Publi info
 

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

Carlos Ghosn doit-il être condamné pour avoir autorisé la mise en vente libre de la Kangoo Be Bop ? À l’heure où la justice nippone scrute, fouille, décortique le passé du patron de l’Alliance, il est opportun d’évaluer son rôle dans le design des marques Renault et Nissan.

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

Nissan s’est diversifiée, adaptée à toutes les cultures, installée à Londres et à Detroit. Sous toutes les latitudes, Carlos Ghosn s’impliquait et c’est toujours lui qui avait le dernier mot pour orienter les choix en matière de style.

Le 18 octobre 2001, deux ans jour pour jour après le lancement du Revival Plan destiné à redresser la marque moribonde, Carlos Ghosn annonça que Nissan était parvenue à dégager des profits substantiels. Avec près d’un an d’avance sur le planning, mais avec des dégâts co-latéraux : fermeture de cinq usines, suppression de 21 000 emplois, réduction du nombre de sous-traitants, vente de plusieurs divisions, disparition de l’emploi à vie. Les Japonais ne lui ont jamais pardonné…

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?
DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?
DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

Patrick Pélata, numéro 2 chez Nissan, rentra en France quelques semaines avant Carlos Ghosn pour préparer son retour. Il profita de cette période de transition pour régler ses comptes avec le design. En polytechnicien rigide, il n’aimait pas les créateurs, trop frondeurs, trop indépendants à ses yeux. Ses relations avec Patrick le Quément devinrent détestables.

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

Quand Carlos Ghosn s’est installé aux commandes du groupe Renault, en mai 2005, il a laissé la bride sur le cou à Patrick Pélata pour les choix concernant le design. Il en résulta des produits banalisés, hésitants, pusillanimes à l’image de la troisième génération de la Laguna, de la deuxième mouture de la Twingo ou encore de la Koleos.  Dans ce climat, Patrick le Quément ne parvenait plus à imposer sa philosophie de la créativité qui dans le passé avait donné des audaces comme la première Twingo, Avantime ou Twizy…

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

En revanche, le design a profité de la vision internationaliste de Ghosn qui autorisa l’ouverture de studios en Inde (2005), en Roumanie (2007) et au Brésil (2007), complétant les centres existants à Barcelone (1999), à Paris (2000) et en Corée (2003). Puis Renault reprit en mais le design de AvtoVAZ nouvellement acquis en Russie.

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

En 2009, usé par des années d’entraves, de compromis et de rivalités, Patrick le Quément prépara sa succession. Carlos Ghosn réclamait deux options : une choisie en interne, l’autre dénichée à l’extérieur. C’est Laurens van den Acker qui décrocha le contrat. Jeune et hollandais, il avait travaillé en Italie, en Allemagne, aux États-Unis et surtout au Japon, chez Mazda. Un profil cosmopolite qui plaisait à Ghosn.

DESIGN BY BELLU - Carlos Ghosn est-il coupable ?

L’homme aux sneakers assortis à ses prototypes fit repartir le design sur des bases nouvelles. D’autant plus qu’il fut bientôt débarrassé de Patrick Pélata débarqué en avril 2011 au terme d’un feuilleton rocambolesque qui démarra par une prétendue affaire d’espionnage et se termina en manipulation crapuleuse.

Alfonso Albaisa
Alfonso Albaisa

Renouvellement aussi de l’autre côté de la planète. Le 1 avril 2017, Shiro Nakamura lui aussi atteint par la limite d’âge céda sa place à Alfonso Albaisa, un Américain né de parents cubains…

Il fait vraiment tout pour agacer les Japonais, ce Carlos Ghosn.

Portfolio (1 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'ai pas encore lu l'article, mais t'es comme nous fils Bellu : t'en sais rien !

Titre putaclic par excellence....

Par

Responsable mais pas coupable comme dirait les inconnus ;)

Par

c'est sur que la velsatis de Le Quement c'était trop beau...

en plus dans ma mémoire, la Twingo 1 c'était Ploué alors que le Quément a dirigé le design en 1995 soit 4 ans avant la présentation de Twingo 1.

Par

En réponse à Axel015

Responsable mais pas coupable comme dirait les inconnus ;)

Si il nous montre son caleçon.. Je le crois sur parole et sa côte de popularité devrait monter assez vite

:fresh:

Par

Et l'article n'apporte pas la réponse à la question !

Et précision, Twizy est postérieur à Avantime et Twingo donc c'est curieux de le mettre dans le même paquet au rang des produits innovants qui ont précédé les Renault asceptisées des années 2006-2010

Par

En réponse à sly74

c'est sur que la velsatis de Le Quement c'était trop beau...

en plus dans ma mémoire, la Twingo 1 c'était Ploué alors que le Quément a dirigé le design en 1995 soit 4 ans avant la présentation de Twingo 1.

Merci d'avoir corrigé : Le Quesment à part être très moyen n'avait pas d'autre qualité

Par

En réponse à mwouais

Merci d'avoir corrigé : Le Quesment à part être très moyen n'avait pas d'autre qualité

Pourquoi lui ai-je tout d'un coup ajouté un S ?

Par

Design by Bellu s'écarte un chouïa du design, non ? Heureusement qu'il reste son fond de commerce : le pipo basé sur du rien.

Par

Ghosn et son sens du gout automobile...

Au moins pour ça il ne nous manquera pas.

La Twingo 2 et la Twingo 3 de purs échecs à cause de Ghosn et sa phobie d'une voiture à genre, elle doit etre unisexe, le plus fade possible comme ça pas de problemes de style mais aucune expression et donc pas de sex appeal.

Ghosn aurait du etre interdit de choisir le design extérieur des projets, il a eu toujours tout faux.

Par Profil supprimé

Ou est Moulache..^^!??

Il fait le plein de kleenex pour essuyer sa rivière de larmes lors du du grand décompte du 31/12/2018..??

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire