offre d'avions de transport court courrier, fermement présents en Europe et un peu partout, sans oublier le suisse Pilatus, quoique surtout au niveau des appareils d'entraînement (le PC 12 en particulier).

En ce qui concerne Air France je trouve passablement dérangeant le fait que cette compagnie soit avec KLM le meilleur client de Boeing au niveau mondial (au moment d'ailleurs où ses 10 A 380 se voient poussés vers la sortie, ce qui accentue le malaise).

Par §Deb384wp

En réponse à GigaFocus

Il reste davantage que deux constructeurs d'avions : n'oublions pas par exemple Piaggio et ses curieux avions d'affaires mais surtout le brésilien Embraer qui a une belle offre d'avions de transport court courrier, fermement présents en Europe et un peu partout, sans oublier le suisse Pilatus, quoique surtout au niveau des appareils d'entraînement (le PC 12 en particulier).

En ce qui concerne Air France je trouve passablement dérangeant le fait que cette compagnie soit avec KLM le meilleur client de Boeing au niveau mondial (au moment d'ailleurs où ses 10 A 380 se voient poussés vers la sortie, ce qui accentue le malaise).

Certes, Piaggo, Embraer (qui a bien faillit être digéré par Boeing, leur crise 737MAX et + ayant évité cela), Bombardier, Sukhoï, etc...

Mais je faisait référence aux constructeurs qui avait encore une offre conséquente d'appareils, or depuis les concentrations d'après guerre, il ne reste plus que deux géants, Boeing et Airbus, c'est tout. C'est le niveau zéro de la concurrence, faire moins c'est aller directement au monopole.

Air France / KLM en effet, mais le jour où la France aura une politique cohérente en matière industrielle, les problèmes seront tout autres. Là, on bazarde tout, énergie zéro, usines zéro, juste un peu d'agriculture et du tourisme, c'est tout ce qui doit rester. Comme vous savez sans doute, même la survie d'Airbus est en question, Boeing + le département d'état s'en occupe activement. Après Alstom, maintenant c'est le tour de Renault, or Alstom était bien plus stratégique que Renault qui n'a que la question du symbole par rapport à la question de produire de l'électricité et de faire tourner des SNLE. Au vu du passif très actif en matière de liquidation de Micron, le sort de Renault est hélas évident il me semble.

Par

En réponse à §Deb384wp

L'intérêt peux vous sembler abstrait mais il réside dans le choix du client et la concurrence. Lorsqu'il n'en restera plus qu'un (constructeur) qui n'en vendra plus qu'un (véhicule) il sera trop tard pour réclamer de la concurrence. En aviation, les clients ont compris cela et s'équipent des deux constructeurs restant sur la planète, c'est pas pour faire joli sur le tarmac, c'est juste pour essayer de survivre plus longtemps.

En aviation, les compagnies ont 2 "fournisseurs" quand 1 seule ne peut offrir tous les types d'avions dont la compagnie a besoin (moyen courrier vs long courrier)

Les compagnies qui ont besoin d'un seul type d'avion (moyen courriers pour la plupart des low-costs) travaillent préférentiellement avec 1 seul constructeur, ça leur permet de mieux négocier les volumes et ça permet à leurs pilotes de prendre la manche de presque n'importe quel avion de la flotte (à quelques exceptions près).

Après, ç'est vrai que pour ceux qui avaient fait le choix de n'avoir que du 737 MAX, mauvais pioche !

Pas certain pour autant que le modèle économique de nombreuse compagnies leur permettent de trop diversifier leur flotte

Par

En réponse à GigaFocus

Il reste davantage que deux constructeurs d'avions : n'oublions pas par exemple Piaggio et ses curieux avions d'affaires mais surtout le brésilien Embraer qui a une belle offre d'avions de transport court courrier, fermement présents en Europe et un peu partout, sans oublier le suisse Pilatus, quoique surtout au niveau des appareils d'entraînement (le PC 12 en particulier).

En ce qui concerne Air France je trouve passablement dérangeant le fait que cette compagnie soit avec KLM le meilleur client de Boeing au niveau mondial (au moment d'ailleurs où ses 10 A 380 se voient poussés vers la sortie, ce qui accentue le malaise).

Oups

Air France achète Boeing et Airbus. Il achète Boeing en contrepartie de l'achat pas Boeing de moteurs Safran

Le jour où AF s'arrête d'acheter du Boeing ... la vente de moteurs Safran s'arrête

De plus d'avoir 2 constructeurs c'est quand même moins risqué que d'être pieds et mains liés à un seul ...

Par

Si le patron de Mitsubishi n'avait pas fait la fine bouche lorsqu'il y'a quelques années PSA(Philippe Varin à l'époque)lui avait proposé l'alliance(ou le rachat??)...bah voilà où il en est dans la planète cric :blague: :violon:

"Je préfère garder mon indépendance" qu'il avait déclaré à PSA :buzz:

Par §Yvo356rQ

Pour Honda c'est le même problème. Ils vendent moins que mazda et perdent de l'argent depuis des années. combien de temps ça va durer ? De même que leurs modèles ne sont pas vraiment adaptés pour l'Europe. La société est même à faire payer les concessions pour pouvoir bosser avec le logiciel maison....La concurrence diminuera et le choix de véhicules avec. ...

Par

En réponse à Ajneda

Ce ne sera pas une grosse perte, les produits qu'ils proposent n'ont aucun atout à faire valoir face à la concurrence...

Et puis qu'est-ce que c'est sans intérêt au final :bah:

Fameux !! J'ai un L200 avec 4*4 permanent et je demande au culturé de me citer les produits concurrents Pfff !! Pov naze

Par

En réponse à TDPeugeot

Si le patron de Mitsubishi n'avait pas fait la fine bouche lorsqu'il y'a quelques années PSA(Philippe Varin à l'époque)lui avait proposé l'alliance(ou le rachat??)...bah voilà où il en est dans la planète cric :blague: :violon:

"Je préfère garder mon indépendance" qu'il avait déclaré à PSA :buzz:

N'oubliez pas que Mitsu fait partie d'un keiretsu,(Mitsubishi heavy Industries).

Par

En réponse à GigaFocus

Il reste davantage que deux constructeurs d'avions : n'oublions pas par exemple Piaggio et ses curieux avions d'affaires mais surtout le brésilien Embraer qui a une belle offre d'avions de transport court courrier, fermement présents en Europe et un peu partout, sans oublier le suisse Pilatus, quoique surtout au niveau des appareils d'entraînement (le PC 12 en particulier).

En ce qui concerne Air France je trouve passablement dérangeant le fait que cette compagnie soit avec KLM le meilleur client de Boeing au niveau mondial (au moment d'ailleurs où ses 10 A 380 se voient poussés vers la sortie, ce qui accentue le malaise).

Faux.

Air France est surtout un client d'Airbus . Ils viennent de commander de nombreux A220.

D'ailleurs Air France qui avait commandé des 787 les a échangé avec les A350 de Airbus.

Par

En réponse à §Deb384wp

Certes, Piaggo, Embraer (qui a bien faillit être digéré par Boeing, leur crise 737MAX et + ayant évité cela), Bombardier, Sukhoï, etc...

Mais je faisait référence aux constructeurs qui avait encore une offre conséquente d'appareils, or depuis les concentrations d'après guerre, il ne reste plus que deux géants, Boeing et Airbus, c'est tout. C'est le niveau zéro de la concurrence, faire moins c'est aller directement au monopole.

Air France / KLM en effet, mais le jour où la France aura une politique cohérente en matière industrielle, les problèmes seront tout autres. Là, on bazarde tout, énergie zéro, usines zéro, juste un peu d'agriculture et du tourisme, c'est tout ce qui doit rester. Comme vous savez sans doute, même la survie d'Airbus est en question, Boeing + le département d'état s'en occupe activement. Après Alstom, maintenant c'est le tour de Renault, or Alstom était bien plus stratégique que Renault qui n'a que la question du symbole par rapport à la question de produire de l'électricité et de faire tourner des SNLE. Au vu du passif très actif en matière de liquidation de Micron, le sort de Renault est hélas évident il me semble.

Boeing est dans une situation beaucoup plus délicate que Airbus, ils ont perdu un sacré pognon avant le Covid19 à cause du 737Max. Ils ont d'ailleurs fait des licenciements secs.

Embraer est aussi dans une mauvaise posture, car le Brésil est un des pays qui souffre le plus du Covid, et ils avaient préparé l'achat par Boeing : c'est donc de l'argent jeté par les fenêtres.

Bombardier est proche du dépôt de bilan . Les trains ont été vendus à Alstom (qui s'est relevé). Les CSeries ont été achetés par Airbus. Il ne reste plus grand nombre chez Bombardier.

Sukhoï, Tupolev ne vendent qu'aux russes.

Comac ne vend qu'aux chinois et encore (les Airbus se vendaient bien en Chine).

Mitsubishi se vend qu'à une poignée de compagnies japonaises.

Bombardier

Par

En réponse à disvar81

N'oubliez pas que Mitsu fait partie d'un keiretsu,(Mitsubishi heavy Industries).

Mitsubishi autos ne fait plus partie de ce keretsu donc?

Je sais que Mitsubishi font aussi des climatisateurs, des avions et peut être des bateaux ?

Par

En réponse à GigaFocus

Il reste davantage que deux constructeurs d'avions : n'oublions pas par exemple Piaggio et ses curieux avions d'affaires mais surtout le brésilien Embraer qui a une belle offre d'avions de transport court courrier, fermement présents en Europe et un peu partout, sans oublier le suisse Pilatus, quoique surtout au niveau des appareils d'entraînement (le PC 12 en particulier).

En ce qui concerne Air France je trouve passablement dérangeant le fait que cette compagnie soit avec KLM le meilleur client de Boeing au niveau mondial (au moment d'ailleurs où ses 10 A 380 se voient poussés vers la sortie, ce qui accentue le malaise).

Le meilleur client mondial de Boeing c'est Southwest et de loin.

Air France n'est clairement pas le premier client mondial de Boeing.

De l'autre côté, Delta a une grosse flotte d'Airbus.

Par

En réponse à _

Mitsubishi autos ne fait plus partie de ce keretsu donc?

Je sais que Mitsubishi font aussi des climatisateurs, des avions et peut être des bateaux ?

Si, il en fait partie. Et peut être avec son projet de fusion des sociétés de l'alliance en une société intégrée de droit Hollandais, CG a t'il poussé le bouchon trop loin .

Défier un puissant keiretsu quand on n'a plus les cuisses propres...c'est pas top.

Par §Deb384wp

En réponse à disvar81

Si, il en fait partie. Et peut être avec son projet de fusion des sociétés de l'alliance en une société intégrée de droit Hollandais, CG a t'il poussé le bouchon trop loin .

Défier un puissant keiretsu quand on n'a plus les cuisses propres...c'est pas top.

C'est toujours le cas (300 entreprises) mais à voir qui décide dans Mitsubishi Motors exactement (et cela dépend bcp des relations des autres actionnaires avec le congloméra). Cela voudrait dire qu'un gros "s'allie" avec un petit. Dans le monde capitaliste du marche ou crève, on sait comment ce genre d'alliance signifie et comment cela va finir.

Par

Mitsubishi n'a jamais fabriqué en France bien qu'il fasse parti du groupe Renault donc.......... !

Par

Mitsubishi, je ne sais même pas si cette galaxie commerciale, bancaire, industrielle et politique a un équivalent ailleurs dans le monde. A côté Toyota c'est un très bon petit faiseur de production automobile et de machines à coudre. Penser qu ils vont laisser dériver la partie (automobile ) qui porte le nom et la marque du tout au gré des marchés et des lubies d un libano franco brésilien quand on connaît la fierté viscérale du Japon sur cette production automobile, ça n'était pas, mais alors vraiment pas réaliste.

La structure de production au Japon, comme tout le pays finalement, est restée féodale. Le ripolin américain à base de base ball et de chewing-gum n y a rien changé.

Et le suzerain dans cet affaire à le front ceint de trois diamants.

Demandez vous comment ils ont cogité à la fin des années 80 pour permettre à leur industrie triomphante de prendre d'assaut les marchés. US est vite tombé, suffisait d'arroser de cash.

Fortress Europe, ils ont du ruser, et je vous apprends rien leurs arts martiaux utilisent les forces de l adversaire. Un Renault au mieux de sa forme mi-90's , piloté par des technos imbus d eux mêmes, était le candidat idéal pour jouer le bélier malgré lui destiné à faire tomber le pont-lévi.

Regardez ou ils en sont aujourd'hui.

L archipel à la capacité de fournir tous les marchés mondiaux, et ses habitants sont fermement décidés à ce que ça s accomplisse

Par

En réponse à Asturien

Mitsubishi, je ne sais même pas si cette galaxie commerciale, bancaire, industrielle et politique a un équivalent ailleurs dans le monde. A côté Toyota c'est un très bon petit faiseur de production automobile et de machines à coudre. Penser qu ils vont laisser dériver la partie (automobile ) qui porte le nom et la marque du tout au gré des marchés et des lubies d un libano franco brésilien quand on connaît la fierté viscérale du Japon sur cette production automobile, ça n'était pas, mais alors vraiment pas réaliste.

La structure de production au Japon, comme tout le pays finalement, est restée féodale. Le ripolin américain à base de base ball et de chewing-gum n y a rien changé.

Et le suzerain dans cet affaire à le front ceint de trois diamants.

Demandez vous comment ils ont cogité à la fin des années 80 pour permettre à leur industrie triomphante de prendre d'assaut les marchés. US est vite tombé, suffisait d'arroser de cash.

Fortress Europe, ils ont du ruser, et je vous apprends rien leurs arts martiaux utilisent les forces de l adversaire. Un Renault au mieux de sa forme mi-90's , piloté par des technos imbus d eux mêmes, était le candidat idéal pour jouer le bélier malgré lui destiné à faire tomber le pont-lévi.

Regardez ou ils en sont aujourd'hui.

L archipel à la capacité de fournir tous les marchés mondiaux, et ses habitants sont fermement décidés à ce que ça s accomplisse

C'est clair, ante covid Toyota et Honda en tant que marques automobiles ont à eux deux autant de capitalisation boursière que l'ensemble des autres marques et Toy pèse 4 fois Honda.

Par

En réponse à Ajneda

Ce ne sera pas une grosse perte, les produits qu'ils proposent n'ont aucun atout à faire valoir face à la concurrence...

Et puis qu'est-ce que c'est sans intérêt au final :bah:

On voit que vous n'y connaissez rien.

Ils sont numéro 1 de l'hybride rechargeable car bon marche et spacieux et technologique.

Après ça reste une petite entreprise.

Par

En réponse à TDPeugeot

Si le patron de Mitsubishi n'avait pas fait la fine bouche lorsqu'il y'a quelques années PSA(Philippe Varin à l'époque)lui avait proposé l'alliance(ou le rachat??)...bah voilà où il en est dans la planète cric :blague: :violon:

"Je préfère garder mon indépendance" qu'il avait déclaré à PSA :buzz:

tu m'étonnes MDR :sol: les mecs de chez Mitsu ont préferé le losange au Lion ....et l'alliance , ce truc qui devait révolutionner le monde automobile.... est juste au bord du DÉPÔT DE BILAN 5 ans + tard..... de quoi se faire Harrrra Kiri :tourne: .... bah eh bé tant pis pour eux....

Par

En réponse à dilemblue

Mitsubishi n'a jamais fabriqué en France bien qu'il fasse parti du groupe Renault donc.......... !

Mitsubishi Motors ne fait pas parti du groupe Renault il fait parti de l'alliance c'est différents

Par

En réponse à titeuf380

tu m'étonnes MDR :sol: les mecs de chez Mitsu ont préferé le losange au Lion ....et l'alliance , ce truc qui devait révolutionner le monde automobile.... est juste au bord du DÉPÔT DE BILAN 5 ans + tard..... de quoi se faire Harrrra Kiri :tourne: .... bah eh bé tant pis pour eux....

Mitsubishi n'a pas préféré le cric, il a été forcé par Nissan d'entrer dans l'alliance sous peine de gros procés et d'amendes lourdes pour avoir fourni des motorisations qui consomment trop, je crois :confused:

Mais le résultat est le même: indépendance perdue au profit du cric :ddr:

Par

Mauvaise passe pour les constructeurs de l'Alliance.

Par

Cette marque a connu un énorme succès en Belgique au début des années '90. J'ai moi-même eu une Colt GLXi 90 CV automatique de 1991 (ma première auto) que nous avons utilisé pendant 16 (seize) ans, sans la moindre panne ! Indestructible. Je pense - sérieusement - que Mitsubisshi a fabriqué - pendant les années '90 - les véhicules les plus fiables au monde (les moteurs survivant aux caisses). Je crois qu'ils ont atteint la perfection absolue en moteurs thermiques grand public vers 1995 (si on met la fiabilité comme critère n°1). Ils ont même conçu des voitures hallucinantes dès les années '90 (V6 bi-turbo avec 4 roues motrices et directrices) et puis se sont apparemment lassés. De mon point de vue , l'Outlander PHEV est de LOIN le meilleur véhicule de cette catégorie. Leur pick-up L200 est reputé indestructible. Ils ont fait beaucoup d'efforts à un moment (tout gagner avec le Pajero) puis se sont reposés sur leurs lauriers. Je n'ai pas l'inention d'acheter une nouvelle Mitsubishi mais s'ils quittent l'Europe, ce sera dommage.

Par

Je m'en veux de ne pas avoir cité leur palmarès en rallye avec les fabuleuses Lancer Evolution et les 4 titres d'affilée de Tommi MAKKINEN, l'actuel directeur sportif de Sébastien OGIER ! Ils NOUS MANQUENT en rallye. Les Lancer EVO VIII et EVO IX, quelles bagnoles…. Ne partez pas. Revenez SVP !

Par

Tu crois que sous l'ère du cric il y'aura un retour de Mitsubishi en rallye ??? :hum:

Je sais que le règlement rallye va complètement changer et autoriser les moteurs hybrides, mais bon… :bah:

Par

En réponse à _

Mitsubishi autos ne fait plus partie de ce keretsu donc?

Je sais que Mitsubishi font aussi des climatisateurs, des avions et peut être des bateaux ?

Des produits chimiques et des matières plastiques, aussi. Mitsubishi Gas Chemicals

Par

Dommage. Car par le passé, Mitsubishi a proposé des modèles originaux et très fiables.

J'ai eu une Colt avec la double boîte 4. Sympa à conduire, peu gourmande, mieux équipée sur les allemandes & françaises de l'époque ...

Par

En réponse à _

Mitsubishi autos ne fait plus partie de ce keretsu donc?

Je sais que Mitsubishi font aussi des climatisateurs, des avions et peut être des bateaux ?

Si, Nissan a pris 34% des parts de la filiale auto... il font bien parti du keirestu! Leur maison mère (Mitsubishi Heavy Industries) n'a juste pas voulu y réinjecter de l'argent suite au scandale de documents d'émission falsifié, uniquement au Japon concernant ... des kei cars...

D''ailleurs ils fabriquent quasiment tout, bateaux, avions (avion propre à eux, chasseurs et ailes composites des Boeing 787, turbine, électricité, vitrerie (AGC), composant électrique, électronique (même pour d'autres marques, par ex des boîtiers VW Audi sont siglés Mitsubishi Electric), aérospatiale, radars, des automates, moto-réducteurs, robots, électroménagers, informatique, ils ont des banques, des activités de métallurgies.... dans quasiment tous les domaines ils déposés des brevets!

Des années 70 aux débuts des années 2000, beaucoup de Dodge/Chrysler étaient des Mitsu rebadgés...

C'était l'une des seules marques auto qui pouvaient se targuer de construire la majorité d'éléments eux-mêmes!

Par

En réponse à charly177

Cette marque a connu un énorme succès en Belgique au début des années '90. J'ai moi-même eu une Colt GLXi 90 CV automatique de 1991 (ma première auto) que nous avons utilisé pendant 16 (seize) ans, sans la moindre panne ! Indestructible. Je pense - sérieusement - que Mitsubisshi a fabriqué - pendant les années '90 - les véhicules les plus fiables au monde (les moteurs survivant aux caisses). Je crois qu'ils ont atteint la perfection absolue en moteurs thermiques grand public vers 1995 (si on met la fiabilité comme critère n°1). Ils ont même conçu des voitures hallucinantes dès les années '90 (V6 bi-turbo avec 4 roues motrices et directrices) et puis se sont apparemment lassés. De mon point de vue , l'Outlander PHEV est de LOIN le meilleur véhicule de cette catégorie. Leur pick-up L200 est reputé indestructible. Ils ont fait beaucoup d'efforts à un moment (tout gagner avec le Pajero) puis se sont reposés sur leurs lauriers. Je n'ai pas l'inention d'acheter une nouvelle Mitsubishi mais s'ils quittent l'Europe, ce sera dommage.

Exactement et premier constructeur à diffuser les moteurs à injection directe en 1995... 20 ans avant d'autres marques!

Leur châssis sont top , les Colt ont tous un train arrière multibras sauf le dernier conçu avec Daimler pour Smart.

Le compresseur de clim de la voiture est fabriquée par eux, je n'ai jamais eu à recharger, ça fonctionne même après 20 ans!

Une superbe marque qui doit retourner à ses origines ! Ils ont d'ailleurs construit de superbes sportives, la GTO/3000GT, FTO, Lancer Evo, Galant VR4 Twin Turbo...

Leur essences, diesel, PHEV sont réputés très fiables!

Par

En réponse à titeuf380

tu m'étonnes MDR :sol: les mecs de chez Mitsu ont préferé le losange au Lion ....et l'alliance , ce truc qui devait révolutionner le monde automobile.... est juste au bord du DÉPÔT DE BILAN 5 ans + tard..... de quoi se faire Harrrra Kiri :tourne: .... bah eh bé tant pis pour eux....

Ils n'ont en rien préféré le losange! C'est Nissan qui y a pris des part, d'ailleurs sans concertation avec Renault à l'époque, ça avait créé des tensions!

Vu leur savoir-faire, ils n'ont pas besoin de transfert de technologie!

Par

En réponse à dilemblue

Mitsubishi n'a jamais fabriqué en France bien qu'il fasse parti du groupe Renault donc.......... !

Non, en Europe ils avaient une usine communes avec Volvo (production Carisma/1ere Volvo S40 sur même châssis) , avant de la racheter complètement et de la fermer en 2008!

Récemment, la branche australienne a demandé à Renault de lui fournir un utilitaire pour remplacer le robuste Mitsu Express , le Master fabriqué à Sandouville. Choix isolé et pas très cohérent puisque Nissan fabrique déjà un utilitaire pour Mitsubishi en Asie ( base Nissan Urvan).

Par

En réponse à Ajneda

Ce ne sera pas une grosse perte, les produits qu'ils proposent n'ont aucun atout à faire valoir face à la concurrence...

Et puis qu'est-ce que c'est sans intérêt au final :bah:

Tu ne dois pas connaître grand chose au monde automobile et l'histoire de celle-ci vu ton commentaire!

Par

Mitsubishi mede in France ? sinon ça sert a quoi que Renault prenne des parts dans le groupe ? il n'ya pas de constructeur de gros 4X4 hybride en France !

Par

En réponse à §Deb384wp

Si, la fiabilté. Et c'est pas avec Renault que cela va s'améliorer. C'est pas le 1.2 TCE qui pourra concurrencer leurs MIVEC à chaînes, c'est d'un tout autre niveau là...

Exact, même leur diesel sont réputés, premier moteur diesel à calage variable de soupapes!

Par

En réponse à dilemblue

Mitsubishi mede in France ? sinon ça sert a quoi que Renault prenne des parts dans le groupe ? il n'ya pas de constructeur de gros 4X4 hybride en France !

Ben Renault n'a pas de part de direct...

Par

En réponse à TDPeugeot

Mitsubishi n'a pas préféré le cric, il a été forcé par Nissan d'entrer dans l'alliance sous peine de gros procés et d'amendes lourdes pour avoir fourni des motorisations qui consomment trop, je crois :confused:

Mais le résultat est le même: indépendance perdue au profit du cric :ddr:

Allez dire au personnel de Mitsubishi au Japon qu'ils ont perdu leur indépendance au profit du cric. ils vont vous rire au nez !

Par

En réponse à TDPeugeot

Si le patron de Mitsubishi n'avait pas fait la fine bouche lorsqu'il y'a quelques années PSA(Philippe Varin à l'époque)lui avait proposé l'alliance(ou le rachat??)...bah voilà où il en est dans la planète cric :blague: :violon:

"Je préfère garder mon indépendance" qu'il avait déclaré à PSA :buzz:

Ou peut-être avait-il jugé à l'époque que l'alliance avec PSA n'était que peu bénéfique (à mon avis à raison)… Heureusement depuis PSA a compris, un peu tard qu'il devait s'ouvrir plus généreusement. N'oublions pas qu'à l'époque c'est PSA qui avait besoin de Mitsubishi et pas l'inverse !!! Pour sortir en catastrophe un VE !

Par

En réponse à jujustice

Si, Nissan a pris 34% des parts de la filiale auto... il font bien parti du keirestu! Leur maison mère (Mitsubishi Heavy Industries) n'a juste pas voulu y réinjecter de l'argent suite au scandale de documents d'émission falsifié, uniquement au Japon concernant ... des kei cars...

D''ailleurs ils fabriquent quasiment tout, bateaux, avions (avion propre à eux, chasseurs et ailes composites des Boeing 787, turbine, électricité, vitrerie (AGC), composant électrique, électronique (même pour d'autres marques, par ex des boîtiers VW Audi sont siglés Mitsubishi Electric), aérospatiale, radars, des automates, moto-réducteurs, robots, électroménagers, informatique, ils ont des banques, des activités de métallurgies.... dans quasiment tous les domaines ils déposés des brevets!

Des années 70 aux débuts des années 2000, beaucoup de Dodge/Chrysler étaient des Mitsu rebadgés...

C'était l'une des seules marques auto qui pouvaient se targuer de construire la majorité d'éléments eux-mêmes!

Un peu comme Samsung, en fait.

Par

En réponse à dilemblue

Mitsubishi mede in France ? sinon ça sert a quoi que Renault prenne des parts dans le groupe ? il n'ya pas de constructeur de gros 4X4 hybride en France !

Il n'y a pas de formule 1 sur nos routes et pourtant Renault est en Formule 1 ! Votre commentaire est stupide une entreprise s'adapte à ses marchés et Renault n'a certainement pas de leçons à recevoir à ce sujet il s'adapte mieux que quiconque depuis 120 ans. D'ailleurs les autres sont souvent suiveurs !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Mitsubishi

Toute l'actualité

Forum Mitsubishi