Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Renault : ce qui ne va pas… et ce qui va bienRenault est mal en point. Plombé par l'affaire Ghosn, les contre-performances de ses grands modèles, la tempête au sein de l'Alliance… Mais tout n'est pas mauvais. Le Losange a encore des atouts pour se relancer rapidement. Caradisiac fait le point sur les problèmes qui ont conduit à cette situation, mais aussi sur les éléments rassurants.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Se couper de l alliance,

Avoir de l électronique fiable,

Pousser l électrique, l hybride et arrêter les moteurs de tondeuses à gazon.

On aime tous Renault, mais c est cyclique, tous les 20 ans ça se répète la gueule.

Une génération réussie/une génération loupée, etc...

Par

Dans les atouts de Renault, vous citez Dacia et ses bons résultats en Inde, c'est à dire deux aspects "low cost" de Renault. En point négatif vous citez la déconfiture du HdG et le manque d'image. Bref, je crois que tout est dit: la marque a voulu réduire les coûts au possible, cela a tué son image haut de gamme et finira probablement par tuer son image sportive.

Deux choix s'offrent maintenant à Renault à mon avis:

1) la marque choisit de miser sur ce qui marche actuellement et de continuer dans cette logique "bas coûts", voire développer l'électrique à bas coûts, en abandonnant totalement le HdG pour s'éviter des investissements inutiles.

2) ou alors la marque réinvestit durablement pour améliorer son image en Europe, avec des véhicules "porte-drapeau" et HdG qui dégage plus de marge.

Difficile à dire ce qu'il adviendra de Renault, mais force est de constater que l'avenir n'est pas rose malheureusement. Et c'est regrettable car c'est une marque qui a été capable de beaucoup par le passé... et le naufrage d'une marque européenne n'est jamais bon.

Par

Si les nouveautés à venir sont dotées d'un style un peu plus marqué que la Clio 5, avec un bon niveau de finition, je pense que ça eut redémarrer assez vite. Mais il ne faudra pas se louper sur la fiabilité, point noir depuis des décennies, notamment au niveau logiciel.

Par

En réponse à Commandek

Dans les atouts de Renault, vous citez Dacia et ses bons résultats en Inde, c'est à dire deux aspects "low cost" de Renault. En point négatif vous citez la déconfiture du HdG et le manque d'image. Bref, je crois que tout est dit: la marque a voulu réduire les coûts au possible, cela a tué son image haut de gamme et finira probablement par tuer son image sportive.

Deux choix s'offrent maintenant à Renault à mon avis:

1) la marque choisit de miser sur ce qui marche actuellement et de continuer dans cette logique "bas coûts", voire développer l'électrique à bas coûts, en abandonnant totalement le HdG pour s'éviter des investissements inutiles.

2) ou alors la marque réinvestit durablement pour améliorer son image en Europe, avec des véhicules "porte-drapeau" et HdG qui dégage plus de marge.

Difficile à dire ce qu'il adviendra de Renault, mais force est de constater que l'avenir n'est pas rose malheureusement. Et c'est regrettable car c'est une marque qui a été capable de beaucoup par le passé... et le naufrage d'une marque européenne n'est jamais bon.

Les Dacia sont vendus sous la marque Renault en Inde et dans certains pays, Dacia étant inconnu dans ces contrées lointaines!

Par

Je remet mon commentaires que j'ai écrit sur le post des fermetures d'usine ...

Beaucoup de gens encensent Carlos Goshn.... et je ne vois pas pourquoi!

On demande à ces "têtes" d'être visionnaire (il est loin d'un Louis Schweitzer) et aujourd'hui l'Alliance récolte les décisions par cet homme!

L'Alliance ne se casse pas la gueule depuis son départ, mais bien depuis avant.

Il a sauvé Nissan? hmmm à coup de licenciement et du cost killing surtout! En réduisant la voilure on fait certains économies oui mais il n'y a rien de concret et cohérent de construit....

La meilleure technologie de Renault et Nissan n'ont pas été réunie, et certains choix imposé aux japonais surtout côté motorisation où le bat blesse! Les "co-développement" comme ils l'appellent n'en étaient pas tous !

Ce qui est dommage ce que cette alliance aurait pu prendre un vraie tournant technologique depuis les années 2000. Nissan a baissé en qualité sur certains segment acquis depuis les 2010 et veut sortir de cette situation... Le risque de fusion ayant été mijoté par Carlos, les japonais n'étaient pas emballés.

Les clients fidèles à Nissan s’identifiant à la fiabilité de la marque (moteur à chaîne dont Nissan est spécialiste) et son rapport qualité/prix/durabilité. Aujourd'hui on ne retrouve plus cela...

A voir les plans présentés en version finale, ,et en espérant qu'il y a un/une visionnaire qui puisse trouver un ligne directrice qui permettra à cette alliance d'évoluer surtout pour l'emploi...

La seule marque de cette pseudo-alliance dont le mystère reste d'actualité est Mitsubishi, Nissan ayant pris 34% de cette division automobile d'un des plus gros conglomérats mondiaux et Renault n'ayant pas de parts direct...Mitsubishi Heavy Industries participe à la fabrication des moteurs ( aux cotés de moteurs de camion/bateaux etc etc) et pour d'autres marques, laisseront-ils partir cette production ailleurs si l'alliance décide d'y mettre leur moteur Renault? Sachant que c'est aussi le seul de l'alliance qui a une maîtrise sur tous les domaines essence, diesels et PHEV - Electrique et électronique (composant, ECU etc...).

Mitsubishi Eletric fabrique même des boîtiers électronique pour VAG etc, ils ont une filiale verrerie (AGC), métallurgie etc...

Petite dans cette alliance bric à brac, elle a quand même une puissance de feu compte tenu de son appartenance à ce conglomérat! Du robot, de l'automatisme, en passant par la fabrication de composants en interne jusqu'à la voiture, ils savent tout faire!

Par

Dacia c'est à double tranchant, à court terme ça permet de vendre mais sur le long terme c'est une catastrophe en termes d'image ou la marque se voit associé au lowcost.

En plus l'abandon des Scénic, Talisman et Espace c'est quand même pas terrible en termes de gamme, même si elle ne fait pas de grosses ventes une berline avec son break me semble quand même nécessaire, l'Espace trouvera un remplaçant naturel avec un Koleos 7 places.

Par

Renault devrait miser davantage sur l'électrique et l'hybride, être fiable, avec des bonnes finitions.

Et abandonner le haut de gamme peu porteur et coûteux pour la marque (Espace, Talisman...)

Par

Désolé mais Renault qui est, d'après moi, le constructeur généraliste de France (car Peugeot est un généraliste premium et citroen fait moins de ventes) se doit d'avoir une vrai gamme. Et ne pas juste avoir des compacte et des SUV, il doivent au moins avoir une berline pour être un minimum statutaire.

Par

Malgré la contribution de Nissan le bénéfice de Renault est négatif, heureusement que le contribuable français via l'Etat , lui verse une alloc. Un grand merci à Dacia,également.

Par

Point noir du cric: s'être loupé sur la fusion avec FCA :bah:

PSA va en profiter :miam:

Par

Ce qui ne va pas chez Renault, des dirigeants cost killing, trop d'influence des sous merdes du gouvernement (les administrateurs de l’État ne savent pas gérer une entreprise), pas de vue sur le long terme, comme beaucoup d'entreprises, une image de marque réduite à néant.

Par

La roue tourne ... Hier Fiat, aujourd'hui Renault ... et demain ??? :voyons:

J'ai ma petite idée, mais je peux me tromper ( et contrairement aux neuneus de service je ne souhaite aucune disparition de marque).

Par

Les problèmes de qualité et plus particulièrement de mise au point sur de nombreux modèles au dessus de la Mégane, ont vraiment fait du tort à la marque. La qualité a, selon les directions, tantôt fait l'objet d'efforts, tantôt été l'objet de relâchement. Clairement , il ne s'agit pas d'une ligne directrice structurante comme chez Toyota, mais d'un objectif secondaire. Une solution immédiate qui pourrait redresser la barre serait d'offrir 5 ans voire 7 ans de garantie sur toutes les voitures neuves. C'est grâce à cette confiance affichée que les constructeurs coréens ont pu percer.

L'autre souci est l'absence totale de Haut de Gamme. Il y a eu des velléités mais pas de véritable volonté forte et soutenue comme chez Toyota avec Lexus, VW avec Audi ou Hyundai avec Genesis. Budgets insuffisants, moteurs trop légers, mise au point trop rapide, .... ) Aujourd'hui encore, construire une marque de luxe est possible. L'aventure Tesla en est une bonne illustration. Là encore, cela demande des investissements et de la constance, deux éléments qui semblent faire défaut chez le losange.

Par

Renault a sorti de bon modèle sous Ghons, dont le Kadjar et le Koleos disponible en 4 roue motrices, ce que PSA ne possède pas, un atout majeur donc, faite de la pub la dessus. On oublie pas l'Alaskan pick-up cousin du Navarra. C'est la mode des SUV profiter-en.

Par

En réponse à Commandek

Dans les atouts de Renault, vous citez Dacia et ses bons résultats en Inde, c'est à dire deux aspects "low cost" de Renault. En point négatif vous citez la déconfiture du HdG et le manque d'image. Bref, je crois que tout est dit: la marque a voulu réduire les coûts au possible, cela a tué son image haut de gamme et finira probablement par tuer son image sportive.

Deux choix s'offrent maintenant à Renault à mon avis:

1) la marque choisit de miser sur ce qui marche actuellement et de continuer dans cette logique "bas coûts", voire développer l'électrique à bas coûts, en abandonnant totalement le HdG pour s'éviter des investissements inutiles.

2) ou alors la marque réinvestit durablement pour améliorer son image en Europe, avec des véhicules "porte-drapeau" et HdG qui dégage plus de marge.

Difficile à dire ce qu'il adviendra de Renault, mais force est de constater que l'avenir n'est pas rose malheureusement. Et c'est regrettable car c'est une marque qui a été capable de beaucoup par le passé... et le naufrage d'une marque européenne n'est jamais bon.

un "jeune" DG qui a prouvé arrive, ne tuons pas encore Renault si vite.

Par

En réponse à vchiu

Les problèmes de qualité et plus particulièrement de mise au point sur de nombreux modèles au dessus de la Mégane, ont vraiment fait du tort à la marque. La qualité a, selon les directions, tantôt fait l'objet d'efforts, tantôt été l'objet de relâchement. Clairement , il ne s'agit pas d'une ligne directrice structurante comme chez Toyota, mais d'un objectif secondaire. Une solution immédiate qui pourrait redresser la barre serait d'offrir 5 ans voire 7 ans de garantie sur toutes les voitures neuves. C'est grâce à cette confiance affichée que les constructeurs coréens ont pu percer.

L'autre souci est l'absence totale de Haut de Gamme. Il y a eu des velléités mais pas de véritable volonté forte et soutenue comme chez Toyota avec Lexus, VW avec Audi ou Hyundai avec Genesis. Budgets insuffisants, moteurs trop légers, mise au point trop rapide, .... ) Aujourd'hui encore, construire une marque de luxe est possible. L'aventure Tesla en est une bonne illustration. Là encore, cela demande des investissements et de la constance, deux éléments qui semblent faire défaut chez le losange.

d'accord avec toi, mais c 'est pas facile quand tu n'as pas de Capitaine qui tient la barre, espérons que le nouveau DG va apporter tout ça. vivement le 01/07/2020

Par

En réponse à TDPeugeot

Point noir du cric: s'être loupé sur la fusion avec FCA :bah:

PSA va en profiter :miam:

c'est le gouvernement qui a fait louper ça a renault, de plus PSA veut tenter l'aventure americaine a nouveau...

Par

Vous oubliez un point essentiel qui ne va pas, mais alors pas du tout...

La présence au capital de l'État à 15%.

Ce n'est plus possible.

Combien de ratés à cause de l"État actionnaire...

Par

En réponse à TDPeugeot

Point noir du cric: s'être loupé sur la fusion avec FCA :bah:

PSA va en profiter :miam:

Il se dit dans les milieux automobiles autorisés que la situation de Fiat serait pire que celle de Renault...pas sûr que ce soit une pépite pour PSA ?

Par

Je n'ai vraiment pas d'inquiétudes pour la marque.

Quand on regarde la dernière Clio et le dernier Captur, ils sont clairement bien nés et au-dessus de la concurrence:

beau design dans la continuité

très grande amélioration du design et de la qualité intérieur: désormais au-dessus du lot (surtout sur le Captur 2 Initiale)

nouveaux moteurs efficients

bonnes prestations et excellent compromis routier confort/dynamisme

Ils vont très certainement appliquer la même recette pour les futurs modèles.

En jouant à fond la carte SUV, cette stratégie sera payante et la marque va refaire de gros bénéfices.

Le remplaçant du Kadjar et celui du Koléos vont très certainement mettre la barre très haute et se vendre... cela sortira Renault de la dépendance au segment Clio/Captur.

Un peu comme PEUGEOT a su faire avec son très réussi 3008/5008 qui l'a totalement relancé.

Alors malheureusement pour "les bagnolards" la mode du SUV est bien triste et réduit fortement la gamme mais malheureusement c'est ce qui marche auprès de la masse et nos constructeurs sont obligés d'en faire.

Mais les marques sportives de luxes comme Porsche, Lambo ou même RR sont passés par là... sans SUV ces marques seraient mortes.

Si les modèles RS sont toujours de la partie et que Renault nous fait des beaux SUV coupés style Arkana (en mieux) on peut quand même espérer avoir des silhouettes sympas...

Quand est-ce qu'on pourra revoir une digne héritière de la R25 Baccara V6 ou de la Safrane Bi-Turbo ? Nul ne le sait, mais ce sera quand le segment des berlines repartira (et il repartira un jour).

Par

En réponse à SiriusRST

Je n'ai vraiment pas d'inquiétudes pour la marque.

Quand on regarde la dernière Clio et le dernier Captur, ils sont clairement bien nés et au-dessus de la concurrence:

beau design dans la continuité

très grande amélioration du design et de la qualité intérieur: désormais au-dessus du lot (surtout sur le Captur 2 Initiale)

nouveaux moteurs efficients

bonnes prestations et excellent compromis routier confort/dynamisme

Ils vont très certainement appliquer la même recette pour les futurs modèles.

En jouant à fond la carte SUV, cette stratégie sera payante et la marque va refaire de gros bénéfices.

Le remplaçant du Kadjar et celui du Koléos vont très certainement mettre la barre très haute et se vendre... cela sortira Renault de la dépendance au segment Clio/Captur.

Un peu comme PEUGEOT a su faire avec son très réussi 3008/5008 qui l'a totalement relancé.

Alors malheureusement pour "les bagnolards" la mode du SUV est bien triste et réduit fortement la gamme mais malheureusement c'est ce qui marche auprès de la masse et nos constructeurs sont obligés d'en faire.

Mais les marques sportives de luxes comme Porsche, Lambo ou même RR sont passés par là... sans SUV ces marques seraient mortes.

Si les modèles RS sont toujours de la partie et que Renault nous fait des beaux SUV coupés style Arkana (en mieux) on peut quand même espérer avoir des silhouettes sympas...

Quand est-ce qu'on pourra revoir une digne héritière de la R25 Baccara V6 ou de la Safrane Bi-Turbo ? Nul ne le sait, mais ce sera quand le segment des berlines repartira (et il repartira un jour).

J'ajoute à cela une réflexion: pourquoi pas changer les patronymes et donner un effet de nouveauté et de modernité à la marque tout en se débarrassant de l'actuelle image plutôt mauvaise ?

Clio, Mégane, Koléos, Kadjar... ces patronymes malheureusement ne font pas "haut de gamme" et renvoie trop aux modèles précédents.

Ce qui dans le cas de Clio ou Captur n'est pas dérangeant car ce sont des leaders historiques mais le reste...

Si on prend un exemple concret, dire "je possède le dernier 5008" sonne mieux que "j'ai le dernier Koléos"...

Par

Le 1.2 tce arrange rien avec ses casses moteurs

Par

En réponse à republika

Malgré la contribution de Nissan le bénéfice de Renault est négatif, heureusement que le contribuable français via l'Etat , lui verse une alloc. Un grand merci à Dacia,également.

Comment ça on lui offre une alloc ?

Par

En réponse à SiriusRST

J'ajoute à cela une réflexion: pourquoi pas changer les patronymes et donner un effet de nouveauté et de modernité à la marque tout en se débarrassant de l'actuelle image plutôt mauvaise ?

Clio, Mégane, Koléos, Kadjar... ces patronymes malheureusement ne font pas "haut de gamme" et renvoie trop aux modèles précédents.

Ce qui dans le cas de Clio ou Captur n'est pas dérangeant car ce sont des leaders historiques mais le reste...

Si on prend un exemple concret, dire "je possède le dernier 5008" sonne mieux que "j'ai le dernier Koléos"...

Malheureusement personne ne peux dire ça, puisque le 5008 ne se vend pas, hors société :bah:

Par

En réponse à Mr Marco

Se couper de l alliance,

Avoir de l électronique fiable,

Pousser l électrique, l hybride et arrêter les moteurs de tondeuses à gazon.

On aime tous Renault, mais c est cyclique, tous les 20 ans ça se répète la gueule.

Une génération réussie/une génération loupée, etc...

Se couper de l'alliance ? Avec une plateforme électrique développé majoritairement par Nissan ? Ils font comment pour leurs électriques après ?

Bye bye les synergies. Ils ne sont déjà pas rentable, mais s'ils sortent de l'alliance, l'avenir s'annonce bien sombre et finiront par se faire manger.

L'alliance malgré les déboires, apporte énormément d'avantage financier futur. C'est grâce à ça qu'ils vont pouvoir faire des économies. Un partage des coûts est plus rentables que tout prendre à ta charge.

Par

En réponse à will2bdx

d'accord avec toi, mais c 'est pas facile quand tu n'as pas de Capitaine qui tient la barre, espérons que le nouveau DG va apporter tout ça. vivement le 01/07/2020

Oui mais ce nouveau président, aura t'il vraiment les pouvoirs nécessaires pour redresser la barre? L'actionnariat de Renault est éparpillé, et les 15% détenus par l'Etat ne vont pas faciliter les mesures, nécessairement drastiques et douloureuses de diminution de capacités de production. Quand le premier ministre se déclare "intransigeant" vis à vis de la sauvegarde de l'emploi, l'Etat ne va t'il pas bloquer ou ralentir les fermetures d'usines pour sauver la mise électorale ?

Par

En réponse à SiriusRST

J'ajoute à cela une réflexion: pourquoi pas changer les patronymes et donner un effet de nouveauté et de modernité à la marque tout en se débarrassant de l'actuelle image plutôt mauvaise ?

Clio, Mégane, Koléos, Kadjar... ces patronymes malheureusement ne font pas "haut de gamme" et renvoie trop aux modèles précédents.

Ce qui dans le cas de Clio ou Captur n'est pas dérangeant car ce sont des leaders historiques mais le reste...

Si on prend un exemple concret, dire "je possède le dernier 5008" sonne mieux que "j'ai le dernier Koléos"...

Koleos sent effectivement le réchauffé, je ne comprends pas pourquoi ils ont réutilisés le nom d'un modèle qui fut un échec dès son lancement. Et honnêtement, comparé à des noms comme 3008, Tiguan... Koleos fait pas rêver.

Pour les finitions des dernières Clio et Captur, je serai plus mesuré. Au premier coup d'oeil c'est pas mal, mais à voir si ça va tenir dans le temps. C'est après quelques années qu'on peut voir et entendre les problèmes. Si c'est comme pour la Mégane avec les front pillar et les montants qui se décollent au bout de 50.000km, c'est décevant.

Ce que je n'ai pas avec ma 208 de 2015 malgré le très gros manque de soin par ce gros dégueulasse d'ancien propriétaire de la voiture. Et voir si le mobilier ne grince pas où ne vibre pas trop.

Mais il est triste de voir qu'un mauvais management de goshn laisse aujourd'hui Renault dans cet état. Entre une image ternie par un gros manque de fiabilité ces dernières années et cette image de voiture rabais pas cher au design fade, le passé du losange est vite oublié.

Par

Si j'ai bien compris ce qui va chez renault, c'est ce qui n'est pas encore entré en production ? :lol:

Par

En réponse à SiriusRST

J'ajoute à cela une réflexion: pourquoi pas changer les patronymes et donner un effet de nouveauté et de modernité à la marque tout en se débarrassant de l'actuelle image plutôt mauvaise ?

Clio, Mégane, Koléos, Kadjar... ces patronymes malheureusement ne font pas "haut de gamme" et renvoie trop aux modèles précédents.

Ce qui dans le cas de Clio ou Captur n'est pas dérangeant car ce sont des leaders historiques mais le reste...

Si on prend un exemple concret, dire "je possède le dernier 5008" sonne mieux que "j'ai le dernier Koléos"...

ok mais l'ancien 5008 ne donnait clairement pas envie. Pareil pour l'ancien 3008 et ancienne 308...etc. Donc rien empêche Renault de sortir des modèles "au-dessus du lot" en gardant leurs noms.

Par

La direction de Renault veut fermer les usines de Flins et de Dieppe pour des raisons de rentabilité et économique. Je trouve ça lamentable ! une marque de véhicules français qui de manque de patriotisme je trouve ça honteux ! Ils ne fermeront pas les usines Renault et Dacia basées en Turquie et en Afrique qui assemblent les Renault et Dacia acheter par des français parce là-bas les salaires sont 3x moins chers en comparaison à un salaire d'un ouvrier français et qu'il n'y a pas de charges sociales et patronales comme en France ! Chez Renault, on demande au gouvernement un prêt de 5 milliard pour sauver l'entreprise. Je serais Bruno Lemaire ministre des finances, j'obligerai le constructeur à fermer ses usines en Afrique et en Turquie pour obtenir ce prêt et obliger ce constructeur à faire plus acte de patriotisme ! Perso je trouve les Renault très belles et bonnes bagnoles (contrairement à ce qui disent certains) et bien, à l'avenir, si je peux m'acheter une voiture, je n'achèterai pas une Renault !

Par patriotisme....

Par

En réponse à vchiu

Les problèmes de qualité et plus particulièrement de mise au point sur de nombreux modèles au dessus de la Mégane, ont vraiment fait du tort à la marque. La qualité a, selon les directions, tantôt fait l'objet d'efforts, tantôt été l'objet de relâchement. Clairement , il ne s'agit pas d'une ligne directrice structurante comme chez Toyota, mais d'un objectif secondaire. Une solution immédiate qui pourrait redresser la barre serait d'offrir 5 ans voire 7 ans de garantie sur toutes les voitures neuves. C'est grâce à cette confiance affichée que les constructeurs coréens ont pu percer.

L'autre souci est l'absence totale de Haut de Gamme. Il y a eu des velléités mais pas de véritable volonté forte et soutenue comme chez Toyota avec Lexus, VW avec Audi ou Hyundai avec Genesis. Budgets insuffisants, moteurs trop légers, mise au point trop rapide, .... ) Aujourd'hui encore, construire une marque de luxe est possible. L'aventure Tesla en est une bonne illustration. Là encore, cela demande des investissements et de la constance, deux éléments qui semblent faire défaut chez le losange.

Au Royaume-Uni, Renault UK accord au client une garantie constructeur de 5 ans/100.000 miles (c'est à dire 160.000 km). C'est un argument de vente incontournable. Laisser profiter ses clients en France de la même offre serait la moindre des choses, vu la fiabilité désastreuse de mon Scénic 1.2 tce (acheté neuf en 2013, depuis de nombreuses pannes, consommation d'huile faramineuse et maintenant mort à 100.000 km avec casse de boîte de vitesses).

Par

"Renault peut disparaître", a estimé vendredi le ministre de l'Economie et des Finances sur Europe 1, réitérant un constat dressé dans un entretien au Figaro dans lequel il jugeait que "Renault joue sa survie".

Alors que le groupe automobile, qui a demandé un soutien de l'Etat, envisage de fermer des sites, Bruno Le Maire a précisé qu'il était indispensable qu'il puisse ajuster son outil de production pour garantir sa compétitivité.

"Bien entendu les salariés ne doivent pas être la variable d'ajustement de Renault" mais "il faut laisser aussi à Renault la possibilité d'ajuster son outil de production, d'être plus compétitif, parce que sinon Renault sera menacé", a-t-il estimé sur Europe 1.

Bruno Le Maire a précisé qu'il signerait le prêt garanti par l'Etat de cinq milliards d'euros demandé par Renault lorsque la stratégie du groupe serait connue.

Le constructeur au losange, fragilisé depuis fin 2018 par la disgrâce de son ex-PDG Carlos Ghosn, a subi en 2019 sa première perte nette en dix ans à cause d'une dégradation de sa performance et des difficultés de son partenaire Nissan. Il doit détailler fin mai un plan drastique d'économies de deux milliards d'euros sur trois ans. Selon le quotidien économique Les Echos, il envisagerait de fermer trois sites en France et d'arrêter la production de véhicules à Flins.

Son partenaire d'alliance Nissan 7201.T envisage quant à lui de supprimer 20.000 emplois dans le monde, essentiellement en Europe et dans les pays en développement, a rapporté vendredi l'agence Kyodo.

Emmanuel Macron doit annoncer en début de semaine prochaine un plan de soutien pour le secteur automobile, frappé de plein fouet par les conséquences de la pandémie de COVID-19 qui s'est soldée par une chute sans précédent de 78,3% des ventes de voitures neuves en Europe en avril et a entraîné la fermeture de nombreux sites de production à travers le monde.

Dans ce cadre, Renault comme les autres acteurs du secteur devront notamment s'engager à localiser en France des productions compétitives centrées sur le véhicule électrique, a souligné Bruno Le Maire à plusieurs reprises dans les médias.

(Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)

Thomson Reuters and its affiliated companies.

Par

En réponse à pdcsq

Si les nouveautés à venir sont dotées d'un style un peu plus marqué que la Clio 5, avec un bon niveau de finition, je pense que ça eut redémarrer assez vite. Mais il ne faudra pas se louper sur la fiabilité, point noir depuis des décennies, notamment au niveau logiciel.

ça sera pas dur :lol: la clio 5 etant une copie de la 4 , ça sera pas dur de faire mieux coté look .... :tourne:

Par

En réponse à Panic At the Auto

Se couper de l'alliance ? Avec une plateforme électrique développé majoritairement par Nissan ? Ils font comment pour leurs électriques après ?

Bye bye les synergies. Ils ne sont déjà pas rentable, mais s'ils sortent de l'alliance, l'avenir s'annonce bien sombre et finiront par se faire manger.

L'alliance malgré les déboires, apporte énormément d'avantage financier futur. C'est grâce à ça qu'ils vont pouvoir faire des économies. Un partage des coûts est plus rentables que tout prendre à ta charge.

Ç est tout à fait juste, mais je doute que Renault puisse toujours défendre sa place dans cette aventure alors que le un binôme est devenu trinôme avec deux partenaires de culture différente.

Mon idée était le hold up de la technologie électrique et un mariage forcé rapide car en ce moment il ne fait pas bon être un revers liste sans un grand groupe ou piocher sa technologie.

Par

La fragilité de Renault: leur culture d'entreprise.

Ça ne se redresse pas en une seule décision, c'est une affaire de très longues années de persévérance, bien plus long que la durée d'une seule équipe de direction. Cette persévérance n'est pas dans les gènes de cette entreprise. A court terme, et s'ils font l'effort nécessaire, ils peuvent venir taquiner Suzuki en fiabilité. Ensuite, la renommée de la marque peut donner envie d'acheter plus gros et plus cher dans le seul cas de plusieurs cycles de fabrication sans faute, les 8 ans traditionnels restent trop courts pour ça. Changer l'appellation des modèles, ils font ça régulièrement comme les escrocs changent de nom et de lieu pour poursuivre leurs activités.

Bref, je ne verrai de Renault performant dans le temps qu'il me reste a vivre.

Par

vous affolez pas, notre anneaux (des iles) va plus tarder à venir vous faire un cours d'économie et vous expliquer que Renault va bien.... et que vous comprenez rien a rien les gars..... :lol:

Par

En réponse à pdcsq

Si les nouveautés à venir sont dotées d'un style un peu plus marqué que la Clio 5, avec un bon niveau de finition, je pense que ça eut redémarrer assez vite. Mais il ne faudra pas se louper sur la fiabilité, point noir depuis des décennies, notamment au niveau logiciel.

N'importe quoi ces soit-disant problèmes de fiabilité!

Par

En réponse à GY201

La fragilité de Renault: leur culture d'entreprise.

Ça ne se redresse pas en une seule décision, c'est une affaire de très longues années de persévérance, bien plus long que la durée d'une seule équipe de direction. Cette persévérance n'est pas dans les gènes de cette entreprise. A court terme, et s'ils font l'effort nécessaire, ils peuvent venir taquiner Suzuki en fiabilité. Ensuite, la renommée de la marque peut donner envie d'acheter plus gros et plus cher dans le seul cas de plusieurs cycles de fabrication sans faute, les 8 ans traditionnels restent trop courts pour ça. Changer l'appellation des modèles, ils font ça régulièrement comme les escrocs changent de nom et de lieu pour poursuivre leurs activités.

Bref, je ne verrai de Renault performant dans le temps qu'il me reste a vivre.

C'est surtout que l'Etat et renault ont maintenu pendant des années un pdg psychopathe pour je ne sais quelle raison politique !

C'est grave qu'un systéme permette ce genre d'aberration !

Par

Nissan a prouvé qu'il n'était pas fiable, les Japonais veulent le contrôle de l'alliance. Le marché Européen n'est pas un marché du luxe, Dacia le prouve. Le problème de Renault est le même que pour les autres constructeurs: les tarifs ont flambé suite aux mesures incohérentes anti-voitures pratiquées par le gouvernement Européen. Et puis quand Lemaire dit que Renault pourrait disparaitre, il veut dire qu'il ne veut pas jouer au chat et à la souris avec le constructeur.

Par

En réponse à ymola

Nissan a prouvé qu'il n'était pas fiable, les Japonais veulent le contrôle de l'alliance. Le marché Européen n'est pas un marché du luxe, Dacia le prouve. Le problème de Renault est le même que pour les autres constructeurs: les tarifs ont flambé suite aux mesures incohérentes anti-voitures pratiquées par le gouvernement Européen. Et puis quand Lemaire dit que Renault pourrait disparaitre, il veut dire qu'il ne veut pas jouer au chat et à la souris avec le constructeur.

C'est n'importe quoi mon pauvre , on te le dit en gros titre : Dacia , l'électrification ça marche , bien implanté dans d'autres pays comme l'Amérique du Sud , mais faut pas rêver , il ne font pas de la qualité c'est bien pour ça que le premium Renault n'est pas à la hauteur .

Sans l'électrique , sans Dacia , ils sont condamnés.

Par

Je ne m'inquiète pas pour l'avenir de Renault. D'autres marques ont connu de sérieux déboires ces dernières années et ont bien remonté la pente. Il va falloir que l'Alliance fasse des choix douloureux mais nécessaires (se séparer d'un certain nombre d'usines qui sont en sous-capacité notamment en France et en Espagne et supprimer des modèles autrefois importants tels que l'Espace, le Talisman et le Scénic).

D'ailleurs quand je regarde tous les modèles produits par Renault aujourd'hui, il est clairement temps de faire le ménage : quelle est la différence entre Scénic, Grand Scénic, Kadjar, Koleos et Espace ? Entre les SUV véritables et ceux qui tentent de se faire passer comme tels, ceux qui sont à peine plus longs que l'autre difficile d'y voir clair. Quel véhicule pour quel usage ? Honnêtement à l'heure actuelle je suis incapable de répondre à cette question toute simple.

Ensuite, il y a des efforts à faire sur le design des futurs véhicules aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les Koleos et Talisman sont franchement douteux sur ce point et l'arrivée des nouvelles Clio et Captur leur ont mis une petite claque tout particulièrement à l'intérieur. Même la Mégane en a pris un coup.

En matière de motorisation et d'équipements c'est pareil : même en prenant les modèles les plus haut de gamme Talisman, Koleos et Espace, il manque un certain nombre de petites choses comme le nouveau système multimédia, la caméra 360... Difficile de se motiver à dépenser 40000 € pour un véhicule qui n'a pas le design et les options de la toute dernière...modeste citadine !

Renault n'est clairement pas à la rue techniquement parlant. Ils sont même plutôt bien placés et même bien plus forts que PSA sur un certain nombre de points notamment leur implantation à l'international. Peugeot et Citroën en dehors de l'Europe sont quasi-inexistants, pas Renault et Nissan. Il faut surtout qu'ils clarifient leur gamme de voiture HdG, remettent à niveau le design et l'équipement pour que ces modèles repassent clairement au-dessus des Clio et Captur ensuite ça ira déjà mieux.

Quant à FCA très franchement, Fiat ne propose plus grand chose depuis des années. Ils ne proposent rien de plus sur l'électrique et l'hybride, ils proposent peu de nouveaux véhicules (15000 déclinaisons de la 500 et la Panda depuis des lustres, certains de leurs véhicules sont d'une esthétique douteuse (Tipo)... Qu'apporteraient-ils de plus à l'Alliance Renault ? Rien ou si peu.

Par

En réponse à DylanF

Malheureusement personne ne peux dire ça, puisque le 5008 ne se vend pas, hors société :bah:

https://carsalesbase.com/europe-peugeot-5008/

N•1 de sa catégorie en Europe en 2018

N•2 de sa catégorie en Europe en 2019 (avec des volumes stables Vs N-1)

Des volumes de ventes depuis son lancement très nettement supérieur à son prédécesseur... Bon, je suis peut-être à côté de la plaque moi, je sais pas... Mais écrire que le 5008 ne se vend pas, ça me laisse perplexe pour tout vous dire. Qu'est-ce qui se vend dans ce cas, dans cette catégorie, en Europe ?

Je sais, c'est un sujet Renault, et d'ailleurs je suis chagriné par leurs difficultés car ça reste une formidable entreprise Française (n'en déplaise à certain), mais ça pique les yeux de lire ce genre de commentaire franchement pas très juste. Voilà, je me sens mieux maintenant ^^

Par

"Renault assume un positionnement de constructeur généraliste "tout court", alors que Peugeot est monté en gamme, se définissant comme généraliste premium"

:lol: :lol: :lol:

Pijo est le seul à y croire encore !

1) Les dernières productions de Renault (Clio 5, Captur 2) sont mieux équipées, mieux finies et moins chères que leur équivalant pijotiste,

2) le premium c'est pas seulement du plastique mousse mais aussi une fiabilité au dessus de la moyenne, et chez Pijo ce serait plutôt l'inverse, morceaux choisis :

Les propriétaires des 208II, 2008II et DS3 crossback de la marque Peugeot/DS sont invités à la plus grande vigilance. La raison ? Un risque de cheminent incorrect des flexibles de frein arrière pouvant entraîner la rupture d’un flexible et une dégradation des performances de freinage. Sont concernées les 208II produites du 26 avril 2019 au 16 septembre 2019, les 2008II fabriquées du 8 novembre 2019 au 2 décembre 2019 et DS3 produites du 26 avril 2019 au 2 octobre 2019.

De moins en moins fiables les véhicules français ? Les modèles 3008II et 5008II de marque Peugeot apportent de l’eau au moulin à la dégringolade des voiture tricolores. Sur les véhicules concernés, les deux vis qui fixent le crochet d’attelage pourraient être endommagées. Dans le pire cas, cela pourrait conduire à la perte du crochet qui entrainerait des risques pour le trafic environnant, le risque d’accident ne pouvant pas être exclu. Soyez particulièrement attentif si votre voiture a été produite en septembre et octobre 2019.

Pour les Rifter/Partner fabriqués entre le 6 février 2018 et le 11 novembre 2019, la ceinture côté passager peut s’avérer problématique puisqu’elle est susceptible de ne pas suffisamment retenir le passager en cas d’accident

Par

En réponse à SiriusRST

Je n'ai vraiment pas d'inquiétudes pour la marque.

Quand on regarde la dernière Clio et le dernier Captur, ils sont clairement bien nés et au-dessus de la concurrence:

beau design dans la continuité

très grande amélioration du design et de la qualité intérieur: désormais au-dessus du lot (surtout sur le Captur 2 Initiale)

nouveaux moteurs efficients

bonnes prestations et excellent compromis routier confort/dynamisme

Ils vont très certainement appliquer la même recette pour les futurs modèles.

En jouant à fond la carte SUV, cette stratégie sera payante et la marque va refaire de gros bénéfices.

Le remplaçant du Kadjar et celui du Koléos vont très certainement mettre la barre très haute et se vendre... cela sortira Renault de la dépendance au segment Clio/Captur.

Un peu comme PEUGEOT a su faire avec son très réussi 3008/5008 qui l'a totalement relancé.

Alors malheureusement pour "les bagnolards" la mode du SUV est bien triste et réduit fortement la gamme mais malheureusement c'est ce qui marche auprès de la masse et nos constructeurs sont obligés d'en faire.

Mais les marques sportives de luxes comme Porsche, Lambo ou même RR sont passés par là... sans SUV ces marques seraient mortes.

Si les modèles RS sont toujours de la partie et que Renault nous fait des beaux SUV coupés style Arkana (en mieux) on peut quand même espérer avoir des silhouettes sympas...

Quand est-ce qu'on pourra revoir une digne héritière de la R25 Baccara V6 ou de la Safrane Bi-Turbo ? Nul ne le sait, mais ce sera quand le segment des berlines repartira (et il repartira un jour).

C’est beau de rêver ! Avenir malheureusement bien plus sombre à mon avis...

Par

En réponse à Melemnon

Je ne m'inquiète pas pour l'avenir de Renault. D'autres marques ont connu de sérieux déboires ces dernières années et ont bien remonté la pente. Il va falloir que l'Alliance fasse des choix douloureux mais nécessaires (se séparer d'un certain nombre d'usines qui sont en sous-capacité notamment en France et en Espagne et supprimer des modèles autrefois importants tels que l'Espace, le Talisman et le Scénic).

D'ailleurs quand je regarde tous les modèles produits par Renault aujourd'hui, il est clairement temps de faire le ménage : quelle est la différence entre Scénic, Grand Scénic, Kadjar, Koleos et Espace ? Entre les SUV véritables et ceux qui tentent de se faire passer comme tels, ceux qui sont à peine plus longs que l'autre difficile d'y voir clair. Quel véhicule pour quel usage ? Honnêtement à l'heure actuelle je suis incapable de répondre à cette question toute simple.

Ensuite, il y a des efforts à faire sur le design des futurs véhicules aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les Koleos et Talisman sont franchement douteux sur ce point et l'arrivée des nouvelles Clio et Captur leur ont mis une petite claque tout particulièrement à l'intérieur. Même la Mégane en a pris un coup.

En matière de motorisation et d'équipements c'est pareil : même en prenant les modèles les plus haut de gamme Talisman, Koleos et Espace, il manque un certain nombre de petites choses comme le nouveau système multimédia, la caméra 360... Difficile de se motiver à dépenser 40000 € pour un véhicule qui n'a pas le design et les options de la toute dernière...modeste citadine !

Renault n'est clairement pas à la rue techniquement parlant. Ils sont même plutôt bien placés et même bien plus forts que PSA sur un certain nombre de points notamment leur implantation à l'international. Peugeot et Citroën en dehors de l'Europe sont quasi-inexistants, pas Renault et Nissan. Il faut surtout qu'ils clarifient leur gamme de voiture HdG, remettent à niveau le design et l'équipement pour que ces modèles repassent clairement au-dessus des Clio et Captur ensuite ça ira déjà mieux.

Quant à FCA très franchement, Fiat ne propose plus grand chose depuis des années. Ils ne proposent rien de plus sur l'électrique et l'hybride, ils proposent peu de nouveaux véhicules (15000 déclinaisons de la 500 et la Panda depuis des lustres, certains de leurs véhicules sont d'une esthétique douteuse (Tipo)... Qu'apporteraient-ils de plus à l'Alliance Renault ? Rien ou si peu.

Bah la Fiat 500 électrique est partie en précommande comme des petits pains et ce ne sont pas des commandes d entreprise.

Alors on pourra leur reprocher beaucoup, mais ils savent faire des voitures sexy qui permettent des marges supérieures.

Et au passage la dernière Tipo que j ai eu en loc' sur plusieurs jours m a épaté!

Par

En réponse à franck8315

Le 1.2 tce arrange rien avec ses casses moteurs

Oui, c'est curieux personne n'en a parlé de cet éléphant au milieu du magasin.

Par

En réponse à jujustice

Je remet mon commentaires que j'ai écrit sur le post des fermetures d'usine ...

Beaucoup de gens encensent Carlos Goshn.... et je ne vois pas pourquoi!

On demande à ces "têtes" d'être visionnaire (il est loin d'un Louis Schweitzer) et aujourd'hui l'Alliance récolte les décisions par cet homme!

L'Alliance ne se casse pas la gueule depuis son départ, mais bien depuis avant.

Il a sauvé Nissan? hmmm à coup de licenciement et du cost killing surtout! En réduisant la voilure on fait certains économies oui mais il n'y a rien de concret et cohérent de construit....

La meilleure technologie de Renault et Nissan n'ont pas été réunie, et certains choix imposé aux japonais surtout côté motorisation où le bat blesse! Les "co-développement" comme ils l'appellent n'en étaient pas tous !

Ce qui est dommage ce que cette alliance aurait pu prendre un vraie tournant technologique depuis les années 2000. Nissan a baissé en qualité sur certains segment acquis depuis les 2010 et veut sortir de cette situation... Le risque de fusion ayant été mijoté par Carlos, les japonais n'étaient pas emballés.

Les clients fidèles à Nissan s’identifiant à la fiabilité de la marque (moteur à chaîne dont Nissan est spécialiste) et son rapport qualité/prix/durabilité. Aujourd'hui on ne retrouve plus cela...

A voir les plans présentés en version finale, ,et en espérant qu'il y a un/une visionnaire qui puisse trouver un ligne directrice qui permettra à cette alliance d'évoluer surtout pour l'emploi...

La seule marque de cette pseudo-alliance dont le mystère reste d'actualité est Mitsubishi, Nissan ayant pris 34% de cette division automobile d'un des plus gros conglomérats mondiaux et Renault n'ayant pas de parts direct...Mitsubishi Heavy Industries participe à la fabrication des moteurs ( aux cotés de moteurs de camion/bateaux etc etc) et pour d'autres marques, laisseront-ils partir cette production ailleurs si l'alliance décide d'y mettre leur moteur Renault? Sachant que c'est aussi le seul de l'alliance qui a une maîtrise sur tous les domaines essence, diesels et PHEV - Electrique et électronique (composant, ECU etc...).

Mitsubishi Eletric fabrique même des boîtiers électronique pour VAG etc, ils ont une filiale verrerie (AGC), métallurgie etc...

Petite dans cette alliance bric à brac, elle a quand même une puissance de feu compte tenu de son appartenance à ce conglomérat! Du robot, de l'automatisme, en passant par la fabrication de composants en interne jusqu'à la voiture, ils savent tout faire!

+1

J'ai eu une Nissan, une vraie je précise. Avoir collé à ces voitures des moteurs Renault, des 1.2 TCE en plus, c'est triste. C'est juste déshabiller Paul pour habiller Jacques. Techniques favorites des PdG incompétents et trop payés.

Sinon pour Mitsubishi, c'est un grand groupe, il fabrique aussi des avions et leader en matériel électrique auto et autres. Mais attention de ne pas confondre groupe et société. C'est pas demain que Renault sortira un chasseur Mach 2 grâce à Mitsubishi. Les accords entre groupes/sociétes sont compliqués et les relations dans une "alliance" pas si simple quand on voit celle-ci.

Par

En réponse à Axel.

Désolé mais Renault qui est, d'après moi, le constructeur généraliste de France (car Peugeot est un généraliste premium et citroen fait moins de ventes) se doit d'avoir une vrai gamme. Et ne pas juste avoir des compacte et des SUV, il doivent au moins avoir une berline pour être un minimum statutaire.

Peugeot est généraliste tout court et Renault généraliste bas-de-gamme

Par

Du généraliste haut-de-gamme c'est Mazda ou Volkswagen

Par

En réponse à Melemnon

Je ne m'inquiète pas pour l'avenir de Renault. D'autres marques ont connu de sérieux déboires ces dernières années et ont bien remonté la pente. Il va falloir que l'Alliance fasse des choix douloureux mais nécessaires (se séparer d'un certain nombre d'usines qui sont en sous-capacité notamment en France et en Espagne et supprimer des modèles autrefois importants tels que l'Espace, le Talisman et le Scénic).

D'ailleurs quand je regarde tous les modèles produits par Renault aujourd'hui, il est clairement temps de faire le ménage : quelle est la différence entre Scénic, Grand Scénic, Kadjar, Koleos et Espace ? Entre les SUV véritables et ceux qui tentent de se faire passer comme tels, ceux qui sont à peine plus longs que l'autre difficile d'y voir clair. Quel véhicule pour quel usage ? Honnêtement à l'heure actuelle je suis incapable de répondre à cette question toute simple.

Ensuite, il y a des efforts à faire sur le design des futurs véhicules aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les Koleos et Talisman sont franchement douteux sur ce point et l'arrivée des nouvelles Clio et Captur leur ont mis une petite claque tout particulièrement à l'intérieur. Même la Mégane en a pris un coup.

En matière de motorisation et d'équipements c'est pareil : même en prenant les modèles les plus haut de gamme Talisman, Koleos et Espace, il manque un certain nombre de petites choses comme le nouveau système multimédia, la caméra 360... Difficile de se motiver à dépenser 40000 € pour un véhicule qui n'a pas le design et les options de la toute dernière...modeste citadine !

Renault n'est clairement pas à la rue techniquement parlant. Ils sont même plutôt bien placés et même bien plus forts que PSA sur un certain nombre de points notamment leur implantation à l'international. Peugeot et Citroën en dehors de l'Europe sont quasi-inexistants, pas Renault et Nissan. Il faut surtout qu'ils clarifient leur gamme de voiture HdG, remettent à niveau le design et l'équipement pour que ces modèles repassent clairement au-dessus des Clio et Captur ensuite ça ira déjà mieux.

Quant à FCA très franchement, Fiat ne propose plus grand chose depuis des années. Ils ne proposent rien de plus sur l'électrique et l'hybride, ils proposent peu de nouveaux véhicules (15000 déclinaisons de la 500 et la Panda depuis des lustres, certains de leurs véhicules sont d'une esthétique douteuse (Tipo)... Qu'apporteraient-ils de plus à l'Alliance Renault ? Rien ou si peu.

Bah oui FCA ce n'est que FIAT... :blague: Et si la Tipo a une esthétique douteuse que dire de la Twingo, du Kadjar ou autre Dachiasse ?

Par

En réponse à ymola

N'importe quoi ces soit-disant problèmes de fiabilité!

N'importe quoi? On aimerait bien le croire et pourtant qui ne connait pas un possesseur de Renault qui s'est retrouvé dans la mouise ces dernières années? Georges Besse avait déclaré devant la presse à son arrivée aux commandes de Renault, que les produits Renault étaient mauvais et qu'il faudrait à l'avenir changer cela. Des efforts énormes ont été réalisés, y compris sur des modèles déjà en milieu de vie comme la Renault 21, pour remonter le niveau. le résultat c'est qu'on voit encore des R21 sur la route 28 ans après l'arrêt de production. Dans 28 ans, combien de Renault produites ces dernières années seront encore utilisées ( si le thermique est toujours toléré....)?

Par

En réponse à Debian

+1

J'ai eu une Nissan, une vraie je précise. Avoir collé à ces voitures des moteurs Renault, des 1.2 TCE en plus, c'est triste. C'est juste déshabiller Paul pour habiller Jacques. Techniques favorites des PdG incompétents et trop payés.

Sinon pour Mitsubishi, c'est un grand groupe, il fabrique aussi des avions et leader en matériel électrique auto et autres. Mais attention de ne pas confondre groupe et société. C'est pas demain que Renault sortira un chasseur Mach 2 grâce à Mitsubishi. Les accords entre groupes/sociétes sont compliqués et les relations dans une "alliance" pas si simple quand on voit celle-ci.

Le 1.2 TCE est une base Nissan. Dommage

Par

Quand le Roc ( qui sait lire un compte de résultat ) vous disait depuis des années que les bénéfices annoncés par Rîno tenaient pour large partie sur les saignées opérées sur le cousin Nissan, amputant d'autant ses investissements R&D et de réussir l'implantation de sa marque luxueuse Infiniti.

Et aussi par la très bonne rentabilité Dacia.

Mais de réelle profitabilité Rîno, y'en avait pas. Surtout en ôtant de la comptabilité les modèles Dacia badgés Rîno sur de nombreux marchés.

Chaque année, je prenais le temps de vous donner les vrais chiffres.

La vérité tombe enfin... impitoyable.

Nissan est en chute libre, les produits sont très majoritairement obsolets. L'image bien terne pour une marque Japonaise.

Dacia est à la peine, faute de renouvellement produit assez rapide.

Et le plus souvent concurrencées par des Rîno hyper remisées pour pouvoir en vendre.

Devenues très peu profitables à ces tarifs massacrés.

Le reste est dans l'article... ajoutez à ça le rachat Mitsu et celui de Lada.

Pas cher, mais qui pèsent plus qu'ils ne rapportent.

Le reste est dans l'article...

Par

En réponse à vchiu

Les problèmes de qualité et plus particulièrement de mise au point sur de nombreux modèles au dessus de la Mégane, ont vraiment fait du tort à la marque. La qualité a, selon les directions, tantôt fait l'objet d'efforts, tantôt été l'objet de relâchement. Clairement , il ne s'agit pas d'une ligne directrice structurante comme chez Toyota, mais d'un objectif secondaire. Une solution immédiate qui pourrait redresser la barre serait d'offrir 5 ans voire 7 ans de garantie sur toutes les voitures neuves. C'est grâce à cette confiance affichée que les constructeurs coréens ont pu percer.

L'autre souci est l'absence totale de Haut de Gamme. Il y a eu des velléités mais pas de véritable volonté forte et soutenue comme chez Toyota avec Lexus, VW avec Audi ou Hyundai avec Genesis. Budgets insuffisants, moteurs trop légers, mise au point trop rapide, .... ) Aujourd'hui encore, construire une marque de luxe est possible. L'aventure Tesla en est une bonne illustration. Là encore, cela demande des investissements et de la constance, deux éléments qui semblent faire défaut chez le losange.

Aujourd'hui encore, construire une marque de luxe est possible. L'aventure Tesla en est une bonne illustration.

Non, manifestement Tesla n'est pas une marque de luxe mais bénéficie d'un positionnement particulier. il offre actuellement ce que d'autres n'offrent pas , comme l'espace a son époque. Dans ce cas même si la marque a des problèmes le point fort suffit a oublier les problèmes;

Concernant renault, la gestion par le citoyen du monde a été calamiteuse. Les japonais ont fait ce qu'ils voulaient en l'endormant et renault a du payer pour une mauvaise alliance. dans la réalité des faits, il n'y ap as eu beaucoup de synergie, ou quand elle avait lieu c'était dans un seul sens. La seule grosse synergie a été la fourniture des moteurs essence par Nissan et diesel par Renault. Ensuite fabriquer 2 voitures proches avec des investissements et études considérables comme Zoé et leaf prouve que le libanais n'a pas été à la hauteur. ce n'est que le début d'une longue liste de mauvaise gestion. Renault de son coté a fait des erreurs de stratégies, et la pression terrible du libanais sur la réduction des coûts a conduit a des con..ries. Quand on laisse travailler correctement le personnel, il peut faire des projets corrects. L'époque Clio 1, R 19, safrane a démontré que c'était possible. Il manque un management efficace à cette entreprise, qui a démontré par le passé être efficace et avoir de l'inventivité.

Par

Le problème, c'est que l'on pourra toujours se faire des plans sur la comète "y a qu'a faut qu'on" sur le cas Renault, aujourd'hui il n'y a plus de cash, un cycle produit en défaveur de Renault vu la conjoncture (pas de chance les best sellers sortent en plein arrêt du marché) et des signaux nombreux faisant de Renault un acteur tout simplement infréquentable pour d'éventuels partenaires ou investisseurs.

Renault n'est pas un modèle de patriotisme industriel, Renault est une entité financière produisant hors Europe mais gérant le cash généré depuis les Pays Bas, Renault possède un actionnaire majoritaire étatique surendetté...et l'automobile n'est pas en odeur de sainteté politique et économique... Renault au final seul un petit acteur mondial moins consolidé ou avec moins d'atout qu'un Honda par exemple.

Un groupe "monoactivité" qui n'a même pas l'appui financier d'un gros cluster industriel comme un Subaru ou un Hyundai par exemple (ou Honda, ou Suzuki aussi).

Bref les planètes ne sont pas du tout alignées pour sauver le losange...

Par

Le problème est le même que chez Peugeot. Les moteurs sont de moins en moins fiables et les clients en ont marre de devoir passer par le garage dès que la voiture atteint un certain kilométrage.

Petites cylindrées avec toujours plus de puissance et toujours plus d' électronique pour indiquer que ceci ou cela ne fonctionne plus. C' est une baisse de la demande car les clients deviennent de plus en plus des ex clients qui se tournent vers des marques qui sont assez fiables pour proposer des garanties de 7 ans par exemple.

Et puis Renault produit seulement encore 18% de des voitures en France. C' est une marque étrangère . Renault n' a qu' à demander des aides dans les pays où ils produisent leurs voitures et que l' état arrête de nous embêter avec des soit disant fleurons de l' industrie française.

Par

En réponse à SiriusRST

Je n'ai vraiment pas d'inquiétudes pour la marque.

Quand on regarde la dernière Clio et le dernier Captur, ils sont clairement bien nés et au-dessus de la concurrence:

beau design dans la continuité

très grande amélioration du design et de la qualité intérieur: désormais au-dessus du lot (surtout sur le Captur 2 Initiale)

nouveaux moteurs efficients

bonnes prestations et excellent compromis routier confort/dynamisme

Ils vont très certainement appliquer la même recette pour les futurs modèles.

En jouant à fond la carte SUV, cette stratégie sera payante et la marque va refaire de gros bénéfices.

Le remplaçant du Kadjar et celui du Koléos vont très certainement mettre la barre très haute et se vendre... cela sortira Renault de la dépendance au segment Clio/Captur.

Un peu comme PEUGEOT a su faire avec son très réussi 3008/5008 qui l'a totalement relancé.

Alors malheureusement pour "les bagnolards" la mode du SUV est bien triste et réduit fortement la gamme mais malheureusement c'est ce qui marche auprès de la masse et nos constructeurs sont obligés d'en faire.

Mais les marques sportives de luxes comme Porsche, Lambo ou même RR sont passés par là... sans SUV ces marques seraient mortes.

Si les modèles RS sont toujours de la partie et que Renault nous fait des beaux SUV coupés style Arkana (en mieux) on peut quand même espérer avoir des silhouettes sympas...

Quand est-ce qu'on pourra revoir une digne héritière de la R25 Baccara V6 ou de la Safrane Bi-Turbo ? Nul ne le sait, mais ce sera quand le segment des berlines repartira (et il repartira un jour).

sans les SUV, ni porsche, ni lambo ou RR ne seraient morts ! ils auraient vendus moins d'autos, mais leur adn est ailleurs, et avec des volumes peut-ètres moins importants, n'en seraient pas au dépot de bilan pour autant...

Par

En réponse à jujustice

Je remet mon commentaires que j'ai écrit sur le post des fermetures d'usine ...

Beaucoup de gens encensent Carlos Goshn.... et je ne vois pas pourquoi!

On demande à ces "têtes" d'être visionnaire (il est loin d'un Louis Schweitzer) et aujourd'hui l'Alliance récolte les décisions par cet homme!

L'Alliance ne se casse pas la gueule depuis son départ, mais bien depuis avant.

Il a sauvé Nissan? hmmm à coup de licenciement et du cost killing surtout! En réduisant la voilure on fait certains économies oui mais il n'y a rien de concret et cohérent de construit....

La meilleure technologie de Renault et Nissan n'ont pas été réunie, et certains choix imposé aux japonais surtout côté motorisation où le bat blesse! Les "co-développement" comme ils l'appellent n'en étaient pas tous !

Ce qui est dommage ce que cette alliance aurait pu prendre un vraie tournant technologique depuis les années 2000. Nissan a baissé en qualité sur certains segment acquis depuis les 2010 et veut sortir de cette situation... Le risque de fusion ayant été mijoté par Carlos, les japonais n'étaient pas emballés.

Les clients fidèles à Nissan s’identifiant à la fiabilité de la marque (moteur à chaîne dont Nissan est spécialiste) et son rapport qualité/prix/durabilité. Aujourd'hui on ne retrouve plus cela...

A voir les plans présentés en version finale, ,et en espérant qu'il y a un/une visionnaire qui puisse trouver un ligne directrice qui permettra à cette alliance d'évoluer surtout pour l'emploi...

La seule marque de cette pseudo-alliance dont le mystère reste d'actualité est Mitsubishi, Nissan ayant pris 34% de cette division automobile d'un des plus gros conglomérats mondiaux et Renault n'ayant pas de parts direct...Mitsubishi Heavy Industries participe à la fabrication des moteurs ( aux cotés de moteurs de camion/bateaux etc etc) et pour d'autres marques, laisseront-ils partir cette production ailleurs si l'alliance décide d'y mettre leur moteur Renault? Sachant que c'est aussi le seul de l'alliance qui a une maîtrise sur tous les domaines essence, diesels et PHEV - Electrique et électronique (composant, ECU etc...).

Mitsubishi Eletric fabrique même des boîtiers électronique pour VAG etc, ils ont une filiale verrerie (AGC), métallurgie etc...

Petite dans cette alliance bric à brac, elle a quand même une puissance de feu compte tenu de son appartenance à ce conglomérat! Du robot, de l'automatisme, en passant par la fabrication de composants en interne jusqu'à la voiture, ils savent tout faire!

Archi-faux, Ghosn a revolutionne l'automobile, grace a Nissan ET Renault , et j'en suis convaincu :

- l'électrique pour tous avec la ZOE et la LEAF

- le Qashqai qui a créé le segment du crossover familial

- le Juke, qui a créé le segment du crossover urbain

- le Rogue / X-trail , SUV le plus vendu aux USA pendant les annees 2010-2020

- la GT-R , qui a chamboule la hierarchie mondiale des supercars, a lance la mode des temps sur le 'Ring, et a poussé Porsche dans ses retranchements

- DACIA, le low-cost qui a contenu le monde

- Renault Sport, qui a fait la meilleure traction du monde acllamee par les journaliste

- ALPINE, la meilleure sportive "abordable"...

Oui, la vision de Ghosn etait juste fabuleuse, et on peut dire sans detours quíl a change l'automobile a jamais.

Oui, sa strategie d'etirer les gammes dans tous les sens (haut, bas, modeles de niche) a marche.

Le probleme, c'est l 'ÉXECUTION : fiabilite, mauvais resultats financiers, usine en sur-capacite... cest pa GHOSN, cest les operationnels.

Faire mieux avec moins, cest pas du cost killing, cest de la productivite.

Et la preuve que cest possible, PSA l'a fait.

Par

On parle ici d'une entreprise qui,il y a peu, était avec son groupe No1 mondial.C'est le destin de la construction automobile.On tombe vite du grenier à la cave.Moi j'ai espoir que Renault profite de cette mauvaise passe et de la conjoncture actuelle,pour remettre les compteurs à zéro,tailler dans le vif et repartir sur de bonnes bases.....si la politique le lui permet.Ce qui, pour l'instant,c'est pas le chemin qu'elle a choisi.

Par

En réponse à SteppeOuais

"Renault assume un positionnement de constructeur généraliste "tout court", alors que Peugeot est monté en gamme, se définissant comme généraliste premium"

:lol: :lol: :lol:

Pijo est le seul à y croire encore !

1) Les dernières productions de Renault (Clio 5, Captur 2) sont mieux équipées, mieux finies et moins chères que leur équivalant pijotiste,

2) le premium c'est pas seulement du plastique mousse mais aussi une fiabilité au dessus de la moyenne, et chez Pijo ce serait plutôt l'inverse, morceaux choisis :

Les propriétaires des 208II, 2008II et DS3 crossback de la marque Peugeot/DS sont invités à la plus grande vigilance. La raison ? Un risque de cheminent incorrect des flexibles de frein arrière pouvant entraîner la rupture d’un flexible et une dégradation des performances de freinage. Sont concernées les 208II produites du 26 avril 2019 au 16 septembre 2019, les 2008II fabriquées du 8 novembre 2019 au 2 décembre 2019 et DS3 produites du 26 avril 2019 au 2 octobre 2019.

De moins en moins fiables les véhicules français ? Les modèles 3008II et 5008II de marque Peugeot apportent de l’eau au moulin à la dégringolade des voiture tricolores. Sur les véhicules concernés, les deux vis qui fixent le crochet d’attelage pourraient être endommagées. Dans le pire cas, cela pourrait conduire à la perte du crochet qui entrainerait des risques pour le trafic environnant, le risque d’accident ne pouvant pas être exclu. Soyez particulièrement attentif si votre voiture a été produite en septembre et octobre 2019.

Pour les Rifter/Partner fabriqués entre le 6 février 2018 et le 11 novembre 2019, la ceinture côté passager peut s’avérer problématique puisqu’elle est susceptible de ne pas suffisamment retenir le passager en cas d’accident

"Premium" pour Peugeot est certainement galvaudé, mais le constructeur a réussi un bel effet de levier : sa montée en gamme avec le Price Power cher à Imparato, et la pénétration à particuliers, deux items majeurs, générateurs de marge.

Par

CurieuX comme situation.. Les taux sont bas ...favorable au crédit ... Remise énorme ... Bonne distribution ...suv qui arrivent

Par

En réponse à chris

"Premium" pour Peugeot est certainement galvaudé, mais le constructeur a réussi un bel effet de levier : sa montée en gamme avec le Price Power cher à Imparato, et la pénétration à particuliers, deux items majeurs, générateurs de marge.

Peugeot joue beaucoup sur la communication et le marketing pour essayer de faire croire que leurs véhicules sont "access premium". Ils ont un tel talent en la matière qu'ils ont réussi à faire passer leur "i-cockpit" (petit volant et compteurs surélevés) pour une révolution, alors que c'est plutôt anti-ergonomique (dans le sens où certaines personnes ont du mal à trouver une position de conduite idéale). Ça va par contre parfois trop loin, avec des déclarations d'un niveau d'arrogance rappelant le VW de l'époque pré-dieselgate (cf Imparato qui surnommait la nouvelle 208 "la tueuse", ou encore une de ses sbires qui avait indiqué ne plus vouloir sponsoriser le foot car trop "populaire", et que le tennis correspond plus à l'image que veut se donner la marque)

A contrario, Renault est et a toujours été très mauvais en communication et en marketing. Exemple : prenez les campagnes publicitaires de lancement de la Clio 5 et de la 208 2 : de laquelle se souvient-on le mieux ?

Mais fondamentalement, en ne se basant que sur des critères objectifs, une Clio 5 Initiale Paris est plus "premium" qu'une 208 2 GT-Line : plus cossue dans les détails, mieux finie, plus techno (le système easyLink sur tablette 9,3 pouces, sans être parfait, est plus évolué et plus fluide que son équivalent PSA)...

Par

Fallait pas virer Carlos, ou alors c'est une manœuvre des nippons attention "péril jaune" :chut:

Par

En fait l histoire de Renault ces 20dernieres années c est 10an de voitures de qualité mais pas fiable surtout en diesel( clio 2, megane2, Scenic et laguna 2, espace4) puis des voitures fiable mais cher et de piètre qualité ( clio 4 phase 1, capture) ou pendant cette période le client a préféré acheté du Dacia, aussi bien que Renault pour moins cher , Dacia est devenu le principal concurrent ! Renault ne s est repris que sur ces dernières années sur la montée en qualité de ses produits, trop tard. Les clients déçus ne sont pass revenus, des flop comme la Vel Satis, la Twingo 2 et 3, l espace, le modus, le Twizy, l avantime, l affaire du diesel Gate ou Renault apparaît comme le plus gros tricheur, et désormais le scandale du 1.2 tce!! Ca fait beaucoup, et en plus le Scénic monospace n est plus du tout a la mode

Par

En réponse à A.R

Renault a sorti de bon modèle sous Ghons, dont le Kadjar et le Koleos disponible en 4 roue motrices, ce que PSA ne possède pas, un atout majeur donc, faite de la pub la dessus. On oublie pas l'Alaskan pick-up cousin du Navarra. C'est la mode des SUV profiter-en.

Oui le Koleos est très bien c est nissan

Par

En réponse à benfica78

Oui le Koleos est très bien c est nissan

Sous le losange, pour les pick UP aucune chance face a Ford et Toyota...

Par

Renault est monté en gamme depuis peu ( bon sur la talisman c est mort par rapport aux Allemandes Passat ou autres premium surtout que la base est un Samsung) mais jusqu'à présent vendre une clio 18 a 23000 €poyr avoir quelques chose de correct et encore avec un moteur misereux! Ford, kia et autres sont des constructeurs classique mais avec des prix raisonnables eux!

Par

Propriétaire d'une Talisman IP, je peux vous garantir que c'est une super voiture au niveau confort et plaisir de conduite. Le vrai problème vient de la qualité des ateliers avec deux points noirs : le piètre niveau des "compagnons" qui transforme un service ou une réparation en comédie et la disponibilité des pièces dans certains cas (je passe sur les délais fantaisistes!). Vu le niveau, les prix sont surévalués (sans atteindre la gabegie des marques premium !)

Par

Qu'ils refasse une "gen 3" d'une fiabilité exemplaire, fassent une vraie chasse aux merdes sur les moteurs et boîte et investissent en R&D. BEAUCOUP PLUS, et pas juste sur les gadjets et les émissions de CO2.

Qu'ils développent les RS, en les hybridant/électrifiant sans tarder... Tout en gardant des tueuses thermiques à côté.

Et que ces moteurs équipent les gammes moyennes/supérieures.

Oublier le downsizing, prendre exemple Mazda ou même VW, Cf la R&D.

Créer des zones industrielles régionales avec un tissu de sous-traitant locaux de bonne facture et avec relations directes et circuit court (meilleure synergie, meilleure emprunte écologique, rentabilité équivalente à un appel à des sous-traitants Chinois), Cf Peugeot/Aisin ou même Toyota au Japon.

Et surtout sortir des logiques comptables à tout prix: on est dans une période de défiance envers la surconsommation, la logique des industriels type automobiles, et l'automobile elle-même.

Il faut retrouver de l'image, de la confiance, pas seulement en France mais aussi ailleurs.

Par

Je vois pas de sortie tête haute à court terme, sans se couper un bras et/ou une jambe.

Faire comme les allemands il y a 20-15 ans, avaler la pilulle, se sortir les doigts et viser les jours meilleurs sans pleurnicher.

Et trahir son pays en continuant à délocaliser. Enfin, ça serait pas la première fois, sans rentrer dans le point Godwin.

Heeein mais!! C'est vrai qu'au final Renault et VW sont plus ou moins cousines rivales plus qu'énemies :ddr:

Par

20-25 ans pardon

Par

En réponse à franck8315

Le 1.2 tce arrange rien avec ses casses moteurs

Arrêté le '' copier_coller '', le 1.2l n'existe plus. Ok

Par

Dacia c'est en Europe. dans le reste du monde comme dans les pays du tiers monde c'est du Dacia rebadgé Renault. Faut vendre Renault a PSA.

Par

En réponse à SteppeOuais

"Renault assume un positionnement de constructeur généraliste "tout court", alors que Peugeot est monté en gamme, se définissant comme généraliste premium"

:lol: :lol: :lol:

Pijo est le seul à y croire encore !

1) Les dernières productions de Renault (Clio 5, Captur 2) sont mieux équipées, mieux finies et moins chères que leur équivalant pijotiste,

2) le premium c'est pas seulement du plastique mousse mais aussi une fiabilité au dessus de la moyenne, et chez Pijo ce serait plutôt l'inverse, morceaux choisis :

Les propriétaires des 208II, 2008II et DS3 crossback de la marque Peugeot/DS sont invités à la plus grande vigilance. La raison ? Un risque de cheminent incorrect des flexibles de frein arrière pouvant entraîner la rupture d’un flexible et une dégradation des performances de freinage. Sont concernées les 208II produites du 26 avril 2019 au 16 septembre 2019, les 2008II fabriquées du 8 novembre 2019 au 2 décembre 2019 et DS3 produites du 26 avril 2019 au 2 octobre 2019.

De moins en moins fiables les véhicules français ? Les modèles 3008II et 5008II de marque Peugeot apportent de l’eau au moulin à la dégringolade des voiture tricolores. Sur les véhicules concernés, les deux vis qui fixent le crochet d’attelage pourraient être endommagées. Dans le pire cas, cela pourrait conduire à la perte du crochet qui entrainerait des risques pour le trafic environnant, le risque d’accident ne pouvant pas être exclu. Soyez particulièrement attentif si votre voiture a été produite en septembre et octobre 2019.

Pour les Rifter/Partner fabriqués entre le 6 février 2018 et le 11 novembre 2019, la ceinture côté passager peut s’avérer problématique puisqu’elle est susceptible de ne pas suffisamment retenir le passager en cas d’accident

bah je sais pas si pijo comme tu dis.... est le seul a y croire, maintenant c'est un peu facile ton com' tape ' probleme renault XXX ' ( n'importe quel modèle ) dans google, et tu vas trouver des pleines pages . ça marche pour n'importe quel constructeur :lol:

nouvelle clio et captur sont mieux équipées ? possible mais Pijo a rectifié qq trucs, notamment les feux full led Avant d’origine maintenant par ex.... / mieux fini les clio-captur ? ça c'st ton point de vue. / moins chères ? là c'est un sacré problème pour rino ! quand tu brades dejà ta clio 5, 1 an à peine apres sa sortie ( du - 15% facile sur commande et -20% sur véhicule en stock ) tu te dis que renault tombe encore et tjs dans ses travers, ils veulent à tout prix rester numéro 1 en France, et donc ça brade pour ça.... quand pijo vend au juste prix.... et gagne du blé.

apres j'ai donc vu les 2 bagnoles de pres et meme suis monté dedans . la clio ? si tu sais pas que c'est le nouveau modele tu vois une clio 4 vu de l'extérieur !!! tu parles qu'ils ont un peu de mal à la fourguer !!! certes dedans c'est pas mal... mais au 1er coup d'oeil t'as pas l'effet WOUAH de la ... 208 ou du ... 2008 . et quand tu montes dans la 208.... c'est tjs un Wouah....ben wouais. la présentation du tableau de bord impressionne dans les pijo.... quand aux 3008 et 5008 si tu veux, ils ont juste écrasés la concurrence du losange ( kadjar et koleos sont juste des flop, quand pijo vend son duo 3008/5008 à la pelle ) . tu aimes pas pijo.... mais pijo gagne du fric.... ses salariés ont juste touchés 4000 balles en ce début 2020.... primes résultat de l'année dernière.... tu crois pas que les ouvriers du losange aimeraient bosser chez le lion en ce moment ???

Par

Renault a mis 10 ans à se remettre des déboires de fiabilité de ses modèles du début des années 2000.

Et puis est venu l'Espace 5, qui ruiné tout espoir de revenir sur le haut de gamme ... entre ça et le 1.2 TCe à scandale :bah:

Par

En réponse à Axel.

Désolé mais Renault qui est, d'après moi, le constructeur généraliste de France (car Peugeot est un généraliste premium et citroen fait moins de ventes) se doit d'avoir une vrai gamme. Et ne pas juste avoir des compacte et des SUV, il doivent au moins avoir une berline pour être un minimum statutaire.

Tout à fait d'accord avec Axel. Renault doit se doter d'une gamme complète. J'avais indiqué dans un commentaire précédent ma crainte de voir Renault se " Fiatiser", un néologisme que je me permets de faire, pour faire une comparaison avec le constructeur transalpin. Depuis 30 ans, Fiat a considérablement réduit sa gamme; ( Croma SW, Coupé Fiat, Punto, Doblo, Ulysse, 124 Spider, Etc ).

Son image n'en a pas été ternie ? Tout le monde a alors considéré que Fiat était en difficulté. Dans l'imaginaire collectif, FIAT ne comptait plus dans l'industrie automobile européenne. Aujourd'hui, la gamme ne se compose que de trois modèles : la Panda III, La 500 et ses dérivés ( berline, CC et 500 X, la 500 L est en fin de carrière et ne sera pas remplacée.)

Je peux comprendre le goût ou l'intérêt pour les constructeurs étrangers. Cependant, si Renault parvenait à sortir une Talisman II, élégante, avec un niveau de finition remarquable ( louons les efforts entrepris sur la Clio 5 ou le Captur 2 ), pourquoi les gens ne l'achèteraient pas ? Le modèle actuel est plutôt réussi esthétiquement , le break est vraiment joli. Une gamme complète permet de rester dans le cercle des grands constructeurs automobiles. Et surtout, de grâce, arrêtons les sempiternels discours négatifs sur nos constructeurs nationaux. Le patriotisme économique ne doit pas être compris comme du chauvinisme. Aimer des modèles de chez PSA ou Renault ne m'empêche pas d'aimer des modèles de constructeurs étrangers. c'est un peu comme en musique , on peut aimer de la variété digne comme Joe Dassin et adorer Léo Ferré ou Jacques Brel, Abba et les Beatles. Très bonne journée à tous.

Par

Pour le HDG il faut peut être arrêter de comparer une Talisman à 40 k€ d'une Audi A6 à 60 k€.

Les gens pensent que Renault pouvait présenter une finition digne des allemandes en étant 40 % moins cher.

J'en ai une de Talisman après trois Audi. Alors oui elle est moins bien finie et elle n'a pas 300ch sous le capot. Par contre la tenue de route est royale et les conso sont maîtrisées

Niveau entretien elle était full Renault et aucun filtre changé en 100.000 kms sans parler de la boîte auto. C'est sans doute pas la seule voiture comme ça mais forcément ça tient pas 250.000

Par

En réponse à SiriusRST

J'ajoute à cela une réflexion: pourquoi pas changer les patronymes et donner un effet de nouveauté et de modernité à la marque tout en se débarrassant de l'actuelle image plutôt mauvaise ?

Clio, Mégane, Koléos, Kadjar... ces patronymes malheureusement ne font pas "haut de gamme" et renvoie trop aux modèles précédents.

Ce qui dans le cas de Clio ou Captur n'est pas dérangeant car ce sont des leaders historiques mais le reste...

Si on prend un exemple concret, dire "je possède le dernier 5008" sonne mieux que "j'ai le dernier Koléos"...

Ce n'est pas si bête. Les marques premium l'ont bien compris. En numérotant leurs modèles, elles clarifient leur positionnement dans la gamme et mettent en avant le nom de la marque. Il y a bien sûr des exceptions comme Porsche mais la marque est identifiable entre toutes et on est plus dans le sport et le luxe que dans le premium.

Par

En réponse à -Nicolas-

Renault a mis 10 ans à se remettre des déboires de fiabilité de ses modèles du début des années 2000.

Et puis est venu l'Espace 5, qui ruiné tout espoir de revenir sur le haut de gamme ... entre ça et le 1.2 TCe à scandale :bah:

Sans oublier le DCI, désormais au tour du TCE et là.....ça va faire du bruit, voir l'excellent blog de levenrek "casse moteur TCE...." courriers aux élus, à la dgccrf, etc......... preuves du vice, moult détails, documents internes confirmant le déni!

Par

En réponse à Debian

+1

J'ai eu une Nissan, une vraie je précise. Avoir collé à ces voitures des moteurs Renault, des 1.2 TCE en plus, c'est triste. C'est juste déshabiller Paul pour habiller Jacques. Techniques favorites des PdG incompétents et trop payés.

Sinon pour Mitsubishi, c'est un grand groupe, il fabrique aussi des avions et leader en matériel électrique auto et autres. Mais attention de ne pas confondre groupe et société. C'est pas demain que Renault sortira un chasseur Mach 2 grâce à Mitsubishi. Les accords entre groupes/sociétes sont compliqués et les relations dans une "alliance" pas si simple quand on voit celle-ci.

Effectivement, mais Mitsubishi via son appartenance au conglomérat peut apporter la puissance derrière le conglomérat mais ça équivaudrait à avoir bien plus de techno japonaise et là du côté de Billancourt ça grince (s'il garde la même mentalité que les dernières années).

Chrylser depuis les années 70 à 2000 ne s'est pas caché d'tuiliser des Mitsu pour sa gamme C et coupé et personne ne leur en voulu au contraire....

Par

En réponse à zefberry

C'est n'importe quoi mon pauvre , on te le dit en gros titre : Dacia , l'électrification ça marche , bien implanté dans d'autres pays comme l'Amérique du Sud , mais faut pas rêver , il ne font pas de la qualité c'est bien pour ça que le premium Renault n'est pas à la hauteur .

Sans l'électrique , sans Dacia , ils sont condamnés.

Non le "gros" titre est : "Renault : ce qui ne va pas… et ce qui va bien" et tu n'as pas compris mon commentaire. Je voulais dire que Dacia se vendait bien car les modèles sont accessibles en prix.

Par

En réponse à audidriver10

Pour le HDG il faut peut être arrêter de comparer une Talisman à 40 k€ d'une Audi A6 à 60 k€.

Les gens pensent que Renault pouvait présenter une finition digne des allemandes en étant 40 % moins cher.

J'en ai une de Talisman après trois Audi. Alors oui elle est moins bien finie et elle n'a pas 300ch sous le capot. Par contre la tenue de route est royale et les conso sont maîtrisées

Niveau entretien elle était full Renault et aucun filtre changé en 100.000 kms sans parler de la boîte auto. C'est sans doute pas la seule voiture comme ça mais forcément ça tient pas 250.000

Tu penses être crédible en affirmant n'avoir changé aucun filtre en 100000km:pfff:

Par

Après remarques constructives si les liquidités reviennent chez le Losange (revons un peu) :

- consolider tout simplement la gamme et arrêter de cliver Dacia et Renault (et assumer pleinement son statut de constructeur populaire): intégration totale de la gamme Dacia sous le blason Renault comme c'est le cas partout dans le monde. Autant faire des "produits Dacia" LE label du SUV Renault où il y aurai une petit et un grand frère du Duster, on supprime les rejetons coréens sans image. Créneau a prendre: Suzuki Samurai et Lada pour les pros avant leurs "disparition". Déclinaisons decouvrables et utilitaires à foison pour couvrir le marché des pros.

- Au dessus, une gamme simple et historique en 4 paliers de vrai généraliste Européen : citadine, compacte, routière. Simple, sobre et qualitative, une extension de garantie à 5 ans par défaut serait une marque de retour à la confiance. Peu de version, peu de moteurs, que de l'ultra centré sur le coeur de marché. Sans remises à outrance pour bien se différencier de l'environnement "entry".

Tant qu'à faire en terme d'identité, cliver les entry à "noms" (rejetons Dacia) d'une gamme Renault "a la Française" avec un clivage identitaire sur les noms: Renault 5, Renault 19 et Renault 21 et 25 (coffre et version hayon à la CC ou tout simplement comme une 25!) qui sonne encore avec une image positive du grand temps de la Régie (et n'est pas trop lointain comme Alpine)...et simple à mémoriser et à conserver "a la Peugeot".

Espace revenant aux sources en intégrant la gamme Entry et conservant son nom, mais simple, robuste, fonctionnel.

Idem pour la Twingo. Idem pour le Scénic.

Faire du pragmatique, simple, robuste de toute taille.

- A côté une gamme Sport avec un label Alpine comme au bon vieux temps...et pas de modèles spécifiques invendables sauf de temps en temps une berlinette "pour l'image" en série limitée.

On élague un maximum de version en terme de finition, de blocs avec une triplette entrée, medium et gros blocs; le but et une gamme à la coréenne ou japonaise comme on voit sur les catalogues US.

Véhicules de société et utilitaires : à la Fiat, structure séparée totalement avec ses propres méthodes. Stratégie d'entrée massive sur le segment du camping car par exemple, véritable rente pour Fiat ou Ford sur le sujet.

Nissan: renvoi automatique sur du SUV plus "haut de gamme" en Europe...et par une gamme ZE de toute taille rebrandé Renault ou Mitsubishi pour brasser large et économies d'échelles (mais sans alliance véritable...point de synergies).

Conserve ses sportives haut de gamme pour l'image et les marges: produit de pointe du groupe valorisant.

Mitsubishi : retour de sportives comme la Lancer. Conserve ses niches. Compensé "carbone" par une lowcost électrique et centrage sur le best seller, l'Outlander Phev. Positionnement sur les carburants alternatifs: GPL, GNV, Flex.

Si l'alliance est dissoute : Renault doit se consolider comme petit acteur et faire du simple et assumé.

Un exemple : Honda ou Suzuki.

Une attaque sur les marches Africains Anglophones en croissance pourrait être une stratégie...faire du simple, robuste et plus valorisant qu'un produit "chinois".

Bref revenir à ses vrais acquis historiques et arrêter de proposer des "voitures conceptuelles" comme à la période criticable "du créateur d'automobiles" arrogant et risible par sa qualité.

Par

Je me disais qu'à part Clio, Zoe et Captur je ne visualise plus à quoi ressemble les autres voitures de Renault.

Alors que chez Peugeot j'ai bien en tête chaque modèle.

Il y a peut-être un problème de com....

Par

En réponse à Lulu54

Arrêté le '' copier_coller '', le 1.2l n'existe plus. Ok

Tu iras dire ça aux proprios de tires équipées de ce 1.2 Tce qui a pété.

Par

En réponse à Boxer Engine

Tu iras dire ça aux proprios de tires équipées de ce 1.2 Tce qui a pété.

Mais les petits Putetech c’est la même merde, les petits TSI aussi (1,2l, 1l4, et même 1l8), ce n’est pas propre à Renault.

Par

En réponse à DylanF

Mais les petits Putetech c’est la même merde, les petits TSI aussi (1,2l, 1l4, et même 1l8), ce n’est pas propre à Renault.

bah faut pas tt mélanger, c'est pas pour rien que ' QUE CHOISIR ' à mis en demeure Renault de prendre en charge les réparations du 1.2 Tce qui casse comme du verre :frown: ! le puretech ou le TSi y 'a eu des soucis mais rien de comparable au Renault qui est une calamité ..... d'ailleurs QUE CHOISIR a pas mis les autres en demeure......

Par

En réponse à Jeremy Tsubishi

Après remarques constructives si les liquidités reviennent chez le Losange (revons un peu) :

- consolider tout simplement la gamme et arrêter de cliver Dacia et Renault (et assumer pleinement son statut de constructeur populaire): intégration totale de la gamme Dacia sous le blason Renault comme c'est le cas partout dans le monde. Autant faire des "produits Dacia" LE label du SUV Renault où il y aurai une petit et un grand frère du Duster, on supprime les rejetons coréens sans image. Créneau a prendre: Suzuki Samurai et Lada pour les pros avant leurs "disparition". Déclinaisons decouvrables et utilitaires à foison pour couvrir le marché des pros.

- Au dessus, une gamme simple et historique en 4 paliers de vrai généraliste Européen : citadine, compacte, routière. Simple, sobre et qualitative, une extension de garantie à 5 ans par défaut serait une marque de retour à la confiance. Peu de version, peu de moteurs, que de l'ultra centré sur le coeur de marché. Sans remises à outrance pour bien se différencier de l'environnement "entry".

Tant qu'à faire en terme d'identité, cliver les entry à "noms" (rejetons Dacia) d'une gamme Renault "a la Française" avec un clivage identitaire sur les noms: Renault 5, Renault 19 et Renault 21 et 25 (coffre et version hayon à la CC ou tout simplement comme une 25!) qui sonne encore avec une image positive du grand temps de la Régie (et n'est pas trop lointain comme Alpine)...et simple à mémoriser et à conserver "a la Peugeot".

Espace revenant aux sources en intégrant la gamme Entry et conservant son nom, mais simple, robuste, fonctionnel.

Idem pour la Twingo. Idem pour le Scénic.

Faire du pragmatique, simple, robuste de toute taille.

- A côté une gamme Sport avec un label Alpine comme au bon vieux temps...et pas de modèles spécifiques invendables sauf de temps en temps une berlinette "pour l'image" en série limitée.

On élague un maximum de version en terme de finition, de blocs avec une triplette entrée, medium et gros blocs; le but et une gamme à la coréenne ou japonaise comme on voit sur les catalogues US.

Véhicules de société et utilitaires : à la Fiat, structure séparée totalement avec ses propres méthodes. Stratégie d'entrée massive sur le segment du camping car par exemple, véritable rente pour Fiat ou Ford sur le sujet.

Nissan: renvoi automatique sur du SUV plus "haut de gamme" en Europe...et par une gamme ZE de toute taille rebrandé Renault ou Mitsubishi pour brasser large et économies d'échelles (mais sans alliance véritable...point de synergies).

Conserve ses sportives haut de gamme pour l'image et les marges: produit de pointe du groupe valorisant.

Mitsubishi : retour de sportives comme la Lancer. Conserve ses niches. Compensé "carbone" par une lowcost électrique et centrage sur le best seller, l'Outlander Phev. Positionnement sur les carburants alternatifs: GPL, GNV, Flex.

Si l'alliance est dissoute : Renault doit se consolider comme petit acteur et faire du simple et assumé.

Un exemple : Honda ou Suzuki.

Une attaque sur les marches Africains Anglophones en croissance pourrait être une stratégie...faire du simple, robuste et plus valorisant qu'un produit "chinois".

Bref revenir à ses vrais acquis historiques et arrêter de proposer des "voitures conceptuelles" comme à la période criticable "du créateur d'automobiles" arrogant et risible par sa qualité.

Pourquoi pas...

Assumer de faire du low-cost... et intégrer tout les modèles DACIA et LADA sous la marque "RENAULT" qui fera uniquement du EdG et de MdG... garder le label INITIAL pour créer 2 ou 3 véhicules HdG inédit et des dérivés de modèles EdG et MdG plus luxueux sous la marque "RENAULT Initial"... pareil pour le label RS pour créer les dérivés de certain véhicule RENAULT et RENAULT INITIAL sous la marque "RENAULT Sport"... et garder ce schéma sur tout les marchés internationaux... cela gardera ainsi une cohérence de gamme sur tout les territoires et surtout pour pouvoir faire un vrai plan marketing à l'international avec bien sûr des spécificités pour les different pays mais qui pousseront vraiment a marteler la marque RENAULT dans l'esprit de tout le monde et pas s'éparpiller sur les different marché avec toutes ces différentes marque Renault, Dacia, Lada, Samsung Motors... rebadgé différemment suivant les pays !!!

Après garder la marque ALPINE pour vraiment laisser vivre cette marque sportive à part entière... seul chose à faire, arriver à percer à l'international car c'est pas avec le marché Français et les quelques vente en Allemagne, Angleterre, Suisse et Japon qui pourra faire pérenniser cette marque qui a du potentiel avec son histoire et avec sont nouveau patron qui vient de chez Mercedes AMG... y'aurai un moyen marketing sans trop de frais pour le groupe pour faire connaître la marque sur les différents continent et les pays émergents et les pays du golf à fort pouvoir d'achat... c'est tout simplement de rebatiser son écurie de F1 tout en gardant le moteur Renault.... donc "Alpine Renault F1", cela ferait une pierre deux coup faire connaitre la marque Alpine et malgré tout avoir toujours le nom Renault associer dans la catégorie reine des sport auto... plutôt intéressant point de vu marketing à l'international... et surtout se sera un juste retour des choses car la venu de renault en F1 dans les années 70 et bâti sur un projet lancé par Alpine et Elf à l'époque... pour moi une vision qui me bote pour le groupe Renault dans l'alliance RENAULT-NISSAN-MITSUBISHI

Par

En réponse à Nico24

Pourquoi pas...

Assumer de faire du low-cost... et intégrer tout les modèles DACIA et LADA sous la marque "RENAULT" qui fera uniquement du EdG et de MdG... garder le label INITIAL pour créer 2 ou 3 véhicules HdG inédit et des dérivés de modèles EdG et MdG plus luxueux sous la marque "RENAULT Initial"... pareil pour le label RS pour créer les dérivés de certain véhicule RENAULT et RENAULT INITIAL sous la marque "RENAULT Sport"... et garder ce schéma sur tout les marchés internationaux... cela gardera ainsi une cohérence de gamme sur tout les territoires et surtout pour pouvoir faire un vrai plan marketing à l'international avec bien sûr des spécificités pour les different pays mais qui pousseront vraiment a marteler la marque RENAULT dans l'esprit de tout le monde et pas s'éparpiller sur les different marché avec toutes ces différentes marque Renault, Dacia, Lada, Samsung Motors... rebadgé différemment suivant les pays !!!

Après garder la marque ALPINE pour vraiment laisser vivre cette marque sportive à part entière... seul chose à faire, arriver à percer à l'international car c'est pas avec le marché Français et les quelques vente en Allemagne, Angleterre, Suisse et Japon qui pourra faire pérenniser cette marque qui a du potentiel avec son histoire et avec sont nouveau patron qui vient de chez Mercedes AMG... y'aurai un moyen marketing sans trop de frais pour le groupe pour faire connaître la marque sur les différents continent et les pays émergents et les pays du golf à fort pouvoir d'achat... c'est tout simplement de rebatiser son écurie de F1 tout en gardant le moteur Renault.... donc "Alpine Renault F1", cela ferait une pierre deux coup faire connaitre la marque Alpine et malgré tout avoir toujours le nom Renault associer dans la catégorie reine des sport auto... plutôt intéressant point de vu marketing à l'international... et surtout se sera un juste retour des choses car la venu de renault en F1 dans les années 70 et bâti sur un projet lancé par Alpine et Elf à l'époque... pour moi une vision qui me bote pour le groupe Renault dans l'alliance RENAULT-NISSAN-MITSUBISHI

Bonjour, perso je trouve ton analyse plutôt bonne concernant le repositionnement des marques du groupe Renault. Mais avoir une edg un mdg un label sportif et un label initiale Paris ça fait trop le client risque de ne pas se retrouver sur le niveau de gamme. La plupart auront plutôt un regard edg, Renault étant spécialiste de petites voitures et ayant eu une image écornée sur le hdg ces dernières années .

Pour moi je proposerai de garder Dacia, de monter en gamme sur les Renault en prenant le temps de faire une bonne mise au point de ses modèles pour qu'ils soient aboutis (à l'image de la montée en gamme clio/captur ). Le kadjar devrait être renouvelé et j'espère le talisman (pour garder le côté statuaire), en prenant le temps de bien aboutir ses 2 modèles, quitte à en retarder la commercialisation.

Pour le Koleos ils devraient attendre pour la future génération afin de se concentrer sur les autres modèles tout en ayant un budget plus conséquent pour eux. Bien évidemment je pense qu'il faut garder Alpine même avec un seul modèle actuellement.

Apres ce n'est que mon avis.

Par

une solution serait d'abandonner des modèles Renault et de proposer à la place des modèles Dacia avec le badge Renault mais en version améliorée et/ou plus performante.

genre Sandero 75 et 100cv labellisée Dacia et versions 120, hybride et 150cv labellisées Renault avec plus de confort et d'insonorisation.

et une Sandero Renault hybride à 14 ou 15k€ se vendrait assurément sans problème. contrairement à une Clio hybride de 25k€.:bah:

Par

En réponse à titeuf380

bah faut pas tt mélanger, c'est pas pour rien que ' QUE CHOISIR ' à mis en demeure Renault de prendre en charge les réparations du 1.2 Tce qui casse comme du verre :frown: ! le puretech ou le TSi y 'a eu des soucis mais rien de comparable au Renault qui est une calamité ..... d'ailleurs QUE CHOISIR a pas mis les autres en demeure......

Pas comparable ?

Les moteurs 1l2 puretech et les 1l4 tsi sont pratiquement incapable de passer les 100 000 km sans changer tout à un tat de truc mais ce n’est pas comparable ? Moteur qui sont encore en vente contrairement au moteur ciblé par Que choisir ! Renseigne toi et tu verras qu’il y a autant voir plus de cas sur ces deux moteurs là. Mais bon, comme d’habitude, anti Renault en France c’est un classique. C’est juste dommage de légitimer les erreurs des autres quoi...

Par

Plombé par la fiabilité déplorable de leur véhicules aussi non?

Par

En réponse à DylanF

Pas comparable ?

Les moteurs 1l2 puretech et les 1l4 tsi sont pratiquement incapable de passer les 100 000 km sans changer tout à un tat de truc mais ce n’est pas comparable ? Moteur qui sont encore en vente contrairement au moteur ciblé par Que choisir ! Renseigne toi et tu verras qu’il y a autant voir plus de cas sur ces deux moteurs là. Mais bon, comme d’habitude, anti Renault en France c’est un classique. C’est juste dommage de légitimer les erreurs des autres quoi...

Le 1.2 Puretech souffre effectivement de très graves problèmes de distribution dans sa déclinaison turbo (c'est endémique chez PSA, après la catastrophe du THP...). On trouve facilement des articles et témoignages en faisant une recherche sur gogol...

Par

Je ne suis pas sûr que le fait de faire 50% de ses ventes à l'étranger soit une bonne chose. En effet, on peut se dire que malgré une implantation internationale, Renault va mal.

Par

Donc pendant 10 ans, de 2009 à 2019, Renault a engrangé des bénéfices.

Deux mois de confirnement, et Renault appelle A L'aide parce qu'il manque 5 milliards ....

Et il est ou le pognon des bénéfices des 10 dernières années ?

Par

En réponse à Jeremy Tsubishi

Après remarques constructives si les liquidités reviennent chez le Losange (revons un peu) :

- consolider tout simplement la gamme et arrêter de cliver Dacia et Renault (et assumer pleinement son statut de constructeur populaire): intégration totale de la gamme Dacia sous le blason Renault comme c'est le cas partout dans le monde. Autant faire des "produits Dacia" LE label du SUV Renault où il y aurai une petit et un grand frère du Duster, on supprime les rejetons coréens sans image. Créneau a prendre: Suzuki Samurai et Lada pour les pros avant leurs "disparition". Déclinaisons decouvrables et utilitaires à foison pour couvrir le marché des pros.

- Au dessus, une gamme simple et historique en 4 paliers de vrai généraliste Européen : citadine, compacte, routière. Simple, sobre et qualitative, une extension de garantie à 5 ans par défaut serait une marque de retour à la confiance. Peu de version, peu de moteurs, que de l'ultra centré sur le coeur de marché. Sans remises à outrance pour bien se différencier de l'environnement "entry".

Tant qu'à faire en terme d'identité, cliver les entry à "noms" (rejetons Dacia) d'une gamme Renault "a la Française" avec un clivage identitaire sur les noms: Renault 5, Renault 19 et Renault 21 et 25 (coffre et version hayon à la CC ou tout simplement comme une 25!) qui sonne encore avec une image positive du grand temps de la Régie (et n'est pas trop lointain comme Alpine)...et simple à mémoriser et à conserver "a la Peugeot".

Espace revenant aux sources en intégrant la gamme Entry et conservant son nom, mais simple, robuste, fonctionnel.

Idem pour la Twingo. Idem pour le Scénic.

Faire du pragmatique, simple, robuste de toute taille.

- A côté une gamme Sport avec un label Alpine comme au bon vieux temps...et pas de modèles spécifiques invendables sauf de temps en temps une berlinette "pour l'image" en série limitée.

On élague un maximum de version en terme de finition, de blocs avec une triplette entrée, medium et gros blocs; le but et une gamme à la coréenne ou japonaise comme on voit sur les catalogues US.

Véhicules de société et utilitaires : à la Fiat, structure séparée totalement avec ses propres méthodes. Stratégie d'entrée massive sur le segment du camping car par exemple, véritable rente pour Fiat ou Ford sur le sujet.

Nissan: renvoi automatique sur du SUV plus "haut de gamme" en Europe...et par une gamme ZE de toute taille rebrandé Renault ou Mitsubishi pour brasser large et économies d'échelles (mais sans alliance véritable...point de synergies).

Conserve ses sportives haut de gamme pour l'image et les marges: produit de pointe du groupe valorisant.

Mitsubishi : retour de sportives comme la Lancer. Conserve ses niches. Compensé "carbone" par une lowcost électrique et centrage sur le best seller, l'Outlander Phev. Positionnement sur les carburants alternatifs: GPL, GNV, Flex.

Si l'alliance est dissoute : Renault doit se consolider comme petit acteur et faire du simple et assumé.

Un exemple : Honda ou Suzuki.

Une attaque sur les marches Africains Anglophones en croissance pourrait être une stratégie...faire du simple, robuste et plus valorisant qu'un produit "chinois".

Bref revenir à ses vrais acquis historiques et arrêter de proposer des "voitures conceptuelles" comme à la période criticable "du créateur d'automobiles" arrogant et risible par sa qualité.

C'est pas mal comme propositions.

Mais c'est trop pragmatique, et proche du marché, impossible qu'un consultant à 5000 boules par jour propose ça à un patron qui touche 2 ou 3 millions chaque année ...

:bah:

Par

10 ans de bénéfices, ou est l'argent ????

Par

En réponse à DylanF

Pas comparable ?

Les moteurs 1l2 puretech et les 1l4 tsi sont pratiquement incapable de passer les 100 000 km sans changer tout à un tat de truc mais ce n’est pas comparable ? Moteur qui sont encore en vente contrairement au moteur ciblé par Que choisir ! Renseigne toi et tu verras qu’il y a autant voir plus de cas sur ces deux moteurs là. Mais bon, comme d’habitude, anti Renault en France c’est un classique. C’est juste dommage de légitimer les erreurs des autres quoi...

je bosse pas chez QUE CHOISIR moi ... et j' y peux rien si Renault a jamais voulu faire une vraie campagne de rappel sur le 1.2 TCe et a laissé un gros tas de clients dans la M...... voila pk QUE CHOISIR les à mis au tribunal. après.... tu peux taper n'importe quel moteur dans gogol hein....tu rajoute derriere le mot ' problème ' ... et tu vas forcément trouver des gens qui ont eu des soucis . j'ai essayé... sur le Ecoboost Ford des pleines pages... sur le 1.0 TSI aussi, sur le puretech également.... ( sur le 1.2 TCe c'est pas des pleines pages, c'est un annuaire :lol: mais combien en sont content ? ma voiture de fonction je lui met 30.000 kms/ans, elle a actuellement 150.000 bornes et...c'est un puretech 1.2 ! et... aucun souci mécanique jusque là ; ma seule vraie panne est un changement de tablette tactile..... comme quoi hein....

Par

C est bien jolis tout se qui est dis. Mais quand vous entrez dans une concession Renault, vous voyez quoi ?

Du Renault et du Dacia. Le chaland qui voit ça, la première chose qu'il pense... Renault = bas de gamme.

Les dusters et sandero badgé Renault... Ça fait tache.

La qualité et l image du véhicule.... Bas de gamme.

Quel est le débile qui a eu l idée de vendre du Renault et du Dacia dans le même bâtiment ?

Et le pire, dans mon entourage Renault = bouse.

Les clio et megane si elles se vendent, c est grâce au société. Diac fait des tarifs tellement bas que forcément vous les prenez en traîne.

Ces 10 dernières années Renault à tout raté.

Marqueting et technique de vente... À la ramasse.

Qualité et fiabilité.... à la ramasse

Style.... Aux oubliettes

Par

Ghosne à détruit Renault, il a voulu faire du volumes au détriment d'un minimum de qualité. Depuis 10 ans, la seule chose que je vois, c est une lente descente aux enfers de Renault.

Par

En réponse à dilemblue

10 ans de bénéfices, ou est l'argent ????

Sous le matelas de Carlito, le "sauveur" de Renault :lol:

Par

En réponse à titeuf380

je bosse pas chez QUE CHOISIR moi ... et j' y peux rien si Renault a jamais voulu faire une vraie campagne de rappel sur le 1.2 TCe et a laissé un gros tas de clients dans la M...... voila pk QUE CHOISIR les à mis au tribunal. après.... tu peux taper n'importe quel moteur dans gogol hein....tu rajoute derriere le mot ' problème ' ... et tu vas forcément trouver des gens qui ont eu des soucis . j'ai essayé... sur le Ecoboost Ford des pleines pages... sur le 1.0 TSI aussi, sur le puretech également.... ( sur le 1.2 TCe c'est pas des pleines pages, c'est un annuaire :lol: mais combien en sont content ? ma voiture de fonction je lui met 30.000 kms/ans, elle a actuellement 150.000 bornes et...c'est un puretech 1.2 ! et... aucun souci mécanique jusque là ; ma seule vraie panne est un changement de tablette tactile..... comme quoi hein....

Tiens, un petit article de l'argus pour t'ouvrir les yeux sur la fiabilité de Pijo et Renault, tu verras que le problème du 1,2 TCe existe aussi chez Pijo, c'est juste que ce dernier est plus malin et a su mieux que Renault étouffer l'affaire en acceptant plus facilement la prise en charge en échange du silence des clients lésés...

La liste de pannes des moteurs Pijos est 2 fois plus longue que celle de Renault :

https://www.largus.fr/amp/actualite-automobile/citroen-ds-peugeot-renault-les-moteurs-essence-sont-ils-fiables-10319390.html

Par

En réponse à SteppeOuais

Tiens, un petit article de l'argus pour t'ouvrir les yeux sur la fiabilité de Pijo et Renault, tu verras que le problème du 1,2 TCe existe aussi chez Pijo, c'est juste que ce dernier est plus malin et a su mieux que Renault étouffer l'affaire en acceptant plus facilement la prise en charge en échange du silence des clients lésés...

La liste de pannes des moteurs Pijos est 2 fois plus longue que celle de Renault :

https://www.largus.fr/amp/actualite-automobile/citroen-ds-peugeot-renault-les-moteurs-essence-sont-ils-fiables-10319390.html

C'est dingue de vouloir dénigrer une marque à ce point. Commence déjà par bien l'écrire tu seras plus crédible.

Les puretech avec le temps sont devenus relativement fiable. Peugeot, contrairement à certains autres constructeurs, n'hésite pas à faire des rappels lorsque cela est nécessaire, Renault a un peu plus de mal mais y a pire et y a mieux que ces 2 constructeurs sur le sujet. Par contre les graves pannes moteurs sont plus imputables à Renault, et sur les problèmes des TCe Titeuf à raison c'est un annuaire comparé aux puretech.

Par

Si! Le soucis du tce est propre a Renault,! Peugeot a eu beaucoup de soucis et a changé beaucoup de moteurs le 1.2 est nul et il n y a presque plus que lui sur toute la gamme, même sur des auto a 40000€ si les gens achètent... Le tsi a eu des problèmes également mais l image de VW est tel que cela joue peu, Ford s en sort beauté mieux avec. De très rares casse. Par contre le tce dire qu il n existe plus est une chose sauf que les pots cassés c est pour maintenant et que le constructeur a fuit ses responsabilités comme a l époque sur les 1.9 dci, 2.2dci qui ont fait perdre beaucoup de clients, idem pour le 1.5 dci a ses débuts, et les essences des années 2000 loin de tout soupçon également !

Par

En réponse à benfica78

Si! Le soucis du tce est propre a Renault,! Peugeot a eu beaucoup de soucis et a changé beaucoup de moteurs le 1.2 est nul et il n y a presque plus que lui sur toute la gamme, même sur des auto a 40000€ si les gens achètent... Le tsi a eu des problèmes également mais l image de VW est tel que cela joue peu, Ford s en sort beauté mieux avec. De très rares casse. Par contre le tce dire qu il n existe plus est une chose sauf que les pots cassés c est pour maintenant et que le constructeur a fuit ses responsabilités comme a l époque sur les 1.9 dci, 2.2dci qui ont fait perdre beaucoup de clients, idem pour le 1.5 dci a ses débuts, et les essences des années 2000 loin de tout soupçon également !

Exact mais " les pigeons sont ceux qui achètent ailleurs". Je me marre !

Par

En réponse à JimmyNeutron

Archi-faux, Ghosn a revolutionne l'automobile, grace a Nissan ET Renault , et j'en suis convaincu :

- l'électrique pour tous avec la ZOE et la LEAF

- le Qashqai qui a créé le segment du crossover familial

- le Juke, qui a créé le segment du crossover urbain

- le Rogue / X-trail , SUV le plus vendu aux USA pendant les annees 2010-2020

- la GT-R , qui a chamboule la hierarchie mondiale des supercars, a lance la mode des temps sur le 'Ring, et a poussé Porsche dans ses retranchements

- DACIA, le low-cost qui a contenu le monde

- Renault Sport, qui a fait la meilleure traction du monde acllamee par les journaliste

- ALPINE, la meilleure sportive "abordable"...

Oui, la vision de Ghosn etait juste fabuleuse, et on peut dire sans detours quíl a change l'automobile a jamais.

Oui, sa strategie d'etirer les gammes dans tous les sens (haut, bas, modeles de niche) a marche.

Le probleme, c'est l 'ÉXECUTION : fiabilite, mauvais resultats financiers, usine en sur-capacite... cest pa GHOSN, cest les operationnels.

Faire mieux avec moins, cest pas du cost killing, cest de la productivite.

Et la preuve que cest possible, PSA l'a fait.

Mdr tu crois que c'est Goshn qui a tout fait?... un modèle ne conçoit pas en un an....

Par ailleurs, tu parle de Zoe et Leaf, aucune synergie ni partage, chacun a développe sa technologie dans son coin , là où des développement aurait pu être optimisés! La Zoé tu en voie beaucoup en France, mais à l'international très peu! Il faut voir plus loin que son nez et de nos régions hein et ne pas généralisé ce que tu vois en France!

Le Qashqai était sous couvert de développement depuis avant même son arrivé, Toyota ayant été pionner avec son RV4 dans les années 90 , Mitsu pérparant son Outlander, Suzuki ce qu'allait venir son Vitara etc etc, Nissan était sur le trend. D'ailleurs les marques françaises, à ce moment n'y croyait pas dedans!

Les Z/GTR est dans la continuité de ce que faisait Nissan depuis des années, il n'a rien révolutionné! D'ailleurs beaucoup (du moins ce qui connaissent la mécanique) ont délaissé Nissan ces dernières années depuis l’adoption systématique de moteurs Renault! Comme je l'ai dit plus haut, c'est dommage de n'avoir pas travaillé sur ce que l'un et l'autre faisait de mieux pour concevoir un super moteur.

Il a révolutionné l'automobile tu trouves? Que dire des motorisations? c'est là aussi où le bat blesse! Des modèles comme la Vel Satis, Modus etc etc.... il peut y avoir des loupé ça arrive, mais là à ce point!

Les Rogue / Xtrail vendu aux US n'ont pas de moteurs Renault hein....

Nissan n'aurait pas mis la clé sous la porte comme certains s'amuse à le dire, il aurait un autre repreneur....

Je le redit, aujourd'hui on paie les conséquences de sa vision! Faible synergie, pas de vision commune pour l'alliance, ce n'est qu’aujourd’hui qu'il s'y planche sérieusement!

Il a peut être amélioré la productivité mais pas la qualité globale!

Par

En réponse à jujustice

Mdr tu crois que c'est Goshn qui a tout fait?... un modèle ne conçoit pas en un an....

Par ailleurs, tu parle de Zoe et Leaf, aucune synergie ni partage, chacun a développe sa technologie dans son coin , là où des développement aurait pu être optimisés! La Zoé tu en voie beaucoup en France, mais à l'international très peu! Il faut voir plus loin que son nez et de nos régions hein et ne pas généralisé ce que tu vois en France!

Le Qashqai était sous couvert de développement depuis avant même son arrivé, Toyota ayant été pionner avec son RV4 dans les années 90 , Mitsu pérparant son Outlander, Suzuki ce qu'allait venir son Vitara etc etc, Nissan était sur le trend. D'ailleurs les marques françaises, à ce moment n'y croyait pas dedans!

Les Z/GTR est dans la continuité de ce que faisait Nissan depuis des années, il n'a rien révolutionné! D'ailleurs beaucoup (du moins ce qui connaissent la mécanique) ont délaissé Nissan ces dernières années depuis l’adoption systématique de moteurs Renault! Comme je l'ai dit plus haut, c'est dommage de n'avoir pas travaillé sur ce que l'un et l'autre faisait de mieux pour concevoir un super moteur.

Il a révolutionné l'automobile tu trouves? Que dire des motorisations? c'est là aussi où le bat blesse! Des modèles comme la Vel Satis, Modus etc etc.... il peut y avoir des loupé ça arrive, mais là à ce point!

Les Rogue / Xtrail vendu aux US n'ont pas de moteurs Renault hein....

Nissan n'aurait pas mis la clé sous la porte comme certains s'amuse à le dire, il aurait un autre repreneur....

Je le redit, aujourd'hui on paie les conséquences de sa vision! Faible synergie, pas de vision commune pour l'alliance, ce n'est qu’aujourd’hui qu'il s'y planche sérieusement!

Il a peut être amélioré la productivité mais pas la qualité globale!

Le premier à avoir titillé les Japs c'est Macron, sa manoeuvre sous Hollande face à Nissan était très maladroite.

Par

Renault tout comme Peugeot (enfin PSA avec DS) devrait continuer à faire ce qu'ils savent faire le mieux: des trucs pas chers, peu qualitatif mais suffisant pour le bidochon de Groland...se tenter au haut de gamme est suicidaire...

Par

En réponse à Chris-Tof

Ghosne à détruit Renault, il a voulu faire du volumes au détriment d'un minimum de qualité. Depuis 10 ans, la seule chose que je vois, c est une lente descente aux enfers de Renault.

Par Le 24 Mai 2020 à 08h20

Ghosne à détruit Renault, il a voulu faire du volumes au détriment d'un minimum de qualité. Depuis 10 ans, la seule chose que je vois, c est une lente descente aux enfers de Renault.

C est exactement cela, même si depuis disons 2ans cela a été corrigé, et que le design est bien mieux, mais il faut du temps avant que cela porte ses fruits

Par

c'est quoi la mise a jour ?

Par

Sans l'intervention du contribuable français, renault n'est pas viable.

Par

Renault le tonneau des Danaïdes¨de l'état français.

Par

Chez Nissan il pourrait y avoir deux sites européens fermés et jusqu'à 20 000 suppressions de postes, aux dernières rumeurs(le blog auto) :oops:

Par

J'attends avec impatience les fanfaronnades de Moulache et consorts.

Il peut les poursuivre,il doit juste changer de constructeur.

Par

En réponse à TDPeugeot

Chez Nissan il pourrait y avoir deux sites européens fermés et jusqu'à 20 000 suppressions de postes, aux dernières rumeurs(le blog auto) :oops:

Mais c'est mort ! On est dans le bois de rallonge, là, sans plus.

Par

En réponse à VW n1

Sans l'intervention du contribuable français, renault n'est pas viable.

On peut dire de même de VW sans l'aide du Land de Basse-Saxe :oui:

Par

En réponse à VW n1

J'attends avec impatience les fanfaronnades de Moulache et consorts.

Il peut les poursuivre,il doit juste changer de constructeur.

Surtout de Steppeouais et Jaco14 qui ont dû jubiler lors de l'annonce de la fermeture de PSA Aulnay et de la presque faillite du groupe :bah:

Par

En réponse à TDPeugeot

On peut dire de même de VW sans l'aide du Land de Basse-Saxe :oui:

Non , vous oubliez de compter le nombre d'interventions de l'état français pour le cric, c'est très loin d'être la première fois.

Deuxièmement à l'heure actuelle, une marque est solide malgré les supputations de certaines madame Irma, l'autre n'a plus aucune valeur.

Par

En réponse à SteppeOuais

Tiens, un petit article de l'argus pour t'ouvrir les yeux sur la fiabilité de Pijo et Renault, tu verras que le problème du 1,2 TCe existe aussi chez Pijo, c'est juste que ce dernier est plus malin et a su mieux que Renault étouffer l'affaire en acceptant plus facilement la prise en charge en échange du silence des clients lésés...

La liste de pannes des moteurs Pijos est 2 fois plus longue que celle de Renault :

https://www.largus.fr/amp/actualite-automobile/citroen-ds-peugeot-renault-les-moteurs-essence-sont-ils-fiables-10319390.html

:violon: :violon:

Par

En réponse à VW n1

Non , vous oubliez de compter le nombre d'interventions de l'état français pour le cric, c'est très loin d'être la première fois.

Deuxièmement à l'heure actuelle, une marque est solide malgré les supputations de certaines madame Irma, l'autre n'a plus aucune valeur.

Certes l'état a fait à plusieurs reprises des interventions pour Renault. Mais d'un point de vue globale l'état Allemand a eu une bien meilleure politique de l'industrie pour son pays que l'état français et ceux sur plusieurs décennies !

Par

En réponse à Gil78559045

Il se dit dans les milieux automobiles autorisés que la situation de Fiat serait pire que celle de Renault...pas sûr que ce soit une pépite pour PSA ?

En même temps vu le peu de véhicules de marques FIAT et Alfa-Romeo lancés ces derniers temps(merci au Grandissimo Sergio) :ohill:

La grosse marge de lancements des prochaines nouveautés avec PSA comme "partenaire" ne pourra être que bénéfique pour l'ensemble du nouveau groupe fusionné :jap:

Par

En réponse à Maître_Yoda

Du généraliste haut-de-gamme c'est Mazda ou Volkswagen

Peugeot, le futur fusionné avec Fiat, n'est pas mal non plus :chut:

Par

En réponse à SteppeOuais

"Renault assume un positionnement de constructeur généraliste "tout court", alors que Peugeot est monté en gamme, se définissant comme généraliste premium"

:lol: :lol: :lol:

Pijo est le seul à y croire encore !

1) Les dernières productions de Renault (Clio 5, Captur 2) sont mieux équipées, mieux finies et moins chères que leur équivalant pijotiste,

2) le premium c'est pas seulement du plastique mousse mais aussi une fiabilité au dessus de la moyenne, et chez Pijo ce serait plutôt l'inverse, morceaux choisis :

Les propriétaires des 208II, 2008II et DS3 crossback de la marque Peugeot/DS sont invités à la plus grande vigilance. La raison ? Un risque de cheminent incorrect des flexibles de frein arrière pouvant entraîner la rupture d’un flexible et une dégradation des performances de freinage. Sont concernées les 208II produites du 26 avril 2019 au 16 septembre 2019, les 2008II fabriquées du 8 novembre 2019 au 2 décembre 2019 et DS3 produites du 26 avril 2019 au 2 octobre 2019.

De moins en moins fiables les véhicules français ? Les modèles 3008II et 5008II de marque Peugeot apportent de l’eau au moulin à la dégringolade des voiture tricolores. Sur les véhicules concernés, les deux vis qui fixent le crochet d’attelage pourraient être endommagées. Dans le pire cas, cela pourrait conduire à la perte du crochet qui entrainerait des risques pour le trafic environnant, le risque d’accident ne pouvant pas être exclu. Soyez particulièrement attentif si votre voiture a été produite en septembre et octobre 2019.

Pour les Rifter/Partner fabriqués entre le 6 février 2018 et le 11 novembre 2019, la ceinture côté passager peut s’avérer problématique puisqu’elle est susceptible de ne pas suffisamment retenir le passager en cas d’accident

On en parle de la fiabilité du cric ??? :cyp:

Par

Nombreux sont ceux qui imaginent l’avenir en regardant dans le rétroviseur. Nombreux aussi sont ceux qui créent des voitures qui plaisent à leur nombril, en regardant et en méprisant la concurrence, tout en considérant les acheteurs comme de simples (con)sommateurs auxquels on sert le graal et qu’on oublie dès qu’ils ont fait leur chèque. Quand cela ne fonctionne pas, les nombrilistes et les combattants d’arrière-garde implorent les dieux pour que l’un descende de son nuage et les sorte de l’ornière. A mon humble avis, pour sortir de ces travers, quel que soit le patron qui descendra du ciel, il faut en priorité s’intéresser aux clients. Tout le monde doit maintenant se rendre compte que les véritables patrons sont les clients. Quant aux représentants de l’Etat, qui se contre-foutent des acheteurs français ou étrangers peu importe, ce ne sont que des outres vides, au mieux des politiciens qui jouent leur partition, et au pire...mais ce sont de mauvaises pensées diraient mes amis campagnards. Ce sont en tous cas des parasites. D’une façon générale, il y a forcément une révolution culturelle à entreprendre.

Par

En réponse à Antho du 35

Certes l'état a fait à plusieurs reprises des interventions pour Renault. Mais d'un point de vue globale l'état Allemand a eu une bien meilleure politique de l'industrie pour son pays que l'état français et ceux sur plusieurs décennies !

L'état allemand supporte toutes ses entreprises, depuis des décennies, convaincu de la puissance de ce tissu économique.

Vous avez raison.

Par

Enormément de choses sont à faire au niveau qualité. Cela commence par des processus de qualification de tous les matériels, composants et sous-ensembles, de suivi des fournisseurs et de contrôle de leurs fournitures…et il faut pouvoir le prouver aux clients. Après la sortie des chaînes de montages, cela se poursuit avec les prises en charge sous garantie des défauts et vices cachés, quel que soit l’âge du véhicule.

Par

En réponse à Chris-Tof

Ghosne à détruit Renault, il a voulu faire du volumes au détriment d'un minimum de qualité. Depuis 10 ans, la seule chose que je vois, c est une lente descente aux enfers de Renault.

C'est l'histoire de la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf.

"Faut pas vouloir jouer les riches quand on n'a pas le sou"

Par

les résultats financiers ne sont pas si catastrophiques !

Perte de 141 millions d'euros contre un benef de 3,3 milliards d'euros en 2018. Ok la chute est brutale, mais 140Millions c'est juste "quedal". Renault pourrait faire cette perte durant des années sans risquer la faillite.

Reste que perdre de l'argent AVANT le covid ne présage rien de bon, forcément.

Par

Renault devrait surtout continuer à relancer la qualité de ses véhicules mais également le design extérieur. Fini les modèles fades, peu enviables sous Patrick Le Quément (l'ex monsieur design), maintenant avec le nouveau monsieur design Laurens van den Acker, les lignes sont plus vives, plus agressives... Espérons que ça paiera !

Par

10 ans de bénéfices, ou est l'argent ? que fait Alpine pour lancer l'A110X et d'autres modèles, pour remplacer Renault, dans le haut de gamme électriques et hybrides ???

Par

En réponse à SteppeOuais

Tiens, un petit article de l'argus pour t'ouvrir les yeux sur la fiabilité de Pijo et Renault, tu verras que le problème du 1,2 TCe existe aussi chez Pijo, c'est juste que ce dernier est plus malin et a su mieux que Renault étouffer l'affaire en acceptant plus facilement la prise en charge en échange du silence des clients lésés...

La liste de pannes des moteurs Pijos est 2 fois plus longue que celle de Renault :

https://www.largus.fr/amp/actualite-automobile/citroen-ds-peugeot-renault-les-moteurs-essence-sont-ils-fiables-10319390.html

Que le 1.2 Puretech ne soit pas fiable à 100 % c'est évident , mais ce n'est pas dans les mêmes proportions que le 1.2 TCE.

Sur Feline 208 j'ai pas vu un retour pour l'instant , pourtant c'est une motorisation très courante qui a bientôt 5 ans sur ce modèle.

D'ailleurs sur votre lien c'est à moitié rassurant pour Renault concernant le 1.3 TCE alors qu'il vient à peine de sortir....

Après Renault c'est des emplois avec des familles , donc pas question de se réjouir de leurs malheurs.

Par

En réponse à dilemblue

10 ans de bénéfices, ou est l'argent ? que fait Alpine pour lancer l'A110X et d'autres modèles, pour remplacer Renault, dans le haut de gamme électriques et hybrides ???

Janvier 2020 : renault disposait de 15 milliards en caisse

.Fin mars 2020, renault disposait d'environ 10 milliards en caisse et avait des dettes fournisseurs à hauteur de 9 milliards.

Par

En réponse à Antho du 35

C'est dingue de vouloir dénigrer une marque à ce point. Commence déjà par bien l'écrire tu seras plus crédible.

Les puretech avec le temps sont devenus relativement fiable. Peugeot, contrairement à certains autres constructeurs, n'hésite pas à faire des rappels lorsque cela est nécessaire, Renault a un peu plus de mal mais y a pire et y a mieux que ces 2 constructeurs sur le sujet. Par contre les graves pannes moteurs sont plus imputables à Renault, et sur les problèmes des TCe Titeuf à raison c'est un annuaire comparé aux puretech.

Il y a un an une amie m'a délégué la responsabilté de lui choisir un véhicule d'occas essence gabarit 307 avec vignette critère1 . J'étais parti pour un Picasso avec un objectif confort. Des amis dont certains travaillent chez Peugeot ou d'autres Citroen ,m'ont déconseillé les VTI et THP avec pas mal d'ennuis. J'ai regardé d'autres marques mais pas de garage à proximité de son domicile. J'ai effectivement évité les 1.2 TCE, et je me suis rabattu sur un Scénic avec le 1.4 TCE. J'ai consulté les enquêtes et les annonces avec beaucoup de véhicules approchant les 300 000 sans ennui. Il y a de la me..e, chez tout le monde. Porsche a traîné son problème IMS durant 10 ans. c'est vraiment Deuscht Qualitat. Je n'ai rien contre Porsche particulièrement mais même chez Honda, Toyota il y a des problèmes, peut être moins mais selon les pays c'est plus ou moins pris en charge par le constructeur.

Globalement sans nier les problèmes Renault, actuellement je connais plus de personnes enquiquinés par des défauts électroniques chez PSA que chez Renault.

Par

paradoxalement, je suis plus inquiet pour PSA que pour Renault...qui grâce à l alliance, dispose d une palette très large de technologie moteurs... thermiques, hybrides multiforme entre nissan renault et mitsu.... le outlander est le champion du genre et le prochain en 2021 va encore s améliorer...et d une implantation mondiale....

sans parler de la filiale low cost dacia dans laquelle on peut greffer hybride et électrique pour la spring (le top absolu pour une petite électrique urbaine pas chère...

coté PSA....c 'est bien de monter en gamme mais.....sur le plan des moteurs ils sont à la traine...en thermiques essence...et hybride simple essence totalement absents...

quant aux hybrides rechargeable.... les 50 km en tout elec se traduisent dans le réel par 30 km....et 8 litres aux cent en mode hybride.... le dernier Kuga du genre fait 50 réels...voire 86 km en "eco"....d après l argus... et 6 litres aux cent en hybride, le tout aux alentour de 40 000 euros non remisés...

Par

Le problème de Renault c'est d'avoir voulu ce lancer dans le haut de gamme alors que ce n'est pas du tout leur image et de vouloir faire plaisir aux chinois (coffre à malle) qui a réduit le nombre de vente de la Talisman et aussi d'avoir voulu mettre du SUV dans le monospace, ce qui a réduit l'espace intérieur et augmenter le coût d'entretien (ex: taille des roues à changer) ce qui pour une famille qui cherche un monospace avec un budget moyen ne va pas prendre. Ils ce sont détruit eux même par de mauvaise décision et un placement de produit hasardeux

Par

En réponse à dilemblue

10 ans de bénéfices, ou est l'argent ????

Dans la poche du PDG, des actionnaires et des syndicali$te$, comme d'habitude.

Par

En réponse à Silvin77

Renault devrait miser davantage sur l'électrique et l'hybride, être fiable, avec des bonnes finitions.

Et abandonner le haut de gamme peu porteur et coûteux pour la marque (Espace, Talisman...)

Renault ne peut se passer de haut de gamme, ce qui est vrai aussi pour les autres constructeurs évidemment, puisque c'est le segment qui offre la meilleure marge.

Par

En réponse à pat73

Que le 1.2 Puretech ne soit pas fiable à 100 % c'est évident , mais ce n'est pas dans les mêmes proportions que le 1.2 TCE.

Sur Feline 208 j'ai pas vu un retour pour l'instant , pourtant c'est une motorisation très courante qui a bientôt 5 ans sur ce modèle.

D'ailleurs sur votre lien c'est à moitié rassurant pour Renault concernant le 1.3 TCE alors qu'il vient à peine de sortir....

Après Renault c'est des emplois avec des familles , donc pas question de se réjouir de leurs malheurs.

Mais Steppeouais lui se réjouis des malheurs de PSA par contre :bah:

Par

En réponse à gordini12

Il y a un an une amie m'a délégué la responsabilté de lui choisir un véhicule d'occas essence gabarit 307 avec vignette critère1 . J'étais parti pour un Picasso avec un objectif confort. Des amis dont certains travaillent chez Peugeot ou d'autres Citroen ,m'ont déconseillé les VTI et THP avec pas mal d'ennuis. J'ai regardé d'autres marques mais pas de garage à proximité de son domicile. J'ai effectivement évité les 1.2 TCE, et je me suis rabattu sur un Scénic avec le 1.4 TCE. J'ai consulté les enquêtes et les annonces avec beaucoup de véhicules approchant les 300 000 sans ennui. Il y a de la me..e, chez tout le monde. Porsche a traîné son problème IMS durant 10 ans. c'est vraiment Deuscht Qualitat. Je n'ai rien contre Porsche particulièrement mais même chez Honda, Toyota il y a des problèmes, peut être moins mais selon les pays c'est plus ou moins pris en charge par le constructeur.

Globalement sans nier les problèmes Renault, actuellement je connais plus de personnes enquiquinés par des défauts électroniques chez PSA que chez Renault.

Des amis qui travaillent chez PSA et qui t'orientent...vers autre chose que du PSA :voyons:

Par

En réponse à Pretty Green

Renault ne peut se passer de haut de gamme, ce qui est vrai aussi pour les autres constructeurs évidemment, puisque c'est le segment qui offre la meilleure marge.

Sauf que Renault ce sait plus faire de haut de gamme, la dernière haut gamme date d'avant la 2ème guerre mondiale. Dacia ce fait de la marge aussi. Le problème c'est que Dacia est monté en qualité et design, ce qui la rapproche de Renault. Il doit simplement être généraliste car Renault ne véhicule pas une image de haut de gamme.

Par

En réponse à gordini12

Il y a un an une amie m'a délégué la responsabilté de lui choisir un véhicule d'occas essence gabarit 307 avec vignette critère1 . J'étais parti pour un Picasso avec un objectif confort. Des amis dont certains travaillent chez Peugeot ou d'autres Citroen ,m'ont déconseillé les VTI et THP avec pas mal d'ennuis. J'ai regardé d'autres marques mais pas de garage à proximité de son domicile. J'ai effectivement évité les 1.2 TCE, et je me suis rabattu sur un Scénic avec le 1.4 TCE. J'ai consulté les enquêtes et les annonces avec beaucoup de véhicules approchant les 300 000 sans ennui. Il y a de la me..e, chez tout le monde. Porsche a traîné son problème IMS durant 10 ans. c'est vraiment Deuscht Qualitat. Je n'ai rien contre Porsche particulièrement mais même chez Honda, Toyota il y a des problèmes, peut être moins mais selon les pays c'est plus ou moins pris en charge par le constructeur.

Globalement sans nier les problèmes Renault, actuellement je connais plus de personnes enquiquinés par des défauts électroniques chez PSA que chez Renault.

Elle te demandait une berline et tu l'as orientée vers un monospace ?

Et bien évidement un R'nô... hasard !

Sacré Amédée va... puisse t'elle ne pas avoir à changer l'intégralité de sa planche de bord ta copine...

Par

En réponse à roc et gravillon

Elle te demandait une berline et tu l'as orientée vers un monospace ?

Et bien évidement un R'nô... hasard !

Sacré Amédée va... puisse t'elle ne pas avoir à changer l'intégralité de sa planche de bord ta copine...

Regarde le volume intérieur d'une 307. Elle ne voulait pas de break et une Mégane ne faisait pas est moins logeable. Elle déménage quelquefois ses enfants et le volume est important pour elle.

Quand au choix de la marque, elle sortait d'une 307 qui avait plus de 220 000 km avec un Tu de 75 cv. Elle n'a pas eu d'ennui avec, donc j'étais parti pour reprendre du PSA. Les potes qui bossent dans des garages Peugeot et Citroen m'ont dit de ne pas toucher au THP ni au VTI, que c'était des nids à emmerdes. Les marchands de voitures d'occas toutes marques m'ont dit avoir moins d'ennui avec les Scénic que les Picasso. Je n'ai pas d'idéologie particulière, je mets las mains dans le cambouis de tout. Ces dernières années, j'ai touché à du Renault (ttes années), du PSA, de l'Alfa, du Fiat, du Porsche, du BMW, du Lancia, du Honda, Du Volvo, du Lotus, et peut être d'autres marques que ne ne souviens pas.

Désolé, mais tu n'a jamais vu un commentaire de ma part disant que telle marque était de la me..e. Il y en a partout même chez les plus réputées.

Par

En réponse à TDPeugeot

Des amis qui travaillent chez PSA et qui t'orientent...vers autre chose que du PSA :voyons:

J'ai bossé chez Renault et j'ai quelquefois conseillé à des amis de ne pas acheter tel modèle de Renault. Cela s'appelle de l' honnêteté intellectuelle. Si tu veux être fâché avec tes amis, c'est ton problème.

Par

En réponse à republika

Malgré la contribution de Nissan le bénéfice de Renault est négatif, heureusement que le contribuable français via l'Etat , lui verse une alloc. Un grand merci à Dacia,également.

C'est quoi le montant versé par l'Etat ces dernières années + source svp?

En n'oubliant pas non plus les dividendes touchés par l'Etat lors des années de vaches grasses

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire