Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Pollution : la preuve par Covid 19Pic de pollution en Ile-de-France et dans le grand Est le week-end dernier. Et cela malgré un trafic automobile et aérien réduit à presque zéro. Cette fois, il faudra trouver d’autres coupables… Et remettre la rationalité au cœur de l’écologie.

Lire le billet d'humeur»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

+1000

j'écrivais la même chose il y a quelques jours sur mon blog Caradisiac

http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/confinement-covid19-automobile-8321601.html

Par

euh moi déja 15 jours je ne chauffe plus poéles a granulé..& la le super week end BBQ bientot en Place -)

toutes façon faut bien chauffer..heins

Par

Malgré un titre provocateur, un article assez équilibré qui renvoie chaque partie à ses responsabilités.

Par contre réduire la promotion du vélo et du transport en commun à "la lutte contre la pollution", c'est déclarer que diminuer les émissions de CO2 est d'importance secondaire vis à vis de "la pollution".

Le CO2 n'est pas exactement une pollution (pas plus que l'eau qui est indispensable mais dans laquelle on meure si on y est plongé) mais son excès dans l'atmosphère auront des conséquences tellemnet graves que le covid-19 et la pollution apparaitront comme une aimable plaisanterie

Par

Quoi ??? Finalement il n'y a pas que la voiture qui est responsable de la pollution de l'air ??? Hélène avait finit par me convaincre. :buzz: Elle comptait sauver le monde avec sa Zoe et sa culpabilisation omniprésente de l'usagé de la voiture thermique... Son projet de jeunesse Hélènienne tombe à l'eau, il va falloir revoir l'approche sur son endoctrinement de masse.

Par

Il faudrait rendre obligatoire le FAP sur les cheminées... :biggrin:

Par

"En gros, le seul polluant que n’émet pas au final le feu de bois, c’est le CO2 car celui qui part en fumée a été capté par la croissance de l’arbre."

Et bien si, justement, car si le bois en question avait servi à autre chose (construction, meuble...), il ne serait pas re-parti en fumé, et n'aurait émis aucun CO2 !

Par

tiens tiens tiens.. on nous aurait menti :ml:

Par

Pour enfoncer le clou de Jean Savary. La vallée de l'Arve est l'une des plus polluées de France. C'est la faute des camions criaient en coeur les écolos.

Un puis un jour, comme suite à l'incendie, le tunnel du Mont Blanc a été fermé des mois durant pour travaux : plus de camions.

La pollution n'a pas baissé.

Martial Saddier, député du coin, président du Conseil National de l'Air s'est intéressé au sujet et concluait que la cause principale c'était --- je caricature -- les écolos qui se chauffaient avec du bois écolo dans leurs chalets écolos... à tel point qu'il a institué pour cette vallée une prime à la casse ... pour les vieux appareils de chauffage au bois.

Par §Deb384wp

Les articles de Mr Jean Savary sont toujours pertinents.

Concernant l'agriculture, je ne suis pas tout a fait d'accord. On peux, si on le veux vraiment, réduire voir éliminer ces intrants; évidemment on ne parle plus de la même agriculture, ni de la même nourriture dans les ces quantités, et encore moins de la même société de l'argent (si on convient que la société existe et qu'il ne s'agit pas que d'une collection d'individus...) mais il faudra bien choisir. Il faudra d'ailleurs bien choisir puisque ces intrants ne vont pas durer éternellement (pas aux prix actuels à l'évidence), les sources de phosphate et d'azote n'étant pas inépuisable car rien n'est inépuisable.

Du reste, le calcul de toujours plus d'intrant pour toujours plus de production est des plus discutable lorsque l'on constate l'impasse dans laquelle on se trouve. Pour le reste l'article me semble poser de bonnes questions.

Par §Yvo356rQ

Le feu de bois est vieux comme le monde. Les centrales à charbon allemandes moins. ...Quant aux engrais une société des côtes d'Armor a trouvé depuis des années la façon de produire de l'engrais naturel. Seulement voilà les gros groupes font tout pour l'isoler bien aidés par le manque de volonté de passer par ces solutions alternatives. ..

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Inexact

La carte de pollution sur l'Europe le 28 mars montre une pollution sur le nord de l'Italie bien plus importante encore qu'en France ...

Comme dit Jean Savary, la cause c'est le chauffage au bois + les engrais azotés (alias épandage de lissier) + beau temps qui encourage les agriculteurs à tourner la terre

Par

Et les pics de pollution des mois de mai, juin... lorsque les cheminées sont éteintes et les engrais rangés au fond des remises, ils viennent d'où?

Les feux de bois en plein centre de Toulouse, Lyon ... je n'en voit pas des masses, l'essentiel du chauffage des immeubles venant de chaudières à gaz. Et pourtant en ce moment on y respire beaucoup mieux.

Un point supplémentaire, en ce moment vous devez être au courant beaucoup de monde est confiné, certain en pavillon, et ceux là en profite pour refaire une beauté au jardin. Comme les déchetteries sont fermées, ils brûlent les dechets verts.

Qui dit bois vert, herbe... dit beaucoup de fumée et toutes les salo**rie qu'elle contient.

Par

En réponse à ceyal

Inexact

La carte de pollution sur l'Europe le 28 mars montre une pollution sur le nord de l'Italie bien plus importante encore qu'en France ...

Comme dit Jean Savary, la cause c'est le chauffage au bois + les engrais azotés (alias épandage de lissier) + beau temps qui encourage les agriculteurs à tourner la terre

Le Nord de l'Italie région très montagneuse il est évident que ça aide pas

Par

Attention, ne pas confondre les grosses particules des feux de cheminées (certes évitables en passant à des inserts) avec les minuscules émises par les FAP des moteurs à turbo : la quantité nécessaire pour être nocives n'a rien à voir, ni donc l'impact sanitaire induit. :bah:

Et c'est pas parce que 2-3 idiots utilisent des foyers ouverts que ça doit justifier de continuer à polluer au diesel ou à l'essence turbo ! :nanana:

Bref, encore un article subjectif et bien orienté, qui tente de justifier et de faire oublier l'extrême nocivité de l'immobilisme des constructeurs européens en matière d'innovation. :pfff:

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

euh moi déja 15 jours je ne chauffe plus poéles a granulé..& la le super week end BBQ bientot en Place -)

toutes façon faut bien chauffer..heins

Non, faut pas chauffer : faut isoler, justement pour ne pas être obligé de chauffer. :bah:

Par

163 KG d'engrais en moyenne à l'hectare en France , en constante AUGMENTATION.Et en ce moment, période de préparation des terres avant certains semis semis, les épandages vont bon train...

https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/AG.CON.FERT.ZS?vi

Au sein de l’Union européenne, la vente d’azote représente 11 millions de tonnes. La France, premier consommateur, représente 20 % de ces ventes devant l’Allemagne (15 %).

On comprend mieux les cartes Prévair indiquant les pollution NOX ou particules fines à certains moments.

La tendance serait d'aller vers des produits agricoles bio ou de forte qualité....A voir à l'avenir...

Par

Rien de neuf mais il faut quand même l'exprimer. Pourquoi ne pas ajouter que les vents de nord-est de ces belles journées des périodes anticycloniques apportent aussi les polluants émis loin de chez nous.

Sur le seul sujet de la combustion du bois de chauffage, nos amis québécois connaissent bien les conséquences et là bas, les équipements neufs font l'objet d'une réglementation pour limiter les rejets nocifs dans l'air.

.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Non, faut pas chauffer : faut isoler, justement pour ne pas être obligé de chauffer. :bah:

Ce n'est pas demain que tu pourras construire un logement sans chauffage additionnel. Il faut au minimum faire face aux 10 jours de froid intense qui arrivent régulièrement en hiver sur la moitié du territoire français.

.

Par

"Il ne s’agit donc pas de nous exonérer des efforts de dépollution des véhicules et de réduction du trafic. Mais simplement d’en revendiquer la juste part."

Entièrement d'accord.Des efforts doivent être faits à tous les niveaux, la pollution et son impact sur la planète provient d'un ensemble de causes sur lesquelles il faut agir sans se focaliser sur telle ou telle.

Par

Si on veut réduire la pollution, il y a des choses "simples" à faire : produire d’avantage localement et surtout acheter des produits alimentaires locaux de saison. Arrêtons d'acheter des tomates en janvier par exemple. C'est débile.

Incitons les agriculteurs à ne plus utiliser de pesticides / fongicides SDHI tueurs de pollinisateurs et même dangereux pour l'Homme. Il existe des engrais verts mais pour il faut que la politique globale à l’échelle européenne change aussi. Aux chiottes Bayer / Monsanto et tout ce qui va avec.

Un des gros soucis pour l'environnement c'est la croissance et la société de consommation. Ainsi que l'isolation et le chauffage des logements. On peut citer aussi les transports de marchandises à l'autre bout du monde et le tourisme de masse. Les destructions de forêts font que les sols n'absorbent plus l'eau donc inondations, glissements de terrain, ...

Par

En réponse à PLexus sol-air

Attention, ne pas confondre les grosses particules des feux de cheminées (certes évitables en passant à des inserts) avec les minuscules émises par les FAP des moteurs à turbo : la quantité nécessaire pour être nocives n'a rien à voir, ni donc l'impact sanitaire induit. :bah:

Et c'est pas parce que 2-3 idiots utilisent des foyers ouverts que ça doit justifier de continuer à polluer au diesel ou à l'essence turbo ! :nanana:

Bref, encore un article subjectif et bien orienté, qui tente de justifier et de faire oublier l'extrême nocivité de l'immobilisme des constructeurs européens en matière d'innovation. :pfff:

Airparif dit que l'impact de la baisse de la circulation sur les PM10 ET les PM2,5 était "peu visible". Donc, les particules les plus fines aussi.

Et personne de sensé ne soutiendrait que la circulation routière n'est pas responsable d'une partie de la pollution. Le but de l'article, tel que je l'ai compris, n'est pas de dédouaner la circulation routière, mais de signifier qu'elle n'est pas seule responsable et que TOUTES les sources de pollution doivent être combattues... Et qu'il n'y a pas forcément un "lobby" derrière chaque source pour pousser au droit à polluer.

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

euh moi déja 15 jours je ne chauffe plus poéles a granulé..& la le super week end BBQ bientot en Place -)

toutes façon faut bien chauffer..heins

A quand une législation sur les barbecues et leurs nuisances.

Par

En réponse à Axel015

Quoi ??? Finalement il n'y a pas que la voiture qui est responsable de la pollution de l'air ??? Hélène avait finit par me convaincre. :buzz: Elle comptait sauver le monde avec sa Zoe et sa culpabilisation omniprésente de l'usagé de la voiture thermique... Son projet de jeunesse Hélènienne tombe à l'eau, il va falloir revoir l'approche sur son endoctrinement de masse.

T'as lu tout l'article ??? Apparemment non .....

"Reste que tout cela n’innocente pas nos autos, motos et camions. En présence d’un trafic normal, ce n’est pas un simple pic que l’on aurait enregistré le week-end du 28-29 mars, mais un niveau d’alerte avec interdiction des véhicules à vignette Crit’air 3 et fort afflux dans les services de pneumologie."

Par

En réponse à PLexus sol-air

Non, faut pas chauffer : faut isoler, justement pour ne pas être obligé de chauffer. :bah:

bah je suis isolation nouvelle normes & je suis pas dans le nord est ou Ouest lol..

Par

Pour le prolo bien moyen le bois c'est naturel donc ça pollue pas.

J'ai vu des villages perdus au milieu de la montagne en Savoie avec un smog irrespirable durant tout l'hiver. Un comble.

Et pour celui qui dit qu'il faut faper les cheminées, et bien la technologie existe et est peu chère.

Par

En réponse à JF2

A quand une législation sur les barbecues et leurs nuisances.

BBQ Plancha , tu vois la difference ?? le charbon BBQ je laisse autres pas pour moi Lol

Par

En réponse à Axel015

Quoi ??? Finalement il n'y a pas que la voiture qui est responsable de la pollution de l'air ??? Hélène avait finit par me convaincre. :buzz: Elle comptait sauver le monde avec sa Zoe et sa culpabilisation omniprésente de l'usagé de la voiture thermique... Son projet de jeunesse Hélènienne tombe à l'eau, il va falloir revoir l'approche sur son endoctrinement de masse.

Tiens voilà la fin vu que tu as eu la flemme de lire en entier , peut être trop occupé à tourner en rond avec ta mégane !!??

" Tous émetteurs confondus, selon l’Inserm et l’OMS, la pollution atmosphérique est à l’origine de 45 000 à 50 000 morts chaque année en France, troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool. En Europe, le bilan annuel est de 800 000 morts et de 9 millions dans le monde. Un bilan qu’il faudra comparer à celui du Covid 19. Voire qu’il faudra confondre puisque des médecins et des chercheurs soupçonnent la première de favoriser grandement la propagation du second. En effet, s'il n'est pas prouvé que les particules véhiculent les virus, il est acquis qu'avec les autres polluants, elles peuvent rendre l'appareil respiratoire plus sensible à la contamination, et aussi affaiblir les défenses immunitaires.

Le Covid 19 aura donc administré une double preuve. D'abord que le trafic routier et aérien n'est pas le seul à salir l'air des villes. Et ensuite que la lutte contre la pollution atmosphérique est doublement une priorité sanitaire."

Par

En réponse à olive851

Tiens voilà la fin vu que tu as eu la flemme de lire en entier , peut être trop occupé à tourner en rond avec ta mégane !!??

" Tous émetteurs confondus, selon l’Inserm et l’OMS, la pollution atmosphérique est à l’origine de 45 000 à 50 000 morts chaque année en France, troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool. En Europe, le bilan annuel est de 800 000 morts et de 9 millions dans le monde. Un bilan qu’il faudra comparer à celui du Covid 19. Voire qu’il faudra confondre puisque des médecins et des chercheurs soupçonnent la première de favoriser grandement la propagation du second. En effet, s'il n'est pas prouvé que les particules véhiculent les virus, il est acquis qu'avec les autres polluants, elles peuvent rendre l'appareil respiratoire plus sensible à la contamination, et aussi affaiblir les défenses immunitaires.

Le Covid 19 aura donc administré une double preuve. D'abord que le trafic routier et aérien n'est pas le seul à salir l'air des villes. Et ensuite que la lutte contre la pollution atmosphérique est doublement une priorité sanitaire."

"troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool"

Oui c'est évitable, on ne force personne à habiter au centre d'une métropole ultra-polluer, comme on ne force personne à fumer ou à boire.

Par

Et dire que ça fait des années que certains membres bien informés le disent , mais bon une fois cet épisode de Covid19 passé , ça repartira de plus belle avec ce matraquage autophobe .

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

euh moi déja 15 jours je ne chauffe plus poéles a granulé..& la le super week end BBQ bientot en Place -)

toutes façon faut bien chauffer..heins

:ouin::ouin::ouin::ouin::ouin: quelqu'un a un traducteur Francais- extraterrestre ?

Par

En réponse à JF2

A quand une législation sur les barbecues et leurs nuisances.

J'espère que tu n'es pas pour...

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

BBQ Plancha , tu vois la difference ?? le charbon BBQ je laisse autres pas pour moi Lol

Pas vraiment, mais visiblement dès les beaux jours entre le sophistiqué ou l'apprenti survivaliste et ses merguez du drive, on aimerait pouvoir acheter une ile déserte.

Par

En réponse à ceyal

+1000

j'écrivais la même chose il y a quelques jours sur mon blog Caradisiac

http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/confinement-covid19-automobile-8321601.html

Votre article, sur votre blog, est très bon, je suis complètement d'accord, bravo :bien:

Par

Euh, sérieusement, qui a encore un foyer ouvert dans son logement principal ?

Primo, ça chauffe absolument rien de rien ... si on est pas à 30cm du foyer. La chaleur part directement dans le conduit.

Deuzio, quand il n'y a pas de feu, c'est un putain de trou à ciel ouvert (même avec un montage ... ridicule ... à base de plaque pour obstruer le conduit).

Bref, en 2020, je doute très fortement qu'il existe encore beaucoup de foyer ouvert.

Par

En réponse à olive851

Tiens voilà la fin vu que tu as eu la flemme de lire en entier , peut être trop occupé à tourner en rond avec ta mégane !!??

" Tous émetteurs confondus, selon l’Inserm et l’OMS, la pollution atmosphérique est à l’origine de 45 000 à 50 000 morts chaque année en France, troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool. En Europe, le bilan annuel est de 800 000 morts et de 9 millions dans le monde. Un bilan qu’il faudra comparer à celui du Covid 19. Voire qu’il faudra confondre puisque des médecins et des chercheurs soupçonnent la première de favoriser grandement la propagation du second. En effet, s'il n'est pas prouvé que les particules véhiculent les virus, il est acquis qu'avec les autres polluants, elles peuvent rendre l'appareil respiratoire plus sensible à la contamination, et aussi affaiblir les défenses immunitaires.

Le Covid 19 aura donc administré une double preuve. D'abord que le trafic routier et aérien n'est pas le seul à salir l'air des villes. Et ensuite que la lutte contre la pollution atmosphérique est doublement une priorité sanitaire."

c'est trop tard mon pauvre...

la décroissance personne en veut alors chacun y va de son bouc émissaire l'auto en tête

et en plus tu crois pas que la chine, les usa et l'inde vont arrêter de polluer pour tes beaux yeux

Par

En réponse à Axel015

"troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool"

Oui c'est évitable, on ne force personne à habiter au centre d'une métropole ultra-polluer, comme on ne force personne à fumer ou à boire.

+1000 les gens sont cons et con-tents de le rester...

Par

En réponse à Axel015

"troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool"

Oui c'est évitable, on ne force personne à habiter au centre d'une métropole ultra-polluer, comme on ne force personne à fumer ou à boire.

Il est d'ailleurs étonnant que l'on ne parle pas de la densité de population comme facteur aggravant de l'épidémie ou plutôt de la rapidité de propagation.

Par

Pour peu que la gestion de la forêt soit faite en respectant le développement durable, l'impact du chauffage au bois est neutre: sont relâchés dans l'atmosphère autant de composés chimiques nécessaires à la croissance de l'arbre.

Par

Je n'aurai jamais pensé que le chauffage au bois serait responsable de tant de pollution à Paris...

Vu de province, on s'imagine mal les bobos parisiens carioler leur buchettes dans des escaliers interminables pour les livrer au quatrième étage de leurs immeubles haussmanniens!

Par

Enfin il leur est impossible de nier la réalité que la voiture n'est pas le problème de pollution majeur mais juste un prétexte pour l'escrologie :bien:

Par

En réponse à GY201

Ce n'est pas demain que tu pourras construire un logement sans chauffage additionnel. Il faut au minimum faire face aux 10 jours de froid intense qui arrivent régulièrement en hiver sur la moitié du territoire français.

.

A Anzat fait parfois tellement froid que celui parti chercher des bûches dans la remise se trouve immédiatement congelé.

Il revient parfois à la vie, réchauffé par le retour du printemps.

Vers le 15/20 juillet en général...

Par

En réponse à Marv.

Enfin il leur est impossible de nier la réalité que la voiture n'est pas le problème de pollution majeur mais juste un prétexte pour l'escrologie :bien:

Ouais, enfin, ton résumé simpliste est quand même un peu foireux !

Si on parle juste des dioxyde d'azote, ce sont bien les véhicules qui en sont les principaux responsables.

Et franchement, quel serait le niveau de pollution si le trafic était normal ?

Tu as fait une étude là dessus ?

Par

Ouai sauf tout se cumule en temps normal... donc? on voit clairement sur les images satellites la diminution de la pollution des mégalopoles, même en Chine, et même à Paris... la pollution est lié en grande partie en ville à la circulation... ou alors ces images mentent??? je ne pense pas...

Les bagnoles ne sont pas les seules à polluer, c enfoncer des portes ouvertes... mais nier ou minimiser la pollution du transport c du lobbyisme...

Par

En réponse à jackpot44

Je n'aurai jamais pensé que le chauffage au bois serait responsable de tant de pollution à Paris...

Vu de province, on s'imagine mal les bobos parisiens carioler leur buchettes dans des escaliers interminables pour les livrer au quatrième étage de leurs immeubles haussmanniens!

C'est toute la zone pavillonnaire de banlieue qui était concernée.

Quantité de cheminées restent fonctionnelles dans Paris, il traîne peut être quelque part une interdiction d'usage dans un cadre de prévention des incendies.

Par

En réponse à ceyal

Pour enfoncer le clou de Jean Savary. La vallée de l'Arve est l'une des plus polluées de France. C'est la faute des camions criaient en coeur les écolos.

Un puis un jour, comme suite à l'incendie, le tunnel du Mont Blanc a été fermé des mois durant pour travaux : plus de camions.

La pollution n'a pas baissé.

Martial Saddier, député du coin, président du Conseil National de l'Air s'est intéressé au sujet et concluait que la cause principale c'était --- je caricature -- les écolos qui se chauffaient avec du bois écolo dans leurs chalets écolos... à tel point qu'il a institué pour cette vallée une prime à la casse ... pour les vieux appareils de chauffage au bois.

c'est vrai que 500'000 poids lourds par an devant sa fenêtre ça ne pollue pas!

Par

Une histoire de fric avant tout.

L'écologie au service de l'économie et pas l'inverse.

Par

Sans deconner,

vous allez trouver evidemment des cas ou la polution dans les villes n'est pas dut aux transports automobiles...

.

Mais ceux qui doivent sortir dans Paris ces temps ci peuvent vous assurer que jaimais l'ai n'a été si respirable.

.

A Lyon on peut meme voir de Sainte Fois le Mont Blanc ce qui n’était évidement pas le cas avant.

Par

En réponse à warlord66

c'est trop tard mon pauvre...

la décroissance personne en veut alors chacun y va de son bouc émissaire l'auto en tête

et en plus tu crois pas que la chine, les usa et l'inde vont arrêter de polluer pour tes beaux yeux

Super le prétexte :bien: Parce que les autres font de la merde , faisons pareil !!! Sous prétexte que ton voisin de palier est un gros dégueu, en laissant ses poubelles devant sa porte , toi tu fais pareil ??? Bonjour le niveau de réflexion ...

Par

En réponse à Turbo95

Et dire que ça fait des années que certains membres bien informés le disent , mais bon une fois cet épisode de Covid19 passé , ça repartira de plus belle avec ce matraquage autophobe .

Tu confonds "autophobie" avec "combustion carbonnée phobie" :biggrin:

Par

La pollution est issue de la consommation (Surconsommation concernant nos pays développés), donc forcément 12 millions de personnes regroupées sur une superficie de 12 012km2 (Ile de France), ca polluera toujours beaucoup plus que 1.6 millions d'habitants sur une superficie de 9976km2 (Gironde par exemple.)

12 fois plus d'habitants pour une superficie 20% plus grande...:blague:

Il y a besoin de faire un débat ? :voyons:

Sérieusement ? :hum:

Par

En réponse à mekinsy

La pollution est issue de la consommation (Surconsommation concernant nos pays développés), donc forcément 12 millions de personnes regroupées sur une superficie de 12 012km2 (Ile de France), ca polluera toujours beaucoup plus que 1.6 millions d'habitants sur une superficie de 9976km2 (Gironde par exemple.)

12 fois plus d'habitants pour une superficie 20% plus grande...:blague:

Il y a besoin de faire un débat ? :voyons:

Sérieusement ? :hum:

x8 concernant le nombre d'habitants...J'ai abusé un peu désolé. :biggrin:

Ok pour le débat alors. :lol::lol:

Par

Et bien au moins, on sait un peu mieux d'où vient une bonne partie de la pollution. Et arrêtons de dire qu'on ne sait pas faire autrement. Ce système agricole n'a pas toujours existé. Et dans les régions où l'agriculture est raisonnée (pour ne pas dire bio), le problème est quasi inexistant. Sans compter qu'au delà de polluer l'air, c'est aussi nos sols, nos nappes phréatiques et donc notre eau de consommation qui est ensuite polluée. Mais n'allez pas dire ça à la FNSEA qui a ruiné ou surendetté la plupart de nos agriculteurs.

Par

ENFIN cela bouge.

J'habite en ville au troisème et dernier étage.

Tout autour, il y a des pavillons.

Je vis dans la fumée.

Depuis 3 ans, la pollution me rempli le fond de la gorge. Les ORL, le medecin, le gastro entérologue et le pneumo allergologue ne peuvent rien pour moi.

Je peux vous dire qu'une cigarette à 200m, je pique le nez.

Je ressens l'autoroute à 1km.

Les feux de végétaux, c'est le pire : ils me réveillent la nuit car je m'étouffe, puis impossible de dormir pendant 4h, le temps que les polluants se dissipent.

En cette période de confinement, les voisins ont le temps de s'occuper de leur cheminée : c'est l'horreur. Je suis mieux au bureau mais je télétravail.

Il faut que je déménage, mais la campagne c'est encore pire, tout le monde se chauffe au bois.

Quand je vais voir ma mère, c'est pire car les voisins font des briquettes avec le papier des pub.

En voiture, quand je traverse un village, je remonte les vitres. Depuis 3 ans, je ne décapote plus la voiture, je roule avec le recyclage d'air dès que je suis un véhicule suspect.

Quand je suis un véhicule diesel qui crache noir, j'en prend plein le nez et je fais une crise.

Parfois, je roule tranquille, avec personne et je fais une crise : j'ai pas besoin de cherche, une vieille diesel est surement passée il y a quelques minutes.

Au bureau, il y a des voisins qui font bruler des palettes, des planches, du plastique. Je travaille tranquillement quand une crise arrive. Mes collègues ne sentent rien. J'ouvre la fenêtre pour vérifier et effectivement, cela sent la fumée.

Parfois mes collègues toussent aussi, mais ils ne mettent pas cela sur le compte de la pollution.

Je peux dire que je suis devenu un capteur très sensible d'un certaine pollution.

Je me rend compte qu'une quantité de personnes toussent sans mettre cela sur le compte de la pollution.

J'ai bien essayé de savoir quel était le composé qui me causait cela. Les essences semblent ne rien me faire. Les bois, les végétaux, les allumettes, c'est affreux. En revanche, j'ai l'impression que le charbon de bois ne me fait rien. Il se peut que le composé soit libéré lors de la fabrication du charbon de bois.

Je cherche. Il y a tellement de facteur. J'aimerai faire des essais scientifiques (je suis ingénieur) mais je ne suis pas médecin.

Je me suis équipé d'un capteur de particule fine mais il est en panne. Il semblerai que mon allergie soit corrélée à cela.

J'ai écris ces lignes pour ceux qui ont toujours la gorge prise, qui crachent et qui ne savent pas pourquoi.

J'écris aussi ces lignes pour ceux qui fument devant les entrées de bâtiment pour bien laisser entrer leur fumée, ou devant les entrées d'air de fenêtre.

PS : le pic de pollution, c'est en fin de soirée, quand les gens vont se coucher, qu'ils remplissent à fond la cheminée et qu'il mettent le feu à l'étouffée. Les résines du bois s'évacuent sans bruler. C'est l'horreur.

Une première chose à faire est d'interdire tous les cheminées qui ne sont pas flamme verte.

Il faut un label qui indique que la combustion du bois est complète. Le meilleur des poele est le xeoos.

Par

En fait. Grâce au covid19, il y aura moins de morts en France cet année. :violon:

Par

Et puis, l'article oublie de préciser que la société n'est pas du tout à l'arrêt. Si l'industrie a bien ralenti, les transporteurs continuent d'approvisionner denrées alimentaires, et produits de première nécessité. Sans compter les nombreuses personnes qui commandent des conneries sur les sites de vente par correspondance. Bref, on est loin d'un arrêt total, même si le ralentissement n'est pas anodin. Surtout celui de l'aéroportage !!

Par

En réponse à PLexus sol-air

Non, faut pas chauffer : faut isoler, justement pour ne pas être obligé de chauffer. :bah:

C'est ce que j'ai fait ,ma maison est très bien isolée laine de verre 220 au mur et dans les combles je peux vous dire, que je ne chauffe pas beaucoup avec mon petit insert(8 mètre cube de bois pour 80 mètres carrés)..... ça en surprend plus d'un.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Ils sont tous partis en province faire des flambées dans leur résidence secondaire. :buzz:

Par

En réponse à Meukow

C'est ce que j'ai fait ,ma maison est très bien isolée laine de verre 220 au mur et dans les combles je peux vous dire, que je ne chauffe pas beaucoup avec mon petit insert(8 mètre cube de bois pour 80 mètres carrés)..... ça en surprend plus d'un.

Ça veut rien dire ce genre d'affirmation sans donner le lieu de résidence et un point de comparaison.

8 stères pour 80m² pour certains (dont moi), c'est une consommation démentielle.

Par

En réponse à Aznog

Euh, sérieusement, qui a encore un foyer ouvert dans son logement principal ?

Primo, ça chauffe absolument rien de rien ... si on est pas à 30cm du foyer. La chaleur part directement dans le conduit.

Deuzio, quand il n'y a pas de feu, c'est un putain de trou à ciel ouvert (même avec un montage ... ridicule ... à base de plaque pour obstruer le conduit).

Bref, en 2020, je doute très fortement qu'il existe encore beaucoup de foyer ouvert.

Bah si justement il y a plein (trop) de cheminées "d'agrément" qui ne servent qu'accessoirement au chauffage mais qui émettent pas mal des particules.

Mais je le répète, la dangerosité est directement liées à la taille des particules : les PM5 ou même 2,5 des cheminées ou de l'agriculture dont on parle ici sont des monstres inoffensifs comparées à ce qui sort des FAP, lesquelles passent toutes les barrières corporelles comme si elles n'existaient pas, ce qui fait que même une petite quantité est très nocive ! :beuh:

Le problème c'est que mesurer ces particules ultra-fines est un vrai problème, ce dont usent et abusent les constructeurs-tricheurs pour passer les tests environnementaux en douce et continuer de buter les gens en toute légalité. :non:

Par

En réponse à Aznog

Ça veut rien dire ce genre d'affirmation sans donner le lieu de résidence et un point de comparaison.

8 stères pour 80m² pour certains (dont moi), c'est une consommation démentielle.

Perso je consomme entre 6 et 8 stères par an pour 200 m2 avec une bête cheminée à foyer fermé (insert), et pas à 19 degrés : à 23 dans le salon ma femme dit "j'ai froid"... :oops:

Et j'habite dans une région froide. :bah:

Coût du chauffage annuel pour les 200 m2 : 500 balles ramoneur compris, quasi sans émission de CO2 et avec des émissions faibles aux conséquences sanitaires quasi-nulles, et en cas de panne de courant je peux encore chauffer, voire si nécessaire me faire cuire mon repas en cas de souci prolongé ! :bien:

Par

à narmer

Avec tout ce que tu décris, un changement de région s'impose.

Il y a quantité de lieux en France où tu peux échapper a ces tracas. J'ai en tête deux entreprises près de Aurillac, mais il y en a partout en France, qui ont du mal a attirer a ce niveau de qualification parce que le peigne cul ordinaire pense que la vie près des troupeaux de vaches n'est pas convenable. En fait plus tu t'approches de la côte atlantique, plus tu as de chance d'avoir un air respirable.

.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Ils ne sont pas fous !! A leur place, j'en aurai surement fait de même !! Heureusement, j'ai la chance d'avoir fuit la capitale, il y a déjà 25 ans, pour aller habiter à la montagne :)

Par

En réponse à Meukow

C'est ce que j'ai fait ,ma maison est très bien isolée laine de verre 220 au mur et dans les combles je peux vous dire, que je ne chauffe pas beaucoup avec mon petit insert(8 mètre cube de bois pour 80 mètres carrés)..... ça en surprend plus d'un.

Un oncle a moi qui habite dans le Jura passe seulement 6 stères de bois par ans alors qu'il a une longère de presque 200m2. Et on est frileux dans la famille.

Genre 23°C dans le salon et 20°C dans les chambres.

Par contre, il choisi soigneusement son bois. Tous les bois ne sont pas bon pour le chauffage. Et sa vielle maison qui doit dater du début du 19 ème siècle est très bien isolée. Ça aide aussi. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Perso je consomme entre 6 et 8 stères par an pour 200 m2 avec une bête cheminée à foyer fermé (insert), et pas à 19 degrés : à 23 dans le salon ma femme dit "j'ai froid"... :oops:

Et j'habite dans une région froide. :bah:

Coût du chauffage annuel pour les 200 m2 : 500 balles ramoneur compris, quasi sans émission de CO2 et avec des émissions faibles aux conséquences sanitaires quasi-nulles, et en cas de panne de courant je peux encore chauffer, voire si nécessaire me faire cuire mon repas en cas de souci prolongé ! :bien:

Tu chauffes avec un chauffage hybride ? :areuh:

Par

En tout cas, ce n'est pas du tout vérifié dans la vallée de l'Arve qui est la région la plus polluée de France le long de l'axe A40. Voici les résultats d'analyse de la qualité de l'air:

-----------------------------------

Bilan provisoire de la qualité de l'air, après 2 semaines de confinement: baisse spectaculaire des concentrations de dioxyde d'azote (NO2) dans la région. Les émissions du trafic ont baissé de -50%, celles de l'industrie de -22%.

La diminution des concentrations de NO2 atteint -80% près des axes routiers certains jours.

------------------------------------

Cette baisse se vérifie de semaine en semaine et est bien aussi liée au trafic routier!!!!

Par ailleurs, nous sommes ici en montagne où les températures sont plus basses et où l'utilisation de cheminées / poêle à bois est traditionnellement plus importante qu'à Paris.

Il y a peu d'agriculture dans cette vallée et donc effectivement, baisse spectaculaire due à la diminution du trafic..

Par

En réponse à halffinger

En fait. Grâce au covid19, il y aura moins de morts en France cet année. :violon:

Dernière stat entendue à la radio: il y a eu plus de morts en mars 20 qu'en mars 19, mais moins qu'en mars 18, où la grippe fut très meurtrière.

Par

En réponse à Aznog

Ça veut rien dire ce genre d'affirmation sans donner le lieu de résidence et un point de comparaison.

8 stères pour 80m² pour certains (dont moi), c'est une consommation démentielle.

Effectivement il faut comparer entre zones climatiques...:bien:

Il y en a 3 en France:

https://images.app.goo.gl/CiZLEjSZQVP4MXXQ7

Par

Le jour où les écolos, à force d'intox, auront bouté la voiture hors des villes… et que la pollution n'aura pas bougé d'un iota, il faudra qu'ils se creusent le citron pour trouver un nouveau coupable, tout aussi pipeau.

En vérité, le coupable, ils le connaissent très bien… mais comme c'est leur champion, ils regardent ailleurs.

Par

En réponse à Pépé Boyington

Le jour où les écolos, à force d'intox, auront bouté la voiture hors des villes… et que la pollution n'aura pas bougé d'un iota, il faudra qu'ils se creusent le citron pour trouver un nouveau coupable, tout aussi pipeau.

En vérité, le coupable, ils le connaissent très bien… mais comme c'est leur champion, ils regardent ailleurs.

Ca me fait marrer tous ces gens qui veulent absolument leur bagnole pour aller en ville...

S'il y a bien UN endroit où elle est une contrainte plus qu'autre chose, c'est la ville: non seulement elle n'apporte rien (TEC, possibilité de marcher...), mais en plus elle est chiante (se taper des bouchons, chercher de la place...).

Une ville ça se parcours très bien sans bagnole, c'est bon pour la santé (oui, bande de gros tas, vous pouvez aussi marcher un peu hein...) et on découvre plein de choses invisibles dans son tas de tôle...

Sans parler du confort sonore (franchement... ça sert à quoi ces 50 mazout au ralenti à la queue?), la sécurité des piétons et cyclistes, la possibilité de revégetaliser, etc.

Je n'ai rien d'un écolo, j'adore conduire, mais ça me dépasse qu'on veuille absolument sa bagnole pour aller faire du shopping dans un centre-ville.

Ca me fait penser aux neuneus qui veulent à tout pris se garder devant la porte de leur destination. Tant pis d'ailleurs si c'est une place handicapés...

Par

En réponse à GY201

Il est d'ailleurs étonnant que l'on ne parle pas de la densité de population comme facteur aggravant de l'épidémie ou plutôt de la rapidité de propagation.

Ah bah c'est sûr que l'épidémie n'est pas favorisée par les villages de 500 habitants espacés de 100km ^^

Le problème, c'est que quand on a une vie culturelle et sociale forte, on s'y emmerde vite dans ces villages... Sans parler du besoin de bagnole pour le moindre truc (et aller bosser d'ailleurs).

Au passage, heureusement que toutes les villes françaises ne sont pas au niveau d'atrocité de Paris au niveau pollution... Sil y a bien un truc à faire, c'est de ne pas prendre Paris pour exemple...

Par

En réponse à etnabis

Dernière stat entendue à la radio: il y a eu plus de morts en mars 20 qu'en mars 19, mais moins qu'en mars 18, où la grippe fut très meurtrière.

Au lieu de fantasmer, il y a tout pour être informé:

https://insee.fr/fr/information/4472282

https://insee.fr/fr/information/4470857

Par

En réponse à Boxer Engine

Si on veut réduire la pollution, il y a des choses "simples" à faire : produire d’avantage localement et surtout acheter des produits alimentaires locaux de saison. Arrêtons d'acheter des tomates en janvier par exemple. C'est débile.

Incitons les agriculteurs à ne plus utiliser de pesticides / fongicides SDHI tueurs de pollinisateurs et même dangereux pour l'Homme. Il existe des engrais verts mais pour il faut que la politique globale à l’échelle européenne change aussi. Aux chiottes Bayer / Monsanto et tout ce qui va avec.

Un des gros soucis pour l'environnement c'est la croissance et la société de consommation. Ainsi que l'isolation et le chauffage des logements. On peut citer aussi les transports de marchandises à l'autre bout du monde et le tourisme de masse. Les destructions de forêts font que les sols n'absorbent plus l'eau donc inondations, glissements de terrain, ...

C'est exactement ça..:bien:

Changer de type de motorisation pour un véhicule ....Peut-être, mais aussi changer de philosophie dans la vie de tous les jours....La part du tourisme de masse (aérien, croisières....), le choix des produits qu'on achète, tout ce dont vous parlez , a en effet le même impact sinon plus sur l'air que nous respirons et..l'état de la planète.

Par

En réponse à ZZTOP60

C'est exactement ça..:bien:

Changer de type de motorisation pour un véhicule ....Peut-être, mais aussi changer de philosophie dans la vie de tous les jours....La part du tourisme de masse (aérien, croisières....), le choix des produits qu'on achète, tout ce dont vous parlez , a en effet le même impact sinon plus sur l'air que nous respirons et..l'état de la planète.

Tu ne changeras pas les aspirations individuelles. Quand la vie devient plus difficile, les arbitrages des citoyens peuvent surprendre. Les américains ont sacrifié le repas de famille du soir et la nourriture saine au fil de l'accumulation des difficultés depuis 1974.

Par

En réponse à GY201

Tu ne changeras pas les aspirations individuelles. Quand la vie devient plus difficile, les arbitrages des citoyens peuvent surprendre. Les américains ont sacrifié le repas de famille du soir et la nourriture saine au fil de l'accumulation des difficultés depuis 1974.

"Tu ne changeras pas les aspirations individuelles..." C'est sûr...La prise de conscience et le changement de comportement c'est l'affaire de tous pour arriver à un changement mais ça reste l'affaire de chacun....:bah:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

je suis entièrement d'accord avec lui

Par

En réponse à Axel015

Quoi ??? Finalement il n'y a pas que la voiture qui est responsable de la pollution de l'air ??? Hélène avait finit par me convaincre. :buzz: Elle comptait sauver le monde avec sa Zoe et sa culpabilisation omniprésente de l'usagé de la voiture thermique... Son projet de jeunesse Hélènienne tombe à l'eau, il va falloir revoir l'approche sur son endoctrinement de masse.

tu es amoureux d' elle ou quoi?!!!!!!!!!!!!!!

Par

En réponse à zabriskir

tu es amoureux d' elle ou quoi?!!!!!!!!!!!!!!

Non mais comme elle vient débiter ça haine irrationelle des voitures thermiques régulièrement elle est devenue un symbole. :biggrin:

Par

En réponse à halffinger

Tu chauffes avec un chauffage hybride ? :areuh:

Oui : bois, et énergie humaine pour le charrier ! :biggrin:

Par

En cette période bien sombre les médiocres écolos essayent de se faire remarquer, mais des que les choses vont reprendre rien n'ira dans votre sens et j'en suis bien heureux. Les voitures rouleront de nouveau et les entreprises repartiront

La calèche comme mode de transport et la décroissance c'est pas pour demain, à mon grand plaisir :chut:

Bon week-end à vous :coucou:

Par

Il date de quand cet article tendancieux, parce que si c'était le cas au début du confinement, pour une raison d'inertie, ce n'est plus du tout le cas maintenant.

Bilan de la qualité de l'air à Paris depuis le confinement:

https://www.airparif.asso.fr/actualite/detail/id/280

Voici un extrait du site:

"Cette évaluation met en avant une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30% dans l’agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60% pour les oxydes d’azote. Le long des axes de circulation, cet impact peut être encore plus important. Il était en revanche peu visible pour les particules (PM10 et PM2,5) lors de ces premiers jours de confinement. Autre bonne nouvelle, cette baisse des polluants de l’air s’accompagne d’une baisse du dioxyde de carbone (CO2), gaz à effet de serre, soulignant les liens entre ces deux problématiques et le co-bénéfice pour le climat de toute amélioration de la qualité de l’air. "

L'article de Caradisiac est donc de la désinformation ou du moins un article tendancieux repris en coeur par ceux qui n'ont comme source que ce média et n'en attendaient pas mieux;

Par

En réponse à MetallicGrey

En cette période bien sombre les médiocres écolos essayent de se faire remarquer, mais des que les choses vont reprendre rien n'ira dans votre sens et j'en suis bien heureux. Les voitures rouleront de nouveau et les entreprises repartiront

La calèche comme mode de transport et la décroissance c'est pas pour demain, à mon grand plaisir :chut:

Bon week-end à vous :coucou:

Décidemment, toi tu prends tout ce qui va dans ton sens comme argent comptant. Comme quoi, on n'écoute et on ne répète que ce qui va dans le sens de ses croyances. Va voir les sites de mesures de la qualité de l'air, ci-dessous. Si certains croient encore que dans un monde limité on peut sans conséquences exploiter et gaspiller les resources à l'infini, comme toi, ben ça risque de déchanter et rapidement. Pour info., l'hiver 2019-2020 a été l'hiver le plus chaud en France depuis le début du XXe siècle. C'est pas moi qui le dit, c'est meteofrance! Après une année exceptionnellement chaude.. Si ce préoccuper de l'homme sur cette terre c'est être médiocrement ecolo...pfff

Par

En réponse à GY201

Au lieu de fantasmer, il y a tout pour être informé:

https://insee.fr/fr/information/4472282

https://insee.fr/fr/information/4470857

Ou est le fantasme ? :ange: le lien que tu donnes confirme mot à mot mon message...

Citation:

"Au niveau national, le nombre de décès totaux enregistrés à la date du 2 avril 2020 et survenus entre le 1er et le 23 mars 2020 est dorénavant supérieur à celui enregistré sur la même période en 2019 : 40 684 décès ont été enregistrés en 2020, dont 39 707 pour la France hors Bouches-du-Rhône contre 39 141 en 2019 en France hors Bouches-du-Rhône. Ce nombre reste néanmoins encore inférieur aux décès enregistrés sur la même période en 2018 (44 443 décès en France hors Bouches-du-Rhône), année où la grippe saisonnière était encore virulente au mois de mars."

Par

En réponse à etnabis

Ou est le fantasme ? :ange: le lien que tu donnes confirme mot à mot mon message...

Citation:

"Au niveau national, le nombre de décès totaux enregistrés à la date du 2 avril 2020 et survenus entre le 1er et le 23 mars 2020 est dorénavant supérieur à celui enregistré sur la même période en 2019 : 40 684 décès ont été enregistrés en 2020, dont 39 707 pour la France hors Bouches-du-Rhône contre 39 141 en 2019 en France hors Bouches-du-Rhône. Ce nombre reste néanmoins encore inférieur aux décès enregistrés sur la même période en 2018 (44 443 décès en France hors Bouches-du-Rhône), année où la grippe saisonnière était encore virulente au mois de mars."

C'est plus a l'adresse de tout le monde.

Malgré tout c'est le lien en bas de page qui est le plus récent et là, l'effet de l'épidémie est visible. Il faut choisir «nombre de décès transmis par voie dématérialisée».

Le 26 mars, la courbe 2020 est au dessus de la courbe 2018.

Par

https://insee.fr/fr/information/4470857

Par

Ou est Hélène?

Par

En réponse à ape-happy

Malgré un titre provocateur, un article assez équilibré qui renvoie chaque partie à ses responsabilités.

Par contre réduire la promotion du vélo et du transport en commun à "la lutte contre la pollution", c'est déclarer que diminuer les émissions de CO2 est d'importance secondaire vis à vis de "la pollution".

Le CO2 n'est pas exactement une pollution (pas plus que l'eau qui est indispensable mais dans laquelle on meure si on y est plongé) mais son excès dans l'atmosphère auront des conséquences tellemnet graves que le covid-19 et la pollution apparaitront comme une aimable plaisanterie

Dans la mesure où les "gaz à effet de serre" (rigoureusement indispensables, soit dit en passant) ne représentent que 0,056 % des gaz de l'atmosphère et que 99 % de ces 0,056 % sont de la vapeur d'eau (les nuages), il devient urgent que tu te sortes la tête du cul et cesse de croire que L'INDISPENSABLE CO2 est une menace. Tu le dis toi-même, ce n'est pas un polluant, alors démontre-moi par A+B qu'il continue un danger, sachant qu'en plus entre 80 et 90 % de ses molécules sont issues de la respiration des animaux (et humains) et des cellules animales et non de "l'activité humaine". Mieux, toute la vie sur Terre, y compris des plantes dont nous nous nourrissons, dépend du CO2 -> moins de CO2 c'est moins de rendements agricoles, des récoltes plus tardives et plus chétives, tout le contraire de ce qu'il faudrait pour une humanité qui grossit.

Par

En réponse à antibagnoles

Il date de quand cet article tendancieux, parce que si c'était le cas au début du confinement, pour une raison d'inertie, ce n'est plus du tout le cas maintenant.

Bilan de la qualité de l'air à Paris depuis le confinement:

https://www.airparif.asso.fr/actualite/detail/id/280

Voici un extrait du site:

"Cette évaluation met en avant une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30% dans l’agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60% pour les oxydes d’azote. Le long des axes de circulation, cet impact peut être encore plus important. Il était en revanche peu visible pour les particules (PM10 et PM2,5) lors de ces premiers jours de confinement. Autre bonne nouvelle, cette baisse des polluants de l’air s’accompagne d’une baisse du dioxyde de carbone (CO2), gaz à effet de serre, soulignant les liens entre ces deux problématiques et le co-bénéfice pour le climat de toute amélioration de la qualité de l’air. "

L'article de Caradisiac est donc de la désinformation ou du moins un article tendancieux repris en coeur par ceux qui n'ont comme source que ce média et n'en attendaient pas mieux;

Dans la mesure où Airparif se croit obligé de chanter son petit couplet totalement mensonger sur le CO2, encore une fois, cela disqualifie automatiquement tous ses avis qui en deviennent idéologiques et non plus techniques.

Par

En réponse à antibagnoles

Décidemment, toi tu prends tout ce qui va dans ton sens comme argent comptant. Comme quoi, on n'écoute et on ne répète que ce qui va dans le sens de ses croyances. Va voir les sites de mesures de la qualité de l'air, ci-dessous. Si certains croient encore que dans un monde limité on peut sans conséquences exploiter et gaspiller les resources à l'infini, comme toi, ben ça risque de déchanter et rapidement. Pour info., l'hiver 2019-2020 a été l'hiver le plus chaud en France depuis le début du XXe siècle. C'est pas moi qui le dit, c'est meteofrance! Après une année exceptionnellement chaude.. Si ce préoccuper de l'homme sur cette terre c'est être médiocrement ecolo...pfff

Un hiver exceptionnellement chaud, on s'en fout, ça fait partie des variations naturelles des choses, qui durent depuis 4,5 milliards d'années.N'essaie pas de faire croire le contraire à qui que ce soit. À l'inverse les dix ans entre 2003 et 2013 ont donné les hivers les plus froids depuis 1963. Pfff…

Par

En réponse à Pretty Green

Dans la mesure où les "gaz à effet de serre" (rigoureusement indispensables, soit dit en passant) ne représentent que 0,056 % des gaz de l'atmosphère et que 99 % de ces 0,056 % sont de la vapeur d'eau (les nuages), il devient urgent que tu te sortes la tête du cul et cesse de croire que L'INDISPENSABLE CO2 est une menace. Tu le dis toi-même, ce n'est pas un polluant, alors démontre-moi par A+B qu'il continue un danger, sachant qu'en plus entre 80 et 90 % de ses molécules sont issues de la respiration des animaux (et humains) et des cellules animales et non de "l'activité humaine". Mieux, toute la vie sur Terre, y compris des plantes dont nous nous nourrissons, dépend du CO2 -> moins de CO2 c'est moins de rendements agricoles, des récoltes plus tardives et plus chétives, tout le contraire de ce qu'il faudrait pour une humanité qui grossit.

Regarde l'excellente chaîne du Reveilleur sur YouTube et tu comprendras ce que le CO2 a comme effet sur notre climat, et ce qu'est, physiquement, le réchauffement climatique. :bah:

Et si tu oses voir la réalité en face, essaye de trouver le courage de revenir nous voir ensuite pour nous dire que tu t'étais trompé, ce sera un grand pas pour toi contre la médiocrité intellectuelle... :oops:

Par

En réponse à king crimson

Ca me fait marrer tous ces gens qui veulent absolument leur bagnole pour aller en ville...

S'il y a bien UN endroit où elle est une contrainte plus qu'autre chose, c'est la ville: non seulement elle n'apporte rien (TEC, possibilité de marcher...), mais en plus elle est chiante (se taper des bouchons, chercher de la place...).

Une ville ça se parcours très bien sans bagnole, c'est bon pour la santé (oui, bande de gros tas, vous pouvez aussi marcher un peu hein...) et on découvre plein de choses invisibles dans son tas de tôle...

Sans parler du confort sonore (franchement... ça sert à quoi ces 50 mazout au ralenti à la queue?), la sécurité des piétons et cyclistes, la possibilité de revégetaliser, etc.

Je n'ai rien d'un écolo, j'adore conduire, mais ça me dépasse qu'on veuille absolument sa bagnole pour aller faire du shopping dans un centre-ville.

Ca me fait penser aux neuneus qui veulent à tout pris se garder devant la porte de leur destination. Tant pis d'ailleurs si c'est une place handicapés...

On pourrait aussi parler de tous ces parents qui se croient obligé de trimballer leurs mômes de fou vers l'école en voiture alors qu'il n'y a jamais eu autant d'écoles de plus en plus proches des zones d'habitation. J'en ai vu parcourir même pas 50 m avec leur foutue caisse. Force est de reconnaître qu'un Marc Dutroux a fait beaucoup pour pousser à cela, à croire qu'il était financé en sous-main par l'industrie automobile !

Par

En réponse à Pretty Green

On pourrait aussi parler de tous ces parents qui se croient obligé de trimballer leurs mômes de fou vers l'école en voiture alors qu'il n'y a jamais eu autant d'écoles de plus en plus proches des zones d'habitation. J'en ai vu parcourir même pas 50 m avec leur foutue caisse. Force est de reconnaître qu'un Marc Dutroux a fait beaucoup pour pousser à cela, à croire qu'il était financé en sous-main par l'industrie automobile !

saleté de correcteur à dix sous… Je voulais dire "trimballer leur(s) mômes de ou vers l'école".

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Mensonge : il n'y a que les Parisiens (et leurs taxis) qui roulent en électrique ou hybrides, les bouseux provinciaux continuent leur fixette mortifère pour le mazout et essaient tout ce qu'ils peuvent pour mettre du rouge de tracteur dans leur chignole !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Regarde l'excellente chaîne du Reveilleur sur YouTube et tu comprendras ce que le CO2 a comme effet sur notre climat, et ce qu'est, physiquement, le réchauffement climatique. :bah:

Et si tu oses voir la réalité en face, essaye de trouver le courage de revenir nous voir ensuite pour nous dire que tu t'étais trompé, ce sera un grand pas pour toi contre la médiocrité intellectuelle... :oops:

J'ai touché un nerf, là.

Par contre je n'ai jamais trouvé d'étude prouvant qu'il y a un lien entre CO2 et climat. Il n'y en n'a pas et je me méfie des pseudo scientifiques de YouTube. Tu ferais mieux de lire comme moi " le Mythe climatique" de Benoît Rittaud, un vrai scientifique, lui, ça te remettrait les idées en place… Et je ne parle pas des dizaines d'articles qui remettent en cause tes croyances à commencer par le "réchauffement" climatique qui plus qu'à relativiser à la manière dont sont faites les mesures - déjà, Rittaud rappelle que les stations météo ne sont absolument pas prévues pour en tirer des graphiques de températures à long terme à fortiori quand l'environnement alentour s'est urbanisé à mort après leur installation, et qu'il existe au moins une dizaine de méthodes pour calculer une moyenne de températures avec des résultats différents…

Donc déjà, la médiocrité intellectuelle c'est la tienne.

Par

En réponse à Pretty Green

Mensonge : il n'y a que les Parisiens (et leurs taxis) qui roulent en électrique ou hybrides, les bouseux provinciaux continuent leur fixette mortifère pour le mazout et essaient tout ce qu'ils peuvent pour mettre du rouge de tracteur dans leur chignole !

Pour le moment, ce sont les parisiens qui viennent répandre le covid19 et la mort en province.

Par

Bref, une pollution remplacée par une autre quoi, dont une dont on pourrait très bien se passer. Au moins, pendant le confinement, il y en a déjà une parmi plusieurs qui ne se fait presque plus ressentir, c'est déjà ça.

Par

En réponse à Pretty Green

Dans la mesure où Airparif se croit obligé de chanter son petit couplet totalement mensonger sur le CO2, encore une fois, cela disqualifie automatiquement tous ses avis qui en deviennent idéologiques et non plus techniques.

Je préfère croire Airparif que tes âneries partisanes... dsl le CO2 devient un polluant à partir du moment ou l'air en est saturé et provoque le réchauffement climatique, tu iras voir sur google ce que réchauffement climatique veut dire, par quoi il est provoqué, et quelles en sont les conséquences...

Tous les ans on explose les concentrations de CO2 dans l’atmosphère, 2019 = 415 ppm = 43,1 gigatonnes Co2 relâchées dans l’atmosphère... record absolue... et là on ne parle que du CO2 ce qui arrange bien les pétro-constructeurs qui ont eux même mis en place cette pseudo norme... ce qui permet d'oublier tout le reste...

Et le pire c que pendant ce temps la on rase ou on brule des forets entières...

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/11/22/stable-pendant-plus-de-mille-ans-la-concentration-de-co2-dans-l-atmosphere-a-explose-au-xxe-siecle_5387107_4355770.html

Tous les ans on vit à crédit sur la planète, cette année c'était à partir d 29 juillet... ça veut dire quoi un crédit sur la planète? une destruction massive de notre environnement... même si la date et le mode de calcul est contesté ça reste un indicateur...

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/07/29/depuis-le-29-juillet-l-humanite-vit-a-credit-sur-la-terre-a-quoi-correspond-cette-date_5494629_4355770.html

Après tu peux toujours nous sortir ton pipeau de troll pro thermiques, mais franchement tu crois que qq y croit encore???

Avec le covid-19 tout le monde se rend bien compte à quel point tout ça est un suicide collectif d'une débilité affligeante... j’espère que ça servira de leçon au monde, parce que la prochaine crise sera irrémédiable, si déjà on se sort de celle ci... la priorité sera de (re)trouver du boulot pour bouffer, avoir un toit et de rembourser la dette colossale que l'on est entrain de contracter pour amortir le choc... acheter des bagnoles qui pue sera le cadet des soucis des gens...

Par

En réponse à mdb92

Je préfère croire Airparif que tes âneries partisanes... dsl le CO2 devient un polluant à partir du moment ou l'air en est saturé et provoque le réchauffement climatique, tu iras voir sur google ce que réchauffement climatique veut dire, par quoi il est provoqué, et quelles en sont les conséquences...

Tous les ans on explose les concentrations de CO2 dans l’atmosphère, 2019 = 415 ppm = 43,1 gigatonnes Co2 relâchées dans l’atmosphère... record absolue... et là on ne parle que du CO2 ce qui arrange bien les pétro-constructeurs qui ont eux même mis en place cette pseudo norme... ce qui permet d'oublier tout le reste...

Et le pire c que pendant ce temps la on rase ou on brule des forets entières...

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/11/22/stable-pendant-plus-de-mille-ans-la-concentration-de-co2-dans-l-atmosphere-a-explose-au-xxe-siecle_5387107_4355770.html

Tous les ans on vit à crédit sur la planète, cette année c'était à partir d 29 juillet... ça veut dire quoi un crédit sur la planète? une destruction massive de notre environnement... même si la date et le mode de calcul est contesté ça reste un indicateur...

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/07/29/depuis-le-29-juillet-l-humanite-vit-a-credit-sur-la-terre-a-quoi-correspond-cette-date_5494629_4355770.html

Après tu peux toujours nous sortir ton pipeau de troll pro thermiques, mais franchement tu crois que qq y croit encore???

Avec le covid-19 tout le monde se rend bien compte à quel point tout ça est un suicide collectif d'une débilité affligeante... j’espère que ça servira de leçon au monde, parce que la prochaine crise sera irrémédiable, si déjà on se sort de celle ci... la priorité sera de (re)trouver du boulot pour bouffer, avoir un toit et de rembourser la dette colossale que l'on est entrain de contracter pour amortir le choc... acheter des bagnoles qui pue sera le cadet des soucis des gens...

On s'en fout

Par

En réponse à Pretty Green

J'ai touché un nerf, là.

Par contre je n'ai jamais trouvé d'étude prouvant qu'il y a un lien entre CO2 et climat. Il n'y en n'a pas et je me méfie des pseudo scientifiques de YouTube. Tu ferais mieux de lire comme moi " le Mythe climatique" de Benoît Rittaud, un vrai scientifique, lui, ça te remettrait les idées en place… Et je ne parle pas des dizaines d'articles qui remettent en cause tes croyances à commencer par le "réchauffement" climatique qui plus qu'à relativiser à la manière dont sont faites les mesures - déjà, Rittaud rappelle que les stations météo ne sont absolument pas prévues pour en tirer des graphiques de températures à long terme à fortiori quand l'environnement alentour s'est urbanisé à mort après leur installation, et qu'il existe au moins une dizaine de méthodes pour calculer une moyenne de températures avec des résultats différents…

Donc déjà, la médiocrité intellectuelle c'est la tienne.

Depuis au moins deux millions d'années, le climat de la Terre varie entre glaciaire et interglaciaire avec une quasi-périodicité d'environ 100 000 ans. Le dernier maximum glaciaire a eu lieu il y a 21 000 ans. À cette époque, la température de la Terre n'était que de 4 °C à 7 °C inférieure à sa valeur actuelle, et pourtant le niveau de l'océan était plus bas de quelque 120 mètres. L'Amérique du Nord et l'Eurasie étaient recouvertes d'une couche de glace qui atteignait 1 à 2 km d'épaisseur et s'étendait jusqu'à New-York et au nord de l'Allemagne.

La dernière déglaciation, entamée il y a 20 000 ans, s'est révélée climatiquement très favorable à notre espèce. Dans des conditions relativement stationnaires, propices au développement de l'agriculture et de l'élevage, les hommes ont pu croître et se multiplier : les populations humaines ont passé la barre du milliard d'individus vers 1800, puis celle des 7 milliards en 2011. Pour autant, cette période n'a pas été exempte de variations. À titre d'exemple, si l'on regarde l'évolution de la température moyenne dans l'hémisphère nord depuis la fin du haut Moyen-âge, on peut identifier une période légèrement plus chaude entre l'an 950 et 1250 (« l'optimum médiéval ») et une période plus froide entre 1450 et 1850 (« le petit âge glaciaire »).

Mais depuis 1850, on constate une tendance claire au réchauffement climatique, et même une accélération de celui-ci. Au XXe siècle, la température moyenne du globe a augmenté d'environ 0,6 °C et celle de la France métropolitaine de plus de 1 °C. La décennie 2002-2011 est la période de 10 années consécutives la plus chaude au moins depuis le début des mesures instrumentales, en 1850. En raison d'une forte variabilité naturelle, la température moyenne du globe peut, certaines années, être plus élevée ou plus basse que celle des années précédentes. Mais cette variabilité interannuelle ne doit pas être confondue avec l'évolution de fond : une tendance générale à la hausse marquée depuis plus d'un siècle. Près de la surface terrestre, le réchauffement s'est accentué. Depuis le milieu des années 1970, il a atteint une moyenne de 0,17 °C par décennie.

http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/le-rechauffement-observe-a-l-echelle-du-globe-et-en-france

Il suffit de dermander...:fleur:

Par

En réponse à MetallicGrey

On s'en fout

C'est qui le 'on', les décervelés dans ton genre qui mettent leur petite passion au dessus des intérêts communs?

Par

En réponse à Pretty Green

J'ai touché un nerf, là.

Par contre je n'ai jamais trouvé d'étude prouvant qu'il y a un lien entre CO2 et climat. Il n'y en n'a pas et je me méfie des pseudo scientifiques de YouTube. Tu ferais mieux de lire comme moi " le Mythe climatique" de Benoît Rittaud, un vrai scientifique, lui, ça te remettrait les idées en place… Et je ne parle pas des dizaines d'articles qui remettent en cause tes croyances à commencer par le "réchauffement" climatique qui plus qu'à relativiser à la manière dont sont faites les mesures - déjà, Rittaud rappelle que les stations météo ne sont absolument pas prévues pour en tirer des graphiques de températures à long terme à fortiori quand l'environnement alentour s'est urbanisé à mort après leur installation, et qu'il existe au moins une dizaine de méthodes pour calculer une moyenne de températures avec des résultats différents…

Donc déjà, la médiocrité intellectuelle c'est la tienne.

Voilà une belle étude de la NASA (on ne peut pas vraiment les prendre pour des gauchistes écolos):

https://climate.nasa.gov/vital-signs/carbon-dioxide/

Même si tu ne comprends pas l'anglais,, tu y verras d'une part la montée linéaire du CO2 depuis 1950, l'élévation moyennes de températures et tu verras dans 'evidences' et 'causes' les explications liées entre les 2.

Par ailleurs, et c'est une fake news souvent utilisée par les partisans de 'faut pas s'inquiéter, tout ça est naturel', tu trouveras aussi ici

https://climate.nasa.gov/causes/

que l'activité solaire mesurée en énergie solaire par m2 est restée plus ou moins constante alors que la température sur terre augment linéairement, preuve de l'effet de serre. Donc pour ce qui se passe maintenant, cette histoire de cycle est du fake news, d'une part les cycles se produisent sur des milliers d'années et d'autre part l'énergie solaire mesurée sur terre est constante.

Par ailleurs, et enfin, il n'y a pas que le CO2 qui en tant que gaz contribue à l'effet de serre.

Le methane qui est rejeté en quantité ASTRONOMIQUE lors de l'extraction du pétrole, du gaz et du gaz de schiste. Là aussi, tout ça est mesurable pour ce qui concerne l'extraction du pétrole. Alors quand on dit à juste titre que la fabrication des batteries pollue, OK, mais l'extraction du pétrole est une opération autrement plus polluante car le méthane a un pouvoir d'effet de serre 30 fois supérieur au CO2!

https://www.nationalgeographic.com/science/2020/02/super-potent-methane-in-atmosphere-oil-gas-drilling-ice-cores/

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

mais vous ne comprenez rien à l'article. Crétin à ce niveau, c'est du rarement vu

Par

Une petite conclusion de la NASA:

If the warming were caused by a more active Sun, then scientists would expect to see warmer temperatures in all layers of the atmosphere. Instead, they have observed a cooling in the upper atmosphere, and a warming at the surface and in the lower parts of the atmosphere. That's because greenhouse gases are trapping heat in the lower atmosphere.

Si le réchauffement était produit par une activité plus intense du soleil (ce qui n'est pas mesuré sur terre), on aurait alors observé une élévation de température uniforme sur toutes les couches de l'atmosphère OR, on observe une élévation de température sur les couches basses et un refroidissement sur les couches hautes….et cela parce que les gaz à effet de serre bloque / piège la chaleur dans les couches basses.

Par

bloquent / piègent

Par

En réponse à antibagnoles

Voilà une belle étude de la NASA (on ne peut pas vraiment les prendre pour des gauchistes écolos):

https://climate.nasa.gov/vital-signs/carbon-dioxide/

Même si tu ne comprends pas l'anglais,, tu y verras d'une part la montée linéaire du CO2 depuis 1950, l'élévation moyennes de températures et tu verras dans 'evidences' et 'causes' les explications liées entre les 2.

Par ailleurs, et c'est une fake news souvent utilisée par les partisans de 'faut pas s'inquiéter, tout ça est naturel', tu trouveras aussi ici

https://climate.nasa.gov/causes/

que l'activité solaire mesurée en énergie solaire par m2 est restée plus ou moins constante alors que la température sur terre augment linéairement, preuve de l'effet de serre. Donc pour ce qui se passe maintenant, cette histoire de cycle est du fake news, d'une part les cycles se produisent sur des milliers d'années et d'autre part l'énergie solaire mesurée sur terre est constante.

Par ailleurs, et enfin, il n'y a pas que le CO2 qui en tant que gaz contribue à l'effet de serre.

Le methane qui est rejeté en quantité ASTRONOMIQUE lors de l'extraction du pétrole, du gaz et du gaz de schiste. Là aussi, tout ça est mesurable pour ce qui concerne l'extraction du pétrole. Alors quand on dit à juste titre que la fabrication des batteries pollue, OK, mais l'extraction du pétrole est une opération autrement plus polluante car le méthane a un pouvoir d'effet de serre 30 fois supérieur au CO2!

https://www.nationalgeographic.com/science/2020/02/super-potent-methane-in-atmosphere-oil-gas-drilling-ice-cores/

Psiittt... pour la fin de ton post, le titre de l'article porte sur l'extraction du gaz naturel...

Et en le lisant, on ne trouve aucune notion d'échelle.

Un peu comme si un unique foyer ouvert au sein d'une ville de disons 3 millions d'habitants était accusé des pires maux.

Pris isolément, c'est vrai... mais réparti sur la surface, c'est peanuts.

Tu vois l'idée ?

Par

En réponse à MetallicGrey

On s'en fout

Ce dont on se fout complétement c de ceux qui croquent avec l'industrie fossile et les bagnoles thermiques qui vont avec...

Industrie bagnole en déclin qui va très mal depuis des années, de + en + délocalisée, 185000 postes en 2019 vs 300000 en 2006 en France, fortement subventionnée pour maintenir l'emploi (le peu qui reste), de + en + concurrencée par l'Asie, etc... industrie à faibles marges qui fait de - en - de bénéfices, qui partent presque exclusivement en dividendes aux actionnaires retraités, les seul qui investissent encore dans cette industrie à technologie archaïque du 20eme siècle... industrie qui réinvestie très peu en R&D (1 à 2 % des benefs) donc voué à disparaitre ... qui pense plus à ses bilans comptables à court terme pour péter plus haut que son cul dans les salons ...

Un géant bagnole comme VW fait 12MM€ (seulement) vs Google 31MM€ et ça seulement pour la maison mère aux US...

Avec le Covid-19 l'un s'effondre l'autre s'envole.... pas difficile à comprendre qui s'en sortira le mieux, sauf qu'en Europe on est des vrais abrutis qui préférons encore maintenir une industrie agonisante basée sur l'importation de pétrole à 100% qu'on a pas... au lieu de faire notre propre Apple, Google, Amazon, Microsoft, etc à très fortes marges... et de faire des bagnoles électriques ultra high tech et nos propres batteries... il y a vraiment un truc pourrit et corrompu ici...

Mis à part ceux qui viennent troller sur cara, oui tout le monde s'en tape des bouffe pétrole qui pue qui finiront à la poubelle, une simple analyse basique te fait comprendre que la bagnole n'est pas/plus l'avenir des Européens/US/Japonais, ... mais des Chinois&co qui se contenteront des marges de + en + faibles de cette industrie, exactement comme ce qui c passé avec les 2 roues dans les 60'...

Mais bon pour comprendre ça...

Par

Je ne suis pas d'accord avec l'editot. Oui le chauffage créé des particules, cependant il y a un énorme bémol . Les particules n'augmentent pas l'effet de serre . ( si on enlève le côté ultra néfaste pour nos poumons ).

De plus le CO2 rejeté dans l'atmosphère par la combustion de bois est égale au co2 absorbé par ce même bois dans sa vie d'arbre. Le soucis des énergies fossiles restera toujours l'addition de co2 dans l'atmosphère en transformant soit un liquide ( pétrole ) soit un solide ( charbon) en gaz .

Donc moins de voitures à pétrole en ce moment ( provisoire ) est très bon pour la planète .

Par

" sauf qu'en Europe on est des vrais abrutis qui préférons encore maintenir une industrie agonisante basée sur l'importation de pétrole à 100% qu'on a pas... "

On tombe vite dans la caricature ici...Un constructeur automobile français qui délocalise ce sont tous les sous-traitants (pneumatique, vitrages, accessoires, cablage électrique....sièges....plasturgie...) qui partent avec....

Pourtant pour les véhicules électriques tant "glorifiés" ici, ces sous-traitants pourraient également équiper les véhicules et là.... on ne parle pas de pétrole.

Quant à notre dépendance aux énergies fossiles tout est question d'équilibre dans leurs applications et si l'U.E jouait son rôle elle pourrait négocier cette dépendance auprès des producteurs qui, de toutes façons, ont besoin de VENDRE POUR EQUILIBRER leur budget....et lorsque l'acheteur est en position de force pour négocier les importations (ou exportations, rôle de l'OPEP....etc) les tarifs restent négociables...

Quand vous prônez des industries ou services avec énormes marges...si c'est pour qu'elles possèdent un siège à l'extérieur pour payer leurs impôts et charges dans un autre pays c'est peanuts.:bah:

Par

En réponse à roc et gravillon

Psiittt... pour la fin de ton post, le titre de l'article porte sur l'extraction du gaz naturel...

Et en le lisant, on ne trouve aucune notion d'échelle.

Un peu comme si un unique foyer ouvert au sein d'une ville de disons 3 millions d'habitants était accusé des pires maux.

Pris isolément, c'est vrai... mais réparti sur la surface, c'est peanuts.

Tu vois l'idée ?

Tu réagis sur le dernier article concernant le méthane alors que ce n'était pas le fond du message et par ailleurs au vu de tes réactions je pense que tu es suffisamment lettré pour faire une recherche sur Methane Petrol Global Warming toi-même.

Par

En réponse à Pépé Boyington

Le jour où les écolos, à force d'intox, auront bouté la voiture hors des villes… et que la pollution n'aura pas bougé d'un iota, il faudra qu'ils se creusent le citron pour trouver un nouveau coupable, tout aussi pipeau.

En vérité, le coupable, ils le connaissent très bien… mais comme c'est leur champion, ils regardent ailleurs.

Vous devriez essayer de respirer le pot échappement d'une voiture pour voir si c'est si anodin que ça !! :lol:

Par

En réponse à MetallicGrey

En cette période bien sombre les médiocres écolos essayent de se faire remarquer, mais des que les choses vont reprendre rien n'ira dans votre sens et j'en suis bien heureux. Les voitures rouleront de nouveau et les entreprises repartiront

La calèche comme mode de transport et la décroissance c'est pas pour demain, à mon grand plaisir :chut:

Bon week-end à vous :coucou:

On en reparlera quand on verra le prix du gasoil à la pompe !!!!!!

Par

En réponse à Pretty Green

Un hiver exceptionnellement chaud, on s'en fout, ça fait partie des variations naturelles des choses, qui durent depuis 4,5 milliards d'années.N'essaie pas de faire croire le contraire à qui que ce soit. À l'inverse les dix ans entre 2003 et 2013 ont donné les hivers les plus froids depuis 1963. Pfff…

C simple si tu regardes la courbe de température mondiale, tu vois clairement qu'elle augmente tous les ans et fortement depuis la révolution industrielle, pas de façon linéaire mais constante, le nier c'est... comment dire...

https://www.lemonde.fr/blog/huet/2019/02/07/climat-2018-les-courbes-les-cartes-et-le-soleil/

Les faits sont têtus, tu peux prendre n'importe quel média c toujours la même courbe.... à moins que Météo France soit comme Airparif des menteurs??? MDR... les seul menteurs dans l'histoire sont les pétro-constructeurs climato-sceptiques (normal, et qui financent des campagnes médiatiques à leur avantage), pris en flag de gigantesque pipeau "criminel" avec le diesout-gate, qui était un secret de polichinelle depuis des années de toute façon...

Bref ton petit lobbyisme insignifiant complétement dépassé, franchement plus personne n'y croit...

Le réchauffement climatique est incontestable sauf pour la clique de baltringues que tu représentes... mais même, peu de gens se risquent encore à le nier publiquement aujourd'hui tellement les faits sont évidents...

Par

:coolfuck:

N'empêche que je m'amuse à regarder les Webcams de Paris depuis un peu plus d'une semaine, et je n'ai jamais vu la capitale avec un ciel aussi bleu et un champ visuel aussi long...

Par

En réponse à ZZTOP60

" sauf qu'en Europe on est des vrais abrutis qui préférons encore maintenir une industrie agonisante basée sur l'importation de pétrole à 100% qu'on a pas... "

On tombe vite dans la caricature ici...Un constructeur automobile français qui délocalise ce sont tous les sous-traitants (pneumatique, vitrages, accessoires, cablage électrique....sièges....plasturgie...) qui partent avec....

Pourtant pour les véhicules électriques tant "glorifiés" ici, ces sous-traitants pourraient également équiper les véhicules et là.... on ne parle pas de pétrole.

Quant à notre dépendance aux énergies fossiles tout est question d'équilibre dans leurs applications et si l'U.E jouait son rôle elle pourrait négocier cette dépendance auprès des producteurs qui, de toutes façons, ont besoin de VENDRE POUR EQUILIBRER leur budget....et lorsque l'acheteur est en position de force pour négocier les importations (ou exportations, rôle de l'OPEP....etc) les tarifs restent négociables...

Quand vous prônez des industries ou services avec énormes marges...si c'est pour qu'elles possèdent un siège à l'extérieur pour payer leurs impôts et charges dans un autre pays c'est peanuts.:bah:

D’où harmonisation fiscale internationale, pas nationale sinon c perdu... mais ça c un autre sujet.

Il n'y a rien de caricatural sauf à nier la réalité en prétendant que c de la caricature... le pognon c le pognon, or Google à lui seul fait plus de pognon que toute l'industrie bagnole mondiale réunie...

Les Google&co ne servent pas seulement à faire du pognon, mais aussi à nous espionner facilement, trop facilement, toutes les données Européennes partent aux US, tous nos secrets avec... ben oui rien de plus normal quoi... WTF???

En attendant c bien Google qui rafle les régies publicitaires mondiales aux dépends de NOS médias qui s'effondrent et entassent les MM$€... mais sinon oui continuons à produire des bagnoles archaïques dont le monde se contre fou... sauf 3 péquins lobbyistes sur cara... c'est juste ridicule...

On a autre chose à importer que du pétrole qui nous ruine dont on n'a déjà plus besoin pour le transport... le problème c que l'industrie pétrolière (marché mondial tenu par les USA) a besoin des bouffe pétrole pour survivre (+60% de la conso mondiale), sans c la ruine, et l'industrie bouffe pétrole a besoin du $$$AV des full thermiques pour survivre... c comme ça depuis le début de la bagnole, rien de nouveau, sauf que c un business complémentent dépassé et artificiel basé sur la dépendance énergétique... donc absolument aucun avenir dans le contexte technologique et environnemental actuel... l'indépendance énergétique passe avant tout dsl...

Le covid-19 donne une énorme baffe à démonter la tête à toutes les belles théories mondialistes capitalistiques qui se révèlent finalement plus prédatrices que le gentil monde des Bisounours promis...

Il y aura un après covid-19... le monde basé sur le tout fossile risque de prendre un grand coup dans la gueule... et le pognon n'ira plus pour leur sauver le cul, mais pour nous sauver nous...

Par

En réponse à Floran_

:coolfuck:

N'empêche que je m'amuse à regarder les Webcams de Paris depuis un peu plus d'une semaine, et je n'ai jamais vu la capitale avec un ciel aussi bleu et un champ visuel aussi long...

C tellement évident que je ne comprends même pas comment on peut encore discuter les faits...

Par

En réponse à mdb92

C tellement évident que je ne comprends même pas comment on peut encore discuter les faits...

Tu me gaves, sérieux tais toi et va chialer ailleurs, il y'a d'autres sites pour ça. Mais stp tais toi

Par

En réponse à Floran_

:coolfuck:

N'empêche que je m'amuse à regarder les Webcams de Paris depuis un peu plus d'une semaine, et je n'ai jamais vu la capitale avec un ciel aussi bleu et un champ visuel aussi long...

Travaille au lieu de chomer

Par

En réponse à antibagnoles

C'est qui le 'on', les décervelés dans ton genre qui mettent leur petite passion au dessus des intérêts communs?

Oui ma passion passe avant. Je ne suis pas partisan de gauche à mettre le bien commun au centre de mes priorités:coucou:

Par

En réponse à Pretty Green

On pourrait aussi parler de tous ces parents qui se croient obligé de trimballer leurs mômes de fou vers l'école en voiture alors qu'il n'y a jamais eu autant d'écoles de plus en plus proches des zones d'habitation. J'en ai vu parcourir même pas 50 m avec leur foutue caisse. Force est de reconnaître qu'un Marc Dutroux a fait beaucoup pour pousser à cela, à croire qu'il était financé en sous-main par l'industrie automobile !

Les gens ont peur de marcher.

Tu te retrouves avec des gamins obèses, qui deviennent ensuite des Metalgrey qui ont besoin de leur bagnole pour tout faire... forcement, c'est difficile de marcher en obésité morbide ^^

Je note en tout cas que dans ma ville (environ 200000 habitants) l'air est plus agréable qu'à l'accoutumée. Et pourtant en temps normal on n'est déjà pas au niveau des horreurs comme Paris à ce niveau, très loin de là.

Par

Plus facile d'interdire/taxer les voitures et les feux de cheminées que s'attaquer au reste.

Par

En réponse à MetallicGrey

Tu me gaves, sérieux tais toi et va chialer ailleurs, il y'a d'autres sites pour ça. Mais stp tais toi

Tant mieux si je te gave, c le but...

Par

En réponse à MetallicGrey

Oui ma passion passe avant. Je ne suis pas partisan de gauche à mettre le bien commun au centre de mes priorités:coucou:

La passion pour des diesout bouffe pétrole anémiques pour papys au bruit de tracteur qui puent et fument noir??? oui dsl on a pas tous la même passion...

Par

En réponse à ceyal

+1000

j'écrivais la même chose il y a quelques jours sur mon blog Caradisiac

http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/confinement-covid19-automobile-8321601.html

Oui enfin, je veux pas casser votre délire de passionné(pigeon) d'automobile, mais entre se chauffer pour pas vivre à 8° et conduire pour se faire plaisir y'a ptet des priorités tout de même.

Par

Il faut réécrire cet article ridicule car les températures sont tombées très bas en Ile-de-France pendant que l'auteur l'écrivait mais la pollution est également tombée à zéro sur la région au même moment.

Ah si ! Il reste des traces de pollution à l'ozone. Sûrement à cause des feux de bois...

En passant, je vis en Ile-de-France et je puis témoigner qu'alors que la plupart des pavillons entourant le mien possède une cheminée, aucune ne fume depuis trois semaines, tout simplement parce qu'il fait soleil tous les jours et que cela n'incite pas à utiliser autre chose que son chauffage central habituel. A midi, nous déjeunons sur nos terrasses. C'est fini, l'époque des feux de bois, nous sommes passés au printemps.

L'auteur devrait juste taper « inversion thermique » dans un moteur de recherche comme QWant, il se couchera plus savant ce soir.

Par

La période actuelle démontre effectivement les énormes bénéfices pour notre santé d'un monde sans voiture thermique et nous indique qu'il faudra évidemment accélérée le remplacement des véhicules thermiques par les véhicules électriques puisque la pollution a significativement baissé proportionnellement autant que le traffic routier, ce qui démontre bien que sa provenance est originaire du transport et que seul la baisse de son importance peut permettre la chute de son incidence. Évidemment comme le montre votre article cette pollution ne peut pas complètement disparaître de par la nécessité pour l'homme de se nourrir et ne pourrait pas de toute façon complètement disparaître tant qu'il y a des hommes et des animaux notamment parce que hommes et animaux se nourrissent et digèrent laissant naturellement échappé de leur corps des gaz à effets de serre fortement impactant comme le méthane et on devra toujours assumer cette pollution due à l'alimentation humaine et animale dont les espèces ne peuvent se passer contrairement à la motorisation thermique évidemment pas indispensable comme l'est la nourriture! Donc cette triste période aura quand même quelques points positif comme la prise de conscience de la réalité de la pollution du aux transports thermiques qui amènera forcément à une plus grande volonté des peuples de réduire l'impact des transports pour en abaisser sa mortalité annuelle plusieurs dizaines de fois supérieure à celle du coronavirus qui pourtant nous a quand même amené à fragilisé l'économie mondiale à un niveau bien supérieur aux bouleversements qu'engendrera l'accélération de la disparition des moteurs thermiques!!!

Par

https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/pollution-de-lair-38-000-morts-par-an/

Par

En réponse à Aznog

Euh, sérieusement, qui a encore un foyer ouvert dans son logement principal ?

Primo, ça chauffe absolument rien de rien ... si on est pas à 30cm du foyer. La chaleur part directement dans le conduit.

Deuzio, quand il n'y a pas de feu, c'est un putain de trou à ciel ouvert (même avec un montage ... ridicule ... à base de plaque pour obstruer le conduit).

Bref, en 2020, je doute très fortement qu'il existe encore beaucoup de foyer ouvert.

quand on voit la levée de boucliers contre la prochaine interdiction des foyers ouverts du côté de Grenoble et de la très pollué, et pas par les camions, vallée de l'Arve ou contre l'interdiction qu'avait voulu Royal, c'était bien la première et dernière fois qu'elle avait une bonne idée, c'est qu'il doit en rester un paquet

Par

En réponse à Hemingway666

c'est vrai que 500'000 poids lourds par an devant sa fenêtre ça ne pollue pas!

visiblement pas plus que les cheminées

Par

En réponse à mdb92

Ouai sauf tout se cumule en temps normal... donc? on voit clairement sur les images satellites la diminution de la pollution des mégalopoles, même en Chine, et même à Paris... la pollution est lié en grande partie en ville à la circulation... ou alors ces images mentent??? je ne pense pas...

Les bagnoles ne sont pas les seules à polluer, c enfoncer des portes ouvertes... mais nier ou minimiser la pollution du transport c du lobbyisme...

c'est enfoncer des portes ouvertes, non pas tant que ça puisque suivant le lobby écolo, il n'y a que le transport qui pollue. Quand ils commenceront à s'attaquer aux autres sources de pollution avec autant de ferveur qu'aux transports, ils pourront commencer à espérer être crédibles

Par

En réponse à pacon

c'est enfoncer des portes ouvertes, non pas tant que ça puisque suivant le lobby écolo, il n'y a que le transport qui pollue. Quand ils commenceront à s'attaquer aux autres sources de pollution avec autant de ferveur qu'aux transports, ils pourront commencer à espérer être crédibles

Pouvez vous donner les liens des articles montrant que selon le lobby écolo seul le transport serait responsable de la pollution svp, à moins que cette affirmation soit comme à l'habitude une invention du lobby de l'industrie traditionnelle polluante qui vous votre "argumentaire", d'ailleurs comment faites vous pour mesurer la ferveur avec laquelle s'attaquent les écologistes aux autres sources de pollution et ainsi affirmer qu'elle n'est pas la même, ce qui d'ailleurs entrerait en contradiction avec votre affirmation du fait que comme vous dîtes "selon le lobby écolo il n'y a que le transport qui pollue", cela vous donnerait un début de commencement de crédibilité ??

Par

Euh le transport ce n'est pas que les voitures, la pollution ça devrait se gérer dans son ensemble, mais comme c'est infiniment plus simple de faire gober aux citoyens lambda que c'est juste l'automobile qui pollue c'est pas demain que la qualité de l'air va s'améliorer, celle du reste non plus d'ailleurs.

Par

En réponse à pacon

c'est enfoncer des portes ouvertes, non pas tant que ça puisque suivant le lobby écolo, il n'y a que le transport qui pollue. Quand ils commenceront à s'attaquer aux autres sources de pollution avec autant de ferveur qu'aux transports, ils pourront commencer à espérer être crédibles

Juste pour info: depuis deux jours, il n'y a plus du tout de pollution atmosphérique en Ile-de-France. Vous l'expliquez comment ? Les gens ont maçonné des murs de brique devant leurs cheminées ?

Par

En réponse à Fabrice77

La période actuelle démontre effectivement les énormes bénéfices pour notre santé d'un monde sans voiture thermique et nous indique qu'il faudra évidemment accélérée le remplacement des véhicules thermiques par les véhicules électriques puisque la pollution a significativement baissé proportionnellement autant que le traffic routier, ce qui démontre bien que sa provenance est originaire du transport et que seul la baisse de son importance peut permettre la chute de son incidence. Évidemment comme le montre votre article cette pollution ne peut pas complètement disparaître de par la nécessité pour l'homme de se nourrir et ne pourrait pas de toute façon complètement disparaître tant qu'il y a des hommes et des animaux notamment parce que hommes et animaux se nourrissent et digèrent laissant naturellement échappé de leur corps des gaz à effets de serre fortement impactant comme le méthane et on devra toujours assumer cette pollution due à l'alimentation humaine et animale dont les espèces ne peuvent se passer contrairement à la motorisation thermique évidemment pas indispensable comme l'est la nourriture! Donc cette triste période aura quand même quelques points positif comme la prise de conscience de la réalité de la pollution du aux transports thermiques qui amènera forcément à une plus grande volonté des peuples de réduire l'impact des transports pour en abaisser sa mortalité annuelle plusieurs dizaines de fois supérieure à celle du coronavirus qui pourtant nous a quand même amené à fragilisé l'économie mondiale à un niveau bien supérieur aux bouleversements qu'engendrera l'accélération de la disparition des moteurs thermiques!!!

On a parfaitement vu que les transports en commun sont adaptés pour transmettre le virus.

c'est bizarre les citadins qui nous rabattent les oreilles avec la pollution se sont enfuis dans les campagnes quand il le pouvaient. Cela ne les a pas dérangés d'aller contaminer le reste de la France.

Par

En réponse à Jetstream

Euh le transport ce n'est pas que les voitures, la pollution ça devrait se gérer dans son ensemble, mais comme c'est infiniment plus simple de faire gober aux citoyens lambda que c'est juste l'automobile qui pollue c'est pas demain que la qualité de l'air va s'améliorer, celle du reste non plus d'ailleurs.

Bien sur qu'il n'y a pas que la voiture, la pollution concerne toute activité humaine, c pour ça qu'il faut agir sur TOUT, mais la voiture est la plus nombreuse dans le transport, 1,3 MM de "bagnoles" qui circulent 24h/24 dans le monde... donc si nous voulons continuer à circuler, la voiture thermique n'est certainement pas la solution... peu durable sans un $$$AV conséquent, nombreuses pièces en mouvement, rendement médiocre, rejets polluants, bouffe pétrole, etc...

Le monde fossile s'écroulera comme un château de cartes au moindre progrès technologique des batteries... game over.

Par

Oui certes... Mais il faudra produire de l'électricité pour les nouvelles automobiles. En France, cela augmentera le tas de déchets nucléaires ultimes, en Pologne et encore pendant quelques temps en Allemagne, ça signifiera des millions de tonnes de charbon brûlées dans des usines, et la pollution qui en résulte continuera à se diriger vers ne nord de la France quand les vents viendront de l'est... comme pendant les journées de la fin mars qui ont permis d'écrire cet article indigent.

Par

Un seul mot " merci "

Par

En réponse à mdb92

Bien sur qu'il n'y a pas que la voiture, la pollution concerne toute activité humaine, c pour ça qu'il faut agir sur TOUT, mais la voiture est la plus nombreuse dans le transport, 1,3 MM de "bagnoles" qui circulent 24h/24 dans le monde... donc si nous voulons continuer à circuler, la voiture thermique n'est certainement pas la solution... peu durable sans un $$$AV conséquent, nombreuses pièces en mouvement, rendement médiocre, rejets polluants, bouffe pétrole, etc...

Le monde fossile s'écroulera comme un château de cartes au moindre progrès technologique des batteries... game over.

Sauf que les VL c'est aux environs de 15 % de la pollution liée aux transports, les PL 25 %, donc le 1er truc à faire c'est d'arrêter ou aux moins de réduire drastiquement le transport de marchandise(il y a des solutions)et je ne parle pas des portes conteneur qui traversent le globe pour que Mr Michu est le dernier modèle de smartphone ou de télé, ni du transport aérien pour que le même Mr Michu puisse partir en vacances a l'autre bout du monde alors que bien souvent il ne connait même pas son propre pays et des ex comme ça il y en a des wagons, bref ce n'est pas acheté des voitures électriques qui réglera le problème il faut changer de mode de vie.

Par

Évidemment que la pollution n'est juste lié aux voitures. Je ne pense que personne ne proclame cela. Mais nier que automobile et grande ville ne font pas bon ménage, c'est vraiment faire preuve de mauvaise fois....quand je pense, certain rêve d'un changement de société suite au covid, quand je lis les commentaires, je crains que non. On reste sur les acquis, on se pose pas de questions...et quand la catastrophe arrivé, on remet toute la faute sur les autres et l'etat !!!! Caradisiac joue son rôle de lobbyistes....mais on peut quand même réfléchir un peu. J'adore la voiture, mais je vois bien que le concept dans les villes est obsolète...et qu'il est plus que temps de changer.

Par

Il faut arrêter d'interpréter les propos, oui la voiture électrique est un facteur qui réduira la pollution en ville(même si elle en crée ailleurs, rien n'est tout blanc)une autre solution serait de virer des grandes villes toutes les entreprises qui n'ont rien à y faire, ça permettrait de repartir la circulation et de ne plus avoir d'embouteillages monstres déjà.

Par

L'agriculture est un des domaines les plus polluants. Soutenir les agriculteurs dans le changement vers des pratiques plus durables comme l'agroforesterie ou la permaculture n'est pas leur taper dessus mais transformer et moderniser leur métier pour notre bien, celui de la planète et surtout le leur.

Par

En réponse à Jetstream

Il faut arrêter d'interpréter les propos, oui la voiture électrique est un facteur qui réduira la pollution en ville(même si elle en crée ailleurs, rien n'est tout blanc)une autre solution serait de virer des grandes villes toutes les entreprises qui n'ont rien à y faire, ça permettrait de repartir la circulation et de ne plus avoir d'embouteillages monstres déjà.

une autre solution serait de virer des grandes villes toutes les entreprises qui n'ont rien à y faire, ça permettrait de repartir la circulation et de ne plus avoir d'embouteillages monstres déjà.

C'est évidemment la première des mesures, car l'électrification du parc posera d'autres problèmes.

L'objectif n'est pas de remplacer une source de pollution par une autre, mais de réduire notre consommation énergétique. C'est notre mode et l'organisation de notre société qui sont en cause. Le confinement permet de se rendre compte que l'on peut vivre sans dépenser beaucoup d'argent. Qu'espacer les remplacement d'objets, réduire les déplacements peuvent être occupés par du temps avec les enfants, des promenades, et plein d'autres activités non couteuses en argent et énergie. Cela devrait amener à des horaires hebdomadaires de 20 heures de travail.

Il y en a qui travaillent 60h pour que d'autres restent à la maison. Est ce bien intelligent?

Par

Il N Y a plus de pollution mais il N Y a plus de boulot.il faut savoir ce qu on veut soit on retourne au moyen âge soit on continue l'expansion.

Le superflux n a plus sa place en ce moment dont la bagnole pour faire le KK le week-end voyager et aller travailler.

Qu'en pensent les écolos.

Veulent ils retourner au moyen âge ?

Par

Si on commence par relocaliser, arrêté de jeter et réparer plutôt, consommer en circuit court, etc ça changera déjà pas mal de chose et il n'y aura pas plus de chômage ce sera même l'inverse, l'écologie n'est pas forcément punitive.

Par

Sur les intrants agricoles, votre analyse est ridicule et absolument pas documentée. C'est aussi ridicule que ceux qui accusent la voiture de tous les maux. Parlez de ce que vous savez, pas de ce que vous croyez bêtement. Et renseignez-vous avant de dire des conneries.

Par

De plus la combustion du bois produit beaucoup de poussières plus fines encore plus dangereuses que les diesels récents, et beaucoup de poussières de métaux lourds toxiques et de métaux radioactifs (uranium, thorium, ...).

Par

En réponse à EBill

Il N Y a plus de pollution mais il N Y a plus de boulot.il faut savoir ce qu on veut soit on retourne au moyen âge soit on continue l'expansion.

Le superflux n a plus sa place en ce moment dont la bagnole pour faire le KK le week-end voyager et aller travailler.

Qu'en pensent les écolos.

Veulent ils retourner au moyen âge ?

Au Moyen Age il y avait énormément de pollutions, dont par la combustion du bois

Par

En réponse à gordini12

une autre solution serait de virer des grandes villes toutes les entreprises qui n'ont rien à y faire, ça permettrait de repartir la circulation et de ne plus avoir d'embouteillages monstres déjà.

C'est évidemment la première des mesures, car l'électrification du parc posera d'autres problèmes.

L'objectif n'est pas de remplacer une source de pollution par une autre, mais de réduire notre consommation énergétique. C'est notre mode et l'organisation de notre société qui sont en cause. Le confinement permet de se rendre compte que l'on peut vivre sans dépenser beaucoup d'argent. Qu'espacer les remplacement d'objets, réduire les déplacements peuvent être occupés par du temps avec les enfants, des promenades, et plein d'autres activités non couteuses en argent et énergie. Cela devrait amener à des horaires hebdomadaires de 20 heures de travail.

Il y en a qui travaillent 60h pour que d'autres restent à la maison. Est ce bien intelligent?

Au Néolithique c'était 2 à 3 fois plus d'heures de travail pour se nourrir et se nourrir et du travail plus pénible, une espérance de vie de moins de 35 ans à la naissance, des maladies et accidents invalidants multipliés dès la jeunesse, moins de libertés et plus de violences familiales, de voisinage et des dominants : le totalitarisme rêvée par les "écolos"?

Par

En réponse à darda

Au Néolithique c'était 2 à 3 fois plus d'heures de travail pour se nourrir et se nourrir et du travail plus pénible, une espérance de vie de moins de 35 ans à la naissance, des maladies et accidents invalidants multipliés dès la jeunesse, moins de libertés et plus de violences familiales, de voisinage et des dominants : le totalitarisme rêvée par les "écolos"?

Et alors : quelle solution :

Une évolution de notre société vers un autre modèle

ou

le retour au néolithique?

Par

Un papier plutôt lucide, néanmoins on peut s'interroger sur la focalisation sur les particules fines. Et les oxydes d'azote, alors, ceux responsables du dieselgate ? Et qu'en est-il de la différence entre le long des axes routiers et les autres zones ?

Sur ce point les études sont claires : https://atmo-france.org/point-dinformation-sur-les-interactions-entre-covid-19-et-qualite-de-lair-2/

Florilège :

"Région Auvergne-Rhône-Alpes / Atmo Auvergne-Rhône-Alpes – https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/

En comparaison à la situation pré-confinement, les concentrations en NO2 ont baissé de 45% entre le 11 et 19 mars 2020 (confinement mis en place le 17 mars), du fait de la limitation de trafic routier. "

"Région Bourgogne-Franche-Comté / Atmo Bourgogne-Franche-Comté – https://www.atmo-bfc.org/

Les concentrations de dioxyde d’azote, principalement issues du trafic routier, sont marquées par une diminution notable. Cette baisse est observée au niveau des axes routiers principaux.

L’analyse pour les autres polluants, qu’il s’agisse des particules ou de l’ozone, requiert une période plus longue pour tirer des conclusions. "

"Région Bretagne / Air Breizh – https://www.airbreizh.asso.fr/

Les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) mesurées le long des axes routiers ont baissé de 50%, se rapprochant peu à peu de celles observées en situation de fond urbain, voire certains jours, des niveaux mesurés en site de fond rural. Les concentrations en fond urbain (et donc pas à proximité des axes routiers) présentent également une baisse qui reste toutefois moins significative. "

"Région Centre – Val de Loire / Lig’Air – https://www.ligair.fr/

Les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) mesurées le long des axes routiers ont baissé jusqu’à 50%. "

"Région Hauts-de-France / Atmo Hauts-de-France – https://www.atmo-hdf.fr/

Après une semaine de confinement et la baisse notable du trafic, la qualité de l’air s’est améliorée avec une baisse des concentrations d’oxydes d’azote et des traceurs du trafic routier. Les concentrations de dioxyde d’azote ont diminué en moyenne de 40 % en proximité du trafic et de 9% sur l’ensemble de la région. Il reste néanmoins un niveau de fond de dioxyde d’azote, lié entre autres à l’activité de chauffage."

"Région Ile-de-France / Airparif – https://www.airparif.asso.fr/

Une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30% est observée. Le trafic routier est estimé à la baisse, entre 80 et 90%. En conséquence, les concentrations en oxyde d’azote (NOx) sont en baisse de 30%. Les conditions météorologiques des premiers jours de confinement, conjuguées à un maintien ou à une augmentation de certaines activités, n’ont pas permis de mettre en avant une baisse significative des niveaux, contrairement à ce qui était escompté. En revanche, ces niveaux auraient été beaucoup plus élevés, avec un probable épisode de pollution, si les conditions de trafic avaient été celles d’un trafic normal."

"Région Pays de la Loire / Air Pays de la Loire – http://www.airpl.org/

Les niveaux de dioxyde d’azote (NO2), polluant principalement émis par le transport routier, sont en baisse à la suite de la limitation du trafic routier. Le confinement réduirait en moyenne les concentrations en dioxyde d’azote d’environ 25 % sur les sites urbains et d’environ 70 % sur les sites à proximité de fort trafic (par exemple sur la station “boulevard Victor Hugo” de Nantes)."

...

Par

En réponse à lejoggeur91

Évidemment que la pollution n'est juste lié aux voitures. Je ne pense que personne ne proclame cela. Mais nier que automobile et grande ville ne font pas bon ménage, c'est vraiment faire preuve de mauvaise fois....quand je pense, certain rêve d'un changement de société suite au covid, quand je lis les commentaires, je crains que non. On reste sur les acquis, on se pose pas de questions...et quand la catastrophe arrivé, on remet toute la faute sur les autres et l'etat !!!! Caradisiac joue son rôle de lobbyistes....mais on peut quand même réfléchir un peu. J'adore la voiture, mais je vois bien que le concept dans les villes est obsolète...et qu'il est plus que temps de changer.

Je crois effectivement que l'espoir de changement de cycle est vain, même si les commentaires d'un site comme Caradisiac sont sûrement le dernier endroit où venir chercher un peu d'espoir de prise de conscience.

Par

En réponse à darda

Au Néolithique c'était 2 à 3 fois plus d'heures de travail pour se nourrir et se nourrir et du travail plus pénible, une espérance de vie de moins de 35 ans à la naissance, des maladies et accidents invalidants multipliés dès la jeunesse, moins de libertés et plus de violences familiales, de voisinage et des dominants : le totalitarisme rêvée par les "écolos"?

Heureusement depuis le néolithique on a un petit peu évolué quand même, un peu seulement...

Mais c drôle comme argument lobbyiste, soit on reste avec des bagnoles archaïques bouffe pétrole qui fument, soit on retourne au néolithique? Ah bon? aucune possibilité de faire mieux? T sur?

Donc selon toi on est arrivé au bout du bout des possibilités technologiques des humains???? MDR...

G le regret de te dire que non... on ne va pas retourner au néolithique, et on ne va pas continuer avec un système énergétique basé sur le tout fossile... et si on continue malgré tout avec le fossile, ben c simple, on est mort... bye bye les humains.

Par

En réponse à ape-happy

Malgré un titre provocateur, un article assez équilibré qui renvoie chaque partie à ses responsabilités.

Par contre réduire la promotion du vélo et du transport en commun à "la lutte contre la pollution", c'est déclarer que diminuer les émissions de CO2 est d'importance secondaire vis à vis de "la pollution".

Le CO2 n'est pas exactement une pollution (pas plus que l'eau qui est indispensable mais dans laquelle on meure si on y est plongé) mais son excès dans l'atmosphère auront des conséquences tellemnet graves que le covid-19 et la pollution apparaitront comme une aimable plaisanterie

Merci!

Un léger rappel du dérèglement climatique et de ses conséquences n'est pas de trop. Surtout que l'auteur aborde la question des émissions des feux australiens en omettant l'origine climatique des dits feux...

Par

le covid-19 nous permettra au moins de nous débarrasser d'Hidalgo et de toute sa clique d'escroclogistes un peu plus vite et de manière expéditive le jour venu ! mais quand pourra t on prononcer Paris Libéré, pas demain la veille !

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

euh moi déja 15 jours je ne chauffe plus poéles a granulé..& la le super week end BBQ bientot en Place -)

toutes façon faut bien chauffer..heins

euh non......me concernant je ne chauffe quasiment pas, un soufflant électrique dans chaque salle de bain, et même en hiver avec températures négatives je tourne à 20 degrés, je monte à 21 avec une pompe à chaleur air/air, ce petit degré qui me manque. La raison, je me suis autoconstruit une maison passive, tout confondu pour 200 m² je consomme moins de 90 € d'électricité par mois. Donc non il n'est pas nécessaire de chauffer absolument, quand la construction est bien pensée.

Par

L'une des mesures évidentes seraient déjà d'interdire le pire, à savoir la cheminée ouverte...

Après pour faire respecter la mesure...

Pour l'agriculture, qui est quand même le principal problème, le problème n'est pas d'interdire la fertilisation mais de règlementer les modes d'épandage.

Le premier sujet est que les agriculteurs préfèrent massivement l’ammonitrate qui a pour seul mérite d'être moins cher... mais qui dégage 3 fois plus d'amoniac que les alternatives... Songer à l'interdire ne serait pas forcément déconnant.

Après, pour la partie technique, il existe des systèmes qui limitent drastiquement la volatilité mais ils coûtent beaucoup plus chers. Comme pour l'automobile, il faudrait instaurer un système de bonus malus très incitatifs (avec beaucoup de subvention dedans) pour que les agriculteurs fassent évoluer le plus rapidement possible leur équipement.

S'il ne faut pas faire de l'agribashing, on ne peut pas non plus passer sous silence un problème majeur de santé publique...

Par

En réponse à Abit

tiens tiens tiens.. on nous aurait menti :ml:

On nous aurait plutôt simplifié exagérément la réalité...

M'enfin, les pétrolhead qui découvrent la lumière pour vouloir revenir à la voiture partout tout le temps comme avant... :dodo:

Par

En réponse à ceyal

+1000

j'écrivais la même chose il y a quelques jours sur mon blog Caradisiac

http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/confinement-covid19-automobile-8321601.html

Une vraie mesure forte serait l'interdiction, sous 2-3 ans de toute cheminée à foyer ouvert, avec prime pour l'installation au minimum d'inserts à l'attention des faibles revenus.

Par

En réponse à BigL

Un papier plutôt lucide, néanmoins on peut s'interroger sur la focalisation sur les particules fines. Et les oxydes d'azote, alors, ceux responsables du dieselgate ? Et qu'en est-il de la différence entre le long des axes routiers et les autres zones ?

Sur ce point les études sont claires : https://atmo-france.org/point-dinformation-sur-les-interactions-entre-covid-19-et-qualite-de-lair-2/

Florilège :

"Région Auvergne-Rhône-Alpes / Atmo Auvergne-Rhône-Alpes – https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/

En comparaison à la situation pré-confinement, les concentrations en NO2 ont baissé de 45% entre le 11 et 19 mars 2020 (confinement mis en place le 17 mars), du fait de la limitation de trafic routier. "

"Région Bourgogne-Franche-Comté / Atmo Bourgogne-Franche-Comté – https://www.atmo-bfc.org/

Les concentrations de dioxyde d’azote, principalement issues du trafic routier, sont marquées par une diminution notable. Cette baisse est observée au niveau des axes routiers principaux.

L’analyse pour les autres polluants, qu’il s’agisse des particules ou de l’ozone, requiert une période plus longue pour tirer des conclusions. "

"Région Bretagne / Air Breizh – https://www.airbreizh.asso.fr/

Les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) mesurées le long des axes routiers ont baissé de 50%, se rapprochant peu à peu de celles observées en situation de fond urbain, voire certains jours, des niveaux mesurés en site de fond rural. Les concentrations en fond urbain (et donc pas à proximité des axes routiers) présentent également une baisse qui reste toutefois moins significative. "

"Région Centre – Val de Loire / Lig’Air – https://www.ligair.fr/

Les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) mesurées le long des axes routiers ont baissé jusqu’à 50%. "

"Région Hauts-de-France / Atmo Hauts-de-France – https://www.atmo-hdf.fr/

Après une semaine de confinement et la baisse notable du trafic, la qualité de l’air s’est améliorée avec une baisse des concentrations d’oxydes d’azote et des traceurs du trafic routier. Les concentrations de dioxyde d’azote ont diminué en moyenne de 40 % en proximité du trafic et de 9% sur l’ensemble de la région. Il reste néanmoins un niveau de fond de dioxyde d’azote, lié entre autres à l’activité de chauffage."

"Région Ile-de-France / Airparif – https://www.airparif.asso.fr/

Une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30% est observée. Le trafic routier est estimé à la baisse, entre 80 et 90%. En conséquence, les concentrations en oxyde d’azote (NOx) sont en baisse de 30%. Les conditions météorologiques des premiers jours de confinement, conjuguées à un maintien ou à une augmentation de certaines activités, n’ont pas permis de mettre en avant une baisse significative des niveaux, contrairement à ce qui était escompté. En revanche, ces niveaux auraient été beaucoup plus élevés, avec un probable épisode de pollution, si les conditions de trafic avaient été celles d’un trafic normal."

"Région Pays de la Loire / Air Pays de la Loire – http://www.airpl.org/

Les niveaux de dioxyde d’azote (NO2), polluant principalement émis par le transport routier, sont en baisse à la suite de la limitation du trafic routier. Le confinement réduirait en moyenne les concentrations en dioxyde d’azote d’environ 25 % sur les sites urbains et d’environ 70 % sur les sites à proximité de fort trafic (par exemple sur la station “boulevard Victor Hugo” de Nantes)."

...

La pollution de l'air la plus dangereuse est la pollution par les particules fines, les PM10. Elle est beaucoup plus dangereuse que les oxydes d'azote, dont l'émission a fortement baissé depuis le confinement.

La pollution par les particules fines est émise principalement par le chauffage et très peu par les moteurs des voitures thermiques : environ 5% et aussi environ 5% par les frottements des pneus-revêtements et freins des voitures y compris les voitures électriques.

Depuis le confinement, pendant lequel les voitures ne circulent presque plus, la pollution par les particules fines a augmenté fortement dans de nombreuses régions :

niveau de pic de pollution en Ile de France,

augmentation de 50% en Région Auvergne Rhône-Alpes et de 100% en Région Bourgogne Franche-Comté par rapport au début de mars jusqu'au confinement où pourtant la circulation automobile était de nombreuses fois plus forte (mesurées par les stations de fond urbaines elles sont représentative de la pollution subie par les habitants, contrairement aux stations le long des axes proches des véhicules et concernant la pollution que subissent les conducteurs et piétons qui longent les rues).

Par

En réponse à srill

L'une des mesures évidentes seraient déjà d'interdire le pire, à savoir la cheminée ouverte...

Après pour faire respecter la mesure...

Pour l'agriculture, qui est quand même le principal problème, le problème n'est pas d'interdire la fertilisation mais de règlementer les modes d'épandage.

Le premier sujet est que les agriculteurs préfèrent massivement l’ammonitrate qui a pour seul mérite d'être moins cher... mais qui dégage 3 fois plus d'amoniac que les alternatives... Songer à l'interdire ne serait pas forcément déconnant.

Après, pour la partie technique, il existe des systèmes qui limitent drastiquement la volatilité mais ils coûtent beaucoup plus chers. Comme pour l'automobile, il faudrait instaurer un système de bonus malus très incitatifs (avec beaucoup de subvention dedans) pour que les agriculteurs fassent évoluer le plus rapidement possible leur équipement.

S'il ne faut pas faire de l'agribashing, on ne peut pas non plus passer sous silence un problème majeur de santé publique...

mon producteur chez qui je me sers ne fertilise ses terres qu'avec du fumier, désherbe si nécessaire mécaniquement. Il a une production qui rendrait jaloux d'autres producteurs, par contre en contre partie il a plus de boulot, c'est vrai...........mais bon comme il me dit, c'est mon métier. Il pratique aussi la rotation des cultures, et oui le principe même d'une bonne gestion des terres, mais cela nécessite en effet du travail. Il plante également que des légumes anciens, mois exigeant en eau, et reproduit ses plantes (bien que cela soit interdit) d'une année sur l'autre, en association avec d'autres producteurs pour éviter la dégénération des plantes. Et oui interdit, aberrant, il n'a normalement pas le droit de reproduire ses plants, pour protéger MOSANTO évidemment.

Alors oui, ces légumes ne sont pas des plus beaux, parfois véreux, bourré de limaces, mais tellement meilleur. Ah oui également, quand j'achète, vous savez quoi, je suis obligé de laver mes légumes, et oui ils ne sont pas popres lavés comme dans ses pourritures de grandes surfaces qui ne savent vendre que de la merde, pas qu'en légumes, mais de la merde dans tous les domaines.

Par

En réponse à gordini12

Et alors : quelle solution :

Une évolution de notre société vers un autre modèle

ou

le retour au néolithique?

Une amélioration de la société actuelle, de progrès et pas de gadgets comme la voiture électrique actuellement loin d'être au point comparée aux voitures thermiques récentes. Et pas une société de décroissance retour à la nature (néolithique - loi de la jungle inhumaine) ou de collectivisme inhumain type Vénézuela depuis 20 ans, comme beaucoup le veulent.

Par

La plus grande partie de la pollution des moteurs automobiles n'est pas évitable puisque ce sont les administrations et élus qui la provoquent en obligeant les automobilistes à polluer plus, parmi d'autres exemples :

*limitations de vitesse qui font consommer plus et polluer encore plus, l'ADEME fait remarquer que la conduite plus heurtée qui est souvent causée par la limitation de vitesse augmente de 20 à 140% les émissions d'oxydes d'azote

parcours urbains en zig-zag allongeant le kilométrage à faire et multipliant les accélérations et ralentissements qui font plus polluer.

*embouteillages supplémentaires multipliant par 2 ou 3 la pollution des moteurs, à cause de la circulation dégradée (obstacles et feux plus nombreux, feux plus longs, priorités pour les transports en commun, bus ou même vélos formant chicanes mobiles, rues en chicanes), à cause des couloirs bus et pistes cyclables pris sur les voies utilisées avant par les automobilistes.

L'usage de l'automobile permet de diminuer :

*la pollution quand on remplace un bus à moteur thermique où il y a en moyenne peu de passagers (moins de 10, donc la plupart des lignes de bus) par plusieurs voitures qui transportent ces personnes en polluant au total moins que le bus.

*le stress des voyageurs en transports en commun urbains, plus intense et plus long que celui des gens qui peuvent se déplacer en automobiles. Le stress provoque de nombreux infarctus, cancers et AVC et la fragilisation de l'organisme multipliant les morts de maladies infectieuses, chacune de ces 3 causes font mourir des dizaines de milliers de Français chaque année.

*la perte de temps dans les déplacements, par rapport à d'autres modes tels que les transports en commun dans les agglomérations, ou les vélos musculaires : le temps de travail d'un million de personnes est ainsi perdu.

Par

En réponse à Pretty Green

J'ai touché un nerf, là.

Par contre je n'ai jamais trouvé d'étude prouvant qu'il y a un lien entre CO2 et climat. Il n'y en n'a pas et je me méfie des pseudo scientifiques de YouTube. Tu ferais mieux de lire comme moi " le Mythe climatique" de Benoît Rittaud, un vrai scientifique, lui, ça te remettrait les idées en place… Et je ne parle pas des dizaines d'articles qui remettent en cause tes croyances à commencer par le "réchauffement" climatique qui plus qu'à relativiser à la manière dont sont faites les mesures - déjà, Rittaud rappelle que les stations météo ne sont absolument pas prévues pour en tirer des graphiques de températures à long terme à fortiori quand l'environnement alentour s'est urbanisé à mort après leur installation, et qu'il existe au moins une dizaine de méthodes pour calculer une moyenne de températures avec des résultats différents…

Donc déjà, la médiocrité intellectuelle c'est la tienne.

Honnêtement, je n'arrive pas à croire si tu es un canulard car nous ne sommes plus le 1er avril...

Tu dis que tu ne connais pas UNE étude ???

Alors voici une META-étude de l'IPCC (appelé en Français GIEC) qui RASSEMBLE plusieurs DIZAINES DE MILLIERS d'études prouvant cela : https://www.ipcc.ch/sr15/chapter/summary-for-policy-makers/

Et le rapport AR6 qui sortira l'année prochaine en RAJOUTE SIX MILLE !

Oh, et tu veux vori ce que c'est 400 PPM de CO², dans l'atmosphère ? Voilà : https://twitter.com/kevpluck/status/1226517869271355392?s=08

Tu voudrais pas maintenant nous dire que la terre est plate ? Ou que nous sommes jamais allé sur la Lune ?

Par

Si jamais il y a eu un feu de forêt non négligeable en Ukraine juste pour information...

Par

Il me semblait que les agriculteurs devaient retourner la terre immédiatement après l’épandage ?

Cet après-midi, odeur de m€&@e dans mon quartier, un agriculteur a fait son épandage ce matin mais n’a pas recouvert, en plein soleil. Cette odeur est le témoin de la pollution de l’air par l’agriculture.

Il faudrait que les sanctions soient systématiques contre les agriculteurs qui ne respectent ni la qualité de vie, ni la santé de la population.

Par

En réponse à Maol

Il me semblait que les agriculteurs devaient retourner la terre immédiatement après l’épandage ?

Cet après-midi, odeur de m€&@e dans mon quartier, un agriculteur a fait son épandage ce matin mais n’a pas recouvert, en plein soleil. Cette odeur est le témoin de la pollution de l’air par l’agriculture.

Il faudrait que les sanctions soient systématiques contre les agriculteurs qui ne respectent ni la qualité de vie, ni la santé de la population.

le respect de la terre c'est justement de ne pas la retourner afin de ne pas mélanger les couches bactériennes et les micro organisme. On fait tout l'inverse de ce qu'il faudrait faire, ce qui désespére mon copain producteur. Comme disait si bien un cuisinier, malheureusement c'est vrai "c'est de la la merde".

Par

Concernant l'agriculture, bien sur qu'elle est vitale et plus que nécessaire, mais sans "tordre le bras" (pour reprendre votre expression) à qui que ce soit, il est possible de faire de l'agriculture autrement que de la monoculture, à grand renfort d'engrais et de pesticides ! De l'agriculture à taille humaine, de proximité, bio ou équivalent, en permaculture, polyculture, avec du bon sens ! Et cette agriculture là a beaucoup de débouchés. C'est celle là dont veulent une tres large majorité de consommateurs ! C'est celle là qui est compatible avec l'écologie, la santé, et tout simplement, la vie sur terre à moyen et long terme ! Il ne lui manque que d'être vraiment encouragée et avec une sincère conviction, par les pouvoirs publics, pour qui elle devrait être une priorité des priorités !

Par

En réponse à §Deb384wp

Les articles de Mr Jean Savary sont toujours pertinents.

Concernant l'agriculture, je ne suis pas tout a fait d'accord. On peux, si on le veux vraiment, réduire voir éliminer ces intrants; évidemment on ne parle plus de la même agriculture, ni de la même nourriture dans les ces quantités, et encore moins de la même société de l'argent (si on convient que la société existe et qu'il ne s'agit pas que d'une collection d'individus...) mais il faudra bien choisir. Il faudra d'ailleurs bien choisir puisque ces intrants ne vont pas durer éternellement (pas aux prix actuels à l'évidence), les sources de phosphate et d'azote n'étant pas inépuisable car rien n'est inépuisable.

Du reste, le calcul de toujours plus d'intrant pour toujours plus de production est des plus discutable lorsque l'on constate l'impasse dans laquelle on se trouve. Pour le reste l'article me semble poser de bonnes questions.

Bonjour, merci pour votre commentaire, plein de bon sens ! Vous avez tout à fait raison ! Bien entendu qu'on peut faire de l'agriculture autrement que de la monoculture intensive et polluante ! C'est indispensable pour l'écologie, et c'est ce que les consommateurs demandent !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité